Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme

Aller en bas 
AuteurMessage
rosarum

avatar


MessageSujet: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Ven 23 Oct - 23:31


23.10.2015

La décision d’introduire la langue algérienne dialectale – la daridja – dans l’initiation scolaire se heurte aux critiques des courants islamistes qui s’y opposent au nom de la sacralité de l’arabe, la langue du Coran.

Je suis un Algérien. J’assume pleinement la composante arabe de mon identité. Je ne renie jamais l’apport exceptionnel de l’islam, de la langue arabe à mon être et ma sensibilité. Je revendique sans aucune gêne mon appartenance au monde arabo-musulman. Mais, je ne suis pas l’arabe des feuilletons égyptiens, des fatwas saoudiennes, des campagnes marketing qataries ou des émissions de télé-réalité libanaises. J’aime le Moyen-Orient. Je suis fier des liens qui me rapprochent chaque jour de ses habitants. Mais, je ne parle pas comme un Egyptien. Je ne rêve pas comme un Saoudien. Je ne m’émeus pas comme un Syrien, un Koweïtien ou Emirati. Est-ce un crime ? Un drame ? Non, loin s’en faut…

Suis-je un sous-homme parce que je ne parle pas comme un Egyptien, un Syrien, un Qatari ou un Libanais ? Suis-je l’enfant d’une sous-culture parce que ma langue à moi est un curieux mélange d’arabe, de berbère, de français, d’espagnol et autres ? Oui, ma langue est un brassage extraordinaire de toutes ces sources qui ont arrosé mon pays et étanché la soif de savoir de mes ancêtres. Oui, c’est une langue digne de ce nom et le brillant linguiste algérien Abdou Elimam en a fourni toutes les preuves scientifiques.

En réalité, ce n’est pas la daridja qui dérange, mais l’algérianité en elle-même. Elle tourmente des lobbies conservateurs et islamistes hostiles à cette diversité culturelle de notre pays. Ils ne veulent pas que l’Algérien soit conscient de sa singularité linguistique et culturelle parce qu’il verra s’ouvrir devant lui d’autres portes que celles qui mènent à la culture mystico-religieuse, fonds de commerce de ces lobbies.


article complet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Sam 24 Oct - 7:51

rosarum a écrit:
La décision d’introduire la langue algérienne dialectale – la daridja – dans l’initiation scolaire se heurte aux critiques des courants islamistes qui s’y opposent au nom de la sacralité de l’arabe, la langue du Coran.

Je suis un Algérien. J’assume pleinement la composante arabe de mon identité. Je ne renie jamais l’apport exceptionnel de l’islam, de la langue arabe à mon être et ma sensibilité. Je revendique sans aucune gêne mon appartenance au monde arabo-musulman. Mais, je ne suis pas l’arabe des feuilletons égyptiens, des fatwas saoudiennes, des campagnes marketing qataries ou des émissions de télé-réalité libanaises. J’aime le Moyen-Orient. Je suis fier des liens qui me rapprochent chaque jour de ses habitants. Mais, je ne parle pas comme un Egyptien. Je ne rêve pas comme un Saoudien. Je ne m’émeus pas comme un Syrien, un Koweïtien ou Emirati. Est-ce un crime ? Un drame ? Non, loin s’en faut…

Suis-je un sous-homme parce que je ne parle pas comme un Egyptien, un Syrien, un Qatari ou un Libanais ? Suis-je l’enfant d’une sous-culture parce que ma langue à moi est un curieux mélange d’arabe, de berbère, de français, d’espagnol et autres ? Oui, ma langue est un brassage extraordinaire de toutes ces sources qui ont arrosé mon pays et étanché la soif de savoir de mes ancêtres. Oui, c’est une langue digne de ce nom et le brillant linguiste algérien Abdou Elimam en a fourni toutes les preuves scientifiques.

En réalité, ce n’est pas la daridja qui dérange, mais l’algérianité en elle-même. Elle tourmente des lobbies conservateurs et islamistes hostiles à cette diversité culturelle de notre pays. Ils ne veulent pas que l’Algérien soit conscient de sa singularité linguistique et culturelle parce qu’il verra s’ouvrir devant lui d’autres portes que celles qui mènent à la culture mystico-religieuse, fonds de commerce de ces lobbies.


article complet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Très intéresssant .

Peut-on dire que la darridja marocaine est identique ( à quelque chose près ) à la darridja algérienne ?

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Noura.

avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Sam 24 Oct - 10:33

mario-franc_lazur a écrit:
rosarum a écrit:
La décision d’introduire la langue algérienne dialectale – la daridja – dans l’initiation scolaire se heurte aux critiques des courants islamistes qui s’y opposent au nom de la sacralité de l’arabe, la langue du Coran.

Je suis un Algérien. J’assume pleinement la composante arabe de mon identité. Je ne renie jamais l’apport exceptionnel de l’islam, de la langue arabe à mon être et ma sensibilité. Je revendique sans aucune gêne mon appartenance au monde arabo-musulman. Mais, je ne suis pas l’arabe des feuilletons égyptiens, des fatwas saoudiennes, des campagnes marketing qataries ou des émissions de télé-réalité libanaises. J’aime le Moyen-Orient. Je suis fier des liens qui me rapprochent chaque jour de ses habitants. Mais, je ne parle pas comme un Egyptien. Je ne rêve pas comme un Saoudien. Je ne m’émeus pas comme un Syrien, un Koweïtien ou Emirati. Est-ce un crime ? Un drame ? Non, loin s’en faut…

Suis-je un sous-homme parce que je ne parle pas comme un Egyptien, un Syrien, un Qatari ou un Libanais ? Suis-je l’enfant d’une sous-culture parce que ma langue à moi est un curieux mélange d’arabe, de berbère, de français, d’espagnol et autres ? Oui, ma langue est un brassage extraordinaire de toutes ces sources qui ont arrosé mon pays et étanché la soif de savoir de mes ancêtres. Oui, c’est une langue digne de ce nom et le brillant linguiste algérien Abdou Elimam en a fourni toutes les preuves scientifiques.

En réalité, ce n’est pas la daridja qui dérange, mais l’algérianité en elle-même. Elle tourmente des lobbies conservateurs et islamistes hostiles à cette diversité culturelle de notre pays. Ils ne veulent pas que l’Algérien soit conscient de sa singularité linguistique et culturelle parce qu’il verra s’ouvrir devant lui d’autres portes que celles qui mènent à la culture mystico-religieuse, fonds de commerce de ces lobbies.


article complet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Très intéresssant .

Peut-on dire que la darridja marocaine est identique ( à quelque chose près ) à la darridja algérienne ?

L'arabe classique doit rester
la darijja reste la darrija
mais les occidentaux sionistes aimeraient qu'on elimine l'arabe classique pour diviser le monde arabe
c'est dans leur plan
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Sam 24 Oct - 13:49

mario-franc_lazur a écrit:
rosarum a écrit:
La décision d’introduire la langue algérienne dialectale – la daridja – dans l’initiation scolaire se heurte aux critiques des courants islamistes qui s’y opposent au nom de la sacralité de l’arabe, la langue du Coran.

Je suis un Algérien. J’assume pleinement la composante arabe de mon identité. Je ne renie jamais l’apport exceptionnel de l’islam, de la langue arabe à mon être et ma sensibilité. Je revendique sans aucune gêne mon appartenance au monde arabo-musulman. Mais, je ne suis pas l’arabe des feuilletons égyptiens, des fatwas saoudiennes, des campagnes marketing qataries ou des émissions de télé-réalité libanaises. J’aime le Moyen-Orient. Je suis fier des liens qui me rapprochent chaque jour de ses habitants. Mais, je ne parle pas comme un Egyptien. Je ne rêve pas comme un Saoudien. Je ne m’émeus pas comme un Syrien, un Koweïtien ou Emirati. Est-ce un crime ? Un drame ? Non, loin s’en faut…

Suis-je un sous-homme parce que je ne parle pas comme un Egyptien, un Syrien, un Qatari ou un Libanais ? Suis-je l’enfant d’une sous-culture parce que ma langue à moi est un curieux mélange d’arabe, de berbère, de français, d’espagnol et autres ? Oui, ma langue est un brassage extraordinaire de toutes ces sources qui ont arrosé mon pays et étanché la soif de savoir de mes ancêtres. Oui, c’est une langue digne de ce nom et le brillant linguiste algérien Abdou Elimam en a fourni toutes les preuves scientifiques.

En réalité, ce n’est pas la daridja qui dérange, mais l’algérianité en elle-même. Elle tourmente des lobbies conservateurs et islamistes hostiles à cette diversité culturelle de notre pays. Ils ne veulent pas que l’Algérien soit conscient de sa singularité linguistique et culturelle parce qu’il verra s’ouvrir devant lui d’autres portes que celles qui mènent à la culture mystico-religieuse, fonds de commerce de ces lobbies.


article complet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Très intéresssant .

Peut-on dire que la darridja marocaine est identique ( à quelque chose près ) à la darridja algérienne ?

Trés proche mais pas totalement identique.

Mais dans les 2 cas il ne s'agit que d'un "créole Arabophone" avec essentiellement des mots Arabe trés déformé (comme le créole par rapport au francais), des mots berbères et le tout saupoudré de quelques mot francais et quelques mots d'autres langues (anglais espagnol etc).

Ce créole est seulement un dialecte orale. ce n'est donc pas possible d'en faire la langue utilisé pour la scolarité.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Lun 26 Oct - 18:35

salamsam a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:

Très intéresssant .

Peut-on dire que la darridja marocaine est identique ( à quelque chose près ) à la darridja algérienne ?

Trés proche mais pas totalement identique.

Mais dans les 2 cas il ne s'agit que d'un "créole Arabophone" avec essentiellement des mots Arabe trés déformé (comme le créole par rapport au francais), des mots berbères et le tout saupoudré de quelques mot francais et quelques mots d'autres langues (anglais espagnol etc).

Ce créole est seulement un dialecte orale. ce n'est donc pas possible d'en faire la langue utilisé pour la scolarité.


Mais alors, pourquoi est-il question de l'introduire dans les écoles algériennes ?

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
salamsam

avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Lun 26 Oct - 22:30

mario-franc_lazur a écrit:
salamsam a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:

Très intéresssant .

Peut-on dire que la darridja marocaine est identique ( à quelque chose près ) à la darridja algérienne ?

Trés proche mais pas totalement identique.

Mais dans les 2 cas il ne s'agit que d'un "créole Arabophone" avec essentiellement des mots Arabe trés déformé (comme le créole par rapport au francais), des mots berbères et le tout saupoudré de quelques mot francais et quelques mots d'autres langues (anglais espagnol etc).

Ce créole est seulement un dialecte orale. ce n'est donc pas possible d'en faire la langue utilisé pour la scolarité.


Mais alors, pourquoi est-il question de l'introduire dans les écoles algériennes ?

Bonne question, Leur demande est absurde et je pense qu'elle n'a aucune chance d'aboutir.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Lun 26 Oct - 22:44



Il semble que pour l’Algérie, le choix du retour à l'arabe classique ait eu pour cause essentielle, en 1962, de tourner le dos à la colonisation et au français.
L'enseignement aurait pu se faire tout de suite en arabe dialectal,
mais le gouvernement a choisi l'arabe classique.
Il a accueilli les frères musulmans chassés d'Egypte, qui ont servi de prof.
La société algérienne s'est islamisée encore plus en conséquence de l’arabisation de l'éducation.

Revenir aux langues vernaculaires, donc aux différents dialectes arabes, est une façon douce de dés-islamiser un pays.

(C'est ce que fait le roi du Maroc en ce moment ! et je trouve cela très intelligent de sa part )
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Lun 26 Oct - 22:51

salamsam a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
salamsam a écrit:


Trés proche mais pas totalement identique.

Mais dans les 2 cas il ne s'agit que d'un "créole Arabophone" avec essentiellement des mots Arabe trés déformé (comme le créole par rapport au francais), des mots berbères et le tout saupoudré de quelques mot francais et quelques mots d'autres langues (anglais espagnol etc).

Ce créole est seulement un dialecte orale. ce n'est donc pas possible d'en faire la langue utilisé pour la scolarité.


Mais alors, pourquoi est-il question de l'introduire dans les écoles algériennes ?

Bonne question, Leur demande est absurde et je pense qu'elle n'a aucune chance d'aboutir.

mais c'est déjà presque officiel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    Lun 26 Oct - 22:57

mario-franc_lazur a écrit:
salamsam a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:

Très intéresssant .

Peut-on dire que la darridja marocaine est identique ( à quelque chose près ) à la darridja algérienne ?

Trés proche mais pas totalement identique.

Mais dans les 2 cas il ne s'agit que d'un "créole Arabophone" avec essentiellement des mots Arabe trés déformé (comme le créole par rapport au francais), des mots berbères et le tout saupoudré de quelques mot francais et quelques mots d'autres langues (anglais espagnol etc).

Ce créole est seulement un dialecte orale. ce n'est donc pas possible d'en faire la langue utilisé pour la scolarité.


Mais alors, pourquoi est-il question de l'introduire dans les écoles algériennes ?

La darija est-elle la solution aux problèmes de l’enseignement ?

"Je reste fermement convaincu, estime Abderrahim Youssi, que la langue maternelle ou communautaire est l’unique solution aux problèmes de l’enseignement, et cela dans toutes les communautés arabophones. S’échiner à apprendre aux enfants un médium que personne ne parle et qui est d’une complexité et d’un archaïsme inouïs est purement irrationnel." Contrairement au vieil anglais, qui a évolué en anglais moyen puis en anglais moderne, ou aux langues romanes (italien, français, espagnol…), qui se sont délestées des formes latines complexes, la langue arabe a conservé ses formes morphologiques et syntaxiques d’origine.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme    

Revenir en haut Aller en bas
 
Algérie. Arabe classique ou dialecte, le débat s'enflamme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: