Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Quelles sont les limites du proselytisme?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 03:28

06.11.2015

Salut à tous,
Que la guidance du Tout-Puissant soit sur nous tous.

J'ouvre ce sujet, qui découle d'une réflexion personnelle depuis l'époque où j'ai commencé à "tutoyer" la vérité dans le Pentateuque (début 2011), avant d'être musulman.

1-Doit-on "appeler" autrui à notre religion et/ou à notre conception de la vérité?

2-Si oui,quelles catégories de personnes (croyantes d'autres religions etc...)?

3-Quelle attitude adopter ("missionnaire" ou "passive")?

Bien entendu, ce sujet englobe toutes les situations de la vie de manière générale (le forum mis à part).

S'il vous plaît, ne répondez pas à "l'emporte-pièces", mais accomplissez de véritables réflexions.

Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 04:40

Cyril 84 a écrit:
06.11.2015

Salut à tous,
Que la guidance du Tout-Puissant soit sur nous tous.

J'ouvre ce sujet, qui découle d'une réflexion personnelle depuis l'époque où j'ai commencé à "tutoyer" la vérité dans le Pentateuque (début 2011), avant d'être musulman.

1-Doit-on "appeler" autrui à notre religion et/ou à notre conception de la vérité?

2-Si oui,quelles catégories de personnes (croyantes d'autres religions etc...)?

3-Quelle attitude adopter ("missionnaire" ou "passive")?

Bien entendu, ce sujet englobe toutes les situations de la vie de manière générale (le forum mis à part).

S'il vous plaît, ne répondez pas à "l'emporte-pièces", mais accomplissez de véritables réflexions.

Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.


le prosélytisme est une affaire de secte.
le prosélytisme est comme du matraquage publicitaire, et comme le disait un célèbre publicitaire, il n'y a que les mauvais produits qui ont besoins d'une bonne publicité.

une personne douée de la raison ce tourne naturellement vers le message de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 06:58

Quelles sont les limites du prosélytisme ?




Question  Question  Question



La conversion au catholicisme de mon interlocuteur !








fourirel fourirel fourirel fourirel









C'est pour cela que je suis bavard, car il va me falloir un peu de temps !



bounce

bounce  bounce

bounce  bounce  bounce





Pierre-Elie :
Semper fidelis ad vitam æternam,
ad majorem Dei gloriam !





PS :
Cyril 84 a écrit:
S'il vous plaît, ne répondez pas à "l'emporte-pièces", mais accomplissez de véritables réflexions.
Zut, je suis hors sujet... je réfléchirais quand j'aurais le temps.
Évangéliser dans la vie courante à un règlement : " feu rouge, feu vert ! ". On n'impose pas de façon impérialiste, mais on témoigne dès qu'on voit une ouverture. Si l'interlocuteur renvoie un feu rouge, on arrête !

Exemple :
- Tu viens faire une randonnée demain ?
- non je vais à la messe,
- OK, on reporte alors ?
C'est un feu rouge.

exemple de feu vert :
- Tu viens faire une randonnée demain ?
- non je vais à la messe,
- ah bon, tu vas à la messe ?




« « Maître, réprimande tes disciples. »
Mais [Jésus] répondit : « Je vous le dis, si eux se taisent, les pierres crieront.
»
» (Luc 19, 39-40).


Je ne voudrais pas que les pierres se mettent à crier, cela vous traumatiserait,
alors j’évangélise.
Je fais donc du prosélytisme.
et j'en suis fier.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 09:07

Cyril 84 a écrit:
06.11.2015


Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.

Pourquoi cette interdiction, CYRIL?

Le prosélytisme est une notion philosophique, au nom de quoi veux-tu interdire aux déistes et agnostiques d'y prendre part?

Les Musulmans ont trois raisons de faire du prosélytisme
1. exprimer fermement leur religion - raison louable
2. Eviter aux autres hommes d'aller en enfer. -> raison louable
3. montrer qu'ils sont les plus forts et qu'ils ont raison. -> raison oppressive.

Les Chrétiens ont quatre raisons de faire du prosélytisme
1. Exprimer fermement leur religion -> raison louable
2. Ouvrir le coeur des non-Chrétiens à l'amour de Dieu en rassemblant les brebis égarées -> raison louable
3. Montrer qu'ils ont raison -> raison dominatrice
4. Peur de se faire trucider par les fanatiques musulmans -> raison de pour sauver sa peau.

Les athées ont une raison pour faire du prosélytisme.

Montrer que les religions sont irrationnelles et que ce n'est donc pas une raison pour assassiner la planète.
-> raison raisonnable + désir de sauver sa peau.

_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 11:25

Rappel étymologique :

Le proselyte était un païen, qui entre 300 aV JC et JC se convertissait au judaïsme.
En effet, la revelation juive avait annoncé qu'elle s'ppliquait aussi aux non-juifs.

Ces gens-là ont été appelés proselytes par les juifs hellénisants (la culture grecque était omniprésente, comme l'es aujourd'hui la culture anglo-saxonne)

προς-ελελυθα (pros-élélutha) = je suis venu auprès-de.

Le mot actuel français est un retournement sémantique malhonnête realisé par l'esprit athée d'aujourd'hui pour dénommer ce que fait le croyant et non ce que fait le païen.

Il faudrait donc redonner au mot "prosélytisme" son vrai sens : le processus intérieur realisé par le païen lors de sa conversion. Dans ce sens-là il dénomme un vrai chemin.

Croire qu'on puisse convertir une personne par l'extérieur est une aberration qui naît au coeur de l'athée modern, ayant refusé sa religion culturelle (en France, le catholicisme, et au Maroc, L'islam) il tombe dans la religion naturelle, qui s'appelle la threskeia (θρεσκεια) qui est la religion de la PEUR de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 13:55

Raziel a écrit:
Rappel étymologique :

Le proselyte était un païen, qui entre 300 aV JC et JC se convertissait au judaïsme.
En effet, la revelation juive avait annoncé qu'elle s'ppliquait aussi aux non-juifs.

Ces gens-là ont été appelés proselytes par les juifs hellénisants (la culture grecque était omniprésente, comme l'es aujourd'hui la culture anglo-saxonne)

προς-ελελυθα (pros-élélutha) = je suis venu auprès-de.

Le mot actuel français est un retournement sémantique malhonnête realisé par l'esprit athée d'aujourd'hui pour dénommer ce que fait le croyant et non ce que fait le païen.

Il faudrait donc redonner au mot "prosélytisme" son vrai sens : le processus intérieur realisé par le païen lors de sa conversion. Dans ce sens-là il dénomme un vrai chemin.

Croire qu'on puisse convertir une personne par l'extérieur est une aberration qui naît au coeur de l'athée modern, ayant refusé sa religion culturelle (en France, le catholicisme, et au Maroc, L'islam) il tombe dans la religion naturelle, qui s'appelle la threskeia (θρεσκεια) qui est la religion de la PEUR de Dieu.

Si j'ai bien compris ton dernier paragraphe tu dis que l'athée est athée par crainte de Dieu?
Je m'assure d'avoir bien compris avant de me marrer.

_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 16:09

Serena57 a écrit:


le prosélytisme est une affaire de secte.
le prosélytisme est comme du matraquage publicitaire, et comme le disait un célèbre publicitaire, il n'y a que les mauvais produits qui ont besoins d'une bonne publicité.

Mais tu as cette définition car tu es "endoctrinée" par la sémantique des médias et de nos responsables politiques athés et anti-cléricaux, Séréna. (ça on s' en était déjà rendu compte)

Ton commentaire négatif s' adresse donc au christianisme naissant ainsi qu'aux apôtres lors des tribulations. (j'avais pourtant dis d'accomplir une véritable réflexion)

À l'origine, le terme prosélyte est utilisé dans le Nouveau Testament. Matthieu 23, 15 :
« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous. »

Et aussi Jean 12, 20 ; Actes 2, 10 au sujet de la Pentecôte :
« Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ? Parthes, Mèdes, Élamites, (...), et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes… »
Actes 6, 5 ; 13, 43.

Voir:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 16:17

cailloubleu a écrit:
Cyril 84 a écrit:
06.11.2015


Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.

Pourquoi cette interdiction, CYRIL?

Le prosélytisme est une notion philosophique, au nom de quoi veux-tu interdire aux déistes et agnostiques d'y prendre part?

Ce n'est pas une interdiction, seulement une temporisation, afin de permettre , en priorité, aux fidèles convaincus par leurs propres religions d'y donner leurs réflexions.

Car ce forum se veut "islamo-chrétien" prioritairement.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 16:21

Merci Raziel pour ton éclaircissement "historico-sémantique".

Je ne l'avait pas lu avant de donner mon explication à Séréna.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 16:24

Personnellement je trouve tout dans ce verset coranique :

CORAN 16:125. Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés.

Allah exalte soit il nous a donné, quand nous engageons une discussion, l’ordre de la mener de la meilleure manière donc dans la douceur et en exposant les principes fidèlement, clairement, avec courtoisie et sans contrainte
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 18:07

cailloubleu a écrit:
Raziel a écrit:
Rappel étymologique :

Le proselyte était un païen, qui entre 300 aV JC et JC se convertissait au judaïsme.
En effet, la revelation juive avait annoncé qu'elle s'ppliquait aussi aux non-juifs.

Ces gens-là ont été appelés proselytes par les juifs hellénisants (la culture grecque était omniprésente, comme l'es aujourd'hui la culture anglo-saxonne)

προς-ελελυθα (pros-élélutha) = je suis venu auprès-de.

Le mot actuel français est un retournement sémantique malhonnête realisé par l'esprit athée d'aujourd'hui pour dénommer ce que fait le croyant et non ce que fait le païen.

Il faudrait donc redonner au mot "prosélytisme" son vrai sens : le processus intérieur realisé par le païen lors de sa conversion. Dans ce sens-là il dénomme un vrai chemin.

Croire qu'on puisse convertir une personne par l'extérieur est une aberration qui naît au coeur de l'athée modern, ayant refusé sa religion culturelle (en France, le catholicisme, et au Maroc, L'islam) il tombe dans la religion naturelle, qui s'appelle la threskeia (θρεσκεια) qui est la religion de la PEUR de Dieu.

Si j'ai bien compris ton dernier paragraphe tu dis que l'athée est athée par crainte de Dieu?
Je m'assure d'avoir bien compris avant de me marrer.

Crainte et peur ne sont pas les mêmes sentiments, ni les memes mots en grec, la langue d'origine de nos écritures.

crainte = φοβια qui n'est pas la "phobie" du français actuel.
La crainte est le sentiment face au consequences de ses péchés et des punitions qui en resultant

peur = θρεσκεια = effroi.
La peur est le sentiement face au danger qui nous guette alors que nous n'avons rien fait. C'est la "pure peur".

On le voit bien dans la vie courante : les athées sont éffrayés quand on leur parle de Dieu. Il le ressentent comme une aggression, et ils appellant cela "prosélytisme" car ils n'ont pas d'autre mot.




Revenir en haut Aller en bas
nickel

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 18:28

Raziel a écrit:
cailloubleu a écrit:
Raziel a écrit:
Rappel étymologique :

Le proselyte était un païen, qui entre 300 aV JC et JC se convertissait au judaïsme.
En effet, la revelation juive avait annoncé qu'elle s'ppliquait aussi aux non-juifs.

Ces gens-là ont été appelés proselytes par les juifs hellénisants (la culture grecque était omniprésente, comme l'es aujourd'hui la culture anglo-saxonne)

προς-ελελυθα (pros-élélutha) = je suis venu auprès-de.

Le mot actuel français est un retournement sémantique malhonnête realisé par l'esprit athée d'aujourd'hui pour dénommer ce que fait le croyant et non ce que fait le païen.

Il faudrait donc redonner au mot "prosélytisme" son vrai sens : le processus intérieur realisé par le païen lors de sa conversion. Dans ce sens-là il dénomme un vrai chemin.

Croire qu'on puisse convertir une personne par l'extérieur est une aberration qui naît au coeur de l'athée modern, ayant refusé sa religion culturelle (en France, le catholicisme, et au Maroc, L'islam) il tombe dans la religion naturelle, qui s'appelle la threskeia (θρεσκεια) qui est la religion de la PEUR de Dieu.

Si j'ai bien compris ton dernier paragraphe tu dis que l'athée est athée par crainte de Dieu?
Je m'assure d'avoir bien compris avant de me marrer.

Crainte et peur ne sont pas les mêmes sentiments, ni les memes mots en grec, la langue d'origine de nos écritures.

crainte = φοβια  qui n'est pas la "phobie" du français actuel.
La crainte est le sentiment face au consequences de ses péchés et des punitions qui en resultant

peur = θρεσκεια = effroi.
La peur est le sentiement face au danger qui nous guette alors que nous n'avons rien fait. C'est la "pure peur".

On le voit bien dans la vie courante : les athées sont éffrayés quand on leur parle de Dieu. Il le ressentent comme une aggression, et ils appellant cela "prosélytisme" car ils n'ont pas d'autre mot.





Tu fais un pur euphémisme pour essayer de déculpabiliser des crimes
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 18:55

Cyril 84 a écrit:
cailloubleu a écrit:
Cyril 84 a écrit:
06.11.2015


Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.

Pourquoi cette interdiction, CYRIL?

Le prosélytisme est une notion philosophique, au nom de quoi veux-tu interdire aux déistes et agnostiques d'y prendre part?

Ce n'est pas une interdiction, seulement une temporisation, afin de permettre , en priorité, aux fidèles  convaincus par leurs propres religions d'y donner leurs  réflexions.

Car ce forum se veut "islamo-chrétien" prioritairement.


il serait bon maintenant que les croyants exposent les raisons pour lesquelles ils veulent amener les autres à adhérer à leurs religion.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 19:41

Attends un peu Rosarum, car il nous manque les réflexions de forumeurs (croyants) notoires et réguliers tels que:
Mario, Pétéro, Julie, Chrislam, Azdan,Tonton, Pinson, Abdelsalam, Estandrine, Salamsam, Sniper, Icare...

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."


Dernière édition par Cyril 84 le Sam 07 Nov 2015, 02:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 23:11

Bonjour Cyril,

Merci pour ce sujet qui s'inscrit dans la réflexion et non dans la confrontation.

je pense que si le prosélytisme, aujourd'hui, se définit dans l'idée de faire des adhérant, alors nous parlons du résultat.

Mais comme la question se pose non pas sur le résultat mais sur les limites, je pense qu'il faut d'abord définir ce qu'est une limite.

Les limites sont les délimitations d'un cadre, donc la notion de limite définit celle d'un cadre.

la question pourrait donc se décliner, en : qu'elles sont les limites ou quel est le cadre.

les 2 sont liés, mais les réponses peuvent tantôt se situer un peu plus dans l'un que dans l'autre.

Par exemple, il y une limite au sein de l'école laïque, ici nous avons une réponse qui se situe en fonction d'un cadre : l'école.

Et si comme je le pense, une limite essentielle est la paix, alors je définie une limite non pas en fonction d'un cadre précis, mais je parle plutôt d'une limite générale.

En effet, je pense que le partage ne peut se faire que dans la paix, que l'esprit de Dieu prend place quand les hommes sont dans un échange basé sur la paix. Car si le conflit prend place, alors les mots ne sont plus entendus.

Plus globalement, c'est par notre attitude que nous définissons les limites du prosélytisme. C'est par notre attitude que se définit le mieux l'influence de Dieu dans nos vies, et c'est elle qui est visible en premier.

Ainsi l'attitude en elle même peut être visible dans n'importe quel cadre, même laïc.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Ven 06 Nov 2015, 23:17

rosarum a écrit:
Cyril 84 a écrit:
cailloubleu a écrit:


Pourquoi cette interdiction, CYRIL?

Le prosélytisme est une notion philosophique, au nom de quoi veux-tu interdire aux déistes et agnostiques d'y prendre part?

Ce n'est pas une interdiction, seulement une temporisation, afin de permettre , en priorité, aux fidèles  convaincus par leurs propres religions d'y donner leurs  réflexions.

Car ce forum se veut "islamo-chrétien" prioritairement.


il serait bon maintenant que les croyants exposent les raisons pour lesquelles ils veulent amener les autres à adhérer à leurs religion.

le partage Rosarum, je n'en vois pas d'autre, mais là tu parles du résultat et non des limites.

Pour ma part, je ne cherche pas faire adhérer, mais à proposer la réconciliation. Ensuite cela se passe entre l'homme et Dieu, et je n'ai plus rien à faire sinon à soutenir par une écoute honnête et sans jugement, car la relation naissante avec Dieu est une remise en question de bcp choses, et la culpabilité peut être un frein à l'éveil spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 01:14

Raziel a écrit:


On le voit bien dans la vie courante : les athées sont éffrayés quand on leur parle de Dieu. Il le ressentent comme une aggression, et ils appellant cela "prosélytisme" car ils n'ont pas d'autre mot.


Je trouve cette phrase fausse de A à Z justement dans la vie courante. Je me demande si tu connais des athées.
Moi je n'ai jamais observé cette peur, jamais expérimenté. J'ai des athées dans la famille, parmi mes amis. Moi-même je suis déiste et agnostique selon les jours.
Un athée n'a pas peur de Dieu, le prosélytisme ne le touche pas, il n'en a rien à cirer,  ou bien il sera agacé, il lèvera les yeux au ciel. S'il est poli, il écoutera en s'ennuyant, s'il est pressé il aura l'attitude de la personne qui écoute un représentant en  assurances.

Supposons une chose en laquelle tu ne crois pas: les lutins par exemple. Maintenant imagine un instant que quelqu'un vienne te faire tout un discours sur les lutins, de venir au prochain congré sur la présence bénéfique des lutins et des dangers de s'opposer aux lutins.

Aurais-tu peur des lutins?

C'est une drôle d'idée de penser qu'un athée a peur de Dieu

_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
kingsemeur

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 01:36

cailloubleu a écrit:
Raziel a écrit:
Rappel étymologique :
Le proselyte était un païen, qui entre 300 aV JC et JC se convertissait au judaïsme.
En effet, la revelation juive avait annoncé qu'elle s'ppliquait aussi aux non-juifs.
Ces gens-là ont été appelés proselytes par les juifs hellénisants (la culture grecque était omniprésente, comme l'es aujourd'hui la culture anglo-saxonne)
προς-ελελυθα (pros-élélutha) = je suis venu auprès-de.
Le mot actuel français est un retournement sémantique malhonnête realisé par l'esprit athée d'aujourd'hui pour dénommer ce que fait le croyant et non ce que fait le païen.
Il faudrait donc redonner au mot "prosélytisme" son vrai sens : le processus intérieur realisé par le païen lors de sa conversion. Dans ce sens-là il dénomme un vrai chemin.
Croire qu'on puisse convertir une personne par l'extérieur est une aberration qui naît au coeur de l'athée modern, ayant refusé sa religion culturelle (en France, le catholicisme, et au Maroc, L'islam) il tombe dans la religion naturelle, qui s'appelle la threskeia (θρεσκεια) qui est la religion de la PEUR de Dieu.
Si j'ai bien compris ton dernier paragraphe tu dis que l'athée est athée par crainte de Dieu?
Je m'assure d'avoir bien compris avant de me marrer.

Moi aussi ça me parait trop gros pour croire qu'il puisse pensée cela d'autant que les religions non naturel selon lui qui sont le catholicime et l'Islam sont justement des religions où la peur de Dieu est présente.
Dans le catholicisme on a rendu Satan si puissant que les catholiques ont peur que Dieu les abandonnes.
Dans l'Islam il suffit de lire le coran pour comprendre à quel point c'est aberrant ce qu'il dit. Je vous rappelle que le coran c'est avant tout :

coran s2v2 a écrit:
Voici le Livre sur lequel aucun doute n'est permis, guide pour ceux qui craignent Allah.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 02:25

Tonton a écrit:
Bonjour Cyril,

Merci pour ce sujet qui s'inscrit dans la réflexion et non dans la confrontation.

Salut, Tonton,
De rien pour le sujet. D'ailleurs excuses moi de t'avoir oublié dans ma liste des personnes notoires et régulières sur ce forum. (Je t'ai rajouté)

Tonton a écrit:
je pense que si le prosélytisme, aujourd'hui, se définit dans l'idée de faire des adhérant, alors nous parlons du résultat.

Le résultat ne nous appartient pas.
Le semeur ne peut être tenu pour responsable des aléas climatiques qui compromettrait la croissance de ses plantes ainsi que la survenance des fruits. (sauf s' il n'a pas suffisamment épaulé)

Tonton a écrit:
Mais comme la question se pose non pas sur le résultat mais sur les limites, je pense qu'il faut d'abord définir ce qu'est une limite.

Les limites sont les délimitations d'un cadre, donc la notion de limite définit celle d'un cadre.

la question pourrait donc se décliner, en : qu'elles sont les limites  ou quel est le cadre.

les 2 sont liés, mais les réponses peuvent tantôt se situer un peu plus dans l'un que dans l'autre.

Par exemple, il y une limite au sein de l'école laïque, ici nous avons une réponse qui se situe en fonction d'un cadre : l'école.

Et si comme je le pense, une limite essentielle est la paix, alors je définie une limite non pas en fonction d'un cadre précis, mais je parle plutôt d'une limite générale.

Et tu as tout compris, je précisais "de manière générale".
Après, libre à chaque intervenant de préciser sa réflexion en fonction du cadre et des circonstances.

Tonton a écrit:

En effet, je pense que le partage ne peut se faire que dans la paix, que l'esprit de Dieu prend place quand les hommes sont dans un échange basé sur la paix. Car si le conflit prend place, alors les mots ne sont plus entendus.

Plus globalement, c'est par notre attitude que nous définissons les limites du prosélytisme. C'est par notre attitude que se définit le mieux l'influence de Dieu dans nos vies, et c'est elle qui est visible en premier.

Ainsi l'attitude en  elle même peut être visible dans n'importe quel cadre, même laïc.


Ta réflexion est très intéressante et c'est ce que je répète souvent à mon entourage, tu viens de mettre l'accent sur l'attitude (comportement, image que l'on renvoit...)
C'est le premier et le meilleur des prosélytismes.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
kingsemeur

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 02:39

Raziel a écrit:
On le voit bien dans la vie courante : les athées sont éffrayés quand on leur parle de Dieu. Il le ressentent comme une aggression, et ils appellant cela "prosélytisme" car ils n'ont pas d'autre mot
.

Les Athées sont effrayé par les sectes et la [......] mentale. Quand un individu parle de Allah au vu de ce qui est écrit dans le coran il y a de quoi.
Et plus basiquement quand un individu parle de Dieu c'est comme si il parlait a un fou. Ils ne sont pas effrayé par Dieu car il n'existe pas pour eux mais de l'individu croyant qui leur parle de Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 08:22

Cyril 84 a écrit:
06.11.2015

Salut à tous,
Que la guidance du Tout-Puissant soit sur nous tous.

J'ouvre ce sujet, qui découle d'une réflexion personnelle depuis l'époque où j'ai commencé à "tutoyer" la vérité dans le Pentateuque (début 2011), avant d'être musulman.

1-Doit-on "appeler" autrui à notre religion et/ou à notre conception de la vérité?

2-Si oui,quelles catégories de personnes (croyantes d'autres religions etc...)?

3-Quelle attitude adopter ("missionnaire" ou "passive")?

Bien entendu, ce sujet englobe toutes les situations de la vie de manière générale (le forum mis à part).

S'il vous plaît, ne répondez pas à "l'emporte-pièces", mais accomplissez de véritables réflexions.

Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.

Pour moi, le prosélyte c'est une personne qui cherche par tous les moyens, y compris la pression psychologique, à rallier à sa cause, qu'elle soit religieuse ou politique. Le prosélyte c'est "un recruteur", avant d'être un "témoins".

Le prosélyte, c'est celui qui est "dans l'excès de zèle". Il est tellement persuadé que sa cause où la cause de Dieu est la vérité, qu'il va, non pas encourager les gens à se convertir, mais les pousser à la conversion en utilisant la pression.

Maintenant, doit-on appeler "autrui" à notre religion ?

Je crois que cette question vaut pour les musulmans, car nous chrétiens, ce n'est pas d'appeler les gens à devenir chrétiens, c'est leur donner envie de rencontrer Jésus, de le suivre, de se mettre à l'écoute de sa Parole, d'entrer dans son Eglise où il nous rejoint pour nous faire don de sa Vie.

Le baptisé, tout comme l'Apôtre de Jésus, son ministre, il n'a pas à convertir, mais à témoigner de Jésus, vivant en Lui et désirant venir vivre en tout homme. Le baptisé, c'est un témoin, ce n'est pas un recruteur. Il doit témoigner avec zèle, c'est à dire "ardeur" ; sa foi doit être "ardente", sans tomber dans l'excès. Le baptisé il doit toujours témoigner pour susciter, pour éveiller en l'autre le désir de rencontrer lui aussi Jésus.





Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 15:52

Cyril 84 a écrit:
06.11.2015

Salut à tous,
Que la guidance du Tout-Puissant soit sur nous tous.

J'ouvre ce sujet, qui découle d'une réflexion personnelle depuis l'époque où j'ai commencé à "tutoyer" la vérité dans le Pentateuque (début 2011), avant d'être musulman.

1-Doit-on "appeler" autrui à notre religion et/ou à notre conception de la vérité?

2-Si oui,quelles catégories de personnes (croyantes d'autres religions etc...)?

3-Quelle attitude adopter ("missionnaire" ou "passive")?

Bien entendu, ce sujet englobe toutes les situations de la vie de manière générale (le forum mis à part).

S'il vous plaît, ne répondez pas à "l'emporte-pièces", mais accomplissez de véritables réflexions.

Merci aux agnostiques, déistes etc... de laisser répondre en priorité les fidèles des différentes religions avant d'intervenir.

petero a écrit:

Pour moi, le prosélyte c'est une personne qui cherche par tous les moyens, y compris la pression psychologique, à rallier à sa cause, qu'elle soit religieuse ou politique. Le prosélyte c'est "un recruteur", avant d'être un "témoins".

Le prosélyte, c'est celui qui est "dans l'excès de zèle". Il est tellement persuadé que sa cause où la cause de Dieu est la vérité, qu'il va, non pas encourager les gens à se convertir, mais les pousser à la conversion en utilisant la pression.

Ta définition de prosélyte n'est pas la bonne (le prosélyte est celui qui est appelé)

Même si ta définition est pour celui qui applique le prosélytisme, elle est fausse également, sinon elle s' applique aux apôtres.

Je t'invite à (re)lire la réponse que j'ai donné à Séréna hier à 16h09, plus haut:



Séréna 57 a écrit:
le prosélytisme est une affaire de secte.
le prosélytisme est comme du matraquage publicitaire, et comme le disait un célèbre publicitaire, il n'y a que les mauvais produits qui ont besoins d'une bonne publicité.

Cyril 84 a écrit:

Mais tu as cette définition car tu es "endoctrinée" par la sémantique des médias et de nos responsables politiques athés et anti-cléricaux, Séréna. (ça on s' en était déjà rendu compte)

Ton commentaire négatif s' adresse donc au christianisme naissant ainsi qu'aux apôtres lors des tribulations. (j'avais pourtant dis d'accomplir une véritable réflexion)

À l'origine, le terme prosélyte est utilisé dans le Nouveau Testament. Matthieu 23, 15 :
« Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous. »

Et aussi Jean 12, 20 ; Actes 2, 10 au sujet de la Pentecôte :
« Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ? Parthes, Mèdes, Élamites, (...), et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes… »
Actes 6, 5 ; 13, 43.

Voir:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ainsi que l'explication de Raziel hier à 11h25, plus haut.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 16:46

rosarum a écrit:

il serait bon maintenant que les croyants exposent les raisons pour lesquelles ils veulent amener les autres à adhérer à leurs religion.

1. pour leur salut éternel,
2. pour la pérennité de notre spiritualité sur terre,
3. parce que nous sommes convaincus que nos concitoyens vivraient mieux s'ils pratiquaient nos valeurs morales.

4. parce-que j'ai raison !
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Sam 07 Nov 2015, 18:29

Cyril 84 a écrit:
Ta définition de prosélyte n'est pas la bonne (le prosélyte est celui qui est appelé)

Même si ta définition est pour celui qui applique le prosélytisme, elle est fausse également, sinon elle s' applique aux apôtres.

Déjà, Cyril, ce serait bien que tu lises mes messages correctement. Je n'ai pas donné la définition du "prosélyte" dans la Bible, car c'était pas le sujet qui est "le prosélytisme".

Si toi-même tu ne respectes même pas ton sujet, l'échange va être difficile.

Le prosélytisme, n'a jamais été l'action du prosélyte. Le prosélyte, dans la Bible, c'est un païen convertis au judaïsme, et qui a reçu la circoncision, contrairement au "craignant Dieu", qui croit au Dieu d'Israël sans être devenu juif par la circoncision.

Je te donne un lien plus sérieux que Wikipédia sur la définition du prosélytisme :

Prosélytisme

Quant aux Apôtres, ils ont fait preuve de zèle pour évangéliser, sans tomber dans l'excès de zèle.
Revenir en haut Aller en bas
kingsemeur

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 00:17

rosarum a écrit:
il serait bon maintenant que les croyants exposent les raisons pour lesquelles ils veulent amener les autres à adhérer à leurs religion.

-pour que la vérité soit rétabli
-un monde meilleur ou les gens peuvent s'aimer les uns et les autres malgré leur différence.
-un monde purifié du mal
-un monde plus intelligent
-un monde épanoui et plus libre
-un monde guéri
-un monde en harmonie
-un monde plus juste
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 06:27

bonjour,

En lisant les uns et les autres, je vois que tous considèrent les limites du prosélytisme dans le témoignage ( cf Petero ) et dans l'attitude ( cf Cyril et moi même ).

Attitude et témoignage, c'est dans le milieu chrétien la même chose. En effet lire l'évangile et vivre l'évangile ce n'est pas tout à fait la même chose.

le prosélytisme chrétien ne devrait pas donc se préoccuper du résultat, mais de son attitude, de sa façon de vivre l'évangile afin de témoigner de sa véracité.

Cette attitude en société constitue l'invitation dont parle Petero.

Cyril a raison de souligner que nous n'avons pas à mesurer les résultats, car il est dit que celui qui sème n'est pas celui qui récolte.

Pierre dans son 1e épître souligne l'importance de l'attitude et donc du témoignage dans la façon dont se construit ce qu'il appelle une maison spirituelle dont la pierre angulaire est le christ ( pierre de voute au centre et qui maintient le tout ).
Il dit qu'en répondant au mal par le bien, cela sème le trouble dans l'esprit " mauvais " et cela peut lui être utile le jour où Dieu décide de lui rendre visite.

D'une certaine façon, Pierre définit le prosélytisme.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 07:38

rosarum a écrit:
il serait bon maintenant que les croyants exposent les raisons pour lesquelles ils veulent amener les autres à adhérer à leurs religion.

Moi, mon désir est qu'un maximum d'hommes et de femmes, adhèrent à l'assurance Vie éternelle dont Jésus désire leur communiquer, en les unissant à Lui, car Lui seul assure l'homme pour la Vie éternelle, c'est à dire donne à l'homme, la Vie éternelle ; permet à l'homme de continuer à vivre éternellement quand la mort saisit son corps, sa chair.

Jésus assure à l'homme qu'il fait vivre en Lui, cette Vie éternelle, car Il Est le seul qui vive avec son Corps, dans la Vie éternelle, car Il Est cette Vie éternelle qu'il communique à son Corps.

Moi, je n'amène pas les autres à adhérer à ma religion, je leur amène Jésus, qui vit en moi ; je leur fait rencontrer Jésus que je porte en moi, pour que Jésus Lui-même, en passant par moi, leur parle de cette Vie éternelle dans laquelle il peut les faire entrer, il désire les faire entrer.

Je les invite donc, à souscrire à la Vie éternelle que Jésus est venu nous donner. C'est tout ce que je peux faire, car c'est Jésus qui donne la Vie éternelle, qui donne l'assurance qu'on vivra éternellement, si on accueille le don qu'il nous fait, dans son Esprit, de cette Vie éternelle qu'Il Est Lui-même avec son Père, dans l'Esprit.

Maintenant, c'est à chacun de faire confiance ou pas, à Jésus qui veut nous faire vivre de sa Vie éternelle.

Il est évident cher Rosarum, que toi tu ne lui fais pas confiance Sad Je ne puis que le regretter. Mais c'est ton choix. Il n'est donc pas question pour moi, de te forcer à souscrire à cette assurance donnée par Jésus.

Je ferai du prosélytisme si j'utilisais des moyens de pressions, comme certains assureurs font, pour que tu souscrives à cette assurance que Jésus nous donne.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 08:04

Ecoutez le conseil que Jésus donne à ceux qu'il envoie annoncer sa Bonne Nouvelle :

14 Si l'on refuse de vous recevoir et d'écouter vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville en secouant la poussière de vos pieds. (Matthieu (CP) 10)


Faire du prosélytisme, c'est faire le contraire de ce que Jésus nous invite à faire quand il nous envoie annoncer sa Bonne Nouvelle. C'est insister à l'image des démarcheurs téléphonique qui nous visite chez nous, via le téléphone, pour nous proposer par exemple une assurance, et qui malgré que nous leur disons que cela ne nous intéresse pas "insiste lourdement".

Je comprends ces personnes, car elles touchent une commission quand elles réussissent à placer leur assurance. C'est leur envie de gagner cette commission qui les poussent à insister, à faire de l'excès de zèle. En attendant, elle font du prosélytisme.

Jésus nous invite à annoncer sa Bonne Nouvelle, sans insister. Quand on voit qu'elle n'est pas accueilli, il nous demande de nous retirer. Dans la mesure où la personne n'est pas prête à accueuillir cette Bonne Nouvelle, à souscrire à l'assurance Vie éternelle de Jésus, il ne faut pas insister. Il faudra revenir à un autre moment, plus tard.

Faire du prosélytisme c'est vouloir à tout prix, que l'autre adhère à Jésus en ce qui nous concerne, nous chrétiens, où pour les musulmans, adhère à Mohamed et à son Coran. C'est faire pression sur lui, pour qu'il adhère. C'est par exemple, lui pourrir la vie jusqu'à ce qu'il souscrive à notre religion, pour avoir la paix.

Revenir en haut Aller en bas
azdan
Moderateur
Moderateur



MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 10:07

la question cyril , est de la poser ainsi :

- est ce que les forums de discussion religieuse ont un trait à faire du prosélytisme ?

- est ce que le prosélytisme dans ce forum existe , et sous quel forme ?

- si ce prosélytisme éxiste , lequel est le plus actif , celui des chrétiens ou des musulmans ?


  Pour ma part , je définis prosélytisme dans une discussion lorsque la finalité , est que l'intervenant me demande de me convertir !!

voilà le signe du prosélytisme !!

aux états unis on utilise tout genre de prosélytisme , les jeunes pom-pom girls (cheerleaders) d'une équipe de football d'un lycée au Texas ont décidé récemment qu'elles n'allaient plus se contenter de divertir les garçons et les hommes avec leurs danses et leurs petites tenues, mais qu'elles allaient aussi faire du prosélytisme religieux pour convaincre les hommes qu'ils ne devaient pas se contenter de matter les jeunes filles, ils devaient aussi accepter Jésus-Christ comme sauveur pour se faire blanchir leur péchés!

les prédications de certains mouvements musulmans sont aussi du prosélytisme ravageur , et éloignent les gens de la pensée et  la recherche de soi , ils deviennent tout simplement des suivistes sont vérifiés les sources de prêches et des prédications .

que dit le coran à ce propos :

"Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s´est distingué de l´égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu´il croit en Allah saisit l´anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient." Sourate 2-256




"Nous savons mieux ce qu´ils disent. Tu n´as pas pour mission d´exercer sur eux une contrainte. Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace" Sourate 50-45

 Donc le coran est clair , tout musulman qui veut suivre les pas du prophète n'a pas pour mission d'exercer une contrainte quelconque sur quiconque .

 Mais il est dans son devoir de faire un rappel pour les gens qui croit en Dieu , et qui le craigne .
-----------------------------------------

Lorsque je suis venu dans ce Forum , je l'avais abordé pour connaître les avis des uns et des autres sur l'histoire des religions , et surtout l'histoire de Moïse qui me passionnait tellement , érudit en archéologie et en égyptologie , j'avais bien voulu démasqué ce pharaon qui a rencontré le prophète Moïse .


je ne connaissais absolument rien du christianisme , et depuis j'ai commencé à l'étudier , ainsi que la bible , mais je me suis rendu compte que même la bible n'avait pas la réponse pour dévoiler ce pharaon , au contraire beaucoup de contradictions et d'incompréhensions , l'analyse critique m'a aidé beaucoup pour cerner le sujet du problème des sources , des versions , de la traduction , et de l'interprétation .


ensuite , je me suis mis à étudier le message biblique , la notion du Messie , et les divergences juive et chrétienne , à cela je rentrais en plein dans un schisme inter-religieux de toutes confessions .

comment remettre de l'ordre dans les idées ?
en fait , il n'y a pas que les religieux de toutes confessions , il y a aussi cette partie de gens en recherche , ou des gens qui ont rejeté tout , qui se sont fait un titre d'athée ou de gnostique , qui fallait aussi prendre leur avis , car il se basait sur le savoir humain et la science , et ils n'avaient pas tort .

parler du coran , serait faire un début de prosélytisme , mais faire de l'étude comparative était la meilleure façon de mettre à découvert toutes religions confondus ,et d'être plus objectif que possible

pour ce Forum si nous devions analysé le degré de prosélytisme , je dirais qu'il est partagé , mais à forte tendance chrétienne , lorsque je vois ou je remarque que l'on rejette toutes interprétations musulmanes ou chrétienne cela veut dire que chacun campe dans sa position , il est rare et même très rare ou les intervenants sont d'accords ou partagent le même avis  .

est ce un problème de communication ?
est ce un problème de culture ?
est ce un problème de niveau intellectuel ?

il faut revenir aux sources comme on dit , pourquoi ce dialogue , et pour quel objectif ?

est ce pour un rapprochement ?
est ce pour faire du prosélytisme ?
est ce une arène ?
ou est ce pour la recherche de la vérité ?

  brièvement , je vous ai confis ma façon de voir les choses , en toute sincérité , et je pense que ce dialogue n'évoluera qu'à partir du choix de ses sujets , , pour l'instant comme dit un journaliste de chez nous je fume du thé !.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 10:47

azdan a écrit:
la question cyril , est de la poser ainsi :

- est ce que les forums de discussion religieuse ont un trait à faire du prosélytisme ?

- est ce que le prosélytisme dans ce forum existe , et sous quel forme ?

- si ce prosélytisme éxiste , lequel est le plus actif , celui des chrétiens ou des musulmans ?


  Pour ma part , je définis prosélytisme dans une discussion lorsque la finalité , est que l'intervenant me demande de me convertir !!

voilà le signe du prosélytisme !!

aux états unis on utilise tout genre de prosélytisme , les jeunes pom-pom girls (cheerleaders) d'une équipe de football d'un lycée au Texas ont décidé récemment qu'elles n'allaient plus se contenter de divertir les garçons et les hommes avec leurs danses et leurs petites tenues, mais qu'elles allaient aussi faire du prosélytisme religieux .

Salut azdan,
dans ton exemple de prosélytisme avec les pom-pom girls, on touche au ridicule !

Le prosélytisme est un mot de contenu péjoratif, ou plus exactement qui est devenu péjoratif.
S'il s'agit d'annoncer sa foi de façon naïve, ridicule, et maladroite, je ne pense pas que cela portera beaucoup de fruits.
Cela attirera les simplets, et plus vraisemblablement pas grand monde.

Quand on est chrétien, il est de notre devoir d'annoncer le Christ,
d'annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume,
celle qui promet le salut et la vie éternelle par le baptême en Jésus-Christ : " Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, "(Matthieu, 28,19).
Évangéliser n'est pas une possibilité optionnelle, pour un chrétien, c'est un ordre de Jésus.
Là où Mohamed s'est réjoui de voir entrer en masse les vaincus militairement dans sa nouvelle religion (S. 110, 1-3), Jésus demande aux siens d'évangéliser par la rencontre, et la parole.
C'est sans doute pour cela que les chrétiens t'apparaissent plus prosélytes que les musulmans sur le forum : le discours est notre mode d'évangélisation, là où le djihad est celui des musulmans ! Or, il est plus difficile sur le net !

Il est donc naturel d'évangéliser, c'est à dire de proposer cette Bonne Nouvelle aux hommes !
Libres à eux de choisir.
Il n'est pas nécessaire d'être ridicule ou stupide pour évangéliser.
Il faut juste s'appuyer sur les conseils que Dieu nous donne dans la Bible.



Il ne s'agit pas de toute façon d'agir comme un directeur de marketing qui mesure son efficacité commerciale aux chiffres de ses ventes.

Dans les textes de la liturgie de l'Eglise de ce jour, on donne en exemple des veuves qui n'ont plus rien.
Elles sont fauchées et donnent pourtant le peu qu'elles ont pour Dieu.

C'est cela l'attitude d'un chrétien qui évangélise.
Il sait qu'il n'a rien,
que son savoir est nul,
que sa foi est faible,
que son art oratoire ne vaut pas grand chose,
mais il donne le peu qu'il a pour Dieu,
et l'Esprit Saint se débrouille pour donner la foi, la Lumière de la foi, la joie de la Parole, et la compréhension de Dieu à celui qui écoute.


Évangéliser, ce n'est pas faire du marketing,
c'est donner notre peu,
pour donner la possibilité à Dieu d'agir dans l'âme de notre prochain par son Esprit-Saint.


" Donne nous aujourd'hui notre pain de ce jour, "
demande la prière du Notre Père,
et Jésus explique : " l'homme ne vit pas que de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. "


Nous, chrétiens, offrons à nos frères le petit morceau de pain de notre petit savoir,
et l'Esprit-Saint le transforme dans le cœur de nos frères, en respect parfait de leur libre-arbitre, en Pain Vivant de la Parole de Dieu : Jésus-Christ, lumière du monde.


Les chrétiens proposent,
les hommes disposent !


Dernière édition par Pierresuzanne le Dim 08 Nov 2015, 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Man Att




MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 10:54

ça me rappel les dames témoins de Jéhova qui viennent régulièrement chez moi, la dernière foi elles m'ont proposer de venir a un rassemblement de TJ gratuit mais dans une ville très loins... bien entendu je n'y suis pas aller mais d'habitude je dis juste je ne suis pas chrétien et elles s'en vont
Revenir en haut Aller en bas
azdan
Moderateur
Moderateur



MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 12:16

Pierresuzanne a écrit:
azdan a écrit:
la question cyril , est de la poser ainsi :

- est ce que les forums de discussion religieuse ont un trait à faire du prosélytisme ?

- est ce que le prosélytisme dans ce forum existe , et sous quel forme ?

- si ce prosélytisme éxiste , lequel est le plus actif , celui des chrétiens ou des musulmans ?


  Pour ma part , je définis prosélytisme dans une discussion lorsque la finalité , est que l'intervenant me demande de me convertir !!

voilà le signe du prosélytisme !!

aux états unis on utilise tout genre de prosélytisme , les jeunes pom-pom girls (cheerleaders) d'une équipe de football d'un lycée au Texas ont décidé récemment qu'elles n'allaient plus se contenter de divertir les garçons et les hommes avec leurs danses et leurs petites tenues, mais qu'elles allaient aussi faire du prosélytisme religieux .

Salut azdan,
dans ton exemple de prosélytisme avec les pom-pom girls, on touche au ridicule !

Le prosélytisme est un mot de contenu péjoratif, ou plus exactement qui est devenu péjoratif.
S'il s'agit d'annoncer sa foi de façon naïve, ridicule, et maladroite, je ne pense pas que cela portera beaucoup de fruits.
Cela attirera les simplets, et plus vraisemblablement pas grand monde.

Quand on est chrétien, il est de notre devoir d'annoncer le Christ,
d'annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume,
celle qui promet le salut et la vie éternelle par le baptême en Jésus-Christ : " Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, "(Matthieu, 28,19).
Évangéliser n'est pas une possibilité optionnelle, pour un chrétien, c'est un ordre de Jésus.
Là où Mohamed s'est réjoui de voir entrer en masse les vaincus militairement dans sa nouvelle religion (S. 110, 1-3), Jésus demande aux siens d'évangéliser par la rencontre, et la parole.
C'est sans doute pour cela que les chrétiens t'apparaissent plus prosélytes que les musulmans sur le forum : le discours est notre mode d'évangélisation, là où le djihad est celui des musulmans ! Or, il est plus difficile sur le net !

Il est donc naturel d'évangéliser, c'est à dire de proposer cette Bonne Nouvelle aux hommes !
Libres à eux de choisir.
Il n'est pas nécessaire d'être ridicule ou stupide pour évangéliser.
Il faut juste s'appuyer sur les conseils que Dieu nous donne dans la Bible.



Il ne s'agit pas de toute façon d'agir comme un directeur de marketing qui mesure son efficacité commerciale aux chiffres de ses ventes.

Dans les textes de la liturgie de l'Eglise de ce jour, on donne en exemple des veuves qui n'ont plus rien.
Elles sont fauchées et donnent pourtant le peu qu'elles ont pour Dieu.

C'est cela l'attitude d'un chrétien qui évangélise.
Il sait qu'il n'a rien,
que son savoir est nul,
que sa foi est faible,
que son art oratoire ne vaut pas grand chose,
mais il donne le peu qu'il a pour Dieu,
et l'Esprit Saint se débrouille pour donner la foi, la Lumière de la foi, la joie de la Parole, et la compréhension de Dieu à celui qui écoute.


Évangéliser, ce n'est pas faire du marketing,
c'est donner notre peu,
pour donner la possibilité à Dieu d'agir dans l'âme de notre prochain par son Esprit-Saint.


" Donne nous aujourd'hui notre pain de ce jour, "
demande la prière du Notre Père,
et Jésus explique : " l'homme ne vit pas que de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. "


Nous, chrétiens, offrons à nos frères le petit morceau de pain de notre petit savoir,
et l'Esprit-Saint le transforme dans le cœur de nos frères, en respect parfait de leur libre-arbitre, en Pain Vivant de la Parole de Dieu : Jésus-Christ, lumière du monde.


Les chrétiens proposent,
les hommes disposent !
pierresuzanne ,

combien de fois m'as tu demandé de me convertir ?

réponse : n fois .

combien de fois je te l'ai demandé ?

réponse : 0 (zéro ) fois .

donc entre moi et toi qui est le plus prosélyte ? !!
Revenir en haut Aller en bas
emmanuelle78

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 12:33

HS: raziel que les athées aient peur de Dieu n'est qu'un fantasme. Si les athées ont peur de quelque chose c'est de la puissance de la foi des croyants. Il faut être logique et arrêter de fantasmer sur ce que les gens ont dans la tête. Ce n'est pas parce que la vie sans divinité vous est inimaginable que c'est le cas de tous.
C'est comme si je remettais en doute la réalité de la foi des croyants, car il me serait inconcevable d'imaginer une vie avec un dieu. L'ouverture a l'autre c'est aussi respecter les réalités qu'énonce l'interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
emmanuelle78

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 12:42

Pierre-Elie est très très insistant sur le baptême, c'est sa croisade à lui!

Avis non autorisé car venant d'athée::
 
Revenir en haut Aller en bas
kingsemeur

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 13:10

emmanuelle78 a écrit:
Sinon pour en revenir aux raisons du prosélytisme énoncées par cailloubleu plus haut... personnellement je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit de l'inexistence d'un Dieu... Si je devais résumer ce que je recherche dans un dialogue sur ce forum, c'est de montrer les points qui me font peur, m'inquiète et me pose question

Quel sont concrètement les points qui te font peur et qui te font poser des question?
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 14:08

azdan a écrit:
pour ce Forum si nous devions analysé le degré de prosélytisme , je dirais qu'il est partagé , mais à forte tendance chrétienne , lorsque je vois ou je remarque que l'on rejette toutes interprétations musulmanes ou chrétienne cela veut dire que chacun campe dans sa position

Déjà, ce que nous rejetons, c'est l'interprétation que les musulmans s'amusent à faire avec les paroles que Jésus a prononcée. Cette interprétation est inspiré par l'esprit qui a inspiré le Coran, c'est une interprétation orientée par ce que l'Islam enseigne en s'appuyant sur le Coran et la Sunna.

Jésus nous a donné "la clé d'interprétation de ses paroles", des "œuvres qu'il a accompli" : la loi et le prophète qu'il est venu accomplir. Jésus nous invite à trouver dans l'AT, l'éclairage pour comprendre qui il est et son œuvre.

Le problème, c'est que les musulmans utilisent le Coran pour interpréter les paroles de Jésus ; ce qu'il fait que leur interprétation n'est pas juste.

azdan a écrit:
est ce un problème de communication ?

C'est un problème de longueur d'onde. Pour comprendre les paroles de Jésus, les musulmans ne se branchent pas sur la bonne grille de lecture, la bonne radio.

azdan a écrit:
il faut revenir aux sources comme on dit , pourquoi ce dialogue , et pour quel objectif ?

est ce pour un rapprochement ?

Les musulmans ne pourront jamais se rapprocher, dans leur foi, car ils ne partagent pas du tout la même foi en Dieu. Notre foi en Dieu, nous le mettons en Jésus qui pour nous est Dieu qui s'est abaissé jusqu'à nous pour nous élever jusqu'à Lui, nous faire entrer dans le Vie éternelle avec Lui.

Le dieu des musulmans, il ne fait pas du tout ce que notre Dieu fait pour nous par et en Jésus.

Le seul rapprochement possible, c'est un rapprochement pour que règne la paix entre les hommes. C'est ce que nous pouvons faire ensemble pour que chrétiens et musulmans vivent ensemble, dans la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 17:05

Man Att a écrit:
ça me rappel les dames témoins de Jéhova qui viennent régulièrement chez moi, la dernière foi elles m'ont proposer de venir a un rassemblement de TJ gratuit mais dans une ville très loins... bien entendu je n'y suis pas aller mais d'habitude je dis juste je ne suis pas chrétien et elles s'en vont

Après cette anecdote tu pourrais exposer ta propre réflexion sur le sujet, cher Man Att.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
kingsemeur

avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 17:24

Man Att a écrit:
ça me rappel les dames témoins de Jéhova qui viennent régulièrement chez moi, la dernière foi elles m'ont proposer de venir a un rassemblement de TJ gratuit mais dans une ville très loins... bien entendu je n'y suis pas aller mais d'habitude je dis juste je ne suis pas chrétien et elles s'en vont

Moi les Témoins de Jehova ils ont peur de moi car je leur met face à leur incohérence religieuse. Ils disent que je réfléchis et que je pose trop de questions pour qu'ils m'acceptent.
Quand ils me disent il faut pas sonder les écriture seulement croire, je leur dit qu'il est difficile de croire en l'incohérence car ça n'a pas de sens d'y croire.
Quand ils disent qu'ils croient que la Bible est de l'œuvre de Dieu je leur dit qu'il est inutile d'avoir écrit une nouvelle Bible falsifié (la bible du monde nouveau) si vous croyez réellement ça.
Quand ils disent que l'intellect est le piège de Satan la où le cœur et le fruit de notre foi, je leur dit qu'une foi sans intelligence est une foi sans valeur aussi vrai que Dieu n'est pas le Dieu des idiots mais le Dieu des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Dim 08 Nov 2015, 23:54

azdan a écrit:
la question cyril , est de la poser ainsi :

- est ce que les forums de discussion religieuse ont un trait à faire du prosélytisme ?

- est ce que le prosélytisme dans ce forum existe , et sous quel forme ?

- si ce prosélytisme éxiste , lequel est le plus actif , celui des chrétiens ou des musulmans ?


  Pour ma part , je définis prosélytisme dans une discussion lorsque la finalité , est que l'intervenant me demande de me convertir !!

voilà le signe du prosélytisme !




Bonjour Azdan,

je ne te cite pas entièrement, mais je pense que tu ne peux pas dire " je ne connaissais rien du christianisme ", à moins que tu ne vives au fin fond de l'Amazonie ?

Donc, tu as toujours eu une certaine image du christianisme, et dans ta façon d'aborder tes études, cette image t'a accompagné.

En fait, pour répondre à tes questions, le soucis est que pour un musulman, l'approche du christianisme se fait avec des préjugés. Bien sûr, pour un chrétien, l'approche de l'islam se fait avec des préjugés.

Ce forum est donc soit la possibilité de désamorcer les préjugés, soit la possibilité de les entretenir.

je pense qu'à partir du moment où, par son discours, on entretient des préjugés, tel que j'ai lu le coran, je n'ai vu que des incohérences ou, j'ai lu la bible et je n'ai vu que des incohérences, cela montre bien que la lecture est faite en fonction des préjugés.

Entretenir des préjugés est une façon de faire du prosélytisme, dans ce cas du prosélytisme par dénigrement.

Pour moi, quelqu'un qui a besoin de dénigrer pour se solidifier dans la foi, n'est pas en relation étroite avec le divin. Car si il avait trouvé le cœur de sa religion, il aurait trouvé le cœur de toutes les religions.

Ensuite viens la diversité, et certains pensent que leur relation avec Dieu est une règle générale.

Il suffit d'écouter les témoignage d'une qui se converti, à l'islam ou au christianisme, pour se rendre compte qu'en aucun cas il s'agit d'une règle, mais bien d'une relation tenant compte de la particularité de l'histoire de vie de tous et chacun.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    Lun 09 Nov 2015, 00:12

kingsemeur a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Sinon pour en revenir aux raisons du prosélytisme énoncées par cailloubleu plus haut... personnellement je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit de l'inexistence d'un Dieu... Si je devais résumer ce que je recherche dans un dialogue sur ce forum, c'est de montrer les points qui me font peur, m'inquiète et me pose question

Quel sont concrètement les points qui te font peur et qui te font poser des question?

On dirait qu'Emmanuelle n'est pas là en ce moment.
Pour vouloir convaincre quelqu'un de l'inexistence de Dieu, il faudrait d'abord que je sois sûre et convaincue qu'il n'existe pas.

Pour ma part je ne suis convaincue que d'une chose, c'est que si Dieu existe, ni la Torah, ni la Bible, ni le Coran représentent sa parole.

Je pense que nous ne connaîtrons jamais la parole de Dieu, et que cette parole si on la connaissait serait certainement très différente des arguments faiblards des diverses doctrines.
J'ai bien sûr aussi des motivations et des souhaits. Si je pouvais influencer qui que ce soit, j'aimerais que ce soit dans le sens de cesser de regarder leurs écritures à la loupe et de s'occuper un peu plus de la morale et du coeur. Mais bon, Cyril ne veut que l'opinion des Msulmans et des Chrétiens.

_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelles sont les limites du proselytisme?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelles sont les limites du proselytisme?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelles sont les limites de notre implication dans ce stage?
» qu'est-ce que la liberté et quelles sont ses limites ?
» Le Druidisme aujourd'hui ... quelles sont vos réponses ?
» Quelles sont vos VALEURS ?
» Quelles sont les caractéristiques d'une chanson ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: