Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam

Aller en bas 
AuteurMessage
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:30

7 novembre 2015

I- Introduction
En tant que catholique, j’ai été persuadé de croire que le catholicisme était la seule et unique vraie religion, et que le judaïsme était une préparation au christianisme.
Ainsi, les autres religions étaient-elles fausses. Je ne pris connaissance pour la première fois de l’existence de l’Islam, qu’en 1978. J’appris ainsi que les musulmans croyaient en l’origine divine du christianisme et du judaïsme et que le Coran affirmait qu’Allah avait envoyé des prophètes partout sur terre pour guider les hommes sur le chemin de la vérité et de la vertu.
Cliquez ici pour lire la suite du trop long message:
 

[Mis en "spoiler" par CR84]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:30

II. Mon expérience aux Etats Unis d’Amérique
Je me rendis aux Etats Unis d’Amérique en 1977 pour commencer mes études universitaires. Tout d’abord, je pris des cours d’anglais dans une école où je rencontrai des personnes de différentes croyances qui provenaient de plusieurs régions du monde. A Seattle, dans l’état de Washington, à l’école d’anglais, j’avais un camarade de chambre musulman qui préparait un master. Il s’appelait Fouad. Un jour, Fouad me demanda s’il lui était possible de prier dans la chambre. Je lui répondis que cela m’était égal. J’étais étonné, car c’était la première fois que je voyais un musulman prier. Avant de commencer ses prières, il s'est lavé les mains, il s'est rincé la bouche, il s'est lavé le visage et les bras([3]) dans le petit lavabo de notre chambre. C’était la première fois que je voyais une personne se laver les pieds dans un lavabo conçu pour les mains. Ainsi je me mis à observer la succession de ses mouvements et les rituels durant la prière. Il se levait, se baissait et se prosternait, ce qui me rappelait qu’à l’église, on s’agenouillait et on priait seulement. Fouad, lui, priait de manière différente. Après une courte période, il changea de logement et, pendant plusieurs mois, je ne vis pas un autre musulman prier.
A l’école d’anglais, durant la récréation, les étudiants de différents pays avaient l’habitude de se réunir et de discuter de plusieurs questions. Je me souviens une fois où, avec plusieurs étudiants de différents pays, nous avions débattu l’origine des religions et des prières. A un moment donné, je leur dis : « Vous priez de cette façon parce que c’est de cette façon que vos ancêtres priaient. » Ensuite, je leur faisais remarquer que leurs ancêtres avaient l’habitude d’adorer le soleil, les étoiles, et c’est depuis ce temps là que la tradition avait été transmise à travers les générations, jusqu'à aujourd’hui. Je commençais même à avoir des doutes au sujet de la foi en Dieu. Cependant, je ne devins pas athée parce que j’étais profondément croyant et le christianisme était bien enraciné en moi.
Un jour, alors que je visitais une mosquée, je remarquais plusieurs personnes en train de prier de la même manière que le faisait Fouad. Le sol était très froid; malgré cela tous ceux qui étaient dans la mosquée étaient assis; ceci m’encouragea à écouter ce que l’Imam avait à dire.
Il s’appelait Jamil Abdel-Razzak et il était Iraqien. Il parlait de la « médisance » en anglais. Je me souviens que sa voix était aiguë et émouvante. Il regardait son audience comme si quelqu'un avait dit du mal de quelqu’un d’autre; mais il ne désignait personne en particulier. Je pense que son but était de faire en sorte que quiconque était concerné par la médisance, se sente coupable.
Ce jour là, je reçus une enveloppe contenant quelques brochures et guides des études. Certains de ces documents faisaient état d'étude comparée entre l’Islam et le Christianisme. Comme je venais de commencer mes études en première année, à l’université étatique d’Oklahoma (State University of Oklahoma) il m'a fallu beaucoup de temps pour lire les documents que j’avais reçus. C’est en effet à travers ces écrits d'études comparées que j’appris que l’Islam et le message de Jésus étaient tous deux des révélations. Jésus avait affirmé que le message qu’il transmettait n’était pas le sien mais celui de Dieu : « Car je n'ai point parlé de moi-même; mais le Père, qui m'a envoyé, m'a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer. » (Jean 12:49). De même, la Révélation du Prophète Mohamed au reste de l’humanité avait été envoyée par Allah par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel : « Ce (Coran) ci, c'est le Seigneur de l'univers qui l'a fait descendre, et l'Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton coeur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs.» (Coran 26: 192-194)
L’authenticité et l’origine divine de toute religion dépendent donc en grande partie de la précision avec laquelle la Révélation de Dieu a été conservée et transmise au reste de l’humanité sans altération, dans son état original. Le degré de déviation et d'incertitude du message original dépend de la précision avec laquelle chaque mot révélé aux prophètes, a été transmis au reste des humains.
Si ces mots n’ont pas été rapportés avec exactitude et ont subi des altérations, il est fort probable que l’essence du message original soit perdue à jamais. Pour cela, dans le but de faire une juste et impartiale évaluation, il est nécessaire de déterminer à quel point les Evangiles originaux et le Coran ont été préservés de toute altération, ajout ou suppression. Ce que le lecteur trouvera dans les pages qui suivent sera une sorte de brève comparaison entre l'Islam et le Christianisme, deux des plus grandes et des plus proches religions dans le monde du point de vue de leurs adeptes. Dieu veuille donc que ce livre soit utile à tout chercheur de vérité dans sa quête de la religion véritable.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:31

III. Les Evangiles
Les quatre Evangiles les plus réputés sont ceux de Mathieu, Marc, Luc et Jean et constituent une partie du Nouveau Testament de la Bible. Ils furent rédigés entre 70 et 115 de l’ère chrétienne, c'est-à-dire des décennies après la disparition de Jésus, sur la base de documents qui ont été perdus. L’Evangile selon Marc est le premier d’entre eux; il a été écrit à Rome au moins quarante ans après la disparition de Jésus. L’Evangile selon Mathieu a été écrit en Grec, à peu près en l’année quatre-vingt dix de l’ère chrétienne. L’Evangile selon Luc a été écrit en Grec, environ en l’année quatre-vingt de l’ère chrétienne. Ces trois Evangiles sont appelés synoptiques parce qu’ils proviennent des mêmes documents qui ont été perdus.
L’Evangile selon Jean([4]), cependant, présente des différences fondamentales avec les Evangiles synoptiques.
C’est dans cet Evangile selon Jean que la divinité et la préexistence de Jésus ont été déclarées, bien que ceci n'ait jamais été confirmé par Jésus lui-même. Cet Evangile a été écrit entre 110 et 115 de l’ère chrétienne.
Les Evangiles ont été composés après que les premiers disciples de Jésus se soient divisés en plusieurs sectes et il est certain qu’ils ont été écrits dans le but de refléter la conception des besoins pratiques de la communauté. Bien que des sources traditionnelles aient été utilisées pour les écrire, ils n'ont pas été entourés de l’attention nécessaire à préserver leur contenu original des ajouts, des suppressions et autres formes de corruption. En fait, leur contenu visait à exprimer les intérêts personnels de leurs auteurs. Ceci a été confirmé par des sources chrétiennes([5]) après que le Coran l’ait clairement affirmé depuis et durant plus de quatorze siècles.
Il faut dire que les quatre Evangiles n’étaient pas les seuls documents écrits durant les siècles qui ont succédé à la disparition de Jésus. Il y en avait bien d’autres; tels les Evangiles de Jacob, de Pierre, de Thomas, de Philippe, de Barnabé, etc. Si l’on considère «Les Evangiles selon les Hébreux», par exemple, l'on trouve qu'ils constituent un document écrit dans la même langue que celle que parlait Jésus et qui était utilisée par les Nazarethins. Ces derniers
niaient la divinité de Jésus et le considéraient seulement comme un grand prophète. Au quatrième siècle de l’ère chrétienne, les Evangiles selon Marc, Mathieu, Luc et Jean ont été inclus dans le corps du principal texte Biblique et l’Eglise déclara textes hérétiques tout le reste des documents existants. Cependant, des changements supplémentaires ont été effectués même sur ces Evangiles, dont les textes ont déjà été falsifiés maintes fois. Ceci
démontre à l'évidence l'incontestable opération de corruption que ces livres ont subie.
En analysant la véracité des quatre Evangiles canonisés et la fidélité des messages qu'ils transmettent, nous devons considérer entre autres facteurs; les suivants:
1. L’Evangile original tel qu’il a été révélé à Jésus et mentionné dans le Coran et même dans les Evangiles contemporains, actuellement n’existe plus([6]).
2. Les premiers témoignages des paroles de Jésus, rédigés quelque temps après son ascension au paradis, ont tous été perdus.
3. Les Evangiles ont été écrits entre 70 et 115 de l’ère chrétienne, c'est-à-dire des décennies après la disparition de Jésus et sur la base de documents perdus. Par conséquent, il a été possible de manipuler en toute liberté leur contenu.
4. Aucun des auteurs des Evangiles n'a vu Jésus ou l’a entendu parler. Ils n’en étaient pas des témoins oculaires.
5. Les Evangiles ont été écrits en langue grecque alors que Jésus parlait l’araméen.
6- Les Evangiles actuels et la plupart des épîtres n’ont été choisis et validés qu’au quatrième siècle de l’ère chrétienne et suite à la décision non de la majorité, mais de la minorité des présents, au Conseil OEcuménique de Nicée, tenu l’an 325 apr. J.C. Avant cette date, les Evangiles n’avaient pas d’autorité canonique et des scribes de différentes sectes les modifiaient en fonction de leurs intérêts et selon leurs désirs personnels.
L'opération de transformation et de modification est constante et continue à se dérouler à nos jours.
7- La grande majorité des Evangiles vient des écrits de Paul et de ses élèves. Paul n’avait jamais vu ni entendu Jésus parler; il était l’un de ses plus grands ennemis. Il tua et emprisonna plusieurs disciples du Messie [Actes 8: 3, 9:1-2]. Par la suite, il les obligea à confesser leurs mensonges envers Jésus [Actes 26: 11]. Quand il a fait montre d'être converti «Lorsqu'il se rendit à Jérusalem, Paul tâcha de se joindre à eux; mais tous le craignaient, ne croyant pas qu'il fût un disciple. Alors Barnabé, l'ayant pris avec lui, le conduisit vers les apôtres" [Actes 9: 26-27]. Ceci s'est passé après qu’il ait affirmé et témoigné lui-même([7]) que Jésus lui était apparu et lui avait parlé pendant qu’il était en chemin, vers Damas [Actes 9:3-8]. Il est étonnant qu'il soit devenu soudainement le porte-parole de Jésus et qu'il réclame qu'il a été désigné par lui pour prêcher au monde, sans fournir la moindre preuve de la vérité de son affirmation [Actes 9: 3-6] ([8]). Paul accusa aussi ceux qui « ne le considéraient pas comme un disciple » d’avoir fait erreur en ce qui concerne la foi [1 Timothée 6: 20- 21]. Même Barnabé, qui était bon avec lui, est décrit comme ayant été « entraîné dans leur dissimulation.» [Galates 2:13].
Il s’octroya même le droit de propager des enseignements qui étaient en contradiction avec ceux de Jésus Christ et allaient à l’encontre de « la loi » que Jésus était venu accomplir([9]). [Actes 21: 21], [Romains 7:6]. Nous trouvons aussi que « Paul voulait se présenter devant le peuple, mais les disciples l'en empêchèrent »[Actes 19: 30] ; ce n’était donc pas surprenant qu’il déclare: « Tu sais que tous ceux qui sont en Asie m'ont abandonné,» [2Timothée 1: 15] et «personne ne m'a assisté, mais tous m'ont abandonné. [2 Timothée 4: 16].
Cliquez ici pour lire la suite du trop long message:
 

[Mis en "spoiler" par CR84]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:31

IV. L’authenticité du Coran
Le dernier Livre révélé par Allah à l’humanité, le Coran, est resté intact, préservé de tout changement humain pendant désormais plus de 1400 ans([13]).Le dernier message d’Allah fut révélé au Prophète Mohamed sur une période de vingt-trois ans. Il fut révélé en segments de différentes longueurs. Aussitôt que le Prophète Mohamed recevait un segment, il en récitait les versets à ses compagnons qui, à leur tour, les écrivaient et les mémorisaient. De plus, le Prophète indiquait l’endroit précis où chaque segment doit être placé dans le corps de la compilation complète du texte. De cette façon, le Coran, dans sa totalité, a été écrit et mémorisé par des centaines de ses disciples durant toute sa vie. Abu-Bakr, le premier Calife, chargea Zeid-Ibn-Thabet de compiler un volume authentique, sous forme d’un livre, après la mort du Prophète. Par la suite, sur ordre du troisième Calife, Othman-Ibn-Affene, sept manuscrits compacts furent préparés et envoyés aux différents centres du monde islamique.
L’existence du Coran dans son texte original, en arabe, l’existence de millions de personnes qui le mémorisèrent avec précision et exactitude, en différentes parties du monde et l’accord total entre toutes ces copies et ces manuscrits témoignent de l’authenticité de la dernière
révélation envoyée par Allah à l’humanité.
Le Coran dans sa totalité est la parole de Dieu, dans son fond et dans sa forme, sans adjonction ou omission.
Quand Allah dit dans le Coran:«Dis: "Il est Allah, Unique"», le Prophète Mohamed, qui est le messager, ne pouvait supprimer un mot ni même une lettre de la parole divine. Il doit dire «Dis: "Il est Allah, Unique"» et cela sans omettre la forme impérative du verbe. De plus, les hadiths prophétiques qui sont la deuxième source de la législation islamique et qui ont été eux aussi révélés par Allah dans leur signification et non dans leur forme, sont consignés et gardés à part, dans des livres de hadiths.
Quant à la Bible, c’est un mélange de discours présumés dits par Dieu, accompagnés à d’autres, attribués aux Prophètes et d’autres encore, référés par des personnes.
Il est évident pour quiconque lit le Coran, que ce livre se concentre entièrement sur l'unicité d'Allah (taouhid). Il ne décrit pas la vie du Prophète Mohamed ou ses actes héroïques, comme la plupart des gens peuvent s’imaginer.
Quiconque lit le Saint Coran voit avec clarté que celui-ci promeut la croyance en l’unicité (taouhid) d’Allah, Le glorifie, respecte Ses commandements et appelle à s’abstenir de ce qu’Il a interdit. Le Coran fait référence à Mohamed en tant que Messager de Dieu comme tous les Messagers qui l’ont précédé. Au chapitre 3, verset 144, on peut lire «Muhammad n'est qu'un messager -des messagers avant lui sont passés -. S'il mourait, donc, ou s'il était tué, retourneriez-vous sur vos talons? Quiconque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah récompensera bientôt les reconnaissants.» Le Prophète est aussi décrit comme étant incapable d'intervenir au bénéfice de quiconque, même sa propre personne, sans la permission d’Allah. Chapitre 7, verset 188 nous fait savoir «Dis: "Je ne détiens pour moimême ni profit ni dommage, sauf ce qu'Allah veut. Et si je connaissais l'Inconnaissable, j'aurais eu des biens en abondance et aucun mal ne m'aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu'un avertisseur et un annonciateur".»
En effet, certains versets reprochent même au Prophète certaines de ses actions; d’autres versets lui lancent de sévères avertissements. Dans une des sourates, il est question d'un aveugle qui s’approcha du Prophète Mohamed alors que celui-ci appelait les riches de la Mecque à se convertir à l’Islam; ainsi il l’interrompait en le suppliant de l’instruire. Le Prophète fronça les sourcils et ignora le vieillard, car il savait que c'était un homme pieux qui pouvait sans aucun mal attendre la fin de la réunion. Cependant, le Prophète fut blâmé par Allah dans le Coran au chapitre 80, versets 1-11 «Il s'est renfrogné et il s'est détourné, parce que l'aveugle est venu à lui. Qui te dit: peut-être (cherche)-t-il à se purifier? Ou à se rappeler en sorte que le rappel lui profite? Quant à celui qui se complaît dans sa suffisance (pour sa richesse), tu vas avec empressement à sa rencontre. Or, que t'importe qu'il ne se purifie pas". Et quant à celui qui vient à toi avec empressement, tout en ayant la crainte, tu ne t'en soucies pas. N'agis plus ainsi ! Vraiment ceci est un rappel.»
Celui qui lit le Coran peut également être surpris en lisant chapitre 69, versets 44-47, qui s’adressent au Prophète Mohamed: «Et s'il avait forgé quelques paroles qu'ils Nous avait attribuées, Nous l'aurions saisi de la main droite, ensuite, Nous lui aurions tranché l'aorte. Et nul d'entre vous n'aurait pu lui servir de rempart.»
D’ailleurs, les païens du temps du Prophète l’accusaient d’être lui-même l'auteur et falsificateur du Coran. C’est à ce moment-là qu’Allah révéla au Prophète plusieurs versets dans lesquels Il lançait aux païens le défi de produire un livre semblable au Coran. Au chapitre 17, versets 88, on peut lire «Dis: "Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les uns les autres".» De même, au chapitre 52, versets 33-34, il est dit «Ou bien ils disent: "Il l'a inventé lui-même?" Non... mais ils ne croient pas. Eh bien, qu'ils produisent un récit pareil à lui (le Coran), s'ils sont véridiques». Mais ils ne réussirent jamais à le faire. Plus tard, le défi fut réduit à dix chapitres, comme il nous est dit au chapitre 11, verset 13, où l’on peut lire: «Ou bien ils disent: "Il l'a forgé (le Coran)"- Dis: "Apportez donc dix Sourates semblables à ceci, forgées (par vous).
Et appelez qui vous pourrez (pour vous aider), hormis Allah, si vous êtes véridiques".» Mais ils échouèrent encore.
Ensuite, le défi fut réduit à un seul et unique chapitre.
Le Chapitre 2, versets 23-24, nous informe: «Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques. Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles.» Au chapitre 10, verset 38, on peut lire: «Ou bien ils disent: "Il (Muhammad) l'a inventé?" Dis: "Composez donc une sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n'importe qui vous pourrez, en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques".»
Ils échouèrent toujours.Tout cela prouve que les implacables ennemis de l’Islam, malgré leur très grande éloquence en Arabe, ne parvinrent jamais à composer un seul chapitre semblable à ceux du Coran. S’ils avaient été à la hauteur du défi, ils se seraient épargnés le temps et l’effort qu'ils ont dépensé pour mettre un terme à l’Islam par la force.
Contrairement à la Bible, le Saint Coran est exempt de toute erreur, anomalie, contradiction et/ou conflit avec la raison et/ou la science. Au chapitre 4, verset 82, on peut lire: «Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions!»
Le Coran qui fut révélé il y a quatorze siècles a mentionné des faits qui n’ont été découverts ou prouvés par les hommes de science, que récemment. C’est au-delà de la limite du raisonnable de penser qu’un homme analphabète 1400 ans auparavant, ait pu connaître des faits qui n’ont été découverts ou prouvés que depuis très peu de temps et cela grâce à des équipements sophistiqués et au bout de longues et très prenantes recherches scientifiques.
Ceci prouve sans le moindre doute que Mohamed (la paix d’Allah soit sur lui) est un vrai Prophète d’Allah et que le Coran n’a pas été composé par lui, ni par tout autre humain. Par exemple, Allah parle avec vivacité des différentes phases du développement embryonnaire de
l’homme en ces termes: «Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile. Puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.
Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair.
Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs! » [Coran 23: 12-14]
Le Saint Coran parle également de la formation de l’univers. Au chapitre 21, verset 30, on peut lire: «Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas?» Rien de surprenant donc que le sujet de ce verset ait été celui du Prix Nobel en 1973, alors que la science moderne prouve que 80% du cytoplasme de la cellule vivante est constitué en fait, d’eau. Que Mohamed (la paix d'Allah soit sur lui), un homme analphabète([14]), dise cela quatorze siècles auparavant, est une preuve évidente que le Coran n’est rien d'autre que la parole de Dieu et que Mohamed est Son Messager.
Cliquez ici pour lire la suite du trop long message:
 

[Mis en "spoiler" par CR84]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:32

Cliquez ici pour lire la suite du trop long message:
 

[Mis en "spoiler" par CR84]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:32

L’écrivain américain Michael Hart déclare dans son livre ‘Les 100 premiers: Le classement des personnes les plus influentes dans l’histoire’ que Mohamed qui était à la tête de la liste-"est le seul homme de l’histoire qui réussit à la fois au niveau religieux et matériel… Cette conjonction unique lui donne le droit d’être la plus grande et la plus influente personnalité dans l'histoire de l'humanité."William Muir, l’historien anglais, loue "la clarté des mots du Prophète Mohamed la facilité et la simplicité de sa religion." Il déclare également que "le Prophète avait accompli des actions merveilleuses, et qu’aucun autre homme dans l’histoire humaine n’avait réussi à réveiller les âmes et à faire renaître les bonnes moeurs et la vertu en une période aussi courte, comme l’avait fait le Prophète Mohamed" : "La vie de Mohamed" George Bernard Shaw, dans son livre intitulé "L'islam authentique" Vol. I, dit : "…le monde a désespérément besoin d’un homme possédant l’intelligence de Mohamed qui était le Prophète qui a placé haut sa foi et lui a toujours fait gagner respect et dignité. Il ajoute que l’Islam est la religion la plus capable de satisfaire toutes les civilisations en tout temps, et qu’il gagnerait plus de terrain en Europe, malgré le fait que le clergé des temps médiévaux avait dépeint Mohamed sous un angle défavorable et le considérait un ennemi du Christianisme." Shaw poursuit en disant qu’après avoir étudié tout ce qu’il pouvait concernant le Prophète Mohamed, il arriva à la conclusion qu’il était "un homme qui avait accompli de grands miracles, et qu’il n’était en aucun cas l’ennemi du Christianisme. Mais plutôt le Prophète devait être nommé le ‘sauveur de l’humanité’:s’il venait guider le monde actuel, il pourrait résoudre l'ensemble de ses problèmes; il porterait la paix et le bonheur à toute l’humanité... " Le célèbre poète français Alphonse de Lamartine écrit dans son livre " Histoire de la Turquie", Paris, 1858; volume II, pp. 276-277: "..Personne ne pourra jamais aspirer, qu'il le veuille ou non, à atteindre un but aussi élevé et aussi noble; un but supérieur à la capacité des humains, consistant à effacer les légendes qui se dressent comme une barrière entre le Créateur et sa créature. Jamais un être humain n'a accompli dans ce monde l'exploit d'une révolution aussi profonde, aussi grande, dans un délai record, comme celle que nous voyons;...Si la noblesse du but, la faiblesse des moyens adoptés, l'énormité des résultats sont bien les trois critères du génie des hommes, qui donc aurait l'audace de mettre en ligne de comparaison Muhammad avec n'importe quel grand de l'histoire?... Il a élevé les âmes et pris appui sur un livre dont chaque lettre est devenue une constitution; il a fondé l'Etat des valeurs
spirituelles qui a conquis des peuples de toutes les langues et de toutes les races… sa vie propre… son inébranlable et extraordinaire endurance dans les disgrâces;…sa clémence dans les circonstance de victoire, son intransigeance sur les valeurs spirituelles, le peu d'estime dont il fait montre pour le pouvoir… voici ce qui est Muhammad. En adoptant tous les critères et les poids par lesquels on mesure la grandeur des hommes, qui donc serait tenté de dépasser la grandeur de Muhammad?"
Dans son livre "Défense de l'Islam", l'italienne Laura Veccia Vaglieri écrit de son côté: "..Quant à Muhammad en tant que Messager de la révélation divine, il était doux et clément même avec ses pires ennemis personnels. Son âme était la synthèse de la justice et de la clémence, deux des plus nobles qualités que l'esprit humain puisse concevoir."
Je conclurais avec ce qu'écrit le célèbre orientaliste bulgare Docteur W. Laitner, :"..J'ai grand espoir qu'un jour les chrétiens puissent nourrir un grand respect pour Jésus (paix à son âme) du fait qu'ils nourrissent un grand respect pour Muhammad (bénédiction et salut d'Allah sur lui.) Nul doute que seul le chrétien qui croit à la mission prophétique de Muhammad (bénédiction et salut d'Allah sur lui) et le reconnaît comme porteur de vérité, est un chrétien véritable." La religion islamique"(p.6)
VII- Les doctrines du Christianisme et de l’Islam
Les fondements doctrinaires du Christianisme sont les cinq suivants: (1) La trinité (2) La divinité de Jésus (3) La filiation divine de Jésus (4) Le pêché originel (5) La rédemption.
En Islam, l’Unicité d’Allah, Allah étant le Seul et l’Unique qui mérite d’être adoré et d’être appelé à l’aide, est la croyance fondamentale de tout musulman, par opposition à l’Unité Triple de Dieu, du Christianisme. L’Islam considère la déification de Jésus comme un retour au paganisme([30]). Comme cela est décrit dans le Coran, Jésus n’était pas une incarnation de Dieu, mais Son prophète et messager et comme toute autre prophète, il était à tous les égards un être humain. L’Islam rejette aussi la filiation divine de Jésus. De la même façon, l’Islam n’accepte pas le dogme du pêché originel, le sacrifice par procuration et la rédemption.
Les fondements de la foi Islamique sont les six
suivants:
(1) La croyance en l’Unicité d’Allah (Dieu)
(2) La croyance en l’existence des Anges
(3) La croyance en les Livres révélés
(4) La croyance aux Messagers d’Allah
(5) La croyance au Jour de la Résurrection
(6) La croyance en la Destinée, le Qadar (le Sort auquel l'on est prédestiné) avec ses bonnes ou mauvaises conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:33

L'islam, religion de l'unicité et des prophètes
L'analyse impartiale des doctrines chrétiennes mentionnées précédemment ne peut mener qu’à une seule conclusion, à savoir qu’elles sont irrationnelles et ne concordent pas avec les enseignements de Jésus. Il suffit de savoir que durant les années qui suivirent immédiatement l’ascension de Jésus au Paradis, aucun de ses adeptes ne le considérait autrement que comme un Prophète de Dieu. Les doctrines susmentionnées ont été conçues plusieurs années plus tard, ce qui est une indication évidente que les fondements du Christianisme ont subi une déviation sérieuse par rapport au message original de Jésus et celui de tous les autres Prophètes venus avant lui.
Croire en l’Unicité d’Allah et n’adorer que Lui est la règle. Le fait d’associer dans l’adoration de Dieu, d'autres que Lui, le"chirq", est un élément qui est survenu à une date ultérieure de l’histoire de l’humanité. Nous savons qu'après Adam (que la paix soit sur lui), tout au long de dix siècles, l’homme adorait uniquement Allah. Ce n’est seulement qu’à l’époque de Noé que le chirq est apparu, alors que la révérence des gens pour les vertueux d’entre eux qui étaient morts, était devenue excessive. Avec le temps, ces vertueux furent élevés au rang de divinités, sous prétexte qu'étant morts, ils devaient intercéder auprès de Dieu, en faveur des vivants. Noé fut alors envoyé pour guider à nouveau les gens sur le droit chemin et pour les appeler à adorer Dieu, Seul et Unique. Depuis cette époque, Allah n’avait cessé d’envoyer un prophète à la suite de l’autre, à toutes les nations, pour prêcher juste cela, c'est-à-dire, qu’il n’y a point de Dieu digne d’adoration autre que Allah.
Le but principal de tous les prophètes n’était pas de faire connaître aux gens l’existence de Dieu, mais plutôt de leur faire comprendre que Dieu (Allah) était le Seul digne d’adoration, car Il était /est lui Seul, le Créateur des cieux et de la terre et le Contrôleur de l'univers tout entier.
Même les polythéistes savaient, ressentaient instinctivement, que Dieu existait et il ne faisait aucun doute dans leurs esprits que ceci était vrai([47]). Plusieurs d’entre eux adoraient Dieu comme il se devait; d’autres optaient pour un comportement différent; ils ont crée des intercesseurs et des médiateurs entre eux et Dieu. Aussi les Prophètes ont-ils été envoyés pour rectifier cette pratique.
Ils commençaient leurs missions en disant aux gens: «…"O mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui…» (Le Coran 7: 65) Allah déclare aussi dans le Coran 16: 36: «Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, (pour leur dire): "Adorez Allah et écartez-vous du Tâghoût".»; et dans le Coran 21: 25, on lit: «Et Nous n'avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n'ayons révélé: "Point de divinité en dehors de Moi. Adorez- Moi donc".»
Il est donc évident que l’Islam (la soumission totale à Allah) n'est autre que la religion de tous les Prophètes et de tous les Messagers de Dieu, depuis Adam jusqu’à Mohamed (que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur eux). L’Islam est en effet, la religion de Noé, d’Abraham, de Moïse et de Jésus.
Selon l’Islam, ces prophètes sont tous frères et aucune distinction n'est à faire entre eux. Tous leurs adeptes respectifs, puisque chacun d'eux a été envoyé à une époque particulière, ont adoré Allah comme Il doit l’être et se sont conformés aux instructions qu'Il leur a envoyées; ceux-ci sont à considérer musulmans et le Paradis sera leur demeure. Comme le Prophète Mohamed était le dernier de tous les Prophètes et Messagers d'Allah, son Message est définitif et s’adresse à toute l’humanité; de ce fait, nulle autre religion n’est acceptée après l’Islam. L’Islam nous apprend aussi que nul n’est musulman s'il ne croit pas à tous les Prophètes et Messagers qui ont précédé Mohamed.
L’Islam restaure et perpétue donc le message éternel qu’Allah a révélé à tous ses Prophètes. C’était le même message, bien qu’Allah, à l’origine, l’ait adressé à la tribu, au peuple ou à la nation de chaque Prophète. Avec le temps, ce message a été mal interprété et par la suite, s’y sont encore mêlés des superstitions, des fausses croyances, des rituels qu’Allah n’avait jamais révélés mais qui ont dégénéré en pratiques de sorcellerie et gestes dénués de sens.
L’Islam, comme il a été révélé au Prophète Mohamed, est un retour à la religion enseignée par Jésus et tous les autres Prophètes précédents. Allah a voulu qu'il soit un message à l’humanité entière jusqu’à la fin des temps (plutôt qu’à un groupe particulier, comme cela était le cas avec les Prophètes précédents).
L’Islam condamne toutes les croyances théologiques blasphématoires et rétablit le concept original qu’Allah est le Créateur, le Contrôleur de l’univers et le Plus Parfait, qui n’a point d’imperfections. Cela implique que Lui seul doit être adoré et nul autre. Il est l'Unique auquel les prières doivent être adressées. Autrement, on commettrait un acte de chirq (associer des partenaires à Dieu) qui constitue le plus grave des péchés. Chirq est en effet le seul péché que Dieu ne pardonne pas, à moins que son auteur ne s’en repente avant sa mort. Dieu dit dans le Saint Coran: «Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut.» (Le Coran 4: 48)
Le péché de chirq (association) est celui qui nous prive d’entrer au Paradis et qui a pour résultat de nous faire passer l’éternité en Enfer. Ceci est déclaré par Jésus lui-même dans le Saint Coran. Dans le Coran 5: 72, on peut lire Jésus entrain de dire: «… Quiconque associe à Allah (d'autres divinités), Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs!» Chirq, est encore le seul péché qui annule toutes les bonnes actions. Allah dit:«… Mais s'ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu'ils auraient fait eût certainement été vain.» (Le Coran 6: 88) Dieu est Celui à qui toutes les demandes et prières sont adressées, Celui dont toutes les créatures dépendent; Il est le Créateur et le Nourricier de tous les mondes (RabbiEl-Alamine), le Rabb des mondes, le Tout Clément, le Miséricordieux, le Tout Puissant, et Celui qui sait tout.
L’orientaliste italienne Dr Laura Veccia Vaglieri, écrit dans son livre "Apologia dell'Islamismo",(pp.33-34): «Grâce à l’Islam, le paganisme sous ses formes variées fut mis en échec. Les conceptions de l’univers, les pratiques religieuses et les coutumes de la vie sociale furent chacune d’entre elles débarrassées de toutes les monstruosités qui les dégradaient, et les esprits humains furent libérés des préjugés. L’homme finit par obtenir sa dignité. Il devint humble devant le Créateur, le Maître de toute l’humanité.» L’auteur poursuit, «L’esprit fut libéré des préjugés, la volonté de l’homme échappa des lieux qui la gardaient attachée aux autres ou à d’autres soi-disant puissances cachées. Les prêtres, les faux gardiens des mystères, les courtiers du salut et tout ceux qui se faisaient passer pour des médiateurs entre Dieu et l’homme et qui, en conséquence, croyaient qu’ils pouvaient contrôler la volonté des autres, tous ceux-là tombèrent de leur piédestal. L’homme devint seulement l’esclave d’Allah, et envers les autres il n’avait que les obligations d’un homme libre envers un autre homme libre. Alors qu’auparavant, les hommes avaient souffert de l’injustice des différences sociales, l’Islam proclama l’égalité entre les êtres humains.
Chaque Musulman se distingue des autres Musulmans, non par sa naissance ou n’importe quel autre facteur indépendant de sa personnalité, mais par sa plus grande peur de Dieu, par ses bonnes actions et par ses facultés intellectuelles.»
Elle écrit dans un autre endroit de son livre: "La diffusion de l'Islam ne s'est pas réalisée par la force ni par les efforts continus des prédicateurs. Ce qui a donné lieu à cette diffusion est le fait que le livre que les musulmans ont présenté aux peuples qu'ils ont vaincus en leur laissant
le choix de l'accepter et de le refuser, est le livre d'Allah, la parole de vérité, le plus grand miracle que Muhammad ait pu présenter aux hésitants de ce monde. Tandis que toutes les autres religions accablent leurs adeptes d'un pesant fardeau de croyances qu'ils ne peuvent supporter et comprendre, l'Islam est d'une merveilleuse facilité et d'une simplicité pure et transparente comme le cristal…"
Quant au célèbre historien Arnold Tonybee, il écrit dans son livre:"Jugement de la civilisation"; New York; Université d'Oxford, 1948: "J'appelle l'humanité à adopter le principe islamique de la fraternité et de la justice; la foi monothéiste que l'Islam véhicule est l'exemple parfait de l'idée de l'unification du monde. La persistance de l'Islam équivaut à la persistance de l'espoir que l'humanité entière nourrit."
Cliquez ici pour lire la suite du trop long message:
 

[Mis en "spoiler" par CR84]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 12:34

XI. Quand la foi est inculquée sous la contrainte
Allah (le Tout Puissant) a révélé que nul ne peut être forcé à se convertir à l’Islam. Ceci est un principe fondamental des enseignements d’Allah: «Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement.» (Le Coran 2: 256) Allah dit: «Et dis: "La vérité émane de votre Seigneur". Quiconque le veut, qu'il croie, quiconque le veut qu'il mécroie".» (Coran 18: 29)
L’Islam appelle à établir le dialogue avec les autres, à les inviter à s’y convertir avec sagesse en les exhortant à le faire, de plein gré: «Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur.» (Coran 16: 125)
L’Eglise Catholique est arrivée à la position actuelle qu'elle vante, grâce à l’horrible massacre de millions de gens innocents. Il est en effet surprenant d’apprendre que dans les Pays-Bas seulement, trois millions de personnes ont été exécutées quand elles ont refusé d’accepter et de se conformer aux doctrines de l’Eglise Catholique.
«Vers le 15 février 1568, une sentence du Saint Office condamna à mort tous les habitants des Pays-Bas comme hérétiques. Seulement quelques personnes furent exemptées de ce destin funeste unanime. Une proclamation du Roi Philippe II d’Espagne, datée de dix jours plus tard, confirme ce jugement d’Inquisition, et ordonne qu’il soit appliqué par exécution immédiate…Trois millions de personnes, hommes, femmes et enfants furent condamnés à l’échafaud en trois lignes. Sous le nouveau jugement, les exécutions ne diminuèrent certainement pas. Des hommes dans les positions les plus élevées ainsi que dans les positions les plus modestes étaient entraînés au bûcher quotidiennement et à toute heure. Le Duc d’Albe, dans une seule lettre à Philippe II, estime froidement le nombre d’exécutions qui devaient avoir lieu immédiatement à la fin de la Semaine Sainte à ‘huit cent têtes’..»
Après la tenue du Conseil de Nicée, posséder un exemplaire de l'Evangile non autorisé est devenu un crime qui mérite la peine capitale. En conséquence, plus d’un million de chrétiens ont été exécutés dans les années qui ont suivi la décision du Conseil. Ceci était la méthode utilisée par Athanasius pour unifier les chrétiens.
Pour la plupart d'entre nous, il peut sembler que les auteurs de ces crimes contre l’humanité étaient des individus assoiffés de sang, dénués de motifs réels; mais il est choquant de découvrir que l’obligation d’agir ainsi était en fait issue directement des versets bibliques. Quiconque lit la Bible découvrira que ces individus sanguinaires voulaient en réalité appliquer certains textes et certains versets de la Bible: «Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n'ont point connu la couche d'un homme.» (Nombres 31:17-18) et le Seigneur dit: «Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre oeil soit sans pitié, et n'ayez point de miséricorde! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes …»(Ezéchiel 9: 5-6). Josué dit au peuple d’Israël: «… Poussez des cris, car l'Éternel vous a livré la ville (des Canaanites)!... Tout l'argent et tout l'or, tous les objets d'airain et de fer, seront consacrés à l'Éternel, et entreront dans le trésor de l'Éternelpeuple monta dans la ville. Ils s'emparèrent de la ville, et ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée([49]), tout ce qui était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes.»(Josué 6: 16-21)
Le Seigneur est supposé avoir dit:- «Vas maintenant, frappe Amalek, et dévoue par interdit
tout ce qui lui appartient; tu ne l'épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs et brebis, chameaux et ânes.» (1 Samuel 15: 3)
- «Leurs enfants seront écrasés sous leurs yeux, Leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées.» (Ésaïe 13:16)
- «Samarie sera punie, parce qu'elle s'est révoltée contre son Dieu. Ils tomberont par l'épée; Leurs petits enfants seront écrasés, Et l'on fendra le ventre de leurs femmes enceintes([50]).» (Osée 13: 16)
Il est évident que la Bible est le seul livre au monde qui autorise de tuer les enfants, d’écraser les bébés et d’éventrer les femmes enceintes. La présence de tels versets dans la Bible et leur imputation à Dieu est une preuve évidente que la Bible a été soumise à la corruption par des mains humaines qui ont inventé des mensonges au nom de Dieu([51]).
Allah dit dans le Saint Coran: «Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent!» (Le Coran 2: 79)
La contrainte est incompatible avec la religion car la religion dépend de la foi et de la volonté, et celles-ci n'auraient aucun sens si elles étaient induites par la force. La vérité et l’erreur ont été clairement expliquées par Dieu Miséricordieux, au point qu’aucune personne de bonne volonté ne devra nourrir de doutes au sujet des fondements de la foi. La protection divine est continue et Son plan est de toujours nous guider des ténèbres vers la lumière. Les hommes et les femmes doivent avoir la possibilité de choisir la religion qu’ils désirent, mais les alternatives doivent être présentées impartialement, sans contraintes. Ni la guillotine, ni la scie, ni la hache, ni le feu([52]) n’auraient dû être présentés comme les alternatives, octroyées à ceux qui ne voulaient pas accepter les doctrines imposées par l’Eglise Catholique.
Allah a déjà révélé dans Son Dernier Message à l’humanité:«Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement.» (Le Coran 2: 256)
De nos jours, les conséquences des contraintes imposées dans le domaine religieux dans différents pays sont sous nos yeux: la toxicomanie, la criminalité, le vol, la prostitution, la corruption, le viol et l’homosexualité; ce sont là quelques unes des conséquences dues au fait d’imposer aux gens une religion qu’ils ne portent pas dans leurs coeurs.
Rester farouchement fidèle aux traditions ancestrales ne mènera pas forcément une nation au succès. Pour cette raison, par mon appel je voudrais offrir au moins une alternative qui pourrait sauver des vies humaines, réinsérer les alcooliques, réunir la famille et la société en les réconciliant.
Voici qu'en l'an 2002, une nouvelle concernant l’Eglise Catholique aux USA, est venue nous fendre le coeur. Cette nouvelle traitait des abus sexuels perpétrés par des prêtres contre des enfants innocents. L'étonnant est que les personnes de haut rang du Vatican n'ont pas réagi, comme si de tels actes ne constituaient pas de crimes horribles. Ils essayèrent d’étouffer l’affaire en offrant de l’argent pour acheter le silence des victimes. En vérité, cela ne m'a pas étonné. Avant que cette nouvelle ne fasse la une dans les organes d'information et les télévisions du monde entier, j'avais gardé un rapport fait il y'a plusieurs années, qui touchait à la même question. Le monde entier a cependant subi un choc quand les toutes dernières nouvelles en 2004 portèrent à la connaissance de tous que dans les 50 années passées, plus de quatre mille prêtres aux USA avaient été impliqués dans des abus sexuels contre des enfants. Le fait surprenant était le chiffre, mais en fin de compte, il n'était pas si étonnant que cela.
La vérité incontestable est que si l'on recherchait le vrai responsable de cette situation, l'on ne trouverait pas autre que la Bible, oui, la Bible elle-même. A ce stade, il est en effet extrêmement important que le lecteur sache que ces actes criminels ne sont pas seulement perpétrés par des individus égoïstes, mais que la Bible elle-même encourage l’immoralité, comme cela est déclaré dans Ezéchiel (23: 1). L’adultère et l’inceste ne sont que quelques uns des actes attribués à quelques Prophètes.
Bien sûr, comme musulmans, nous ne croyons pas que ces Prophètes d’Allah aient jamais été impliqués dans de tels actes méprisables. A quelques chrétiens j'ai posé la question suivante: dans les pays ou communautés où la Bible est généralement acceptée et considérée l’Ecriture Sainte, pourquoi donc les taux de meurtres, de vols, d’alcoolisme([53]), de prostitution, d’homosexualité, d’inceste et de corruption diffuse sont-ils extrêmement élevés, en comparaison avec les pays où le Coran est l’Ecriture Sainte de référence? (et ce bien entendu, avec les normales variations d’un pays à l’autre.) Plusieurs d’entre eux ont été choqués par la
question du fait qu'il ne leur est jamais venu à l'esprit de faire de telles comparaisons.
Pour unique illustration, je ferais mention d'une conversation que j'ai eue avec un citoyen américain, au sujet de la peine de mort.
J'ai indiqué à mon interlocuteur le cas où la peine de mort en Arabie saoudite a été appliquée contre sept criminels qui, sous l'effet de l'alcool, ont violé une femme. Je lui expliquais qu'en appliquant ainsi la loi, avec tout son poids, des centaines de milliers d'autres femmes étaient préservées d'autres potentiels criminels. Il me dit que la loi était trop sévère et qu’elle ne pouvait pas être mise en application dans son pays. Je lui fis savoir alors, que durant les huit mois précédents, dans son pays, en moyenne deux mille femmes étaient violées tous les jours, ce qui équivalait à plus d’un demi million de femmes violées chaque année! Choqué d’apprendre cela, il finit par admettre l’efficacité de l’application de la loi islamique. Si je pouvais lui parler de nouveau, je lui apprendrais que suivant la loi islamique, si un Imam violait un enfant, comme les prêtres l’avaient fait dans l’église, il serait mis à mort sur le champ, et ce dans le but de préserver les autres enfants.
Je suis très heureux de m’être converti à l’Islam; je suis fier d’être musulman!
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 14:10

moderé par SKP LE 25.11.2015  a 13:37:59
Revenir en haut Aller en bas
louloute

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 14:23

Quel courage d'avoir tout lu cheers
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 14:27

rosarum a écrit:
modere par SKP LE 25.11.2015 a 13:40:30

je te rappelle que tu es dans la section SPIRITUALITÉ MUSULMANE rosarum !!


Dernière édition par SKIPEER le Mer 25 Nov 2015, 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 17:27

SKIPEER a écrit:

En tant que catholique, j’ai été persuadé de croire que le catholicisme était la seule et unique vraie religion, et que le judaïsme était une préparation au christianisme.


je ne savais pas que tu étais né catholique,
Quelle surprise !

Beau témoignage !
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Sam 07 Nov 2015, 17:30

Pierresuzanne a écrit:
SKIPEER a écrit:

En tant que catholique, j’ai été persuadé de croire que le catholicisme était la seule et unique vraie religion, et que le judaïsme était une préparation au christianisme.

je ne savais pas que tu étais né catholique,
Quelle surprise !

Beau témoignage !
Non tu as mal compris ce n'est pas moi qui suis né catholique mais c'est celui qui témoigne dans ce récit  !!


oui c'est un beau témoignage !!
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Mar 10 Nov 2015, 14:04

SKIPEER a écrit:
rosarum a écrit:
modere par SKP LE 25.11.2015 a 13:39:32

je te rappelle que tu es dans la section SPIRITUALITÉ MUSULMANE rosarum !!


MODÉRÉ PAR SKP LE 10.11.2015  a 17:07:53 

l'auteur de ce post est averti de s'abstenir de faire de telles remarques dans cette section !!
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Mar 10 Nov 2015, 16:08

Rosarum si tu veux "contrer"(comme tu dis ) ce qu'il-y-a ici, c'est simple, tu ouvres un sujet dans une section ouverte à tous.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Jeu 10 Mar 2016, 22:10

Ce livre est un poignant témoignage. L’auteur montre l’itinéraire pris jusqu’à sa conversion à l’Islam. Fervent chrétien, il n’hésita pas à se convertir à l’islam après s’être posé les bonnes questions en trouvant les réponses sensées et juste de l'Islam. Son amour pour Jésus (sur lui la paix) l’a obligatoirement mené à l’Islam, religion de tous les prophètes et messagers, religion de raison et de véracité. Son livre est un exemple pour tout chrétien sincère qui ne trouve pas de réponses aux questions qu’il se pose. Ce cadeau vous est offert, chers chrétiens du monde ! Acceptez-le ! Pour obtenir le livre chez vous, envoyez votre nom et adresse complète à : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Source du livre : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ecrit par : Simon Alfredo Caraballo
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Download :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Ven 03 Mar 2017, 12:18

[Message effacé par CR84, car commentaires interdits dans cette section]
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Ven 03 Mar 2017, 14:27

brigit ^^ a écrit:
[Message effacé par CR84, car commentaires interdits dans cette section]

Salut chère Brigit.

Tu n'as pas le droit d'apporter une contradiction dans cette section.

Je t'averti que si tu reitères, tu t'exposes à la sanction réglementaire (10 jours de bannissement).

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Ven 03 Mar 2017, 15:02

Suite à la demande de l'auteur de ce sujet, je le verrouille (en attente de confirmation de l'administration).

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Eden

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Ven 03 Mar 2017, 17:54

SKIPEER a écrit:
Ce livre est un poignant témoignage. L’auteur montre l’itinéraire pris jusqu’à sa conversion à l’Islam. Fervent chrétien, il n’hésita pas à se convertir à l’islam après s’être posé les bonnes questions en trouvant les réponses sensées et juste de l'Islam. Son amour pour Jésus (sur lui la paix) l’a obligatoirement mené à l’Islam, religion de tous les prophètes et messagers, religion de raison et de véracité. Son livre est un exemple pour tout chrétien sincère qui ne trouve pas de réponses aux questions qu’il se pose. Ce cadeau vous est offert, chers chrétiens du monde ! Acceptez-le ! Pour obtenir le livre chez vous, envoyez votre nom et adresse complète à : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Source du livre : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ecrit par : Simon Alfredo Caraballo
Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Download :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Que Allah te bénisse cher Skipper c'est superbe.

الله يجازيك خير الجزاء

tu es de Tle;cen ville


Je te respecte grandement

es tu Tlemcenien de souche ou des environs.

je t'ai vu tout au long de ce forum combattre le bon combat
Revenir en haut Aller en bas
Eden

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Ven 03 Mar 2017, 17:55

Cyril 84 a écrit:
brigit ^^ a écrit:
[Message effacé par CR84, car commentaires interdits dans cette section]

Salut chère Brigit.

Tu n'as pas le droit d'apporter une contradiction dans cette section.

Je t'averti que si tu reitères, tu t'exposes à la sanction réglementaire (10 jours de bannissement).


Brqvo

et
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   Ven 03 Mar 2017, 19:08

Eden a écrit:
Je te respecte grandement


es tu Tlemcenien de souche ou des environs.


je t'ai vu tout au long de ce forum combattre le bon combat
Euh.... Disons que plutôt je fais du dialogue IC Very Happy

Barakallahou fik frère !!

oui je suis Tlemcenien de souche et de père en fils Very Happy

et je suis aussi descendant du prophete Mohammed paix bénediction sur lui
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon grand amour pour Jésus m'a amené à l'Islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Il n''y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu''on aime »
» Pour aimer du plus grand amour
» « Il n'est pas de plus grand amour... »
» Il n'est pas de plus grand amour....
» Il n'y a pas de plus grand amour, (Bienheureuse Teresa de Calcutta )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: