Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Le pardon dans l'Islam et le christianisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
zoupermaryo

avatar


MessageSujet: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Mar 08 Déc 2015, 15:35

Rappel du premier message :

Le 8 décembre 2015

Dans cette discussion: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cyril et Lemoineau ne semblent pas d'accord sur les péchés que Dieu peut ou ne peut pas pardonner, selon leur foi musulmane. vu que ce n'est pas directement en lien avec l'homosexualité, je me permets de faire un topic à part, car je trouve cela très intéressant comme question. Lemoineau semblait dire que Dieu ne pouvait jamais pardonner à un assassin ou un violeur d'enfant, tandis que Cyril disait que Dieu pardonnait tous les péchés.

Dans une autre discussion, j'ai cru comprendre que de nombreux musulmans pensaient que le pardon chrétien était un espèce de pardon genre "c'est pas grave on se love youpi y a plus de péché". Ce qui est une hérésie.

La question du pardon me semble tout à fait centrale.
Car pour les chrétiens, la Miséricorde est le plus grand attribut de Dieu (en tout cas pour les catholiques).
Les musulmans appellent Dieu le Très miséricordieux.
Qu'est ce que cela signifie vraiment?


Dernière édition par zoupermaryo le Mar 08 Déc 2015, 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
marine




MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Lun 16 Mai 2016, 16:48

Je viens de lire un "hadith" ici même posté par une personne, lequel hadith recueille toute mon attention sachant qu'il est bizarre.

Comme de concert nous pourrions dire que Dieu du Coran et de la Bible sont les mêmes, il y a des dissonances entre Dieu nous ayant enseigné le pardon et Dieu du Coran qui proclamerait l'autodéfense active.


voilà le "hadith"

Quand deux personnes s'insultent, la faute en incombe à celle des deux qui a commencé jusqu'à ce que la victime se transforme en agresseur (en insultant le premier davantage sans se contenter de répondre à l'offense)." (Rapporte par Muslim)

Il s'agit donc de mettre en scène deux personnes qui sont largement en conflit et qui en sont venues à l'insulte.

Il est prévu donc par le Coran qu'il faut chercher le fautif.

Il y a donc déjà un fautif, et le fautif est par défaut celui qui a commencé à insulter.

Mais la faute peut changer de camp car si celui qui a subit l'insulte en vient à devenir très agressif, c'est lui qui sera fautif.

En fait voilà une situation inextricable où le premier est fautif puisqu'il n'a pas à insulter et la Bible nous l'enseigne d'accord, le deuxième pour ne pas subir la faute doit pouvoir ne pas devenir agressif et ainsi baisser le ton d'accord, on va dire que c'est honorable.

Mais pourquoi ce raisonnement ? parce que personne ne peut échapper à la première insulte et parce que l'insulteur peut ne pas être maitre de lui et insulter ?

Est ce que l'insulte est pardonnée en quelque sorte, elle est émise malgré une volonté ?

Car à mettre en scène deux personnes qui s'insultent cela veut dire que c'est un cas de figure qui n'est pas écarté et peut être fréquent.

Quel est le verset dans le Coran qui parle qu'il faut agir de cette façon ? Je suis curieuse de connaître le concept dans le Coran sachant que dans la Bible jamais Dieu dira que si quelqu'un insulte quelqu'un d'autre celui qui a tort est celui qui a insulté et celui qui peut avoir tort est celui qui va frapper celui qui a insulté.

Ce ne sont pas des enfants d'abord à qui on dit : tu as dit un gros mot, et toi tu l'as frappé, et bien c'est toi qui a tort car tu l'as frappé, et le premier de dire, oui je l'ai insulté, je ne suis pas puni, alors la prochaine fois, je vais insulter si fort que chaque fois je vais pousser l'autre à me frapper et c'est l'autre qui aura tort jamais moi.

J'aime bien ce hadith dira l'insulteur professionnel...
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Lun 16 Mai 2016, 20:12

marine a écrit:
"Quand deux personnes s'insultent, la faute en incombe à celle des deux qui a commencé jusqu'à ce que la victime se transforme en agresseur (en insultant le premier davantage sans se contenter de répondre à l'offense)." (Rapporte par Muslim)

Il s'agit donc de mettre en scène deux personnes qui sont largement en conflit et qui en sont venues à l'insulte.Il est prévu donc par le Coran qu'il faut chercher le fautif.

Il y a donc déjà un fautif, et le fautif est par défaut celui qui a commencé à insulter.Mais la faute peut changer de camp car si celui qui a subit l'insulte en vient à devenir très agressif, c'est lui qui sera fautif.

.... à mettre en scène deux personnes qui s'insultent cela veut dire que c'est un cas de figure qui n'est pas écarté et peut être fréquent. Quel est le verset dans le Coran qui parle qu'il faut agir de cette façon ?
Je suis curieuse de connaître le concept dans le Coran ..

Il y a des versets d'insultes dans le Coran.
Je pense en particulier à un verset où Allah conseille à Mohamed de renvoyer l'insulte subit, en traitant à son tour son interlocuteur de châtré.
En effet, la forme grammaticale du verset en arabe est celle d'un renvoi d'insulte !
« Nous t'avons apporté la profusion. Pour ton Seigneur, célèbre donc l'Office et immole. C’est celui qui t’insulte qui est le châtré. » (S. 108, 3).
On est au niveau de la maternelle, et du fameux : " c'est celui qui dit qui y est ! "

Mais je ne pense pas qu'il faille chercher beaucoup de cohérence et de sagesse dans le Coran. Mohamed a inventé une poésie à prétention prophétique pour défendre ses intérêts. Il l'a fait au fur et à mesure de ses besoins, et sans toujours beaucoup de réflexion.... On voit dans l'exemple plus haut, qu'il a été jusqu'à créditer son Dieu imaginaire de propos bien vulgaires.
Revenir en haut Aller en bas
marine

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Lun 16 Mai 2016, 20:33

Pierresuzanne a écrit:
marine a écrit:
"Quand deux personnes s'insultent, la faute en incombe à celle des deux qui a commencé jusqu'à ce que la victime se transforme en agresseur (en insultant le premier davantage sans se contenter de répondre à l'offense)." (Rapporte par Muslim)

Il s'agit donc de mettre en scène deux personnes qui sont largement en conflit et qui en sont venues à l'insulte.Il est prévu donc par le Coran qu'il faut chercher le fautif.

Il y a donc déjà un fautif, et le fautif est par défaut celui qui a commencé à insulter.Mais la faute peut changer de camp car si celui qui a subit l'insulte en vient à devenir très agressif, c'est lui qui sera fautif.
 
.... à mettre en scène deux personnes qui s'insultent cela veut dire que c'est un cas de figure qui n'est pas écarté et peut être fréquent. Quel est le verset dans le Coran qui parle qu'il faut agir de cette façon ?
Je suis curieuse de connaître le concept dans le Coran ..

Il y a des versets d'insultes dans le Coran.
Je pense en particulier à un verset où Allah conseille à Mohamed de renvoyer l'insulte subit, en traitant à son tour son interlocuteur de châtré.
En effet, la forme grammaticale du verset en arabe est celle d'un renvoi d'insulte !
« Nous t'avons apporté la profusion. Pour ton Seigneur, célèbre donc l'Office et immole. C’est celui qui t’insulte qui est le châtré. » (S. 108, 3).
On est au niveau de la maternelle, et du fameux : " c'est celui qui dit qui y est ! "

Mais je ne pense pas qu'il faille chercher beaucoup de cohérence et de sagesse dans le Coran. Mohamed a inventé une poésie à prétention prophétique pour défendre ses intérêts. Il l'a fait au fur et à mesure de ses besoins, et sans toujours beaucoup de réflexion.... On voit dans l'exemple plus haut, qu'il a été jusqu'à créditer son Dieu imaginaire de propos bien vulgaires.

J'ai cherché à comprendre de moi même cette sourate où il est question de "chatré" mais je n'ai pas trouvé sauf celle ci.

"Celui qui te hait sera certes, sans postérité."


Est ce que le mot postérité a été aussi interprété par point de descendance, ou en quelque sorte doit subir la castration car pas digne d'avoir des enfants à venir et eux mêmes des enfants ?

Et qui est celui qui a les faveurs d'Allah au point que celui qui s'en prend à lui subira ce sort là ?

Pour en revenir à ce que j'ai dit précédemment, il est question d'insulte oui, mais il s'agit d'un hadith et le hadith est un peu notre Catéchisme, une interprétation et il se trouve que cette interprétation est hasardeuse car elle ressemble pour traits à "la loi du talion avec plus de violence" Or les hadiths ce sont des hommes qui les ont crées, est ce à dire qu'il y a peut un problème de ce côté là ?

Quant à ce Verset il serait bien de savoir qui recueille les faveurs de Dieu et pourquoi est il si protégé ?
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Lun 16 Mai 2016, 20:39

Pierresuzanne a écrit:
Il y a des versets d'insultes dans le Coran.
Je pense en particulier à un verset où Allah conseille à Mohamed de renvoyer l'insulte subit, en traitant à son tour son interlocuteur de châtré.
En effet, la forme grammaticale du verset en arabe est celle d'un renvoi d'insulte !
« Nous t'avons apporté la profusion. Pour ton Seigneur, célèbre donc l'Office et immole. C’est celui qui t’insulte qui est le châtré. » (S. 108, 3).
On est au niveau de la maternelle, et du fameux : " c'est celui qui dit qui y est ! "
Au contraire Allah exalte soit soit il nous demande de ne pas insulter

CORAN 2:108. N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c'est vers leur Seigneur que sera leur retour; et Il les informera de ce qu'ils œuvraient

le verset que tu cite fait référence a une insulte d'un idolâtre du nom d'AI-'As Ben Waël,a l'encontre du prophete paix sur lui .

Yazid Ben Rouman raconte: «Quand on évoquait le nom du Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- devant AI-'As Ben
Waël, il s’écriait: «Laissez-le c'est un homme sans postérité, quand il mourra, personne ne perpétuera son nom». Dieu à cette occasion
révéla cette sourate.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
nickel

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Lun 16 Mai 2016, 23:27

SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Il y a des versets d'insultes dans le Coran.
Je pense en particulier à un verset où Allah conseille à Mohamed de renvoyer l'insulte subit, en traitant à son tour son interlocuteur de châtré.
En effet, la forme grammaticale du verset en arabe est celle d'un renvoi d'insulte !
« Nous t'avons apporté la profusion. Pour ton Seigneur, célèbre donc l'Office et immole. C’est celui qui t’insulte qui est le châtré. » (S. 108, 3).
On est au niveau de la maternelle, et du fameux : " c'est celui qui dit qui y est ! "
Au contraire Allah exalte soit soit il nous demande de ne pas insulter

CORAN 2:108. N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c'est vers leur Seigneur que sera leur retour; et Il les informera de ce qu'ils œuvraient

le verset que tu cite fait référence a une insulte d'un idolâtre du nom d'AI-'As Ben Waël,a l'encontre du prophete paix sur lui .

Yazid Ben Rouman raconte: «Quand on évoquait le nom du Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- devant AI-'As Ben
Waël, il s’écriait: «Laissez-le c'est un homme sans postérité, quand il mourra, personne ne perpétuera son nom». Dieu à cette occasion
révéla cette sourate.

Allah se permet d insulter , il montre l exemple dans le coran :

Sourate 68
10. Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,
11. grand diffamateur, grand colporteur de médisance,
12. grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,
13. au coeur dur, et en plus de cela bâtard

MODERE PAR SKP le 17.05.2016 a 09:03:47  pour propos offessants les prophetes de l'islam .l'auteur est prie de moderer ses propos



Là encore , Allah continue les injures :

Souratre 19
Ô sœur d’Aaron ! Ton père n’a jamais été un homme dépravé ni ta mère une femme prostituée

Allah demande au minimum à mhmd de proférer des insultes à ses détracteurs , et au pire à les tuer :

Sourate 3
9. Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu'ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu'ils vous rencontrent, ils disent "Nous croyons"; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : "mourrez de votre rage"; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des coeurs.


Dernière édition par nickel le Mar 17 Mai 2016, 06:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Mar 17 Mai 2016, 00:41

marine a écrit:
Pour en revenir à ce que j'ai dit précédemment, il est question d'insulte oui, mais il s'agit d'un hadith et le hadith est un peu notre Catéchisme, une interprétation et il se trouve que cette interprétation est hasardeuse car elle ressemble pour traits à "la loi du talion avec plus de violence" Or les hadiths ce sont des hommes qui les ont crées, est ce à dire qu'il y a peut un problème de ce côté là ?

Chère Marine, tu fais erreur lorsque tu compares la sunna (ahadith) au catéchisme.

Car la catéchisme serait plutôt l'équivalent des "tafasir" dans l'Islam.

marine a écrit:
Quant à ce Verset il serait bien de savoir qui recueille les faveurs de Dieu et pourquoi est il si protégé ?

Tu parles de ce verset ? :

Sourate 108,AL-KAWTAR (L'ABONDANCE)
1.Nous t'avons certes, accordé l'Abondance
2. Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie.
3. Celui qui te hait sera certes, sans postérité.



Dans ce verset c'est le Prophète Muhammad (saws) qui recueille les faveurs du Tout-Puissant.

Pourquoi il est si protégé ?

Car il (saws) est chargé de transmettre le message pour ses contemporains et pour les générations futures, jusqu'au jour de la rétribution.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Mar 17 Mai 2016, 00:59

Le sujet me fait penser au Notre Père, c'est ma grand-mère qui me l'avait appris, dans sa version elle vouvoyait le Seigneur:

" Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien; pardonnez-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés;"

Quand j'étais gamin je récitais ça en me disant que c'était bizarre paarce que personne ne pardonne quand il est offensé, puis plus tard je me suis dit que si je voulais être pardonné il fallait que je commence par pardonner moi-même. Puis je me suis dit que c'était une supplication: "s'il vous plaît, Seigneur, nous sommes sages nous avons appris à pardonner les offenses, alors par pitié, pardonne nous aussi.

Si c'est dans le Notre Père c'est que c'est l'essentiel de la pensée chrétienne. Cette prière est le résumé de tout ce qu'un Chrétien espère.



Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Mar 17 Mai 2016, 10:19

nickel a écrit:
SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Il y a des versets d'insultes dans le Coran.
Je pense en particulier à un verset où Allah conseille à Mohamed de renvoyer l'insulte subit, en traitant à son tour son interlocuteur de châtré.
En effet, la forme grammaticale du verset en arabe est celle d'un renvoi d'insulte !
« Nous t'avons apporté la profusion. Pour ton Seigneur, célèbre donc l'Office et immole. C’est celui qui t’insulte qui est le châtré. » (S. 108, 3).
On est au niveau de la maternelle, et du fameux : " c'est celui qui dit qui y est ! "
Au contraire Allah exalte soit soit il nous demande de ne pas insulter

CORAN 2:108. N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c'est vers leur Seigneur que sera leur retour; et Il les informera de ce qu'ils œuvraient

le verset que tu cite fait référence a une insulte d'un idolâtre du nom d'AI-'As Ben Waël,a l'encontre du prophete paix sur lui .

Yazid Ben Rouman raconte: «Quand on évoquait le nom du Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- devant AI-'As Ben
Waël, il s’écriait: «Laissez-le c'est un homme sans postérité, quand il mourra, personne ne perpétuera son nom». Dieu à cette occasion
révéla cette sourate.

Allah se permet d insulter , il montre l exemple dans le coran :

Sourate 68
10. Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,
11. grand diffamateur, grand colporteur de médisance,
12. grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,
13. au coeur dur, et en plus de cela bâtard

MODERE PAR SKP le 17.05.2016 a 09:03:47  pour propos offessants les prophetes de l'islam .l'auteur est prie de moderer ses propos



Là encore , Allah continue les injures :

Souratre 19
Ô sœur d’Aaron ! Ton père n’a jamais été un homme dépravé ni ta mère une femme prostituée

Allah demande au minimum à mhmd de proférer des insultes à ses détracteurs , et au pire à les tuer :

Sourate 3
9. Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu'ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu'ils vous rencontrent, ils disent "Nous croyons"; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : "mourrez de votre rage"; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des coeurs.
ibn khatir rapporte a propos de cette sourate 68 ceci :

Il est cité dans les deux Sahih que Anas a dit: «J’étais au service
du Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- durant dix ans. Il
ne m'a jamais dit une fois: «Fi» et ne m’a pas dit: «Pourquoi tu as fait
cela» ou: «Si seulement tu as fait cela». Ma main n'a jamais touché
une soie ou un brocart plus fin que la main du Messager de Dieu -
qu’Ailah le bénisse et le salue-, et je n’ai jamais senti un parfum ou
une odeur plus suave que l'odeur ou le parfum du Prophète -qu’Allah
le bénisse et le salue-».
L’imam Ahmed rapporte que ‘Aicha -que Dieu l’agrée- a dit: «Le Messager de Dieu -qu'Allah le bénisse et le salue- n’a jamais frappé
un servant ou une femme, et n’a jamais utilisé sa main pour frapper quiconque sauf quand il s'agit de la lutte dans le chemin de Dieu. On
n’a donné le choix au Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- entre deux choses sans qu’il ne prenne la plus facile à moins
qu'elle n'entraîne un péché. Dans ce cas, il en était le plus loin de le commettre. N ne s'est jamais vengé pour son propre compte, mais si la
majesté de Dieu était offensée, il se vengeait au nom de Dieu». «Tu verras et ils verront lequel des deux est un possédé» O
Mohammed, lui dit Dieu, tu verras bientôt et ces négateurs idolâtres qui te traitent de [......] verront à leur tour qui d’entre vous a l’esprit
dérangé. Puis II le rassure en ajoutant: «Ton Seigneur sait mieux que quiconque qui est égaré et qui est dans la bonne voie». Il discerne ceux qui suivent la bonne direction de ceux qui sont plongés dans l’erreur et l’égarement.

Quant au terme arabe «زنيم»» cité dans le verset, on lui a donné
plusieurs sens:
- Il est celui qui s'attribue de fausse origine.
- D'après Ikrima il est l’adultérin.
- Selon Ibn Abbas, il est le dévergondé, le vilain.
- Enfin, d’après l’auteur de cet ouvrage, il est l’homme qui incite au mal, le commet et qui a un comportement démoniaque.«Il en est qui, se sentant pourvu de richesses et d’enfants, accueillent nos versets par ces mots: «Ce sont de vieilles fables» Ces gens-là auxquels Dieu a octroyé les biens et la progéniture, au lieu d'être reconnaissants envers lui, mécroient aux versets de Dieu, s’en détournent et prétendent qu’ils ne sont que de vieilles sornettes et des histoires racontées par les ancêtres. «Nous les humilierons» ou selon le texte arabe: nous allons le marquer sur le nez, une expression qui signifie que cet homme-là sera reconnu des autres et son cas est clair qui ne peut être caché à personne. A ce propos, il est dit dans un hadith d’après Abdullah Ben Amr:«Quiconque meurt en tant qu’un calomniateur acerbe en attaquant les gens, Dieu, au jour de la résurrection, le marquera sur le nez en lui fendant les deux lèvres» (Rapporté par Ibn Abi Hatem).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
nickel

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Mar 17 Mai 2016, 15:37

SKIPEER a écrit:
nickel a écrit:
SKIPEER a écrit:

Au contraire Allah exalte soit soit il nous demande de ne pas insulter

CORAN 2:108. N'injuriez pas ceux qu'ils invoquent, en dehors d'Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c'est vers leur Seigneur que sera leur retour; et Il les informera de ce qu'ils œuvraient

le verset que tu cite fait référence a une insulte d'un idolâtre du nom d'AI-'As Ben Waël,a l'encontre du prophete paix sur lui .

Yazid Ben Rouman raconte: «Quand on évoquait le nom du Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- devant AI-'As Ben
Waël, il s’écriait: «Laissez-le c'est un homme sans postérité, quand il mourra, personne ne perpétuera son nom». Dieu à cette occasion
révéla cette sourate.

Allah se permet d insulter , il montre l exemple dans le coran :

Sourate 68
10. Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable,
11. grand diffamateur, grand colporteur de médisance,
12. grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,
13. au coeur dur, et en plus de cela bâtard

MODERE PAR SKP le 17.05.2016 a 09:03:47  pour propos offessants les prophetes de l'islam .l'auteur est prie de moderer ses propos



Là encore , Allah continue les injures :

Souratre 19
Ô sœur d’Aaron ! Ton père n’a jamais été un homme dépravé ni ta mère une femme prostituée

Allah demande au minimum à mhmd de proférer des insultes à ses détracteurs , et au pire à les tuer :

Sourate 3
9. Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu'ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu'ils vous rencontrent, ils disent "Nous croyons"; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : "mourrez de votre rage"; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des coeurs.
ibn khatir rapporte a propos de cette sourate 68 ceci :

Il est cité dans les deux Sahih que Anas a dit: «J’étais au service
du Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- durant dix ans. Il
ne m'a jamais dit une fois: «Fi» et ne m’a pas dit: «Pourquoi tu as fait
cela» ou: «Si seulement tu as fait cela». Ma main n'a jamais touché
une soie ou un brocart plus fin que la main du Messager de Dieu -
qu’Ailah le bénisse et le salue-, et je n’ai jamais senti un parfum ou
une odeur plus suave que l'odeur ou le parfum du Prophète -qu’Allah
le bénisse et le salue-».
L’imam Ahmed rapporte que ‘Aicha -que Dieu l’agrée- a dit: «Le Messager de Dieu -qu'Allah le bénisse et le salue- n’a jamais frappé
un servant ou une femme, et n’a jamais utilisé sa main pour frapper quiconque sauf quand il s'agit de la lutte dans le chemin de Dieu. On
n’a donné le choix au Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- entre deux choses sans qu’il ne prenne la plus facile à moins
qu'elle n'entraîne un péché. Dans ce cas, il en était le plus loin de le commettre. N ne s'est jamais vengé pour son propre compte, mais si la
majesté de Dieu était offensée, il se vengeait au nom de Dieu». «Tu verras et ils verront lequel des deux est un possédé» O
Mohammed, lui dit Dieu, tu verras bientôt et ces négateurs idolâtres qui te traitent de [......] verront à leur tour qui d’entre vous a l’esprit
dérangé. Puis II le rassure en ajoutant: «Ton Seigneur sait mieux que quiconque qui est égaré et qui est dans la bonne voie». Il discerne ceux qui suivent la bonne direction de ceux qui sont plongés dans l’erreur et l’égarement.

Quant au terme arabe «زنيم»» cité dans le verset, on lui a donné
plusieurs sens:
- Il est celui qui s'attribue de fausse origine.
- D'après Ikrima il est l’adultérin.
- Selon Ibn Abbas, il est le dévergondé, le vilain.
- Enfin, d’après l’auteur de cet ouvrage, il est l’homme qui incite au mal, le commet et qui a un comportement démoniaque.«Il en est qui, se sentant pourvu de richesses et d’enfants, accueillent nos versets par ces mots: «Ce sont de vieilles fables» Ces gens-là auxquels Dieu a octroyé les biens et la progéniture, au lieu d'être reconnaissants envers lui, mécroient aux versets de Dieu, s’en détournent et prétendent qu’ils ne sont que de vieilles sornettes et des histoires racontées par les ancêtres. «Nous les humilierons» ou selon le texte arabe: nous allons le marquer sur le nez, une expression qui signifie que cet homme-là sera reconnu des autres et son cas est clair qui ne peut être caché à personne. A ce propos, il est dit dans un hadith d’après Abdullah Ben Amr:«Quiconque meurt en tant qu’un calomniateur acerbe en attaquant les gens, Dieu, au jour de la résurrection, le marquera sur le nez en lui fendant les deux lèvres» (Rapporté par Ibn Abi Hatem).

Et ibn ahmed , est ce un fourbe ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Lun 08 Mai 2017, 17:51

Pierresuzanne a écrit:
Rendons à César ce qui est à César,
et à Saint Thomas d'Aquin, ce qui est à Saint Thomas d’Aquin :

"La justice sans miséricorde n'est que cruauté ; la miséricorde sans justice est la mère de la débauche."

La façon dont les musulmans se vantent toujours de la justice de leur Allah, m'a toujours fait froid dans le dos....
et un jour j'ai lu cette belle phase de Saint Thomas.... et j'ai compris pourquoi la justice d'Allah me faisait horreur.... je n'aime pas la cruauté !

La vertu, sans laquelle la terreur est funeste ; la terreur, sans laquelle la vertu est impuissante.

Cela me fait penser que Robespierre a reformulé bien des paroles chrétiennes pour le meilleur et le pire.
Robespierre avait à faire un gouvernement révolutionnaire luttant contre l'ennemi intérieur et extérieur.
Dans un but de fonder un gouvernement vertueux, il se permet la terreur contre ceux qui s'écartent de la vertu.
Le gouvernement révolutionnaire doit s'imposer par la terreur au delà de la vertu afin que la vertu advienne.
L'Islam n'est elle pas une idéologie révolutionnaire répondant tout simplement à la même problématique ?

Si le ressort du gouvernement populaire dans la paix est la vertu, le ressort du gouvernement populaire en révolution est à la fois la vertu et la terreur : la vertu, sans laquelle la terreur est funeste la terreur, sans laquelle la vertu est impuissante. La terreur n'est autre chose que la justice prompte, sévère, inflexible elle est donc une émanation de la vertu elle est moins un principe particulier, qu'une conséquence du principe général de la démocratie, appliqué aux plus pressants besoins de la patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Eliane

avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Jeu 11 Mai 2017, 13:54

Pierresuzanne a écrit:
Rendons à César ce qui est à César,
et à Saint Thomas d'Aquin, ce qui est à Saint Thomas d’Aquin :

"La justice sans miséricorde n'est que cruauté ; la miséricorde sans justice est la mère de la débauche."

La façon dont les musulmans se vantent toujours de la justice de leur Allah, m'a toujours fait froid dans le dos....
et un jour j'ai lu cette belle phase de Saint Thomas.... et j'ai compris pourquoi la justice d'Allah me faisait horreur.... je n'aime pas la cruauté !
brigit ^^ a écrit:

La vertu, sans laquelle la terreur est funeste ; la terreur, sans laquelle la vertu est impuissante.

Cela me fait penser que Robespierre a reformulé bien des paroles chrétiennes pour le meilleur et le pire.
Robespierre avait à faire un gouvernement révolutionnaire luttant contre l'ennemi intérieur et extérieur.
Dans un but de fonder un gouvernement vertueux, il se permet la terreur contre ceux qui s'écartent de la vertu.
Le gouvernement révolutionnaire doit s'imposer par la terreur au delà de la vertu afin que la vertu advienne.
L'Islam n'est elle pas une idéologie révolutionnaire répondant tout simplement à la même problématique ?

Si le ressort du gouvernement populaire dans la paix est la vertu, le ressort du gouvernement populaire en révolution est à la fois la vertu et la terreur : la vertu, sans laquelle la terreur est funeste la terreur, sans laquelle la vertu est impuissante. La terreur n'est autre chose que la justice prompte, sévère, inflexible elle est donc une émanation de la vertu elle est moins un principe particulier, qu'une conséquence du principe général de la démocratie, appliqué aux plus pressants besoins de la patrie.

En lisant à la suite ces deux commentaires, il m'a semblé que les hommes étaient doués pour jouer avec les mots, et pour inventer des formules qui sonnent bien.

Or, ce qui compte, ce sont les actes.

Robespierre était un tyran, un dictateur, un serial Killer (en quelque sorte),
sa capacité à séduire les foules par des formules hypnotiques ne suffit pas pour faire oublier ses actes.



La miséricorde de Dieu, comme toutes les œuvres divines, ce sont des actes, des réalités, avant d'être des mots séduisants prononcés pour séduire et mani.puler les hommes.
Quand je regarde comment s'est comporté Notre Seigneur Jésus Christ pendant sa vie terrestre, il apparaît qu'il a fait le contraire de Robespierre.
Il a agit pour le bien avant de parler (pour se faire bien voir).
Il a manifesté des œuvres, puis il a laissé ses œuvres porter une parole sur qui il était.

Je pense à un exemple que connaissent bien les membres du forum.
Jésus n'a pas rabâché qu'il était le Messie, ou qu'il était Dieu, et Fils de Dieu. Il l'a juste évoqué verbalement, mais il l'a surtout démontré par des actes et des œuvres.
Le Seigneur Jésus n'a pas voulu hypnotiser les hommes par de belles paroles, par des phases qui sonnent bien,
mais il a laissé les hommes le reconnaitre, en les laissant identifier parmi ses actions, les œuvres qui étaient celles du Messie et les œuvres qui sont celles de Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Jeu 11 Mai 2017, 17:35

Eliane a écrit:


Or, ce qui compte, ce sont les actes.



Bien parlé ///

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   Jeu 11 Mai 2017, 18:18

mario-franc_lazur a écrit:
Eliane a écrit:


Or, ce qui compte, ce sont les actes.



Bien parlé ///    

Oui comme interpréter la parole , par exemple . Wink

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pardon dans l'Islam et le christianisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pardon dans l'Islam et le christianisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» l'amour de dieu dans l'islam et le christianisme
» La pédophilie dans l'Islam
» la symbolique du porc dans l'islam
» Le pardon dans la vie de couple (vidéo)
» Fêter et souhaiter les anniversaires dans l’Islam ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: