Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Théatre, Musique et Catholicisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Théatre, Musique et Catholicisme Empty
MessageSujet: Théatre, Musique et Catholicisme   Théatre, Musique et Catholicisme EmptySam 02 Jan 2016, 13:57

Bonjour à tous,

J'ai souvenir de les années de collège qu'il y avait eu une époque ou le théatre, voir la musique était condamnée par les églises chrétiennes?
Et j'ai beau chercher sur Internet, je n'arrive pas à trouver quels auteurs chrétiens ont condamnée le théatre, ou la musique dans la ville dans laquelle il voulait vivre?

Quelqu'un a t-il ces connaissances?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Théatre, Musique et Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Théatre, Musique et Catholicisme   Théatre, Musique et Catholicisme EmptyMar 09 Fév 2016, 09:47

tyrotyz a écrit:
Bonjour à tous,

J'ai souvenir des années de collège qu'il y avait eu une époque ou le théâtre, voire la musique, était condamné par les églises chrétiennes?


Il n'y a pas eu d'interdiction formelle du théâtre par l'Eglise Catholique en général, ni du Pape à Rome.

C'est une particularité du royaume de France qui a fait que des évêques interdisaient et excommuniaient des comédiens comme ceux de la troupe de Molière. La fameuse exception culturelle Française ?

En Angleterre par exemple, William Shakespeare a subit la censure au nom de la Reine Elisabeth I jusqu'à que celle-ci apprenne qu'on le critiquait en son nom. Elle a réagit et a interdit que son nom soit utilisé pour le censurer et que ses pièces de théâtre puissent être jouées sans entrave.

En Italie par contre, les comédiens étaient libres de jouer et n'étaient pas excommuniés ni empêchés, comme dans la plupart des pays Européens.

À la mort de Molière et après que le curé de St Eustache lui ait refusé les sacrements, c'est le roi Louis XIV lui-même qui a demandé qu'il soit enterré dans un cimetière. Ce qui a été fait sans cérémonie pendant la nuit.

Comme les évêques de France étaient nommés par le roi lui-même et non par le Pape, même le Pape ne pouvait supprimer une excommunication prononcée par un évêque de France.

Ils s'appuyait sur les décisions d'un concile qui avait eu lieu en 305 à Elvire en Espagne, qui ordonnait aux "cochers de cirques" et aux "pantomimes" de renoncer à leur métier pour se faire baptiser.

Mais l'église autorisait la représentation de "mystères", des représentation liturgiques d'épisodes de la Bible. Il existait donc une forme de théâtre religieux. C'est la forme profane qui a connu l'excommunication des évêques de France.

C'est l'évêque de Paris, Hardouin de Péréfixe, qui a fait interdire la pièce de Molière "les Tartufes" mais apparemment il n'avait rien à voir avec une quelconque excommunication.

Continue à chercher  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Théatre, Musique et Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Théatre, Musique et Catholicisme   Théatre, Musique et Catholicisme EmptyMar 09 Fév 2016, 20:39

tyrotyz a écrit:
J'ai souvenir de les années de collège qu'il y avait eu une époque ou le théatre, voir la musique était condamnée par les églises chrétiennes?  

La réponse de Skander apporte déjà beaucoup d'éléments.

Il faut distinguer la musique du théâtre.

La raison qui a pu conduire à la condamnation du théâtre, est que l'Eglise craignait de favoriser l'illusion des sentiments, en laissant des adultes jouer des rôles qui ne correspondaient pas à la réalité.

Un homme marié joue l'amoureux transis d'une jeune fille.... et il tombe amoureux.

Cela me fait penser à Jean Dujardin qui était en couple et père, quand il a joué avec Alexandra Lamy dans un gars une fille.
Il a quitté sa femme pour se mettre avec Alexandra Lamy... puis il a quitté Alexandra Lamy à la fin du tournage.

C'est un simple exemple, mais on peut comprendre la sagesse de l'Eglise qui ne souhaitait pas pousser les gens à pécher en leur faisant jouer des rôles qui troublent.

En ce qui concerne la musique, l'Eglise ne l'a jamais interdite.
Saint Augustin a vécu au IVe siècle.... c'est lui qui a écrit : " Chanter, c'est prier deux fois "
L'Eglise voulait éviter les chœurs mixes, pour ne pas troubler le clergé dans les églises, mais on a toujours chanté dans l'Eglise.

La production musicale des chrétiens est énorme.
Le Te Deum grégorien est chanté sur une musique qui date de l'Antiquité, probablement du IVe siècle.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Théatre, Musique et Catholicisme Empty
MessageSujet: Re: Théatre, Musique et Catholicisme   Théatre, Musique et Catholicisme Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Théatre, Musique et Catholicisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magasin de musique
» Danse - musique avec ou sans paroles ?
» 'Musique' gothique et satanisme
» Passionnée de géographie formée à la FLASH aujourd'hui prof de musique
» Un morceau d'histoire de la musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: