Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 La relativité du temps selon l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAT141




MessageSujet: La relativité du temps selon l'islam   Dim 20 Déc 2015, 09:17

20.12.2015

La relativité du temps est un sujet très complexe et à la fois très intéressante, suscitant beaucoup de question. Tout d'abord qu'est ce que le temps? Le messager Mohammed que la paix et bénédiction soit sur lui a dit: "n'injuriez pas le temps car le temps c'est ALLAH"  , ce qui est sous-entendu dans ce hadit c'est que le créateur du temps est ALLAH, en aucun cas on doit comparé ALLAH au temps, ce que l'on peut dire c'est que le temps n'est ni abstrait, ni figuratif, ni limité par une forme, ni difforme, ni pouvant être représenté par une couleur, alors que dire du Créateur qui ne ressemble à rien de ce qu'il a crée!
En effet certains verset du Coran parle de ce sujet , ou ALLAH dit:  « Et ils te demandent de hâter [l'arrivée] du châtiment. Jamais Allah ne manquera à Sa promesse. Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez. » [Le Coran, sourate Al-Moulk 67] ,dans un autre verset le Seigneur dit: " « Les Anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans.» [Le Coran, sourate Al-Maarij 70] , au cours du voyage nocturne le prophète a effectué un voyage interstellaire, jusqu’à dépassé les 7 cieux, et le lotus des confins (arbre d'une beauté inexplicable) ou aucune créateur n'a pu y aller et c'est de là que le messager Mohammed que la paix et bénédiction soit sur lui a parlé avec ALLAH, et quand il est rentré, il a trouvé que son lit était encore chaud, comme quoi d'après les savant de l'islam se voyage s'est effectué en quelque seconde par rapport au temps terrestre,  ou encore le temps d'attente du croyant au jour de la résurrection sera la durée d'une unité de prière alors que ce jour équivaut à 50000 ans, tandis que le mécréant ressentira cette durée. En sachant qu'ALLAH est le créateur du temps, IL n'est pas soumis à celui-ci, donc on peut en déduire que le temps a une influence uniquement dans un espace limité. On peut observé que le temps varie selon l'endroit, la dimension, la personne, tantôt il s'allonge, tantôt il se raccourcie. Comment sont séparés ces temps afin de ne pas être confondus? Sont-ils séparés d'une frontière ou d'une barrière? Est-il possible de transpercer ses frontières? Voilà les genres de question que je me pose.

....à suivre......
Revenir en haut Aller en bas
SAT141




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Dim 20 Déc 2015, 09:19

......suite.........

Aujourd'hui des expériences sont crées au CERN, (« Conseil européen pour la Recherche nucléaire »), Il est situé à quelques kilomètres de Genève, en Suisse, à cheval sur la frontière franco-suisse dans un tunnel d'une circonférence de 27 kilomètres, à 100 mètres sous terre. Dans ce gigantesque laboratoire on essaye de reproduire un mini big-bang en faisant rentré en collision des particules. La puissance dégagé est grande mais pas assez pour crée des brèches afin de voyager dans d'autre dimmention se situant dans notre univers car il nous impossible de transpercer la porte du 1er cieux qui se trouve à 500 années de la terre, c'est ce qu'est mentionné dans le Coran. Rappel: le 1er cieux est une sorte d'univers en parallèle se situant au dessus du notre dont la grandeur est telle que notre univers est une bague jeté dans un vaste désert comparé au 1er cieux, il faut savoir également qu'il y en a 7 superposés les uns au dessus des autres dont les grandeurs ne cesse d'augmenter , et ces cieux sont habités par des anges.. Maintenant comment faire pour créer une tel énergie? Je pense que l'on connait tous la fameuse formule E=MC² (E: énergie en joule, M: masse en Kg, C: vitesse de la lumière de l'ordre de 300000 Km/s), qu'a permis de mettre au point la première bombe atomique  jetées contre les villes japonaise , comme la masse de l'atome ne peut pas changer ainsi que sa vitesse de collision, il est improbable qu'on puisse créer des bombes atomique plus puissantes. Si aujourd'hui les pays qui détiennent cette arme ont des multitudes de têtes nucléaires, cela prouve que l'arme atomique n'explose pas comme on le prétend, ce que je veux insinuer c'est que toutes les bombes atomiques dégage la même énergie. Beaucoup de [......] sont dite à propos de se sujet, maintenant si on tient à augmenter cette énergie,et des moyens est de doper l'atome. C'est à dire de pénétrer dans l'atome avec un microscope à faisceau laser est de comprendre l'organisme de celui ci, la nanotechnologie devient primordiale. Le messager Mohammed que la paix et la bénédiction soit sur lui a dit: "Toutes chose a un cœur et le cœur du Coran est la sourate Yasin", donc l'atome possède un cœur, et le faite d'étudier l'organisme interne de l'atome peut nous permettre d’accélérer la vitesse de collision.,La vitesse de la lumière étant dépassé cela permettrai de dégager une énergie gigantesque, et peut-être d'ouvrir des brèches qui le sait...
Revenir en haut Aller en bas
maryoumariadh




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Dim 20 Déc 2015, 13:56

SAT141 a écrit:
SAT141 a écrit:
On peut observé que le temps varie selon l'endroit, la dimension, la personne, tantôt il s'allonge, tantôt il se raccourcie. Comment sont séparés ces temps afin de ne pas être confondus? Sont-ils séparés d'une frontière ou d'une barrière? Est-il possible de transpercer ses frontières? Voilà les genres de question que je me pose.
....à suivre......

Aylekoum salam , voici un article que j'avais lu qui me paraît censé ...
La notion de temps existe en raison de la notion de déplacement dans l’espace. En effet, nous avons tous appris, à l’école, que la distance « d » parcourue par un corps est égale au produit de la vitesse « v » de ce corps et du temps « t » mis pour parcourir cette distance ; ce qui est équivalent à : t = d/v. Par conséquent, si d = 0, alors t = 0 aussi. Autrement dit, s’il n’y a pas de distance à parcourir – c’est-à-dire s’il n’y a pas de déplacement – alors il n’y a pas de temps. Ainsi, le temps n’existe, pour nous, que parce que nous nous déplaçons dans l’espace, ou plutôt, la Terre se déplace dans l’univers et ce, à une vitesse de 620 km/s (voir : Confirmations scientifiques sur la question du temps.). C’est donc ce déplacement de la Terre dans l’univers avec cette vitesse de 620 km/s qui crée le temps et qui est responsable de l’effet du temps sur les corps physiques. En effet, la vieillesse naturelle de nos cellules ou, plus généralement, l’altération progressive de toute matière physique serait donc la conséquence de la pression occasionnée par cette vitesse de déplacement, sur l’organisation des atomes et des molécules constituant tout corps physique.

Une conséquence logique de cette idée est que si la Terre arrêtait sa course dans l’univers, la notion de temps disparaitrait ; il n’y aurait plus ni avant ni après, ni début ni fin, autrement dit, ce serait l’éternité.

Dans le Coran, on trouve justement plusieurs fois des allusions relatives à l’arrêt de la course du soleil dans un endroit précis :
Verset 13.2 : Dieu est celui qui a élevé les cieux sans piliers visibles. Il s’est ensuite établi [istawâ] sur le Trône. Il a soumis le soleil et la lune, chacun des deux court vers un terme [ajal] fixé.
Verset 31.29 : N’as-tu pas vu que Dieu fait pénétrer la nuit dans le jour, qu’il fait pénétrer le jour dans la nuit et qu’Il a assujetti le soleil et la lune de sorte que chacun des deux court vers un terme fixé?
Verset 35.13 : Il fait pénétrer la nuit dans le jour et Il fait pénétrer le jour dans la nuit. Il a assujetti le soleil et la lune de sorte que chacun des deux court vers un terme fixé.

Verset 39.5 : Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit. Il a assujetti le soleil et la lune de sorte que chacun des deux court vers un terme fixé.
Verset 36.38 : Et le soleil court vers un lieu fixe [mustakarr] qui lui est assigné.
D’après le verset 36.38, le soleil se déplace vers un lieu fixe.
De plus, d’après les quatre autres versets, le soleil se déplace vers un terme ou un délai fixé. Nous retrouvons donc ici, pour le soleil, les trois notions de distance finie à parcourir, de temps alloué pour ce parcours, ainsi que la vitesse (« le soleil court » dans les cinq versets). Or, la Terre est liée au soleil puisqu’elle tourne autour de lui. Par conséquent, si le soleil doit, à un moment donné, s’arrêter de ce déplacer, alors la Terre aussi ; et cela marquera alors son passage vers l’éternité !
L’astronomie moderne le situe parfaitement et lui a même donné le nom d’Apex solaire : le système solaire évolue en effet dans l’espace vers un point situé dans la constellation d’Hercule, dans le voisinage de l’étoile Véga (a Lyrae) dont les coordonnées sont bien établies ; le mouvement a une vitesse qui a été précisée et qui est de l’ordre de 19 kilomètres à la seconde. Toutes ces données de l’astronomie méritaient d’être rapportées à propos de deux versets coraniques dont on peut dire qu’ils paraissent concorder parfaitement avec les données scientifiques modernes (Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science. Editions Seghers, Paris, 1976).


Maintenant si on tient à augmenter cette énergie,et des moyens est de doper l'atome. C'est à dire de pénétrer dans l'atome avec un microscope à faisceau laser est de comprendre l'organisme de celui ci, la nanotechnologie devient primordiale. Le messager Mohammed que la paix et la bénédiction soit sur lui a dit: "Toutes chose a un cœur et le cœur du Coran est la sourate Yasin", donc l'atome possède un cœur, et le faite d'étudier l'organisme interne de l'atome peut nous permettre d’accélérer la vitesse de collision.,La vitesse de la lumière étant dépassé cela permettrai de dégager une énergie gigantesque, et peut-être d'ouvrir des brèches qui le sait...


Oui je pense que ton raisonnement est bon , et je pense qu'il serais même possible de contrôler sa puissance pour y faire plusieurs brèche la ou l'on souhaite ... Mais cela voudrais dire que l'on serais capable d'entrer et de sortir du paradis a l'aide de la nanotechnologie comme l'on veut, et part le fait , également de l'enfer ... Alors je pense qu'il ne sert a rien de chercher comment ouvrir le paradis car la porte du paradis ne seras pas ouverte part l'homme . Mais belle et bien quand Allah ta'ala l'aura décréter .
Revenir en haut Aller en bas
SAT141




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 12:49

maryoumariadh a écrit:
SAT141 a écrit:
SAT141 a écrit:
On peut observé que le temps varie selon l'endroit, la dimension, la personne, tantôt il s'allonge, tantôt il se raccourcie. Comment sont séparés ces temps afin de ne pas être confondus? Sont-ils séparés d'une frontière ou d'une barrière? Est-il possible de transpercer ses frontières? Voilà les genres de question que je me pose.
....à suivre......

Aylekoum salam , voici un article que j'avais lu qui me paraît censé ...
La notion de temps existe en raison de la notion de déplacement dans l’espace. En effet, nous avons tous appris, à l’école, que la distance « d » parcourue par un corps est égale au produit de la vitesse « v » de ce corps et du temps « t » mis pour parcourir cette distance ; ce qui est équivalent à : t = d/v. Par conséquent, si d = 0, alors t = 0 aussi. Autrement dit, s’il n’y a pas de distance à parcourir – c’est-à-dire s’il n’y a pas de déplacement – alors il n’y a pas de temps. Ainsi, le temps n’existe, pour nous, que parce que nous nous déplaçons dans l’espace, ou plutôt, la Terre se déplace dans l’univers et ce, à une vitesse de 620 km/s (voir : Confirmations scientifiques sur la question du temps.). C’est donc ce déplacement de la Terre dans l’univers avec cette vitesse de 620 km/s qui crée le temps et qui est responsable de l’effet du temps sur les corps physiques. En effet, la vieillesse naturelle de nos cellules ou, plus généralement, l’altération progressive de toute matière physique serait donc la conséquence de la pression occasionnée par cette vitesse de déplacement, sur l’organisation des atomes et des molécules constituant tout corps physique.

Une conséquence logique de cette idée est que si la Terre arrêtait sa course dans l’univers, la notion de temps disparaitrait ; il n’y aurait plus ni avant ni après, ni début ni fin, autrement dit, ce serait l’éternité.

Dans le Coran, on trouve justement plusieurs fois des allusions relatives à l’arrêt de la course du soleil dans un endroit précis :
Verset 13.2 : Dieu est celui qui a élevé les cieux sans piliers visibles. Il s’est ensuite établi [istawâ] sur le Trône. Il a soumis le soleil et la lune, chacun des deux court vers un terme [ajal] fixé.
Verset 31.29 : N’as-tu pas vu que Dieu fait pénétrer la nuit dans le jour, qu’il fait pénétrer le jour dans la nuit et qu’Il a assujetti le soleil et la lune de sorte que chacun des deux court vers un terme fixé?
Verset 35.13 : Il fait pénétrer la nuit dans le jour et Il fait pénétrer le jour dans la nuit. Il a assujetti le soleil et la lune de sorte que chacun des deux court vers un terme fixé.

Verset 39.5 : Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit. Il a assujetti le soleil et la lune de sorte que chacun des deux court vers un terme fixé.
Verset 36.38 : Et le soleil court vers un lieu fixe [mustakarr] qui lui est assigné.
D’après le verset 36.38, le soleil se déplace vers un lieu fixe.
De plus, d’après les quatre autres versets, le soleil se déplace vers un terme ou un délai fixé. Nous retrouvons donc ici, pour le soleil, les trois notions de distance finie à parcourir, de temps alloué pour ce parcours, ainsi que la vitesse (« le soleil court » dans les cinq versets). Or, la Terre est liée au soleil puisqu’elle tourne autour de lui. Par conséquent, si le soleil doit, à un moment donné, s’arrêter de ce déplacer, alors la Terre aussi ; et cela marquera alors son passage vers l’éternité !
L’astronomie moderne le situe parfaitement et lui a même donné le nom d’Apex solaire : le système solaire évolue en effet dans l’espace vers un point situé dans la constellation d’Hercule, dans le voisinage de l’étoile Véga (a Lyrae) dont les coordonnées sont bien établies ; le mouvement a une vitesse qui a été précisée et qui est de l’ordre de 19 kilomètres à la seconde. Toutes ces données de l’astronomie méritaient d’être rapportées à propos de deux versets coraniques dont on peut dire qu’ils paraissent concorder parfaitement avec les données scientifiques modernes (Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science. Editions Seghers, Paris, 1976).


Maintenant si on tient à augmenter cette énergie,et des moyens est de doper l'atome. C'est à dire de pénétrer dans l'atome avec un microscope à faisceau laser est de comprendre l'organisme de celui ci, la nanotechnologie devient primordiale. Le messager Mohammed que la paix et la bénédiction soit sur lui a dit: "Toutes chose a un cœur et le cœur du Coran est la sourate Yasin", donc l'atome possède un cœur, et le faite d'étudier l'organisme interne de l'atome peut nous permettre d’accélérer la vitesse de collision.,La vitesse de la lumière étant dépassé cela permettrai de dégager une énergie gigantesque, et peut-être d'ouvrir des brèches qui le sait...

Oui je pense que ton raisonnement est bon , et je pense qu'il serais même possible de contrôler sa puissance pour y faire plusieurs brèche la ou l'on souhaite ... Mais cela voudrais dire que l'on serais capable d'entrer et de sortir du paradis a l'aide de la nanotechnologie comme l'on veut, et part le fait , également de l'enfer ... Alors je pense qu'il ne sert a rien de chercher comment ouvrir le paradis car la porte du paradis ne seras pas ouverte part l'homme . Mais belle et bien quand Allah ta'ala l'aura décréter .  

Salam merci d'avoir prêter attention a ce sujet, tout d'abord tu prétend que quand on se déplace pas, le temps ne s'écoule pas, mais ton raisonnement n'est pas juste, sinon il y aurait des décalages horaires avec les gens qui sont en mouvement. Sinon reste immobile et tu verras que le temps s'écoule. Tu prétends que la terre tourne a 620km/s , imagine que tu veuilles aller de Paris à Sydney en avion, comment ton avion risque d’atterrir si tu prétend que la terre tourne, l'avion ne pourrait pas atterrir en aucun cas la terre tourne , elle est statique. ALLAH le très haut dit que: ......ni le soleil ne peux rattraper la lune, ni la nuit le jour tous nage dans une cycle.....Sourate Yassin

Ensuite tu cites des versets, et ces versets nous certifient que le soleil ,la lune , la nuit, et le jour tournent autour de la terre, mais en aucun cas il est dit que la terre tourne. Non seulement la terre ne tourne pas mais son sol est plat. ALLAH dit: ....on a fait de la terre, un matelas et du ciel un toit.....Sourate Bakara

Enfin tu dis: Oui je pense que ton raisonnement est bon , et je pense qu'il serais même possible de contrôler sa puissance pour y faire plusieurs brèche la ou l'on souhaite ... Mais cela voudrais dire que l'on serais capable d'entrer et de sortir du paradis a l'aide de la nanotechnologie comme l'on veut, et part le fait , également de l'enfer ... Alors je pense qu'il ne sert a rien de chercher comment ouvrir le paradis car la porte du paradis ne seras pas ouverte part l'homme . Mais belle et bien quand Allah ta'ala l'aura décréter .  [/quote]
. Mais moi ce que j'explique dans le cas ou c'est possible, c'est d'arriver a créer des brèche dans notre univers, je ne parle pas d'ouvrir une brèche pour transpercer le 1er cieux qui se trouve au dessus de notre univers, ou des gardiens solide le guette. Donc en aucun cas on pourra ouvrir une brèche vers le paradis, le paradis étant au dessus du 7ème cieux.

En conclusion ce sujet ne doit pas trop nous distraire du rappel d'ALLAH Le Très Haut
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 15:29

SAT141 a écrit:
Tu prétends que la terre tourne a 620km/s , imagine que tu veuilles aller de Paris à Sydney en avion, comment ton avion risque d’atterrir si tu prétend que la terre tourne, l'avion ne pourrait pas atterrir en aucun cas la terre tourne , elle est statique.

Petite expérience: Pendant que tu roule en voiture, lâches ton téléphone portable au dessus du siège passager:

-si il "atterri" à la verticale ,tu as tort.
-si il "s' écrase" contre le dossier à l'horizontal, tu as raison.

Attention, ne le lâches pas devant toi car si tu as raison tu devrais avoir quelques côtes de brisées.


PS: regardes bien autour de toi quand tu as le téléphone en main car tu risques 3 points en moins sur ton permis et 90 € d'amende.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
lemoineau

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 16:00

Cyril 84 a écrit:
SAT141 a écrit:
Tu prétends que la terre tourne a 620km/s , imagine que tu veuilles aller de Paris à Sydney en avion, comment ton avion risque d’atterrir si tu prétend que la terre tourne, l'avion ne pourrait pas atterrir en aucun cas la terre tourne , elle est statique.

Petite expérience: Pendant que tu roule en voiture, lâches ton téléphone portable au dessus du siège passager:

-si il "atterri" à la verticale ,tu as tort.
-si il "s' écrase" contre le dossier à l'horizontal, tu as raison.

Attention, ne le lâches pas devant toi car si tu as raison tu devrais avoir quelques côtes de brisées.


PS: regardes bien autour de toi quand tu as le téléphone en main car tu risques 3 points en moins sur ton permis et 90 € d'amende.



Qu'est ce qui tourne la terre et tous ses composantes?
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 16:02

Oui, Le moineau.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
lemoineau

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 16:07

Cyril 84 a écrit:
Oui, Le moineau.



donc l'atmosphere lui aussi tourne
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 16:15

Oui et alors...?

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
lemoineau

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 26 Déc 2015, 16:20

Cyril 84 a écrit:
Oui et alors...?



t'es intrigué?

plus on monte plus l'atmosphere s'evapore

je me demande si en montant ce n'est pas l'invrse
Revenir en haut Aller en bas
SAT141




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Dim 27 Déc 2015, 20:51

Cyril 84 a écrit:
SAT141 a écrit:
Tu prétends que la terre tourne a 620km/s , imagine que tu veuilles aller de Paris à Sydney en avion, comment ton avion risque d’atterrir si tu prétend que la terre tourne, l'avion ne pourrait pas atterrir en aucun cas la terre tourne , elle est statique.

Petite expérience: Pendant que tu roule en voiture, lâches ton téléphone portable au dessus du siège passager:

-si il "atterri" à la verticale ,tu as tort.
-si il "s' écrase" contre le dossier à l'horizontal, tu as raison.

Attention, ne le lâches pas devant toi car si tu as raison tu devrais avoir quelques côtes de brisées.


PS: regardes bien autour de toi quand tu as le téléphone en main car tu risques 3 points en moins sur ton permis et 90 € d'amende.


Cette expérience ne prouve rien, pour qu'il y a une cohérence ,il faudrait que la voiture roule et la chose sur laquelle elle roule soit en mouvement, et je t'assure qu'en aucun cas on pourrait arriver à destination.

PS: Dans aucun verset il est mentionné que la terre tourne, c'est le soleil, la lune la nuit et le jour qui tourne autour de la terre
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Dim 27 Déc 2015, 23:45

SAT141 a écrit:
Tu prétends que la terre tourne a 620km/s , imagine que tu veuilles aller de Paris à Sydney en avion, comment ton avion risque d’atterrir si tu prétend que la terre tourne, l'avion ne pourrait pas atterrir en aucun cas la terre tourne , elle est statique.

Cyril 84 a écrit:
Petite expérience: Pendant que tu roule en voiture, lâches ton téléphone portable au dessus du siège passager:

-si il "atterri" à la verticale ,tu as tort.
-si il "s' écrase" contre le dossier à l'horizontal, tu as raison.

Attention, ne le lâches pas devant toi car si tu as raison tu devrais avoir quelques côtes de brisées.


PS: regardes bien autour de toi quand tu as le téléphone en main car tu risques 3 points en moins sur ton permis et 90 € d'amende.


SAT141 a écrit:
Cette expérience ne prouve rien, pour qu'il y a une cohérence ,il faudrait que la voiture roule et la chose sur laquelle elle roule soit en mouvement, et je t'assure qu'en aucun cas on pourrait arriver à destination.

Dans cette expérience la voiture est la terre et le téléphone portable est l'avion.
Si tu n'as toujours pas compris je ne peux rien de plus pour toi, à part des dou3a.


SAT141 a écrit:
PS: Dans aucun verset il est mentionné que la terre tourne, c'est le soleil, la lune la nuit et le jour qui tourne autour de la terre

Dans aucun verset il est mentionné qu'à partir des atomes on peut produire de l'électricité.
Pourtant tu t'éclaires etc... avec de l'électricité en grande partie d'origine nucléaire.....

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
SAT141




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 28 Déc 2015, 11:01

Cyril 84 a écrit:
SAT141 a écrit:
Tu prétends que la terre tourne a 620km/s , imagine que tu veuilles aller de Paris à Sydney en avion, comment ton avion risque d’atterrir si tu prétend que la terre tourne, l'avion ne pourrait pas atterrir en aucun cas la terre tourne , elle est statique.

Cyril 84 a écrit:
Petite expérience: Pendant que tu roule en voiture, lâches ton téléphone portable au dessus du siège passager:

-si il "atterri" à la verticale ,tu as tort.
-si il "s' écrase" contre le dossier à l'horizontal, tu as raison.

Attention, ne le lâches pas devant toi car si tu as raison tu devrais avoir quelques côtes de brisées.


PS: regardes bien autour de toi quand tu as le téléphone en main car tu risques 3 points en moins sur ton permis et 90 € d'amende.


SAT141 a écrit:
Cette expérience ne prouve rien, pour qu'il y a une cohérence ,il faudrait que la voiture roule et la chose sur laquelle elle roule soit en mouvement, et je t'assure qu'en aucun cas on pourrait arriver à destination.

Dans cette expérience la voiture est la terre et le téléphone portable est l'avion.
Si tu n'as toujours pas compris je ne peux rien de plus pour toi, à part des dou3a.


SAT141 a écrit:
PS: Dans aucun verset il est mentionné que la terre tourne, c'est le soleil, la lune la nuit et le jour qui tourne autour de la terre

Dans aucun verset il est mentionné qu'à partir des atomes on peut produire de l'électricité.
Pourtant tu t'éclaires etc... avec de l'électricité en grande partie d'origine nucléaire.....

Salam cyril

Dans cette expérience la voiture est la terre et le téléphone portable est l'avion.
Si tu n'as toujours pas compris je ne peux rien de plus pour toi, à part des dou3a.

Mais cyril sa dépend comment tu positionnes le portable si je le laisse tomber sur la longueur, il tombera sur la longeur, mais maintenant si je le lache en le tenant debout il y a forte chance qui tombe ainsi

Sinon tu dis que le faite qu'il n' y a pas de verset explicite sur la position de la terre ne veut pas dire qu'elle tourne pas, le raisonnement n'est pas mauvais mais le Seigneur parle du mouvement du soleil, de la lune, de la nuit et du jour et il n'y a aucun verset sur le mouvement de la terre. Même si on imagine un instant la terre tourné je te promet qu'on serait pas bien, de plus j'ai fait une vidéo de 3 min sur ce sujet, ou j'explique que le prophète explique que la maison sacré des anges se trouve au 7ème cieux et que si elle tombe, elle tomberai sur la Maison sacré qu'il y a sur terre, donc pour qu'il y est un parallélisme entre ces deux maisons sacré, soit la terre ne tourne pas ou si elle tourne les cieux tourne aussi ce qui est improbable. voici le lien: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
SAT141




MessageSujet: La relativité du temps   Mer 02 Nov 2016, 21:17

Le temps varie t-il selon l'endroit ou l'on se trouve? qu'est ce que le temps? ALLAH parle de cela dans le coran, Les anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans. (Coran, 70 : 4), dans un autre verset ALLAH dit: "Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez. (Coran, 22 : 47). Peut-on penser qu'ALLAH est sujet au temps, peut-on penser que le temps a exister éternellement dans le passé comme le "sans-endroit" ou DIEU se trouve?, le temps est -il équivalent à l'infini?
Revenir en haut Aller en bas
lukikuk

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mer 02 Nov 2016, 21:25

SAT141 a écrit:
Le temps varie t-il selon l'endroit ou l'on se trouve? qu'est ce que le temps? ALLAH parle de cela dans le coran, Les anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans. (Coran, 70 : 4), dans un autre verset ALLAH dit: "Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez. (Coran, 22 : 47). Peut-on penser qu'ALLAH est sujet au temps, peut-on penser que le temps a exister éternellement dans le passé comme le "sans-endroit" ou DIEU se trouve?, le temps est -il équivalent à l'infini?

le Coran attire notre attention sur la relation entre la vitesse de déplacement des Anges dans le ciel et celle des êtres humains sur la terre.
le verset introduit un terme d’égalité entre le trajet que pourrait accomplir un terrien en 50 000 ans et celui effectué par une créature céleste en un jour. Sur cette base, on peut entreprendre une série d’opérations mathématiques qui conduisent à des résultats concluants en matière de vitesse de la lumière. C’est précisément 300 000 kilomètres à la secondel.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 30 Déc 2017, 14:25

La relativité du temps est une notion qui ne doit échapper à personne, sachant qu'à l'heure où j'écris sur ce thème, déjà mille ans se sont passés, mon corps est devenu poussière, et je suis "moi" mon Moi supérieur, ou au ciel ou en enfer.

Le temps d'écrire ces quelques mots et mon pc n'existe plus déjà.

Par conséquent se dire qu'il n'y a pas de temps à perdre c'est ici et maintenant

Quand moi humain je suis témoin de mau vaise foi de certains hommes, alors ma perspicacité est tangible réelle car la visibilité du manquement de mon autre est tellement flagrante, qu'il imagine un peu son cœur sondé, ce qu'il renferme, et quel prix il va payer ce cœur à avoir voulu jouer de fausseté.


Ici et maintenant que l'égo doit laisser sa place à la charité, non pas que l'âme soit l'égo, c'est tellement enfantin d'entendre dire cela des Musulmans, risible, voire grotesque.

Non l'égo est l'égo et n'est surement pas l'âme (lol).

Mais à prêcher de fausses paroles vous vous détournez et vous vous égarez du chemin de redressement, c'est dommage et dommageable.

Soyez sincères vous y gagnerez, comme tout autant que moi je m'efforce en toute modestie de l'être.

La sincérité déplait mais peu importe elle paye.

Nous ne sommes pas là pour nous faire aimer, mais pour se guérir mutuellement de nos maladies de cœur.

Donc si vous ne m'aimez pas, cela veut dire que je réussis et je vous en remercie de ne pas m'aimer, je suis si heureuse d'être détestée.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mar 02 Jan 2018, 17:09

Aquilas** a écrit:
La relativité du temps est une notion qui ne doit échapper à personne, sachant qu'à l'heure où j'écris sur ce thème, déjà mille ans se sont passés, mon corps est devenu poussière, et je suis "moi" mon Moi supérieur, ou au ciel ou en enfer.

Le temps d'écrire ces quelques mots et mon pc n'existe plus déjà.

Par conséquent se dire qu'il n'y a pas de temps à perdre c'est ici et maintenant

Quand moi humain je suis témoin de mau vaise foi de certains hommes, alors ma perspicacité est tangible réelle car la visibilité du manquement de mon autre est tellement flagrante, qu'il imagine un peu son cœur sondé, ce qu'il renferme, et quel prix il va payer ce cœur à avoir voulu jouer de fausseté.


Ici et maintenant que l'égo doit laisser sa place à la charité, non pas que l'âme soit l'égo, c'est tellement enfantin d'entendre dire cela des Musulmans, risible, voire grotesque.

Non l'égo est l'égo et n'est surement pas l'âme (lol).

Mais à prêcher de fausses paroles vous vous détournez et vous vous égarez du chemin de redressement, c'est dommage et dommageable.

Soyez sincères vous y gagnerez, comme tout autant que moi je m'efforce en toute modestie de l'être.

La sincérité déplait mais peu importe elle paye.

Nous ne sommes pas là pour nous faire aimer, mais pour se guérir mutuellement de nos maladies de cœur.

Donc si vous ne m'aimez pas, cela veut dire que je réussis et je vous en remercie de ne pas m'aimer, je suis si heureuse d'être détestée.

Pour pouvoir éclairer la question, peux-tu me donner ta définition de l'âme ?

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mar 02 Jan 2018, 19:47

OlivierV a écrit:
Aquilas** a écrit:
La relativité du temps est une notion qui ne doit échapper à personne, sachant qu'à l'heure où j'écris sur ce thème, déjà mille ans se sont passés, mon corps est devenu poussière, et je suis "moi" mon Moi supérieur, ou au ciel ou en enfer.

Le temps d'écrire ces quelques mots et mon pc n'existe plus déjà.

Par conséquent se dire qu'il n'y a pas de temps à perdre c'est ici et maintenant

Quand moi humain je suis témoin de mau vaise foi de certains hommes, alors ma perspicacité est tangible réelle car la visibilité du manquement de mon autre est tellement flagrante, qu'il imagine un peu son cœur sondé, ce qu'il renferme, et quel prix il va payer ce cœur à avoir voulu jouer de fausseté.


Ici et maintenant que l'égo doit laisser sa place à la charité, non pas que l'âme soit l'égo, c'est tellement enfantin d'entendre dire cela des Musulmans, risible, voire grotesque.

Non l'égo est l'égo et n'est surement pas l'âme (lol).

Mais à prêcher de fausses paroles vous vous détournez et vous vous égarez du chemin de redressement, c'est dommage et dommageable.

Soyez sincères vous y gagnerez, comme tout autant que moi je m'efforce en toute modestie de l'être.

La sincérité déplait mais peu importe elle paye.

Nous ne sommes pas là pour nous faire aimer, mais pour se guérir mutuellement de nos maladies de cœur.

Donc si vous ne m'aimez pas, cela veut dire que je réussis et je vous en remercie de ne pas m'aimer, je suis si heureuse d'être détestée.

Pour pouvoir éclairer la question, peux-tu me donner ta définition de l'âme ?


L'âme est le souffle de Dieu.


Un corps humain a tout ce qu'il faut pour vivre biologiquement, mais il lui faut l'impulsion pour que ce corps soit considéré vivant, c'est à dire, un cœur qui bat, du sang qui circule et une conscience.


Un corps humain biologiquement fonctionne, mais si la conscience ne lui est pas donnée, le corps ne fonctionne pas.

C'est Dieu qui donne le Souffle, qui inspire dans les narines du fœtus afin qu'il ait son premier mouvement dans le ventre de la mère.

Dieu peut d'un amas d'argile donner la vie, sauf que Dieu a voulu d'un corps élaboré, parfait, unique, exceptionnel, qui ait la vie, et c'est Dieu qui la donne.


L'égo est un sentiment il n'est pas autre chose. L'égo est comme la jalousie, comme la colère, uniquement un sentiment.

Ceux qui montrent un égo démesuré sont des gens imbus de leur personne, souvent narcissiques, souvent des pervers narcissiques.

Il faut un peu d'égo pour sortir de sa coquille, ne pas être introverti, mais pas trop parce que l'égo caractérise les gens qui ramènent tout à eux, ce sont des purs égoïstes.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mer 03 Jan 2018, 07:09

Aquilas** a écrit:



L'âme est le souffle de Dieu.


Un corps humain a tout ce qu'il faut pour vivre biologiquement, mais il lui faut l'impulsion pour que ce corps soit considéré vivant, c'est à dire, un cœur qui bat, du sang qui circule et une conscience.


Un corps humain biologiquement fonctionne, mais si la conscience ne lui est pas donnée, le corps ne fonctionne pas.

C'est Dieu qui donne le Souffle, qui inspire dans les narines du fœtus afin qu'il ait son premier mouvement dans le ventre de la mère.

Dieu peut d'un amas d'argile donner la vie, sauf que Dieu a voulu d'un corps élaboré, parfait, unique, exceptionnel, qui ait la vie, et c'est Dieu qui la donne.


L'égo est un sentiment il n'est pas autre chose. L'égo est comme la jalousie, comme la colère, uniquement un sentiment.

Ceux qui montrent un égo démesuré sont des gens imbus de leur personne, souvent narcissiques, souvent des pervers narcissiques.

Il faut un peu d'égo pour sortir de sa coquille, ne pas être introverti, mais pas trop parce que l'égo caractérise les gens qui ramènent tout à eux, ce sont des purs égoïstes.

En fait, ce qui semble une erreur, c'est qu'en Islam, pour ce que j'en ai entendu et lu ( par Tayeb Chouiref entre autres)provient de la distinction entre l'âme et l'esprit qui sont en fait des traductions approximatives de nafs (âme) et esprit (rouh, souffle divin insufflé lors de notre création).
Et c'est dans ce cas que le nafs est assimilé à l'égo. Ego qui n'a encore une fois pas la même signification qu'en français. Bien qu'il ait plusieurs significations en français aussi. Mais l'ego, dans le cas qui nous concerne, c'est le "lieu" par lequel nous exerçons notre libre arbitre, choisissant de "suivre" ou non l'esprit (le rouh, le souffle divin qui est en nous).

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mer 03 Jan 2018, 12:28

OlivierV a écrit:
Aquilas** a écrit:



L'âme est le souffle de Dieu.


Un corps humain a tout ce qu'il faut pour vivre biologiquement, mais il lui faut l'impulsion pour que ce corps soit considéré vivant, c'est à dire, un cœur qui bat, du sang qui circule et une conscience.


Un corps humain biologiquement fonctionne, mais si la conscience ne lui est pas donnée, le corps ne fonctionne pas.

C'est Dieu qui donne le Souffle, qui inspire dans les narines du fœtus afin qu'il ait son premier mouvement dans le ventre de la mère.

Dieu peut d'un amas d'argile donner la vie, sauf que Dieu a voulu d'un corps élaboré, parfait, unique, exceptionnel, qui ait la vie, et c'est Dieu qui la donne.


L'égo est un sentiment il n'est pas autre chose. L'égo est comme la jalousie, comme la colère, uniquement un sentiment.

Ceux qui montrent un égo démesuré sont des gens imbus de leur personne, souvent narcissiques, souvent des pervers narcissiques.

Il faut un peu d'égo pour sortir de sa coquille, ne pas être introverti, mais pas trop parce que l'égo caractérise les gens qui ramènent tout à eux, ce sont des purs égoïstes.

En fait, ce qui semble une erreur, c'est qu'en Islam, pour ce que j'en ai entendu et lu ( par Tayeb Chouiref entre autres)provient de la distinction entre l'âme et l'esprit qui sont en fait des traductions approximatives de nafs (âme)  et esprit (rouh, souffle divin insufflé lors de notre création).
Et c'est dans ce cas que le nafs est assimilé à l'égo. Ego qui n'a encore une fois pas la même signification qu'en français. Bien qu'il ait plusieurs significations en français aussi. Mais l'ego, dans le cas qui nous concerne, c'est le "lieu" par lequel nous exerçons notre libre arbitre, choisissant de "suivre" ou non l'esprit (le rouh, le souffle divin qui est en nous).


Procédons par ordre.

Un homme décède, il se présente devant Dieu pour son Jugement, qui est jugé ? Son âme ou son esprit ?

C'est son âme.

Imagine une poupée russe :

1/ à l'intérieur > l'esprit 2/ Pardessus l'esprit > l'âme 3/ Pardessus l'âme > le corps.

Cet homme est encore doté de son âme lorsqu'il se présente devant Dieu pour être jugé, et deux cas de figure se présentent :

1/ Ou cet homme va au Paradis et là l'âme disparaît pour laisser la place à son esprit (rappelons que l'âme couvre l'esprit donc l'esprit est à nu et se vêt du corps spirituel, et ce n'est plus l'âme ou souffle de Dieu qui fait mouvoir le corps spirituel, c'est l'esprit qui est autonome, l'esprit est chez lui)

2/ Ou cet homme ne mérite pas le Paradis, et là l'âme refait un séjour dans le séjour des morts pour apprendre à mieux se comporter, c'est une nouvelle chance, l'âme repart sur terre et intègre le corps du fœtus, elle est véhiculée par le souffle de Dieu car l'âme n'agit pas d'elle même toute seule, elle, elle ne connaît rien au chemin, c'est Dieu qui décide et lorsque l'âme réapparait sur terre, c'est Dieu qui l'a insufflée au corps du bébé, c'est le souffle de Dieu qui donne vie à l''enfant.

L'égo, il n'y a pas plusieurs définitions, une seule, et dans toutes les langues, tous les pays, car Olivier Dieu ne pratique pas plusieurs manières d'expliquer les choses, une seule, universelle.


L'égo est l'égocentrisme, ou l'égoïsme, ou le nombrilisme, ou le narcissisme.

Aucun rapport avec le souffle qui donne la vie, l'égo ne donne pas la vie.





Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mer 03 Jan 2018, 19:04

Aquilas** a écrit:

2/ Ou cet homme ne mérite pas le Paradis, et là l'âme refait un séjour dans le séjour des morts pour apprendre à mieux se comporter, c'est une nouvelle chance, l'âme repart sur terre et intègre le corps du fœtus, elle est véhiculée par le souffle de Dieu car l'âme n'agit pas d'elle même toute seule, elle, elle ne connaît rien au chemin, c'est Dieu qui décide et lorsque l'âme réapparait sur terre, c'est Dieu qui l'a insufflée au corps du bébé, c'est le souffle de Dieu qui donne vie à l''enfant.
Tu parles de réincarnation là, non ?

Aquilas** a écrit:
L'égo, il n'y a pas plusieurs définitions, une seule, et dans toutes les langues, tous les pays, car Olivier Dieu ne pratique pas plusieurs manières d'expliquer les choses, une seule, universelle.


L'égo est l'égocentrisme, ou l'égoïsme, ou le nombrilisme, ou le narcissisme.

Dans un sens oui, cela peut-être du nombrilisme. Mais je considère que l'ego est la manière dont je me perçois à travers mon regard et celui des autres. La manière dont je me juge. C'est l'apparence, le paraître, par opposition à "être".

Aquilas** a écrit:
Aucun rapport avec le souffle qui donne la vie, l'égo ne donne pas la vie.

Je t'ai expliqué qu'il y avait un problème de terminologie, que les termes rouh et nafs semblent n'avoir pas exactement d'équivalent en français et que c'est par défaut qu'on a utilisé ces termes d'esprit et d'âme. Et si l'âme n'avait rien à voir avec l'ego, sur quoi donc serait-elle jugée ?

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Mer 03 Jan 2018, 22:33

OlivierV a écrit:
Je t'ai expliqué qu'il y avait un problème de terminologie, que les termes rouh et nafs semblent n'avoir pas exactement d'équivalent en français et que c'est par défaut qu'on a utilisé ces termes d'esprit et d'âme. Et si l'âme n'avait rien à voir avec l'ego, sur quoi donc serait-elle jugée ?

Je pense que c'est de même nature que le souffle et l'ego, l’ego peut s'écarter de Dieu mais le souffle le peut il ?
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 10:55

brigit ^^ a écrit:
OlivierV a écrit:
Je t'ai expliqué qu'il y avait un problème de terminologie, que les termes rouh et nafs semblent n'avoir pas exactement d'équivalent en français et que c'est par défaut qu'on a utilisé ces termes d'esprit et d'âme. Et si l'âme n'avait rien à voir avec l'ego, sur quoi donc serait-elle jugée ?

Je pense que c'est de même nature que le souffle et l'ego, l’ego peut s'écarter de Dieu mais le souffle le peut il ?

J'ai entendu un conférencier dire que de fait le souffle ne peut s'écarter de Dieu, mais que en quelque sorte on pouvait le perdre. Sans doute à force de refuser Dieu et la bonne action... Ce qui nous ferait en quelque sorte passer au stade animal...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 11:59

OlivierV a écrit:
brigit ^^ a écrit:


Je pense que c'est de même nature que le souffle et l'ego, l’ego peut s'écarter de Dieu mais le souffle le peut il ?

J'ai entendu un conférencier dire que de fait le souffle ne peut s'écarter de Dieu, mais que en quelque sorte on pouvait le perdre. Sans doute à force de refuser Dieu et la bonne action... Ce qui nous ferait en quelque sorte passer au stade animal...
les animaux n'auraient pas le souffle?
Les animaux refusent "la bonne action"?.... Ils seraient immoraux?

Je les pense plutot amoraux. La morale c'est une histoire d'humains entre humains, à mon sens.

Introduire la morale humaine chez les non humains, cela a peu de sens. (c'est utiliser des metres pour mesurer une masse... c'est utiliser des critères non adaptés pour analyser une situation). Et cela confirme une hierarchie... avec le stade humain, le stade animal...

L'égo humain en somme.


Car assimiler "le souffle" à la morale c'est une pente glissante... c'est la pente de l'absolu.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 12:18

OlivierV a écrit:

Dans un sens oui, cela peut-être du nombrilisme. Mais je considère que l'ego est la manière dont je me perçois à travers mon regard et celui des autres. La manière dont je me juge. C'est l'apparence, le paraître, par opposition à "être".
Je trouve pourtant qu'il est difficile de séparer l'"être" à l'"ego".

Que l'ego puisse apparaitre déformé de par les représentations utilisées, oui, mais l'égo, c'est justement le fait d'être à mon sens.

Cela me fait penser à cet extrait:

"Henri Bergson : esprit et langage

Le vivant est un centre de communication et un centre d'action. Ils se présente comme "un acteur égocentrique" dont "l'activité est entièrement une activité de soi pour soi." L'idée de référence à soi vient juste de se faire jour dans la recherche biologique. C'est vers cette idée, toutefois, que vont se concentrer de plus en plus les recherches d'un nombres importants de spécialistes ( Löfgren, Gunter, Von foerster, varela, ect..) (Morin, 1980,2,157). Et cela car il est de plus en plus évident que "tout être vivant, de la bactérie à l'homo sapiens" qu'il soit éphémère, particulier, marginal, " se prend comme centre de référence et préférence; il se dispose de la façon la plus naturelle au centre de son univers, et il s'y auto-transcende, c'est à dire qu'il s'élève au dessus du niveau des autres êtres vivants. Il s'affirme, ainsi, dans un site particulier et unique, dans lequel il devient le centre de son univers et d'où il exclut tout autre congénère, y compris son jumeau homozygote. C'est l'occupation exclusive de ce site égocentrique qui fonde et définit le terme de sujet. (Morin,1980,2,164)
Nous sommes désormais autorisés à supposer "une réflexion de soi archaïque" de la cellule: "Cette réflexion de soi archaïque ne comporte ni représentations, ni images, ni idées. Elle est antérieure à toute réfexions de soi cérébrale qui s'effectue au moyen de représentations (...) Elle est, enfin, inséparable de la praxis auto-organisatrice de l'être. (Morin, 1980,2,189).
"Ce qui produit "l'unité fondamentale du physique, du biologique, du cognitif, c'est le calcul. C'est celui qui produit le je suis C'est à dire l'unité de l'être-individu qui autrement ne serait qu'"un amas de molécule, un fourmillement de réactions physico-chimique, un combinat d'organite et sous-systèmes hétérogènes" (Morin,1980,2,191)"
Revenir en haut Aller en bas
icare




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 13:27

OlivierV a écrit:
brigit ^^ a écrit:


Je pense que c'est de même nature que le souffle et l'ego, l’ego peut s'écarter de Dieu mais le souffle le peut il ?

J'ai entendu un conférencier dire que de fait le souffle ne peut s'écarter de Dieu, mais que en quelque sorte on pouvait le perdre. Sans doute à force de refuser Dieu et la bonne action... Ce qui nous ferait en quelque sorte passer au stade animal...
J'ai toujours pensé que le ruh apporte la vie de l'extérieur et que la nafs maintient en vie de l'intérieur .
Ruh , vent qui fait voeyager le pollen .
Nafs , venat de anf , nez ..; respiration ...

Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 15:05

OlivierV a écrit:

J'ai entendu un conférencier dire que de fait le souffle ne peut s'écarter de Dieu, mais que en quelque sorte on pouvait le perdre. Sans doute à force de refuser Dieu et la bonne action... Ce qui nous ferait en quelque sorte passer au stade animal...


Personellement , je prefere une distinction d'un certain penseur selon qui Nafs c'est quelque chose relié à la vie (être vivant , ego ...) alors , que Ruh c'est tout a fait different elle est relié à l'intelligence ( reflexion , parole , ordre , interdiction ...).
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 16:20

*Encelade* a écrit:
OlivierV a écrit:

Dans un sens oui, cela peut-être du nombrilisme. Mais je considère que l'ego est la manière dont je me perçois à travers mon regard et celui des autres. La manière dont je me juge. C'est l'apparence, le paraître, par opposition à "être".
Je trouve pourtant qu'il est difficile de séparer l'"être" à l'"ego".

Que l'ego puisse apparaitre déformé de par les représentations utilisées, oui, mais l'égo, c'est justement le fait d'être à mon sens.


L'incompréhension provient sans doute que nous ne donnons pas le même sens au mot "être".

Je te donne une définition qui a moi, me parle beaucoup. Elle est tirée du livre "le pouvoir du moment présent" d'Eckhart Tolle. Qui n'est certes pas un philosophe, ni même un penseur au sens ou on l'entend.
Citation :
S'il vous plaît, cessez de vouloir comprendre l'Être. Vous avez déjà eu des aperçus significatifs de ce qu'il est, mais le mental essaiera toujours de le faire entrer de force dans une petite boîte et de l'étiqueter. C'est impossible. Il ne peut devenir un objet de connaissance. Dans le fait d'Être, sujet et objet fusionnent.
On peut sentir l'Être comme l'éternel Je suis qui est au-delà du nom et de la forme. Ressentir, donc savoir que vous êtes

Si ça t'intéresse, voici le lien vers le pdf du livre en question. Mais je doute fort que tu y adhères Very Happy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Jeu 04 Jan 2018, 16:28

*Encelade* a écrit:
OlivierV a écrit:


J'ai entendu un conférencier dire que de fait le souffle ne peut s'écarter de Dieu, mais que en quelque sorte on pouvait le perdre. Sans doute à force de refuser Dieu et la bonne action... Ce qui nous ferait en quelque sorte passer au stade animal...
les animaux n'auraient pas le souffle?
Les animaux refusent "la bonne action"?.... Ils seraient immoraux?

Je les pense plutot amoraux. La morale c'est une histoire d'humains entre humains, à mon sens.

Introduire la morale humaine chez les non humains, cela a peu de sens. (c'est utiliser des metres pour mesurer une masse... c'est utiliser des critères non adaptés pour analyser une situation). Et cela confirme une hierarchie... avec le stade humain, le stade animal...

L'égo humain en somme.


Car assimiler "le souffle" à la morale c'est une pente glissante... c'est la pente de l'absolu.

Oui, tu as raison, les animaux ne sont pas immoraux, ils sont amoraux.

Mais si un homme se trouve à ne plus vivre que de ses instincts primaires, ne risque-t-il pas de devenir, lui, immoral.

Je dirais que la meilleure définition du "souffle", selon moi, est celle qu'a donné Thedjezeyril. Le souffle est relié à l'intelligence ( réflexion , parole , ordre , interdiction ...).

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Sam 06 Jan 2018, 16:43

OlivierV a écrit:
Aquilas** a écrit:

2/ Ou cet homme ne mérite pas le Paradis, et là l'âme refait un séjour dans le séjour des morts pour apprendre à mieux se comporter, c'est une nouvelle chance, l'âme repart sur terre et intègre le corps du fœtus, elle est véhiculée par le souffle de Dieu car l'âme n'agit pas d'elle même toute seule, elle, elle ne connaît rien au chemin, c'est Dieu qui décide et lorsque l'âme réapparait sur terre, c'est Dieu qui l'a insufflée au corps du bébé, c'est le souffle de Dieu qui donne vie à l''enfant.
Tu parles de réincarnation là, non ?.

Oui

OlivierV a écrit:
Aquilas** a écrit:
L'égo, il n'y a pas plusieurs définitions, une seule, et dans toutes les langues, tous les pays, car Olivier Dieu ne pratique pas plusieurs manières d'expliquer les choses, une seule, universelle.


L'égo est l'égocentrisme, ou l'égoïsme, ou le nombrilisme, ou le narcissisme.

Dans un sens oui, cela peut-être du nombrilisme. Mais je considère que l'ego est la manière dont je me perçois à travers mon regard et celui des autres. La manière dont je me juge. C'est l'apparence, le paraître, par opposition à "être".

Si tu regardes le monde à travers ton regard approbateur ou désapprobateur qui te pousse à prendre toi l'avantage sur les autres, ou privilégier ton nombril en défavorisant ton prochain, ou autrement dit : "toi d'abord" les autres viennent ensuite, c'est l'égo, et il en faut juste ce qu'il faut de l'égo, car il faut penser à soi, ne pas se laisser pour compte, mais pas tout ramener à soi, agir pour son confort tant pis pour celui des autres, sauf que là tu parles d'un comportement qui n'a rien à voir avec l'âme, car l'âme est le souffle de Dieu et il est en rien la mise à disposition de sentiments qui bousculent l'individu dans son agir.

L'âme n'est pas le moteur à nos comportements, moteur que tu appelles l'égo, l'âme est l'impulsion de vie d'un corps inerte tout simplement.

L'âme est l'individualisme car il est l'attribut de la vie à l'individu qui lui après peut distinguer "son être" et "son comportement au sein de son être", l'individu pouvant être spectateur de lui même dans son agir et c'est là qu'il sera juge de ses actions répréhensibles et/ou louables, son âme ayant été "don divin" pour donner à son être les outils pour exploiter ses capacités intrinsèques mais aussi extrinsèques d'aimer de hair de marcher selon son égo ou à contrario de montrer tout le positivisme d'une attitude vouée aux autres, un altruisme absolu qui est l'antagonisme de l'égo.



OlivierV a écrit:
Aquilas** a écrit:
Aucun rapport avec le souffle qui donne la vie, l'égo ne donne pas la vie.  

Je t'ai expliqué qu'il y avait un problème de terminologie, que les termes rouh et nafs semblent n'avoir pas exactement d'équivalent en français et que c'est par défaut qu'on a utilisé ces termes d'esprit et d'âme. Et si l'âme n'avait rien à voir avec l'ego, sur quoi donc serait-elle jugée ?

Mais il ne faut pas s'attacher aux écarts de langage de pseudos philosophes qui, par leur mauvaise guidance, t'écarte de l'intention de Dieu de te décrire l'âme qui n'est que Souffle divin.


Quant au jugement de l'âme, DIEU SEUL SAIT au poids d'un atome si notre agir est louable ou répréhensible, contentons nous de nous comporter charitablement je dirais, et puis nous verrons si nous avons bien agi ou mal, Dieu passera en revue notre vie entière en mettant un point d'orgue sur les bonnes et mauvaises actions, pour aboutir ensuite à la synthèse de son Jugement, la sentence, ou nous retournons au Paradis, ou nous sommes passibles d'une condamnation qui nous ramène une nouvelle fois sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Dim 07 Jan 2018, 22:59

icare a écrit:
OlivierV a écrit:


J'ai entendu un conférencier dire que de fait le souffle ne peut s'écarter de Dieu, mais que en quelque sorte on pouvait le perdre. Sans doute à force de refuser Dieu et la bonne action... Ce qui nous ferait en quelque sorte passer au stade animal...
J'ai toujours pensé que le ruh apporte la vie de l'extérieur et que la nafs maintient en vie de l'intérieur .
Ruh , vent qui fait voeyager le pollen .
Nafs , venat de anf , nez ..; respiration ...


Chez nous on résume "L'esprit souffle où Il veut".

En arabo-francique improvisé et audacieux, ça se dit : "le ruh nafse où il veut".

Les deux sont le même.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 01:54

OlivierV a écrit:
*Encelade* a écrit:

les animaux n'auraient pas le souffle?
Les animaux refusent "la bonne action"?.... Ils seraient immoraux?

Je les pense plutot amoraux. La morale c'est une histoire d'humains entre humains, à mon sens.

Introduire la morale humaine chez les non humains, cela a peu de sens. (c'est utiliser des metres pour mesurer une masse... c'est utiliser des critères non adaptés pour analyser une situation). Et cela confirme une hierarchie... avec le stade humain, le stade animal...

L'égo humain en somme.


Car assimiler "le souffle" à la morale c'est une pente glissante... c'est la pente de l'absolu.

Oui, tu as raison, les animaux ne sont pas immoraux, ils sont amoraux.

Mais si un homme se trouve à ne plus vivre que de ses instincts primaires, ne risque-t-il pas de devenir, lui, immoral.

Je dirais que la meilleure définition du "souffle", selon moi, est celle qu'a donné Thedjezeyril. Le souffle est relié à l'intelligence ( réflexion , parole , ordre , interdiction ...).

mais que sont les réflexes primaires humains si ce n'est d'être humain.

Je ne crois pas en un "homme sauvage" et un "homme civilisé"... l'homme est social, culturel et de fait, il construit des civilisations. Il n'y a qu'un homme et ses civilisations.

Cette manière de présenter cela est un héritage de la pensée des siecles passées où nature et culture était séparées... la culture venant discipliner la nature... sauvage et indisciplinée par définition et donc dangereuse ou immorale....

Or il est impossible de séparer nature et culture... la nature de l'homme est d'être culturel.

Tout humain possède en lui la capacité à être empathique, à se conformer aux règles du groupe, à éprouver de la culpabilité face à ses actes.... tout humain vit en groupe et tout groupe a ses règles.

Quelques humains ne possèdent pas de cette capacité, mais c'est une "déficience". (on estime en gros à moins de 5%)

Or, quand on évoque l'être humain comme un être qui doit dominer ses instincts primaires, et que donc il lui faut une carotte et un baton pour bien agir... on considère finalement que tous les humains sont déficients. Et que sans carotte et baton, ils ne possèdent pas en eux la capacité et la volonté de bien se comporter.

Bref pour moi, ce n'est pas contre des réflexes primaires que l'homme doit lutter pour éviter de causer du tort à autrui... mais contre des représentations culturelles, contre des idéologies, contre des préjugés, contre des réflexes éducationnels.... bref, c'est un humain... fait comme un humain... qui agit comme un humain. C'est pas contre la nature sauvage qu'il faut lutter mais contre les biais humains.


J'ai surement l'air de chipoter, mais la distinction est importante à mes yeux.

(et sinon effectivement je ne suis pas d'accord avec ton auteur lol.... mais c'est trop long... et je ne suis pas sure de parvenir à expliquer ce que j'ai en tête...)
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 08:56

*Encelade* a écrit:

mais que sont les réflexes primaires humains si ce n'est d'être humain.

Je ne crois pas en un "homme sauvage" et un "homme civilisé"... l'homme est social, culturel et de fait, il construit des civilisations. Il n'y a qu'un homme et ses civilisations.

Cette manière de présenter cela est un héritage de la pensée des siecles passées où nature et culture était séparées... la culture venant discipliner la nature... sauvage et indisciplinée par définition et donc dangereuse ou immorale....

Or il est impossible de séparer nature et culture... la nature de l'homme est d'être culturel.

Tout humain possède en lui la capacité à être empathique, à se conformer aux règles du groupe, à éprouver de la culpabilité face à ses actes.... tout humain vit en groupe et tout groupe a ses règles.

Quelques humains ne possèdent pas de cette capacité, mais c'est une "déficience". (on estime en gros à moins de 5%)

Or, quand on évoque l'être humain comme un être qui doit dominer ses instincts primaires, et que donc il lui faut une carotte et un baton pour bien agir... on considère finalement que tous les humains sont déficients. Et que sans carotte et baton, ils ne possèdent pas en eux la capacité et la volonté de bien se comporter.

Bref pour moi, ce n'est pas contre des réflexes primaires que l'homme doit lutter pour éviter de causer du tort à autrui... mais contre des représentations culturelles, contre des idéologies, contre des préjugés, contre des réflexes éducationnels.... bref, c'est un humain... fait comme un humain... qui agit comme un humain. C'est pas contre la nature sauvage qu'il faut lutter mais contre les biais humains.


J'ai sûrement l'air de chipoter, mais la distinction est importante à mes yeux.

(et sinon effectivement je ne suis pas d'accord avec ton auteur lol.... mais c'est trop long... et je ne suis pas sure de parvenir à expliquer ce que j'ai en tête...)

Je me doute bien que tu n'es pas d'accord avec mon auteur. Simplement, il parle de expérience, et je je l'ai vécue un instant. Mais comme j'ai des problèmes de concentration, j'ai préféré l'écouter en livre audio, couché sue mon lit avec des écouteurs..
Est-ce que les tyrans, les financiers qui accumulent plus de la moitié de la fortune en circulation, les sadiques, les violeurs er j'en passe ne sont-ils pas des êtres immoraux ? Et ce manque de relations véritables entre personnes n'en fait pas des être amoraux ? Ce qui a mon sens est bien plus grave que d'être immoral, non?
C'est tout de même l'homme dénué de scrupules détruit la planète, devant une grande mejorité silencieuse qui préfère son coin douillet au lieu de prendre aprti contre ces massacres. >C'et tout de même l'"homme" qui veut imposer des aliments génétiquement modifiés... Et j'en passe et des meilleures...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 09:33

OlivierV a écrit:


Est-ce que les tyrans, les financiers qui accumulent plus de la moitié de la fortune en circulation, les sadiques, les violeurs er j'en passe ne sont-ils pas des êtres immoraux ?
Ce sont les "déficients empathiques"... ce sont ses 5% ... les psychopathes... ni amour, ni remords...

Citation :
Et ce manque de relations véritables entre personnes n'en fait pas des être amoraux ?
L'absence de relation véritable... c'est à dire? Que nous ne soyons pas satisfait de nos relations entre humains, que nous voudrions plus ou mieux... certes mais cela ne doit pas faire oublier la base: c'est quoi une vie humaine? Sans les autres, les humains ne sont rien. Sans relation, un bb meurt. La relation nous est autant vitale que manger ou respirer.


Citation :
Ce qui a mon sens est bien plus grave que d'être immoral, non?
sauf que cela n'existe pas.... Un homme sans relation, sans morale....
Citation :

C'est tout de même l'homme dénué de scrupules détruit la planète, devant une grande mejorité silencieuse qui préfère son coin douillet au lieu de prendre aprti contre ces massacres. >C'et tout de même l'"homme" qui veut imposer des aliments génétiquement modifiés... Et j'en passe et des meilleures...
Mais ce n'est pas un problème d'absence de morale.... mais de morale.
Modifier la planète, et produire des OGM c'est moral... des tas de gens sont capables de t'expliquer le bien fondé de leur manière de voir les choses.

La morale n'est jamais absolue mais toujours relative.

On peut te dire qu'on ne détruit pas la planète mais qu'on l'anthropise... et que c'est la classe!

On peut même te dire que c'est une mission divine....

Oui il y a les quelques psychopathes mais il y a surtout des idéologies qui modèlent LES morales.

Le paysans qui fait le choix de planter des OGM, il pense faire quelques choses de bien dans son système moral.

D'autres exemples: Mon sens moral n'est pas le même qu'un extrémistes religieux du forum. Pour moi c'est mal que de vouloir imposer une théocratie... pour d'autre, c'est le bien absolu.

La majorité silencieuse qui se laisserait polluer contre son gré?? Je n'y crois pas une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 09:59

Exemple tout bête:
Il y a quelques temps le propriétaire du terrain constructible en face de chez moi est venu arroser son terrain d'un produit. Mes animaux ont été malades (sur 4 animaux, 2 en sont morts et un 3eme gravement malade... seul notre vieux chat qui sort peu n'a pas été malade)... le vétérinaire m'a demandé de me renseigner sur le produit utilisé. Donc il a fallu que j'appelle la mairie pour avoir le nom du propriétaire...
Quand j'ai appelé, immédiatement à l'exposé des faits, je me suis fait reprendre "Mais ce monsieur a le droit de faire ce qu'il veut chez lui"... dans le système moral de cet élu, il est plus important de respecter la liberté du propriétaire de faire ce qu'il veut dans son champs, que de ne pas être empoisonné. J'ai du expliquer que ce n'est pas dans un but vengeur, ou colérique que je souhaitais le joindre mais pour connaitre le nom du produit pour aider le vétérinaire à soigner mes animaux. (pour info c'était du round up, certainement très concentré).


Si tu réfléchis, cet homme a fait le choix de déverser un produit toxique pour entretenir un terrain destiné à la construction entouré d'habitation.... et moi qui en ai subit les conséquences: Moralement: c'est normal pour certains. Et pas pour d'autres.

Cet homme n'es pas dénué de morale...

(d'ailleurs quand il a su les conséquences, il était assez embêté... et depuis il fauche, au lieu d'arroser d'herbicide)


Regarde les récriminations des paysans actuellement... ils veulent qu'on les laisse travailler comme ils l'entendent... que sans eux, pas d'avenir pas de nourriture... Ils militent pour continuer à avoir le droit d'utiliser les produits qu'ils veulent et les méthodes qu'ils veulent.
Ils trouvent inadmissible qu'on se mêle de leurs affaires, qu'on leur dise quoi faire, comment travailler...
Ils trouvent irrespectueux qu'on dénonce les pollutions engendrées.
Dans leur système moral, ils sont dans leur bon droit...

Or, si demain, un produit que j'utilise dans le cadre de mon travail s'avérait dangereux... il serait retiré imméidiatement, les pro qui continueraient seraient montrés du doigt. Et personne ne comprendrait que l'on dise "laissez nous travailler en paix!". Même les paysans qui militent pour conserver leur round up, trouverait inadmissible que je continue à utiliser ce produit si dangereux.


Bref... la morale est surtout guidée par les idéologies... les idées, les préjugés...
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 14:31

*Encelade* a écrit:

La majorité silencieuse qui se laisserait polluer contre son gré?? Je n'y crois pas une seconde.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 14:40

doublon
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   Lun 08 Jan 2018, 14:47

*Encelade* a écrit:
OlivierV a écrit:


Est-ce que les tyrans, les financiers qui accumulent plus de la moitié de la fortune en circulation, les sadiques, les violeurs er j'en passe ne sont-ils pas des êtres immoraux ?
Ce sont les "déficients empathiques"... ce sont ses 5% ... les psychopathes... ni amour, ni remords...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La relativité du temps selon l'islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
La relativité du temps selon l'islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chrétiens et les Juifs entreront-ils au Paradis selon l'islam ?
» Le paradis et l'enfer selon l'Islam
» Perspective eschatologique selon l'Islam
» L'âme et l'esprit selon l'Islam ?
» Généalogie des humains selon l'islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: