Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Un ado décapité par Daech pour de la musique

Aller en bas 
AuteurMessage
Serena57

avatar


MessageSujet: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 09:21

20.02.2016

En Irak, à Mossoul, un adolescent de quinze ans a été décapité par Daech pour avoir... écouté de la musique pop. Ce sont des médias kurdes qui ont révélé l'information, ensuite relayée par le site britannique The Independent.

L'adolescent, Ayham Hussein, a été enlevé par les terroristes alors qu'il écoutait de la musique occidentale dans l'épicerie de son père. Il a été renvoyé devant un tribunal de la charia, qui a décidé de l’exécuter en public avant de remettre son corps à la famille. C'est la première fois qu'une personne est tuée pour cette raison.

Les médias kurdes précisent que deux autres adolescents ont été exécutés par Daech pour avoir manqué la prière du vendredi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 09:29

Si cette information est vraie, c'est le comble de la barbarie humaine !

_________________
"Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre." (Matthieu 5:39)
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 10:35

marie-chantal a écrit:
Si cette information est vraie, c'est le comble de la barbarie humaine !

vraie ou pas cela fait partie de la stratégie de communication de L"Etat Islamique qui joue sur l'horreur décomplexée pour séduire.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 10:38

Serena57 a écrit:
En Irak, à Mossoul, un adolescent de quinze ans a été décapité par Daech pour avoir... écouté de la musique pop.

L'adolescent, Ayham Hussein, a été enlevé par les terroristes alors qu'il écoutait de la musique occidentale dans l'épicerie de son père. Il a été renvoyé devant un tribunal de la charia, qui a décidé de l’exécuter en public avant de remettre son corps à la famille. C'est la première fois qu'une personne est tuée pour cette raison.

Les médias kurdes précisent que deux autres adolescents ont été exécutés par Daech pour avoir manqué la prière du vendredi.

Marie-chantal a écrit:
Si cette information est vraie, c'est le comble de la barbarie humaine !

Rien d'étonnant!

Ces "chiens de l'Enfer" sont tout simplement fidèles à leur logique barbare et anti-islamique.

N'ont-ils pas déjà exécuté des téléspectateurs de matchs de football?

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 10:49

Selon Mohamed-Allah, la musique est proscrite. Les hadiths qui suivent montrent l'idée qu'il s'en faisait :

Dans un Hadith de Sahih al Boukhari :
« Abou Mâlik Al Achaari rapporte que le Prophète Mouhammad a dit: "Il y aura parmi ma "oummah" (communauté) des gens qui considéreront le vin, le porc, la soie (pour les hommes) et les instruments de musique ("maâzif" ) comme étant licites." »
Selon Abou Ishaq :
« Abou Houraïra rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : "Ecouter (individuellement) les instruments de musique est un péché. Se rassembler pour le faire est un péché plus grave . Y prendre du plaisir est du "Koufr". (On a traduit le terme "Koufr" par : manque de reconnaissance envers les bienfaits de Dieu) »

Selon Ahmad, Abou Dâoûd, et Ibné Mâja :
« Nâfi' raconte que Abdoullah Ibné Oumar entendit (lors d'un voyage) la flûte d'un berger. Il plaça alors ses doigts dans ses oreilles et écarta sa monture de la route en disant: "Nâfi' ! Nâfi' ! Entends-tu encore (le son de la flûte)?" Je répondis: "Oui." Il continua à avancer jusqu'à ce que je lui réponde : "Non." Il leva alors ses mains et ramena sa monture vers la route et dit: "J'étais en présence du Prophète Muhammad lorsqu'il entendit la flûte d'un berger. Il fit alors exactement la même chose (que je viens de faire)." »

Selon Ahmad et Abou Dâoûd :
« Abdoullah Ibné Oumar rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : "En vérité, Allah a interdit le vin, les jeux de hasard, le tambour et le "Ghoubayrâ" (instrument à six cordes, luth ou autre instrument de musique.)". »
Selon un Hadith de Ahmed :
« Le Prophète Mouhammad a dit: "Allah m'a envoyé comme miséricorde et guidée pour les mondes. Et Il m'a ordonné de faire disparaître les "mazâmîr", les "barâbit" et les "ma'âzif" (différents instruments de musique), ainsi que les idoles qui étaient adorées durant l'Ignorance (Al Djâhiyliyah)." »

Selon Abou Ishâq,
« Ibné Maseoud raconte que le Prophète Mouhammad entendit un homme chanter la nuit. Il dit : "Pas de prière pour lui ! Pas de prière pour lui ! Pas de prière pour lui ! (C'est à dire que ses prières ne sont pas acceptées.)." »

Selon Ibné Ghaylân,
« Ali cite ceci du Prophète Mouhammad : "J'ai été envoyé pour briser les instruments de musique." »


...
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 10:57

Cyril 84 a écrit:

Rien d'étonnant!

Ces "chiens de l'Enfer" sont tout simplement fidèles à leur logique barbare et anti-islamique.

N'ont-ils pas déjà exécuté des téléspectateurs de matchs de football?

barbare certainement, anti islamique pas forcément
on peut détester leur interprétation de l'islam mais c'est bien dans le patrimoine  islamique qu'ils puisent pour justifier leurs actes. (cf les hadiths cités par tyrotyz)

remarques :

si le message de Jésus est non violent, celui de Mohamed offre un cadre "légal" pour la violence et il est facile de l'utiliser pour satisfaire des ambitions politiques.

le coran glorifie celui qui meurt au combat "dans le sentier d'Allah"
nous avions la même chose autrefois avec le patriotisme. il était glorieux de mourir pour défendre la patrie mais chez nous c'est devenu dépassé.
l'etat islamique offre une cause à tous ceux qui sont encore prêts à mourir pour la gloire et là encore l'islam s'y prête facilement.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 14:13

Question
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî
Parmi les divertissements qui réjouissent les âmes, qui égaient les cœurs et qui font plaisir à l’ouïe, il y a effectivement le chant. L’Islam considère le chant comme licite tant qu’il ne contient pas de propos grossiers, obscènes ou incitant à la débauche. Et il n’y a aucun mal à ce qu’il soit accompagné de musique, si, du moins, celle-ci n’excite pas les nerfs.
Le chant est recommandé lors des occasions heureuses, afin de répandre la gaieté et de divertir les âmes. Cela est d’autant plus valable les jours de fêtes, de noces, de retour d’un absent, ainsi que lors des repas de mariage, des repas en l’honneur d’un nouveau-né et lors de la naissance du bébé.
Ainsi, `Â’ishah - que Dieu l’agrée - assista au mariage d’un couple médinois et lorsqu’elle rentra chez elle, le Prophète - paix et bénédiction sur lui - lui demanda : « Ô `Â’ishah, n’ont-ils pas organisé une fête ? Parce que les Ansâr aiment faire la fête. » Ibn `Abbâs dit : « `Â’ishah assista au mariage d’une femme médinoise parmi ses proches. Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - arriva et dit : « Avez-vous offert les cadeaux à la mariée ? » On répondit : « Oui ! » Il demanda : « Avez-vous envoyé quelqu’un chanter en son honneur ? » `Â’ishah répondit : « Non. » Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - reprit : « Les Ansâr sont des gens galants. Pourquoi n’avez-vous pas envoyé avec la mariée quelqu’un chantant par exemple :
Ataynâkum ataynâkum
Fa-hayyânâ wa hayyâkum
Traduction
Nous voici venus ! Nous voici venus !
Que Dieu nous salue et que Dieu vous salue !
? »
`Â’ishah raconte que Abû Bakr - que Dieu l’agrée - entra chez elle un jour de Fête du Sacrifice (`îd al-ad’hâ) et qu’il trouva deux servantes qui chantaient et jouaient du tambour, alors que le Prophète - paix et bénédiction sur lui - était recouvert d’un drap. Abû Bakr se mit en colère contre elles. Le Prophète - paix et bénédiction sur lui - se découvrit alors le visage et dit : "Laisse-les Abû Bakr ! Ce sont des jours de fête."
L’Imâm Al-Ghazâli mentionne dans son livre Al-Ihyâ’ les hadiths sur le chant des deux servantes et sur les jeux pratiqués par les Abyssins dans la Mosquée du Prophète - paix et bénédiction sur lui - alors que ce dernier les encourageait par des exclamations : "Bravo, enfants de Arfadah !" Ces hadiths précisent également la demande formulée par le Prophète à l’intention de `Â’ishah pour savoir si elle voulait regarder le déroulement des jeux ou non. Ces mêmes hadiths ajoutent en outre que le Prophète demeura en compagnie de son épouse jusqu’à ce que celle-ci s’ennuyât et voulût partir. On rencontre enfin des hadiths mentionnant que `Â’ishah jouait avec ses amies. Al-Ghazâlî conclut quant à ces hadiths : « Tous ces hadiths sont mentionnés dans les deux Sahîh [1]. Ils constituent de fait un texte explicite prouvant que le chant et les divertissements ne sont pas illicites. On peut par ailleurs en tirer un certain nombre de conclusions concernant diverses permissions :
1. Le divertissement : tout le monde sait que les Abyssins ont leurs danses et leurs jeux.
2. Il est permis de se divertir à l’intérieur même de la mosquée.
3. Le fait que le Prophète dise aux Abyssins : "Bravo, enfants de Arfadah !" montre qu’il leur demande de poursuivre leurs jeux et les encourage à cela. Comment peut-on alors considérer que ces jeux sont illicites ?
4. Le Prophète a empêché Abû Bakr et `Umar - que Dieu les agrée - de blâmer, de refuser ou d’interdire le divertissement. Il leur a expliqué que c’était un jour de fête et un moment de gaieté. Or, le divertissement est source de gaieté.
5. Le Prophète est resté longtemps à regarder les jeux abyssins et à écouter leur musique, après que `Â’ishah - que Dieu l’agrée - a exprimé son accord pour rester également. Cela montre qu’en termes de noblesse de caractère (husn al-khuluq), il est meilleur de faire plaisir aux femmes et aux enfants en assistant avec eux à des divertissements que de vivre dans un ascétisme austère, se priver et priver autrui des plaisirs mondains.
6. Le Prophète a même pris les devants pour demander à `Â’ishah si elle désirait regarder le déroulement des jeux.
7. Le chant est permis, ainsi que le battement du tambour, comme le montre le hadith des deux servantes. » Al-Ghazâlî poursuit tout ceci dans le chapitre de l’écoute.
On a rapporté au sujet d’un grand nombre de Compagnons et de Successeurs [2] - que Dieu les agrée - qu’ils écoutaient des chansons sans y voir le moindre mal.
Quant aux hadiths prophétiques qui interdisent le chant, il faut savoir qu’ils sont complètement défaillants, si bien qu’aucun d’eux n’a été épargné de la récusation des juristes et des traditionnistes. Le juge Abû Bakr Ibn Al-`Arabî dit : « Rien d’authentique n’existe quant à l’interdiction du chant. » Ibn Hazm dit : « Tout ce qui a été rapporté sur l’interdiction du chant est faux et controuvé. »
Néanmoins, le chant et la musique sont souvent allés de pair avec des veillées arrosées et débauchées, ce qui a incité un grand nombre de savants à interdire, tout du moins à déconseiller le chant et la musique. Certains d’entre eux ont dit : « Le chant fait partie des plaisants discours mentionnés dans le verset : « Et, parmi les hommes, il en est qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin de Dieu et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » [3] »
Ibn Hazm répond : « Ce verset mentionne un trait de caractère, qui, s’il est présent chez une personne, fait d’elle automatiquement un mécréant. Il s’agit de celui qui prend le Sentier de Dieu en raillerie. Ainsi, celui qui achète un recueil coranique afin d’égarer les gens du Sentier de Dieu et le prendre en raillerie est très certainement un mécréant. Et c’est ce type de personnes que Dieu - Exalté soit-Il - dénigre dans ce verset. Il ne dénigre nullement celui qui achète des plaisants discours dans le but de se divertir et de détendre son âme, et non dans le but d’égarer les gens du Sentier de Dieu. »
Ibn Hazm répond également à ceux qui prétendent que le chant, ne faisant pas partie de la vérité divine, fait dès lors partie de l’égarement. Ceux-ci s’appuient sur le verset suivant : « Au delà de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’égarement ? » [4] Ibn Hazm réplique : « Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - dit : « Les actions sont jugées d’après les intentions, et il en sera tenu compte à chaque homme dans la mesure de son intention. » Ainsi, celui qui a l’intention d’écouter des chansons afin de mieux désobéir à Dieu est un débauché - et cela n’est pas spécifique uniquement au chant. Quant à celui qui a l’intention de détendre son âme, pour mieux obéir à Dieu - Exalté soit-Il - et pour retrouver son dynamisme dans l’accomplissement d’œuvres pies, est quelqu’un d’obéissant et de bienfaisant. Et ce qu’il fait relève alors de la vérité divine. Quant à celui qui n’a l’intention ni d’obéir à Dieu ni de Lui désobéir, alors celui-là se livre à des futilités pardonnées par Dieu. Il possède alors le même statut que celui qui sort se promener dans son jardin, ou celui qui s’assoit devant sa porte et regarde les gens passer, ou encore celui qui teint son habit en bleu ou en vert, etc. »
Il existe cependant certaines limites qu’il est nécessaire d’observer, en ce qui concerne le chant.
Il est ainsi nécessaire que le sujet de la chanson ne contredise pas la morale et les enseignements islamiques. Une chanson qui glorifierait par exemple l’alcool ou qui inciterait à sa consommation est illicite, aussi bien pour celui qui la chante que pour celui qui l’écoute.
Toutefois, le sujet de la chanson peut parfois ne pas être contraire aux directives islamiques mais c’est la manière dont le chanteur l’interprète qui déplace la chanson du domaine licite au domaine illicite. Un exemple caractéristique est celui du chanteur qui interprète les paroles de manière lascive et déliquescente, cherchant à éveiller les instincts et à séduire l’auditeur en excitant ses désirs concupiscents.
Tout comme la religion combat l’outrance et l’excès, quels qu’ils soient, même au niveau du culte, elle combat l’excès dans le divertissement. Elle n’accepte pas que ce dernier occupe tout notre temps, car le temps, c’est la vie !
Nul doute que l’excès dans les choses licites déborde sur le temps à consacrer aux obligations, religieuses ou autres. Quelqu’un a dit avec justesse : « Je n’ai jamais pas vu un excès sans qu’il n’y ait à côté un devoir négligé. »
Il demeure néanmoins des choses pour lesquelles l’auditeur est soi-même son meilleur conseiller. Si les chansons, tout du moins un type particulier d’entre elles, excitent ses instincts, le séduisent, ou font dominer son aspect animal sur son aspect spirituel, alors il doit éviter de les écouter, afin de fermer les portes par lesquelles s’engouffrent dans son cœur, dans sa religion et dans son caractère, les tempêtes de la tentation. Ainsi, il se repose lui-même et repose les autres avec lui.
Il est consensuellement admis que le chant devient illicite s’il est accompagné d’autres interdits comme l’alcool, l’indécence ou la débauche. C’est de cela qu’a prévenu le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui : « Apparaîtront des gens de ma Communauté qui boiront l’alcool en lui donnant un autre nom. On jouera pour eux des instruments de musique et des chanteuses chanteront pour eux. Dieu les engloutira alors dans la Terre et il fera d’eux des singes et des porcs. »
Il n’est pas nécessaire que cette transformation en singes et en porcs soit physique. Il suffit d’une transformation de l’âme et de l’esprit. Ils seront ainsi porteurs d’une âme de singe et d’un esprit de porc.
Et Dieu est le plus Savant.


Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 14:13

Doublon
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 14:21

SKIPEER a écrit:
Question
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

Al-Qaradâwî n'est pas le pape des musulmans

Abou Bakr Al-Baghdadi a surement un autre avis.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 14:25

rosarum a écrit:
SKIPEER a écrit:
Question
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

Al-Qaradâwî n'est pas le pape des musulmans

Abou Bakr Al-Baghdadi a surement un autre avis.
je te rappelle que le cheikh Al quaradawi est le président de l'union internationale des savants musulmans (UISM)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 15:27

SKIPEER a écrit:
rosarum a écrit:
SKIPEER a écrit:
Question
http://www.islamophile.org/spip/la-musique-et-le-chant.html
Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

Al-Qaradâwî n'est pas le pape des musulmans

Abou Bakr Al-Baghdadi a surement un autre avis.
je te rappelle que le cheikh Al quaradawi est le président de l'union internationale des savants musulmans (UISM)

http://iumsonline.org/fr/

Je n'ai aucune idée sur quoi se basent ces débiles de daesh. Mais il est clair pour n'importe qui sauf eux que la musique nous est naturelle, c'est un don de Dieu, c'est comme la parole, c'est comme marcher sur 2 pieds au lieu de se trainer à 4 pattes.

Nous ne savons pas voler comme les oiseaux mais nous savons chanter, et si j'étais croyante je dirais que c'est le signe qui nous place entre les animaux rampants et les anges.

Cool



Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 15:59

rosarum a écrit:
vraie ou pas cela fait partie de la stratégie de communication de L"Etat Islamique qui joue sur l'horreur décomplexée pour séduire.

Pour séduire ??????


Il faut tout de même avoir une prédisposition psychique, ou avoir été manipulé par une formation spirituelle diabolique pour être séduit par ce genre de comportement !  
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 16:10

cailloubleu a écrit:

Je n'ai aucune idée sur quoi se basent ces débiles de daesh.

Demande à Skipeer, c'est le champion du hadith !
Il va t'en sortir 3 kilomètres qui vouent les amateurs de musique à l'enfer et/ou à l’exécration générale.

Le Coran ne voue que les poètes au piège à loup.... : « Les poètes ? Seuls s'attachent à leurs pas les hommes promis à choir sans retour dans la fosse préparée pour piéger les fauves. » (S. 26, 224 ; traduction J. Chabbi).

Sinon le Coran ne dit rien sur la musique....  bonhomme danse  bonhomme danse  Mohamed ne devait pas pratiquer les chansons à la veillée, donc il n'a pas légiféré dessus fourirel  fourirel  fourirel .... ou peut-être justement aimait-il pousser la chansonnette autour du feu, ses 10 femmes battant le rythme en cœur...

icon_santa
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Sam 20 Fév 2016, 16:29

Pierresuzanne a écrit:
Demande à Skipeer, c'est le champion du hadith !
Il va t'en sortir 3 kilomètres qui vouent les amateurs de musique à l'enfer et/ou à l’exécration générale.

As tu lu mon post plus haut Pierresuzanne surtout que le président des savant musulmans le Docteur Al Quaradawi est clair et les hadiths qu'il rapporte aussi ??
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Mar 23 Fév 2016, 09:25

SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Demande à Skipeer, c'est le champion du hadith !
Il va t'en sortir 3 kilomètres qui vouent les amateurs de musique à l'enfer et/ou à l’exécration générale.

As tu lu mon post plus haut Pierresuzanne surtout que le président des savant musulmans le Docteur Al Quaradawi est clair et les hadiths qu'il rapporte aussi ??
le detournement du vol 8969 d air france , il y a environ 20 ans
un passager algeriens a failli etre executé par un pirate dans l'avion :
il etait musicien
le pirate lui a dit :
Allah interdit la musique !!
arrete de lutter cher Skipper , ta religion est une usine a gaz ,

En ce qui concerne la position de l’Islam par rapport à la musique et les chants, une excellente étude a été rédigée en arabe par l’un des plus grands savants pakistanais de l’école hanafite de ces dernières années, en l’occurrence Moufti Chafi’ r.a. (père du non moins illustre savant contemporain, Moufti Taqi Ousmâni). Cette étude, intitulée « Kachfoul Anâ ‘an wasfil Ghinâ » et qui est en fait un chapitre de l’ouvrage « Ahkâmoul Qour’aane lit Thânwi » (Pages 203 à 260 / Volume 3), a le mérite de regrouper plusieurs dizaines de Hadiths portant sur la question, ainsi que de nombreux avis émis par les Compagnons (radhia allâhou anhou) et les savants des différentes écoles de jurisprudence. Comme il ne m’est malheureusement pas possible de traduire ce texte dans son intégralité, je me contenterai d’en faire une petite synthèse et surtout, de citer les conclusions de Moufti Chafi’ r.a.

Dans son introduction, l’auteur reconnaît lui-même que certains aspects de cette question a fait (et fait encore) l’objet de nombreuses controverses. Ces divergences entre les savants tiennent surtout du fait que les références religieuses présentent des contradictions apparentes à ce sujet: Tandis que certains textes interdisent clairement la musique et les chants, d’autres, au contraire, laissent supposer que cette interdiction est seulement partielle.

UNE USINE A GAZ TOUT ET SON CONTRAIRE

que veut allah de vous ? vous rendre fou ? c'est reussi !!!
certain tuent pour cette corruption d'autre dansent !! et le 2 ont raison
scratch scratch scratch scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
joshai




MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Mar 01 Mar 2016, 10:57

rosarum a écrit:


barbare certainement, anti islamique pas forcément
on peut détester leur interprétation de l'islam mais c'est bien dans le patrimoine  islamique qu'ils puisent pour justifier leurs actes. (cf les hadiths cités par tyrotyz)


Cela ne sert a rien de rentrer dans le débat sur la musique autorisée ou non en islam, d'ailleurs il me semble que cela fait l'objet de divergences, mais arrêtons ce débat et partons du principe que c'est vraiment interdit et un grave péché en Islam, la seule question à poser c'est: Quelle est la sentence pour celui qui enfreint cet interdit? Y a t-il dans le Fiqh (jurisprudence musulmane) une peine de décapitation pour avoir écouter de la musique?

Lorsque l'on sait que la fornication c'est 100 coups de fouets, que boire de l'alcool c'est aussi des coups, sur quel avis juridique sunnite d'une des 4 écoles Daesh s'appuie pour décapiter?

ps: les hadith cités plus haut auxquels tu fais référence ne parlent pas de peine capital pour de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Mar 01 Mar 2016, 11:15

gerard2007 a écrit:
SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Demande à Skipeer, c'est le champion du hadith !
Il va t'en sortir 3 kilomètres qui vouent les amateurs de musique à l'enfer et/ou à l’exécration générale.

As tu lu mon post plus haut Pierresuzanne surtout que le président des savant musulmans le Docteur Al Quaradawi est clair et les hadiths qu'il rapporte aussi ??
le detournement du vol 8969 d air france , il y a environ 20 ans
un passager algeriens a failli etre executé par un pirate dans l'avion :
il etait musicien
le pirate lui a dit :
Allah interdit la musique !!
arrete de lutter cher Skipper , ta religion est une usine a gaz ,

En ce qui concerne la position de l’Islam par rapport à la musique et les chants, une excellente étude a été rédigée en arabe par l’un des plus grands savants pakistanais de l’école hanafite de ces dernières années, en l’occurrence Moufti Chafi’ r.a. (père du non moins illustre savant contemporain, Moufti Taqi Ousmâni). Cette étude, intitulée « Kachfoul Anâ ‘an wasfil Ghinâ » et qui est en fait un chapitre de l’ouvrage « Ahkâmoul Qour’aane lit Thânwi » (Pages 203 à 260 / Volume 3), a le mérite de regrouper plusieurs dizaines de Hadiths portant sur la question, ainsi que de nombreux avis émis par les Compagnons (radhia allâhou anhou) et les savants des différentes écoles de jurisprudence. Comme il ne m’est malheureusement pas possible de traduire ce texte dans son intégralité, je me contenterai d’en faire une petite synthèse et surtout, de citer les conclusions de Moufti Chafi’ r.a.

Dans son introduction, l’auteur reconnaît lui-même que certains aspects de cette question a fait (et fait encore) l’objet de nombreuses controverses. Ces divergences entre les savants tiennent surtout du fait que les références religieuses présentent des contradictions apparentes à ce sujet: Tandis que certains textes interdisent clairement la musique et les chants, d’autres, au contraire, laissent supposer que cette interdiction est seulement partielle.

UNE USINE A GAZ TOUT ET SON CONTRAIRE

que veut allah de vous ? vous rendre fou ? c'est reussi !!!
certain tuent pour cette corruption d'autre dansent !! et le 2 ont raison
scratch scratch scratch scratch scratch


Je pensais hier à ce fait amusant.
David a pris une harpe pour chanter devant Dieu : " David et tout Israël dansaient devant Dieu de toute leur force, en chantant, et en jouant des harpes, des luths, des tambourins, des cymbales et des trompettes. " (1 Chroniques 13, 8).
"Qu'ils louent son nom avec des danses "  commande le Psaumes 149, (3).

Dans le Nouveau Testament, on voit Jésus raconter une parabole dans laquelle le retour du fils pécheur qui se convertit est célébré par des chants et des danses : " Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses. " (Luc 15, 25).


Encore une différence entre l'islam et le christianisme....
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Mar 01 Mar 2016, 11:27

gerard2007 a écrit:
SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Demande à Skipeer, c'est le champion du hadith !
Il va t'en sortir 3 kilomètres qui vouent les amateurs de musique à l'enfer et/ou à l’exécration générale.

As tu lu mon post plus haut Pierresuzanne surtout que le président des savant musulmans le Docteur Al Quaradawi est clair et les hadiths qu'il rapporte aussi ??
le detournement du vol 8969 d air france , il y a environ 20 ans
un passager algeriens a failli etre executé par un pirate dans l'avion :
il etait musicien
le pirate lui a dit :
Allah interdit la musique !!
arrete de lutter cher Skipper , ta religion est une usine a gaz ,

En ce qui concerne la position de l’Islam par rapport à la musique et les chants, une excellente étude a été rédigée en arabe par l’un des plus grands savants pakistanais de l’école hanafite de ces dernières années, en l’occurrence Moufti Chafi’ r.a. (père du non moins illustre savant contemporain, Moufti Taqi Ousmâni). Cette étude, intitulée « Kachfoul Anâ ‘an wasfil Ghinâ » et qui est en fait un chapitre de l’ouvrage « Ahkâmoul Qour’aane lit Thânwi » (Pages 203 à 260 / Volume 3), a le mérite de regrouper plusieurs dizaines de Hadiths portant sur la question, ainsi que de nombreux avis émis par les Compagnons (radhia allâhou anhou) et les savants des différentes écoles de jurisprudence. Comme il ne m’est malheureusement pas possible de traduire ce texte dans son intégralité, je me contenterai d’en faire une petite synthèse et surtout, de citer les conclusions de Moufti Chafi’ r.a.

Dans son introduction, l’auteur reconnaît lui-même que certains aspects de cette question a fait (et fait encore) l’objet de nombreuses controverses. Ces divergences entre les savants tiennent surtout du fait que les références religieuses présentent des contradictions apparentes à ce sujet: Tandis que certains textes interdisent clairement la musique et les chants, d’autres, au contraire, laissent supposer que cette interdiction est seulement partielle.

UNE USINE A GAZ TOUT ET SON CONTRAIRE

que veut allah de vous ? vous rendre fou ? c'est reussi !!!
certain tuent pour cette corruption d'autre dansent !! et le 2 ont raison
scratch scratch scratch scratch scratch
je ne pourrai pas te donner une meilleure réponse que celle qui a été donne par le Dr Yussuf Al Quaradawi cher Gérard !!

je retiens de sa fatwaa ceci :

Citation :
Il existe cependant certaines limites qu’il est nécessaire d’observer, en ce qui concerne le chant.
Il est ainsi nécessaire que le sujet de la chanson ne contredise pas la morale et les enseignements islamiques. Une chanson qui glorifierait par exemple l’alcool ou qui inciterait à sa consommation est illicite, aussi bien pour celui qui la chante que pour celui qui l’écoute.
Toutefois, le sujet de la chanson peut parfois ne pas être contraire aux directives islamiques mais c’est la manière dont le chanteur l’interprète qui déplace la chanson du domaine licite au domaine illicite. Un exemple caractéristique est celui du chanteur qui interprète les paroles de manière lascive et déliquescente, cherchant à éveiller les instincts et à séduire l’auditeur en excitant ses désirs concupiscents.
Tout comme la religion combat l’outrance et l’excès, quels qu’ils soient, même au niveau du culte, elle combat l’excès dans le divertissement. Elle n’accepte pas que ce dernier occupe tout notre temps, car le temps, c’est la vie !
Nul doute que l’excès dans les choses licites déborde sur le temps à consacrer aux obligations, religieuses ou autres. Quelqu’un a dit avec justesse : « Je n’ai jamais pas vu un excès sans qu’il n’y ait à côté un devoir négligé. »


on reconnait LE JUSTE MILIEU !!
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

avatar


MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Lun 07 Mar 2016, 00:07

Le premier chant musulman date du temps du prophète Mohamad(pbsl). chanté par la tribu des Ansar à Médine.



Une version avec certaine paroles traduite Anglais a été chanter par Cat Stevens.

savoir que cette chanson fut chanter au prophète il y a 14 siècle de cela suffit a donner des frissons d'émotion.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Lun 07 Mar 2016, 13:16

Serena57 a écrit:
20.02.2016

En Irak, à Mossoul, un adolescent de quinze ans a été décapité par Daech pour avoir... écouté de la musique pop. Ce sont des médias kurdes qui ont révélé l'information, ensuite relayée par le site britannique The Independent.

L'adolescent, Ayham Hussein, a été enlevé par les terroristes alors qu'il écoutait de la musique occidentale dans l'épicerie de son père. Il a été renvoyé devant un tribunal de la charia, qui a décidé de l’exécuter en public avant de remettre son corps à la famille. C'est la première fois qu'une personne est tuée pour cette raison.

Les médias kurdes précisent que deux autres adolescents ont été exécutés par Daech pour avoir manqué la prière du vendredi.

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/02/19/un-ado-decapite-par-daech-pour-de-la-musique-pop
Si l'info est vrai, c'est vraiment dire à quel point ils sont atteints.. Que cet ado repose en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   Lun 07 Mar 2016, 14:19

tyrotyz a écrit:
Selon Mohamed-Allah, la musique est proscrite. Les hadiths qui suivent montrent l'idée qu'il s'en faisait :

Dans un Hadith de Sahih al Boukhari :
« Abou Mâlik Al Achaari rapporte que le Prophète Mouhammad a dit: "Il y aura parmi ma "oummah" (communauté) des gens qui considéreront le vin, le porc, la soie (pour les hommes) et les instruments de musique ("maâzif" ) comme étant licites." »
Selon Abou Ishaq :
« Abou Houraïra rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : "Ecouter (individuellement) les instruments de musique est un péché. Se rassembler pour le faire est un péché plus grave . Y prendre du plaisir est du "Koufr". (On a traduit le terme "Koufr" par : manque de reconnaissance envers les bienfaits de Dieu) »  

Selon Ahmad, Abou Dâoûd, et Ibné Mâja :
« Nâfi' raconte que Abdoullah Ibné Oumar entendit (lors d'un voyage) la flûte d'un berger. Il plaça alors ses doigts dans ses oreilles et écarta sa monture de la route en disant: "Nâfi' ! Nâfi' ! Entends-tu encore (le son de la flûte)?" Je répondis: "Oui." Il continua à avancer jusqu'à ce que je lui réponde : "Non." Il leva alors ses mains et ramena sa monture vers la route et dit: "J'étais en présence du Prophète Muhammad lorsqu'il entendit la flûte d'un berger. Il fit alors exactement la même chose (que je viens de faire)." »  

Selon Ahmad et Abou Dâoûd :
« Abdoullah Ibné Oumar rapporte que le Prophète Mouhammad a dit : "En vérité, Allah a interdit le vin, les jeux de hasard, le tambour et le "Ghoubayrâ" (instrument à six cordes, luth ou autre instrument de musique.)". »
Selon un Hadith de Ahmed :
« Le Prophète Mouhammad a dit: "Allah m'a envoyé comme miséricorde et guidée pour les mondes. Et Il m'a ordonné de faire disparaître les "mazâmîr", les "barâbit" et les "ma'âzif" (différents instruments de musique), ainsi que les idoles qui étaient adorées durant l'Ignorance (Al Djâhiyliyah)." »  

Selon Abou Ishâq,
« Ibné Maseoud raconte que le Prophète Mouhammad entendit un homme chanter la nuit. Il dit : "Pas de prière pour lui ! Pas de prière pour lui ! Pas de prière pour lui ! (C'est à dire que ses prières ne sont pas acceptées.)." »  

Selon Ibné Ghaylân,
« Ali cite ceci du Prophète Mouhammad : "J'ai été envoyé pour briser les instruments de musique." »  


...

Non, ce n'est que l'un des "avis" excitant sur la question.. En soi ces hadiths sont tous faibles, controversés.. En principe on ne peut utiliser un hadith faible que pour appuyer un élément déjà connu et authentique, Al Bukhari n'a utilisé son hadith en commentaire que pour appuyer son chapitre sur le vin, il n'a jamais ouvert de chapitre sur la musique pour utiliser ce hadith..

Dire que chanter est haram est impossible, car Dieu fait mention dans le Coran du zabour qui est une forme musicale, et le prophète - pbsl - a plusieurs fois fait allusion à la flûte de David - pbsl -. Et sur le plan historique la musique à toujours fait partie du monde musulman: Médine, Bagdad, Damas etc. c'était quelque chose de notoire..

http://www.doctrine-malikite.fr/forum/Un-eclaircissement-au-sujet-de-la-musique_m37421.html

http://www.islamophile.org/spip/la-musique-et-le-chant.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un ado décapité par Daech pour de la musique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un ado décapité par Daech pour de la musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: