Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 22 mars 2016- Le mardi saint

Aller en bas 
AuteurMessage
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


22 mars 2016- Le mardi saint Empty
MessageSujet: 22 mars 2016- Le mardi saint   22 mars 2016- Le mardi saint EmptyLun 21 Mar 2016, 17:24

Quand vient l'heure du Mardi Saint

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


22 mars 2016- Le mardi saint Empty
MessageSujet: Re: 22 mars 2016- Le mardi saint   22 mars 2016- Le mardi saint EmptyLun 21 Mar 2016, 17:24

Écoutez-moi, îles lointaines ! Peuples éloignés, soyez attentifs... 
Le Seigneur a fait de ma bouche une épée tranchante, 
il m'a protégé par l'ombre de sa main... 
Il m'a dit : Tu es mon serviteur, en toi je me glorifierai.

       Depuis des siècles déjà, l'Écriture annonçait la venue mystérieuse de ce Serviteur, à la fois souffrant et rédempteur. Malgré son sentiment de s'être fatigué pour rien, et d'avoir en pure perte usé ses forces, le Seigneur maintenait une immense promesse : Je vais faire de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu'aux confins de la terre. Et les siècles passaient sans que le peuple de Dieu puisse voir se lever l'aube de ce salut tant attendu. 
       Mais un jour Jésus est enfin apparu. Je suis la lumière du monde ; qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie (Jean 8,12) on sait qu'alors, pour tout une part, les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. (...) 
      Nous voilà donc au cœur de ce grand combat entre les ténèbres et la lumière qui veut nous révéler un prodigieux mystère : le Mystère de notre salut (Colossiens 1, 24-27) ! Nous voilà enfin arrivés à l'heure tant attendue.

      Voici donc Jésus seul sur une route où nul n'est capable de le suivre. Pour marquer cette solitude absolue du creux de laquelle jaillira la suprême communion, cette noire solitude en face de l'incompréhension et de l'hostilité, deux figures se dressent au seuil de la nuit. Celle de deux apôtres dont il a voulu faire des amis et qui vont devenir tous deux, l'un Judas, un traître et l'autre, Simon-Pierre, un renégat. Tel est, dans son réalisme abrupt, la dure réalité de ce que le Christ est venu souffrir non seulement pour nous, mais encore par nous. Trahi par l'un, renié par l'autre, abandonné de tous, Jésus s'enfonce aujourd'hui dans la nuit la plus noire et la plus longue de notre propre histoire.
       Voici venue l'heure - et elle est venue - où vous serez dispersés, chacun de son côté, et me laisserez seuls (Jean 13, 32). Mais cette heure le Christ l'a voulue. Il l'a choisie. Il l'a préparée. Et il proclame même que c'est celle de sa glorification. (...) Que nous reste-t-il à faire en ce Mardi Saint, nous qui sommes un peu, à nos heures, renégats comme Pierre ou traîtres comme Judas ? Il nous reste à contempler la route où Jésus s'enfonce tout seul vers cet endroit où nous ne pouvons pas aller, tant est profond l'abîme de sa kénose (anéantissement) où nul d'entre nous n'est à même de l'accompagner. 
       Il nous reste à contempler cette route avec la certitude que ce Jésus qui s'en va, ce soir, vers la croix, c'est aussi le Christ vainqueur de la mort qui en reviendra afin de nous prendre un jour tout entiers, avec lui, dans son Royaume, sachant bien que Celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera nous aussi avec Jésus et nous placera près de lui avec vous (2 Corinthiens 5, 14). 
       Ne soyons pas plus présomptueux que Simon-Pierre ou plus désespérés que Judas. La nuit va nous envelopper à nouveau tout à l'heure. Nous ferons glisser une fois encore nos pas dans le dédale des trottoirs et des rues. Nous nous retrouverons dans la solitude de nos appartements ; et le grand silence du soir viendra envelopper nos âmes. Mais nous savons que nous ne sommes plus seuls. Jésus Christ a lavé nos reniements et racheté nos trahisons. Nos pires solitudes sont habitées par la présence de son amour. Comment donc ne pas espérer, au soir de ce Mardi Saint où nous avons vu le Fils du Dieu vivant partir mourir d'amour pour nous, afin que notre mort ne soit plus qu'une pâque vers lui ! 


Sources Vives n° 91

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
22 mars 2016- Le mardi saint
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes Liturgiques du jour : 2 Mars 2016, Temps de Carême
» Textes Liturgiques du jour : 3 Mars 2016, Temps de Carême
» Medjugorje : Message du 2 Mars 2016 confié à Mirjana
» Textes Liturgiques du jour : 23 Mars 2016, Semaine Sainte
» Textes Liturgiques du jour : 28 Mars 2016, Octave de Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: