Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Liberté de l 'enseignement.

Aller en bas 
AuteurMessage
joseph1




MessageSujet: Liberté de l 'enseignement.   Ven 08 Avr 2016, 14:00

08.04.2016

Tous ceux qui sont pour la liberté de l 'enseignement , y compris ceux qui sont pour l ' école à la maison , doivent prendre connaissance du communiqué de presse ci - dessous :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 08 Avr 2016, 15:07

Merci cher Joseph pour ce partage.

Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Lun 23 Mai 2016, 15:20

Voici qu 'ils nous préparent l 'éducation sexuelle dès la maternelle :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Mer 01 Juin 2016, 10:53

Un projet de décret visant à encadrer très strictement les écoles hors-contrats. ( obligation de suivre les programmes de l ' éducation nationale )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Mer 01 Juin 2016, 14:22

joseph1 a écrit:
Un projet de décret visant à encadrer très strictement  les écoles hors-contrats. ( obligation de suivre les programmes de l ' éducation nationale )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Saisir le conseil constitutionnel peut sans doute être une possibilité pour bloquer cette loi inique ?

Dans les écoles hors contrat, on apprend au moins à lire et à écrire aux enfants !
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Mar 06 Sep 2016, 20:14

Le but de l ' école , maintenant , c 'est d ' apprendre à jouir.
On ne tirera jamais rien de l 'éducation nationale , surtout pas la transmission des matières fondamentales ( français, maths, histoire ... ) . Une seule solution , le privé.

Le lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 27 Jan 2017, 17:20

Echec des réformes de Najat Vallaud-Belkacem au Conseil Constitutionnel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 27 Jan 2017, 18:10

Un rappel pour les pourfendeurs de l'école publique:

Quelle est la différence entre les profs du privé et les profs du public?


Idée fausse. Les professeurs du public et du privé sont tous fonctionnaires.

Faux : les enseignants du privé n'ont pas le statut de fonctionnaire, même s'ils sont rémunérés par l'État. Il est vrai que les enseignants titulaires passent un concours leur permettant d'obtenir un contrat définitif. Mais là s'arrête la ressemblance. En effet, par rapport à leurs homologues du public, les enseignants du privé bénéficient d'un « sous statut ». Pas le droit d'enseigner dans les écoles publiques, pas le droit de postuler au concours d'inspecteur (concours réservé aux fonctionnaires), quasi impossible de devenir professeur titulaire à l'université. De plus, le concours de l'enseignement privé, le CAFEP donne accès à une liste d'aptitude : libre ensuite à l'établissement de le recruter ou pas. Quant aux professeurs suppléants et aux vacataires, ils ne sont pas fonctionnaires, mais contractuels de droit public
http://www.ifrap.org/education-et-culture/quelle-difference-entre-les-enseignants-du-public-et-les-professeurs-du-prive


1. Celui qui paie c'est l'Etat.
Les profs du privé sont rémunérés par l'Etat tout comme les profs du public. Moi je trouve normal que l'Etat qui paie ces professeurs et une bonne partie du fonctionnment de ces écoles privées aient un droit de regard, non?
Vous trouveriez normal de financer quelque chose sans avoir votre mot à dire?

2. L'école privée trie les élèves
Les écoles privées ont un avantage que n'a pas l'école publique, celle de choisir leurs élèves. Il est normal que si on a le droit de refuser certains individus ont s'évite beaucoup d'ennuis. Cela ne m'étonne pas que les terroristes soient sortis de l'école publique car elle n'a pas le droit de refuser des élèves. Ces futurs terroristes déjà délinquants se seraient fait jeter de toutes les écoles privées.

3. Formation des profs
Enfin les professeurs de l'école publique sont ceux qui ont réussi aux concours. Dans les écoles privées se retrouvent les recalés  de ces concours et aussi les titulaires qui veulent échapper aux mutations ou nominations  pénibles.

Bref les écoles privées aimeraient avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière.

Je trouve vos récriminations mal fondées.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 28 Jan 2017, 08:37

cailloubleu a écrit:
Un rappel pour les pourfendeurs de l'école publique:

Quelle est la différence entre les profs du privé et les profs du public?

[...]

1. Celui qui paie c'est l'Etat.
Les profs du privé sont rémunérés par l'Etat tout comme les profs du public. Moi je trouve normal que l'Etat qui paie ces professeurs et une bonne partie du fonctionnment de ces écoles privées aient un droit de regard, non?
Vous trouveriez normal de financer quelque chose sans avoir votre mot à dire?

Chère Cailloubleu tu omets de différencier :
les écoles privées sous-contrat (avec l'état)
Et les écoles privées hors-contrat (avec l'état)

Les écoles privées hors-contrat payent eux-même leurs professeurs.

Ce mercredi j'ai rendez-vous avec l'une de ces écoles pour mon fils qui doit rentrer à la maternelle en septembre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

cailloubleu a écrit:
2. L'école privée trie les élèves
Les écoles privées ont un avantage que n'a pas l'école publique, celle de choisir leurs élèves. Il est normal que si on a le droit de refuser certains individus ont s'évite beaucoup d'ennuis. [...]

Là je confirme, la directrice m'a soumis à un entretien téléphonique avant de m'accorder ce rendez-vous.
Elle a bien constaté que nous partageons les mêmes avis au sujet des évolutions sociétales...

cailloubleu a écrit:
3. Formation des profs
Enfin les professeurs de l'école publique sont ceux qui ont réussi aux concours. Dans les écoles privées se retrouvent les recalés  de ces concours et aussi les titulaires qui veulent échapper aux mutations ou nominations  pénibles. [...]

Surtout elles sélectionnent des professeurs qui adhérent à leurs valeurs :

L'école sainte-Anne du Barroux a écrit:
Pourquoi une école indépendante (hors contrat) ? Cela permet :

de préserver le choix des enseignants,
[...]

Les institutrices assurant les classes de maternelle, cour préparatoire et élémentaires sont recrutées sur leurs compétences pédagogiques, leur formation classique ou à l’ILFM, leur adhésion d’esprit et de coeur au programme éducatif de l’école Sainte-Anne, leur souci de faire progresser les enfants avec fermeté, exigence et douceur, leur attachement à la vie chrétienne. Elles sont conscientes de la dignité et de la noblesse de leur métier qu’elles valorisent par leur exemple.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 28 Jan 2017, 09:21

cailloubleu a écrit:
Un rappel pour les pourfendeurs de l'école publique:

Quelle est la différence entre les profs du privé et les profs du public?


..........................

2. L'école privée trie les élèves
Les écoles privées ont un avantage que n'a pas l'école publique, celle de choisir leurs élèves. Il est normal que si on a le droit de refuser certains individus ont s'évite beaucoup d'ennuis. Cela ne m'étonne pas que les terroristes soient sortis de l'école publique car elle n'a pas le droit de refuser des élèves. Ces futurs terroristes déjà délinquants se seraient fait jeter de toutes les écoles privées.

...................

L 'école privée est surtout sélectionnée par les parents. Si l 'école privée est mauvaise alors elle n 'a plus d 'élèves et peut fermer ses portes.
Quant au " tri " des élèves  , d 'expérience, tous sont admis selon leur ordre d 'arrivée de leur demande.

Quant à l 'argent public donné aux écoles sous contrat, il est normal que cet argent aille à un système qui donne satisfaction aux parents . L 'argent public doit aller là où il est utile.
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 28 Jan 2017, 13:50

Sinon il reste l'enseignement à la maison pour ceux qui en ont la possibilité Wink
Revenir en haut Aller en bas
Eliane

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 28 Jan 2017, 20:52

Dreamer a écrit:
Sinon il reste l'enseignement à la maison pour ceux qui en ont la possibilité Wink

Je trouve cette possibilité triste, car l'école doit aussi favoriser l'autonomie sociale de l'enfant, qui fait des connaissances, noue des amitiés, sans que ses parents ne l'ait téléguidé.
Je trouve dommage de priver nos enfants de cet épanouissement affectif et social.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 28 Jan 2017, 22:12

Dans la veine du "faites ce que je dis mais pas ce que je fais"... je défends l'école publique comme cailloubleu, dans le sens, où il y a de très bons établissements publics et où ce qui ne va pas devrait tout simplement être améliorés plutôt qu'entretenir ce système à "2 vitesses"... mais mes enfants ont fait un partie de leur primaire en privé catho et idem au collège. Ils iront en public pour le lycée et la suite.

Ce qui cloche pour moi en public (j'ai connu avec mes beau-fils)...ce que j'ai rencontré: l'absentéisme des profs.. aucun respect pour les élèves 3 profs de francais différentes en 6eme (un gamin déjà en grave difficulté scolaire!!!).. la 1ere congé maternité, et remplacée par 2 vacataires successifs... enfant démotivé dès que le prof d'une matière est absent. Equipe d'encadrement à côté de la plaque: ca gueule pour rassembler le troupeau, et aucun cas par cas... les petits 6eme martyrisés dans les couloirs ne sont pas écoutés... aucune psychologie, pédagogie... comme ci être désagréable était synonyme d'autorité... quant aux profs, rien à dire quand il sont là, c'est pas eux le problème... c'est la structure! on nous a vendu une étude dirigée pour les enfants en difficulté, résultat il rentrait plus tard avec rien de fait... c'était en fait une étude surveillée avec un pion qui bouquine son livre en disant chut de temps en temps... bref!

En l'état, nous nous sommes orientés vers le privé... où le prof absent est remplacé par son collègue qui rend l'heure quand l'absent revient... équipe d'encadrement qui s'adresse correctement aux élèves, ambiance apaisée. Il y avait même une classe à effectifs réduits pour les enfants en difficulté...

Mais tout le monde n'a pas la possibilité de faire ce choix, et c'est injuste. C'est pourquoi la seule solution juste est que l'école publique se réforme vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Dim 14 Jan 2018, 15:11

Une proposition de loi soutenue par la sénatrice Gatel n° 589 « visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture des établissements privés hors contrat » sera examinée en première lecture le 21 février prochain au Sénat. Présentée par des centristes, elle ressuscite fort inopportunément et d’une manière à peine atténuée le projet que Najat Vallaud-Belkacem avait essayé de faire adopter in extremis par voie d’ordonnance.
La suite :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La proposition de loi :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 08:18

Cyril 84 a écrit:
Merci cher Joseph pour ce partage.

Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".

C'est ta propre opinion et elle n'engage que toi.

Quelle place et que fait l'islam pour la république ?
Quelle place et que fait le christianisme pour la république ?

En France les musulmans sont très grande majorité pour la république indépendante de la religion.
On est pas en Arabie en France.
Il faut qu'il en soit ainsi.

En France l'Islam est tellement divisé qu'il n'est pas dangereux pour la politique républicaine.
Mais comme il y a nettement plus d'unité entre les chrétiens la les laïcard patentés prennent peur.

On est en France plus docile envers l'islam que vers les catholiques et l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 08:35

ChrisLam a écrit:

On est en France plus docile envers l'islam que vers les catholiques et l'Eglise.

Que veux-tu dire ? Quel est le rapport avec le sujet ?

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 09:54

ChrisLam a écrit:
Cyril 84 a écrit:
Merci cher Joseph pour ce partage.

Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".

C'est ta propre opinion et elle n'engage que toi.

Quelle place et que fait l'islam pour la république ?
Quelle place et que fait le christianisme pour la république ?

En France les musulmans sont très grande majorité pour la république indépendante de la religion.
On est pas en Arabie en France.
Il faut qu'il en soit ainsi.

En France l'Islam est tellement divisé qu'il n'est pas dangereux pour la politique républicaine.
Mais comme il y a nettement plus d'unité entre les chrétiens la les laïcard patentés prennent peur.

On est en France plus docile envers l'islam que vers les catholiques et l'Eglise.

Je crois, cher ChrisLam, que tu n'as pas compris ce que tu as cité de mes propos.

Remémores-toi les propos de Vincent Peillon.
Pour ne citer que lui.

Et tu verras que beaucoup de politiciens sont anti-cléricaux.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 10:43

OlivierV a écrit:
ChrisLam a écrit:

On est en France plus docile envers l'islam que vers les catholiques et l'Eglise.

Que veux-tu dire ? Quel est le rapport avec le sujet ?


Cyril 84 a écrit:
Merci cher Joseph pour ce partage.


Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".



Je parle de la laïcité sélective.(aparté)
Car c'est de cela qu'il est question.

L'état n'est pas contre une religion mais l'état doit être totalement neutre par rapport aux religions.
Les religions guident les hommes mais n'on pas à avoir le pouvoir politique.
La théocratie pas question.
On ne mélange plus ou pas les genres nous !

La FOI en Dieu doit rester un libre choix de chacun d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 11:00

ChrisLam a écrit:
OlivierV a écrit:


Que veux-tu dire ? Quel est le rapport avec le sujet ?


Cyril 84 a écrit:
Merci cher Joseph pour ce partage.


Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".



Je parle de la laïcité sélective.(aparté)
Car c'est de cela qu'il est question.

L'état n'est pas contre une religion mais l'état doit être totalement neutre par rapport aux religions.
Les religions guident les hommes mais n'on pas à avoir le pouvoir politique.
La théocratie pas question.
On ne mélange plus ou  pas les genres nous !

La FOI en Dieu doit rester un libre choix de chacun d'entre nous.

Mais il n'est nullement question de théocratie ici !

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 14:33

OlivierV a écrit:
ChrisLam a écrit:



Cyril 84 a écrit:
Merci cher Joseph pour ce partage.


Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".



Je parle de la laïcité sélective.(aparté)
Car c'est de cela qu'il est question.

L'état n'est pas contre une religion mais l'état doit être totalement neutre par rapport aux religions.
Les religions guident les hommes mais n'on pas à avoir le pouvoir politique.
La théocratie pas question.
On ne mélange plus ou  pas les genres nous !

La FOI en Dieu doit rester un libre choix de chacun d'entre nous.

Mais il n'est nullement question de théocratie ici !

Seul ton propos est juste pour toi celui des autres quand on ne le comprend pas est mauvais pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 20 Jan 2018, 15:35

ChrisLam a écrit:


Seul ton propos est juste pour toi celui des autres quand on ne le comprend pas est mauvais pour toi.

Je vais te poser la question autrement alors. Qu'appelles-tu laïcité sélective ?

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Dim 21 Jan 2018, 07:44

OlivierV a écrit:
ChrisLam a écrit:


Seul ton propos est juste pour toi celui des autres quand on ne le comprend pas est mauvais pour toi.

Je vais te poser la question autrement alors. Qu'appelles-tu laïcité sélective ?

Une laïcité qui par crainte des réactions favorise plus l'un que l'autre.
Mais elle concerne suivant les cas , le lieu, toutes les religions.

Tant qu'on aura pas compris queles réaction de certains français sont sujettes à la situation internationale actuelle,par forcemment intérieure à la la France il y aura toujours cette crainte latante que nous vivons et subissont actuellement.

Tout est lié dans ce que nous vivons .
Ilfaut avoué que les difficultées decuples actuellement face qu monde musulman uniquement à cause de certains groupes,trés extrémistes par forcemment majoritaire mais trés actifs.
ceci entraine la crainte et le manque de confianceen soi et envers les autres.

Dautre par il faut exiger de ceux qui critique la laïcité que ce mot ne signifie en aucun cas l'interdiction des religions.
On a TOUS notre place à tenir dans la reconnaissance et le respect réciproque.

La laïcité sélective commence quand certains critique ouvertement les religions qui ne sont pas les leurs.

LA LIBERTE de chacun stope la ou commence celle des autres .

La Liberté religieuse existe en france ce qui n'est pas souvent le cas dans des pays ou la charia est uneloi interdisant toutes les religions qui ne sons pas islam.

Avant de critiquer la laïcité pausez vous la question de savoir si la liberté religiause est ue réalité dans vos pays d'origine sous charia..

En France Unfrançais musulman à les mêmes droits qu'un français chrétien.

On va voir dans les pays musulmans pour comparer ????

La liberté religieuse est un droit dans l'islam " pas de contrainte en religion"
Avant de donner des léçon de de démocratie soyez démocrate vous mêmes ! Ensuite on causera.

Et entre nous soit dit : La tenue vestimentaire ce que l'onmange, ne font pas les bons croyanst.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Dim 21 Jan 2018, 07:52

ChrisLam a écrit:


Avant de critiquer la laïcité posez vous la question de savoir si la liberté religieuse est une réalité dans vos pays d'origine sous charia..




Je te fais remarquer que tu t'adresses à Olivier qui est Belge, et que son pays d'origine c'est la Belgique.

Quand à moi je suis Français et mon pays d'origine c'est la France.

Cesse donc de renvoyer les Musulmans à leurs origines, réelles ou supposées, la grande majorité sont nés en France, Français par le droit du sol, et si certains ont du mal à se sentir Français, ce n'est pas avec ton discours aux consonances xénophobes que tu vas les aider à le devenir.

Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Dim 21 Jan 2018, 08:25

Skander a écrit:
ChrisLam a écrit:


Avant de critiquer la laïcité posez vous la question de savoir si la liberté religieuse est une réalité dans vos pays d'origine sous charia..




Je te fais remarquer que tu t'adresses à Olivier qui est Belge, et que son pays d'origine c'est la Belgique.

Quand à moi je suis Français et mon pays d'origine c'est la France.

Cesse donc de renvoyer les Musulmans à leurs origines, réelles ou supposées, la grande majorité sont nés en France, Français par le droit du sol, et si certains ont du mal à se sentir Français, ce n'est pas avec ton discours aux consonances xénophobes que tu vas les aider à le devenir.


Exacte mais reconnaître que ce qui est imposé au chrétiens dans des pays musulmans en les considérant comme des citoyens de seconds rand cela est une réalité .
Et ma réponse n'est pas nominative elle est publique.

Je sais très bien que la majorité des musulmans européens et français en particulier sont pur la république.
Mais il ne suffit pas de dire ce n'est pas l'islam pour se dédouaner de ce que font de négatif certains musulmans ou certains qui se croient musulmans dans le monde.
Ma réponse est collective.

La Laïcité interdit toute contrainte en religion voila résumé ce que je pense de la laïcité.
La Laïcité ne m'interdit pas de pratiquer ma religion.

La LAÎCITÈ doit assurer la liberté totale sans contrainte de toutes religions .

Un JUIF, un CHRETIEN, un MUSULMAN doit avoir la totale liberté de pratiquer sa religion sans gêner son voisin.
En France c'est le principe de la laïcité . Point!

Pourquoi la laïcité gène-t-elle certaines religions et pas d'autres?????? Voila la vrai question et elle nous concerne TOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Dim 21 Jan 2018, 08:37

Skander a écrit:
ChrisLam a écrit:
Avant de critiquer la laïcité posez vous la question de savoir si la liberté religieuse est une réalité dans vos pays d'origine sous charia.

Je te fais remarquer que tu t'adresses à Olivier qui est Belge, et que son pays d'origine c'est la Belgique.

Quand à moi je suis Français et mon pays d'origine c'est la France.


Cesse donc de renvoyer les Musulmans à leurs origines, réelles ou supposées, la grande majorité sont nés en France, Français par le droit du sol, et si certains ont du mal à se sentir Français, ce n'est pas avec ton discours aux consonances xénophobes que tu vas les aider à le devenir.

Et je rajoute que je suis également français ,né en France et originaire d'Italie et d'Espagne , grandes terres chrétiennes....

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Dim 21 Jan 2018, 11:15

Cyril 84 a écrit:
Skander a écrit:


Je te fais remarquer que tu t'adresses à Olivier qui est Belge, et que son pays d'origine c'est la Belgique.

Quand à moi je suis Français et mon pays d'origine c'est la France.


Cesse donc de renvoyer les Musulmans à leurs origines, réelles ou supposées, la grande majorité sont nés en France, Français par le droit du sol, et si certains ont du mal à se sentir Français, ce n'est pas avec ton discours aux consonances xénophobes que tu vas les aider à le devenir.

Et je rajoute que je suis également français ,né en France et originaire d'Italie et d'Espagne , grandes terres chrétiennes....


Je rectifie :" Lire dans le pays d'origine de l'islam"

Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 02 Fév 2018, 12:19

L’école hors contrat menacée

Les écoles hors contrat se retrouvent une fois de plus attaquées. Elles avaient subi les foudres de Najat Vallaud-Belkacem qui avait tenté d’instaurer un régime d’autorisation pour les créations d’école.
La suite :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Sam 03 Fév 2018, 17:26

Cyril 84 a écrit:
Merci cher Joseph pour ce partage.

Nos gouvernants anti-religions sont très prolifiques dans leur "croisade contre le Tout-Puissant".
03.02.2018 17:26:47
L'Instruction doit être la même pour tous les français et ceux qui visent en France.
Aucune école privée ne doit remettre en cause la république et ses lois.
Toutes écoles doit accepter le contrôle des écoles privées tout en leur gardant leur spécificité .
Toutes écoles doite être ouvertes au filles comme au garçons sans discrimination sexuelle.
Pour les écoles hors contrat aucune aide de l'état et interdiction d'aide étrangére.
Tous les professeurs doivent être reconus par l'état et par les enseignements privés concernés.
Les programe éducatif doivent reconnu par l'éducation nationale sans passe droits.
Toutes écoles qui serait repérée à faire une ensenseignement contre la république et l'états de droits devra fermer .
Voila comment je conçois l'enseignement privé hort contrat.

D'autre part il serait souhaitable que pous l'école en général on ne parle pas d'éducation mais d'instruction.
L'Education est de la responsabilié des parents.

Autre chose! Interdiction de remettre en cause l'histoire de france ! Elle atét ce qu'elle est et il faudra faire avec . On ne change pas l'histoire d'un pays quelq'il soit pour le bon plaisir des dirigeants politique et religieux.


Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Mer 21 Fév 2018, 14:58

On assiste ces temps-ci à des attaques contre les écoles privées hors contrat. Ces écoles peuvent , entre autre , être des établissements religieux. Il me semble normal que les gens qui ont la foi puissent vouloir mettre leur enfant dans de tels écoles hors contrat , quitte à ce que ces écoles évoluent ensuite et prennent la forme d 'école avec contrat avec l ' Etat.
L 'article ci-dessous se rapporte à une proposition de loi qui veut compliquer les ouvertures des écoles hors contrat. Je vous laisse en prendre connaissance :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Mer 21 Fév 2018, 16:32

joseph1 a écrit:
On assiste ces temps-ci à des attaques contre les écoles privées hors contrat. Ces écoles peuvent , entre autre , être des établissements religieux. Il me semble normal que les gens qui ont la foi puissent vouloir mettre leur enfant dans de tels écoles hors contrat , quitte à ce que ces écoles évoluent ensuite et prennent la forme d 'école avec contrat avec l ' Etat.
L 'article ci-dessous se rapporte à une proposition de loi qui veut compliquer les ouvertures des écoles hors contrat. Je vous laisse en prendre connaissance :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
21.02.2018 16:23:14
Avoir le choix en fonction de sa religion pourquoi pas.
Mais toutes les écoles privées doivent répondre au même enseignement générale et non seulement satisfaire une élite financière ou religieuse.
Si une école privée au nom de la privation se coupe de la réalité de la vie elle ne fait pas son travaille correctement.

L'enseignement doit être obligatoire et ne pas répondre à des critères de rentabilités ou à la selection sociale.

Il doit obligatoirement y avoir un contrôle de ces écoles tout en gardant le caractère privé de celle ci.

En France ces écoles doivent satisfaire à:
Enseignement du Français.
Histoire de France
Géographie
Mathématiques.
Toutes les science.
Toutes les philosophies
Connaître le fait religieux
Toutes les Langue étrangères
N'avoir aucune selection sexuel.

Le plus sera :
Enseignement religieux (pour certaines) respectant la république et ses lois.


Et pour ceux qui ne pense qu'au privé, la non critique de l'enseignement Public car souvent on insulte les élèves qui sortent du public.

On paye tous des impôts pour le ministère de l'education nationale donc ont doit avoir les mêmes droits pour TOUS les enfants de France quelque soit leurs races, leurs religions, leurs origines.

Pourquoi très souvent l'enseignement privé est-il dans les quartier les plus aisés ?
Pourquoi les parents du privé sont souvent contre ce qui est social? Alors que les écoles privées catholiques se gargarisent d'encycliques sociales des papes mais s'en servent vite comme rehausseur de leur sièges sociaux.
Pourquoi les familles riches auraient-elles plus de droits et de possibilité que les familles moins aisées ?

Si la tolérance, la solidarité, la connaissance de l'autre avaient pleinement leur sens il n'y aurait pas besoin d'écoles privées.

Et vouloir enseigner le communautarisme est mauvais pour une nation.
Le juif, le musulman, le chrétien, le noir, l'asiatique tous les mêmes droits dans les mêmes conditions sociale et financière !
On ne fait pas un enseignement privé pour se couper du monde. Et défendree une certaine classe qui a la chance d'être plus aisée .

Y-a-t-il une différence entre bac + 6 sortant du public et un Bac + 6 sortant du privé ?

Et de toutes façons il faut que dans le privé comme dans le public on enseigne ce que s'est la vraie vie sociale pour que nos enfants sachent qu'on ne traite pas ses inférieurs avec concdécendance .
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 23 Fév 2018, 16:02

A lire et à partager :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 23 Fév 2018, 19:18

joseph1 a écrit:
A lire et à partager :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Village " A" à 10km d'un CES non dans la zone scolaire doit aller dans un CES à 40km qui est dans la zone scolaire.
en limite de département cette situation existe .

Levé plus tot le matin rentré plus tard le soir .
Est-ce bon pour les élève concerné .
La est la question .

L'enseignement privé n'est pas concerné mais on paye .
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Jeu 19 Avr 2018, 14:47

Vive la liberté de l 'enseignement !


Rapport 2017 du défenseur des droits

Le défenseur des droits préconise l 'éducation sexuelle dès la maternelle - voir page 111 du document ci-dessous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël#

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Jeu 19 Avr 2018, 15:52

joseph1 a écrit:
Vive la liberté de l 'enseignement !


Rapport 2017 du défenseur des droits

Le défenseur des droits préconise l 'éducation sexuelle dès la maternelle - voir page 111 du document ci-dessous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et c'est tout ce que tu retiens dans tout ce document ??? L'as-tu lu ? Sais tu que c'est déjà le cas ?
De plus tu aurais pu citer la recommandation correctement et en entier :
"Appliquer la loi, et organiser l’éducation à la sexualité à l’école dès la maternelle,
en adaptant l’éducation à la sexualité en fonction de l’âge."

Contenu des séquences de cours adaptés en fonction de l'âge : "Puberté, contraception, lois, respect, stéréotypes hommes/femmes, sexisme, homophobie… De la maternelle à la terminale, la loi prévoit, en plus des cours de SVT (au CM2, en quatrième et en troisième) qui abordent le versant biologique de la sexualité, « trois séquences d’éducation à la sexualité au minimum » par an pour aborder ses « dimensions psychologiques, affectives, sociales, culturelles et éthiques »."

Pour info : "L'éducation à la sexualité est une composante de la construction de la personne et de l'éducation du citoyen. À ce titre, depuis 1973, l'école envisage une éducation à la sexualité dont l'objectif est de permettre aux élèves d'adopter des attitudes de responsabilité individuelle et sociale. "

Si dire à un enfant en maternelle qu'il est un garçon et une telle une fille, qu'ils ont des différences physiques mais sont égaux, est choquant pour toi, tu dois avoir bien du mal à vivre dans le monde d'aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
_Michael_AD

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Jeu 19 Avr 2018, 18:17

joseph1 a écrit:
Vive la liberté de l 'enseignement !


Rapport 2017 du défenseur des droits

Le défenseur des droits préconise l 'éducation sexuelle dès la maternelle - voir page 111 du document ci-dessous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bonjour,


Il y a une contradiction à laquelle sera forcément confronté le Rapporteur.

En effet, il n'existe aucune limite à ce que la soi-disant éducation sexuelle sur mineur de 15 ans du ressort du ministère de l'Éducation nationale, ne rentre pas sous le joug imposé par l'art. 227-25 du CP [1] & particulièrement le 2° de l'art. 227-26 du CP [2].

De nombreux parents, ou associations ont porté plainte en faisant valoir, entre autres, ces articles de loi. Il faut consulter, également, la jurisprudence qui abonde en ordonnances rendues et articulées sur le sujet. Cela dit, on constate surtout des affaires qui tendent, en premier lieu, à faire reconnaître le caractère pornographique d'un ou plusieurs outils soi-disant pédagogiques et usités par les parties défenderesses. Les chances sont minimes, mais elles valent le coup d'être tentées (il y a quelques gains de cause et des manuels ont été interdits, cf. jurisprudence).

Personnellement, je crois que ce n'est là encore qu'une manifestation du caractère néolibéral outrancier de notre société de consommation. J'ai bien peur qu'après la légalisation du « mariage pour tous », il ne soit légalisé la pédophilie, dans une dizaine ou vingtaine d'années.

En tant que papa de deux enfants, je ne peux que conseiller aux autres parents de rester extrêmement vigilants face à ces dérives. Surtout, lorsqu'on constate, sur un autre fil de discussion, que deux ou trois membres du forum s'agitent ou s'offusquent par rapport à la légalité ou la liberté du port d'un bout de chiffon chez les femmes, en invoquant le prétexte fallacieux de la condition féminine.  


Notes :

[1]: Lien 1 du site Légifrance

[2]: Lien 2 du site Légifrance


.../...
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Jeu 19 Avr 2018, 18:32

_Michael_AD a écrit:


Bonjour,


Il y a une contradiction à laquelle sera forcément confronté le Rapporteur.

En effet, il n'existe aucune limite à ce que la soi-disant éducation sexuelle sur mineur de 15 ans du ressort du ministère de l'Éducation nationale, ne rentre pas sous le joug imposé par l'art. 227-25 du CP [1] & particulièrement le 2° de l'art. 227-26 du CP [2].

De nombreux parents, ou associations ont porté plainte en faisant valoir, entre autres, ces articles de loi. Il faut consulter, également, la jurisprudence qui abonde en ordonnances rendues et articulées sur le sujet. Cela dit, on constate surtout des affaires qui tendent, en premier lieu, à faire reconnaître le caractère pornographique d'un ou plusieurs outils soi-disant pédagogiques et usités par les parties défenderesses. Les chances sont minimes, mais elles valent le coup d'être tentées (il y a quelques gains de cause et des manuels ont été interdits, cf. jurisprudence).

Personnellement, je crois que ce n'est là encore qu'une manifestation du caractère néolibéral outrancier de notre société de consommation. J'ai bien peur qu'après la légalisation du « mariage pour tous », il ne soit légalisé la pédophilie, dans une dizaine ou vingtaine d'années.

En tant que papa de deux enfants, je ne peux que conseiller aux autres parents de rester extrêmement vigilants face à ces dérives. Surtout, lorsqu'on constate, sur un autre fil de discussion, que deux ou trois membres du forum s'agitent ou s'offusquent par rapport à la légalité ou la liberté du port d'un bout de chiffon chez les femmes, en invoquant le prétexte fallacieux de la condition féminine.  


Notes :

[1]: Lien 1 du site Légifrance

[2]: Lien 2 du site Légifrance


.../...

On peut toujours dire que la notion d'atteinte sexuelle peut être très largement interprétée.

La pornographie est accessible dès le plus jeune âge, depuis un simple portable connecté et ceux qui ont accès à ces images et vidéos sont de plus en plus jeunes.

Que faire alors ? Attendre qu'ils aient 15 ans pour leur expliquer que ce qu'ils voient depuis parfois des années n'est pas la réalité ?

Le monde bouge et il faut en tenir compte.

Simple exemple, lorsque j'avais entre six et huit ans, je me faisait remontrer pour avoir simplement dit "nom d'une pipe". Ou pire encore "merde".

Aujourd'hui, pour ne pas choquer de chastes oreilles, je n'écrirai pas ce qu'un gosse du même âge est capable de dire...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
_Michael_AD

avatar


MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   Ven 20 Avr 2018, 10:19



Bonjour,


OlivierV a écrit:
_Michael_AD a écrit:


Bonjour,


Il y a une contradiction à laquelle sera forcément confronté le Rapporteur.

En effet, il n'existe aucune limite à ce que la soi-disant éducation sexuelle sur mineur de 15 ans du ressort du ministère de l'Éducation nationale, ne rentre pas sous le joug imposé par l'art. 227-25 du CP [1] & particulièrement le 2° de l'art. 227-26 du CP [2].

De nombreux parents, ou associations ont porté plainte en faisant valoir, entre autres, ces articles de loi. Il faut consulter, également, la jurisprudence qui abonde en ordonnances rendues et articulées sur le sujet. Cela dit, on constate surtout des affaires qui tendent, en premier lieu, à faire reconnaître le caractère pornographique d'un ou plusieurs outils soi-disant pédagogiques et usités par les parties défenderesses. Les chances sont minimes, mais elles valent le coup d'être tentées (il y a quelques gains de cause et des manuels ont été interdits, cf. jurisprudence).

Personnellement, je crois que ce n'est là encore qu'une manifestation du caractère néolibéral outrancier de notre société de consommation. J'ai bien peur qu'après la légalisation du « mariage pour tous », il ne soit légalisé la pédophilie, dans une dizaine ou vingtaine d'années.

En tant que papa de deux enfants, je ne peux que conseiller aux autres parents de rester extrêmement vigilants face à ces dérives. Surtout, lorsqu'on constate, sur un autre fil de discussion, que deux ou trois membres du forum s'agitent ou s'offusquent par rapport à la légalité ou la liberté du port d'un bout de chiffon chez les femmes, en invoquant le prétexte fallacieux de la condition féminine.  


Notes :

[1]: Lien 1 du site Légifrance

[2]: Lien 2 du site Légifrance


.../...

On peut toujours dire que la notion d'atteinte sexuelle peut être très largement interprétée.




Effectivement, les articles de loi sur ce point n'étant pas très clairs ce n'est que soumis à appréciation souveraine des juges du fond ; inutile de compter, dès le départ de la procédure, sur un éventuel pourvoi en cassation puisqu'il sera, de facto, rejeté.


OlivierV a écrit:


La pornographie est accessible dès le plus jeune âge, depuis un simple portable connecté et ceux qui ont accès à ces images et vidéos sont de plus en plus jeunes.



Deux situations sont à distinguer :

- Le voir par accident ;

- Le voir par imposition ;

Cette dernière incombe la responsabilité du personnel de l'établissement scolaire, mais aussi celle des parents. Les smartphones et autres objets connectés devraient être interdits chez les enfants (un simple mobile, non tactile, à clavier alphanumérique, suffit). Mais vu que les gouvernements sont constitués, en partie, de dépravés sexuels notoires, incluant des pédophiles (culte du néolibéralisme oblige) et considérant les enfants comme un « marché rentable », on peut toujours rêver.


OlivierV a écrit:


Que faire alors ?



L'idéal serait la réclusion criminelle à perpétuité (incompressible) appliquée à ces individus de la Corporatocracie.


OlivierV a écrit:


Attendre qu'ils aient 15 ans pour leur expliquer que ce qu'ils voient depuis parfois des années n'est pas la réalité ?



Il existe de nombreux moyens de protéger ses enfants : une éducation saine et adaptée psychologiquement en évitant le laxisme, établissement scolaire privé sous contrat, contrôle parental drastique sur l'utilisation des objets médiatiques à la maison, surveillance des fréquentations, etc. Et lorsqu'on est confronté à des situations délicates (le voir par accident, évoqué plus haut), il faut expliquer la chose intelligemment, avec tact et mesure. L'objectif premier étant que l'enfant se défocalise le plus rapidement possible, de ce qu'il a pu voir.


OlivierV a écrit:


Le monde bouge et il faut en tenir compte.



En effet, comme disait le philosophe Jean-Paul Sartre : « L'absurdité du monde n'exclut pas la nécessité de l'action ».

Comment agir ? Dénoncer les mensonges (c'est cela « travailler pour la Vérité »). Et puis, éviter ou s'éloigner le plus possible de ce qui est nuisible...


OlivierV a écrit:


Simple exemple, lorsque j'avais entre six et huit ans, je me faisait remontrer pour avoir simplement dit "nom d'une pipe". Ou pire encore "merde".

Aujourd'hui, pour ne pas choquer de chastes oreilles, je n'écrirai pas ce qu'un gosse du même âge est capable de dire...



Je suis parfaitement d'accord avec vous. Notre si belle langue française est en train de prendre un sérieux coup (franglais entre autres). Historiquement, les injures du vocable français n'étaient pas orientées sur la famille (par ex. fils de p***). C'est aussi pour cela que j'insiste sur l'éducation, la responsabilité que nous avons en tant que parents et, précisément, de condamner cette idéologie mondialiste. La France et son patrimoine socioculturel sont en jeu...

.../...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liberté de l 'enseignement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté de l 'enseignement.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enseignement du Père Verlinde : "liberté" et " libre arbitre"
» Recherche d'un texte affirmant la liberté pédagogique (dans les limites du programme)
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Enseignement: Le sommeil et le rêve par Lama Guendune Rinpoché
» Retablissement de l'enseignement de Jésus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: