Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Le temps perdu Jacques Prévert

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le temps perdu Jacques Prévert   Mer 04 Mai 2016, 05:49

04/05/2016

bonne journee à tous sous la protection de notre seigneur le trés haut



Et le Soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient. (Coran, 36 : 38)

C'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun évoluant sur une orbite propre. (Coran, 21 : 33)
Revenir en haut Aller en bas
marine

marine


MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Sam 14 Mai 2016, 20:22

Bonjour

Quelque chose me dit, vous parlez du soleil, la Bible dit que la lumière est venue, ensuite le soleil est créé.

Est ce que peut être la science peut expliquer ça ?

parce que le soleil, c'est lui qui éclaire, comment la lumière est venue si le soleil a été créé après ?

ou alors ça veut dire que la lumière peut se passer du soleil pour exister ?

dans ce cas, ça veut dire que la lumière a une vie propre, et on peut penser que la lumière est comme un atome, un atome parce que l'atome a une vie propre.

on peut penser que la lumière est composée de beaucoup d'atomes, ces atomes sont attirées les uns avec les autres, magnétiques peut être, et qu'ils s'allument que s'ils vont vite.

peut être...

parce que moi je vois que dans la Bible il y a des choses pour nous éclairer.

voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Dim 15 Mai 2016, 02:38

marine a écrit:
Bonjour

Quelque chose me dit, vous parlez du soleil, la Bible dit que la lumière est venue, ensuite le soleil est créé.

Est ce que peut être la science peut expliquer ça ?

parce que le soleil, c'est lui qui éclaire, comment la lumière est venue si le soleil a été créé après ?

ou alors ça veut dire que la lumière peut se passer du soleil pour exister ?

dans ce cas, ça veut dire que la lumière a une vie propre, et on peut penser que la lumière est comme un atome, un atome parce que l'atome a une vie propre.

on peut penser que la lumière est composée de beaucoup d'atomes, ces atomes sont attirées les uns avec les autres, magnétiques peut être, et qu'ils s'allument que s'ils vont vite.

peut être...

parce que moi je vois que dans la Bible il y a des choses pour nous éclairer.

voilà.

Bonjours , Il ne faut pas forcement assimiler la lumière que au soleil. la métaphore du soleil dans les livres sacrer exprime la lumiére qui émane dans la poitrine du croyant..

La lumiére est aussi Un des attribut de Dieu dans le coran An-Nur : Dieu est Lumière et c’est par Son entremise que les aveugles physiques voient et c’est Lui qui guide ceux qui sont égarés. An-Nur (Dieu) est Celui dont

la présence est évidente, Celui qui a créé toute chose ; Celui qui rend manifeste aux autres l’existence d’autres objets , Le Saint Coran affirme que Dieu est la Lumière des cieux et de la terre ; Sa

Lumière guide dans la bonne direction..

Le Soleil nous éclaire pendant la journée ; la Lune prend le relais la nuit. Mais la Lune et le Soleil ne nous éclairent pas de la même façon.

On appelle source primaire, toute source qui produit de la lumière. Elle est visible, même isolée de toute autre source lumineuse. On distingue 3 familles :

les sources primaires naturelles : le Soleil, les étoiles, la lave, le feu…

les sources primaires artificielles : les lampes…

les sources primaires animales : les lucioles, les verts luisants…

L'incandescence est une émission de lumière due à la chaleur et à une augmentation de la température. En effet, tout corps chauffé suffisamment émet de la lumière. Exemples : Soleil, braise, bougie, lampe à filament…

La lumière émise par le Soleil est due à la température de sa surface d'environ 6000°C.

Une lampe à incandescence est constituée d'un filament parcouru par un courant électrique. Le passage du courant chauffe le filament qui émet de la lumière.

La luminescence est une émission de lumière due à une autre cause que l'élévation de température. Exemples : lucioles, éclairs, étincelles, diodes électroluminescentes (DEL), tubes fluorescents (néons)…

La lumière émise par les lucioles est due à des réactions chimiques.

Pour les tubes fluorescents et les éclairs, la lumière émise est le résultat de décharges électriques.

Tout ca pour dire que a la base ce n'est qu'un poéme que j'aime car il represente le bienfait du soleil sur le corps humains et sur son esprit et le fait que le poéme mais en évidence un chose importante vivre pour vivre et non travailler pour vivre..

Puis la science ne pourra pas tout prouver car beaucoup de de théorie scientifique son justement que des théories , et bon nombre de théorie on été contrer par d'autre théorie et ainsi de suite

Et pour finir tu vois des choses qui t'eclaire dans la bible , qu'il en soit ainsi.

Comment on dit il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé

Dieu a voulu et la lumière fut avant le soleil.

Paix


Dernière édition par Allbatar le Dim 15 Mai 2016, 02:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marine

marine


MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Dim 15 Mai 2016, 02:52

Pardon Allbatar, c'est vrai, j'ai enlevé toute la poésie au poème que tu as posté et telle une égoiste, j'ai regardé le côté pratique, étant entendu que le côté pratique représente la science dans la Bible.

Il y a cependant un point sur lequel je ne serais pas tout à fait d'accord est que la lumière dans la Bible est citée pour être révélée par Dieu dès le Verset 3 de la Genèse, soit tout au début de la Bible : "3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut."

c'est en cela que je prends à cœur de dire qu'il y a dans cette intention une volonté de nous montrer qu'il y a là une dualité qui doit être mise à jour concernant le fait que le photon est ou corpuscule ou onde mais pas les deux. Or là, d'après ma démonstration il serait les deux...

j'ai sauté sur l'occasion, désolée.

ps : vous êtes sûr que c'est du Jacques Prévert ?? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Dim 15 Mai 2016, 03:01

marine a écrit:
Pardon Allbatar, c'est vrai, j'ai enlevé toute la poésie au poème que tu as posté et telle une égoiste, j'ai regardé le côté pratique, étant entendu que le côté pratique représente la science dans la Bible.

Il y a cependant un point sur lequel je ne serais pas tout à fait d'accord est que la lumière dans la Bible est citée pour être révélée par Dieu dès le Verset 3 de la Genèse, soit tout au début de la Bible : "3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut."

c'est en cela que je prends à cœur de dire qu'il y a dans cette intention une volonté de nous montrer qu'il y a là une dualité qui doit être mise à jour concernant le fait que le photon est ou corpuscule ou onde mais pas les deux. Or là, d'après ma démonstration il serait les deux...

j'ai sauté sur l'occasion, désolée.

ps : vous êtes sûr que c'est du Jacques Prévert ?? Rolling Eyes

No soucis , oui je suis sur que se soit de Jacques Prévert

Le temps perdu est court mais ce poème bref soutient des significations. L’auteur exploite plusieurs centres d’intérêt. Il se moque des travailleurs à qui manque la lumière du jour parce qu’ils sont à l’intérieur d’usine tout la journée. Le poète souligne aussi l’emprisonnement du travailleurs parce qu’ils doivent rester dedans. Il insiste que les gens aujourd’hui ne vont guère dehors. Le poète nous montre ces choses avec le style, les images, et l’ironie.

L’action du poème se passe à l’extérieur d’une usine. Il fait beau ce jour-là. Il n’y a qu’un personnage ; c’est un travailleur. La structure est simple : Il y a une strophe. Il n’y a pas de ponctuation, sauf un point d’interrogation à la fin du poème. On peut le lire avec un rythme subtil, mais il n’y a pas de rime. La dernière phrase est le dialogue interne pour le patron. L’auteur se sert de personnification. Dans le poème, le soleil sourit dans son ciel. Le poète souligne que le temps fait beau. Aussi, le beau temps tire le travailleur par la veste. Le temps n’a aucune de mains pour tirer. C’est un usage profond de personnification. Evidemment, le travailleur ne peut pas résister à rester dehors. L’auteur utilise un mot de vocabulaire intéressant. C’est le mot « con. » Ce mot est vulgaire en français. À part de la vulgarité de ce mot, le poème est inoffensif et sans malice.

Le thème du poème est la nature. L’auteur confère un nouveau sens à la nature parce qu’il souligne l’importance de la nature et le temps. Le poète utilise des images pour montrer ses opinions et pour décrire le beau temps. L’usine devient une prison pour les travailleurs, même le patron. À la fin du poème, nous trouvons que le travailleur est le patron. Le poème est ironique parce que le patron ne veut pas travailler parce qu’il fait beau dehors, mais il est responsable pour les travailleurs. Il faut qu’il les supervise.

Le temps perdu s’agit de l’importance de la nature, et l’économie qui empêche les travailleurs de l’apprécier. Jacques Prévert a écrit le poème pour souligner l’importance de la nature. Le patron ne veut pas travailler quand il fait si beau à l’extérieur de l’usine.
Revenir en haut Aller en bas
marine

marine


MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Dim 15 Mai 2016, 03:32

Il y a beaucoup de possibilités d'interprétations, une autre peut être, le soleil est un lien entre le travailleur et lui même, un soumis à un système qui l'oppresse, et comme la raison du plus fort est un diction qui exprime sa souveraineté, on peut dire que l'opprimé a les faveurs de la nature et de Dieu par voie de conséquence qui défend les faibles et les opprimés, d'où une soudaine complicité par le clin d'œil exprimée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Dim 15 Mai 2016, 23:12

marine a écrit:
Il y a beaucoup de possibilités d'interprétations, une autre peut être, le soleil est un lien entre le travailleur et lui même,  un soumis à un système qui l'oppresse, et comme la raison du plus fort est un diction qui exprime sa souveraineté, on peut dire que l'opprimé a les faveurs de la nature et de Dieu par voie de conséquence qui défend les faibles et les opprimés, d'où une soudaine complicité par le clin d'œil exprimée.

L’interprétation viens d'un cite littéraire mais je ne partage pas la meme interprétation sur le patron..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Mar 17 Mai 2016, 13:42

Allbatar a écrit:
marine a écrit:
Il y a beaucoup de possibilités d'interprétations, une autre peut être, le soleil est un lien entre le travailleur et lui même,  un soumis à un système qui l'oppresse, et comme la raison du plus fort est un diction qui exprime sa souveraineté, on peut dire que l'opprimé a les faveurs de la nature et de Dieu par voie de conséquence qui défend les faibles et les opprimés, d'où une soudaine complicité par le clin d'œil exprimée.

L’interprétation viens d'un cite littéraire mais je ne partage pas la meme interprétation sur le patron..

Et comment tu interprètes, Allbatar?

Le signe d'un poésie profonde est la multiplicité des interprétations. Il y en a une évidente,  c'est l'ambiguïté de la fin qui est due à l'utilisation de l'infinitif impersonnel " de donner une journée pareille à un patron".
C'est exprès: Soit le soleil  est le sujet et il accorde une belle journée au patron qui peut profiter de la lumière et du beau temps alors que les ouvriers sont bouclés à l'intérieur, le soleil est un faux frère qui trahit les ouvriers.
Soit les ouvriers sont sujet et ce sont eux qui donnent/ sacrifient de leur temps au patron. L'ouvrier soupire qu'il préfèrerait être dehors et que la vie est injuste.

C'est une construction intéressante, car il est impossible de connaître l'interprétation correcte. Les 2 sont donc bonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   Mar 17 Mai 2016, 18:20

cailloubleu a écrit:
Allbatar a écrit:
marine a écrit:
Il y a beaucoup de possibilités d'interprétations, une autre peut être, le soleil est un lien entre le travailleur et lui même,  un soumis à un système qui l'oppresse, et comme la raison du plus fort est un diction qui exprime sa souveraineté, on peut dire que l'opprimé a les faveurs de la nature et de Dieu par voie de conséquence qui défend les faibles et les opprimés, d'où une soudaine complicité par le clin d'œil exprimée.

L’interprétation viens d'un cite littéraire mais je ne partage pas la meme interprétation sur le patron..

Et comment tu interprètes, Allbatar?

Le signe d'un poésie profonde est la multiplicité des interprétations. Il y en a une évidente,  c'est l'ambiguïté de la fin qui est due à l'utilisation de l'infinitif impersonnel " de donner une journée  pareille à un patron".
C'est exprès: Soit le soleil  est le sujet et il accorde une belle journée au patron qui peut profiter de la lumière et du beau temps alors que les ouvriers sont bouclés à l'intérieur, le soleil est un faux frère qui trahit les ouvriers.
Soit les ouvriers sont sujet et ce sont eux qui donnent/ sacrifient de leur temps au patron. L'ouvrier soupire qu'il préfèrerait être dehors et que la vie est injuste.

C'est une construction intéressante, car il est impossible de connaître l'interprétation correcte. Les 2 sont donc bonnes.

Nous vivons dans une société de consommation , consommer sans même réfléchir.

Ma compréhension de ce poème se complète a ma vision du monde actuel , n'arrivant pas forcement a interpréter le poème sans ci associer mon vécu et ma vision du monde et de cette immersion du monde du travail de compétitivité et aussi du fait que l'on ne sait plus rien faire de nous même faire pousser nous même la tomate que l'on mange ou tuer l'animal que l'on mange..  

Donc j'assimile l'attitude de l'ouvrier qui travaille dur sans doute avec des condition de travail pas forcement épanouissante , comme le fais de travailler a l'usine , d’être enfermer dans un complexe de travaille a la chaîne. Le fait de travailler non pas pour soit même mais pour un autre qui pourra profiter de ce fameux soleil et de ces bienfaits sur le corps et sur l'esprit..

Car si on était notre propre patron nous serions notre propre chef en se qui concerne notre temps libre et notre temps de travail

Ce fameux soleil qui nous permet de vivre , se camarade qui ne nous manque jamais de respect qui ne nous inflige aucun peine , qui nous donne le sourire quand on se lève le matin et que l'on voit qu'il fait beau aujourd’hui.

Pour moi l'ouvrier esclave de sa condition a travailler pour un patron qui ne travaille pas avec son employer car la il s'agit d'une usine , on ne parle pas d'un adjoint mais bien du patron le boss qui plus il fera travailler ces employer plus il ramènera de l'argent pourra se la couler douce au soleil pendant que d'autre trime a ça place.

Mon avis n'est valable sur le patron que pour un usine pas pour un petit commerçant qui travaille toujours avec ces employer qui est la pour montrer l'exemple avec fraternité et bienveillance..

Cette phrase avec le point d'interrogation , ou le poème tout cour me parle beaucoup voir même me met une gifle car je me la pose souvent.

Pour moi se clin d’œil reste un constat que le travailleur doit faire des choix si un jours il veut être heureux et profiter des bienfaits du soleil un jours au lieu de travailler d'arrache pied,

Choix de ne plus être le con qui se soumet pour survivre mais plutôt l'intelligent qui un jours prendra son courage a demains pour vivre ça vie pleinement avec le soleil et non pour un patron qui aura son fameux parachute doré.


Je suis bien conscient que mon interprétation est mienne , c'est pour cela que j'avais partager aussi l’interprétation venant d'un cite qui traite de littérature , tout en mettant leurs interprétations.

“Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps perdu Jacques Prévert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps perdu Jacques Prévert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La météo à temps perdu
» Remords....
» Les Maitres secrets du temps
» SONDAGE: Combien de temps après votre AM avez-vous retrouver votre sensibilité hérogène au niveau de vos mamelons?
» Emploi du temps hebdomadaire d'un OP espaces verts ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: LE COIN DES POETES-
Sauter vers: