Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Réflexions catholiques et protestantes

Aller en bas 
AuteurMessage
Tonton




Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyMer 25 Mai - 6:16

Joanni a écrit:
Faire une sur-valorisation de la Bible n'est pas catholique, ce sont les protestants qui le font. Et je ne vois pas ce qui est hors chartre dans ce que j'écris. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est factuel.

Si par survalorisation, tu entends prendre la bible comme faisant autorité avant tout, je ne vois vraiment pas ce qui peut distinguer le catholique du protestant. Certes, il y a un pape, mais le pape s'appuie évidement sur la bible.

ton raisonnement est pour le moins un peu bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyMer 25 Mai - 6:24

Tonton a écrit:
Joanni a écrit:
Faire une sur-valorisation de la Bible n'est pas catholique, ce sont les protestants qui le font. Et je ne vois pas ce qui est hors chartre dans ce que j'écris. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est factuel.

Si par survalorisation, tu entends prendre la bible comme faisant autorité avant tout, je ne vois vraiment pas ce qui peut distinguer le catholique du protestant. Certes, il y a un pape, mais le pape s'appuie évidement sur la bible.

ton raisonnement est pour le moins un peu bizarre.
La différence c'est que la Tradition apostolique est antérieur aux textes.
Jésus a parlé, les textes sont arrivés bien après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyMer 25 Mai - 6:27

Plus précisément...

L'une des différences majeure entre ces deux Églises est la reconnaissance de l'autorité du Pape. En effet, dans l’Église Catholique, Saint Pierre, l'apôtre du Christ, est considéré comme étant le 1er Pape. Il existe une succession et une continuité apostolique, le Pape est le chef spirituel. Pour les Protestants, il n'y a pas de succession apostolique, car ils sont généralement laïcs.

La seconde différence concerne les Écritures Saintes. En effet, la foi Catholique a pour fondement la Tradition et ensuite la Bible (continuité de l'action de Dieu dans le temps), puisque Dieu continue sa révélation au fil des siècles. Les Protestants rejettent la tradition, le fondement de leur foi est la Bible, l'autorité de l’écriture a une place primordiale dans leur foi.

Une grande différence encore : les Catholiques et les Protestants s'accordent sur le fait que la foi en Jésus sauve, mais pour les Catholiques, nos mérites comptent aussi beaucoup dans notre salut.

Les Protestants ne pratiquent pas la prière aux Saints et à la Vierge Marie. Ils pensent que Marie est une femme comme une autre qui a été "utilisée" par Dieu pour le plan du salut de l'humanité. Ils ne croient pas non plus à l'Immaculée Conception de Marie ni à sa virginité perpétuelle.

La symbolique de l'Eucharistie : les Catholiques croient que Jésus est réellement présent dans l'Eucharistie, qu'il s'agit vraiment du corps et du sang du Seigneur, à l'inverse des Protestants qui voient plutôt un symbole d'unité des Chrétiens et de présence spirituelle du Christ. Toutefois, Protestants et Catholiques s'accordent sur la symbolique profonde de l'Eucharistie.

Et enfin, l’Église Catholique propose 7 sacrements (le baptême, la communion, la confirmation, le mariage, le sacrement de réconciliation, l'onction des malades et l'ordination) ce qui n'est pas le cas des protestants.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyMer 25 Mai - 11:55

Joanni a écrit:
Faire une sur-valorisation de la Bible n'est pas catholique, ce sont les protestants qui le font. Et je ne vois pas ce qui est hors chartre dans ce que j'écris. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est factuel.

Indépendamment de la sur-valorisation ou pas de la Bible,
je ne suis pas certain que cela vaille la peine de chicaner entre protestants et catholiques.


Si on compare notre façon de lire la Bible, (qu'on soit catho ou réformés),
à la façon avec laquelle les musulmans lisent le Coran.
Il y a une énorme différence qui provient de la nature de nos livres saints respectifs.

L'incréation du Coran pousse les musulmans à la lecture littérale.

Or, les chrétiens savent tous que la Bible est la réunion de plusieurs livres écrits par des hommes.... des hommes inspirés par l'Esprit saint, mais qui écrivent en langage humain, avec leurs référentiels culturels.

Le choix de tels livres, plutôt que de tels livres, a fait l'objet de débats passionnés, aussi bien chez les juifs (pour l'Ancien Testament, la Bible hébraïque), que chez les chrétiens (pour le Nouveau Testament).

Il a été discerné que les textes retenus par les Père des l'Eglise étaient Parole de Dieu.

Donc, ils sont Paroles de Dieu !


Notre foi est trinitaire.... nous ne croyons pas qu'en la divinité de Jésus,
nous croyons aussi en la divinité de l'Esprit Saint.

L'Esprit Saint a autant d'importance que le Père et que le Fils, il ne faut pas l'oublier !

Le discernement des Pères de l'Eglise, qui ont choisi la Bible inspirés par l'esprit Saint,
fait que la Bible est contient toute la Parole de Dieu utile au salut,
et retranscrite par les hommes dans les multiples livres qui forment la Bible.


L'Esprit saint, cela fait bien la différence avec l'islam et le Coran.
C'est l'esprit saint qui a introduit une légitimité au discernement des anciens de l'Eglise.


Les protestants ont retrouvé le même fonctionnement qu'aux origines,
car ils sont chrétiens eux-aussi et obéissent au Christ :
maintenant ils ont eux-aussi des synodes d'anciens pour discerner la vérité... finalement l’église (ou une église) finit toujours par réunir les chrétiens.

Nous ne sommes pas si différents, entre protestants et catholiques....


Dernière édition par Pierresuzanne le Mer 25 Mai - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyMer 25 Mai - 11:58

En plus c'est plus compliqué que ça, tous les protestants ne font pas de sur valorisation de la Bible.
Et puis de toute manière se chamailler entre chrétiens sur ce forum est contre productif, ce n'est pas vraiment le lieu pour ça d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyJeu 26 Mai - 0:44

Effectivement, il n'y pas de raison de chipoter surtout sur les aspects traditionnalistes.

Bible, vient de Biblios, un port libanais connu pour la qualité de son papyrus. D'où le mot bibliothèque aussi. Donc le rapports aux écritures bibliques est le même pour les protestants et les catholiques car la bible est une " petite bibliothèque " et pas une parole dictée.

Ensuite, la tradition existe aussi bel et bien dans le milieu protestant mais elle a ses variantes selon son appellation.

Après, nous pouvons effectivement nous poser la question sur les hommes d'églises et leur moralité, mais là aussi, la question peut se poser à l'ensemble des communautés. le rapport à l'argent par exemple, sera toujours question d'un équilibre fragile. Là aussi, c'est une question qui concerne toutes les religions ,et pas que chrétiennes.

Certes l'église catholique possède l'atout du pape, atout devenu majeur aujourd'hui, puisqu'il est la parole chrétienne médiatisée. D'autant plus que le pape se fait aujourd'hui, surtout le porte parole de la chrétienté en générale ; il n'a pas un discours qui s'inscrit dans une exclusivité catholique mais bien une parole qui s'inscrit dans les fondements chrétiens. Donc, il est possible d'être protestant tout en reconnaissant l'importance de la fonction papale.

Il ne faut pas rester à regarder 500 ans en arrière mais regarder devant soi. Certes un désaccord a mal tourné, mais à l'image de Paul et Barnabas, parfois les chemins se séparent, sans qu'une amitié ne soit brisée. Il ne faut donc pas penser que les protestants sont ceux qui mettent en avant le fait que le juste vivra par la foi, puis que les oeuvres découlent de la foie, car c'est forcement aussi la position catholique puisque c'est biblique.
Il ne faut pas confondre une conjoncture particulière vieille de 500 ans avec l'ensemble de la pensée chrétienne qu'elle soit catholique ou protestante. Car c'est cette conjoncture particulière, la vente des indulgences, qui crée l'écart entre ce qui tient des oeuvres et de la foi. Bref, même si malheureusement la rupture est là, cet évènement n'est qu'un brin de paille et les églises protestantes ont elle même et subissent encore, cet équilibre fragile dans le rapport entre l'argent et le religieux.

Ensuite, il faut regarder avec lucidité le contexte historique et politique de l'Europe pour comprendre que l'ensemble des pays n'ont jamais ou plutôt ne se sont pas forcement reconnu dans la culture latine. Car si on regarde bien, nous pouvons nous rendre compte que le paysage chrétien correspond aussi au paysage politique. il ne faut pas oublier l'importance du " Saint " empire germanique dans le paysage européen. Ce n'est pas très étonnant que Luther soit allemand.

Donc à regarder, nous pouvons voir que les pays latins sont majoritairement catholiques alors que les pays du nord de l'Europe principalement protestant, sans oublier les pays slaves orthodoxes.

les écarts se mesurent plus en fonction d'un contexte géopolitique que dans des écarts théologiques. il est tout a fait possible que Luther pensait devoir se définir comme le pape des pays non latin, puisque les orthodoxes ont le leur. Vous seriez surpris de connaître la position de Luther sur l'iconographie car elle est très proches de la position orthodoxe et catholique.

Ensuite, si les traditions diffèrent, et Roger avait vu juste je pense, c'est parce que c'est un principe de démarcation par rapport aux autres. Mais si nous regardons la tradition luthérienne d'aujourd'hui a gardé de nombreuses similitudes avec la tradition catholique.

Après, c'est tout aussi faux de penser que pour les protestants, Marie est une femme parmi d'autres. Ce n'est pas du tout ce que nous disons. Nous ne sommes simplement pas d'accord sur l'immaculée conception, c'est tout, il n'y a rien d'autre.

Donc en réalité, il n'y a que cet écart, rien de plus, ce n'est pas la peine ensuite de broder sur des évènements plutôt politiques vieux de 500 ans. il faut tourner la page et se remettre à l'ouvrage.

Cet écart demeurera sans doute toujours, comme il existe aussi depuis toujours entre catholiques et orthodoxes sur la nature du St Esprit ou plutôt sur son origine. C'est aussi que cet élément là qui distingue catholique et orthodoxe. Et, honnêtement, les 2 points de vue sont aussi défendables l'un que l'autre, et ne change en rien l'essentiel de l'évangile. l'écart sur la nativité de Marie, ne change en rien non plus, l'essentiel de l'évangile.

ne nous focalisons pas donc sur des points de vue certes différents, mais tout autant défendables surtout dans la mesure où cela ne change rien au but de l'évangile.

Après Joanni, il faut que je te corrige. Les catholiques ne prient pas les saints, ils demandent aux saints de prier pour eux, c'est une nuance fondamentale, dont tu dois faire attention pour ne pas déformer un principe catholique tout à fait défendable aussi selon la lecture biblique.

Certes les protestants ne comprennent pas pourquoi les catholiques prient les saints, mais dans ce cas, ils se trompent, les catholiques ne prient pas les saints mais demandent aux saints de prier pour eux.

Attention donc à la façon dont nous présentons les choses, même les nôtres, en les définissant correctement, cela facilite la compréhension. Car en effet, penser que les saints font partie encore de notre communauté, qu'ils sont comme des frères à qui l'on peut demander, n'a rien à voir avec l'idée de s'adresser à eux comme ci ils étaient des dieux. C'est évidant et c'est défendable bibliquement.

Donc attention, les incompréhensions sont souvent le fruit d'une mauvaise communication et sans communication, il ne peut y avoir de communion. Ne projetons donc pas des pensées subjectives qui peuvent découler d'un manque de communication au contraire commençons d'abord par rétablir la communication.


la littérature chrétienne, extra biblique est très riche, autant du côté catholique, protestant que orthodoxe, ne nous privons de rien car ces livres n'ont pas un caractère à critiquer mais sont plutôt des témoignages qui peuvent parler à tout les chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes EmptyJeu 26 Mai - 1:05

Tiens, j'oublie la particularité britannique. En lisant Zimmer Bradley, spécialiste de la légende arthurienne, tu comprends mieux aussi pourquoi c'est la reine qui le chef de l'église.

L'étude du christianisme britannique est aussi très éclairante pour comprendre aussi la position française à l'époque d'Henri IV. L'étude de Charlemagne aussi, permet de comprendre certaines choses qui auront des répercussions bien plus tard.

Et, concernant l'islam, l'étude de la chute de l'empire ottoman permet également de comprendre certaines choses d'actualités.

En comprenant mieux hier, nous comprenons mieux aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Réflexions catholiques et protestantes Empty
MessageSujet: Re: Réflexions catholiques et protestantes   Réflexions catholiques et protestantes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexions catholiques et protestantes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RÉFLEXIONS
» Catholiques en Campagne, « En marche pour la Vie ! »
» PLOUARET : réflexions mystiques et philosophiques
» Catholiques et orthodoxes : un pas vers la reunification
» Un site qui recense tous les actes anti-catholiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: