Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?

Aller en bas 
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?   Ven 27 Mai - 18:44

27.05.2016

Daesh recule. Mais au profit des Kurdes et des Chiites , semble-t-il.



Quelle sera la réaction des Sunnites quand Daesh perdra tous ses territoires ?

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?   Ven 27 Mai - 18:48

Lu sur le journal "La Croix" :

"En début de semaine, mardi, la coalition internationale et ses alliés sur le terrain ont lancé une série d’offensives aériennes contre les djihadistes de Daech, qui avaient proclamé en juin 2014 un « califat » sur les territoires conquis en Syrie et en Irak. L’objectif de la coalition est d’affaiblir Daech en prenant Rakka, leur fief en Syrie, et Falloudja, située à 70 kilomètres à l’ouest de Bagdad, en Irak.

Les forces sur le terrain

En Syrie, dans le nord de la province de Rakka, la coalition s’appuie sur les Forces démocratiques syriennes (FDS), composées de groupes armés kurdes et arabes, dominés par les Kurdes de Syrie (YPG), proches des Kurdes du PKK de Turquie. Leur implication est loin d’être désintéressée, l’objectif des Kurdes de Syrie est de récupérer des territoires dans le nord de la Syrie, le long de la frontière turque, pour y construire un quasi-État kurde, comme ils l’ont fait en Irak.

Selon des estimations américaines, les FDS comptent environ 25 000 combattants kurdes et environ 5 000 combattants arabes. Elles ont été formées et armées par l’administration américaine. Les FDS aident à diriger depuis le sol les frappes aériennes de la coalition, comme l’avaient fait les YPG lors de la reprise de Kobané en janvier 2015.

Ces forces avancent en direction de Rakka mais rencontrent une très forte résistance de Daech. « Dans la journée d’hier, les FDS ont pris un village, qui a été repris en fin de journée par Daech », explique Wassim Nasr, auteur d’État islamique, le fait accompli (1).

Objectif Rakka en Syrie

Daech contrôle la totalité de la province de Rakka, à l’exception des villes d’Aïn Issa et de Tal Abyad, aux mains des Kurdes. « Pour le moment, notre objectif est de libérer le nord de la province », affirme Talal Sello, le porte-parole des FDS. « Il n’est pas encore envisagé de libérer Rakka », ajoute-t-il, expliquant que cela se ferait dans le cadre d’une autre opération.

L’attaque contre Rakka et sa province a été préparée et lancée trois jours après une mission en Syrie du chef des forces américaines au Moyen-Orient, le général Joseph Votel, venu rencontrer les forces spéciales américaines déployées sur place et les FDS.

Rakka est de facto la capitale de Daech en Syrie. La ville abrite près de 300 000 habitants. Selon des responsables américains, plusieurs milliers de combattants de Daech la défendent. Avec Falloudja et Mossoul, en Irak, elle représente un des grands objectifs de la coalition internationale antidjihadiste. Mais il n’est pas sûr que la population sunnite voie dans les forces kurdes des libérateurs.

Objectif Falloudja en Irak


De l’autre côté de la frontière, les forces irakiennes, composées de l’armée et des milices chiites, resserrent l’étau autour de Falloudja, bastion de Daech à 70 km à l’ouest de Bagdad. « Falloudja est le symbole de la résistance sunnite en Irak contre l’occupation américaine. Daech avait pris Falloudja en janvier 2014, grâce aux notables de cette ville, précise Wassim Nasr.Ils n’avaient pas d’autre option, alors que le gouvernement chiite sectaire de Bagdad avait emprisonné des responsables sunnites. L’habileté de Daech a été de confier la ville à des responsables de Falloudja et non à des étrangers, emportant ainsi l’adhé­sion de ses habitants. »

Chasser Daech, et après ?


« À quel prix se fera la conquête de Falloudja ? questionne le spécialiste. Sa destruction totale ? Les habitants sunnites ne reviendront pas dans une ville sous le joug des chiites irakiens ». Selon lui, les années de guerre en Irak et en Syrie ont polarisé les sociétés entre chiites, sunnites et Kurdes. « En Syrie, même l’armée syrienne perd du terrain par rapport aux milices chiites », observe-t-il.

« La communauté internationale a fait le choix de se débarrasser avant tout de Daech et d’Al-Nosra et se dit “après, on verra”. C’est une vision à court terme. Car, pendant ce temps, les milices chiites (Hezbollah, milices irakiennes) d’un côté, les Kurdes de l’autre avancent et chacun remplit son agenda. Or, les choix d’aujourd’hui seront déterminants pour l’avenir de la région. »"

Agnès Rotivel

(1) Éditions Plon, 179 p., 12 €.

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?   Dim 29 Mai - 17:16

mario-franc_lazur a écrit:
« La communauté internationale a fait le choix de se débarrasser avant tout de Daech et d’Al-Nosra et se dit “après, on verra”. C’est une vision à court terme. Car, pendant ce temps, les milices chiites (Hezbollah, milices irakiennes) d’un côté, les Kurdes de l’autre avancent et chacun remplit son agenda. Or, les choix d’aujourd’hui seront déterminants pour l’avenir de la région. »"

Agnès Rotivel

Dans les reportages qu'on pouvait voir sur le net ses derniers mois,
on avait bien l'impression qu'une coalition intéressante s'était structurée autour des kurdes,
avec des chrétiens, des sunnites, et même des juifs,
qui étaient venus spontanément se mettre au service de l'armée kurde.

Il semble bien pourtant que la seule composante absente était la composante chiite.

Il ne faut pas oublier que le grand antagoniste actuellement au Moyen Orient est entre chiites et sunnites.

Daech n'est qu'un épiphénomène pervers.
DAECH a coalisé tout le monde contre lui... mais les chiites semblent bien faire bande à part dans cette opposition.

Les sunnites et les chiites sont des adversaires traditionnels. Ils se battent d'ailleurs entre eux actuellement au Yémen,
et même en Irak !
Il ne faut tout de même pas oublier que Daech est une composante du sunnisme (on ne peut pas le nier). Leurs seuls opposants valables à DAECH sur le terrain ont été les chiites au sud, et les Kurdes au nord. Que certains sunnites aient rejoints les kurdes ne suffit pas pour gommer le fait que DAECH soit composé de sunnites et que la plupart des sunnites préfèrent ne rien faire plutôt que d'aider les chiites à les battre.
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?   Jeu 20 Avr - 18:45

Toujours du quotidien La Croix, mais cette fois près d'un an après, édition du jour :

Irak, dépasser les guerres de religions

Laurent Larcher, le 20/04/2017 à 0h00
Mis à jour le 20/04/2017 à 18h30

Face à la guerre qui déchire l’Irak depuis 2003, le dialogue entre les chiites et les sunnites dans le pays est souvent impossible.

Des initiatives sont prises sur le terrain pour prêter vie à des échanges entre les deux principales communautés du pays.

Alors que la bataille de Mossoul se poursuit depuis plus de six mois, ce chemin pour construire l’avenir est aussi difficile qu’exigeant.


Nadjaf, Kerbala, Bagdad

De notre envoyé spécial

« Mossoul libérée, allons-nous cohabiter avec les tribus sunnites qui ont rejoint Daech ? Impossible ! » De son refuge de Nadjaf, la ville sainte du chiisme, où 30 000 déplacés vivent cahin-caha de la générosité des habitants, Salman Salin affiche sa détermination. Ce turkmène chiite de 47 ans, instituteur de profession, a fui la plaine de Ninive avec toute sa famille, le 7 juillet 2014. « Nous roulions en convoi. Mais certains se sont trompés de chemin, nous nous sommes perdus de vue. Je suis arrivé seul à destination. Les autres ont disparu. » Il poursuit en montrant Yaya, sa nièce de 11 ans. « Elle était dans ma voiture. Mais pas ses parents, ni ses frères et sœurs. Ils ont dû tomber sur un barrage tenu par Daech.»
[...]
« Les sunnites qui ont du sang sur les mains, qu’ils soient jugés et condamnés à mort. Les autres, jugés et punis : les hommes et les femmes »,

[...]
« Pour nous, l’État islamique est le nouveau visage de la persécution sunnite contre les chiites, explique un proche du clan Hakim, l’un des quatre ayatollahs de l’Irak. Avant Daech, c’était Al-Qaida. Avant Al-Qaida, c’était Saddam Hussein, et avant lui, c’était la royauté. Pour nous, c’est toujours la même histoire : oppression, élimination, humiliation et marginalisation. »

[...]
Laurent Larcher

J'apporte un bémol :
Tant que Saddam était à la tête du pays s'appuyant sur un parti Baas littéralement "Parti socialiste de la résurrection arabe", parti qui ne se mêlait pas de religion, les deux communautés chiite majoritaire et sunnite cohabitaient.

Cela a commencé à se gâter quand Saddam a commencé à radicaliser son parti, en en faisant un parti religieux sunnite... ce qui a soulevé la révolte des chiites.






Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?   Jeu 20 Avr - 18:58

La suite ici :



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'après Daesh : Sunnites et Chiites toujours ennemis ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sunnites et chiites
» 30 après Seveso l'Italie est toujours la proie des pollueurs
» Sunnites ou chiites, qui pose la plus grande menace ?
» réveil toutes les 2H pour bébé de 4 mois
» Hélicobactère Pilori, après traitement, toujours nausées...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: