Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 NON à la guerre

Aller en bas 
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: NON à la guerre   Mer 21 Sep 2016, 09:07

21.09.2016

Nicolas Senèze avec Guillaume Goubert, le 21/09/2016 à 0h00


Dans son discours final de la rencontre interreligieuse d’Assise, hier, le pape François a une nouvelle fois condamné l’utilisation de la religion à des fins violentes.

Devant 400 responsables de toutes les confessions, le pape a aussi exhorté à une prière pour la paix qui se traduise concrètement au service de tous ceux qui souffrent.


(à suivre)

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: NON à la guerre   Mer 21 Sep 2016, 09:22

SUITE De nos envoyés spéciaux

« Ne nous lassons pas de répéter que jamais le nom de Dieu ne peut justifier la violence. Seule la paix est sainte, pas la guerre ! » En quelques mots, prononcés hier sur le parvis de la basilique Saint-François, à Assise, le pape François a donné le ton de sa présence au milieu de responsables de toutes les religions. Au milieu, mais pas tout à fait au centre : trente ans après le geste prophétique de Jean-Paul II, le pape argentin a voulu être « un parmi d’autres », et se couler dans cette liturgie interreligieuse portée par la Communauté de Sant’Egidio.

Ainsi, au cours de la prière avec les chrétiens, dans la basilique intérieure, c’est après le Dr Justin Welby, archevêque anglican de Cantorbéry, et le patriarche orthodoxe Bartholomeos de Constantinople, que le pape a donné sa méditation. Et c’est avec eux, mais aussi avec son ami, le rabbin argentin Abraham Skorka, et avec le vice-président de l’Université Al-Azhar du Caire, Abbas Shuman, que le pape a ensuite rejoint le parvis où les attendaient les représentants de toutes les religions pour la cérémonie conclusive. Une cérémonie dont on retiendra le témoignage de la jeune réfugiée syrienne, Tamar Mikalli, évoquant la mosaïque de religions de son enfance. « Puis la guerre a éclaté… Je n’ai pas encore bien compris pourquoi », confie la jeune exilée, implorant « à vous tous hommes de religion, et à vous, Saint-Père, une prière pour la paix ».

Mais si François a voulu être un parmi d’autres, sa venue à Assise aura eu le mérite de convaincre quelques hésitants, conscients qu’hier un responsable religieux se devait d’être là, aux côtés du pape. « Même des cardinaux un peu réticents au départ à ce type de rencontre ont accompagné le pape, reconnaît un membre de la communauté. Le fait qu’ils soient là et que, finalement, ils découvrent ce dialogue, est important. »

La rencontre de Sant’Egidio s’est traduite par une multitude de forums où l’on pouvait voir un évêque pakistanais discuter avec un universitaire iranien, une prix Nobel américaine avec un intellectuel saoudien… Des discussions fortes, souvent engagées, qui n’ont pas éludé les questions qui fâchent. Ainsi ce témoignage d’Yvette, réfugiée centrafricaine en Italie, interpellant cardinaux et responsables musulmans sur la situation de son pays : « J’ai risqué ma vie pour fuir mon pays. Mais d’où venaient les armes des mercenaires ? Qui vend les armes de ceux qui massacrent les enfants d’Alep ? »

Signe de cette irruption constante du réel dans les rencontres : le déjeuner auquel participait le pape, hier, dans le grand et magnifique réfectoire du couvent Saint-François, mélange inédit de mondanité et d’humanité où l’on pouvait voir, à quelques mètres de distance, le grand-duc de Luxembourg et une jeune réfugiée syrienne voilée avec sa petite fille. Devant les responsables chrétiens réunis dans la basilique inférieure pour une prière commune, puis devant tous les responsables religieux réunis ensuite sur la place, François a, à deux reprises, exhorté à se faire les porte-parole des sans-voix. 21.09.2016Surtout, le pape a insisté hier soir pour que les différentes religions trouvent ensemble, dans la prière, la force de résister à la violence. « Nous n’avons pas prié aujourd’hui les uns contre les autres, comme c’est malheureusement arrivé parfois dans l’histoire, a-t-il relevé. Sans syncrétisme et sans relativisme, nous avons en revanche prié les uns à côté des autres, les uns pour les autres »(lire l’extrait ci-contre). Citant ses prédécesseurs Jean-Paul II et Benoît XVI, il a condamné toute utilisation de la violence au nom de Dieu, mais aussi exhorté les religions à l’action, pour que « la prière et la volonté de collaborer engagent une vraie paix qui n’est pas illusoire ». « Notre route consiste à nous immerger dans les situations et à donner la première place à celui qui souffre ; d’assumer les conflits et de les guérir de l’intérieur ; de parcourir avec cohérence les voies du bien, en repoussant les faux-fuyants du mal ; d’entreprendre patiemment, avec l’aide de Dieu et de la bonne volonté, des processus de paix », a insisté le pape qui, quelques instants plus tôt, avait dénoncé « le paganisme de l’indifférence ».

« Non à la guerre ! Que le cri de douleur de tant d’innocents ne reste pas inécouté. (…) Qu’augmente l’engagement concret pour éliminer les causes sous-jacentes aux conflits : les situations de pauvreté, d’injustice et d’inégalité, l’exploitation et le mépris de la vie humaine » : l’appel final de la rencontre, avec la ferme condamnation de toute violence au nom de Dieu, devait aussi traduire la volonté d’engagement et d’action des responsables religieux. Beaucoup ont aujourd’hui conscience qu’il ne suffit plus de condamner la violence au nom de Dieu, mais de s’engager concrètement.

Ainsi quand, dans une discussion sur le terrorisme, Anouar Kbibech n’hésite pas à interpeller ses coreligionnaires : « Au-delà du discours sur le fait que les religions ne sont pas violentes, que faisons-nous, comme musulmans, pour que l’islam ne soit plus sali par les terroristes ? »« Que faisons-nous pour les jeunes endoctrinés ? Que proposons-nous pour qu’ils grandissent avec des principes solides ? », interroge en écho Nadia Bouzekri, présidente des Jeunes musulmans d’Italie. La manière dont les discussions des responsables musulmans s’animent ensuite dans les couloirs montre que, petit à petit, les réflexions s’affûtent. Pour l’instant encore sans résultat concret. En remettant à des enfants leur appel final, le pape et les responsables religieux ont bien conscience que les processus de paix qu’ils veulent entamer prendront du temps.

Nicolas Senèze avec Guillaume Goubert

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: NON à la guerre   Jeu 22 Sep 2016, 12:43

mario-franc_lazur a écrit:
Le pape a insisté hier soir pour que les différentes religions trouvent ensemble, dans la prière, la force de résister à la violence. « Nous n’avons pas prié aujourd’hui les uns contre les autres, comme c’est malheureusement arrivé parfois dans l’histoire, a-t-il relevé. Sans syncrétisme et sans relativisme, nous avons en revanche prié les uns à côté des autres, les uns pour les autres » (lire l’extrait ci-contre).  


Voilà, c'est important que ce soit dit clairement et distinctement,
pour ne pas perturber ceux qui sont le plus fragiles, les moins instruits, et les moins matures :
sans relativisme et sans syncrétisme !

Nos religions sont théologiquement incompatibles entre elles.... Or, il n'est pas nécessaire de leur trouver une unité intérieure, pour participer à des actions communes, à des déjeuners communs, à des discussions communes...; éventuellement à des prières communes, mais avec la restriction qu'il ne faut pas laisser croire aux gens que nous prions selon les mêmes rites, le même Dieu et la même foi.

Sans relativisme et sans syncrétisme.....c'est très bien.  


Citation :
Ainsi quand, dans une discussion sur le terrorisme, Anouar Kbibech n’hésite pas à interpeller ses coreligionnaires : « Au-delà du discours sur le fait que les religions ne sont pas violentes, que faisons-nous, comme musulmans, pour que l’islam ne soit plus sali par les terroristes ? »« Que faisons-nous pour les jeunes endoctrinés ? Que proposons-nous pour qu’ils grandissent avec des principes solides ? », interroge en écho Nadia Bouzekri, présidente des Jeunes musulmans d’Italie.
 
Ils pourraient peut-être désacraliser le Coran ?
reconnaitre qu'il a été inventé et mis par écrit par des bédouins ?
et le purger des crimes qu'il prescrit ?


Si ce n'était pas trop demander ????
Finalement, il ne s'agirait que de prendre en compte la réalité de son écriture telle que les musulmans eux-mêmes l'ont racontée,
avant 848,
date où l'incréation du Coran a été inventée, promulguée, proclamée, par un calife irresponsable !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NON à la guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
NON à la guerre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...
» Les chariots de guerre
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» Le cheval de Troie :La Guerre de Troie a-t-elle eu lieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: