Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Baisse des charges: ca suffit!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Baisse des charges: ca suffit!   Dim 11 Déc 2016, 15:05

11.12.2016

Bonjour,

Je partage avec vous cet article. Il va à contre courant de ce que martèlent nombres de politique.

Non baisser les charges n est pas une solution. Non la protection sociale n est pas une faiblesse mais un atout:

http://m.nouvelobs.com/economie/20161208.OBS2393/baisse-des-charges-ca-suffit.html?xtref=android-app%3A%2F%2Fcom.google.android.apps.genie.geniewidget#android-app://com.google.android.apps.genie.geniewidget



Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Dim 11 Déc 2016, 22:43

emmanuelle78 a écrit:
11.12.2016

Bonjour,

Je partage avec vous cet article. Il va à contre courant de ce que martèlent nombres de politique.

Non baisser les charges n est pas une solution. Non la protection sociale n est pas une faiblesse mais un atout:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




les charges asphyxie les entreprises , elles sont insupportables pour une entreprise .
exemple d'une petite entreprise .
salaire moyen 2000e net .
charges patronale 1100€
sur 50 employés 55000€ mois
sur l'année plus de 600000€

une entreprise qui doit se moderniser et investir tous les trois ans aurait en trésorerie 1millions 800000€
de quoi se développer , et se moderniser .

1.8 millions d'euros a la poubelle , et tout le monde au chomage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Lun 12 Déc 2016, 01:36

Illustration de ce qu' évoque l article. Il est difficile de penser hors de ce paradigme.

L' as tu lu cet article pour débattre sur les points qu' il soulève?


Les charges c'est: des infrastructures, des employés formés, en bonne santé et donc performants, une société qui vit confortablement et donc peut consommer biens et services. Voilà c est ça les charges. Les réduire c'est appauvrir la société et donc l entreprise.
Le leitmotiv " baisse des charges" comporte un biais, empêche de viser l excellence et nie le bienfondes de la protection sociale. Cf  silicon valley.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Lun 12 Déc 2016, 10:58

emmanuelle78 a écrit:
Illustration de ce qu' évoque l article. Il est difficile de penser hors de ce paradigme.

L' as tu lu cet article pour débattre sur les points qu' il soulève?


Les charges c'est: des infrastructures, des employés formés, en bonne santé et donc performants, une société qui vit confortablement et donc peut consommer biens et services. Voilà c est ça les charges. Les réduire c'est appauvrir la société et donc l entreprise.
Le leitmotiv " baisse des charges" comporte un biais, empêche de viser l excellence et nie le bienfondes de la protection sociale. Cf  silicon valley.


Les charges sont un moyen de redistribution des richesses d'autant plus nécessaires que cette redistribution qui devait se faire par les salaires, et donc par le travail, diminue de plus en plus avec la diminution du travail disponible.

Pas de travail pas de salaire, pas de salaire pas de consommation et il n'y aura plus de charge à payer puisqu'il n'y aura plus de client.

Je sais que c'est très simpliste comme démonstration et qu'elle a de quoi faire sourire les spécialistes de l'économie, mais au delà du débat technique il y a le débat moral et religieux car les charges actuelles permettent aux plus démunis d'accéder à un minimum de consommation et à un maintien de la cohésion sociale.

Il n'est pas moins paradoxal que c'est une athée qui donne une leçon de générosité à un déiste qui n'a que des réponses comptables à opposer.
Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Lun 12 Déc 2016, 11:56

Skander a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Illustration de ce qu' évoque l article. Il est difficile de penser hors de ce paradigme.

L' as tu lu cet article pour débattre sur les points qu' il soulève?


Les charges c'est: des infrastructures, des employés formés, en bonne santé et donc performants, une société qui vit confortablement et donc peut consommer biens et services. Voilà c est ça les charges. Les réduire c'est appauvrir la société et donc l entreprise.
Le leitmotiv " baisse des charges" comporte un biais, empêche de viser l excellence et nie le bienfondes de la protection sociale. Cf  silicon valley.


Les charges sont un moyen de redistribution des richesses d'autant plus nécessaires que cette redistribution qui devait se faire par les salaires, et donc par le travail, diminue de plus en plus avec la diminution du travail disponible.

Pas de travail pas de salaire, pas de salaire pas de consommation et il n'y aura plus de charge à payer puisqu'il n'y aura plus de client.

Je sais que c'est très simpliste comme démonstration et qu'elle a de quoi faire sourire les spécialistes de l'économie, mais au delà du débat technique il y a le débat moral et religieux car les charges actuelles permettent aux plus démunis d'accéder à un minimum de consommation et à un maintien de la cohésion sociale.

Il n'est pas moins paradoxal que c'est une athée qui donne une leçon de générosité à un déiste qui n'a que des réponses comptables à opposer.
tu as raison, augmentons les charges qui pèsent sur l'emploi d'emmanuelle .
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mar 13 Déc 2016, 11:49

Skander a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Illustration de ce qu' évoque l article. Il est difficile de penser hors de ce paradigme.

L' as tu lu cet article pour débattre sur les points qu' il soulève?


Les charges c'est: des infrastructures, des employés formés, en bonne santé et donc performants, une société qui vit confortablement et donc peut consommer biens et services. Voilà c est ça les charges. Les réduire c'est appauvrir la société et donc l entreprise.
Le leitmotiv " baisse des charges" comporte un biais, empêche de viser l excellence et nie le bienfondes de la protection sociale. Cf  silicon valley.


Les charges sont un moyen de redistribution des richesses d'autant plus nécessaires que cette redistribution qui devait se faire par les salaires, et donc par le travail, diminue de plus en plus avec la diminution du travail disponible.

Pas de travail pas de salaire, pas de salaire pas de consommation et il n'y aura plus de charge à payer puisqu'il n'y aura plus de client.

Je sais que c'est très simpliste comme démonstration et qu'elle a de quoi faire sourire les spécialistes de l'économie, mais au delà du débat technique il y a le débat moral et religieux car les charges actuelles permettent aux plus démunis d'accéder à un minimum de consommation et à un maintien de la cohésion sociale.

Il n'est pas moins paradoxal que c'est une athée qui donne une leçon de générosité à un déiste qui n'a que des réponses comptables à opposer.
generosité sur le compte des autres ?
generosité sur le dos de celui qui a pris le risque bien souvent de mettre tout son patrimoine en peril .
et qui n'aura meme pas le droit au chomage , en cas de faillite ?
emanuelle est certainement une fonctionnaire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mar 13 Déc 2016, 13:41

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Illustration de ce qu' évoque l article. Il est difficile de penser hors de ce paradigme.

L' as tu lu cet article pour débattre sur les points qu' il soulève?


Les charges c'est: des infrastructures, des employés formés, en bonne santé et donc performants, une société qui vit confortablement et donc peut consommer biens et services. Voilà c est ça les charges. Les réduire c'est appauvrir la société et donc l entreprise.
Le leitmotiv " baisse des charges" comporte un biais, empêche de viser l excellence et nie le bienfondes de la protection sociale. Cf  silicon valley.


Les charges sont un moyen de redistribution des richesses d'autant plus nécessaires que cette redistribution qui devait se faire par les salaires, et donc par le travail, diminue de plus en plus avec la diminution du travail disponible.

Pas de travail pas de salaire, pas de salaire pas de consommation et il n'y aura plus de charge à payer puisqu'il n'y aura plus de client.

Je sais que c'est très simpliste comme démonstration et qu'elle a de quoi faire sourire les spécialistes de l'économie, mais au delà du débat technique il y a le débat moral et religieux car les charges actuelles permettent aux plus démunis d'accéder à un minimum de consommation et à un maintien de la cohésion sociale.

Il n'est pas moins paradoxal que c'est une athée qui donne une leçon de générosité à un déiste qui n'a que des réponses comptables à opposer.


generosité sur le compte des autres ?
generosité sur le dos de celui qui a pris le risque bien souvent de mettre tout son patrimoine en peril .
et qui n'aura meme pas le droit au chomage , en cas de faillite ?
emanuelle est certainement une fonctionnaire



Pour ma part je suis ouvrier électricien dans le bâtiment et le travail est devenu rare pour les Français pour la bonne raison du travail détaché.

On peut toujours baisser les charges et les salaires, un Roumains ou un Bulgare qui est détaché en France coûte 600€ à son employeur, le reste du salaire qui devrait être égal au SMIC reste dans sa poche, soit-disant pour payer les frais de bouche, etc ...

Quand aux cotisations sociales qui devraient être payées en Roumanie ou en Bulgarie (ces deux pays ne sont que des exemples parmi d'autres) qui va vérifier qu'elles le sont et que ces travailleurs sont déclarés dans leur pays s'origine.

La fraude existe et elle est gigantesque, je la vois tous les jours sur les chantiers où je travaille. Et ne crois pas que j'ai quelque-chose contre ces travailleurs détachés, ce sont de braves gens honnêtes et travailleurs, ils n'hésitent pas à donner un coup de main ou prêter des outils, ils sont les premières victimes de ce trafic de travailleurs.

Ce système ruine les ouvriers Français en détruisant leurs emplois et leurs salaires en conséquence. Par exemple, quand un ouvrier détaché a un accident au travail, soit il se soigne par ses propres moyens soit il rentre vite fait chez lui, car la plupart du temps il n'est pas déclaré, seuls quelques-uns le sont pour justifier la présence des autres.

C'est ce genre de comportement qu'il faut réguler. Un artisan, un travailleur indépendant ou un commerçant a besoin qu'il y ait des salaires distribués à des travailleurs qui puissent consommer et dépenser. Si ces salaires sont réduits de moitié à des gens qui vont économiser jusqu'à la misère pour en envoyer un maximum à leur famille au dehors du pays, les indépendants, les PME, tous ces gens qui ont investi jusqu'à leur patrimoine n'auront tout simplement plus de client, ou pas assez, ou pas assez argentés, pour vivre de leur travail.

Baisser les charges ? La bonne idée, ceux qui ont peu de moyens en auront encore moins et cet argent ne sera pas redistribué. Où iront les économies ?
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mar 13 Déc 2016, 22:23

Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:



Les charges sont un moyen de redistribution des richesses d'autant plus nécessaires que cette redistribution qui devait se faire par les salaires, et donc par le travail, diminue de plus en plus avec la diminution du travail disponible.

Pas de travail pas de salaire, pas de salaire pas de consommation et il n'y aura plus de charge à payer puisqu'il n'y aura plus de client.

Je sais que c'est très simpliste comme démonstration et qu'elle a de quoi faire sourire les spécialistes de l'économie, mais au delà du débat technique il y a le débat moral et religieux car les charges actuelles permettent aux plus démunis d'accéder à un minimum de consommation et à un maintien de la cohésion sociale.

Il n'est pas moins paradoxal que c'est une athée qui donne une leçon de générosité à un déiste qui n'a que des réponses comptables à opposer.


generosité sur le compte des autres ?
generosité sur le dos de celui qui a pris le risque bien souvent de mettre tout son patrimoine en peril .
et qui n'aura meme pas le droit au chomage , en cas de faillite ?
emanuelle est certainement une fonctionnaire



Pour ma part je suis ouvrier électricien dans le bâtiment et le travail est devenu rare pour les Français pour la bonne raison du travail détaché.

On peut toujours baisser les charges et les salaires, un Roumains ou un Bulgare qui est détaché en France coûte 600€ à son employeur, le reste du salaire qui devrait être égal au SMIC reste dans sa poche, soit-disant pour payer les frais de bouche, etc ...

Quand aux cotisations sociales qui devraient être payées en Roumanie ou en Bulgarie (ces deux pays ne sont que des exemples parmi d'autres) qui va vérifier qu'elles le sont et que ces travailleurs sont déclarés dans leur pays s'origine.

La fraude existe et elle est gigantesque, je la vois tous les jours sur les chantiers où je travaille. Et ne crois pas que j'ai quelque-chose contre ces travailleurs détachés, ce sont de braves gens honnêtes et travailleurs, ils n'hésitent pas à donner un coup de main ou prêter des outils, ils sont les premières victimes de ce trafic de travailleurs.

Ce système ruine les ouvriers Français en détruisant leurs emplois et leurs salaires en conséquence. Par exemple, quand un ouvrier détaché a un accident au travail, soit il se soigne par ses propres moyens soit il rentre vite fait chez lui, car la plupart du temps il n'est pas déclaré, seuls quelques-uns le sont pour justifier la présence des autres.

C'est ce genre de comportement qu'il faut réguler. Un artisan, un travailleur indépendant ou un commerçant a besoin qu'il y ait des salaires distribués à des travailleurs qui puissent consommer et dépenser. Si ces salaires sont réduits de moitié à des gens qui vont économiser jusqu'à la misère pour en envoyer un maximum à leur famille au dehors du pays, les indépendants, les PME, tous ces gens qui ont investi jusqu'à leur patrimoine n'auront tout simplement plus de client, ou pas assez, ou pas assez argentés, pour vivre de leur travail.

Baisser les charges ? La bonne idée, ceux qui ont peu de moyens en auront encore moins et cet argent ne sera pas redistribué. Où iront les économies ?
le gros des impôts c'est la tva , les impots sur les benefices sont justifiables , si l'entreprise gagne , elle doit reverser 33 pour cent de ses benefices .
les charges patronale sont injustes , que le patron soit en difficulté ou presque en faillite , il doit payer ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mer 14 Déc 2016, 08:05

gerard2007 a écrit:


le gros des impôts c'est la tva , les impots sur les benefices sont justifiables , si l'entreprise gagne , elle doit reverser 33 pour cent de ses benefices .
les charges patronale sont injustes , que le patron soit en difficulté ou presque en faillite , il doit payer ...


C'est exact et c'est le problème des charges qui doivent être payées quelle que soit la situation financière de l'employeur.

Mais dans ce cas une réduction des charges patronales de quelques points ne changerait pas grand chose à sa situation sinon peut-être à retarder des échéances difficiles.

La capitalisme se justifie par la redistribution des richesses par les salaires, c'est à dire par le travail, alors rendons leur travail et leur salaire aux centaines de milliers d'ouvriers qui ont perdu le leur à cause de la fraude aux travailleurs détachés et la chaîne des emplois et de la consommation sera relancée.

Les petits patrons des PME et les artisans sont autant victimes de ça que les travailleurs, ce sont les grosses boîtes qui profitent de ce travail au noir officialisé par la commission européenne.

Baisser les charges sera une mesure apparemment satisfaisante qui fera plaisir à certains qui n'y voient que de l'assistanat, mais ces allègements ne représenterons jamais une grosse économie capable de relancer l'économie. On l'a vu avec la diminution drastique de la TVA chez les restaurateurs, les résulats n'ont pas été à la hauteur de ce qui était annoncé.

La baisse d'environ 14% que ça représentait a été dans la plupart des cas intégrées au chiffre d'affaire, je ne crois pas qu'un futur gouvernement baissera les charges jusqu'à moins 14%.

Quand au manque à gagner, où va-t-on le prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mer 14 Déc 2016, 09:00

Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:


le gros des impôts c'est la tva , les impots sur les benefices sont justifiables , si l'entreprise gagne , elle doit reverser 33 pour cent de ses benefices .
les charges patronale sont injustes , que le patron soit en difficulté ou presque en faillite , il doit payer ...


C'est exact et c'est le problème des charges qui doivent être payées quelle que soit la situation financière de l'employeur.

Mais dans ce cas une réduction des charges patronales de quelques points ne changerait pas grand chose à sa situation sinon peut-être à retarder des échéances difficiles.

La capitalisme se justifie par la redistribution des richesses par les salaires, c'est à dire par le travail, alors rendons leur travail et leur salaire aux centaines de milliers d'ouvriers qui ont perdu le leur à cause de la fraude aux travailleurs détachés et la chaîne des emplois et de la consommation sera relancée.

Les petits patrons des PME et les artisans sont autant victimes de ça que les travailleurs, ce sont les grosses boîtes qui profitent de ce travail au noir officialisé par la commission européenne.

Baisser les charges sera une mesure apparemment satisfaisante qui fera plaisir à certains qui n'y voient que de l'assistanat, mais ces allègements ne représenterons jamais une grosse économie capable de relancer l'économie. On l'a vu avec la diminution drastique de la TVA chez les restaurateurs, les résulats n'ont pas été à la hauteur de ce qui était annoncé.

La baisse d'environ 14% que ça représentait a été dans la plupart des cas intégrées au chiffre d'affaire, je ne crois pas qu'un futur gouvernement baissera les charges jusqu'à moins 14%.

Quand au manque à gagner, où va-t-on le prendre ?
la baisse de tva pour les restaurateurs fut un véritable ballon d'oxygène .
mais si les clients sont de plus en plus rare , rien n'y fera .
il faut aussi augmenter le pouvoir d'achat du salarié par une baisse de ses charges salariales et patronale
quand un patron donne 1940€ a son employé , il en reverse 1400€ a l'URSSAF .
autant donné une partie supplémentaire au salarié plutôt qu'a l'URSSAF ?
400€ de plus au salarié , 200€ de baisse au patron et 800€ pour l'URSSAF .
pour un couple qui travaillent l'augmentation de 800€ de salaire leur donnerait un pouvoir d'achat confortable .
mais il y aurait moins d'assistanat , moins de sécurité sociale , et plus de motivation pour travailler
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mer 14 Déc 2016, 15:39

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:


le gros des impôts c'est la tva , les impots sur les benefices sont justifiables , si l'entreprise gagne , elle doit reverser 33 pour cent de ses benefices .
les charges patronale sont injustes , que le patron soit en difficulté ou presque en faillite , il doit payer ...




Les petits patrons des PME et les artisans sont autant victimes de ça que les travailleurs, ce sont les grosses boîtes qui profitent de ce travail au noir officialisé par la commission européenne.

Baisser les charges sera une mesure apparemment satisfaisante qui fera plaisir à certains qui n'y voient que de l'assistanat, mais ces allègements ne représenterons jamais une grosse économie capable de relancer l'économie. On l'a vu avec la diminution drastique de la TVA chez les restaurateurs, les résulats n'ont pas été à la hauteur de ce qui était annoncé.

La baisse d'environ 14% que ça représentait a été dans la plupart des cas intégrées au chiffre d'affaire, je ne crois pas qu'un futur gouvernement baissera les charges jusqu'à moins 14%.

Quand au manque à gagner, où va-t-on le prendre ?


la baisse de tva pour les restaurateurs fut un véritable ballon d'oxygène .
mais si les clients sont de plus en plus rare , rien n'y fera .
il faut aussi augmenter le pouvoir d'achat du salarié par une baisse de ses charges salariales et patronale
quand un patron donne 1940€ a son employé , il en reverse 1400€ a l'URSSAF .
autant donné une partie supplémentaire au salarié plutôt qu'a l'URSSAF ?
400€ de plus au salarié , 200€ de baisse au patron et 800€ pour l'URSSAF .
pour un couple qui travaillent l'augmentation de 800€ de salaire leur donnerait un pouvoir d'achat confortable .
mais il y aurait moins d'assistanat , moins de sécurité sociale , et plus de motivation pour travailler


J'ai été commerçant moi-même pendant plusieurs années à Marseille (aux Cinq Avenues) et j'ai connu cette situation abominable qui est de travailler jusqu'à plus d'heures six jours par semaine sans même arriver à extraire un salaire équivalent au SMIC, alors que je devais le déclarer et payer les charges inhérentes à un salaire que je n'avais pas. Ma situation n'était et n'est toujours pas exceptionnelle.

Le jour où j'ai pu devenir un simple salarié après avoir réussi à vendre mon affaire (les dettes ont pratiquement tout avalées) a été une délivrance et je me suis juré de ne plus m'y laisser prendre.

Tes chiffres sont authentiques mais c'est le prix de la solidarité, on ne sait pas ce qui adviendra dans une société fracturée de plusieurs façons comme c'est le cas aujourd'hui si en plus on aboutit à une augmentation de la précarité.

C'est d'ailleurs cette perspective qui retiendra (du moins je l'espère) les futurs gouvernements, quels qu'ils soient, de couper dans le vif les aides sociales. Je crois que Fillon a déjà commencé à revenir sur son projet de diminuer la sécurité sociale.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mer 14 Déc 2016, 21:23

Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:




Les petits patrons des PME et les artisans sont autant victimes de ça que les travailleurs, ce sont les grosses boîtes qui profitent de ce travail au noir officialisé par la commission européenne.

Baisser les charges sera une mesure apparemment satisfaisante qui fera plaisir à certains qui n'y voient que de l'assistanat, mais ces allègements ne représenterons jamais une grosse économie capable de relancer l'économie. On l'a vu avec la diminution drastique de la TVA chez les restaurateurs, les résulats n'ont pas été à la hauteur de ce qui était annoncé.

La baisse d'environ 14% que ça représentait a été dans la plupart des cas intégrées au chiffre d'affaire, je ne crois pas qu'un futur gouvernement baissera les charges jusqu'à moins 14%.

Quand au manque à gagner, où va-t-on le prendre ?


la baisse de tva pour les restaurateurs fut un véritable ballon d'oxygène .
mais si les clients sont de plus en plus rare , rien n'y fera .
il faut aussi augmenter le pouvoir d'achat du salarié par une baisse de ses charges salariales et patronale
quand un patron donne 1940€ a son employé , il en reverse 1400€ a l'URSSAF .
autant donné une partie supplémentaire au salarié plutôt qu'a l'URSSAF ?
400€ de plus au salarié , 200€ de baisse au patron et 800€ pour l'URSSAF .
pour un couple qui travaillent l'augmentation de 800€ de salaire leur donnerait un pouvoir d'achat confortable .
mais il y aurait moins d'assistanat , moins de sécurité sociale , et plus de motivation pour travailler


J'ai été commerçant moi-même pendant plusieurs années à Marseille (aux Cinq Avenues) et j'ai connu cette situation abominable qui est de travailler jusqu'à plus d'heures six jours par semaine sans même arriver à extraire un salaire équivalent au SMIC, alors que je devais le déclarer et payer les charges inhérentes à un salaire que je n'avais pas. Ma situation n'était et n'est toujours pas exceptionnelle.

Le jour où j'ai pu devenir un simple salarié après avoir réussi à vendre mon affaire (les dettes ont pratiquement tout avalées) a été une délivrance et je me suis juré de ne plus m'y laisser prendre.

Tes chiffres sont authentiques mais c'est le prix de la solidarité, on ne sait pas ce qui adviendra dans une société fracturée de plusieurs façons comme c'est le cas aujourd'hui si en plus on aboutit à une augmentation de la précarité.

C'est d'ailleurs cette perspective qui retiendra (du moins je l'espère) les futurs gouvernements, quels qu'ils soient, de couper dans le vif les aides sociales. Je crois que Fillon a déjà commencé à revenir sur son projet de diminuer la sécurité sociale.
si tu as été commerçant , tu as touché du doigt les difficultés de cette profession , d'ailleurs EMMANUELLE qui a lancé cette discutions , et qui doit être fonctionnaire , aurait mieux fait de se taire , son silence en dit long ..
fillon va prendre cette voies , je pense ... soulager les petites entreprises pour qu'elles embauchent et soulage le travail titanesque du petit commerçant .
qui en plus d'être massacré d'impôt de charges , n'aura pas de retraite .

petite anecdote .
mon père me disait toujours , que la France etait un pays de fous , il me donnait l'exemple de ma grand mère et du pauvre commerçant
Revenir en haut Aller en bas
Anoushirvan




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mer 14 Déc 2016, 21:33

gerard2007 a écrit:
si tu as été commerçant , tu as touché du doigt les difficultés de cette profession , d'ailleurs EMMANUELLE qui a lancé cette discutions , et qui doit être fonctionnaire , aurait mieux fait de se taire , son silence en dit long ..

J'ai déjà eu l'occasion d'échanger avec Emmanuelle, et non, elle n'est pas fonctionnaire. Mais vraiment pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Mer 14 Déc 2016, 23:54

Bonjour,

Pour relancer la productivité, il faut relancer la demande, ceux qui peuvent investir dans des contrats publicitaires télévisés ont donc forcement un avantage sur les petites entreprises qui ne peuvent pas se le permettre.

L'économie peut se relancer si la consommation augmente, ce qui pose soucis sur un plan écologique. il faut aussi se tourner vers une autre façon de consommer ce qui présente un intérêt dans l'innovation qui est aussi un élément déterminant dans la compétitivité. la compétitivité n'est jamais saine, mais si il s'agit de préserver notre espace vital, pourquoi pas.

En tout cas si personne n'achète, rien ne se vend, et charges ou pas, si rien ne se vend, il n'y a pas de productivité.


Il y a une solution simple, que les finlandais sont prés à aborder, les allemands y pensent. Il s'agit de baisser la dette publique en supprimant toutes les allocations pour la remplacer par un revenu social minimum pour tous.

L'économie se fait dans l'arrêt des financements des services publiques qui gèrent les différents dossiers. Il n'y aurait plus ni AAH, ni minimum vieillesse, ni RSA, ni allocation familiale, donc une reduction considérable des frais de dossier. la possibilité de réduire les frais publiques en diminuant ainsi le nombre de fonctionnaires.

De plus pour un jeune couple au smic, sans enfant, il y aurait une meilleur accessibilité à la propriété. le bâtiment est un secteur de productivité mais aussi un coup très élevé quand il s'agit de logement sociaux qui est lui même le vecteur de problème d'ordre sociétal.

Prenons un exemple, un couple qui a des revenus de 2400 euros à 2. Comme pour l'instant, il y a un débat sur le montant de ce minimum sociale national ( de 450 euros à 850 euros par personne ) basons nous sur 600 euros. Les 2 le recevant, leur revenu s'élèverait à 2 400 + 600 x 2, soit 3600 euros. Bien sûr ils payeraient un impôt sur le revenu plus important, ce qui permettrait également à l'état de recevoir plus de revenu par habitant. Mais ce couple aurait la possibilité de consommer d'avantage voir, le jour où ils ont un enfant, prévoir pendant une période, que l'un d'entre eux cesse sont activité salariale. De ce fait leur revenu s'élèverait + 1200 + 2 x 600, soit 2400 euros.

Ceci permettrait aussi aux entreprises de pouvoir d'avantage proposer des CDD sans avoir de débat sur la précarité et finalement chacun serait libre de travailler comme il l'entend.

Ce système peut paraître inégalitaire, puisqu'un chef d'entreprise et un chômeur toucherait la même chose. Mais il faut aussi réfléchir à la réalité de " l'uberéconomie ", un des éléments qui nous oblige à penser le statut du salarié autrement.

En tout cas, ce système permet plus de possibilité de choix individuels et favorise l'esprit entreprenant, car je pense que pour l'instant, la majorité des salariés se demandent pourquoi ils travaillent finalement.

Facteur de démotivation qui nuit gravement au bilan de compétitivité.

A voir.

Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 06:11

emmanuelle78 a écrit:
Je partage avec vous cet article. Il va à contre courant de ce que martèlent nombres de politique.

Non baisser les charges n est pas une solution. Non la protection sociale n est pas une faiblesse mais un atout.


Ma pauvre Emmanuelle,
le jour où notre économie aura achevé sa faillite,
il n'y aura plus aucune protection sociale et pour personne,
ni pour les retraités,
ni pour les malades,
ni pour les handicapés,
ni pour les chômeurs (de bonne foi ou fainéants : ils seront tous traités pareil, ils n'auront plus rien)
C'est ce qui s'est passé en union soviétique après la faillite de la chute du mur. Ils n'avaient plus rien... d'ailleurs dans un pays comme l'Arménie (ex république soviétique) ils n'ont toujours pas de sécurité sociale. Si tu veux être opéré d'une fracture ouverte, il faut arriver avec les sous...
Toi et tous tes copains coco (communistes/socialistes) vous avez ruiné le pays avec vos âneries. Vous racontez (et vous faites) n'importe quoi depuis 100 ans. On ne peut pas raconter d'un transfert social (soin, retraite) va être forcement versé sous prétexte qu'il semble indispensable. Quand il n'y a plus d'argent, il n'y a plus d'argent.

Tu n'as pas l'air de le savoir, mais faire faillite, même pour un état comme la France, c'est possible.

On a fait faillite en 1945, et en 1918... nous sortions alors de deux guerres. Actuellement notre taux d'endettement est identique à ceux de ces deux époques.... et nous ne sortons pas d'une guerre, il n'y a pas de frais militaires qui vont s'arrêter brutalement. Nous ne pouvons plus continuer à dépenser comme nous le faisons actuellement.... alors qu'en plus nos revenus diminuent.
Nos dépenses, c'est notre incurie, notre imprévoyance, notre irresponsabilité, notre naïveté.
Notre refus du développement économique et de l’enrichissement de nos entreprises, c'est notre stupidité, notre ignorance, notre sottise...et notre haine (irrationnelle) du riche : cela ruine tout.


NOUS DEVONS FINANCER LA PROTECTION SOCIALE (retraite, maladie, handicap),
AVEC DE LA CRÉATION DE RICHESSE PRODUITE PAR LES ENTREPRISES,
ET NON PAR DE LA DETTE !



Est-ce si difficile à comprendre ?

Il faut ABSOLUMENT relancer l'économie, en fabriquant des produits exportables,
et non en favorisant les dépenses des ménages (qui achètent des produits importés).
Ce n'est pas en donnant de l'argent aux pauvres- sans travail en contrepartie - (pour qu'ils consomment), qu'on relance l'économie,
mais en favorisant la production par les entreprises de richesses exportables (et au passage les pauvres ont trouvé du travail dans ces mêmes entreprises, et se sont enrichis en travaillant).

Quand ton idéologie marxiste arrêtera-t-elle de contaminer ton intelligence ?
Si tu as absolument besoin de croire en quelque chose, tu ferais mieux de retrouver ta foi catholique. Tiens, deviens musulmane, si tu as absolument besoin de dogmes stupides, rigides, et irréformables.... cela pourra certainement t'aider à quitter ton marxisme !

Tu serais moins bigote, moins croyante, moins sectaire, en étant monothéiste, qu'avec tes actuelles convictions économiques et politiques qui sont autant de foutaises irrationnelles basés sur de la foi marxiste et de l'idéologie sans preuve.

Toi, les politiques de gauche, et la totalité de la presse française, vous êtes des criminels et des traîtres à la patrie.
Vous avez bousillé le pays dans les faits, en pratique, et maintenant vous empêchez les gens de comprendre ces simples phénomènes économiques que je t'ai décris plus haut.
Ce que tu proposes, c'est la ruine garantie... car cela a toujours été la ruine, et cela est actuellement la ruine.

Quand je lis tes âneries, je me dis qu'il faut que mes enfants fichent le camp de ce pays foutu.
Actuellement, les plus diplômés, les plus entreprenants, et les plus dynamiques partent faire fortune ailleurs.
Il ne reste chez nous que les plus mous, les moins dynamiques, ceux qui ont une vocation de fonctionnaires. Les gens ne reviennent en France que quand ils sont malades.
On est foutu.






Article comparant les taux de charges des entreprises en France, Allemagne, GB :
 
trouvé ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 07:36

Tonton a écrit:
Bonjour,

Pour relancer la productivité, il faut relancer la demande, ceux qui peuvent investir dans des contrats publicitaires télévisés ont donc forcement un avantage sur les petites entreprises qui ne peuvent pas se le  permettre.

L'économie  peut se relancer  si la consommation augmente, ce qui pose soucis sur un plan écologique.  il faut aussi  se tourner vers une autre façon de consommer ce qui présente un intérêt dans l'innovation qui est aussi un élément déterminant dans la compétitivité. la compétitivité  n'est jamais saine, mais si il s'agit de préserver notre espace vital, pourquoi pas.

En tout cas si personne n'achète, rien ne se vend, et charges ou pas, si rien ne se vend, il n'y a pas de productivité.


Il y a une solution simple, que les finlandais sont prés à aborder, les allemands y pensent. Il s'agit de baisser la dette publique en supprimant toutes les allocations pour la remplacer par un revenu social minimum pour tous.

L'économie se fait dans l'arrêt des financements des services publiques qui gèrent les différents dossiers. Il n'y aurait plus ni AAH, ni minimum vieillesse, ni RSA, ni allocation familiale, donc une reduction considérable des frais de dossier. la possibilité de réduire les frais publiques en diminuant ainsi le nombre de fonctionnaires.

De plus pour un jeune couple au smic, sans enfant, il y aurait une meilleur accessibilité à la propriété. le bâtiment est un secteur de productivité mais aussi un coup très élevé quand il s'agit de logement sociaux qui est lui même le vecteur de problème d'ordre sociétal.

Prenons un exemple, un couple qui a des revenus de 2400 euros à 2. Comme pour l'instant, il y a un débat sur le montant de ce minimum sociale national ( de 450 euros à 850 euros par personne ) basons nous sur 600 euros. Les 2 le recevant, leur revenu s'élèverait à 2 400 + 600 x 2, soit 3600 euros. Bien sûr ils payeraient un impôt sur le revenu plus important, ce qui permettrait également à l'état de recevoir plus de revenu par habitant. Mais ce couple aurait la possibilité de consommer d'avantage voir, le jour où ils ont un enfant, prévoir pendant une période, que l'un d'entre eux cesse sont activité salariale. De ce fait leur revenu s'élèverait + 1200 + 2 x 600, soit 2400 euros.

Ceci permettrait aussi aux entreprises de pouvoir d'avantage proposer des CDD sans avoir de débat sur la précarité et finalement chacun serait libre de travailler comme il l'entend.

Ce système peut paraître inégalitaire, puisqu'un chef d'entreprise et un chômeur toucherait la même chose. Mais il faut aussi réfléchir à la réalité de " l'uberéconomie ", un des éléments qui nous oblige à penser le statut du salarié autrement.

En tout cas, ce système permet plus de possibilité de choix individuels et favorise l'esprit entreprenant, car je pense que pour l'instant, la majorité des salariés se demandent pourquoi ils travaillent finalement.

Facteur de démotivation qui nuit gravement au bilan de compétitivité.

A voir.



Ce système peut paraître inégalitaire, puisqu'un chef d'entreprise et un chômeur toucherait la même chose
.

premier reflexe , pourquoi je vais investir tout mon patrimoine et prendre le risque de créer une entreprise , si a la sortie je gagne autant a rien glander ?
plage Thaïlande , cocotiers , plutôt que ruine et travail .
moi je choisis les cocotiers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 10:44

gerard2007 a écrit:
Skander a écrit:
gerard2007 a écrit:



la baisse de tva pour les restaurateurs fut un véritable ballon d'oxygène .
mais si les clients sont de plus en plus rare , rien n'y fera .
il faut aussi augmenter le pouvoir d'achat du salarié par une baisse de ses charges salariales et patronale
quand un patron donne 1940€ a son employé , il en reverse 1400€ a l'URSSAF .
autant donné une partie supplémentaire au salarié plutôt qu'a l'URSSAF ?
400€ de plus au salarié , 200€ de baisse au patron et 800€ pour l'URSSAF .
pour un couple qui travaillent l'augmentation de 800€ de salaire leur donnerait un pouvoir d'achat confortable .
mais il y aurait moins d'assistanat , moins de sécurité sociale , et plus de motivation pour travailler


J'ai été commerçant moi-même pendant plusieurs années à Marseille (aux Cinq Avenues) et j'ai connu cette situation abominable qui est de travailler jusqu'à plus d'heures six jours par semaine sans même arriver à extraire un salaire équivalent au SMIC, alors que je devais le déclarer et payer les charges inhérentes à un salaire que je n'avais pas. Ma situation n'était et n'est toujours pas exceptionnelle.

Le jour où j'ai pu devenir un simple salarié après avoir réussi à vendre mon affaire (les dettes ont pratiquement tout avalées) a été une délivrance et je me suis juré de ne plus m'y laisser prendre.

Tes chiffres sont authentiques mais c'est le prix de la solidarité, on ne sait pas ce qui adviendra dans une société fracturée de plusieurs façons comme c'est le cas aujourd'hui si en plus on aboutit à une augmentation de la précarité.

C'est d'ailleurs cette perspective qui retiendra (du moins je l'espère) les futurs gouvernements, quels qu'ils soient, de couper dans le vif les aides sociales. Je crois que Fillon a déjà commencé à revenir sur son projet de diminuer la sécurité sociale.


si tu as été commerçant , tu as touché du doigt les difficultés de cette profession , d'ailleurs EMMANUELLE qui a lancé cette discutions , et qui doit être fonctionnaire , aurait mieux fait de se taire , son silence en dit long ..
fillon va prendre cette voies , je pense ... soulager les petites entreprises pour qu'elles embauchent et soulage le travail titanesque du petit commerçant .
qui en plus d'être massacré d'impôt de charges , n'aura pas de retraite .

petite anecdote .
mon père me disait toujours , que la France etait un pays de fous , il me donnait l'exemple de ma grand mère et du pauvre commerçant  


Non, Emmanuelle n'est pas fonctionnaire mais infirmière dans un hôpital, et comme elle fait le même travail que ma fille aînée je sais par quoi elle passe. Elle a parlé avec son coeur, c'est tout, elle est bien placée pour voir des gens qu'on ne voit pas ou peu, ceux qui passent la nuit (et la journée) dehors et qui finissent aux urgences après avoir été ramassé par le SAMU, avec une bronchite pleurale ou autres.

Les commerçants touchent une retraite (RSI) mais il n'y a pas de quoi pavoiser effectivement, la pension est calculée sur la base de 25 ans, durée de référence depuis 1973. Mais c'et la même base que les salariés avec un taux plein qui correspond lui aussi à 50% du salaire moyen calculé. Le tout est d'avoir eu un salaire moyen et d'avoir pu garder une boutique 25 ans au moins, ce qui est loin d'être évident.

Au fait, je me suis trompé en disant que j'avais un commerce jusqu'en 1992, en fait c'est en 1982 Embarassed

J'ai pensé à me mettre à mon compte il y a quelques années avec un collègue de travail qui avait la même idée que moi. Il avait ouvert un atelier de réparation d'électroménager et je devais le rejoindre à la fin d'un contrat, mais il a mis la clé sous la porte au bout d'un an, avant de perdre toutes ses économies. Dommage, c'est quand même chouette d'être son patron.
Revenir en haut Aller en bas
farouk_34




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 11:39

Pierresuzanne a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Je partage avec vous cet article. Il va à contre courant de ce que martèlent nombres de politique.

Non baisser les charges n est pas une solution. Non la protection sociale n est pas une faiblesse mais un atout.


Ma pauvre Emmanuelle,
le jour où notre économie aura achevé sa faillite,
il n'y aura plus aucune protection sociale et pour personne,
ni pour les retraités,
ni pour les malades,
ni pour les handicapés,
ni pour les chômeurs (de bonne foi ou fainéants : ils seront tous traités pareil, ils n'auront plus rien)
C'est ce qui s'est passé en union soviétique après la faillite de la chute du mur. Ils n'avaient plus rien... d'ailleurs dans un pays comme l'Arménie (ex république soviétique) ils n'ont toujours pas de sécurité sociale. Si tu veux être opéré d'une fracture ouverte, il faut arriver avec les sous...
Toi et tous tes copains coco (communistes/socialistes) vous avez ruiné le pays avec vos âneries. Vous racontez (et vous faites) n'importe quoi depuis 100 ans. On ne peut pas raconter d'un transfert social (soin, retraite) va être forcement versé sous prétexte qu'il semble indispensable. Quand il n'y a plus d'argent, il n'y a plus d'argent.

Tu n'as pas l'air de le savoir, mais faire faillite, même pour un état comme la France, c'est possible.

On a fait faillite en 1945, et en 1918... nous sortions alors de deux guerres. Actuellement notre taux d'endettement est identique à ceux de ces deux époques.... et nous ne sortons pas d'une guerre, il n'y a pas de frais militaires qui vont s'arrêter brutalement. Nous ne pouvons plus continuer à dépenser comme nous le faisons actuellement.... alors qu'en plus nos revenus diminuent.
Nos dépenses, c'est notre incurie, notre imprévoyance, notre irresponsabilité, notre naïveté.
Notre refus du développement économique et de l’enrichissement de nos entreprises, c'est notre stupidité, notre ignorance, notre sottise...et notre haine (irrationnelle) du riche : cela ruine tout.


NOUS DEVONS FINANCER LA PROTECTION SOCIALE (retraite, maladie, handicap),
AVEC DE LA CRÉATION DE RICHESSE PRODUITE PAR LES ENTREPRISES,
ET NON PAR DE LA DETTE !



Est-ce si difficile à comprendre ?

Il faut ABSOLUMENT relancer l'économie, en fabriquant des produits exportables,
et non en favorisant les dépenses des ménages (qui achètent des produits importés).
Ce n'est pas en donnant de l'argent aux pauvres- sans travail en contrepartie - (pour qu'ils consomment), qu'on relance l'économie,
mais en favorisant la production par les entreprises de richesses exportables (et au passage les pauvres ont trouvé du travail dans ces mêmes entreprises, et se sont enrichis en travaillant).

Quand ton idéologie marxiste arrêtera-t-elle de contaminer ton intelligence ?
Si tu as absolument besoin de croire en quelque chose, tu ferais mieux de retrouver ta foi catholique. Tiens, deviens musulmane, si tu as absolument besoin de dogmes stupides, rigides, et irréformables.... cela pourra certainement t'aider à quitter ton marxisme !

Tu serais moins bigote, moins croyante, moins sectaire, en étant monothéiste, qu'avec tes actuelles convictions économiques et politiques qui sont autant de foutaises irrationnelles basés sur de la foi marxiste et de l'idéologie sans preuve.

Toi, les politiques de gauche, et la totalité de la presse française, vous êtes des criminels et des traîtres à la patrie.
Vous avez bousillé le pays dans les faits, en pratique, et maintenant vous empêchez les gens de comprendre ces simples phénomènes économiques que je t'ai décris plus haut.
Ce que tu proposes, c'est la ruine garantie... car cela a toujours été la ruine, et cela est actuellement la ruine.

Quand je lis tes âneries, je me dis qu'il faut que mes enfants fichent le camp de ce pays foutu.
Actuellement, les plus diplômés, les plus entreprenants, et les plus dynamiques partent faire fortune ailleurs.
Il ne reste chez nous que les plus mous, les moins dynamiques, ceux qui ont une vocation de fonctionnaires. Les gens ne reviennent en France que quand ils sont malades.
On est foutu.


Le système capitaliste que tu proposes est aussi à l'origine des énormes égalités qui peuvent exister. Avec un système pareil, les plus "faibles" seront délaissés au profit des plus "fort", il faudra avoir les dents longues pour survivre et je ne pense pas qu'un religieux doit adopter cet état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 15:09

Anoushirvan a écrit:
gerard2007 a écrit:
si tu as été commerçant , tu as touché du doigt les difficultés de cette profession , d'ailleurs EMMANUELLE qui a lancé cette discutions , et qui doit être fonctionnaire , aurait mieux fait de se taire , son silence en dit long ..

J'ai déjà eu l'occasion d'échanger avec Emmanuelle, et non, elle n'est pas fonctionnaire. Mais vraiment pas du tout.

Là j'ai eu 3000€ de rattrapage URSSAF ce mois ci... Joyeux Noel LOL C'était parce que ma comptable a été trop prudente l'année dernière, avec mon opération elle pensait que je m'arrêterais de bosser plus longtemps... mais les warriors ils bossent même quand ils souffrent...

Mais bon ok j'admet, j'ai été fonctionnaire.... 6 mois.... il y a une dizaine d'année.


Oui la sale race des fonctionnaires... pire fonctionnaire hospitalière... l'horreur, café sur café à se faire les ongles dans le bureaux, avec des horaires géniales et un salaire qui rend riche en quelques mois... Les infirmières pffffffff PLANQUES!!!!!


Envoyons moi des pierres...



(sinon j'ai appris que les cotisants au RSI ont des indemnités journalières pour maladie à partir du 3eme jours.... pffffffff c'est vraiment des planqués ces gens là, nous à la CARPIMKO on touche des IJ qu'à partir de 90 jours!.... s'il faut jouer à ça on peut jouer.... )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 15:24

Skander a écrit:


Non, Emmanuelle n'est pas fonctionnaire mais infirmière dans un hôpital, et comme elle fait le même travail que ma fille aînée je sais par quoi elle passe.

Non non.
Alors les infirmières à l'hopital sont bien des fonctionnaires. (cible du 1/2 millions de suppression visées par fillion)


Et je ne travaille pas à l'hopital (enfin plus depuis 10 ans)... je suis libérale, indépendante donc. Mon propre patron.


sinon je parle avec mon coeur mais avec ma tête aussi.


Quand on comprendra que ce sont les pauvres qui font tourner l''économie de base, je pense qu'on aura avancé.... qui réinjecte dans l'économie l'ensemble de ses revenus si ce n'est pas le pauvre...


Et puis tout ceux qui pleurent sur leurs charges, veulent le beurre et l'argent du beurre... c'est les mêmes qui gueulent dans les salles d'attentes des urgences, car le personnel doit être encore en train de boire le café... ou qui ne comprennent pas que leur parents ne soient pas mieux pris en charge.... bref...


Dernière édition par emmanuelle78 le Jeu 15 Déc 2016, 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 15:38

donc des sources:
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/08/31/les-mauvais-calculs-d-un-chef-d-entreprise-sur-le-cout-du-travail_4990252_4355770.html
Sur la manière de présenter le poids des charges totalement exagéré et surtout idéologique.

Moi je demande juste qu"on y réfléchisse autrement... mais je me rend compte que c'est un sujet épidermique...
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 17:37

gerard2007 a écrit:




Ce système peut paraître inégalitaire, puisqu'un chef d'entreprise et un chômeur toucherait la même chose
.

premier reflexe , pourquoi je vais investir tout mon patrimoine et prendre le risque de créer une entreprise , si a la sortie je gagne autant a rien glander ?
plage Thaïlande , cocotiers , plutôt  que ruine et travail .
moi je choisis les cocotiers   [/quote]

Normalement un tel investissement rapporte plus que ce qu'il est possible de recevoir de l'état. L'idée est qu'en ayant tous un minima, tout travail fait apporte un plus.

Je ne crois pas qu'un chômeur puisse se suffire de ses droits pour s'installer sous les cocotiers.

Ensuite, les entreprises ont besoin de souplesse, peu peuvent se permettre d'embaucher en CDI, ce qui est source de précarité et donc d'aide d'état.

Nous savons que pour les générations futures, le statut de salarié ne sera pas le même. En général, nous rentrons dans une " boite " et y faisons toute notre carrière. Aujourd'hui, vu les réalités économiques, le jeune salarié s'attend plutôt à faire plusieurs boites, voir plusieurs métiers.

Les jeunes sont plus perspicaces que nous sur leur perspective d'avenir. Nous, nous nous contentons de dire, eux, ils cherchent à faire, puisqu'ils sont concernés, c'est leur avenir.

Aujourd'hui, le système D est numérisé, donc bien plus avancé qu'à ses origines, il a changé de nom, c'est " l'uberéconomie ".

Il serait temps d'accepter que la robotisation, sur du long terme, entraînera encore la suppression des postes de productivité, ce n'est pas une chose qui se fait moins mais de plus en plus, et ça fait un moment que ça dure.

Donc, objectivement, le statut du salarié s'inscrira de plus en plus vers la prestation de service plutôt que vers l'assemblage. Avec la numérisation et ses réseaux sociaux, les prestations s'organisent en échappant à tout contrôle fiscal.

Et tout se vend. Je prépare un bourguignon pour ma famille, j'en cuisine un peu plus et le vend sur les réseaux sociaux. Un qui n'a pas envie ou le temps de cuisiner, passe par une application sur son iPhone et apprend qu'à 2 pas de chez lui, un voisin propose une part de bourguignon pour 5 euros.

C'est ça la réalité du monde économique d'aujourd'hui.

De cet fait, même si une idée n'aboutie pas forcement à la création d'entreprise, avec ce système, c'est autant d'idée qui échappe au système tel que nous le concevons depuis l'industrialisation, donc 200 ans.

Globalement donc, il ne faut pas se voiler la face, l'état ne pourra plus garantir la même couverture sociale, et le sujet, basé sur les charges, montre bien que ce qui est fait ne fonctionne plus.

Alors on attend quoi ? que la population se retrouve à la rue ?

L'homme n'a pas vocation a ne rien faire, ceux qui sont à la rue, veulent un toit et un travail, les 2 sont liés. Bien sûr que certains ne veulent rien faire, mais il faut arrêter de penser qu'une personne au chômage est forcement un fainéant.


Donc le premier point de ce système est justement une revalorisation du travail. En effet, ceux qui travaillent se demandent pourquoi ils le font si finalement il ne reste rien. Là le chômeur et le salarié touche la même chose, et ce qui vient en plus, vient du travail.

Ainsi, chacun est libre de son temps, et, même si certains préfèrent regarder la TV, l'homme est doué d'idée, il a envie de vivre en étant actif. Mais il n'a pas forcement envie de faire les choses qui ne lui plaise pas, surtout si à la fin du mois, il ne lui reste rien.

C'est ce type d'emplois qui est soumis également à des difficultés pour les entrepreneurs de créer un poste sur du long terme. Et c'est pour ce type d'emploi que nous parlons de précarité. C'est ce type d'emploi qui pour les entrepreneurs est utile mais pas forcement sur du long terme.

Peu attractif donc, si l'un ne peut pas faire autrement, à contre cœur, de travailler, en CDD donc, comment pouvons nous de plus exiger de lui qu'il soit motivé et compétitif ? Surtout si finalement, il reçoit pas plus que si il est chômage ?

Un tel système valorise donc le travail, y compris les CDD de la précarité.


Ensuite, si celui qui est dans une telle position, dispose de temps, il peut également profiter pour reprendre des études sans se soucier de la façon dont il va nourrir sa famille. Plus libre, l'homme n'est il pas plus créateur, plus positif, plus heureux ?

Certaines entreprises facilitent la liberté individuelle dans la gestion du temps de travail, leurs résultats sont meilleurs. Moins de soucis pour les salariés sur la gestion de la vie privé, donc des salariés plus motivés et donc plus efficace quand ils sont en entreprise. Bcp moins d'arrêt maladie.


Pourquoi faut il considérer le travail comme étant une tache pénible qui fait des hommes des esclaves ?



Ensuite, l'autre point positif de ce système, c'est une réduction considérable des dépenses publiques, car ici, nous parlons bien des aides d'état non ? A partir du moment où tous reçoivent le même revenu, salarié, chômeur, handicapé, etc... cela réduit considérablement le nombre de fonctionnaire pour la gestion des différents dossier non ?


Mais l'exemple le plus parlant, je pense que c'est l'accès à la propriété immobilière car le couple de français moyens aujourd'hui ne peut plus devenir propriétaire et dans les HLM, nous trouvons bcp de gens à qui il ne manque pas grand chose pour avoir une maison.

Nous avons là, 3 facteurs important :

- la motivation, mon travail est pénible, je ne l'aime pas mais grâce à lui, je peux m'acheter une maison, ce que je ne pourrai pas faire si je suis au chômage.

- la relance économique liée au bâtiment, ça tout le monde connaît. Plus de propriétaire donc plus de perspective de travail pour les entrepreneurs privés.

- une diminution de l'aide d'état au logement, plus de propriétaire, donc moins de demande de logement sociaux, donc une réduction des dépenses publiques non négligeable.


Pour finir dans ton raisonnement aujourd'hui, tu ne poses pas l'addition de la bonne façon.

Admettons tu touches 800 euros d'aide parce que tu es au chômage, on te propose un emploi qui va supprimer ton aide, et te faire gagner 800 euros, en effet pourquoi se donner la peine ? Mais si tu perçois quand même ces 800 euros d'aide avec en plus les 800 de ton salaire, tu touches donc 1600 euros et là tu sais pourquoi tu as intérêt d'accepter le travail proposé.

Qu'en penses tu ? Ce système ne valorise t-il pas plus justement le travail ?

C'est pareil pour celui qui risque son salaire pour entreprendre, ne crois tu pas que c'est mieux pour lui qu'il exploite son idée avec la garantie de toucher un minima ? Combien d'entrepreneur ne peuvent pas se server de salaire ? au moins là, avec l'espérance de réussir, ils toucheraient un minima.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 17:53

emmanuelle78 a écrit:
Anoushirvan a écrit:
gerard2007 a écrit:
si tu as été commerçant , tu as touché du doigt les difficultés de cette profession , d'ailleurs EMMANUELLE qui a lancé cette discutions , et qui doit être fonctionnaire , aurait mieux fait de se taire , son silence en dit long ..

J'ai déjà eu l'occasion d'échanger avec Emmanuelle, et non, elle n'est pas fonctionnaire. Mais vraiment pas du tout.

Là j'ai eu 3000€ de rattrapage URSSAF ce mois ci... Joyeux Noel LOL C'était parce que ma comptable a été trop prudente l'année dernière, avec mon opération elle pensait que je m'arrêterais de bosser plus longtemps... mais les warriors ils bossent même quand ils souffrent...

Mais bon ok j'admet, j'ai été fonctionnaire.... 6 mois.... il y a une dizaine d'année.

Oui la sale race des fonctionnaires... pire fonctionnaire hospitalière... l'horreur, café sur café à se faire les ongles dans le bureaux, avec des horaires géniales et un salaire qui rend riche en quelques mois... Les infirmières pffffffff PLANQUES!!!!!

Envoyons moi des pierres...

(sinon j'ai appris que les cotisants au RSI ont des indemnités journalières pour maladie à partir du 3eme jours.... pffffffff c'est vraiment des planqués ces gens là, nous à la CARPIMKO on touche des IJ qu'à partir de 90 jours!.... s'il faut jouer à ça on peut jouer.... )

Enfile plutôt une blouse et après on parlera.

personnellement moi je travaille en milieux hospitalier, seul la nuit. Dans des pavillons où certains peuvent se montrer agressif. Y'aura personne pour me ramasser si...l'autre nuit, une de 180 kg, était tombé dans ces wc. Je fais quoi, je la couvre et bonne nuit ? Mince, le lève personne ne rentre pas dans la salle d'eau. J'ai pas le droit de porter, car si je me fais mal, c'est pour ma pomme.....

Je suis seul pour 30 donc, il va faire quoi Fillon ? On met la clé sous la porte ?

Oui, ça m'est arrivé de jour de prendre un café vers 14h. La famille regarde, tranquille le gas. En fait, c'est ma pose déjeune, encore aujourd'hui, j'aurai pas le temps de manger car à cette heure je devrai déjà être en transmission. Si si, ça nous arrive de parler des gens dont nous nous occupons, dire ce que nous avons vu.

Enfile une blouse, viens, suis moi, attend toi à pleurer et pense à te trouver un bon kiné.


pfff...t'as même pas le temps de bouffer, t'es obligé de rester dans ton service et pendant ce temps là, grand père court après la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 18:50

Tonton a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Anoushirvan a écrit:


J'ai déjà eu l'occasion d'échanger avec Emmanuelle, et non, elle n'est pas fonctionnaire. Mais vraiment pas du tout.

Là j'ai eu 3000€ de rattrapage URSSAF ce mois ci... Joyeux Noel LOL C'était parce que ma comptable a été trop prudente l'année dernière, avec mon opération elle pensait que je m'arrêterais de bosser plus longtemps... mais les warriors ils bossent même quand ils souffrent...

Mais bon ok j'admet, j'ai été fonctionnaire.... 6 mois.... il y a une dizaine d'année.


Oui la sale race des fonctionnaires... pire fonctionnaire hospitalière... l'horreur, café sur café à se faire les ongles dans le bureaux, avec des horaires géniales et un salaire qui rend riche en quelques mois... Les infirmières pffffffff PLANQUES!!!!!


Envoyons moi des pierres...



(sinon j'ai appris que les cotisants au RSI ont des indemnités journalières pour maladie à partir du 3eme jours.... pffffffff c'est vraiment des planqués ces gens là, nous à la CARPIMKO on touche des IJ qu'à partir de 90 jours!.... s'il faut jouer à ça on peut jouer.... )

Enfile plutôt une blouse et après on parlera.

personnellement moi je travaille en milieux hospitalier, seul la nuit. Dans des pavillons où certains peuvent se montrer agressif. Y'aura personne pour me ramasser si...l'autre nuit, une de 180 kg, était tombé dans ces wc. Je fais quoi, je la couvre et bonne nuit ? Mince, le lève personne ne rentre pas dans la salle d'eau. J'ai pas le droit de porter, car si je me fais mal, c'est pour ma pomme.....

Je suis seul pour 30 donc, il va faire quoi Fillon ? On met la clé sous la porte ?

Oui, ça m'est arrivé de jour de prendre un café vers 14h. La famille regarde, tranquille le gas. En fait, c'est ma pose déjeune, encore aujourd'hui, j'aurai pas le temps de manger car à cette heure je devrai déjà être en transmission. Si si, ça nous arrive de parler des gens dont nous nous occupons, dire ce que nous avons vu.

Enfile une blouse, viens, suis moi, attend toi à pleurer et pense à te trouver un bon kiné.

Tonton tu avais compris l'ironie de mon propos j'espère... et que tu utilises mon propos seulement pour rebondir.


(je me suis fait une grosse hernie discale cervicale l'année dernière avec une personne avec gros syndrome parkinsonien... même avec tout le matos c'était l'enfer... je l'ai payé sur tout les plans... )
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 20:09

Désolé Emmanuelle, en fait non, je me suis laissé un peu emporté, je te présente toutes mes excuses.

En fait ce qui m'inquiète c'est surtout le second tour des présidentielles, parce qu'en ce moment Fillon, avec son programme, est en train de donner des points pour Lepen.

Bien sûr, je peux me tromper, mais comme la majorité, je m'attend à un second tour Fillon vs Lepen.

Cela dit, c'est vrai que dans la fonction publique, il y a des postes qui nous posent la question de leur utilité, à commencer par celui de président de la république...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 20:22

Tonton a écrit:
Désolé Emmanuelle, en fait non, je me suis laissé un peu emporté, je te présente toutes mes excuses.

En fait ce qui m'inquiète c'est surtout le second tour des présidentielles, parce qu'en ce moment Fillon, avec son programme, est en train de donner des points pour Lepen.

Bien sûr, je peux me tromper, mais comme la majorité, je m'attend à un second tour Fillon vs Lepen.

Cela dit, c'est vrai que dans la fonction publique, il y a des postes qui nous posent la question de leur utilité, à commencer par celui de président de la république....

Oui il parait que les fonctionnaires se tournent de plus en plus vers le FN...

Sinon oui on supprime des postes mais bizarrement pas les postes d'encadrement.


Tonton a écrit:
pfff...t'as même pas le temps de bouffer, t'es obligé de rester dans ton service et pendant ce temps là, grand père court après la bonne.
La vessie pleine, en hypoglycémie, la sonnette au fond du couloir, à la bourre pour les transmissions, et les ambulanciers qui arrivent en avance... les heures sup non comptée... planqués c'est sur.... si on s'offre un gateau et une boisson chaude pendant les transmission à l'heure de visite des familles, on passe pour des fainiasses sauf que ca fait 8h qu'on s'est pas assis, et que les transmissions ca fait parti du travail...

(j'ai commencé à 18 ans après 1 an de fac, comme ASH, gérontologie, médecine... puis IFSI 3 ans et 1/2 puis interim... seule avec une AS pour 60 patients, avec des opérés du jour un réveillon de noel avec le toubib qui refuse de se déplacer pour ma 1ere nuit... puis psychiatrie service de polyhandicapés lourd, puis psychiatrie service gériatrique, puis psychiatrie service d'admission, puis il y a 10 ans libéral... mais libéral version nursing en grande partie, les patients que personne ne veut car trop lourds...  je suis cassée... je t'assure que quand tu évoques ton grand moment de solitude avec la dame au sol au wc, je comprend à 10000%)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 21:18

emmanuelle78 a écrit:
Tonton a écrit:
pfff...t'as même pas le temps de bouffer, t'es obligé de rester dans ton service et pendant ce temps là, grand père court après la bonne.
La vessie pleine, en hypoglycémie, la sonnette au fond du couloir, à la bourre pour les transmissions, et les ambulanciers qui arrivent en avance... les heures sup non comptée... planqués c'est sur.... si on s'offre un gateau et une boisson chaude pendant les transmission à l'heure de visite des familles, on passe pour des fainiasses sauf que ca fait 8h qu'on s'est pas assis, et que les transmissions ca fait parti du travail...

(j'ai commencé à 18 ans après 1 an de fac, comme ASH, gérontologie, médecine... puis IFSI 3 ans et 1/2 puis interim... seule avec une AS pour 60 patients, avec des opérés du jour un réveillon de noel avec le toubib qui refuse de se déplacer pour ma 1ere nuit... puis psychiatrie service de polyhandicapés lourd, puis psychiatrie service gériatrique, puis psychiatrie service d'admission, puis il y a 10 ans libéral... mais libéral version nursing en grande partie, les patients que personne ne veut car trop lourds...  je suis cassée... je t'assure que quand tu évoques ton grand moment de solitude avec la dame au sol au wc, je comprend à 10000%)


Pour supprimer 500 000 postes de fonctionnaires, Fillon va immanquablement taper (entre-autres) dans la santé et donc dans le personnel soignant. Pas forcément les cadres, mais plutôt les infirmières-aides soignantes, etc ... bref ceux qui travaillent déjà au taquet.

C'est pas fini de faire de l'hypoglycémie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 21:35

Punaise, ça donne pas envie de bosser en hôpital toutes vos histoires :/ vous êtes courageux en tous cas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 22:18

† Lucas † a écrit:
Punaise, ça donne pas envie de bosser en hôpital toutes vos histoires :/ vous êtes courageux en tous cas
ni d'y être soigné:

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/09/24723-avec-infirmiers-surcharges-travail-mortalite-augmente

Citation :
Avec des infirmiers surchargés de travail, la mortalité augmente

Si on fait passer de dix à six le nombre de patients à gérer, la mortalité diminue au contraire de 20 %.

À l'heure des contraintes budgétaires et des personnels soignants au bord du burn-out, une étude vient nous rappeler que la pression sur le personnel soignant dans les établissements de santé est surtout néfaste pour les patients. En effet, selon une étude publiée sur le site du British Medical Journal , dans les hôpitaux où les infirmières s'occupent de six patients, le taux de mortalité est inférieur de 20 % à celui des hôpitaux où elles sont en charge de dix patients.
Ces résultats confortent ceux de travaux antérieurs. En 2014, une vaste étude publiée dans The Lancet montrait que dans les hôpitaux où chaque infirmière est chargée de six patients en moyenne et où la majorité de l'équipe a le niveau licence, le risque de décès d'un patient dans les 30 jours est pratiquement inférieur d'un tiers à celui des établissements où chaque infirmière a à sa charge huit patients et où seulement 30 % d'entre elles possèdent ce degré d'éducation. Cette étude révélait notamment que chaque patient supplémentaire par infirmier augmentait le risque de mortalité de 7 %.
Des quotas en Australie et en Californie

Existe-t-il pour autant un quota d'infirmières par patient qui permette de garantir un seuil de sécurité? Les auteurs de l'étude du BMJ restent très prudents et estiment que leur étude ne permet pas de le déterminer. Seules l'Australie et la Californie ont mis en place des quotas de un infirmier pour quatre patients.
«Ils ont démontré l'intérêt des quotas sur la qualité des soins. Certes, cela augmente le coût en personnel mais il est compensé par la diminution des complications, des durées d'hospitalisation et de la mortalité», estime Thierry Amouroux, secrétaire général du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI). En France, les quotas de personnels infirmiers existent uniquement pour certains services particulièrement sensibles comme les services de réanimation (deux infirmières pour cinq patients).

«Nous devrions avoir le temps de dialoguer»

Peut-on pour autant estimer que le nombre de patients par infirmière est devenu trop important? Certainement, répond Thierry Amouroux. Pour le représentant syndical, si le nombre de malades dont un infirmier doit s'occuper n'a pas évolué depuis dix ans, la charge de travail s'est considérablement alourdie. «En raison de la diminution des durées de séjour et du développement d'alternatives à l'hospitalisation, les patients qui sont hospitalisés sont des cas plus lourds qu'il y a dix ans», affirme-t-il.
Résultat: les infirmiers sont devenus des techniciens du soin au détriment de la relation avec les patients. «Or nous ne sommes pas uniquement là pour enchaîner les soins. Nous devrions avoir le temps de dialoguer avec le patient. C'est souvent le personnel infirmier qui lui âtraduitâ les paroles de l'interne, qui lui explique ses traitements⊻, poursuit le représentant du SNPI, qui alerte sur la lassitude des personnels. Sur 25.000 personnes formées, un quart change de métier au bout de cinq ans⊠Le risque est donc de faire face à un manque de personnel infirmier dans les années à venir.«Les remplacer par du personnel moins bien formé peut-être imprudent», mettent en garde les auteurs de l'étude du BMJ.

Mais actuellement on explique que notre boulot peut être fait par des gens moins formés (pression des directeurs d'ehpad pour faire modifier les décrets de compétence pour rogner encore sur les couts salariaux), et qu'il suffit de mieux s'organiser pour réussir à boucler les journées.

Là dessus... un candidat déboule et explique qu'il va demander aux personnels de travailler plus...

Les gens votent, s'en foutent totalement de la politique de santé.... sauf quand soudain ils sont concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 22:25

† Lucas † a écrit:
Punaise, ça donne pas envie de bosser en hôpital toutes vos histoires :/ vous êtes courageux en tous cas

Y'a aussi des belles choses qui se passent dans les hôpitaux, maison de retraite et autre.
Je suis ASH, j'ai eu la chance jusqu'à présent d'être dans des établissements avec une bonne ambiance et surtout de ne pas avoir encore travaillé en hôpital qui pour moi serait l'usine.
J'ai travaillé en maison de retraite, et maintenant je suis en hôpital de jour pour enfants dans des locaux neuf, avec des collègues supers.
L'ambiance de travail varient en fonction des établissements, des services, des équipes.
En tout cas en psy ils sont très humain, ça m'a vraiment étonné de voir à quel point ils font attention au personnel, même le petit personnel dont je fais partie.
Je suis passé des personnes âgées aux enfants, c'est différents et similaire à la fois. Les personnes âges deviennent Gaga comme des enfants, mais certain enfants dans mon service sont "turbulent" voire violent. Bref
Mes petits vieux me manquent quelques fois, mais j'aime aussi chez les enfants, quand un petit gamin qui s'appel Lucas au passage Wink vient me faire un câlin sans raison juste parce qu'il est content de me voir.

J'ai beaucoup d'admiration pour les AS et infirmières qui font un travail remarquable que je ne saurais pas capable de faire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 22:46

emmanuelle78 a écrit:
† Lucas † a écrit:
Punaise, ça donne pas envie de bosser en hôpital toutes vos histoires :/ vous êtes courageux en tous cas
ni d'y être soigné:

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/09/24723-avec-infirmiers-surcharges-travail-mortalite-augmente

Citation :
Avec des infirmiers surchargés de travail, la mortalité augmente

Si on fait passer de dix à six le nombre de patients à gérer, la mortalité diminue au contraire de 20 %.

À l'heure des contraintes budgétaires et des personnels soignants au bord du burn-out, une étude vient nous rappeler que la pression sur le personnel soignant dans les établissements de santé est surtout néfaste pour les patients. En effet, selon une étude publiée sur le site du British Medical Journal , dans les hôpitaux où les infirmières s'occupent de six patients, le taux de mortalité est inférieur de 20 % à celui des hôpitaux où elles sont en charge de dix patients.
Ces résultats confortent ceux de travaux antérieurs. En 2014, une vaste étude publiée dans The Lancet montrait que dans les hôpitaux où chaque infirmière est chargée de six patients en moyenne et où la majorité de l'équipe a le niveau licence, le risque de décès d'un patient dans les 30 jours est pratiquement inférieur d'un tiers à celui des établissements où chaque infirmière a à sa charge huit patients et où seulement 30 % d'entre elles possèdent ce degré d'éducation. Cette étude révélait notamment que chaque patient supplémentaire par infirmier augmentait le risque de mortalité de 7 %.
Des quotas en Australie et en Californie

Existe-t-il pour autant un quota d'infirmières par patient qui permette de garantir un seuil de sécurité? Les auteurs de l'étude du BMJ restent très prudents et estiment que leur étude ne permet pas de le déterminer. Seules l'Australie et la Californie ont mis en place des quotas de un infirmier pour quatre patients.
«Ils ont démontré l'intérêt des quotas sur la qualité des soins. Certes, cela augmente le coût en personnel mais il est compensé par la diminution des complications, des durées d'hospitalisation et de la mortalité», estime Thierry Amouroux, secrétaire général du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI). En France, les quotas de personnels infirmiers existent uniquement pour certains services particulièrement sensibles comme les services de réanimation (deux infirmières pour cinq patients).

«Nous devrions avoir le temps de dialoguer»

Peut-on pour autant estimer que le nombre de patients par infirmière est devenu trop important? Certainement, répond Thierry Amouroux. Pour le représentant syndical, si le nombre de malades dont un infirmier doit s'occuper n'a pas évolué depuis dix ans, la charge de travail s'est considérablement alourdie. «En raison de la diminution des durées de séjour et du développement d'alternatives à l'hospitalisation, les patients qui sont hospitalisés sont des cas plus lourds qu'il y a dix ans», affirme-t-il.
Résultat: les infirmiers sont devenus des techniciens du soin au détriment de la relation avec les patients. «Or nous ne sommes pas uniquement là pour enchaîner les soins. Nous devrions avoir le temps de dialoguer avec le patient. C'est souvent le personnel infirmier qui lui âtraduitâ les paroles de l'interne, qui lui explique ses traitements⊻, poursuit le représentant du SNPI, qui alerte sur la lassitude des personnels. Sur 25.000 personnes formées, un quart change de métier au bout de cinq ans⊠Le risque est donc de faire face à un manque de personnel infirmier dans les années à venir.«Les remplacer par du personnel moins bien formé peut-être imprudent», mettent en garde les auteurs de l'étude du BMJ.

Mais actuellement on explique que notre boulot peut être fait par des gens moins formés (pression des directeurs d'ehpad pour faire modifier les décrets de compétence pour rogner encore sur les couts salariaux), et qu'il suffit de mieux s'organiser pour réussir à boucler les journées.

Là dessus... un candidat déboule et explique qu'il va demander aux personnels de travailler plus...

Les gens votent, s'en foutent totalement de la politique de santé.... sauf quand soudain ils sont concernés.

Il y a problème dans les établissements hospitaliers avec les plannings.
Ils devraient revoir le fonctionnement des établissements, les roulements du personnel, arrêter d'employer trop de personnel à temps partiel qui en plus font des horaires coupés, mieux organiser les équipes, qui sont perpétuellement en sous effectif, ce qui réduirait aussi les abus (ou pas) des arrêts maladies.
Bref

Y'a aussi les aides inégales (favoritisme) entre les établissements qu'il faut régler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 23:15

Estandrine a écrit:
† Lucas † a écrit:
Punaise, ça donne pas envie de bosser en hôpital toutes vos histoires :/ vous êtes courageux en tous cas

Y'a aussi des belles choses qui se passent dans les hôpitaux, maison de retraite et autre.
Je suis ASH, j'ai eu la chance jusqu'à présent d'être dans des établissements avec une bonne ambiance et surtout de ne pas avoir encore travaillé en hôpital qui pour moi serait l'usine.
J'ai travaillé en maison de retraite, et maintenant je suis en hôpital de jour pour enfants dans des locaux neuf, avec des collègues supers.
L'ambiance de travail varient en fonction des établissements, des services, des équipes.
En tout cas en psy ils sont très humain, ça m'a vraiment étonné de voir à quel point ils font attention au personnel, même le petit personnel dont je fais partie.
Je suis passé des personnes âgées aux enfants, c'est différents et similaire à la fois. Les personnes âges deviennent Gaga comme des enfants, mais certain enfants dans mon service sont "turbulent" voire violent. Bref
Mes petits vieux me manquent quelques fois, mais j'aime aussi chez les enfants, quand un petit gamin qui s'appel Lucas au passage Wink vient me faire un câlin sans raison juste parce qu'il est content de me voir.

J'ai beaucoup d'admiration pour les AS et infirmières qui font un travail remarquable que je ne saurais pas capable de faire. Wink

J'ai pensé à un moment trouver mon bonheur dans les services psy car effectivement, il y a plus d'humanité.

Mais, j'ai finit par fuir. Aujourd'hui, en libéral, je suis cassée... mais à la fois je m'éclate enfin. Je me permet le luxe de rester 1h auprès de la personne si c'est nécessaire... Je fais l'ensemble des soins de A à Z (de l'hygiene de base aux soins complexes), sur des très longues périodes (là j'ai une patiente de 96 ans que j'ai en soin depuis quasi 10 ans). Et les gens me rendent beaucoup, il y a beaucoup de reconnaissance.
Je suis cassée car il faut vivre et vu que l'"heure nue" de soins infirmiers est moins bien payée qu'une heure d'aide ménagère par une association, il faut beaucoup travailler pour gagner sa vie suffisamment pour vivre bien, pour compenser la faiblesse de la protection sociale, la retraite minable, et avoir des jours de repos pour avoir une vie tout simplement (j'ai aussi bossé 7j/7 pendant des mois, tot le matin, tard le soir...) . Cassée moralement par la pression exercée par les caisses d'assurance maladie qui nous cloue au pilori sans cesse.



Bref pour faire simple et pour revenir aux accusations au début du fil, m'accusant de ne pas me rendre compte de ce que c'est de ne pas être sur de remplir le compte en banque quand les charges elles elles tombent, les remplacants qui viennent pas, les nuits à faire les comptes, des factures, gérer les impayés, travailler malade pour pas se mettre trop dans la merde... j'ai bossé 4 mois avec une vésicule biliaire infectée en augmentant ma charge de travail pour compenser à l'avance l'arrêt d'un mois minimal après l'opération, quelques années plus tard idem avec une hernie discale, la peur quand le téléphone sonne pas, suivi du stress de journées surchargées. C'est bon s'il faut cela pour avoir le droit, la légitimité de dire que la pression constante pour la baisse des charges n'est pas la solution, et qu'il serait temps que les consciences évoluent et se rende compte que le monde a changé.

Tonton en parle TRES bien plus haut!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Jeu 15 Déc 2016, 23:29

Et pour répondre à Pierre et ses lecons d'économie à 2 balles:
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-primaire-droite/20161121.OBS1532/le-programme-de-francois-fillon-couterait-de-l-ordre-de-0-7-point-de-croissance-a-la-france.html

Je cite:
Rigueur budgétaire, baisses d'impôts, suppression des 35 heures... le programme très libéral du favori de la primaire à droite a du mal à convaincre Xavier Ragot, le président de l'OFCE. Interview.

Je sais pas... lui je le trouve plus crédible...


(au passage, pour atteindre le 1/2 de suppressions de fonctionnaires il ne faut remplacer aucun fonctionnaire pendant 5 ans... aucun! donc TOUS les services seraient concernés... va dire ça aux flics, aux pompiers, aux personnels hospitaliers... )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 09:26

emmanuelle78 a écrit:



(au passage, pour atteindre le 1/2 de suppressions de fonctionnaires il ne faut remplacer aucun fonctionnaire pendant 5 ans... aucun! donc TOUS les services seraient concernés... va dire ça aux flics, aux pompiers, aux personnels hospitaliers... )



C'est à dire les services les plus urgents et les plus bénéfiques pour la population.

Cette volonté de supprimer un demi-million de fonctionnaires est bien sûr de la pure démagogie destinée au MEDEF qui aime ce genre de discours.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 13:52

[Message effacé par CR84, car :]

LA CHARTE a écrit:
Nous demandons par ailleurs à tous les intervenants que leurs messages ne dépassent pas les 80 lignes afin d'avoir une certaine lisibilité sur la page que les autres intervenants suivent. 80 lignes, avec y compris les citations ! Ne gardez dans les citations que ce qui correspond à votre réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 14:42

farouk_34 a écrit:
[

Le système capitaliste que tu proposes est aussi à l'origine des énormes égalités qui peuvent exister. Avec un système pareil, les plus "faibles" seront délaissés au profit des plus "fort", il faudra avoir les dents longues pour survivre et je ne pense pas qu'un religieux doit adopter cet état d'esprit.

Salut Farouk

En fait, peu importe que le système soit inégal... si tout le monde vit bien.

Faire de l'égalité de ressource un but est totalement idiot (excuse-moi du terme).

Actuellement tout le monde est fauché, en France... C'est beau l'égalité où tout le monde tire la langue

Moi, je préfère un système où il y a des riches, même des très riches, si cela permet de créer de la richesse, et que les pauvres soient moins pauvres.
Quand je lis les témoignages de Skander ou d'Emmanuelle, qui sont des gens qui bossent dur et que je vois leur difficulté.. je me dis que c'est cela la vrai injustice.

Il faut un système où ceux qui bossent dur vivent dignement et sans compter à la fin du mois. Et pour cela, il faut créer de la richesse,
et non essayer de tout niveler... surtout si cela mène au nivellement par le bas.

L'égalité des fauchés, très peu pour moi,
je préfère l'inégalité des aisés !
... surtout si cela sort les pauvres de la misère.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 18:40

emmanuelle78 a écrit:
Tonton a écrit:
Désolé Emmanuelle, en fait non, je me suis laissé un peu emporté, je te présente toutes mes excuses.

En fait ce qui m'inquiète c'est surtout le second tour des présidentielles, parce qu'en ce moment Fillon, avec son programme, est en train de donner des points pour Lepen.

Bien sûr, je peux me tromper, mais comme la majorité, je m'attend à un second tour Fillon vs Lepen.

Cela dit, c'est vrai que dans la fonction publique, il y a des postes qui nous posent la question de leur utilité, à commencer par celui de président de la république....

Oui il parait que les fonctionnaires se tournent de plus en plus vers le FN...

Sinon oui on supprime des postes mais bizarrement pas les postes d'encadrement.


Tonton a écrit:
pfff...t'as même pas le temps de bouffer, t'es obligé de rester dans ton service et pendant ce temps là, grand père court après la bonne.
La vessie pleine, en hypoglycémie, la sonnette au fond du couloir, à la bourre pour les transmissions, et les ambulanciers qui arrivent en avance... les heures sup non comptée... planqués c'est sur.... si on s'offre un gateau et une boisson chaude pendant les transmission à l'heure de visite des familles, on passe pour des fainiasses sauf que ca fait 8h qu'on s'est pas assis, et que les transmissions ca fait parti du travail...

(j'ai commencé à 18 ans après 1 an de fac, comme ASH, gérontologie, médecine... puis IFSI 3 ans et 1/2 puis interim... seule avec une AS pour 60 patients, avec des opérés du jour un réveillon de noel avec le toubib qui refuse de se déplacer pour ma 1ere nuit... puis psychiatrie service de polyhandicapés lourd, puis psychiatrie service gériatrique, puis psychiatrie service d'admission, puis il y a 10 ans libéral... mais libéral version nursing en grande partie, les patients que personne ne veut car trop lourds...  je suis cassée... je t'assure que quand tu évoques ton grand moment de solitude avec la dame au sol au wc, je comprend à 10000%)

Tu peux aussi préciser dans un contexte que tu as bien décrit que l'erreur est interdite. Elle est dramatique pour celui prés de qui tu t'es trompé, et tu le sais, bonjour l'équilibre quand tu es face aux conséquences de ton erreur qui va te hanter toute ta vie. Et comme c'est pas suffisant, tu perds ton emploi, ton diplôme et tu peux te retrouver derriere les barreaux.



Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 18:55

Gerard,

tu es tombé dans le panneau en pensant que les aides sociales plombent les dépenses publiques, s'en tenir compte du sujet car les aides aux entreprises font de même sans donner de résultat. Quoique si nous rajoutons les évasions fiscales, finalement il n'y a plus grand qui repose sur la responsabilité du chômeur.

Si tout le monde touche le revenu universel, chacun est libre ensuite d'aller où bon lui semble c'est certain, ça c'est une liberté de conscience, mais moi je dit que si le salarié touche autant de l'état que le chômeur, au moins il sait pourquoi il travaille.

Tu prend bien garde dans ton raisonnement de ne pas mesurer les économies qui se ferait car ce projet permet de réduire massivement le nombre de fonctionnaires administratif, mais aussi de permettre à des gens qui ont des revenus, d'avoir des projets immobiliers et donc de ne pas dépendre des logements sociaux.

Le chômeur dans la rue, le salarié dans sa voiture, c'est ça la réalité d'aujourd'hui. Alors si certains préfèrent aller dans un pays où ils pourront vivre confortablement plutôt que dans la rue, je vois pas comment les blamer.

Tu penserais autrement si toi ou un de tes proches était dans la précarité.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 20:53

Tonton a écrit:
Si tout le monde touche le revenu universel, chacun est libre ensuite d'aller où bon lui semble  

J'espère qu'on reste libre de travailler, si ton touche ton indemnité pour fainéant analphabète ?

L'avenir de la France est un néant, avec des rigolos comme vous.

La faillite nous pend au nez.... et alors vous verrez si vous l'aurez votre revenu universel !
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   Ven 16 Déc 2016, 21:03

Pierresuzanne a écrit:
[...] L'avenir de la France est un néant, avec des rigolos comme vous.

La faillite nous pend au nez.... et alors vous verrez si vous l'aurez votre revenu universel !

Cher Pierre-Élie tu veux un revenu universel ?
Bien entendu sans que l'État fasse faillite...
Et sans creuser les déficits (en les comblant même)...

Malheureusement nous avons tous "manqué le coche".

Voir ce sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baisse des charges: ca suffit!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baisse des charges: ca suffit!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: