Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Votre métier

Aller en bas 
AuteurMessage
Dreamer

avatar


MessageSujet: Votre métier   Mar 14 Fév 2017, 21:26

14 février 2017

Petite curiosité du soir ^^

Quel est votre métier et pourquoi l'avez-vous choisi?
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 07:24

Pour ma part je suis électricien industriel et instrumentiste.

J'ai choisi ces métiers car en arrêtant la scolarité en 3 ème générale je ne pouvais pas être cosmonaute.

Mais, louanges au Tout-Puissant   , j'effectue souvent le métier d'instrumentiste pour lequel il faut normalement un bac+2 alors que je n'ai qu'un diplôme équivalent à un CAP / BEP.


Et toi, chère Dreamer ?

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 11:16

Cyril 84 a écrit:
Pour ma part je suis électricien industriel et instrumentiste.

J'ai choisi ces métiers car en arrêtant la scolarité en 3 ème générale je ne pouvais pas être cosmonaute.

Mais, louanges au Tout-Puissant   , j'effectue souvent le métier d'instrumentiste pour lequel il faut normalement un bac+2 alors que je n'ai qu'un diplôme équivalent à un CAP / BEP.


Et toi, chère Dreamer ?

Intrumentiste? C'est quoi?
Moi je ne suis pas encore décidé. J'étudie les lettres pour l'instant, je verrai dans un an ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 11:48

Dreamer a écrit:
14 février 2017

Petite curiosité du soir ^^

Quel est votre métier et pourquoi l'avez-vous choisi?

Tu cherches à t'orienter pour les études? (Toi aussi Christian)

Pour ma part je n'ai su qu'à 23ans dans quel secteur je voulais travailler, et découvrir ce que j'étais capable de faire.
En fait les conseillères d'orientation dans les collèges et lycée, orientent mal, à mon avis elles ne sont pas assez bien formé pour le conseil et même simplement cerner le profil des gens.

Ce qui m'a beaucoup aidé à connaitre mon profil ce sont les tests proposés par les conseillers de la mission locale. Tests de la personnalité, tests du profil professionnel, tests d'aptitude professionnelle, tests psychotechniques etc etc

Donc je te recommande fortement d'aller à la mission locale, même si tu es étudiante peut être qu'ils peuvent te conseiller.

Sinon une chose que j'aurais voulu faire (si j'avais su) pour me trouver et savoir de quoi je suis capable, c'est de faire un service civique. À la place de ça je suis parti faire fille au pair en Angleterre, et ça m'a ouvert des horizons, j'en suis sorti grandit, changé.

Voilà. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 12:25

Christian51 a écrit:
Cyril 84 a écrit:
Pour ma part je suis électricien industriel et instrumentiste.

J'ai choisi ces métiers car en arrêtant la scolarité en 3 ème générale je ne pouvais pas être cosmonaute.

Mais, louanges au Tout-Puissant   , j'effectue souvent le métier d'instrumentiste pour lequel il faut normalement un bac+2 alors que je n'ai qu'un diplôme équivalent à un CAP / BEP.
[...]

Intrumentiste? C'est quoi?
[...]

En gros :

Tester et effectuer une maintenance sur des capteurs de grandeurs physiques (pression, température, vibrations, etc...)
Ainsi que leurs systèmes d'acquisition.
Pour du matériel qui a déjà fonctionné.

Ou installation et essai pour du neuf.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Je l'exerce dorénavant principalement dans les C.N.P. E
(Centre Nucléaire de Production d'Électricité)

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 19:46

Cyril 84 a écrit:
Pour ma part je suis électricien industriel et instrumentiste.

J'ai choisi ces métiers car en arrêtant la scolarité en 3 ème générale je ne pouvais pas être cosmonaute.

Mais, louanges au Tout-Puissant   , j'effectue souvent le métier d'instrumentiste pour lequel il faut normalement un bac+2 alors que je n'ai qu'un diplôme équivalent à un CAP / BEP.


Et toi, chère Dreamer ?

C'est intéressant car c'est très différent des métiers vers lesquels je me dirige ^^

Pour ma part, je suis étudiante, en dernière année de master. Je suis en stage (via le service civique) dans une association qui permet aux jeunes de quartiers défavorisés (souvent peu ou pas diplômés) de trouver un emploi (grâce à un partenariat avec des entreprises). Cette association utilise le sport et le théâtre comme outils pédagogiques et donc j'aimerai me diriger vers le même genre de métier comme responsable pédagogique dans le domaine de l'insertion.
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 19:51

Estandrine a écrit:
Dreamer a écrit:
14 février 2017

Petite curiosité du soir ^^

Quel est votre métier et pourquoi l'avez-vous choisi?

Tu cherches à t'orienter pour les études? (Toi aussi Christian)

Pour ma part je n'ai su qu'à 23ans dans quel secteur je voulais travailler, et découvrir ce que j'étais capable de faire.
En fait les conseillères d'orientation dans les collèges et lycée, orientent mal, à mon avis elles ne sont pas assez bien formé pour le conseil et même simplement cerner le profil des gens.

Ce qui m'a beaucoup aidé à connaitre mon profil ce sont les tests proposés par les conseillers de la mission locale. Tests de la personnalité, tests du profil professionnel, tests d'aptitude professionnelle, tests psychotechniques etc etc

Donc je te recommande fortement d'aller à la mission locale, même si tu es étudiante peut être qu'ils peuvent te conseiller.

Sinon une chose que j'aurais voulu faire (si j'avais su) pour me trouver et savoir de quoi je suis capable, c'est de faire un service civique. À la place de ça je suis parti faire fille au pair en Angleterre, et ça m'a ouvert des horizons, j'en suis sorti grandit, changé.

Voilà. Wink

J'ai déjà bien entamé mon orientation ^^ ce qui m'intéressait en fait c'est de voir comment allier vie professionnelle et foi, comment le métier reflète ou non nos valeurs :) et aussi par curiosité je l'avoue!

J'ai rencontré les mêmes problèmes que toi par rapport à mon orientation sauf que ... je n'ai jamais eu de rdv avec une conseillère d'orientation, cela n'existait pas dans mon collège ni dans mon lycée!

Oh, je suis actuellement en service civique et c'est super! j'ai trouvé une association qui travaille dans le domaine qui m'intéresse (voir ma réponse à Cyril) donc c'est génial
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Mer 15 Fév 2017, 19:54

Christian51 a écrit:
Cyril 84 a écrit:
Pour ma part je suis électricien industriel et instrumentiste.

J'ai choisi ces métiers car en arrêtant la scolarité en 3 ème générale je ne pouvais pas être cosmonaute.

Mais, louanges au Tout-Puissant   , j'effectue souvent le métier d'instrumentiste pour lequel il faut normalement un bac+2 alors que je n'ai qu'un diplôme équivalent à un CAP / BEP.


Et toi, chère Dreamer ?

Intrumentiste? C'est quoi?
Moi je ne suis pas encore décidé. J'étudie les lettres pour l'instant, je verrai dans un an ou deux.

J'avais commencé aussi par les lettres ^^ plus précisément la littérature anglophone, ça me passionnait mais les débouchés étaient surtout tournés vers l'enseignement, ce qui ne m'intéressait pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 00:04

Dreamer a écrit:

J'ai déjà bien entamé mon orientation ^^ ce qui m'intéressait en fait c'est de voir comment allier vie professionnelle et foi, comment le métier reflète ou non nos valeurs :) et aussi par curiosité je l'avoue!

J'ai rencontré les mêmes problèmes que toi par rapport à mon orientation sauf que ... je n'ai jamais eu de rdv avec une conseillère d'orientation, cela n'existait pas dans mon collège ni dans mon lycée!

Oh, je suis actuellement en service civique et c'est super! j'ai trouvé une association qui travaille dans le domaine qui m'intéresse (voir ma réponse à Cyril) donc c'est génial

D'accord. En tout cas ça fait du bien de voir des jeunes qui savent où ils en sont, qui sont motivés pour les études, moi ce n'était pas mon cas, je me sentais enfermé avec le système scolaire, je me connaissais pas et je trouvais pas ma place.

C'est vraiment terrible notre système, il y a d'un côté les "manuels" et de l'autre les "intellectuels", avec les filière pro et les général, je trouve se système très réducteur et débile.
Pour ma part je suis quelqu'un qui aime bouger tout en utilisant un minimum ma cervelle, mais je n'ai pas su trouver mon compte dans ce système. En plus le choix de l'orientation se fait à un moment inopportun, le moment où tu sais te cherche, tu es en rébellion, j'ai nommé "l'adolescence".
Grosse connerie pour moi d'avoir quitté l'école en 1ère sans passer le Bac parce que j'avais la trouille, et surtout que j'avais l'impression que les études étaient interminable que je ne me voyais pas passer encore 3-4 ans assise sur une chaise à écouter.

Enfin. En parlant de ça, j'ai vu un film hier que j'aurais adoré voir quand j'étais ados ça s'appel The edge of seventeen. Ça m'a fait drôle parce que je me suis retrouvée dedans 10ans en arrière, tellement perdue.
Je suis contente d'avoir passé ce cap mais je "regrette" d'avoir perdu tellement de temps à tourner en rond.

Alors pour ma part je suis agent de service hospitalier donc femme de ménage en milieu hospitalier. Tu te doute bien que je ne compte pas faire carrière dans cette voie, je suis dans un hôpital de jour pour enfants, et je souhaite faire une formation d'aide médico psychologique pour aquérir des connaissances et des compétences dans le social. Personnellement, je ne m'imagine pas rester toute ma vie à faire la même chose, j'aimerai découvrir un maximum le secteur professionnel du social.
Je crois que c'est à cause du model que j'ai reçu de mon père, il a exercé 4 métiers, on a beaucoup deménagé, du coup ça fait partis de mon état d'esprit.

Je garde dans un coin de ma tête que je retournerai étudier, ou me former, selon les opportunités que j'aurais. J'y pense beaucoup.

Oui sinon, pourquoi le social? Parce que j'aime aider les gens, quand on aide les autres à régler leurs problèmes on trouve des solutions pour les nôtres, et je crois que c'est fait exprès pour qu'on ne puisse pas se vanter de trouver des solutions tout seul. On a besoin de quelqu'un qui a aussi besoin de nous pour grandir.
Si j'avais fais des études, j'aurais voulu faire des études de psychologie. Je ne peux pas m'empêcher d'analyser les comportements, de les interpréter.
Ce qui m'intéresse particulièrement dans la psychologie c'est l'évolution de la personnalité, la progression, les étapes, les interactions.

Par rapport à ma foi, c'est pouvoir vivre le crédo "tu aimera toi prochain comme toi même".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 00:37

Ah c'est sur que quand on est jeune, on est un peu con! Et ce n'est que plus tard, quand on se rend compte qu'on a pas d'autres choix que d'exercer des métiers de "merde" (mais honorable), qu'on regrette de ne pas avoir poursuivi ses études!
Moi je suis allé en BTS mais je l'ai pas validé, je regrette de pas avoir redoubler mon année mais quand j'ai commencé à bosser j'ai pris goût à l'argent... hélas!
Après plusieurs boulots "alimentaire" je suis en reconversion pro actuellement en suivant une formation!!! (Pour décrocher un titre pro niveau III)! J'espère après ça trouver rapidement du boulot dans cette branche qui m'intéresse et qui me correspond mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier    Jeu 16 Fév 2017, 11:07

Salut à vous dreamer Cyril Christian Estandrine phoutoufout

J'ai cumulé 41 années de services, en comptant mes 27 mois de service miliaire validés puisque j'avais commencé avant, à 19 ans.
Juillet 1952 aux Travaux Publics - dessinateur aide calculateur : calculs techniques, ave calculatrice mécanique à manivelle et tables de logarithmes, topographie routes ponts et autoroutes, étude d'un réseau d'égouts sur un souk inondable...

- construction des poutres et fondations sur chantier de passerelle en précontraint, puis chantiers de digues portuaires…
-Je n'ai jamais fait ce que je rêvais de faire enfant ou ado, chimie, ou au lycée, radioélectricité, ou en début de vie professionnelle, des barrages.

J'ai fait une belle carrière, bien diversifiée, partie en autodidacte, partie en CNAM, partie en écoles d'ingénieur, comme conducteur de chantier, instructeur radiotélégraphiste de bord sur Junker 52; ingénieur électrotechnicien automaticien (du poste de livraison au réseau BT secouru par groupes) éclairagiste puis ingénieur concepteur de systèmes informatiques puis contrôleur de gestion et in fine chef de département dans les aides à la Navigation Maritime "avant et hors GPS".

Bien disparate ?
Que non, c'est cohérent.

Au lieu de courir en vain à faire ce que j'aurais aimé faire, j'ai aimé tout ce que j'ai eu à faire, sauf pendant un an, technicien d'études en navigation intérieure j'y ai rencontré des états d'esprit plus étroits encore que les fameux sas d'écluse à 39 m de long pour 5,20 m de large, afin qu'elles soient franchissables par des péniches de 38,5 m de long sur 5,05 m de large.
Le chausse-pied et le lubrifiant n'était pas fournis…

Ah si il y a eu une autre période où je n'ai pas aimé mon boulot, quand j'ai eu à automatiser des sites pour réduire le personnel en poste…
J'ai traîné des pieds…
Passé chef de service informatique j'avais eu bien du mal à ne pas faire endosser par l'informatique des suppressions de personnel : un seul agent a perdu son poste, on l'a gardé, il faisait depuis vingt ans chaque jour le même travail à un emploi que l'informatique a rendu inutile.
A qui la faute si ce malheureux oublié dans son boulot répétitif fastidieux ne savait plus rien faire d'autre ?

Oui j'ai aimé bosser, de ma retraite à 1999 j'ai été expert technique international bénévole en informatique, mes dernières missions ont porté sur un système informatique au Congo et en RCA avec au passage une expertise pour le compte de l'U.E. des ordinateurs à remplacer pour cause du "bug de l'an 2000, une vaste escroquerie mondiale !

Ah comme tout irait mieux s'in n'y avait que ce bug dans notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 11:42

Dreamer a écrit:
14 février 2017

Petite curiosité du soir ^^

Quel est votre métier et pourquoi l'avez-vous choisi?
Infirmière car les études étaient près de chez moi, mes parents ne souhaitant pas m'envoyer "à la ville".


(1 seule année de fac était ouverte près de chez moi donc après le bac j'ai fait 1 an de DEUG SVT, dans la branche qui convenait il fallait partir pour poursuivre... donc concours pour être infirmiere... et j'étais déjà ASH dans l'hopital du coin pendant les vacances scolaires.... c'est une histoire de famille... ma mère et 2 tantes sont infirmières, la dernière est aide soignante... seul métier convenable aux yeux de ma très catholique grand mère)
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier    Jeu 16 Fév 2017, 12:23

Même punition même motif.

Citation :
(1 seule année de fac était ouverte près de chez moi donc après le bac j'ai fait 1 an de
certificats de Maths Générales et de Mathématiques Physique Chimie.

La Fac qui avait un muséum d'histoire naturelle était surtout orientée recherche type SVT ça ne me disait rien.
Et mon père était en arrêt de travail pour maladie de longue durée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 12:57

Roger76 a écrit:
Salut à vous dreamer Cyril Christian Estandrine phoutoufout

J'ai cumulé 41 années de services, en comptant mes 27 mois de service miliaire validés puisque j'avais commencé avant, à 19 ans.
Juillet 1952 aux Travaux Publics - dessinateur aide calculateur : calculs techniques, ave calculatrice mécanique à manivelle et tables de logarithmes, topographie routes ponts et autoroutes, étude d'un réseau d'égouts sur un souk inondable...

- construction des poutres et fondations sur chantier de passerelle en précontraint, puis chantiers de digues portuaires…
-Je n'ai jamais fait ce que je rêvais de faire enfant ou ado, chimie, ou au lycée, radioélectricité, ou en début de vie professionnelle, des barrages.

J'ai fait une belle carrière, bien diversifiée, partie en autodidacte, partie en CNAM, partie en écoles d'ingénieur, comme conducteur de chantier, instructeur radiotélégraphiste de bord sur Junker 52; ingénieur électrotechnicien automaticien (du poste de livraison au réseau BT secouru par groupes) éclairagiste puis ingénieur concepteur de systèmes informatiques puis  contrôleur de gestion et in fine chef de département dans les aides à la Navigation Maritime "avant et hors GPS".

Bien disparate ?
Que non, c'est cohérent.

Au lieu de courir en vain à faire ce que j'aurais aimé faire, j'ai aimé tout ce que j'ai eu à faire, sauf pendant un an, technicien d'études en navigation intérieure j'y ai rencontré des états d'esprit plus étroits encore que les fameux sas d'écluse à 39 m de long pour 5,20 m de large, afin qu'elles soient franchissables par des péniches de 38,5 m de long sur 5,05 m de large.
Le chausse-pied et le lubrifiant n'était pas fournis…

Ah si il y a eu une autre période où je n'ai pas aimé mon boulot, quand j'ai eu à automatiser des sites pour réduire le personnel en poste…
J'ai traîné des pieds…
Passé chef de service informatique j'avais eu bien du mal à ne pas faire endosser par l'informatique des suppressions de personnel : un seul agent a perdu son poste, on l'a gardé, il faisait depuis vingt ans chaque jour le même travail à un emploi que l'informatique a rendu inutile.
A qui la faute si ce malheureux oublié dans son boulot répétitif fastidieux ne savait plus rien faire d'autre ?

Oui j'ai aimé bosser, de ma retraite à 1999 j'ai été expert technique international bénévole en informatique, mes dernières missions ont porté sur un système informatique au Congo et en RCA avec au passage une expertise pour le compte de l'U.E. des ordinateurs à remplacer pour cause du "bug de l'an 2000, une vaste escroquerie mondiale !

Ah comme tout irait mieux s'in n'y avait que ce bug dans notre monde.

 Roger

Super parcours!

Tu me fais penser à mon père au niveau du parcours, surtout quand tu dis "Au lieu de courir en vain à faire ce que j'aurais aimé faire, j'ai aimé tout ce que j'ai eu à faire". C'est une belle philosophie. Mon père m'a rabâché tellement de fois ce passage biblique "Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le...." Écclésiastes 9 v 10
Il me dit toujours qu'il n'a pas choisit son orientation ses parents ont choisit pour lui, et il était bien content parce qu'il ne savait pas quoi faire, ça ne l'a pas empêcher de rebondir, et changer de voie plusieurs fois.

Moi aussi j'ai appris à aimer mon travail, contrairement à ce que disait phoutoufoot pour ma part je n'ai pas l'impression de faire un métier de "merde", c'est transitoire, c'est une étape.

Au fait tu sais ce que je voulais faire à la base, je ne voyais pas faire des études alors il fallait que je trouve quelques chose, je voulais travailler dans les métiers de bouche. Comme j'aime cuisiner et partager, je me suis intéressée à la cuisine, particulièrement à la pâtisserie. Mais bon comme je m'y suis prise au dernier moment pour trouver un patron, je fais un BEP en cuisine collective.
J'étais contente d'être dans le secteur des métiers de bouche mais en même temps j'étais frustrée de faire de la cuisine bas de game.

Ensuite je ne sais pas, mes profs m'ont poussé à continuer mais à faire des études, ma prof principale me voyait bien travailler dans le social, alors elle me dit de choisir la filière sanitaire et social pour poursuivre les études. Alors pour les "vœux" j'ai mis 1ère ST2S, pensant ne pas être accepté parce que franchement j'avais pas un niveau exceptionnel et puis je voulais être recalé, et j'ai été surprise. Je suis allée en première à cause des circonstances, je suis passé d'une petite classe de pro mixte (15 élèves) à une grande classe exclusivement féminine (30 élèves).
J'ai beaucoup aimé les cours de science social, même si j'ai ramé parce que ça n'avait rien à voir avec mon BEP.
Ça a été une année terrible.... j'étais dans mon coin, des pimbêches se foutaient de moi elles m'appelaient "misanthrope", le seule moment de repis c'était en cours d'anglais parce qu'on était mélangé avec une classe de gars.
Bref, j'en avais marre de l'ambiance dans ma classe, et comme j'avais la trouille de passer le bac j'ai arrêté à la fin de l'année, j'ai même pas passé l'épreuve de Français.

Enfin voilà. En tout cas Dreamer c'est excellent ce que tu as fais, tu as su faire les bons choix.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 13:29

Dreamer a écrit:

J'avais commencé aussi par les lettres ^^ plus précisément la littérature anglophone, ça me passionnait mais les débouchés étaient surtout tournés vers l'enseignement, ce qui ne m'intéressait pas

Dreamer!

Tu es une jeune femme sage et cultivée! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 15:25

Quand notre fils aîné en était à l'orientation en fin de lycée technique, je l'ai poussé dans ses retranchements.
Que comptes-tu faire après le bac ?

Papa quand je vois la vie de (il n'a pas dit cloche, c'est la même initiale) que tu mènes je ne veux être ni ingénieur ni informaticien.
Bien.
Il a donc fait un DUT en électrotechnique.

Puis il a suivi une école d'ingénieur, privée, plus tard il était embauché chez Burroughs et il a été longtemps... ingénieur informaticien.

J'en suis pour partie responsable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 15:41

Dreamer a écrit:
Christian51 a écrit:
[

Intrumentiste? C'est quoi?
Moi je ne suis pas encore décidé. J'étudie les lettres pour l'instant, je verrai dans un an ou deux.

J'avais commencé aussi par les lettres ^^ plus précisément la littérature anglophone, ça me passionnait mais les débouchés étaient surtout tournés vers l'enseignement, ce qui ne m'intéressait pas

Non surtout pas l'enseignement, à part peut-être le primaire. Mais les lettres sont un bon point de départ pour préparer tous les concours administratifs, et pour ne pas perdre son temps en attendant de me décider. Et puis j'aime les lettres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 16:05

Moi j'avais une passion: les langues.

Mes grands-parents parlaient provençal et je comprenais tout ce qu'ils disaient, rien de génial, tous les enfants en sont capables, et j'avais un autre grand-père qui avait son bac une chose très rare à son époque (il l'avait eu vers 1920). C'est lui qui m'a parlé des langues étrangéres, à 6 ans je savais déjà qu'il existait des langues que je ne comprendrais que si je les étudiais. J'ai donc attendu avec impatience la sixième pour apprendre l'anglais, puis j'ai appris l'italien en 4ème j'étais déçue car je la comprenais, c'est proche du provençal et moi je voulais apprendre une langue incompréhensible.
Alors de la 4ème à la Terminale j'ai appris l'allemand seule avec des bouquins.

Puis j'ai fait des études d'anglais et j'ai présenté un concours, les IPES qui permettais de faire des études payées intégralement, un assez haut salaire d'ailleurs. Et je l'ai réussi. Le hic c'est que je devais promettre de devenir prof à la fin de mes études. J'ai dit OK.

En fait j'adore les langues mais je n'ai pas aimé le stress de l'éducation. Un métier où on n'a jamais fini de travailler, avec des soirées et des weekends à corriger des devoirs et à préparer des cours, je faisais bien plus que les 40 heures hebdomadaires.
Et de la pression partout, les élèves, l'administration, les inspecteurs, les parents d'élèves.

Si c'était à refaire je monterais une agence de voyages avec préparations de visites guidées car ce que j'aime dans les langues c'est la communication.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 16:27

Roger76 a écrit:
Quand notre fils aîné en était à l'orientation en fin de lycée technique, je l'ai poussé dans ses retranchements.
Que comptes-tu faire après le bac ?

Papa quand je vois la vie de (il n'a pas dit cloche, c'est la même initiale) que tu mènes je ne veux être ni ingénieur ni informaticien.
Bien.
Il a donc fait un DUT en électrotechnique.

Puis il a suivi une école d'ingénieur, privée, plus tard il était embauché chez Burroughs et il a été longtemps... ingénieur informaticien.

J'en suis pour partie responsable...

Haha.
Punaise j'aurais pas su quoi répondre à sa place si on m'avait posé cette question. Tu lui a mis un sacré coup de pression, mais bon ton fils était plus "pro", donc il était déjà dans une branche spécifique, il devait déjà connaitre toutes les possibilités, tu as bien fais de le pousser.
Mais pour les autres qui sont en général, c'est plus compliqué, ils n'ont pas l'expérience du terrain, ils ont des connaissances théoriques qu'ils n'imaginent pas mise en pratique.

Y'a tellement de jeunes qui ont le bac mais qui décrochent des études parce que "pommés", ou bien qui entament des études puis abandonnent.
Je trouve qu'on met trop de pression pour le choix d'orientation poste bac, et même sur les élèves qui finissent le lycée et se retrouvent largués en fac ou à l'université loin de leurs familles. C'est assez violent comme changement.

J'avais lu quelques part que dans les pays scandinaves, les jeunes font une année "sabbatique" soit à travailler ou faire une sorte de service civique, soit à voyager.
Je trouve cela bien, ça permet aux jeunes de réfléchir et faire ses expériences.
En France c'est très mal vu, les parents flippent que leurs enfants ne reviennent plus aux études, alors ils les forces à choisir dans la précipitation.

À mon frère a aussi fait électrotechnique. Bon j'y connais rien, je lui redemanderai son parcours parce qu'il a fait d'autres trucs. Maintenant il travail dans un bureau d'étude, il fait des calculs pour l'isolation avec les normes BBC, le chauffage, et le circuit de ventilation, il fait du dessin.
Il voulait pas faire ingénieurs pour ne pas avoir trop de responsabilité, mais bon je crois qu'il finira par le faire, c'est qu'il n'est pas encore prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 18:48

phoutoufoot a écrit:
Ah c'est sur que quand on est jeune, on est un peu con! Et ce n'est que plus tard, quand on se rend compte qu'on a pas d'autres choix que d'exercer des métiers de "merde" (mais honorable), qu'on regrette de ne pas avoir poursuivi ses études!
Moi je suis allé en BTS mais je l'ai pas validé, je regrette de pas avoir redoubler mon année mais quand j'ai commencé à bosser j'ai pris goût à l'argent... hélas!
Après plusieurs boulots "alimentaire" je suis en reconversion pro actuellement en suivant une formation!!! (Pour décrocher un titre pro niveau III)! J'espère après ça trouver rapidement du boulot dans cette branche qui m'intéresse et qui me correspond mieux.

C'est intéressant ^^ on a tous des parcours avec des bifurcations, des moments de réflexion... Et du coup, tu suis une formation dans quelle branche ?
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 18:50

cailloubleu a écrit:
Moi j'avais une passion: les langues.

Mes grands-parents parlaient provençal et je comprenais tout ce qu'ils disaient, rien de génial, tous les enfants en sont capables, et j'avais un autre grand-père qui avait son bac une chose très rare à son époque (il l'avait eu vers 1920). C'est lui qui m'a parlé des langues étrangéres, à 6 ans je savais déjà qu'il existait des langues que je ne comprendrais que si je les étudiais. J'ai donc attendu avec impatience la sixième pour apprendre l'anglais, puis j'ai appris l'italien en 4ème j'étais déçue car je la comprenais, c'est proche du provençal et moi je voulais apprendre une langue incompréhensible.
Alors de la 4ème à la Terminale j'ai appris l'allemand seule avec des bouquins.

Puis j'ai fait des études d'anglais et j'ai présenté un concours,  les IPES qui permettais de faire des études payées intégralement, un assez haut salaire d'ailleurs. Et je l'ai réussi. Le hic c'est que je devais promettre de devenir prof à la fin de mes études. J'ai dit OK.

En fait j'adore les langues mais je n'ai pas aimé le stress de l'éducation. Un métier où on n'a jamais fini de travailler, avec des soirées  et des weekends à corriger des devoirs et à préparer des cours, je faisais bien plus que les 40 heures hebdomadaires.
Et de la pression partout, les élèves, l'administration, les inspecteurs, les parents d'élèves.

Si c'était à refaire je monterais une agence de voyages avec préparations de visites guidées car ce que j'aime dans les langues c'est la communication.

Nous avons donc une passion en commun ! J'adore les langues aussi, en matière de langue incompréhensible je me suis tourné vers le russe ^^ J'ai même quelques notions de croate! Les langues c'est super, ça te donne l'impression de découvrir un nouveau monde et même parfois de redécouvrir ta langue maternelle

D'ailleurs j'ai fait une licence de langues, étonnant n'est ce pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 18:52

Estandrine a écrit:
Dreamer a écrit:
J'ai déjà bien entamé mon orientation ^^ ce qui m'intéressait en fait c'est de voir comment allier vie professionnelle et foi, comment le métier reflète ou non nos valeurs :) et aussi par curiosité je l'avoue!

J'ai rencontré les mêmes problèmes que toi par rapport à mon orientation sauf que ... je n'ai jamais eu de rdv avec une conseillère d'orientation, cela n'existait pas dans mon collège ni dans mon lycée!

Oh, je suis actuellement en service civique et c'est super! j'ai trouvé une association qui travaille dans le domaine qui m'intéresse (voir ma réponse à Cyril) donc c'est génial

D'accord. En tout cas ça fait du bien de voir des jeunes qui savent où ils en sont, qui sont motivés pour les études, moi ce n'était pas mon cas, je me sentais enfermé avec le système scolaire, je me connaissais pas et je trouvais pas ma place.

C'est vraiment terrible notre système, il y a d'un côté les "manuels" et de l'autre les "intellectuels", avec les filière pro et les général, je trouve se système très réducteur et débile.
Pour ma part je suis quelqu'un qui aime bouger tout en utilisant un minimum ma cervelle, mais je n'ai pas su trouver mon compte dans ce système. En plus le choix de l'orientation se fait à un moment inopportun, le moment où tu sais te cherche, tu es en rébellion, j'ai nommé "l'adolescence".
Grosse connerie pour moi d'avoir quitté l'école en 1ère sans passer le Bac parce que j'avais la trouille, et surtout que j'avais l'impression que les études étaient interminable que je ne me voyais pas passer encore 3-4 ans assise sur une chaise à écouter.

Enfin. En parlant de ça, j'ai vu un film hier que j'aurais adoré voir quand j'étais ados ça s'appel The edge of seventeen. Ça m'a fait drôle parce que je me suis retrouvée dedans 10ans en arrière, tellement perdue.
Je suis contente d'avoir passé ce cap mais je "regrette" d'avoir perdu tellement de temps à tourner en rond.

Alors pour ma part je suis agent de service hospitalier donc femme de ménage en milieu hospitalier. Tu te doute bien que je ne compte pas faire carrière dans cette voie, je suis dans un hôpital de jour pour enfants, et je souhaite faire une formation d'aide médico psychologique pour aquérir des connaissances et des compétences dans le social. Personnellement, je ne m'imagine pas rester toute ma vie à faire la même chose, j'aimerai découvrir un maximum le secteur professionnel du social.
Je crois que c'est à cause du model que j'ai reçu de mon père, il a exercé 4 métiers, on a beaucoup deménagé, du coup ça fait partis de mon état d'esprit.

Je garde dans un coin de ma tête que je retournerai étudier, ou me former, selon les opportunités que j'aurais. J'y pense beaucoup.

Oui sinon, pourquoi le social? Parce que j'aime aider les gens, quand on aide les autres à régler leurs problèmes on trouve des solutions pour les nôtres, et je crois que c'est fait exprès pour qu'on ne puisse pas se vanter de trouver des solutions tout seul. On a besoin de quelqu'un qui a aussi besoin de nous pour grandir.
Si j'avais fais des études, j'aurais voulu faire des études de psychologie. Je ne peux pas m'empêcher d'analyser les comportements, de les interpréter.
Ce qui m'intéresse particulièrement dans la psychologie c'est l'évolution de la personnalité, la progression, les étapes, les interactions.

Par rapport à ma foi, c'est pouvoir vivre le crédo "tu aimera toi prochain comme toi même".

Je suis tout à fait d'accord avec ta vision des choses par rapport à l'orientation. Je n'aime pas non plus cette séparation entre intellectuel et manuel.

Quelles sont les conditions de travail d'agent de service hospitalier ? J'avais fait un "job d'été" comme femme de ménage dans les usines... C'était pendant les vacances donc c'était plutôt tranquille mais au moins comme un salarié m'a dit " Tu sais au moins ce que tu ne veux pas faire plus tard!" Very Happy

J'aimerai pouvoir vivre ce crédo aussi en intégrant la pédagogie qui m'intéresse énormément ^^


Estandrine a écrit:
Dreamer a écrit:
J'avais commencé aussi par les lettres ^^ plus précisément la littérature anglophone, ça me passionnait mais les débouchés étaient surtout tournés vers l'enseignement, ce qui ne m'intéressait pas

 Dreamer!

Tu es une jeune femme sage et cultivée! Wink

Embarassed Merci Estandrine, mais je ne me considère pas comme sage et cultivée ^^
Mon parcours a été un peu chaotique mais bon, ce n'est pas encore fini Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 19:28

Dreamer a écrit:

Je suis tout à fait d'accord avec ta vision des choses par rapport à l'orientation. Je n'aime pas non plus cette séparation entre intellectuel et manuel.

Quelles sont les conditions de travail d'agent de service hospitalier ? J'avais fait un "job d'été" comme femme de ménage dans les usines... C'était pendant les vacances donc c'était plutôt tranquille mais au moins comme un salarié m'a dit " Tu sais au moins ce que tu ne veux pas faire plus tard!" Very Happy

J'aimerai pouvoir vivre ce crédo aussi en intégrant la pédagogie qui m'intéresse énormément ^^

Alors mon poste n'est pas représentatif des ASH, j'ai un super poste, j'ai des horaires fixes, je travail pas les WE (contrairement aux ASH en hôpital et maison de retraite).
Je nettoies des salles d'activités, donc salle de jeux, salle TV, salle peinture, salle de sport, cuisine, salle de lecture etc etc. Donc par rapport au poste que j'avais avant en maison de retraite c'est pas du tout la même ambiance, c'est pas la même saleté, quand ils font de la peinture ou de l'argile, j'en ai partout sur le sol et les éléments pleins de trace de mains LOL j'ai pas des odeurs d'urine et tout ça, et puis les enfants cours de partout, ça bouge. Il faut être vigilant et fermer les portes derrière soi.

Donc il y a des enfants autistes, des enfants qui ont des troubles du comportement, des enfants qui sont en retard sur le développement psycho-moteur comme par exemple des enfants nés prématurés etc qui sont suivit par des éducatrices côté hôpital de jour.
Côté CMP (Centre Médico Psychologique) c'est pour les consultations pour le suivit des enfants et des familles avec des psychologues, assistante social, pédopsychiatre, psychomotricienne.
Et puis il y a le CATTP (Centre d'Activité Thérapeutique à Temps Partiel), pour les plus grands et les ados qui ont des problèmes psychologiques comme la phobie scolaire par exemple qui sont suivit par des infirmiers psychatrique et des éducateurs. Voilà

Ces trois dernières semaines ont été difficile, mes collègues étaient en congés maladie l'une après l'autre et n'ont pas été remplacée, ce qui est fréquent en milieu hospitalier, donc surcharge de travail, j'étais très fatiguée, j'ai des douleurs dans les épaules et les poignets. Mais bon, je suis quand même contente, j'ai une super chef, je m'entend bien avec mes collègues, je suis bien traitée, j'ai pas à me plaindre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Jeu 16 Fév 2017, 20:00

Estandrine a écrit:
Dreamer a écrit:

Je suis tout à fait d'accord avec ta vision des choses par rapport à l'orientation. Je n'aime pas non plus cette séparation entre intellectuel et manuel.

Quelles sont les conditions de travail d'agent de service hospitalier ? J'avais fait un "job d'été" comme femme de ménage dans les usines... C'était pendant les vacances donc c'était plutôt tranquille mais au moins comme un salarié m'a dit " Tu sais au moins ce que tu ne veux pas faire plus tard!" Very Happy

J'aimerai pouvoir vivre ce crédo aussi en intégrant la pédagogie qui m'intéresse énormément ^^

Alors mon poste n'est pas représentatif des ASH, j'ai un super poste, j'ai des horaires fixes, je travail pas les WE (contrairement aux ASH en hôpital et maison de retraite).
Je nettoies des salles d'activités, donc salle de jeux, salle TV, salle peinture, salle de sport, cuisine, salle de lecture etc etc. Donc par rapport au poste que j'avais avant en maison de retraite c'est pas du tout la même ambiance, c'est pas la même saleté, quand ils font de la peinture ou de l'argile, j'en ai partout sur le sol et les éléments pleins de trace de mains LOL j'ai pas des odeurs d'urine et tout ça, et puis les enfants cours de partout, ça bouge. Il faut être vigilant et fermer les portes derrière soi.

Donc il y a des enfants autistes, des enfants qui ont des troubles du comportement, des enfants qui sont en retard sur le développement psycho-moteur comme par exemple des enfants nés prématurés etc qui sont suivit par des éducatrices côté hôpital de jour.
Côté CMP (Centre Médico Psychologique) c'est pour les consultations pour le suivit des enfants et des familles avec des psychologues, assistante social, pédopsychiatre, psychomotricienne.
Et puis il y a le CATTP (Centre d'Activité Thérapeutique à Temps Partiel), pour les plus grands et les ados qui ont des problèmes psychologiques comme la phobie scolaire par exemple qui sont suivit par des infirmiers psychatrique et des éducateurs. Voilà

Ces trois dernières semaines ont été difficile, mes collègues étaient en congés maladie l'une après l'autre et n'ont pas été remplacée, ce qui est fréquent en milieu hospitalier, donc surcharge de travail, j'étais très fatiguée, j'ai des douleurs dans les épaules et les poignets. Mais bon, je suis quand même contente, j'ai une super chef, je m'entend bien avec mes collègues, je suis bien traitée, j'ai pas à me plaindre. Wink

Je suis contente que ça se passe bien pour toi. :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 17 Fév 2017, 21:36

Estandrine a écrit:
Moi aussi j'ai appris à aimer mon travail, contrairement à ce que disait phoutoufoot pour ma part je n'ai pas l'impression de faire un métier de "merde", c'est transitoire, c'est une étape.

En faite quand je dis boulot de "merde", je fais surtout référence au salaire. Je trouve que le travail n'est pas assez valorisé en France. Par exemple, moi je travaillé dans un service informatique et j'étais payé au SMIC, quand je suis tombé au chomage, j'avais mes indemnités chomage mais aussi droit à l'APL, tarif réduit pour la piscine, les transports, carte gratuite pour la bibliothèque etc... alors que je n'avais droit à aucun de ces avantage en travaillant et je payé tout plein pot! Résultat : je vivais plus confortablement en étant au chomage qu'en travaillant... sans avoir les contrainte de me lever tout les matins, faire un boulot qui ne me plait pas, amortier ma voiture, user mon essence, la fatigue etc etc et !!!
C'est révoltant!!! Je le conçoi, mais c'est le système qui est mal foutu! Les gens ne veulent plus travailler pour un SMIC car ça ne vaut pas le coup!
Il faudrait encourager les gens à aller bosser et non créer un peuple d'assisté.

Aujourd'hui je me forme pour viser un meilleur poste et là où il y a des réels débouchés, car je ne veux plus bosser pour un SMIC!
Revenir en haut Aller en bas
marjorie

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 17 Fév 2017, 22:59

C'est sur que on est souvent mal orienté !!
Moi même les années après le bac j'ai pas mal tourner en rond avant de vraiment trouver quelque chose qui me plaisait et dans lequel je suis restée.

J'ai eu un bac littéraire, j'avais commencé une LLCE anglais mais beaucoup trop littéraire, j'avais besoin de quelque chose de plus pro ! Et aussi pas trop de débouchés derrière..
Je suis partie en BTS commerce international, j'ai validé mon année mais à la fin de la première année stage obligatoire à l'étranger, au dernier moment je me retrouve sans stage !! Et si pas de stage ça veut dire redoubler son année, j'ai lâché l'affaire j'ai travaillé pendant un an et quelque dans un magasin de jouets.
J'hésitais à reprendre mes études mais je me suis dit j'ai 22 ans je peux pas rester là comme ça alors que je sais j'ai les capacités d'aller plus loin donc j'ai repris mes études il y a 2 ans et demi, en parallèle je travaillais dans un fast food pour gagner aussi suffisamment pour gérer mes trucs !!
Je suis en troisième année de licence anglais économie gestion, je suis actuellement en stage dans le département commercial d'une petite entreprise et franchement ça me plaît !! J'aimerais faire un Master dans ce domaine idéalement en alternance.

Quand je vois comment mes parents ont longtemps galéré à faire des métiers qui leur plaisaient pas et j'en passe, ou même les fins de mois difficile je veux vraiment me garantir un avenir correct !!
Je rejoins un peu Phoutoufoot dans ce qu'il dit.

Après je pars du principe que quand on a une idée en tête, il faut foncer, peu importe le temps que cela prend, tant que nous arrivons a notre objectif c'est l'essentiel ! Chacun a son propre parcours. Souvent j'ai eu tendance à me comparer à d'autres personnes qui ont mon âge et me dire "oh lui il en est déjà là, j'ai l'impression de ne pas avancer".
Chacun son rythme et heureusement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Dreamer

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Sam 18 Fév 2017, 10:17

marjorie_G a écrit:
C'est sur que on est souvent mal orienté !!
Moi même les années après le bac j'ai pas mal tourner en rond avant de vraiment trouver quelque chose qui me plaisait et dans lequel je suis restée.

J'ai eu un bac littéraire, j'avais commencé une LLCE anglais mais beaucoup trop littéraire, j'avais besoin de quelque chose de plus pro ! Et aussi pas trop de débouchés derrière..
Je suis partie en BTS commerce international, j'ai validé mon année mais à la fin de la première année stage obligatoire à l'étranger, au dernier moment je me retrouve sans stage !! Et si pas de stage ça veut dire redoubler son année, j'ai lâché l'affaire j'ai travaillé pendant un an et quelque dans un magasin de jouets.
J'hésitais à reprendre mes études mais je me suis dit j'ai 22 ans je peux pas rester là comme ça alors que je sais j'ai les capacités d'aller plus loin donc j'ai repris mes études il y a 2 ans et demi, en parallèle je travaillais dans un fast food pour gagner aussi suffisamment pour gérer mes trucs !!
Je suis en troisième année de licence anglais économie gestion, je suis actuellement en stage dans le département commercial d'une petite entreprise et franchement ça me plaît !! J'aimerais faire un Master dans ce domaine idéalement en alternance.

Quand je vois comment mes parents ont longtemps galéré à faire des métiers qui leur plaisaient pas et j'en passe, ou même les fins de mois difficile je veux vraiment me garantir un avenir correct !!
Je rejoins un peu Phoutoufoot dans ce qu'il dit.

Après je pars du principe que quand on a une idée en tête, il faut foncer, peu importe le temps que cela prend, tant que nous arrivons a notre objectif c'est l'essentiel ! Chacun a son propre parcours. Souvent j'ai eu tendance à me comparer à d'autres personnes qui ont mon âge et me dire "oh lui il en est déjà là, j'ai l'impression de ne pas avancer".
Chacun son rythme et heureusement !!!

Merci pour ton témoignage ^^ Nos parcours se ressemblent sur certains points. J'ai eu aussi un Bac L et je suis allée en LLCE Anglais, puis après une première année je me suis redirigée vers une LEA Anglais-Espagnol (plus tourné vers l'économie du coup). Et en Master je me suis complètement redirigée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier    Sam 18 Fév 2017, 15:58


J'apprécie vos témoignages, Marjorie, Dreamer, et autres frères et sœurs.

J'apprécie d'autant que j'ai galéré après avoir dû entrer dans la vie active sans aucune formation professionnelle, je suis pour partie autodidacte, pour partie formé en cours du soir au CNAM puis en écoles d'ingénieur après des années de service militaire et de vie professionnelle.

Cela a été dur, très dur.
Pas pour moi, j'étais motivé et "battant".
Mais pour mon épouse et notre premier-né.

En revanche, une fois que je m'étais fait une situation disons très satisfaisante, à 35 ans, je suis en quelque sorte passé de l'autre côté :

J'ai été membre de jurys d'admission en Fac et en école d'ingénieur, de jeunes demandeurs de réorientation, par suite d'échec, ou de reprise d'études après avoir quitté lycée ou fac et bourlingué à l'aventure.

Leurs candidatures passaient une première sélection sur dossier, examiné par la Fac.

Les "admissibles" passaient ensuite devant un jury mixte, enseignants et professionnels en entreprise, dont j'étais.

Le candidat devait se présenter, exposer ses motivations, et surtout disons montrer qu'il était capable de reprendre avec succès une formation, jusqu'au niveau DESS (Master) ou Ingénieur DU.

En théorie le jury devait délibérer à huis clos après avoir entendu et interrogé le candidat.

En pratique la décision était prise séance tenante, sans délibération, un geste, un regard échangé, des hochements de tête, une main qui faisait un signe discret... et c'était "Admis" ou "On regrette", au suivant...

Vous me remettez en mémoire ces candidats, et plus souvent encore ces candidates, qui faisaient prendre la décision sans avoir besoin de délibérer entre nous.

Là-dessus je m'abstiens de parler d'orientation, il y a trop à en dire, en un mot ça ne valait rien, ça ne vaut toujours rien.

Quant au stage obligatoire en entreprise, c'était mon thème de prédilection quand je m'adressais à des étudiants en Fac, et il m'est arrivé de tenir le même discours à un parterre de collégiens, adapté à leur cas, quand on a décidé d'un stage obligatoire en entreprise.

C'était dans une grande salle municipale de conférence, j'étais dans la salle au milieu des collégiens invités à entendre la bonne parole des officiels.
Des collégiens très calmes et attentifs.
Au grand dam de ces officiels enseignants formateurs conseilles d'orientation syndicalistes à la tribune, qui pendant près d'une heure avaient débité fadaises et banalités sans intérêt.
Première cause de mon irritation : il n'y avait aucun intervenant patron ou cadre d'entreprise à la tribune.
Pour parler de stage en entreprise les entreprises n'avaient pas la parole.
Cocasse ou consternant ?

Et tout portait sur les modalités pratiques du stage, le compte-rendu à rédiger, etc., rien sur le comportement à avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 24 Fév 2017, 13:09

Cyril 84 a écrit:
Tester et effectuer une maintenance sur des capteurs de grandeurs physiques (pression, température, vibrations, etc...)
Ainsi que leurs systèmes d'acquisition.
Pour du matériel qui a déjà fonctionné.
Ou installation et essai pour du neuf.  

J'aurais jamais cru que tu faisais cela.
Comme tu as l'air d'être toujours sur la route,
et que tu réfléchis suffisamment bizarrement pour avoir choisi d'être musulman,

j'en avais conclu que tu étais VRP en whisky halal,
et que tu te consolais de la faillite en biberonnant tes invendus au fond des mosquées de France !



Tu es certain que tu dis la vérité ?

Moi, je ne m ens jamais,
quand j'ai pas envie de dire un truc, je ne dis rien.
comme là.....  je ne dis rien sur mon métier.


J'ai retrouvé un vieux post de Cyril, qui a dû contribuer à mes suppositions sur son métier....




Cyril 84 a écrit:
Hier soir en rentrant chez moi, je me suis arrêté dans la grande mosquée de Lyon, voici quelques photos :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un VRP en whisky halal en faillite pourrait nous poster cela, ... vous ne croyez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier    Ven 24 Fév 2017, 16:15

Il n'y a pas de sot métier.

Pas plus qu'il n'y a d'accident stupide.

Ou d'homme irrémédiablement bête.

La bêtise ça se cultive ou ça se corrige, au choix.

Il y a aussi une forme particulière de bêtise : celle des gens intelligents.

Citation :
C’est la bêtise de ceux qui ont toutes les possibilités d’être intelligents – ceux qui ont accès à l’information, à la culture, qui ont du temps pour penser, lire – et qui ne le sont pas toujours. La bêtise de ceux qui n’ont pas les moyens de penser mieux me fait plutôt de la peine, aussi je ne me permettrai jamais de m’en moquer.

Revenir en haut Aller en bas
vivia




MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 24 Fév 2017, 19:31

Pierresuzanne a écrit:
Cyril 84 a écrit:
Tester et effectuer une maintenance sur des capteurs de grandeurs physiques (pression, température, vibrations, etc...)
Ainsi que leurs systèmes d'acquisition.
Pour du matériel qui a déjà fonctionné.
Ou installation et essai pour du neuf.  

J'aurais jamais cru que tu faisais cela.
Comme tu as l'air d'être toujours sur la route,
et que tu réfléchis suffisamment bizarrement pour avoir choisi d'être musulman,

j'en avais conclu que tu étais VRP en whisky halal,
et que tu te consolais de la faillite en biberonnant tes invendus au fond des mosquées de France !



Tu es certain que tu dis la vérité ?

Moi, je ne m ens jamais,
quand j'ai pas envie de dire un truc, je ne dis rien.
comme là.....  je ne dis rien sur mon métier.


J'ai retrouvé un vieux post de Cyril, qui a dû contribuer à mes suppositions sur son métier....




Cyril 84 a écrit:
Hier soir en rentrant chez moi, je me suis arrêté dans la grande mosquée de Lyon, voici quelques photos :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un VRP en whisky halal en faillite pourrait nous poster cela, ... vous ne croyez pas ?

Cyril est toujours sur la route parce qu'il teste son matos sur plusieurs sites. Ce sont, peut-être des centrales.
J'aime bien les énigmes ...
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 24 Fév 2017, 19:43

Pierresuzanne a écrit:
Un VRP en whisky halal en faillite pourrait nous poster cela, ... vous ne croyez pas ?

vivia a écrit:
Cyril est toujours sur la route parce qu'il teste son matos sur plusieurs sites. Ce sont, peut-être des centrales.
J'aime bien les énigmes ...

Là, c'est possible,
il teste les centrales !

celle de Clairvaux
d'Uzerche
de Poitiers
de Saint-Martin-de-Ré
de Rochefort,

un vrai tour de France !
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 24 Fév 2017, 21:09

vivia a écrit:
Cyril est toujours sur la route parce qu'il teste son matos sur plusieurs sites. Ce sont, peut-être des centrales.
J'aime bien les énigmes ...

Bien vu chère Vivia.

Mais je l'ai dit un peu plus haut :

Cyril 84 a écrit:
[...] Je l'exerce dorénavant principalement dans les C.N.P. E
(Centre Nucléaire de Production d'Électricité)

Mais j'ai également beaucoup travaillé auparavant dans les "centrales thermiques à flammes" (gaz, pétrole, charbon).
Ainsi que dans le P.A.N (Porte-Avion Nucléaire) Charles de Gaulle.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Ven 24 Fév 2017, 21:23

Pierresuzanne a écrit:
Là, c'est possible,
il teste les centrales !

celle de Clairvaux
d'Uzerche
de Poitiers
de Saint-Martin-de-Ré
de Rochefort,

un vrai tour de France !

À part Clairvaux et Saint-Martin-de-Ré , les autres ne sont pas des "centrales pénitentiaires".

Tu aurais pu citer Ensisheim etc...

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier    Ven 24 Fév 2017, 22:03

"T'inquiète pas Cyril, Pierre Elie a fait confusion, il pensait à une maison de retraite pour y prendre un peu de rpos.

On le comprendra.
Il ne se repose jamais.

Il ne sera "en paix" que quand il n'y aura plus personne que lui sur terre.

Longue vie à lui.

Moi je n'ai connu que de très petites centrales.
Deux ans, le minimum pour
Exceptionnellement plus de 1200 kVA.
A groupes électrogènes.
Avec les technologies des années 1960...

Mon premier calcul de ligne d'arbre moteur + alternateur + volant d'inertie synchro secteur c'était sur CAB 500 : l'ordinateur avec ses 3000 tubes double triode était en panne en moyenne à 20 minutes de calcul.

Un conseil, ne teste pas l'absence du 5500 V sur une borne de transfo avec un tournevis crayon testeur 220 V.
Le gars, un militaire appelé, électricien niveau CAP, en a réchappé ce n'est pas à refaire.
J'ai vu de tout le peu de temps que j'ai été en charge des équipements électriques sur les bases aériennes.
Deux ans, le temps minimum pour quitter Paris.

Et comme toi du pays, de Lille à Fréjus en passant par Cherbourg.
Du pays... et le caractère accueillant ou fermé des collègues locaux, Lille et Cherbourg, ou les militaires  bien plus sympa que Marseille...


Pas facile de synchroniser en automatique deux ou trois groupes démarrés en charge.

Surtout quand l'installateur a fait une inversion de phase.
Mais pour outils je n'avais que ma tête et dossiers et plans...
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Sam 25 Fév 2017, 13:18

Roger76 a écrit:
[...] Un conseil, ne teste pas l'absence du 5500 V sur une borne de transfo avec un tournevis crayon testeur 220 V.
Le gars, un militaire appelé, électricien niveau CAP, en a réchappé ce n'est pas à refaire.
J'ai vu de tout le peu de temps que j'ai été en charge des équipements électriques sur les bases aériennes.
[...]

Ne t'inquiètes pas cher Roger, les normes de sécurité électriques sont très drastiques de nos jours.

Même pour du 240 Volts nous devons utiliser un appareil spécifique (V.A.T) ,et pas un simple multimètre, pour procéder à une "Vérification d'Absence de Tension" , de plus nous devons nous équiper avec des E.P.I (casque, écran facial, gants isolants etc...).


Pour la haute-tension nous devons utiliser une perche (afin de rester en dehors des distances d'amorçage), qui peut atteindre 5 ou 6 mètres sur du 440 000 volts (maximum de la haute-tension en France).

J'en ai utilisé lorsque je travaillais sur les pylônes H.T.B (63 000 à 440 000 volts) il-y-a 10 ans.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Votre métier    Sam 25 Fév 2017, 16:35

C'était au Port de Safi en 1954.

Un unique poste de livraison transformation en cellules ouvertes, tranfo et appareillages nus derrière des grilles.
Hormis les lignes d'éclairage public toute la distribution BT était en câble isolé à l'huile… avec des claquages fréquents, à chaque fois tout disjonctait, il fallait repérer le claquage, couper, rabouter avec deux boîtes de jonction etc.

Notre électricien n'étant pas habilité il fallait appeler un chef d'entreprise qualifié pour intervenir au poste de livraison avant tout.
Pour la sécurité un agent l'accompagnait sur les lieux.
Ce jour là, l'entrepreneur à peine entré a saisi le volant, métallique, de commande du sectionneur MT, a commencé à le tourner.
Sans gants sans appareil… Que le pifomètre.

"Vous ne prenez pas le tabouret?" s'étonne mon collègue.
"Bof, ça sert à rien"
Le gars va prendre le tabouret, reprend sa manœuvre… un arc de rupture éclate.
Le gars s'est retrouvé par terre, plus de peur que de mal. en fait on avait dû avoir un arrêt du réseau, le tranfo était en pleine charge.
Le sectionneur lui avait une sale mine.

J'ai aussi travaillé tant sur la foudre et la protection des installations que sur les DES décharges électrostatiques.
Une carte mère de PC non protégé qui a pris une surtension de foudre c'est pas joli joli.

A Rabat j'habitais tout près de la ligne de chemin de fer, qui passait en tranchée, en tunnel sois les remparts.
Des gamins s'amusaient à pisser depuis le garde-corps sur les caténaires à la sortie du tunnel.
Pas deux fois…

C'est très tôt que je me suis intéressé aux mystères de l'électricité, je n'avais pas cinq ans, devant le cadavre d'un gros oiseau électrocuté, gisant sous une ligne aérienne.
Pourquoi et comment avait-il été grillé alors que d'autres posés sur les fils étaient indemnes ?
Mais je n'ai œuvré dans ce domaine que trois ans puis en fin de parcours.
Je ne suis plus dans la course !

Ce qui me sidère maintenant c'est l'intervention des réparateurs sur les lignes après tempête ou manchon de neige verglassante…

CHAPEAU.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Votre métier   Lun 27 Fév 2017, 21:09

Roger76 a écrit:
"T'inquiète pas Cyril, Pierre Elie a fait confusion, il pensait à une maison de retraite pour y prendre un peu de rpos.

On le comprendra.
Il ne se repose jamais.

Il ne sera "en paix" que quand il n'y aura plus personne que lui sur terre. .

On dirait que tu m'as trouvé une profession : misanthrope.
j'espère que cela rapporte, car en plus d'être un haineux, j'aime les sous !


(sinon, bon courage aux jeunes qui cherchent leur voie. J'ai lu vos messages plus hauts, c'est intéressant, et touchant.
Je suis bien content de ne plus avoir 20 ans. Mais finalement, moi aussi j'ai galéré à 20 ans. Les études, c'est dur.)


à tous.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre métier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre métier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi aimez-vous votre métier de prof ?
» Êtes-vous fiers de votre métier?
» Votre métier
» Qu'attendiez-vous de votre métier ?
» Vous sentez-vous libre dans l'exercice quotidien de votre métier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: PARLONS DE NOUS !-
Sauter vers: