Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 La Gironde expérimente le revenu de base

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Gironde expérimente le revenu de base   Jeu 16 Fév 2017, 22:19

16.02.2017


bonsoir,


Pour ceux qui seraient intéressé le conseil général de gironde lance une expérimentation sur le revenu de base.

A cette occasion ils ont crée un simulateur qui permet de mesurer les différentes formules possibles de financement du système. C'est intéressant pour se rendre compte. (Ca faisait les gros titres de la presse ce matin)

http://www.gironde.fr/jcms/cgw_97847/simulateur-de-financement-du-revenu-de-base
(ils expliquent puis en bas de page cliquer sur Acceder au simulateur, et on peut tester des tas de formules et proposer celle qui vous convient le plus.)

Et vous dans l'absolu quelle formule?
Revenir en haut Aller en bas
Eliane

avatar


MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Ven 17 Fév 2017, 13:51

emmanuelle78 a écrit:
Et vous dans l'absolu quelle formule?

un salaire pour tous, issu d'un travail honnête.

Voilà l'idéal : pas de chômage, car les hommes (et les femmes) ont besoin de pouvoir se regarder en face dans la glace, le matin, avant de partir au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Ven 17 Fév 2017, 14:32

Eliane a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Et vous dans l'absolu quelle formule?

un salaire pour tous, issu d'un travail honnête.

Voilà l'idéal : pas de chômage, car les hommes (et les femmes) ont besoin de pouvoir se regarder en face dans la glace, le matin, avant de partir au travail.
Comment tu fais pour qu'il n'y ai pas de chomage?


"On" évoque un avenir avec de la souplesse, de la mobilité, des carrières variées, les entreprises veulent du temps partiel, pouvoir embaucher/licencier plus facilement, de la création d'entreprise, de la formation....
Il me semble qu'un tel amortisseur social permet justement tout cela.Quand on sait qu'on pourra manger on peut se lancer plus facilement dans l'entreprenariat, les agriculteurs n'aura pas 0€ pour vivre, les étudiants pourront mieux étudier........

aujourd'hui où exercer un emploi à temps partiel est aussi rémunérateur qu'être au minima sociaux, le travail n'est pas valorisé... alors que si les revenus du travail viennent en plus, c'est une vraie valeur ajoutée bien plus motivante pour avoir envie de s'insérer dans le monde du travail, et cela rend les emplois à temps partiels viables.
Relance économique par augmentation de la consommation...
Bref...

Outre le blocage psychologique, j'ai du mal à comprendre les arguments sur la valeur travail... car c'est plutôt aujourd'hui qu'elle est dénigrée à mon sens.

C'est ultra libéral économiquement parlant.... pas de cas par cas, et des entreprises qui ont ce qu'elles veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Eliane

avatar


MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Ven 17 Fév 2017, 14:36

emmanuelle78 a écrit:

Comment tu fais pour qu'il n'y ai pas de chomage?

t.

comme ont fait les britanniques ou les allemands, ou les suisses.

on forme les jeunes à des métiers qui existent et on permet aux patrons de les emboucher en diminuant les charges;
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Ven 17 Fév 2017, 14:56

Et les travailleurs pauvres? Taux de pauvreté dans ces pays? Et l' avenir?

La Suisse a rejeté par référendum il y a peu le revenu de base.... mais ils y ont pensé et cela pourrait revenir avec une autre formule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Sam 18 Fév 2017, 21:32

Un article qui date de l'année dernière sur le sujet... perso j'ai commencé à entendre parler du sujet il y a une quinzaine d'année. Je suis passée de l'idée que ce n'était qu'une utopie, à l'idée que c'est une excellente idée qui faut réellement creuser.

Elle réunit la droite et la gauche, l'entreprise et le travailleur bref... comme dit plus haut je ne vois dans les arguments donnés "contre" qu'un blocage psychologique, et l'idée que l'homme est mauvais.

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/le-revenu-de-base-universel-debat_1762229.html

Citation :
Le revenu de base, universel débat

Verser sans condition une somme fixe à chaque citoyen de sa naissance à sa mort? A l'heure où la troisième révolution industrielle bouscule le monde du travail et nos modèles sociaux, cette question encore taboue est mise sur la table par nombre de penseurs et quelques politiques. De droite comme de gauche.

Ils étaient tous là, le 4 février, massés sous le grand orgue de la salle Gaveau, à Paris, pour interpréter une petite musique très différente de celle que serinent nos élites depuis un demi-siècle. Il y avait là des économistes, des philosophes, des historiens, des acteurs de l'économie numérique. Et puis des politiques.  

Face à une salle d'environ 500 personnes, étaient alignés, assis sur des fauteuils de plastique transparent, Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres et ex-ministre de l'Ecologie; Frédéric Lefebvre, député LR des Français de l'étranger et ex-secrétaire d'Etat au Commerce de François Fillon; les élues européennes Sylvie Goulard (MoDem) et Karima Delli (EELV). Sans oublier Alain Madelin, chantre du libéralisme et éphémère ministre de l'Economie sous Jacques Chirac, ni le polytechnicien Lionel Stoléru, ancien banquier, ex-conseiller de Valéry Giscard d'Estaing, puis secrétaire d'Etat de Raymond Barre et de Michel Rocard.


[...........]

Si les rares Français qui ont entendu parler de ce fameux revenu de base ont tendance, au premier abord, à trouver l'idée farfelue, cette proposition radicale agite en coulisses de plus en plus d'acteurs de la société mondiale. Avec ces objectifs affichés: éradiquer la pauvreté, lutter contre la précarité, mieux redistribuer les richesses, mais, surtout, repenser l'économie, la fiscalité, le travail.  

La démarche part d'un constat simple: nous sommes en train de vivre l'une des plus importantes - sinon la plus importante - et la plus rapide des révolutions de l'histoire humaine. L'une des plus profondes, aussi. Celle que le fameux prospectiviste et conseiller de nombreux chefs d'Etat Jeremy Rifkin appelle la "troisième révolution industrielle". Un nouveau monde qui oblige à changer de paradigme, puisque les vieilles recettes du XXe siècle ont prouvé leur inefficacité au XXIe.

A l'heure de la révolution numérique, de la mondialisation et de l'ubérisation du marché, de l'auto-entrepreneuriat, de la robotisation des tâches, de la réalité virtuelle, du chômage endémique (6 millions de chômeurs en France), de la précarité galopante (8,5 millions de pauvres dans la sixième économie du monde), de la fin programmée du salariat, de la réforme du Code du travail, beaucoup pensent donc qu'il faut oser tout repenser.  

[......]

Dans son rapport remis au gouvernement le 6 janvier, le très sérieux Conseil national du numérique (CNNum) ne propose pas par hasard, parmi ses 20 recommandations, d'investir dans des simulations autour de la réalisation de cette idée, puis de la mettre concrètement à l'essai. Un revenu de base qui, selon le CNNum, pourrait osciller entre 600 et 800 euros mensuels pour tous.

Une utopie... testée dans le monde entier

Une énième lubie franco-française qui fera une fois de plus sourire Barack Obama, s'esclaffer David Cameron et soupirer Angela Merkel? Pas vraiment, quand la Suisse s'apprête à soumettre par référendum, en juin prochain, un projet équivalent. Même si le oui n'a aucune chance de l'emporter, des expérimentations autour du revenu de base ont, en revanche, déjà eu lieu ou vont être mises en place en Finlande, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis, au Canada, en Inde, au Brésil, en Namibie, en Iran, à Singapour ou au Koweït. En France, la ministre du Travail, Myriam El Khomri, rebondissant sur la proposition du CNNum, y est à son tour allée de cette petite phrase: "Le revenu de base est une belle idée qu'il faut étudier."

[......]

Ladite "belle idée" est en fait à l'étude depuis... 1792, lorsqu'un certain Thomas Paine, philosophe britannique rallié à la Révolution française, lance du haut de la tribune de l'Assemblée nationale: "Sans revenu, point de citoyen !" Selon lui, une démocratie ne peut en effet fonctionner que si les humains qui la composent sont économiquement libres et disponibles pour la faire vivre.  

[.........]


"Qui peut être satisfait du modèle social français?"
Derrière cette diversité sémantique, s'affrontent deux grandes visions. A ma droite, les libéraux, qui, dans le droit fil de la philosophie des Lumières, estiment que chaque individu doit avoir les moyens de sa liberté et de son autonomie. Ces moyens juridiques, sociaux, mais aussi économiques devant être garantis par l'Etat.

Jeune et brillant philosophe sorti de Normale sup, puis passé par le cabinet de Christine Lagarde, Gaspard Koenig, par ailleurs écrivain et chroniqueur aux Echos, compte parmi ceux-là. Auteur d'un essai remarqué intitulé Le Révolutionnaire, l'expert et le geek. Combat pour l'autonomie (Plon), ce libéral décomplexé soutient que la France, "pays des libertés, meurt aujourd'hui de servitude volontaire. Terminons enfin notre révolution et chacun deviendra son propre maître!" clame-t-il.  

[..........]

Toujours selon Mylondo, à l'heure de la robotisation accélérée (le MIT prédit que 50% de nos emplois seront bientôt automatisables) et du chômage de masse, on ne peut plus réduire le travail aux activités dont on tire une rémunération, puisque beaucoup de richesses sont non marchandes. Un développeur informatique qui créé des logiciels libres, un entrepreneur dont le projet est en germe, une mère au foyer, un artiste ou un citoyen qui se mobilise pour son quartier ne mériteraient-ils pas une compensation financière?  

[....]

"Un pari sur la nature humaine"
Une révolution au coeur de la série d'anticipation Trepalium, diffusée les 11 et 18 février sur Arte, qui montre les dilemmes éthiques voire philosophiques que soulèvent ces questions. Le sujet a été parfaitement résumé par feu l'historien et économiste libéral Jacques Marseille: "Le pari de l'allocation universelle est que l'insertion sociale ne peut se construire sur la contrainte mais sur la confiance placée dans les bénéficiaires de ce nouveau droit. Une utopie, sans doute, pour tous ceux qui n'accordent aucune confiance aux individus et pensent que seule la contrainte de 'gagner son pain à la sueur de son front' est le meilleur garde-fou contre la paresse. Un pari sur l'intérêt et la nature humaine pour tous ceux qui pensent au contraire qu'un individu préférera toujours cumuler ce revenu à un autre salaire, surtout quand ce salaire correspondra à un travail qu'il aura librement choisi."
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Sam 18 Fév 2017, 22:48

emmanuelle78 a écrit:
Et les travailleurs pauvres? Taux de pauvreté dans ces pays?  Et  l' avenir?

La Suisse a rejeté par référendum il y a peu le revenu de base.... mais ils y ont pensé et cela pourrait revenir avec une autre formule.

Je trouve cela génial pour les enfants mais je ne comprends pas pourquoi il faudrait rémunérer ceux qui travaillent.

Quel est l’intérêt ?

Je préfère que l'on fasse des aides selon les revenus et que l'on donne à ceux qui n'ont rien,

Cela me semble plus juste.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Sam 18 Fév 2017, 22:54

Eliane a écrit:
emmanuelle78 a écrit:

Comment tu fais pour qu'il n'y ai pas de chomage?

t.

comme ont fait les britanniques ou les allemands, ou les suisses.

on forme les jeunes à des métiers qui existent et on permet aux patrons de les emboucher en diminuant les charges;

Le modèle allemand et britannique n'est sûrement pas à suivre dans sa globalité : Job à 3 € par heure ? Franchement !!!!

Ce ne sont pas les charges qui sont un frein à l'embauche, mais le fait de pouvoir se séparer du salarié en cas de retournement.
Faire baisser les charges et les salaires ne fait que faire baisser les prix à la vente, nul n'est gagnant à la fin.
Et l'on oublie de ce fait l'essentiel : Les gains de productivité se font par des ruptures technologiques venant de l'innovation.
Il faut surtout revoir les moyens pour une entreprise de financer son innovation et sa restructuration permanente.

Et pour info, les allemand travaillent en moyenne 26h/semaine contre 28/semaine pour les français.
C'est la moyenne de tous ceux en âge de travailler qu'ils soient actifs ou non.
Cela montre la réussite du modèle allemand mais à l'inverse de ce que tu penses : travailler peu et produire énormément.

Il ne faut pas oublier que nous produisons de plus en plus avec de moins en moins de moyens. C'est le sens de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Sam 18 Fév 2017, 23:34

brigit ^^ a écrit:
emmanuelle78 a écrit:
Et les travailleurs pauvres? Taux de pauvreté dans ces pays?  Et  l' avenir?

La Suisse a rejeté par référendum il y a peu le revenu de base.... mais ils y ont pensé et cela pourrait revenir avec une autre formule.

Je trouve cela génial pour les enfants mais je ne comprends pas pourquoi il faudrait rémunérer ceux qui travaillent.

Quel est l’intérêt ?

Je préfère que l'on fasse des aides selon les revenus et que l'on donne à ceux qui n'ont rien,

Cela me semble plus juste.

C'est le principe de simplification, d'enlever tout un tas d'organismes de controle... pas de trous de revenus, pas de paperasse.... bref...

Le principe que les revenus du travail viennent en plus pour une vraie valeur ajoutée du travail et permettre un partage du travail en limitant la précarisation qui en découle (comment vivre avec un temps partiel???)...


Si tu fais la simulation... tu verras que via l'impot le rééquilibrage se fait... celui qui travaile reverse... à partir d'un certain seuil il reverse plus qu'il recoit.


Selon la simu, le seuil est plus ou moins haut... dans la mienne c'est entre 4 et 5000€/mois (pour un salaire, pas pour un foyer)


Revenir en haut Aller en bas
nollaig

avatar


MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   Dim 19 Fév 2017, 08:00

On en a quelque peu rien à foutre puisque le conseil départemental de gironde ne fait que proclamer un cri de détresse à l Etat .

En effet , l Etat oblige les collectivités territoriales à payer le RSA  ou la prime pour l intégration au travail pour les travailleurs pauvres
Jusque là tout est normal .
Mais depuis ces dernières années , l Etat donne des budgets très insuffisants aux départements , préférant prioriser d autres budgets que ses obligations .
L ADF ( l association des départements de France ) rapporte :
"10 départements n’ont pas été en mesure de verser le RSA. ( en 2015) Des relais ont dû être trouvés. Cette année, ils pourraient être 40 dans ce cas, estime l’ADF. "
"Trois quarts des collectivités (74 %) estiment que la baisse des dotations va affecter leur politique RH, une proportion similaire à celle de 2015"
Selon l’ADF, ces quatre dernières années, l’État a baissé de 32 % les dotations aux départements
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En 2015, le taux de couverture du RSA par l’État était de 61,3 % contre 90,4 % en 2009, selon l’Observatoire national de l’action sociale (Odas).

On a aussi un conflit analogue d autres collectivités territoriales comme par exemple  les régions et l Etat ; les régions se plaignant que l Etat ne leur donne pas assez

Donc si le président du conseil départemental de Gironde essaye de trouver une autre solution , ce n est pas parce qu il approuve le projet du revenu de base au fond de lui même mais parce que l Etat lui a forcé la main en ne lui donnant pas assez pour payer les obligations sociales
Et dans sa vidéo ( conférence ) , il conditionne bien que le revenu de base est conditionné si l Etat aide son département
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Gironde expérimente le revenu de base   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Gironde expérimente le revenu de base
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le revenu de base.
» Qui expérimente ?
» La solution anti_crise : le revenu de base universel, et pourtant...
» NEXUS magazine : article les bonnes nouvelles
» Prières à Saint Expédit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: