Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Les fake news lors d'élections

Aller en bas 
AuteurMessage
salamsam

avatar


MessageSujet: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 21:38

07/05/2017

Cet élection présidentielle terminé, il est à noter l'importance des fake news, largement véhiculé par le net, et qui ont tenté, avec plus ou moins de réussite, d'influencé les résultats des élections plus que jamais auparavant.

L'un des exemples les plus frappants est cet instrumentalisation d'un article du site satirique "Legorafi", qui est un site web qui n'écrit que des fake news, avec pour seul but de faire rire.

Sauf que certains militants Front national ont détourné un de ces article satirique et l'on présenté, dans les réseaux sociaux, comme de vrai déclaration de Macron.

Voici un extrait du vrai faux interview de Legorafi qui a été détouné à des fins propagandistes par le FN :

Le Gorafi : La polémique a malheureusement beaucoup enflé et, cette France d’en bas, fainéante et orgueilleuse, vous décrit aujourd’hui comme méprisant.

Emmanuel Macron : Je ne suis pas méprisant… mais c’est plus fort que moi, quand je serre la main d’un pauvre, je me sens sale pour toute la journée. La vie de politique, je l’ai apprise à mes dépens, ce n’est pas que profiter des largesses de l’Etat : il faut aussi parfois se mélanger au peuple, leur adresser la parole, serrer leurs grosses mains moites, les regarder s’empiffrer de sandwichs-merguez lors des conventions… Je ne suis pas méprisant parce que je les vois comme des êtres humains à part entière mais j’aimerais qu’ils ne s’approchent plus de mon costume.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des ouvriers de Whirlpool ont attaqué Macron sur cette phrase qu'il n'avait jamais dite, ils ont été abusé par la propagande men songère du FN.

Avant hier il y a eut des milliers de documents du mouvements "En marche", qui ont été hacker par les Russes afin de tenter de jeter le trouble sur le candidat et désormais nouveau Président de la république.

Ne faudrait il pas des mesures de surveillance et durcir les lois contre ce genre de procédé ?

Internet peut être une magnifique machine à propagande mensongère, n'est il pas dangereux pour les démocraties de laisser toutes ces calomnies impuni ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 21:51

Les fake news nous viennent des Etats Unis. Les intox de Russie qui collaborent pour détruire nos libertés.

Plus nos sociétés deviennent sophistiquées plus on prend les gens pour des imbéciles et plus on les mani.pule, on pourrait croire qu'on devient plus intelligent mais c'est le contraire. L'informatique permet tous les vices et détruit la démocratie. La "vérité" cybernétique créée de toute pièce supprime la réalité. Il suffit de difamer et de le publier avec un mégaphone pour que cela soit considéré comme une vérité. C'est une honte.
L'informatique permet à des puissances étrangères mal intentionnées de prendre le pouvoir en France à la place des Français, comme l'attaque de mercredi et de vendredi soir le prouvent.

C'est une absence de morale coupable. Ces manigances n'ont rien à voir avec la politique, c'est l'utilisation de la technique pour asservir l'homme.

Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 21:58

Il existe des sites tels que hoaxbuster... encore faut-il vouloir vérifier une information qui parfois peut conforter certains dans leurs idées...
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 22:12

cailloubleu a écrit:
Les fake news nous viennent des Etats Unis. Les intox de Russie qui collaborent pour détruire nos libertés.

Plus nos sociétés deviennent sophistiquées plus on prend les gens pour des imbéciles et plus on les mani.pule, on pourrait croire qu'on devient plus intelligent mais c'est le contraire. L'informatique permet tous les vices et détruit la démocratie. La "vérité" cybernétique créée de toute pièce  supprime la réalité. Il suffit de difamer et de le publier avec un mégaphone pour que cela soit considéré comme une vérité. C'est une honte.
L'informatique permet à des puissances étrangères mal intentionnées de prendre le pouvoir en France à la place des Français, comme l'attaque de mercredi et de vendredi soir le prouvent.

C'est une absence de morale coupable. Ces manigances n'ont rien à voir avec la politique, c'est l'utilisation de la technique pour asservir l'homme.


Et on en revient au débat sur la necessité de surveiller le net. Débat tabou, du moins dans les démocraties, car les dictatures elles ne s'en privent pas. Mais de même que les médias traditionnelle, TV, Radio, Presse écrite, sont surveillé par des organismes comme le CSA par exemple, ne faudrait il pas mettre en place des organismes de surveillance du net en France ?

Par exemple des organes de propagande de l'état Russe comme Sputnik ou RussiaToday, ont véhiculé des fake news sur Macron et bien sur aucun sur Le Pen, de tels média peuvent ils être autorisé à exercé en France ?

Je pense qu'il va vraiment falloir songer à tout cela.

Même certain journaliste de la fachosphère admettent que la plupart des fake news viennent de chez eux, comme le journaliste Robin de La Roche du site d'extrême droite Boulevard Voltaire (fondé par le frontiste Robert Ménard) qui dit :
«Notre famille de pensée a un sacré problème : c’est le groupe social qui diffuse le plus de fausses nouvelles.»

Un site qui à lui même diffusé des fake news.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et dailleurs il est arrivé à plusieurs reprise, dans la section actualité de ce forum, que des membres ouvrent des topics basé sur des fake news véhiculé par l'extrême droite.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 22:32

salamsam a écrit:


Et on en revient au débat sur la necessité de surveiller le net. Débat tabou, du moins dans les démocraties, car les dictatures elles ne s'en privent pas. Mais de même que les médias traditionnelle, TV, Radio, Presse écrite, sont surveillé par des organismes comme le CSA par exemple, ne faudrait il pas mettre en place des organismes de surveillance du net en France ?

Par exemple des organes de propagande de l'état Russe comme Sputnik ou RussiaToday, ont véhiculé des fake news sur Macron et bien sur aucun sur Le Pen, de tels média peuvent ils être autorisé à exercé en France ?

Je pense qu'il va vraiment falloir songer à tout cela.

c'est un vrai problème mais à tout problème il y a une solution.
quand un homme a inventé l'épée, un autre a inventé le bouclier, quand l'un a inventé le château fort, un autre invente la bombarde et le bélier..........quand des pirates informatiques ont inventé des virus, d'autres ont inventé l'antivirus.

face aux fakenews, il y a comme le dit Olivier des sites qui essaient de les dénoncer, mais je pense qu'il y a aussi l'éducation des internautes à faire.
ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est vrai et si on décide de relayer une information il faut y mettre la source et le conditionnel.  "selon  xxxx il aurait dit que....."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 22:35

rosarum a écrit:
salamsam a écrit:


Et on en revient au débat sur la necessité de surveiller le net. Débat tabou, du moins dans les démocraties, car les dictatures elles ne s'en privent pas. Mais de même que les médias traditionnelle, TV, Radio, Presse écrite, sont surveillé par des organismes comme le CSA par exemple, ne faudrait il pas mettre en place des organismes de surveillance du net en France ?

Par exemple des organes de propagande de l'état Russe comme Sputnik ou RussiaToday, ont véhiculé des fake news sur Macron et bien sur aucun sur Le Pen, de tels média peuvent ils être autorisé à exercé en France ?

Je pense qu'il va vraiment falloir songer à tout cela.

c'est un vrai problème mais à tout problème il y a une solution.
quand un homme a inventé l'épée, un autre a inventé le bouclier, quand l'un a inventé le château fort, un autre invente la bombarde et le bélier..........quand des pirates informatiques ont inventé des virus, d'autres ont inventé l'antivirus.

face aux fakenews, il y a comme le dit Olivier des sites qui essaient de les dénoncer, mais je pense qu'il y a aussi l'éducation des internautes à faire.
ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est vrai et si on décide de relayer une information il faut y mettre la source et le conditionnel.  "selon  xxxx il aurait dit que....."


Il faut aussi accepter de s'éduquer au lieu de se complaire dans la désinformation.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Dim 07 Mai 2017, 23:42

salamsam a écrit:


Et dailleurs il est arrivé à plusieurs reprise, dans la section actualité de ce forum, que des membres ouvrent des topics basé sur des fake news véhiculé par l'extrême droite.


C'est pour ça qu'il y a un petit icône en forme de triangle en haut à droite de chaque message, qui sert à signaler ce genre de problème. Tu cliques dessus, une fenêtre s'ouvre et tu fais un signalement.

Le premier modo qui passe par là va aller voir et il fait ce qu'il y a à faire.

Tu serais surpris de voir comme c'est efficace Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 08:11

salamsam a écrit:
Et on en revient au débat sur la necessité de surveiller le net. Débat tabou, du moins dans les démocraties, car les dictatures elles ne s'en privent pas. Mais de même que les médias traditionnelle, TV, Radio, Presse écrite, sont surveillé par des organismes comme le CSA par exemple, ne faudrait il pas mettre en place des organismes de surveillance du net en France ? [...]

C'est ce que je pressentais à l'arrivée d'internet fin des années 90.
Pressentiment que j'ai confirmé avec un petit peu de recul.

Les solutions préconisées par Cailloubleu et Rosarum, à savoir l'éducation des internautes, sont très pertinentes, mais malheureusement insuffisantes.


Il faut un puissant filtre automatique et manuel.

Mais ce serait une réduction des libertés qui néanmoins serait bénéfique pour lutter contre ce qui est dénoncé dans ce sujet, mais également terrorisme, dépravation des mineurs etc...


Le danger avec ce genre de filtre est :
Les personnes qui tiennent les commandes, les critères utilisés et l'endroit où est placé le curseur...

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 08:25

Cyril 84 a écrit:
salamsam a écrit:
Et on en revient au débat sur la necessité de surveiller le net. Débat tabou, du moins dans les démocraties, car les dictatures elles ne s'en privent pas. Mais de même que les médias traditionnelle, TV, Radio, Presse écrite, sont surveillé par des organismes comme le CSA par exemple, ne faudrait il pas mettre en place des organismes de surveillance du net en France ? [...]

C'est ce que je pressentais à l'arrivée d'internet fin des années 90.
Pressentiment que j'ai confirmé avec un petit peu de recul.

Les solutions préconisées par Cailloubleu et Rosarum, à savoir l'éducation des internautes, sont très pertinentes, mais malheureusement insuffisantes.


Il faut un puissant filtre automatique et manuel.

Mais ce serait une réduction des libertés qui néanmoins serait bénéfique pour lutter contre ce qui est dénoncé dans ce sujet, mais également terrorisme, dépravation des mineurs etc...


Le danger avec ce genre de filtre est :
Les personnes qui tiennent les commandes, les critères utilisés et l'endroit où est placé le curseur...

Personnellement je ne parlais pas de l'éducation informatique, je parlais de l'éducation personnelle, par le développement de la logique, des moyens de déduction pour éliminer l'intox de sa propre tête, de culture historique, politique et économique. C'est en cela que je disais qu'il est beaucoup plus facile de répéter des slogans et des solutions faciles pré-digérées que de rechercher par soi-même.

Je constate un refus de s'informer soi-même, que l'on peut chiffrer aujourd'hui en pourcentages.
Revenir en haut Aller en bas
nollaig

avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 17:16

cailloubleu a écrit:
Les fake news nous viennent des Etats Unis. Les intox de Russie qui collaborent pour détruire nos libertés.

Plus nos sociétés deviennent sophistiquées plus on prend les gens pour des imbéciles et plus on les mani.pule, on pourrait croire qu'on devient plus intelligent mais c'est le contraire. L'informatique permet tous les vices et détruit la démocratie. La "vérité" cybernétique créée de toute pièce  supprime la réalité. Il suffit de difamer et de le publier avec un mégaphone pour que cela soit considéré comme une vérité. C'est une honte.
L'informatique permet à des puissances étrangères mal intentionnées de prendre le pouvoir en France à la place des Français, comme l'attaque de mercredi et de vendredi soir le prouvent.

C'est une absence de morale coupable. Ces manigances n'ont rien à voir avec la politique, c'est l'utilisation de la technique pour asservir l'homme.


A quand la suppression de wikipedia alors ? encyclopédie toute aussi fake

Et la domiciliation des serveurs ne fait pas la domiciliation des rédacteurs ; donc même ton affirmation est erronée
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 17:35

cailloubleu a écrit:
Cyril 84 a écrit:


C'est ce que je pressentais à l'arrivée d'internet fin des années 90.
Pressentiment que j'ai confirmé avec un petit peu de recul.

Les solutions préconisées par Cailloubleu et Rosarum, à savoir l'éducation des internautes, sont très pertinentes, mais malheureusement insuffisantes.


Il faut un puissant filtre automatique et manuel.

Mais ce serait une réduction des libertés qui néanmoins serait bénéfique pour lutter contre ce qui est dénoncé dans ce sujet, mais également terrorisme, dépravation des mineurs etc...


Le danger avec ce genre de filtre est :
Les personnes qui tiennent les commandes, les critères utilisés et l'endroit où est placé le curseur...

Personnellement je ne parlais pas de l'éducation informatique, je parlais de l'éducation personnelle, par le développement de la logique, des moyens de déduction pour éliminer l'intox de sa propre tête, de culture historique, politique et économique. C'est en cela que je disais qu'il est beaucoup plus facile de répéter des slogans et des solutions faciles pré-digérées que de rechercher par soi-même.

Je constate un refus de s'informer soi-même, que l'on peut chiffrer aujourd'hui en pourcentages.

Il faudrait peut être que l'éducation nationale donne des cours pour apprendre aux jeunes ados à filtrer ce qui est du domaine de la propagande et ce qui est du domaine de l'information objective, et l'importance des sources, ainsi que le danger des sites extrémistes en tout genre, politique ou religieux. Surtout quand on est à une époque où il y a une trés forte subversion et où les extrémistes maquillent leurs discours, édulcore leurs slogan, qu'ils avancent masqué, comme le fait trés bien Marine Le Pen depuis 10 ans.

Quand j'étais au lycée, à la fin des années 90, on nous apprenais, en cours d' Histoire la propagande nazi et bolchévique des années 30/40. Mais les systèmes de propagande ont largement évolué depuis dans leurs forme.
Si la personne attend qu'il y ait des croix gammée, ou des drapeaux de DAESH pour commencer à se dire qu'il est dans un site extrêmiste, il est mal barré.

L'éducation nationale à vraiment un rôle à joué dans la formation des jeunes pour qu'ils ne se perdent pas dans la jungle du net.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 17:37

nollaig a écrit:

A quand la suppression de wikipedia alors ? encyclopédie toute aussi fake

Et la domiciliation des serveurs ne fait pas la domiciliation des rédacteurs ; donc même ton affirmation est erronée

Voilà une mission à la mesure de tes connaissances, mon cher nollaig, rectifier Wikipedia car sa critique est ouverte et il te suffit de la modifier.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 17:42

salamsam a écrit:


Il faudrait peut être que l'éducation nationale donne des cours pour apprendre aux jeunes ados à filtrer ce qui est du domaine de la propagande et ce qui est du domaine de l'information objective, et l'importance des sources, ainsi que le danger des sites extrémistes en tout genre, politique ou religieux. Surtout quand on est à une époque où il y a une trés forte subversion et où les extrémistes maquillent leurs discours, édulcore leurs slogan, qu'ils avancent masqué, comme le fait trés bien Marine Le Pen depuis 10 ans.

Quand j'étais au lycée, à la fin des années 90, on nous apprenais, en cours d' Histoire la propagande nazi et bolchévique des années 30/40. Mais les systèmes de propagande ont largement évolué depuis dans leurs forme.
Si la personne attend qu'il y ait des croix gammée, ou des drapeaux de DAESH pour commencer à se dire qu'il est dans un site extrêmiste, il est mal barré.

L'éducation nationale à vraiment un rôle à joué dans la formation des jeunes pour qu'ils ne se perdent pas dans la jungle du net.



Je suis tout à fait d'accord avec toi, ce serait le rôle du prof de français et du prof d'histoire.
Savoir lire entre les lignes, avoir l'idée de rechercher les sources, utiliser sa logique pour se demander si telle nouvelle est vraisemblable ou bien si on la croit seulement parce que son pote l'a racontée, ou bien qu'on l'a vu au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 20:20

cailloubleu a écrit:
salamsam a écrit:


Il faudrait peut être que l'éducation nationale donne des cours pour apprendre aux jeunes ados à filtrer ce qui est du domaine de la propagande et ce qui est du domaine de l'information objective, et l'importance des sources, ainsi que le danger des sites extrémistes en tout genre, politique ou religieux. Surtout quand on est à une époque où il y a une trés forte subversion et où les extrémistes maquillent leurs discours, édulcore leurs slogan, qu'ils avancent masqué, comme le fait trés bien Marine Le Pen depuis 10 ans.

Quand j'étais au lycée, à la fin des années 90, on nous apprenais, en cours d' Histoire la propagande nazi et bolchévique des années 30/40. Mais les systèmes de propagande ont largement évolué depuis dans leurs forme.
Si la personne attend qu'il y ait des croix gammée, ou des drapeaux de DAESH pour commencer à se dire qu'il est dans un site extrêmiste, il est mal barré.

L'éducation nationale à vraiment un rôle à joué dans la formation des jeunes pour qu'ils ne se perdent pas dans la jungle du net.



Je suis tout à fait d'accord avec toi, ce serait le rôle du prof de français et du prof d'histoire.
Savoir lire entre les lignes, avoir l'idée de rechercher les sources, utiliser sa logique pour se demander si telle nouvelle est vraisemblable ou bien si on la croit seulement parce que son pote l'a racontée, ou bien qu'on l'a vu au cinéma.

C'est ce que s'efforcent de faire les professeurs des collèges et des lycées, il y a des programmes qui existent dans ce sens mais les élèves ne sont pas toujours à l'écoute.

Essayer d'inculquer ce genre de mode de pensée assez sophistiquée à des classes de 35 élèves surchargés est une gageure.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 20:58

Est-ce que l'essentiel ne serait pas, non pas d'apprendre à surfer, mais avant de surfer de se faire une opinion propre sur tout ce qui nous entoure au lieu de vouloir savoir ce qu'untel a pu dire à l'autre bout de la planète ou simplement du pays ?

Parce que même en se basant sur des déclarations officielles, nous ne pourrons jamais être totalement certain de ne pas subir une forme de propagande.

Je vais prendre deux exemples.

Officiellement,le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière.

Autre sujet, les attentats de 2001.

A l'époque de cet attentat inouï, je n'avais ni internet, ni la télé. Je me souviens vraiment très bien avoir appris la nouvelle à la radio alors que je roulais en voiture. Sur le coup, j'ai tout d'abord cru que c'était une sorte de feuilleton radiophonique, puis j'ai bien du me rendre compte de l'horrible réalité.

Mais ce qui m'avait frappé, c'est que la désignation de Ben Laden comme instigateur des attentats est arrivée très très vite, trop vite à mon goût. Et je n'ai pu m'empêcher de penser qu'il y avait anguille sous roche.

Je comprends que certains ne puissent même pas imaginer qu'un gouvernement ferait souffrir une telle chose à son peuple et veuille se rassurer avec la version officielle.

Et je comprends que d'autres puissent la mettre en doute, comme cela a été mon cas. Sans pour autant rentrer dans d'obscures théories du complot que je n'ai découvertes que bien plus tard.

Du coup, lorsque je suis bien conscient, je me garde d'affirmer l'un ou l'autre. Je me dis que je ne peux pas savoir et que je dois accepter cela comme une réalité.

Finalement, est-ce que l'essentiel n'est pas de se concentrer sur ce qui réellement touche notre vie concrètement ? Est-ce que l'essentiel n'est pas de quitter du plus que l'on peut le débat d'idée pour celui bien plus concret de nos actes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 21:18

OlivierV a écrit:


A l'époque de cet attentat inouï, je n'avais ni internet, ni la télé. Je me souviens vraiment très bien avoir appris la nouvelle à la radio alors que je roulais en voiture. Sur le coup, j'ai tout d'abord cru que c'était une sorte de feuilleton radiophonique, puis j'ai bien du me rendre compte de l'horrible réalité.

Mais ce qui m'avait frappé, c'est que la désignation de Ben Laden comme instigateur des attentats est arrivée très très vite, trop vite à mon goût. Et je n'ai pu m'empêcher de penser qu'il y avait anguille sous roche.


Il l'a dit lui-même, dans un message vidéo.

Personne ne l'a obligé à le dire.



Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 21:36

cailloubleu a écrit:


Il l'a dit lui-même, dans un message vidéo.

Personne ne l'a obligé à le dire.

Oui, on peut dire ça comme ça. Bien que la vidéo soit apparue bien après les accusations.
On peut aussi dire que Ben Laden avait tout intérêt à faire cette revendication...

Donc, moi j'en reste au fait que je ne pourrais jamais savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 21:48

OlivierV a écrit:
cailloubleu a écrit:


Il l'a dit lui-même, dans un message vidéo.

Personne ne l'a obligé à le dire.

Oui, on peut dire ça comme ça. Bien que la vidéo soit apparue bien après les accusations.
On peut aussi dire que Ben Laden avait tout intérêt à faire cette revendication...

Donc, moi j'en reste au fait que je ne pourrais jamais savoir...

les familles des victimes du 11 septembre ont demandé une réouverture de l'enquête
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Lun 08 Mai 2017, 22:18

Skander a écrit:
cailloubleu a écrit:


Je suis tout à fait d'accord avec toi, ce serait le rôle du prof de français et du prof d'histoire.
Savoir lire entre les lignes, avoir l'idée de rechercher les sources, utiliser sa logique pour se demander si telle nouvelle est vraisemblable ou bien si on la croit seulement parce que son pote l'a racontée, ou bien qu'on l'a vu au cinéma.

C'est ce que s'efforcent de faire les professeurs des collèges et des lycées, il y a des programmes qui existent dans ce sens mais les élèves ne sont pas toujours à l'écoute.

Essayer d'inculquer ce genre de mode de pensée assez sophistiquée à des classes de 35 élèves surchargés est une gageure.

C'est bien... et que fait on pour ceux qui ne vont jamais au lycée?

Moi je suis pour que la philo ne commence pas qu'en terminale... car finalement peu d'éléves en feront.




au passage... le vote FN est corrélé au niveau d'instruction. Tout comme les fakes news... bref le serpent se mord la queue...

Je pense que ceux qui font des études supérieures auront plus de facilité à démêler le vrai du faux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Mar 09 Mai 2017, 00:01

http://www.alternatives-economiques.fr/lextreme-a-investi-internet-tres-tot-efficacite/00078768


Citation :
ENTRETIEN  « L’extrême droite a investi Internet très tôt et avec efficacité »

04/05/2017 Jean-Marie Charon
Sociologue des médias à l'École des hautes études en sciences sociales

Faits alternatifs, « fake-news », mensonges, intox, … le débat public semble glisser vers ce que certains nomment la post-vérité. Jean-Marie Charon, sociologue des médias à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et auteur de « La presse d’informations multisupports » (éditions Uppr), a décrit les mécanismes de ce phénomène et appelle les médias à innover pour y répondre. Il revient sur le cas français au vu des résultats du premier tour de l’élection présidentielle marquée par la percée de l’extrême droite.

Depuis plusieurs mois, avec le Brexit et l’élection de Donal Trump, on évoque régulièrement l’émergence des « fake-news » ou faits alternatifs. Qu’en-est-il en France ?

Les médias deviennent une source parmi d’autres
Il est bien évidemment très difficile de d’évaluer ce phénomène et il faudra faire des études a posteriori. Mais il semblerait, d’après ce que nous avons observé lors de l’élection présidentielle aux Etats-Unis et lors du Brexit, qu’il se confirme aujourd’hui en France. Une transformation s’opère dans la relation entre les médias et le public. Nous passons d’une recherche d’information verticale à une recherche horizontale.

Le public s’appuie davantage sur Internet avec les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux. Une pratique s’installe : elle consiste à passer de site en site, que ce soit un média, un blog ou encore le site d’un influenceur ou d’une entreprise. S’en suit logiquement un aplatissement des sources, ces dernières étant toutes mises au même niveau, et certains utilisent des faux nez ou encore des pratiques d’intoxication. Les médias deviennent une source parmi d’autres. De plus, les réseaux sociaux jouent un rôle supplémentaire dans l’aplatissement des sources puisque ce n’est plus la source du contenu qui devient important, mais la personne qui partage le contenu.

Ce phénomène profite-t-il à l’extrême droite ?

Une des forces de l’extrême droite française est qu’elle a investi Internet très tôt et avec une efficacité incontestable. Ses militants l’ont perçu comme un moyen de s’affranchir des médias traditionnels, auxquels ils n’avaient qu’un accès très limité. Ce phénomène a ainsi permis au Front national d’avoir des groupes et des réseaux très actifs et très présents et ainsi faire remonter ses informations, ses explications et ses lectures des événements.

Les personnes qui s’intéressent aux idées d’extrême droite ne vont pas les chercher mais y sont soumises via Internet
Dans les années 1980, comme l’extrême droite est éloignée des médias, se crée le quotidien Présent pour relayer les idées de cette mouvance politique. Le Front national fait moins de 10 % aux élections et le journal se vend à 10 000 exemplaires. Aujourd’hui le parti réalise des scores supérieurs à 20 % et Présent se vend toujours à 10 000 exemplaires. Cela signifie que les personnes qui s’intéressent aux idées d’extrême droite ne vont pas les chercher mais y sont soumises via Internet.

Que deviennent donc le rôle et l’influence des médias traditionnels ?

Il y a un important décalage selon l’âge, le niveau d’éducation et la culture numérique du public
Ce basculement n’est bien évidemment pas complet et les médias traditionnels gardent une place importante. Il y existe un décalage conséquent selon l’âge, le niveau d’éducation et la culture numérique du public. Les médias ont également réagi, en développant le « fact-checking » pour répondre à ces « fake-news », par exemple. Mais il semblerait que ses effets soient limités, car ceux qui sont confrontés aux faits alternatifs ne se retrouvent pas devant ce type de contenu. Je pense que les rédactions auraient intérêt à expliquer davantage la production de l’information, dans une démarche de making-of, comme l’a fait l’AFP sur un blog.

Les plate-formes et les réseaux sociaux sont-ils amenés à devenir tout-puissants ?

Ces acteurs, réseaux sociaux et moteurs de recherche, ont compris, récemment, qu’ils étaient concernés par ce phénomène. Ils ont été énormément interpellés sur ces sujets et il y a eu sous la pression une prise de conscience de leur part. Ils ont compris qu’ils ne sont pas neutres, et ont répondu avec des initiatives comme CrossCheck [projet réunissant de nombreuses rédactions françaises et des acteurs du numérique comme Google et Facebook, pour contrer les fausses informations, NDLR]. Cependant, c’est encore récent et il s’agit d’un environnement très mouvant, dont nous ne connaissons pas les acteurs de demain.

PROPOS RECUEILLIS PAR JUSTIN DELEPINE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   Mar 09 Mai 2017, 00:44

Une étude intéressante sur les adeptes des théories de complot: Juste avant les auteurs rappelaient les grands complots favoris, 11 septembre 2001, mort de Lady Diana, etc.

Portrait-robot du complotiste

Dans un article publié fin mars par la revue Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology, deux chercheurs britanniques se sont intéressés non pas à la logique complotiste mais aux caractéristiques psychologico-sociales des personnes qui y adhèrent. Afin de dessiner en quelque sorte le portrait-robot de ceux qui gobent le mieux ces histoires. Pour ce faire, David Freeman (université d’Oxford) et Richard Bentall (université de Liverpool) ont exploité une enquête à grande échelle sur la santé mentale aux Etats-Unis, réalisée entre 2001 et 2003. Tout l’intérêt de cette enquête tient au fait qu’elle comportait une proposition ainsi libellée : « Je suis convaincu(e) qu’il existe un complot derrière de nombreuses choses dans le monde. »

Sur les 5 692 personnes qui ont répondu au questionnaire, plus d’un quart (26,7 %) se sont déclarées en accord avec cette affirmation. On retrouve davantage d’hommes que de femmes mais l’âge n’était en revanche pas un facteur déterminant. Se dessine le profil d’individus en général non mariés, au niveau d’études peu élevé, souvent exclus du marché du travail. Leur niveau de revenus est très nettement inférieur à celui des non-complotistes et il leur est plus fréquemment arrivé de souffrir de la faim sans avoir les moyens de l’assouvir. Ils ont connu des histoires familiales difficiles (séparation des parents biologiques, séjours prolongés hors du foyer) et leur réseau personnel (famille, amis) est en moyenne moins développé. Plus grande solitude, moins d’espoir en l’avenir, auto-dépréciation, plus grande détresse psychologique, colère et manque de contrôle, moindre confiance… Le mécanisme d’adhésion au discours complotiste fait intervenir des facteurs de prédisposition (défiance envers l’autorité, faible capacité à accepter l’incertain, etc.), des déclencheurs (essentiellement des événements à fort pouvoir émotionnel) et des biais de raisonnement (sources d’informations sélectionnées, biais de confirmation, rigidité cognitive, confiance en ses intuitions).

Les auteurs pointent des similitudes avec les symptômes paranoïaques sans toutefois affirmer que le complotisme est une forme de paranoïa. Ils soulignent également que leur étude a ses limites, notamment parce que l’enquête sur laquelle elle s’appuie « a été menée il y a plus de dix ans dans un seul pays et [qu’]il est de toute évidence plausible de penser que la prévalence et la nature d’une telle vision du monde ont pu changer dans l’intervalle. » Quand on voit la propension récentes de plusieurs responsables politiques à jouer sur la fibre complotiste, on peut se dire que les choses ont évolué, mais pas dans le sens de la raison. Daniel Freeman a, avec son frère Jason, publié sur le site du Guardian un article vulgarisant sa recherche. Le titre en est : « Sommes-nous en train d’entrer dans un âge d’or de la théorie du complot ? »


http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2017/04/05/les-dessous-psychologiques-des-theories-du-complot/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fake news lors d'élections   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fake news lors d'élections
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: