Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyVen 19 Mai 2017, 09:42

"L’idéalisation présente un risque d’infidélité". "Une relation qui ne veut pas prendre en compte la dimension de l’avenir est adultère". Soeur Véronique Margron n’y va pas par quatre chemins pour défendre la fidélité. Et ça marche.

L’art de la fidélité est difficile parce qu’il met tout être humain — avec ses failles, sa finitude et sa complexité — face à son histoire. L’infidélité est cette voie sans issue dans laquelle s’engouffre un conjoint, ou un religieux, quand sa vie n’est plus sincère, ni authentique, ni engageante. Une vie qui a perdu sa dynamique pleine de promesses. Théologienne moraliste, la dominicaine Véronique Margron vient de publier : Fidélité – Infidélité. Question vive, aux Éditions du Cerf. Un vivifiant rappel des bienfaits de la vie loyale face à la confusion des désirs et à la vacuité du discours ambiant.

Source : https://fr.aleteia.org/2017/05/18/fidelite-adultere-les-bons-conseils-dune-soeur-dominicaine/
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyVen 19 Mai 2017, 09:52

"la vacuité du discours ambiant."



De nos jours, c'est la fidélité qui est obsolète et ringarde ....
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyVen 19 Mai 2017, 10:04

Au contraire, c'est parce que ça devient obsolète que ça redevient moderne. L'exigence dans l'amour, dans ses engagements de mariage devrait être remis à l'honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyDim 18 Juin 2017, 10:02

Joanni a écrit:
Au contraire, c'est parce que ça devient obsolète que ça redevient moderne. L'exigence dans l'amour, dans ses engagements de mariage devrait être remis à l'honneur.

je suis d accord , amour et fidélité sont deux pôles essentiels à la solidité du mariage , l un étant le corolaire indispensable de l autre . il est devenu rop banal de voir des couples divorcés ou désunis comme si c était devenu une norme alors que c est une tragédie familiale .
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyDim 18 Juin 2017, 11:07

camille a écrit:
Joanni a écrit:
Au contraire, c'est parce que ça devient obsolète que ça redevient moderne. L'exigence dans l'amour, dans ses engagements de mariage devrait être remis à l'honneur.

je suis d accord , amour et fidélité sont deux pôles essentiels à la solidité du mariage , l un étant le corolaire indispensable de l autre . il est devenu rop banal de voir des couples divorcés ou désunis comme si c était devenu une norme alors que c est une tragédie familiale .



EXACT
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyDim 02 Juil 2017, 12:34

mario-franc_lazur a écrit:
camille a écrit:


je suis d accord , amour et fidélité sont deux pôles essentiels à la solidité du mariage , l un étant le corolaire indispensable de l autre . il est devenu rop banal de voir des couples divorcés ou désunis comme si c était devenu une norme alors que c est une tragédie familiale .



EXACT


ma mère est plutot croyante alors que mon père est athée mais ils se rejoignent dans la fidélité conjugale , ils mettent la famille au dessus du reste et ils ont toujours montré l image d un couple uni , je leur en suis reconnaissante .
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyDim 02 Juil 2017, 21:48

camille a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:




EXACT


ma mère est plutot croyante alors que mon père est athée mais ils se rejoignent dans la fidélité conjugale , ils mettent la famille au dessus du reste et ils ont toujours montré l image d un couple uni , je leur en suis reconnaissante .

dans le mariage civil, il est rappelé les articles suivants du code civil :

Article 212 : Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance.
Article 213 : Les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir.

Michel Onfray disait d'ailleurs dans l'une de ses conférences que l'on est pas obligé de se marier mais que si on le fait, c'est un engagement et qu'il faut tenir ses engagements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyDim 02 Juil 2017, 23:06

quand on me dit que 45% des mariages, finissent en divorce, je me dis toujours que 55% des mariages tiennent alors que de nos jours, rien n'oblige les gens à vivre ensemble. Et beaucoup de divorcés se remarient (et donc se stabilisent à nouveau).

Il parait que la tendance est à la baisse du divorce. Je ne suis pas si pessimiste sur la notion de famille, de couple.
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 09:32

A mon avis, le fort taux de divorce s'explique par le fait que nous sommes dans l'ère "fast-food" : ils se connaissent à peine, se mettent rapidement en couple 1 fois, 2 fois, n fois, ont des enfants et après hop ! au premier désaccord chacun prend ses affaires et quitte !

Ils n'ont pas pris le temps nécessaire de bien se connaître en évoquant tous les sujets. Et c'est seulement après accord que la décision de se mettre en couple sera prise. Lorsque je dis en couple, c'est à prendre en globalité. Perso c'est par le mariage, d'autres par du concubinage.
En tout cas, la fidélité est une condition sine qua non du couple.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 16:20

Personellement je pense que les pros mariage se battent contre le temps et personne ne gagne contre le temps , il suffit de regarder autour de soi ou même au plus profond de nous même . On est pas fait pour vivre 40 ans avec la même personne , les gens evoluent et pas dans le même sens et se retrouvent carrement avec une personne differente de leur choix initiale. Et je ne suis pas pessimiste quand je dis ca , au contraire les normes de la société ont changés et bientot ce sera normal d'avoir 4,5 ex , la mariage sera une exception , vers l'age de 40 ans quand les gens auront fait le tour de la vie il se poseront avec un conjoint pour elever un enfant. D'ailleur c'est la seul chose qui resoudra le problème de la surpopulation.
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine    Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 16:51


Citation :
On est pas fait pour vivre 40 ans avec la même personne

Ah bon, j'apprends ça trop tard...

Mais dit comme ça cela ne concerne pas que les couples mariés mais aussi pacsés concubins et autres modes de vie à deux, trois ou quatre, de sexes dits opposés ou de même sexe.

Et pour freiner la surpopulation il existe des méthodes des plus radicales, à l'opposé de la PMA pour tous qui établit le droit à l'enfant contre les droits de l'enfant....

Cela s'appelle l'eugénisme, cela a sévi il y a peu...
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 17:46

Roger76 a écrit:

Citation :
On est pas fait pour vivre 40 ans avec la même personne

Ah bon, j'apprends ça trop tard...                                                      

Mais dit comme ça cela ne concerne pas que les couples mariés mais aussi pacsés concubins et autres modes de vie à deux, trois ou quatre, de sexes dits opposés ou de même sexe.

Et pour freiner la surpopulation il existe des méthodes des plus radicales, à l'opposé de la PMA pour tous qui établit le droit à l'enfant contre les droits de l'enfant....  

Cela s'appelle l'eugénisme, cela a sévi il y a peu...
                                                                                                                                                                     


Mais Roger toi tu es d'une autre epoque , d'une epoque ou les droits de la femme etait bafoués d'une epoque ou la femme se sentait oligée de rester à la maison pour prendre soins de sa famille . D'une epoque ou le divorce signifiait celibat ou excommunion , d'une epoque ou être le premier amour de son ame soeur etait primordiale pour les gens , d'une epoque oû la qualité de vie contraignait les gens a être le plus stable possible et surtout d'une epoque ou 90% des gens voulaient des enfants le plutot possible ... je ne dis rien , je fais simplement un constat . Qu'en pense tu ??
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 19:00

Thedjezeyri14 a écrit:
Roger76 a écrit:

Citation :
On est pas fait pour vivre 40 ans avec la même personne

Ah bon, j'apprends ça trop tard...                                                      

Mais dit comme ça cela ne concerne pas que les couples mariés mais aussi pacsés concubins et autres modes de vie à deux, trois ou quatre, de sexes dits opposés ou de même sexe.

Et pour freiner la surpopulation il existe des méthodes des plus radicales, à l'opposé de la PMA pour tous qui établit le droit à l'enfant contre les droits de l'enfant....  

Cela s'appelle l'eugénisme, cela a sévi il y a peu...
                                                                                                                                                                     


Mais Roger toi tu es d'une autre epoque , d'une epoque ou les droits de la femme etait bafoués d'une epoque ou la femme se sentait oligée de rester à la maison pour prendre soins de sa famille . D'une epoque ou le divorce signifiait celibat ou excommunion , d'une epoque ou être le premier amour de son ame soeur etait primordiale pour les gens , d'une epoque oû la qualité de vie contraignait les gens a être le plus stable possible et surtout d'une epoque ou 90% des  gens voulaient des enfants le plutot possible ... je ne dis rien , je fais simplement un constat .  Qu'en pense tu ??


Je te prie de garder tes réflexions musulmanes anti-fidélité pour la section de l'ISLAM. Ici, tu es dans la section SPIRITUALITE CHRETIENNE ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Roger76




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine    Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 19:27


Citation :
Mais Roger toi tu es d'une autre epoque , d'une epoque ou les droits de la femme etait bafoués d'une epoque ou la femme se sentait oligée de rester à la maison pour prendre soins de sa famille . D'une epoque ou le divorce signifiait celibat ou excommunion , d'une epoque ou être le premier amour de son ame soeur etait primordiale pour les gens , d'une epoque oû la qualité de vie contraignait les gens a être le plus stable possible et surtout d'une epoque ou 90% des gens voulaient des enfants le plutot possible ... je ne dis rien , je fais simplement un constat . Qu'en pense tu ??
Les temps auraient-ils tant changé, ou fais-tu allusion aux états et à une actualité où dans le Code de la Famille les droits de la femme sont bafoués?
Quels droits de la femme étaient bafoués?
Le droit de faire la bête à deux dos en toute liberté avec qui elle veut quand elle veut?
C'est là un progrès ???
Celui d'utiliser l'IVG comme un simple moyen de contraception?

Ma femme ne s'est jamais sentie obligée de rester à la maison.

Le divorce Thedjezeyri14?
Oui c'était mal vu dans certain milieu, dont nous n'étions pas.
Des enfants le plus tôt possible?
Mon épouse, qui a travaillé bien avant de me rencontrer puis en intérim tant qu'elle a pu le faire et tant que je n'avais pas les moyens de subvenir aux besoins d'une famille, avait trente ans à la naissance de notre aîné.
Qui a été le bienvenu alors que nous n'avions ni logement ni finances.
Quand j'ai enfin eu une situation décente, à 36 ans pas moins, elle avait cessé de travailler faute d'emploi féminin dans la région.

Le divorce signifiait quoi donc?

J'en ai connu des divorcés remariés, l'Eglise catholique romaine leur interdit l'Eucharistie, je le déplore, mais elle était et elle est très accommodante sur non pas l'annulation du mariage religieux, impossible, mais sur la reconnaissance de nullité du mariage : le mariage est "reconnu" nul du jour même où les époux se sont donné le sacrement de mariage, dans tous ses effets sauf pour la filiation.
La procédure est relativement longue, bien plus longue que dans la répudiation rituelle, mais le simple fait d'abandonner le domicile conjugal est un geste pris en compte comme n'ayant pas eu l'intention de fidélité.

Mon épouse n'est plus la même qu'à trente ans, elle n'est plus du tout la même depuis que son hémorragie cérébrale, un AVC grave qui compte 70 % de mortalité dont la moitié avant même d'arriver en hôpital, l'a handicapée et lui a fait perdre la mémoire.
C'est dur très dur.

Mais je lui suis fidèle, et je ne le ressens pas du tout comme une contrainte ou une obligation morale ou religieuse.
Ma seule prière c'est de lui survivre : elle ne pourrait pas vivre seule sans assistance ni surtout en maison de retraite médicalisée.

Quant aux sollicitations féminines, j'en ai eu, notamment quand la perte de mon boulot m'a amené à bosser des années loin de notre domicile.

Aucun regret d'être resté "de marbre".
En toute sincérité je n'ai alors pas même pensé à notre promesse de fidélité.

Mon épouse et moi avons quantité d'amis et surtout d'amies qui vivent toujours en couple marié ou sont veufs ou le plus souvent veuves de leur premier mariage.

Tout jeune adolescent j'ai assisté au mariage en Eglise du cousin germain... de mon père.
Il est toujours en vie souffrant de Parkinson elle est toujours son épouse avec son Alzheimer.
Ils se sont mariés en Eglise en 1946...
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyLun 03 Juil 2017, 19:32

mario-franc_lazur a écrit:




Je te prie de garder tes réflexions musulmanes anti-fidélité pour la section de l'ISLAM. Ici, tu es dans la section SPIRITUALITE CHRETIENNE ...



Réflexion musulmanes?? Je n'ai cité ni coran ni hadith ni savants et c'est loin d'être une reflexion musulmane je suis exactement à l'opposé de la position musulmane sur le sujet , cette dernière serait trés proche de votre reflexion. Mais tu as raison je suis  surment dans la mauvaise section .



Ps: je viens de realiser que tu as dit (anti-fidelité)?? , alors tu as vraiment compris mon message de travers, à moins que la separation est anti-fidèle??
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 04 Juil 2017, 10:12

J'insiste sur la rapidité avec laquelle les jeunes se mettent en couple. A mon avis, cette rapidité exagérée provoque des ruptures aussi rapides.
Du coup, chacun cherche autre chose qu'on ne connaît pas vraiment ses limites. Chacun cherche l'idéal.
Le réalisme dit que l'idéal n'existe que dans les rêves. Avoir un conjoint c'est partager une vision de vie et non pas avoir les mêmes caractères.
Le jour où cette vision est partagée entre les conjoints, la fidélité s'impose pour que chacun ne blesse pas l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Nabil80

Nabil80


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 04 Juil 2017, 13:22

mario-franc_lazur a écrit:



Je te prie de garder tes réflexions musulmanes anti-fidélité pour la section de l'ISLAM. Ici, tu es dans la section SPIRITUALITE CHRETIENNE ...
réflexions musulmanes anti-fidélité ???!!!!
chrétien = fidélité
musulman = trahison
c est quoi cette logique?
c est pas de tout gentil de ta part mario , meme le fait d etre dans la section SPIRITUALITE CHRETIENNE ne te donne pas le droit de traité les musulmans de traitres .
et je pense que tu es bien placé pour savoir que nous n avons pas des réflexions anti-fidélité puisque tu étais marié avec une musulmane que dieu prend soin de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine    Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 04 Juil 2017, 14:33


Je n'ai pas du tout apprécié l'intervention de Thedjezeyri14 ici.
Je n'apprécie pas du tout la tienne Nabil.

Je suis d'autant plus heurté et déçu oui déçu que pour une intervention tout à fait bénigne en spiritualité musulmane, par inadvertance, je n'avais pas vu le titre, j'avais pris une volée de bois vert.

Cela dit mario, cela peut arriver à tout un chacun, fait erreur en mettant en cause les réflexions musulmanes anti-fidélité de Thedjezeyri14.
Les chrétiens coptes d'Egypte ont d'ailleurs la même opinion que les musulmans sur la liberté de mœurs des "occidentaux".

C'est tout le message à mon adresse de Thedjezeyri14 qui est inacceptable et mérite une remise en place.
Pour ce qui est des droits de la femme bafoués, c'est hélas d'une triste actualité dans le Code de la Famille, que ce soit au Maroc, en Algérie, en Tunisie.

Et pour la gouverne de tous ceux qui mettent en cause la condition de la femme en Occident kafir, un simple rappel historique: les premiers mouvements de réforme de l'islam, qui ont tous échoué, sont nés en Inde du constat de la liberté de la femme britannique de voyager, sans mahram ou wally, de tenir un rôle actif dans la vie publique.

Ibn Rushd avait en son temps plaidé pour un rôle accru de la femme dans la société.
En vain.

Et encore il ne plaidait que dans l'intérêt économique, il ne traitait pas d'égalité des sexes...!

Revenir en haut Aller en bas
Nabil80

Nabil80


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 04 Juil 2017, 14:54

Roger76 a écrit:

Je n'ai pas du tout apprécié l'intervention de Thedjezeyri14 ici.
Je n'apprécie pas du tout la tienne Nabil.

Je suis d'autant plus heurté et déçu oui déçu que pour une intervention tout à fait bénigne en spiritualité musulmane, par inadvertance, je n'avais pas vu le titre, j'avais pris une volée de bois vert.

Cela dit mario, cela peut arriver à tout un chacun, fait erreur en mettant en cause les réflexions musulmanes anti-fidélité de Thedjezeyri14.
Les chrétiens coptes d'Egypte ont d'ailleurs la même opinion que les musulmans sur la liberté de mœurs des "occidentaux".

C'est tout le message à mon adresse de Thedjezeyri14 qui est inacceptable et mérite une remise en place.
Pour ce qui est des droits de la femme bafoués, c'est hélas d'une triste actualité dans le Code de la Famille, que ce soit au Maroc, en Algérie, en Tunisie.

Et pour la gouverne de tous ceux qui mettent en cause la condition de la femme en Occident kafir, un simple rappel historique: les premiers mouvements de réforme de l'islam, qui ont tous échoué, sont nés en Inde du constat de la liberté de la femme britannique de voyager, sans mahram ou wally, de tenir un rôle actif dans la vie publique.

Ibn Rushd avait en son temps plaidé pour un rôle accru de la femme dans la société.
En vain.

Et encore il ne plaidait que dans l'intérêt économique, il ne traitait pas d'égalité des sexes...!

je n ai pas participé dans cette section réserver aux chrétiens pour provoquer ou meme discuter, et tu vois bien que je n ai pas donné mon point de vue sur ce sujet car je respecte le fait que c est réservé a vous , mais la réponse de mario etait provocatrice .
et je ne vais pas répondre a tes propos car c est pas un lieu pour une discute inter religieuse .
bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 04 Juil 2017, 18:51

Thedjezeyri14 a écrit:



Mais Roger toi tu es d'une autre epoque , d'une epoque ou les droits de la femme etait bafoués d'une epoque ou la femme se sentait oligée de rester à la maison pour prendre soins de sa famille . D'une epoque ou le divorce signifiait celibat ou excommunion , d'une epoque ou être le premier amour de son ame soeur etait primordiale pour les gens , d'une epoque oû la qualité de vie contraignait les gens a être le plus stable possible et surtout d'une epoque ou 90% des  gens voulaient des enfants le plutot possible ... je ne dis rien , je fais simplement un constat .  Qu'en pense tu ??

C'est n'importe quoi.
Evidemment qu'une femme qui reste plus de 40 ans avec son mari,
n'est pas forcement une femme bafouée, ou qui reste par dépendance financière.
Je ne sais pas où tu as puisé ton expérience de la vie, mais tes opinions sont désespérantes.

Je connais plein de femmes qui ont choisi de rester à la maison pour éduquer leurs enfants, et qui sont parfaitement heureuses épanouies. Elles font de nombreuses activités enrichissantes (pas dans le sens financier) quand les enfants sont grands.... ou elles recherchent un travail.
Je connais aussi beaucoup d'autres femmes qui gagnent leur vie très correctement, mais qui restent pourtant avec leur mari, simplement parce-qu'elles sont heureuses avec lui.

Il y a encore des gens qui ont les pieds sur terre,
et si les jeunes pensent que la durée dans le mariage est un truc de vieux,
et bien... je les plains.

Ils sont idiots et ils se trompent, cela c'est certain.
Il ne dépend que d'eux de construire un couple qui dure. Il ne faut pas être passif dans le couple, il faut que chacun des deux époux le construise au quotidien, pour permettre à l'autre d'y conserver une place heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMer 05 Juil 2017, 00:24

Pierresuzanne a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:



Mais Roger toi tu es d'une autre epoque , d'une epoque ou les droits de la femme etait bafoués d'une epoque ou la femme se sentait oligée de rester à la maison pour prendre soins de sa famille . D'une epoque ou le divorce signifiait celibat ou excommunion , d'une epoque ou être le premier amour de son ame soeur etait primordiale pour les gens , d'une epoque oû la qualité de vie contraignait les gens a être le plus stable possible et surtout d'une epoque ou 90% des  gens voulaient des enfants le plutot possible ... je ne dis rien , je fais simplement un constat .  Qu'en pense tu ??

C'est n'importe quoi.
Evidemment qu'une femme qui reste plus de 40 ans avec son mari,
n'est pas forcement une femme bafouée, ou qui reste  par dépendance financière.
Je ne sais pas où tu as puisé ton expérience de la vie, mais tes opinions sont désespérantes.

Je connais plein de femmes qui ont choisi de rester à la maison pour éduquer leurs enfants, et qui sont parfaitement heureuses épanouies. Elles font de nombreuses activités enrichissantes (pas dans le sens financier) quand les enfants sont grands.... ou elles recherchent un travail.
Je connais aussi beaucoup d'autres femmes qui gagnent leur vie très correctement, mais qui restent pourtant avec leur mari, simplement parce-qu'elles sont heureuses avec lui.

Il y a encore des gens qui ont les pieds sur terre,
et si les jeunes pensent que la durée dans le mariage est un truc de vieux,
et bien...  je les plains.

Ils sont idiots et ils se trompent, cela c'est certain.
Il ne dépend que d'eux de construire un couple qui dure. Il ne faut pas être passif dans le couple, il faut que chacun des deux époux le construise au quotidien, pour permettre à l'autre d'y conserver une place heureuse.


Salut Pierre .

Je vais te repondre ici en esperant que Mario ou un autre modo deplace la discussion , parceque je realise bien que je ne suis pas à la bonne place .


Vous m'avez compris de travers et vos reflexions a toi Roger et Mario montre bien le choc des génerations et que les choses evoluent , d'ailleur c'est une chose qui devraient tous nous réjouir.


*Je suis bien conscient que des couples peuvent vivrent 40ans voir 100 ans ensemble et il n'y a rien de mal dans cela au contraire c'est quelque chose de trés noble qu'on espere tous atteindre au fond de nous . Ce que je releve est que c'etait la norme avant , cela veut il dire qu'avant tout les couples etaient nobles et fidèles?? Non impossible , je pense plutot qu'avant les gens etaient obligés de suivre la norme pour ne pas finir excommunié voir dans le bucher.


*Personellement je suis bien old school d'une autre epoque et j'aimerais bien mourir dans les bras de mon unique femme , mais d'un  autre côte je vis en 2017 parmi des jeunes dans la vingtaine  . Souvent ce sont des personne rempli de bonté , il passe leur temps dans des oeuvres de benevolat et de charité , ils millitent pour les droits de l'homme , pour les animeaux , pour la nature , pour la justice sociale ..et reflechissent 10 fois avant de prendre une decision de peur que leur choix affecte autrui , pourtant ils ont une toute autre vision de la famille et de la vie en couple et souvent leur arguments me mettent dos au mur . Dans le divorce ils voient au contraire un acte honnète une vrai alternative à la tromperie et au malheur. Pour eux le mariage devraient être le resultat de plusieurs années de cohabitation heureuse et non un ticket d'entrée dans l'inconnu et je reconnais bien que cela eviterait bien des situations malheureuses a beaucoup de gens. Je sais bien que les relations avant mariage sont un vrai tabou dans un millieu religieux , mais il faut reconnaitre que si les deux personnes sont consentante et si elle sont capable de passer a autre chose il n'y aucun argument morale ou logique pour reprimander la nouvelle generation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMer 05 Juil 2017, 00:43

Si on place le sexe comme moyen de rester en couple sous entendu qu'il faut essayer avant de se marier, c'est une grosse erreur de diagnostique pour la simple et bonne raison que la complémentarité sexuelle ça ne dure qu'un temps, l'homme et la femme évoluent d'une manière différente, les besoins des uns et des autres aussi, et au bout du bout, c'est la désintégration du couple parce que l'homme et la femme marié ne se contente plus.

Si on place l'amour (l'affect, le sentiment amoureux) sans ignorer le sexe, mais pas comme principe premier, la relation du couple peut durer bien plus longtemps voir toute une vie. C'est sur base la que je me suis marié.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMer 05 Juil 2017, 00:58

Joanni a écrit:
Si on place le sexe comme moyen de rester en couple sous entendu qu'il faut essayer avant de se marier, c'est une grosse erreur de diagnostique pour la simple et bonne raison que la complémentarité sexuelle ça ne dure qu'un temps, l'homme et la femme évoluent d'une manière différente, les besoins des uns et des autres aussi, et au bout du bout, c'est la désintégration du couple parce que l'homme et la femme marié ne se contente plus.

Si on place l'amour (l'affect, le sentiment amoureux) sans ignorer le sexe, mais pas comme principe premier, la relation du couple peut durer bien plus longtemps voir toute une vie. C'est sur base la que je me suis marié.


Ce qu'il faut essayer n'est pas le sexe ,mais la cohabitation en general (amour ,sexe , objectifs , mentalité..etc) cela concerne encore la majorité des gens , mais il ne faut pas ignorer ceux qui ne veulent pas de tout ca et qui veulent seulement du sexe sans être mechants , pervers,infidèles ou égarés c'est seulement des phases.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

brigit ^^


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMer 05 Juil 2017, 08:48

Joanni a écrit:
"L’idéalisation présente un risque d’infidélité".

Oui c'est cela, quand le coeur n'y est plus,

C'est par fidélité à l'idéalisation que certains se séparent,

Ayant perdu cet idéal ils sont dans l'infidélité comme un constat.

Je parle bien de l'infidélité à cet idéal et non l'infidélité au conjoint.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Eliane

Eliane


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyJeu 13 Juil 2017, 07:57

Thedjezeyri14 a écrit:

*Personellement je suis bien old school d'une autre epoque et j'aimerais bien mourir dans les bras de mon unique femme , mais d'un  autre côte je vis en 2017 parmi des jeunes dans la vingtaine  . Souvent ce sont des personne rempli de bonté , il passe leur temps dans des oeuvres de benevolat et de charité , ils millitent pour les droits de l'homme , pour les animeaux , pour la nature , pour la justice sociale ..et reflechissent 10 fois avant de prendre une decision de peur que leur choix affecte autrui , pourtant ils ont une toute autre vision de la famille et de la vie en couple et souvent leur arguments me mettent dos au mur . Dans le divorce ils voient au contraire un acte honnète une vrai alternative à la tromperie et au malheur. Pour eux le mariage devraient être le resultat de plusieurs années de cohabitation heureuse et non un ticket d'entrée dans l'inconnu et je reconnais bien que cela eviterait bien des situations malheureuses a beaucoup de gens. Je sais bien que les relations avant mariage sont un vrai tabou dans un millieu religieux , mais il faut reconnaitre que si les deux personnes sont consentante et si elle sont capable de passer a autre chose il n'y aucun argument morale ou logique pour reprimander la nouvelle generation.

Bonjour Thedjezeyri14

Tu as raison quand tu dis qu'un peu de cohabitation permet d'éviter des erreurs grossières d'engagement.
Mais ce n'est pourtant pas une garantie de fidélité.

Tu as raison encore quand tu dis que bien des jeunes du XXIe siècle sont généreux et veulent être bienveillants pour la terre entière.
Le souci, c'est qu'ils ont oublié la notion de devoir d'état qu'on enseignait dans le catéchisme de jadis.

Si on se disperse dans des quantités d’œuvres caritatives en oubliant ce qui est notre premier devoir : notre conjoint et nos enfants,
on passe à coté de l'essentiel.

Une mère et un père de famille se doivent en premier à leurs enfants. Non pour en faire des enfants gâtés, des enfants rois, mais pour les faire grandir dans un environnement rassurant dans lequel les apprentissages essentiels peuvent se faire correctement, car la sécurité matérielle et affective est garantie par la stabilité des parents.

Il est possible d'avoir des couples stables. Selon moi, le mariage catholique, un mariage sérieux, mûrement réfléchi, permet encore cela.
Des parents catholiques, de vrais catholiques qui ont une vraie vie de foi, pas de simple baptisés qui ne connaissent rien au Christ ou à l'Eglise, savent prendre sur eux pour être fidèles aux promesses de leur mariage.
Cela ne signifie pas que le mariage est garantie par avance réussi et stable. Tout le monde connait des couples de catholiques pratiquant qui finissent par divorcer. J'en connais moi-même parmi mes amis proches. Mais je peux témoigner que leur façon de divorcer n'a pas perturbé leurs enfants, car ils ont tenté d'être fidèles. Ils se sont efforcés de garantir cette stabilité à leurs enfants. Ne pas faire passer en premier ses pulsions sexuelles, ou sa vision romantique de l'amour, permet d'assurer une vie familiale mature, stable, rassurante pour nos enfants.

Dans cette histoire de fidélité et de stabilité, il ne faut pas partir battu d'avance. Actuellement, les médias essaient de nous faire croire que le vagabondage sexuel est la seule possibilité.
C'est faux. Il suffit de croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir.






Revenir en haut Aller en bas
Roger76




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine    Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyJeu 13 Juil 2017, 15:49


Citation :
Il suffit de croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir.

Il suffit?

A mon avis croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir est une condition nécessaire plus que suffisante, cela ne peut se faire qu'à "deux en UN".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 25 Juil 2017, 16:05

Roger76 a écrit:

Citation :
Il suffit de croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir.

Il suffit?

A mon avis croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir est une condition nécessaire plus que suffisante, cela ne peut se faire qu'à "deux en UN".

C est primordial de croire à la fidélité car on fait ce qu on croit être capable de faire , si on croit que la fidélité est possible alors elle le devient et le couple reste solide , vous devez être quelqu un de fidèle Roger pour dire ça .

Mes parents n ont pas changé d un iota depuis leur mariage , j aurai espéré qu ils évoluent un peu plus lol , mais ce n est pas plus mal qu ils restent ce qu ils sont plutôt que de céder au dégagisme en vogue de nos jours . Il y a souvent des enfants derrière une séparation ou un divorce , j ai tenu une amie en pleur dans mes bras pendant toute une soirée alors que ses parents s étaient séparés depuis quelques semaines , elle avait gardé ça en elle pendant tout ce temps , elle avait juste dit que ses parents se séparaient sans montrer d émotion alors qu elle était déchirée à l intérieur , quand c est sorti elle a débordé de larmes .

La fidélité dans le couple ce n est pas une théorie à développer mais une nécessité à laquelle il faut croire sans commencer à penser que le couple sera usé dans 40 ans , je me demande comment on peut envisager le mariage avec une telle idée en tête dès le départ , c est comme ces lave-linges ou ces aspirateurs qui sont vendus avec une obsolécence programmée , c est ça le consumérisme qui a pénétré les esprits jusqu à influencer celui du mariage .

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 25 Juil 2017, 18:11

camille a écrit:
Roger76 a écrit:

Citation :
Il suffit de croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir.

Il suffit?

A mon avis croire en la fidélité pour mettre en place les moyens de l'obtenir est une condition nécessaire plus que suffisante, cela ne peut se faire qu'à "deux en UN".

C est primordial de croire à la fidélité car on fait ce qu on croit être capable de faire , si on croit que la fidélité est possible alors elle le devient et le couple reste solide , vous devez être quelqu un de fidèle Roger pour dire ça .

Mes parents n ont pas changé d un iota depuis leur mariage , j aurai espéré qu ils évoluent un peu plus lol , mais ce n est pas plus mal qu ils restent ce qu ils sont plutôt que de céder au dégagisme en vogue de nos jours . Il y a souvent des enfants derrière une séparation ou un divorce , j ai tenu une amie en pleur dans mes bras pendant toute une soirée alors que ses parents s étaient séparés depuis quelques semaines , elle avait gardé ça en elle pendant tout ce temps , elle avait juste dit que ses parents se séparaient sans montrer d émotion alors qu elle était déchirée à l intérieur , quand c est sorti elle a débordé de larmes .

La fidélité dans le couple ce n est pas une théorie à développer mais une nécessité à laquelle il faut croire sans commencer à penser que le couple sera usé dans 40 ans , je me demande comment on peut envisager le mariage avec une telle idée en tête dès le départ , c est comme ces lave-linges ou ces aspirateurs qui sont vendus avec une obsolécence programmée , c est ça le consumérisme qui a pénétré les esprits jusqu à influencer celui du mariage .




J'ai beaucoup aimé ton message, ma chère CAMILLE .
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Roger76




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine    Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMar 25 Juil 2017, 18:28

Je souscris entièrement chère Camille.

Et pourtant pour nous cela a été un long cheminement, mon épouse avait très mal vécu le divorce de sa sœur aînée (qui par la suite a obtenu la reconnaissance de nullité du mariage, son mari était coureur avant le mariage et il est parti avec sa secrétaire, le jugement reconnaissant la nullité du mariage sauf pour la filiation a été pris en considérant qu'il n'avait pas eu l'intention d'être fidèle.

J'en ai eu des sollicitations parfois pressantes, surtout de la part de très jeunes dont j'aurais pu être le père.
Et j'en ai eu des tentations...

Je n'ai pas fléchi ma pensée était très précisément "Non je ne peux pas lui faire ça".

Cela n'a rien d'exceptionnel, la plupart de nos amis proches sont en couple sepuis des décennies, ou veufs ou veuves.

Puisses-tu nous apporter de ta fraîcheur, notre forum en a bien besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMer 26 Juil 2017, 02:18

marie-chantal a écrit:
J'insiste sur la rapidité avec laquelle les jeunes se mettent en couple. A mon avis, cette rapidité exagérée provoque des ruptures aussi rapides.
Du coup, chacun cherche autre chose qu'on ne connaît pas vraiment ses limites. Chacun cherche l'idéal.
Le réalisme dit que l'idéal n'existe que dans les rêves. Avoir un conjoint c'est partager une vision de vie et non pas avoir les mêmes caractères.
Le jour où cette vision est partagée entre les conjoints, la fidélité s'impose pour que chacun ne blesse pas l'autre.

Tu as raison, je partage ton point de vue.

A mon avis, le temps des fiançailles n'est plus réellement. Au mieux c'est du pré-mariage. Alors que les fiançailles s'est fait pour être rompu.

Rompre des fiançailles, dans l'esprit, c'est triste alors que non, pas que, c'est aussi la sagesse et la lucidité.

Puis il y a aussi d' autres éléments à prendre en compte pour comprendre cette rapidité de construction ( trop rapide donc mal construite ) : tout va vite aujourd'hui.

Puis l'autre élément, et c'est tout autant dramatique, c'est la situation économique. En région parisienne, vivre avec un seul salaire, c'est très compliqué. Et, bcp de jeunes filles, qui cherchent un logement, l'obtienne quand elles sont maman...pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine EmptyMer 26 Juil 2017, 02:35

je me permet de rajouter :

il y aura toujours des moments de tempête dans un couple. Comme l'a dit Marie Chantal et d'autres, il faut les gérer.

L'autre n'est pas parfait, chacun finit par s'en rendre compte, et certaines imperfections doivent être détecté avant le mariage car elles peuvent tuer l'amour.

Puis, il y a l'œuvre du temps, des conflits qui parfois, ne viennent pas forcement du relationnel entre les époux. L'argent par exemple.

Toutefois, quelques soient les causes, il faut gérer. Certains ont la bonne idée de consulter des conseillers familiaux, c'est une bonne idée.

Politiquement d'ailleurs, certains dirigeant pensent que ces conseillers auraient leur place à côté des avocats quand un couple veut divorcer. C'est pas bête.


Je me permet juste de rappeler que nous avons un conseillé, et le meilleur, totalement gratuit en plus. Pour un non croyant, cela ne veut rien dire. Pour le croyant, il peut aussi s'agir d'une intervention miraculeuse. Ca existe, mais il n'y pas que ça.


En effet quand une dispute éclate, c'est que la communication ne s'établie plus correctement, on parle plus fort que l'autre, on entend plus donc on ne comprend plus, ce qui augmente d'autant plus l'énervement ( pas être compris ).

Dans ce cas, je pense qu'il faut dire stop et se mettre dans la prière. Bien sûr, il s'agit de prier en parlant devant Dieu du conflit, de remettre entre ses mains l'objet du conflit.

C'est efficace parce que déjà, c'est manifesté la volonté du retour au calme. Puis ensuite, ce qui est dit devant Dieu, ne peut pas être à considérer comme de la [......]. Si il ( elle ) dit ce que j'ai pris pour de la [......], il ( elle ) le dit à Dieu, alors c'est que finalement, il ( elle ) était sincère.

Car c'est souvent les conflits : douter de la sincérité de l'autre.

Puis une chose toute simple, très pragmatique, c'est la qualité d'écoute dans la prière de l'autre. Quand une personne prie, nous ne nous mettons une limite nous même qui nous oblige à ne pas lui couper la parole. Ca aide.

Tant que " amen " n'est pas dit, nous sommes obligé d'écouter en silence. ca aide.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty
MessageSujet: Re: Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine   Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fidélité, adultère : les bons conseils d’une sœur dominicaine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par amour et par fidélité
» La fidélité à la GRÂCE
» votre fidélité doit être à la vérité pas à la destruction
» carte de fidélité
» QI et fidélité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: