Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 La science et Dieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



La science et Dieu Empty
MessageSujet: La science et Dieu   La science et Dieu EmptyVen 26 Mai 2017, 23:29

26 mai 2017

Excellent

Je l'ai visionné en entier.

Des points intéressants développés par Ameisen que j'ai relevés:

- La religion s'intéresse au pourquoi?
La science s'intéresse au comment?

- La science et la religion sont des grilles  de lecture de l'expérience de la vie.
Ce ne sont pas les seules il y a aussi la grille de lecture philosophique ou la grille de lecture artistique.

- Ces grilles de lectures ne peuvent être utilisées en opposition mais parallèlement, ensemble.

- Chaque fois qu'on n'utilise qu'une seule grille de lecture on aboutit à un désastre.

- Les canadiens préfèrent parler des droits de la personne que des droits de l'homme (qui excluent la femme)
Mais le mot personne vient du masque des acteurs antiques qui dissimulaient leur visage. Donc l'humain derrière son masque est partiellement inconnu et c'est ce respect pour sa portion d'inconnu qu'il est essentiel de respecter.

Chapeau pour la conférence, mais Ameisen est toujours excellent.

La science et Dieu 2129354088  Emmanuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La science et Dieu Empty
MessageSujet: Re: La science et Dieu   La science et Dieu EmptySam 27 Mai 2017, 21:06

J'ai déplacé les commentaires d'Anastasie pour mieux discuter de la vidéo d'emmanuelle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La science et Dieu Empty
MessageSujet: Re: La science et Dieu   La science et Dieu EmptyLun 29 Mai 2017, 00:23

Un aperçu de l'exposé d'Ameisen:

Ce qu'est pour nous, humains, l'aventure scientifique et l'aventure religieuse:

La source de toute vraie science, art, philosophie, spiritualité est le mystère.

Tous les peuples ont des récits des origines. Ils ont des récits de ce dont ils n'ont pas été témoin... car "c'est ce qui a précèdé"...

Il y a un lien entre origine et avenir. Donc ces récits ont pour but de donner un sens à notre existence, au présent, à l'avenir.

La science s'est détaché peu à peu de la question du sens, de la finalité du processus.


En francais, pourquoi se dit pour-quoi... "dans quel but"... or la science ne s'intéresse plus au pourquoi mais au comment... "quelle est la série de causalité qui a conduit au présent?"

Le fait de ne plus chercher le pourquoi a donné une grande richesse à la science. A levé des barrières.

La science explore la réalité de la manière la plus testable possible, la plus falsifiable possible, congruente possible, la plus reproductible possible.

Dire "la création est ainsi", ferme et empêche le questionnement...

Jusqu'à newton, science et théologie étaient mêlées, faire oeuvre scientifique était faire oeuvre religieuse.

La découverte de la gravitation universelle ne rend plus nécessaire l'intervention divine directe... les termes de la co existence science/religion changent alors.

La théorie de Darwin est un récit des origines... ce qui est un autre grand tournant.

L'astrophysique prolonge ce récit car il s'élargit à l'univers.

La science nous fait entrevoir l'ampleur de notre passé et la tache immense que représente de tenter de le reconstruire. Reconstruit pas à pas... car découvertes en découvertes le scénario s'affine. Un récit à jamais inachevé et de plus en plus riche.

La science n'a jamais fait la preuve, et n'en fera pas la preuve qu'il n'y a aucune finalité. Tant les créationnistes, que les partisans de l'intelligent design, et que les scientifiques qui utilisent la science pour prouver que dieu n'existe pas (dawkins).... sont dans l'instrumentalisation.

La théorie de l'évolution provoque une forme de sidération quand elle touche à l'homme. Ca était le cas dès le début entre les 2 co découvreurs darwin et walace... car walace n'admet pas l'évolution pour l'homme. Walace qui estime ne pas pouvoir expliquer l'humanité avec sa théorie, au lieu de laisser le débat ouvert dans le champ de la science sur l'impossibilité qu'il avance, tranche en affirmant l'existence d'une intelligence supérieure à l'origine de l'hominisation.

Lemaitre, prêtre et scientifique, conseil de Pie XII, et "inventeur du big bang" lui expliquait de ne pas confondre récit scientifique et récit religieux quand le pape voyait la création dans le big bang.


La réalité est trop riche pour qu'une seule grille de lecture suffise à la décrire... les démarches scientifique, philosophique, spirituelle, artistique.... Il faut qu'elles co existent, en étant séparées dans leur champ respectif.

La science est basée sur le déterminisme, sur les relations de causalité. Il n'y a rien de plus irréversible que le passé, il ne peut pas ne pas avoir eu lieu, quelques soit les probabilités qu'il survienne. Il peut y avoir une tentation de voir dans cette irréversibilité un sens....

Des physiciens évoquent une intentionnalité de part le réglage des lois de l'univers qui permet qu'on soit là... (or nous sommes là, donc cela montre bien que les conditions ont été réalisées....) principe anthropique... l'idée que nous ne pouvions pas, ne pas finir par exiter...

Or en biologie cela n'a pas de sens. Nous tous sommes là car aucun de nos ancêtres n'est mort avant d'avoir pu se reproduire....  n'est ce pas un déjà enorme concours de circonstances?? et c'est le cas pour chaque être vivant à l'instant présent.... le principe anthropique n'a pas de sens en biologie.

D'ou le fait qu'il soit plus facile de glisser entre les domaines scientifiques et religieux dans la physique que dans la biologie.


Dernière édition par emmanuelle78 le Lun 29 Mai 2017, 11:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La science et Dieu Empty
MessageSujet: Re: La science et Dieu   La science et Dieu EmptyLun 29 Mai 2017, 00:24

suite....




démarche scientifique:
Le monde est déterministe, l'état du monde d'aujourd'hui dépend de l'état du monde d'hier, et ainsi de suite. Le monde est déterministe et c'est le postulat scientifique fondamental: Les relations de causes à effet. Et autre postulat qui lui est opposé, nous sommes entièrement libres d'explorer et d'interpréter ce que nous comprenons de la réalité. C'est cette liberté d'explorer des déterminismes... déterminisme et liberté, contradictions non tranchées, sont au coeur de la démarche scientifique et de sa richesse.

Les religions:
postulat: une personne est plus que ce que l'on peut en voir, en comprendre: le sacré, le divin, l'âme... cela fonde le principe d'égalité.
défaut/risque des religions: frontière entre "nous" et les "autres"...

Pour l'éviter il faut considérer que les non religieux ou ceux d'autres religions ont aussi ce même caractère "sacré".

Athée:
droit de l'homme...
droit de la personne au canada.

personne: personna... le masque... ce qui est caché

C'est la même idée dans la religion... cet "inconnaissable" qui fonde l'égalité.
Cette démarche semble rejoindre les démarches spirituelles et religieuses précédente, mais avec une vocation affirmée d'universalité et d'humilité...

La religion décrit le "nous" ce qui crée un "autre"... pas la démarche athée/agnostique, qui ne définit pas cet "inconnaissable".... démarche fondée donc sur l'humilité.

Laicité:
en principe séparation religion et état, donc des décisions publiques.
Trop confondu avec l'exclusion du religieux de l'espace public.

dans le comité national éthique les principales familles spirituelles et philosophiques y sont représentées, et c'est fondamental.... et c'est une mise en marche de la laicité car ce comité n'est que consultatif... et sa légitimité est basée sur cette collégialité science, philosophie et spiritualité.




La science est extraordinaire... si elle est sage.

Newton a unifié la compréhension.. pierre qui tombe ou planète, c'est la même équation. c'était ébouriffant. Plus de singularités...
Darwin c'est plus sidérant encore.

Mettre à notre disposition ce que la science nous apprend de l'extérieur sur nous même, pour le mettre à disposition de chacun mais pas pour instrumentaliser chacun... c'est là que ce situe l'éthique.



La liberté est une aventure collective, car la liberté de chacun est aussi importante que la notre...


Si on utilise une seule grille de lecture... cela tourne au désastre car la liberté de l'autre n'existe plus. Dictature.



Quand on veut marquer le respect que l'on porte, on utilise le terme de "personne"... le masque des théatres grecs... respecter c'est respecter la part de "sacré', de "mystère", d"'inconnaissable" chez un être humain.
Revenir en haut Aller en bas
Anoushirvan




La science et Dieu Empty
MessageSujet: Re: La science et Dieu   La science et Dieu EmptyLun 29 Mai 2017, 08:49

emmanuelle78 a écrit:

La science est basée sur le déterminisme, sur les relations de causalité. Il n'y a rien de plus irréversible que le passé, il ne peut pas ne pas avoir eu lieu, quelques soit les probabilités qu'il survienne. Il peut y avoir une tentation de voir dans cette irréversibilité un sens....

Des physiciens évoquent une intentionnalité de part le réglage des lois de l'univers qui permet qu'on soit là... (or nous sommes là, donc cela montre bien que les conditions ont été réalisées....) principe entropique... l'idée que nous ne pouvions pas, ne pas finir par exiter...

Je ne veux pas jouer à Maître Capello, mais c'est principe anthropique et non principe entropique La science et Dieu 871642

Le principe anthropique tente de répondre à la question de savoir quelles lois physiques sont nécessaires pour aboutir à l'apparition d'une intelligence capable de comprendre ces mêmes lois.
Il y a deux variantes.

Le principe anthropique faible postule qu'il peut y avoir des variations de ces lois et que certaines de ces variations permettent l'émergence d'un environnement favorable à l'apparition de la vie, puis d'une vie intelligente, capable de comprendre la Nature.

Le principe anthropique fort dit abruptement que les lois sont telles qu'elles sont parce que si elles avaient été différentes nous ne serions pas là pour le savoir !

Une critique épistémologique généralement adressée au principe anthropique, faible ou fort, est qu'il constitue un renoncement à comprendre la Nature en totalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La science et Dieu Empty
MessageSujet: Re: La science et Dieu   La science et Dieu EmptyLun 29 Mai 2017, 10:34

Merci.... ne pas écrire après de trop grosses journées de travail..... Je corrige.. (c'est étrange d'avoir confondu... car c'est très différent!!!!!)

Et merci pour les précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La science et Dieu Empty
MessageSujet: Re: La science et Dieu   La science et Dieu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La science et Dieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STEPHEN HAWKING ET DIEU
» Hymne Acathiste à la Mère de Dieu
» Dieu accessible.....
» Temps X et "le visage de Dieu"
» Astrologie égyptienne-chaque mois est gouverné par un Dieu égyptien-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SCIENCES, FOI et SOCIETE-
Sauter vers: