Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Péché dans le Christianisme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Thedjezeyri14




MessageSujet: Péché dans le Christianisme.   Lun 12 Juin 2017, 23:34

Rappel du premier message :

Grace a ma frequentation de ce Forum j'ai bien compris que selon la plupart des intervenant chretiens , le christianisme ne contient pas de loi ou de commandement en dehors du fameux " aime ton Dieu et aime autrui" , mais de temps en temps j'entend ces même intervenants dire que le sexe est péché , que le divorce est péché ...etc , j'aimerais alors qu'on m'explique la definition du péché , y'a t'il une liste qui les énumère ?? que risque le pecheur ??.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 02:46

samuel777444 a écrit:
Tonton a écrit:
Oui Samuel tu as raison à 100 % mais il faut bien maîtriser pour pouvoir l'affirmer car si  les baal et les astartés sont des objets de péché dans les écritures, comment  les appeler dans l'idolâtrie d' aujourd'hui ?
L'idôlatrie est l'idôlatrie hier, aujourd'hui, demain..
Tu rends un culte a Baal tonton? Non. Tu rends un culte a astartés tonton? Non.

Non, mais parfois je me demande si je n'accorde pas trop d'importance à autre chose que Dieu.

Ce n'est pas ce que je fais, mais passer tout son WE à bichonner sa voiture, ça existe. Cela au détriment de la famille.

Moi, si tu veux savoir, je me demande si je " n'idolâtre " pas un peu trop ma fille...mais bon c'est entre moi et Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 02:48

Tonton a écrit:


Bon, je crois c'est une mission pour Petero, mais chut, tu lui parles pas des détails, ok ?

Petero ! Petero ! ça te dit de faire bronzer le St Esprit sous les cocotiers ?  


En meme temps avec la creme anti bronzage qui l'attend il ne risque pas de trop bronzer.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 02:48

Tonton a écrit:


Bon, tu peux aller les évangéliser si tu veux, mais dans ces tribus, je sais pas trop quel accueil du va avoir, méfie toi ( ok, humour très mal placé, j'ai péché que Dieu me pardonne ).


Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 03:03

je suis au boulot Sam, je peux pas lire les vidéos sur ce pc, je la regarderai en rentrant chez moi, vers 8h
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 03:06

Thedjezeyri14 a écrit:
Tonton a écrit:


Bon, je crois c'est une mission pour Petero, mais chut, tu lui parles pas des détails, ok ?

Petero ! Petero ! ça te dit de faire bronzer le St Esprit sous les cocotiers ?  


En meme temps avec la creme anti bronzage qui l'attend il ne risque pas de trop bronzer.

oh oh oh ! chut...on dit rien, il va pas vouloir y aller sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 04:10

brigit ^^ a écrit:
Qui peut parler à la place des divorcés ? Qui est donc légitime ?

C'est Jésus ma chair Brigitte qui peut parler à la place des divorcés remariés, comme toi. C'est Lui qui est la Parole de Dieu, la Vérité, pas les divorcés remariés ; Lui et ses ministres, les ministres de sa Parole ; ceux qu'il a consacré pour être ses portes paroles.

C'est Lui, Jésus qui a le dernier mot et pas les divorcés remariés :

"18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère; et celui qui épouse la femme répudiée par son mari, commet l'adultère. (Luc (CP) 16)

Ce n'est pas toi qui est légitime pour annoncer la Parole de Dieu, aux divorcés remariés Brigitte, désolé de te le dire. Tu n'as pas été consacré par l'onction pour le faire.

brigit ^^ a écrit:
Et pourtant certains parlent.

Oui je parle au Nom Christ, parce que j'ai été consacré par l'onction pour annoncer la Parole du Seigneur, pour parler en son Nom : "je suis sa voix".

brigit ^^ a écrit:
Bien sûr que la famille recomposée est un miracle. Pourquoi se couper de ce qui est bon ? Cela serait interdit ?

Ce n'est pas Jésus qui dit cela, c'est Brigitte, qui cherche par tous les moyens, à légitimer son union illégitime.

brigit ^^ a écrit:
Mais après on peut toujours demander aux divorcés d'être des martyrs de l'Amour, tranquillement, depuis son confort de celui sans expérience de ce que cela veut dire. Il faut se sentir faible comme le faible pour parler avec lui. C'est un état d'âme et non pas juste des mots.

Ce ne sont pas justes des mots, Brigitte, c'est la Parole du Christ, la Parole de Dieu, la Parole de Vérité :

"18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère; et celui qui épouse la femme répudiée par son mari, commet l'adultère. (Luc (CP) 16)

brigit ^^ a écrit:
Il leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

Tu as oublié ce qui précède et qui nous aide à comprendre cette Parole de Jésus :

10 Ses disciples lui dirent: " Si telle est la condition de l'homme avec sa femme, mieux vaut ne pas se marier.

Les Apôtres ont bien compris ce que Jésus a dit, puisqu'ils pensent qu'il vaut mieux ne pas se marier pour ne pas se retrouver dans cette situation où l'on devient adultère en se remariant. Les Apôtres qui sont des hommes pensent à eux, alors que Jésus s'adresse aux hommes et aux femmes qui se remarient.

Ce que Jésus a voulu dire, c'est que même une répudiation ne permet pas d'avoir de nouveaux rapport conjugaux. Il ne faut pas oublier que tu temps de Jésus, le mariage était consommé quand le mari faisait une seul chair avec sa fiancée, c'est à dire, avait un rapport sexuel. Et c'est la raison pour laquelle, Joseph avait envisagé de répudier Marie en secret, car se retrouvant enceinte alors qu'elle était sa fiancée, sans que lui est un rapport sexuel avec elle, elle se retrouvait vis à vis de la Loi, en situation d'adultère.

Jésus ici quand il parle d'épouser une autre femme, il parle des hommes qui épousaient leur fiancée en ayant un rapport sexuel avec elle. Quand Jésus parle des eunuques, il parle de la chasteté. Un baptisé divorcé, quand il se remarie, il doit rester chaste ; il doit se faire eunuque pour le Royaume ; tout comme celui qui se consacre à Dieu pour servir le Seigneur, il doit lui aussi rester chaste.

Maintenant, celui qui se remarie et ne veut pas vivre dans la chasteté, il doit comprendre qu'il n'a pas accès au Royaume de Dieu, durant tout ce temps où il continuera à avoir des rapports sexuels avec son deuxième conjoint. Il ne pourra avoir de nouveau accès au Royaume, c'est à dire à la Table du Seigneur, que le jour où il confessera son péché, et y renoncera. Jésus l'a dit :  "que celui qui veut être son disciple, qu'il prenne sa croix et qu'il le suive". On ne peut pas accéder au Royaume de Dieu, quand on n'est pas en état de grâce. Celui qui s'est remarié, s'il a des rapports sexuels avec son nouveau conjoint, il n'est pas en état de grâce, car il est adultère.

Après, c'est son choix. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Celui qui a des rapports sexuel avec son nouveau conjoint, alors qu'il est encore devant Dieu le conjoint de son premier conjoint, il doit assumer son péché qu'il a choisit de commettre en toute connaissance de cause ; il doit alors accepter de ne pas pouvoir s'asseoir à la Table de l'Eucharistie, dont il s'est exclu, bien qu'il ne soit pas exclu de la communauté.

Pour un divorcé remarié, pour qui ne pas avoir de rapport sexuel avec son nouvel époux c'est un gros sacrifice à faire, impossible à faire, c'est évident qu'il ne suivra pas Jésus sur la croix.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 04:27

Anastasia a écrit:
C'est arbitraire, toutes les églises ne sanctionnent pas le remarriage. Beaucoup de catholiques trouvent cette exclusion abusive.

L'Eglise catholique ne sanctionne pas, elle prend acte de la décision que les nouveaux époux catholiques, en connaissance de cause, ont pris d'être adultère, en ayant des rapports sexuels avec leur nouveau conjoint.

Jésus a été très clair vis à vis de ceux qui épousaient une autre femme après avoir répudié la première, ils sont adultères ; l'Eglise ne peux pas enseigner le contraire de ce que Jésus a enseigné. L'Eglise, se doit de rester fidèle à l'enseignement de Jésus, qu'elle représente, et dont elle est la porte Parole.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 04:47

Petero a écrit:
Anastasia a écrit:
C'est arbitraire, toutes les églises ne sanctionnent pas le remarriage. Beaucoup de catholiques trouvent cette exclusion abusive.

L'Eglise catholique ne sanctionne pas, elle prend acte de la décision que les nouveaux époux catholiques, en connaissance de cause, ont pris d'être adultère, en ayant des rapports sexuels avec leur nouveau conjoint.

Jésus a été très clair vis à vis de ceux qui épousaient une autre femme après avoir répudié la première, ils sont adultères ; l'Eglise ne peux pas enseigner le contraire de ce que Jésus a enseigné. L'Eglise, se doit de rester fidèle à l'enseignement de Jésus, qu'elle représente, et dont elle est la porte Parole.

sauf pour adultère Petero, dans ce que dit Jésus, il y a une close : le divorce est permis quand il y a adultère.

Ensuite je comprend bien le principe de l'idéal protégé et donc la position assumée de l'église catholique, elle est logique en fonction de ce que dit le Christ, mais la dureté du cœur est également prise en compte par le Christ et celui qui est victime de l'adultère est une victime et non pas le fautif.

Faut il accepter l'infidélité ? On peut pardonner, on peut tout pardonner, justement Petero, c'est ici qu'il faut comprendre Brigitte, car on lui demande de pardonner tout en se sentant jugéé pour une chose dont elle n'est pas responsable, elle cherche le pardon que l'on exige d'elle, sans se le voir accordé...tu comprends ?

Exiger le pardon sans l'accorder, c'est ici qu'il y a un problème.

Car c'est légitime comme l'est également la position de l'église, qui elle incite à tendre l'idéal que le christ nous invite à chercher.

les 2 sont donc légitimes à mon sens, d'où la difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 07:57

Tonton a écrit:
Petero a écrit:


L'Eglise catholique ne sanctionne pas, elle prend acte de la décision que les nouveaux époux catholiques, en connaissance de cause, ont pris d'être adultère, en ayant des rapports sexuels avec leur nouveau conjoint.

Jésus a été très clair vis à vis de ceux qui épousaient une autre femme après avoir répudié la première, ils sont adultères ; l'Eglise ne peux pas enseigner le contraire de ce que Jésus a enseigné. L'Eglise, se doit de rester fidèle à l'enseignement de Jésus, qu'elle représente, et dont elle est la porte Parole.

sauf pour adultère Petero, dans ce que dit Jésus, il y a une close : le divorce est permis quand il y a adultère.

Oui, le divorce est permis sauf en cas d'inconduite : "violence" ou "adultère" de l'autre conjoint. Moïse a permis la répudiation de celui qui se conduit mal, qui est violent ou adultère.

L'exception consenti, ne l'est pas par rapport au remariage, elle l'est par rapport au divorce. L'exception, c'est le divorce pour adultère, pas le remariage. Et c'est ce que Jésus explique ensuite à ses disciples, se retrouvant seul à la maison, l'interrogent sur ce sujet :

Dans les paroles rapportées par Matthieu, l'Apôtre de Jésus, cette exception n'existe pas :

10 De retour à la maison, ses disciples l'interrogeaient encore sur ce sujet, 11 et il leur dit : " Celui qui répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère. à l'égard de la première. 12 Et si celle qui a répudié son mari en épouse un autre, elle commet l'adultère. (Marc (CP) 10)

A ceux qui veulent suivre Jésus, devenir ses disciples, et vivre en enfant de Dieu, le remariage n'est pas permis, même si le renvoie de sa femme, ou vice versa, pour cause d'inconduite, lui, est permis. Pourquoi ? C'est à ses disciples que Jésus dit cela. Et c'est pourquoi ces mêmes disciples vont lui dire : "Alors vaut mieux ne pas se marier"

Je le répète, c'est la raison pour laquelle Jésus invite ses disciples qui veulent le suivre, à renoncer à eux-mêmes, à prendre leur croix, et à le suivre. En effet, quand on suit Jésus, on ne se conduit pas comme ceux qui ne suivent pas Jésus, on renonce au péché, et donc au remariage qui fait de nous des adultères.

Celui qui veut suivre Jésus jusque dans son Royaume, il doit renoncer à ses péchés, et donc au péché d'adultère. C'est un véritable sacrifice que Jésus demande à ceux qui sont divorcés, de ne pas se remarier, même quand ils ont répudier leur conjoint à cause de son inconduite. Pour suivre Jésus dans son Royaume, il y a des renoncements à faire.

Quand on suit Jésus, on renonce à vivre dans le péché ; on rejette le péché. C'est ce qu'on demande à ceux qui veulent recevoir le baptême : "Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu, renoncez-vous au péché " ?

Un homosexuel qui veux suivre Jésus dans son Royaume, il ne pourra pas recevoir le baptême de Jésus, s'il refuse de se faire eunuque, c'est à dire de rester chaste, pour suivre Jésus. IIdem pour un disciple divorcé, qui ne renonce pas à avoir des relations sexuelles avec la nouvelle femme qu'il a épousé.

Comme le dit Jésus, il faut mieux pour nous entrer dans la vie avec Jésus, renoncer à tous nos péchés. Comme le dit Paul :

1 Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, (par le baptême) recherchez les choses d'en haut, où le Christ demeure assis à la droite de Dieu; 2 affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles de la terre: 3 car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. (Colossiens (CP) 3)

43 Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la : mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que de t'en aller, ayant deux mains, dans la géhenne, dans le feu inextinguible. (Marc (CP) 9)


Tonton a écrit:
[/i]Ensuite je comprend bien le principe de l'idéal protégé

Non, l'Eglise ne protége pas la vie de couple idéal, elle ne fait qu'enseigner ce que le Christ a enseigné à ceux qui voulaient le suivre, et devenir ses disciples :

17 Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été les esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine qui vous a été enseignée. 18 Ainsi, ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus les esclaves de la justice. - 19 Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. - De même que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'injustice, pour arriver à l'injustice, de même livrez maintenant vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté. 20 Car, lorsque vous étiez les esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. 21 Quel fruit aviez-vous alors des choses dont vous rougissez aujourd'hui? Car la fin de ces choses, c'est la mort. 22 Mais maintenant, affranchis du péché et devenus les esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté, et pour fin la vie éternelle. 23 Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don de Dieu c'est la vie éternelle en Jésus-Christ Notre-Seigneur. (Romains (CP) 6)

Mais maintenant, affranchis du péché et devenus les esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté

Tonton a écrit:
mais la dureté du cœur est également prise en compte par le Christ et celui qui est victime de l'adultère est une victime et non pas le fautif.

Oui, la dureté de cœur elle est prise en compte pour le divorce, pas le remariage.

Tonton a écrit:
Faut il accepter l'infidélité ? On peut pardonner, on peut tout pardonner, justement Petero, c'est ici qu'il faut comprendre Brigitte, car on lui demande de pardonner tout en se sentant jugéé pour une chose dont elle n'est pas responsable, elle cherche le pardon que l'on exige d'elle, sans se le voir accordé...tu comprends ?

NON Brigitte n'est pas jugé. Jésus lui laisse le choix : rester chaste pour le suivre, où renoncer à la chasteté pour suivre un nouveau mari, au lieu de le suivre, Lui, l'époux de son âme.

Tonton a écrit:
Exiger le pardon sans l'accorder, c'est ici qu'il y a un problème.

Jésus lui pardonne d'avoir suivi un autre époux après son divorce, au lieu de rester fidèle à Jésus son époux, époux de son âme. Il ne lui en veut pas, il respecte son choix ; à elle de respecter que Jésus ne l'accueille pas à la table de son Royaume, parce qu'elle ne veut pas renoncer à cet époux qu'elle a choisi de suivre, plutôt que de suivre Jésus.



Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 15:43

La charte :


L'emploi intempestif de majuscules est interdit, sauf pour ce qui est des débuts de phrases ou des noms propres ou initiales... Pour souligner une phrase, la mettre en gras !

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 16:53

Ok Petero,

Ce que tu dis est donc que le remariage est interdit.

En plus donc d'une autre chose que je ne connais pas bien particulier à l'organisation de l'office.


Ce point étant fait, il faudrait essayer de revenir sur le sujet.

Donc, il ne faut pas se remarier et les disciples finalement disent aussi que c'est mieux de rester seul.

Que leur répond Jésus à ce moment ? Leur dit il oui, non, ou autre chose ? A propos du péche bien sur puisque c'est le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Lun 19 Juin 2017, 21:22

Petero a écrit:
brigit ^^ a écrit:
Qui peut parler à la place des divorcés ? Qui est donc légitime ?

C'est Jésus ma chair Brigitte qui peut parler à la place des divorcés remariés, comme toi. C'est Lui qui est la Parole de Dieu, la Vérité, pas les divorcés remariés ; Lui et ses ministres, les ministres de sa Parole ; ceux qu'il a consacré pour être ses portes paroles.

C'est Lui, Jésus qui a le dernier mot et pas les divorcés remariés :

"18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère; et celui qui épouse la femme répudiée par son mari, commet l'adultère. (Luc (CP) 16)

Ce n'est pas toi qui est légitime pour annoncer la Parole de Dieu, aux divorcés remariés Brigitte, désolé de te le dire. Tu n'as pas été consacré par l'onction pour le faire.

brigit ^^ a écrit:
Et pourtant certains parlent.

Oui je parle au Nom Christ, parce que j'ai été consacré par l'onction pour annoncer la Parole du Seigneur, pour parler en son Nom : "je suis sa voix".

brigit ^^ a écrit:
Bien sûr que la famille recomposée est un miracle. Pourquoi se couper de ce qui est bon ? Cela serait interdit ?

Ce n'est pas Jésus qui dit cela, c'est Brigitte, qui cherche par tous les moyens, à légitimer son union illégitime.

brigit ^^ a écrit:
Mais après on peut toujours demander aux divorcés d'être des martyrs de l'Amour, tranquillement, depuis son confort de celui sans expérience de ce que cela veut dire. Il faut se sentir faible comme le faible pour parler avec lui. C'est un état d'âme et non pas juste des mots.

Ce ne sont pas justes des mots, Brigitte, c'est la Parole du Christ, la Parole de Dieu, la Parole de Vérité :

"18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère; et celui qui épouse la femme répudiée par son mari, commet l'adultère. (Luc (CP) 16)

brigit ^^ a écrit:
Il leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.

Tu as oublié ce qui précède et qui nous aide à comprendre cette Parole de Jésus :

10 Ses disciples lui dirent: " Si telle est la condition de l'homme avec sa femme, mieux vaut ne pas se marier.

Les Apôtres ont bien compris ce que Jésus a dit, puisqu'ils pensent qu'il vaut mieux ne pas se marier pour ne pas se retrouver dans cette situation où l'on devient adultère en se remariant. Les Apôtres qui sont des hommes pensent à eux, alors que Jésus s'adresse aux hommes et aux femmes qui se remarient.

Ce que Jésus a voulu dire, c'est que même une répudiation ne permet pas d'avoir de nouveaux rapport conjugaux. Il ne faut pas oublier que tu temps de Jésus, le mariage était consommé quand le mari faisait une seul chair avec sa fiancée, c'est à dire, avait un rapport sexuel. Et c'est la raison pour laquelle, Joseph avait envisagé de répudier Marie en secret, car se retrouvant enceinte alors qu'elle était sa fiancée, sans que lui est un rapport sexuel avec elle, elle se retrouvait vis à vis de la Loi, en situation d'adultère.

Jésus ici quand il parle d'épouser une autre femme, il parle des hommes qui épousaient leur fiancée en ayant un rapport sexuel avec elle. Quand Jésus parle des eunuques, il parle de la chasteté. Un baptisé divorcé, quand il se remarie, il doit rester chaste ; il doit se faire eunuque pour le Royaume ; tout comme celui qui se consacre à Dieu pour servir le Seigneur, il doit lui aussi rester chaste.

Maintenant, celui qui se remarie et ne veut pas vivre dans la chasteté, il doit comprendre qu'il n'a pas accès au Royaume de Dieu, durant tout ce temps où il continuera à avoir des rapports sexuels avec son deuxième conjoint. Il ne pourra avoir de nouveau accès au Royaume, c'est à dire à la Table du Seigneur, que le jour où il confessera son péché, et y renoncera. Jésus l'a dit :  "que celui qui veut être son disciple, qu'il prenne sa croix et qu'il le suive". On ne peut pas accéder au Royaume de Dieu, quand on n'est pas en état de grâce. Celui qui s'est remarié, s'il a des rapports sexuels avec son nouveau conjoint, il n'est pas en état de grâce, car il est adultère.

Après, c'est son choix. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Celui qui a des rapports sexuel avec son nouveau conjoint, alors qu'il est encore devant Dieu le conjoint de son premier conjoint, il doit assumer son péché qu'il a choisit de commettre en toute connaissance de cause ; il doit alors accepter de ne pas pouvoir s'asseoir à la Table de l'Eucharistie, dont il s'est exclu, bien qu'il ne soit pas exclu de la communauté.

Pour un divorcé remarié, pour qui ne pas avoir de rapport sexuel avec son nouvel époux c'est un gros sacrifice à faire, impossible à faire, c'est évident qu'il ne suivra pas Jésus sur la croix.

Tout d'abord Jésus attire notre attention sur de la dureté de coeur et non sur le remariage en soi.
Si la dureté de coeur amène l'un dans le désamour, après un certain temps, il faut être lucide, il est possible de vivre mieux sans.
Il ne sert à rien de perdurer dans une relation toxique où l'hypocrisie et la rancœur a pris racine. C'est cela la dureté de coeur.
J'insiste sur le fait que lorsque le divorce se passe bien, les parents peuvent transcender l'ancien couple par une entre aide parfaite.
Ensuite ce n'est pas le problème de chasteté qui fait que des personnes se remettent en couple mais c'est par l'envie de couple.
Il faut vraiment que tu constates que la position actuelle de l'église catholique envoie au martyr de l'amour les divorcés.

Le martyr de l'Amour c'est vouloir vivre seul au nom d'une écriture comme un commandement, se couper d'1 amour pour l'Amour idéal.
Le véritable enseignement du Christ est la Parole d'être un don pour tous, c'est le martyr de l'Amour qui est prophétisé, certes.
C'est cela se rendre eunuque au nom du royaume céleste par Nature. Mais non par les hommes, cela ne peut être une loi.
Le voilà le péché pour moi, vouloir imposer une loi à l'évidence humaine, sans prêter regard aux conséquences, les fruits.

J'attire juste ton attention sur la bonne samaritaine aux 5 Maris, que lui dit Jésus, tu as péché, non il parle de la véritable source.
Celle qui ne lui imposera plus de venir se ressourcer sans cesse à une nouvelle source qui n'a qu'un temps.

Enfin cette Parole que tu cites se retrouvent dans chaque synoptiques, l'homme et la femme ne sont pas tenus par un mariage, mais par les enfants, il suffit de lire chaque passage en entier. En réponse aux disciples parfois sans discernement :

On lui amena des petits enfants, afin qu'il les touchât. Mais les disciples reprirent ceux qui les amenaient. Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point. Puis il les prit dans ses bras, et les bénit, en leur imposant les mains. - Marc

Alors on lui amena des petits enfants, afin qu'il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. Et Jésus dit: Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Il leur imposa les mains, et il partit de là. - Matthieu

Et enfin dernière question, sachant que seul celui ou celle qui quitte commet l'adultère selon Marc, pourquoi pénaliser le couple ?

Lorsqu'ils furent dans la maison, les disciples l'interrogèrent encore là-dessus. Il leur dit: Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre, commet un adultère à son égard; et si une femme quitte son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. - Marc

Rappelons nous les paroles parfaites :
C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés. Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés? Mais Jésus dit à la femme: Ta foi t'a sauvée, va en paix.

Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.

Je suis fidèle au père de mes enfants en tant que mère mais non en tant qu'épouse. Et les enfants ne nous connaissent qu'en concorde.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 06:32

Bon,

Se remarier est un péché qui ne peut être pardonné selon le point de Petero. Il ne dit pas ça sans texte.

Pour moi, le texte parle plutôt que le divorce conduit à l'adultere et en admettant l'idée de Petero, je ne vois pas, par contre l'idée d'un péché impardonnable.

Bien sûr il faut aussi comprendre l'idée d'un idéal à défendre, une perfection paraissant parfois inaccessible, certe, mais il ne faut pas changer le plan. Juste experimenter la Grâce.

Ici, nous avons :

Celui qui se remarie, pêche

Celui qui ne se remarie pas, risque de pêcher.

Génial !!!

Ben moi j'en reste à dire que le mariage n'est pas un petit engagement et qu'il faut faire super attention.

Je préfére la prévention.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 17:23

Tonton a écrit:
samuel777444 a écrit:

L'idôlatrie est l'idôlatrie hier, aujourd'hui, demain..
Tu rends un culte a Baal tonton? Non. Tu rends un culte a astartés tonton? Non.

Non, mais parfois je me demande si je n'accorde pas trop d'importance à autre chose que Dieu.

Ce n'est pas ce que je fais, mais passer tout son WE à bichonner sa voiture, ça existe. Cela au détriment de la famille.

Matthieu 4
9et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. 10Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

Apocalypse 19
10Et je tombai à ses pieds pour l'adorer; mais il me dit: Garde-toi de le faire! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. -Car le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie.


Personnellement,
Il est clair que le seul culte que nous devons rendre est a Dieu et a Dieu seul et que très certainement tout le reste est de la pur idôlatrie.

Deutéronome 6
4Ecoute, Israël! l'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. 5Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force.


Éphésiens 4
4Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; 5il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 6un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.…




Mais encore,
Christ le Seigneur  parlant de façon métaphorique nous a dit que l'on peut porter des ''idôles'' dans nos coeurs.
Salomon nous dis que tout n'est que vanité et poursuite du vent pour l'homme qui ne cherche pas Dieu.
Et un homme de Dieu a dit un jour que dans le coeur de l'homme il y a un vide qui a la forme de Dieu.

Et donc l'homme qui ne cherche pas Dieu et/ou ne cherche pas a obéir au plus grand commandement que Dieu ai donné va naturellement chercher d'autres choses pour remplacer le vide, poursuivra donc ''le vent'' idem ''les idôles''.

Jean Calvin avait raison de dire que le coeur de l'homme est une usine a idôle.

Sinon comme la bible le mentionne a plusieurs reprises l'argent est ''l'idôle'' par excellence de ce monde.

Comme l'homme peut chercher a s'enrichir de tout son coeur et par tout les moyens et n'avoir même pas une penser dans son coeur pour Dieu, toute sa confiance dans ces richesses et n'avoir aucune confiance en Dieu qui pourvoit, trouve toute sa joie et toute sa paix et toute sa satisfaction dans son argent et ne trouver aucune joie et paix et satisfaction dans la parole de Dieu.

Et donc je dirais qu'il faut tous être vigilant, ne pas dévier du chemin est un combat de tout les jours.

Romains 12
1Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.…


Dernière édition par samuel777444 le Mar 20 Juin 2017, 19:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 18:03

Et pour les musulmans qui disent qu'adorer et servir le Christ est un péché  d'idôlatrie;

Ésaïe 9
5Car toute chaussure qu'on porte dans la mêlée, Et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, Seront livrés aux flammes, Pour être dévorés par le feu. 6Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Jean 1
1Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu
. 2Elle était au commencement avec Dieu. 3Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. 4En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue.

6Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. 7Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. 8Il n'était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.

9Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. 10Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue. 11Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. 12Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, 13lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. 15Jean lui a rendu témoignage, et s'est écrié: C'est celui dont j'ai dit: Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi. 16Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; 17car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. 18Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.


Je leurs répondrais que ne pas adorer et servir Jésus est un péché et contreviens au plus grand commandement.

Deutéronome 6
4Ecoute, Israël! l'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. 5Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 19:35

Oui c'est ça Sam,

C'est forcement en fonction de cette réflexion que j'ai en moi et que tu viens d'exposer que je me demande si ma fille ne prend pas trop de place.

Je ne peux pas cacher mes péchés à Dieu de toute façon donc j'ai pas à me cacher quoique ce soit à moi même.

Bon, cela dit, elle a 14 ans...elle aime pas bcp son papa en ce moment.

Alors je sais pas si son insolance, sa désobéissance et mon obligation de correction pour la protéger, est une réponse à mes priéres de Dieu qui me montre la réalité de la vie ou...la crise d'ado....

Bon, je plaisante. Mais dans tt les cas, il faut tout remettre à Dieu puis rester attentif dans la providancr.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 19:52

Tonton a écrit:
Oui c'est ça Sam,

C'est forcement en fonction de cette réflexion que j'ai en moi et que tu viens d'exposer que je me demande si ma fille ne prend pas trop de place.

Peut être te pose tu la mauvaise question Tonton? Tu sais la racine du problème au final est; est ce que Dieu a la place qu'il devrait avoir dans ma vie.

Honnêtement j'dirais que chacun de nous manque au plus grand commandement de Dieu, nous sommes loin d'être parfait..

Mais nous avons un Sauveur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 20:33

samuel777444 a écrit:
Tonton a écrit:
Oui c'est ça Sam,

C'est forcement en fonction de cette réflexion que j'ai en moi et que tu viens d'exposer que je me demande si ma fille ne prend pas trop de place.

Peut être te pose tu la mauvaise question Tonton? Tu sais la racine du problème au final est; est ce que Dieu a la place qu'il devrait avoir dans ma vie.

Honnêtement j'dirais que chacun de nous manque au plus grand commandement de Dieu, nous sommes loin d'être parfait..

Mais nous avons un Sauveur Very Happy

Si si, c'est ça la question, j'avais bien compris, je ne suis pas dans l'ignorance de ce que tu dis.

D'ailleurs c'est pour cela que j'avoue justement. Aprés à chacun de voir ensuite car je n'ignore pas non plus que la religion peut aussi occuper la 1er place...bon ça, accorder plus d'importance à la religion qu'à Dieu...les pharisiens en sont l'exemple pour ceux qui ont compris. Des pharisiens, y'en a partout et à partir quand l'est-on ? Les regles du vivre ensemble peuvent parfois se teinter de pharisianisme, sans le vouloir.

Mais bon, je leur reproche pas leur position, elle peut être utile tant qu'ils ne tuent pas la grâce et qu'ils ne prennent pas tte la place dans l'assemblée.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 20:56

Tonton a écrit:
samuel777444 a écrit:


Peut être te pose tu la mauvaise question Tonton? Tu sais la racine du problème au final est; est ce que Dieu a la place qu'il devrait avoir dans ma vie.

Honnêtement j'dirais que chacun de nous manque au plus grand commandement de Dieu, nous sommes loin d'être parfait..

Mais nous avons un Sauveur Very Happy

Si si, c'est ça la question, j'avais bien compris, je ne suis pas dans l'ignorance de ce que tu dis.

D'ailleurs c'est pour cela que j'avoue justement. Aprés à chacun de voir ensuite car je n'ignore pas non plus que la religion peut aussi occuper la 1er place...bon ça, accorder plus d'importance à la religion qu'à Dieu...les pharisiens en sont l'exemple pour ceux qui ont compris. Des pharisiens, y'en a partout et à partir quand l'est-on ? Les regles du vivre ensemble peuvent parfois se teinter de pharisianisme, sans le vouloir.

Mais bon, je leur reproche pas leur position, elle peut être utile tant qu'ils ne tuent pas la grâce et qu'ils ne prennent pas tte la place dans l'assemblée.


Justement condamner le divorce et le remariage est pour moi du pharisianisme , on est clairement dans la loi dur dans l'obsession du mot loin de l'esprit , enfin c'est seulement mon opinion .
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 21:03

Tonton a écrit:
Des pharisiens, y'en a partout et à partir quand l'est-on ? Les regles du vivre ensemble peuvent parfois se teinter de pharisianisme, sans le vouloir.    

J'imagine que la réponse a ta question pourrait être multiple et a très long dévelopement..
Personnellement mon gars, je dirais simplement que chaqun de nous devrait examiner son coeur et s'en remettre a Dieu humblement.

Mais sinon de nos jours ce que je remarque (par internet) c'est que l'on semble avoir tendance a taxer de ''pharisien'' bien vite tout et n'importe quoi, un peu trop facile a mon gout...

La nouvelle insulte ''chrétienne'' quoi..
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 22:17

brigit ^^ a écrit:
Tout d'abord Jésus attire notre attention sur de la dureté de coeur et non sur le remariage en soi.

Non, je ne suis pas d'accord avec ton interprétation. Jésus attire l'attention de ses interlocuteur qui lui demande s'il est permis à l'homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit, sur l'institution du mariage par Dieu :

3 Des Pharisiens l'abordèrent pour le mettre à l'épreuve, et dirent: " Est-il permis à l'homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit? "

Il répondit: " N'avez-vous pas lu que celui qui (les créa), au commencement, les fit mâle et femelle, 5 et qu'il dit: A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair? 6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni!  (Matthieu (CP) 19)


Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni!

Jésus attire l'attention des pharisiens sur l'indissolubilité du mariage institué par Dieu, et qu'il a béni, c'est à dire "consacré". Le mariage c'est quelque chose de sacré pour Dieu.

Jésus ne parle de dureté de cœur, que pour justifier la décision qu'avait pris Moïse, d'autoriser la répudiation, le divorce.
Il dit bien "si Moïse a permis la répudiation, ce n'est pas parce que Dieu avait autorité la répudiation, c'est à cause de la dureté de votre cœur.

Nous savons par le prophète Malachie, que Dieu haît la répudion :

"14 Et vous dites: " Pourquoi? " - Parce que Yahweh a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, à laquelle tu as été infidèle, elle qui était ta compagne et la femme de ton alliance. ... Prenez donc garde à votre vie, et que nul ne soit infidèle à la femme de sa jeunesse.  16 Car je hais la répudiation, dit Yahweh, le Dieu d'Israël; car c'est couvrir de violence son vêtement, dit Yahweh des armées. Prenez donc garde à votre vie et ne soyez pas infidèles. (Malachie (CP) 2)

Dieu haît aussi l'adultère et la répudiation, c'est rendre sa liberté à sa femme ou à son mari, et de fait, c'est le pousser au remariage, et donc à l'adultère. Quelqu'un qui est marié, ne peut pas se remarier, car il est lié à la femme de sa jeunesse, à la femme de l'alliance qu'il avait passé avec elle.

Déjà que Dieu haît la répudiation, le divorce, si en plus on commet l'adultère en se remariant, on aggrave le péché que l'on commet en divorçant, en n'étant pas fidèle à l'alliance qu'on a passé devant Dieu avec sa femme. Celui qui divorce, il est infidèle, parce qu'il rompt l'alliance qu'il a passé. C'est comme celui qui couche avec une autre femme, alors qu'il est marié, lui aussi il rompt cette alliance. Jésus va même plus loin, puisqu'il dit que celui qui regarde une femme avec convoitise, il a déjà commis l'adultère dans son coeur.

Le remariage le péché d'infidélité à l'alliance qu'on a passé, car par le remariage on rend impossible tout retour dans cette alliance passé avec la femme de sa jeunesse. Autant Moïse avait autorisé la répudiation, c'est à dire la séparation sans que cela rompe le mariage, l'alliance qui est indissoluble ; autant Jésus n'autorise pas le remariage.

Celui qui se remarie, il rend tout retour dans l'alliance, le mariage avec sa femme, dont il s'est séparé, mais qui plus est il sort de l'alliance que Dieu avait passé avec son Peuple, il s'exclue de cette alliance, notamment pour le baptisé l'alliance nouvelle, scellée par notre communion au Corps du Christ, donné dans le pain de Vie.

Le pain de Vie, nous le recevons pour nourrir notre alliance avec Dieu, la rendre plus solide, tout en nourrissant quand nous avons contracté mariage, cette alliance passé avec notre épouse. Il est donc tout à fait logique que les divorcés remariés ne communient plus au pain de vie qui nourrit notre alliance avec Dieu et avec notre épouse ou époux.

Puisque Dieu est contre une nouvelle alliance dans le mariage, il ne pas être pour une communion à son pain de Vie qui nourrit l'alliance passée avec sa femme.

Maintenant, chacun reste libre de rompre l'alliance qu'il a passé avec sa femme, et libre de passer une nouvelle alliance avec Dieu. Dans ce cas il s'exclu de l'alliance passé entre Dieu et l'homme. De fait, il doit comprendre que l'Eglise ne peux lui permettre de s'approcher du sacrement de la nouvelle alliance, sauf s'il renonce à ce péché d'adultère qu'est remariage et revit dans la fidèlité à la première alliance qu'il a scellée, même sans revenir dans cette alliance, en revivant avec sa femme légitime.

brigit ^^ a écrit:
Il ne sert à rien de perdurer dans une relation toxique où l'hypocrisie et la rancœur a pris racine. C'est cela la dureté de coeur.

C'est pourquoi l'Eglise a maintenu la répudiation ou séparation autorisé par Moïse, pour ceux qui doivent faire face à la dureté de cœur de leur époux. Cela ne les rends pas libres pour un remariage. Et si eux, ils prennent la responsabilité de se remarier, alors ils commettent un double péché : le péché de l'infidélité à l'alliance passé entre lui-même et sa femme, et passée entre lui-même de Dieu, quand il a demandé à Dieu de bénir cette alliance, et d'en faire l'image de l'alliance que Lui-même a passée avec l'humanité, son épouse.

brigit ^^ a écrit:
J'insiste sur le fait que lorsque le divorce se passe bien, les parents peuvent transcender l'ancien couple par une entre aide parfaite.

Celui qui transcende, c'est le trenscendant, Dieu, par le sacrement de mariage, qui devient image de sa propre alliance, ce ne sont pas les époux. C'est la moindre des choses qu'un couple qui se sépare, s'entraide, car ils restent unis par les liens du mariage, ils doivent aide à leur époux ou épouse dans le besoin.

brigit ^^ a écrit:
Ensuite ce n'est pas le problème de chasteté qui fait que des personnes se remettent en couple mais c'est par l'envie de couple. Il faut vraiment que tu constates que la position actuelle de l'église catholique envoie au martyr de l'amour les divorcés.

C'est bien ce que je dis, au désir du Christ, qui veut nous conduire vers la sainteté, tu choisis de suivre ton envie. C'est ce martyr de l'amour qui conduit un conjoint qui a été abandonné par son mari qu'il aimait, sur le chemin de la sainteté. Ceux qui meurent martyr à cause de l'amour qu'ils ont pour Jésus et qui les a poussés à faire le choix de la chasteté, qui sont des saints, pas ceux qui pensent transcender leur ancien couple, par l'entraide, tout en se remariant, parce qu'ils ont envie de vivre en couple.

brigit ^^ a écrit:
Le martyr de l'Amour c'est vouloir vivre seul au nom d'une écriture comme un commandement, se couper d'1 amour pour l'Amour idéal.

Le martyr de l'amour, c'est vivre d'amour pour celui à qui on s'est donné dans le mariage, avec le soutien de Jésus qui nous a aimé jusqu'au bout, malgré la dureté de cœur de son peuple, de ses brebis qui l'ont fait crucifier.

Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 22:32

samuel777444 a écrit:
Honnêtement j'dirais que chacun de nous manque au plus grand commandement de Dieu, nous sommes loin d'être parfait..

NON, le plus grand commandement, ce n'est pas d'être parfait dans l'amour, car sans l'aide du Christ et de son Esprit, cette perfection on ne peux pas l'atteindre. Et c'est pour nous conduire dans cette perfection de l'amour, que Jésus nous invite à le suivre sur le chemin de la sainteté vers laquelle il veut nous conduire.

Rappelons-nous ce qu'il a dit : "sans moi vous ne pouvez rien faire".

Il a promis cette perfection : "48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. (Matthieu (CP) 5)


Ce n'est pas un commandement qu'il nous donne ici, c'est une promesse qu'il fait à ceux qui veulent bien lui faire confiance, le suivre et accueillir son Esprit avec lequel il va nous rendre parfait, dans l'amour.

Celui qui se remarie, il renonce à cette perfection vers laquelle Jésus voulait le conduire, dans le mariage, qui est une véritable école de l'amour, le lieu où les baptisés qui se marient, sont appelés à devenir saint dans l'amour avec l'aide du sacrement de mariage, nourri par le sacrement de l'Eucharistie et de réconciliation.

samuel777444 a écrit:
Mais nous avons un Sauveur Very Happy

Mais comment veux-tu que Jésus nous sauve, si nous ne rejettons pas le péché et tout ce qui conduit au péché, comme le remariage qui conduit au péché d'adultère ? C'est trop facile de rester dans son péché, sous prétexte que nous avons un sauveur. C'est justement en suivant Jésus, que nous arrivons à nous libérer de nos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 22:55

Petero a écrit:
NON, le plus grand commandement, ce n'est pas d'être parfait dans l'amour
Je n'ai pas dit que le plus grand commandement est d'être parfait

J'ai simplement dit que nous(chrétiens) manquons tous au plus grand commandement de Dieu  Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. (de plusieurs façons et a plusieurs moment dans nos vies)..

Affirmerais tu le contraire?

Petero a écrit:
C'est trop facile de rester dans son péché, sous prétexte que nous avons un sauveur.


J'aimerais que tu me montre ou est ce que j'ai affirmé une chose semblable???

Es tu sur de m'avoir lu Petero? fourirel


Dernière édition par samuel777444 le Mar 20 Juin 2017, 23:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 22:58

Thedjezeyri14 a écrit:
Justement condamner le divorce et le remariage est pour moi du pharisianisme , on est clairement dans la loi dur dans l'obsession du mot loin de l'esprit , enfin c'est seulement mon opinion .

Le pharisaïsme c'était l'attitude qu'avait les pharisiens face aux pécheurs qu'ils condamnaient, alors qu'ils auraient du faire preuve de miséricorde à l'image de Jésus, Dieu qui est miséricordieux, lent à la colère et plein d'amour.

Est-ce que la miséricorde de Jésus, fût de renvoyer la femme prise en flagrant délit d'adultère, en ne l'encourageant pas à ne plus pécher ?

Non, la miséricorde de Jésus, c'est d'avoir offert la cette femme, la possibilité de se relever de son péché qui l'avait conduit jusqu'à cette lapidation prévue par la loi de Moïse, et que les pharisiens appliquaient strictement aux pécheurs, sans se l'appliquer eux-même.

Que fait Jésus ? Il tend la main à cette femme, en lui pardonnant son péché et en l'invitant à ne plus pécher ; alors que les pharisiens, eux, avait tendu la main pour la lapider. Souvenons de cette parole de Dieu : "ce n'est pas la mort du pécheur que je veux, mais qu'il vive". C'est de cette mort dans laquelle le péché nous conduit, que Jésus désire nous libérer ; quand les pharisiens, eux, cherchaient à la faire mourir, à cause de son péché, la privant de toute chance de se relever de son péché, de l'abandonner définitivement.

Quand l'Eglise demande aux divorcés de ne pas se remarier, ils les condamne pas, il les protège d'un plus grand péché, un péché mortel, l'adultère qu'ils vont commettre en prenant une autre épouse avec laquelle ils vont s'unir par un nouveau mariage et par de nouvelle relation sexuelle avec elle. C'est ce que Jésus a voulu faire lui aussi, en rappelant que Dieu haît la répudiation qu'il n'a pas voulu, car dans l'ancien testament c'était la porte d'entrée dans l'adultère.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 23:06

samuel777444 a écrit:
Petero a écrit:
NON, le plus grand commandement, ce n'est pas d'être parfait dans l'amour
Je n'ai pas dit que le plus grand commandement est d'être parfait
J'ai simplement dit que nous(chrétiens) manquons tous au plus grand commandement de Dieu  Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. (de plusieurs façons et a plusieurs moments)... Affirmerais-tu le contraire?
Désolé mais si tu affirme le contraire tu as une bien haute estime de toi-même..

Petero a écrit:
C'est trop facile de rester dans son péché, sous prétexte que nous avons un sauveur.

J'aimerais que tu me montre ou est ce que j'ai affirmé une chose semblable?????

Dans ce cas, je te présentes mes excuses de t'avoir mal compris, d'avoir mal interpréter tes paroles. Cela me rassure. Donc, visiblement, tu penses la même chose que moi, que le remariage ce n'est pas ce que Dieu veut pour les baptisés qui se sont donnés l'un à l'autre dans le mariage, dans cette alliance bénie par Dieu. Et que la fidélité à cette alliance passée avec son conjoint, en s'appuyant sur Jésus et la grâce reçue dans ses sacrements, c'est un véritable chemin de perfection.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mar 20 Juin 2017, 23:27

Pas de problème Petero,

Moi et Tonton ne parlions pas du remariage,
J'dois t'avouer qu'en fait je n'ai jamais réfléchis bien profondement sur cette question de remariage, je ne suis pas remarier et je ne suis même pas marier, un vrai célibataire endurci. Wink

Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 01:38

Petero a écrit:


Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni!

Jésus attire l'attention des pharisiens sur l'indissolubilité du mariage institué par Dieu, et qu'il a béni, c'est à dire "consacré". Le mariage c'est quelque chose de sacré pour Dieu.


Ce que Dieu a uni et qui ne fera qu'une seule chair, c'est l'enfant. Je t'ai montré les enchaînements dans les 3 synoptiques.

Il est évident que le mari et l'épouse ne se fondent en une seule personne, en une seule chair, c'est en esprit qu'il faut comprendre.
Et pour comprendre littéralement, vois donc les fruits, l'enfant, c'est cela la chair et le sang de l'alliance porteur d'espérance.
Le sacré c'est l'enfantement et l'enfant, la sainteté c'est le mariage, mais les saints chutent aussi, le sacré lui ne doit être profané.

Les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel.

Je ne pense pas qu'il soit toujours bon de forcer les autres à devenir des anges dès la terre par la Volonté de certains.
Je ne sais pas où est le péché dans un couple divorcé qui a su recomposer une famille unie dans la concorde et le soutien mutuel.
Loin du couple, le père et la mère de bonne composition sont comme des rochers l'un pour l'autre, pour le bien de la famille en Esprit.
Cela a tout de la relation au delà des péchés du monde, comme se rendre eunuque pour le royaume céleste, le don devient parfait.

Bonne chance à tous mais ne venez pas en jugement par une écriture, vous ne jugez que vous même, seul compte le don et la grâce.
Je ne dis pas cela pour combattre une doctrine, je suis très bien à regarder mes pieds à la Messe aussi, un moment de réflexion.
Dans tous les cas merci Petero pour ta Parole catholiquement irréprochable. Jusqu'au jour où il faudra mieux nuancer...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 02:34

Petero a écrit:

brigit ^^ a écrit:
Ensuite ce n'est pas le problème de chasteté qui fait que des personnes se remettent en couple mais c'est par l'envie de couple. Il faut vraiment que tu constates que la position actuelle de l'église catholique envoie au martyr de l'amour les divorcés.
C'est bien ce que je dis, au désir du Christ, qui veut nous conduire vers la sainteté, tu choisis de suivre ton envie. C'est ce martyr de l'amour qui conduit un conjoint qui a été abandonné par son mari qu'il aimait, sur le chemin de la sainteté. Ceux qui meurent martyr à cause de l'amour qu'ils ont pour Jésus et qui les a poussés à faire le choix de la chasteté, qui sont des saints, pas ceux qui pensent transcender leur ancien couple, par l'entraide, tout en se remariant, parce qu'ils ont envie de vivre en couple.

C'est tout le problème, ce n'est pas aux hommes d'édicter des lois sur le martyr de l'Amour.

Qui est donc prêt à boire la coupe ? Est ce aux hommes de désigner ceux qui boiront la coupe ?

Et je dirais l'Eglise ne peut pas défendre le mariage et parler ainsi du couple. Bien sûr que le couple est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Anaska

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 02:48

Petero a écrit:
brigit ^^ a écrit:
Tout d'abord Jésus attire notre attention sur de la dureté de coeur et non sur le remariage en soi.

Non, je ne suis pas d'accord avec ton interprétation. Jésus attire l'attention de ses interlocuteur qui lui demande s'il est permis à l'homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit, sur l'institution du mariage par Dieu :

3 Des Pharisiens l'abordèrent pour le mettre à l'épreuve, et dirent: " Est-il permis à l'homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit? "

Il répondit: " N'avez-vous pas lu que celui qui (les créa), au commencement, les fit mâle et femelle, 5 et qu'il dit: A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair? 6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni!  (Matthieu (CP) 19)


Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni!

Jésus attire l'attention des pharisiens sur l'indissolubilité du mariage institué par Dieu, et qu'il a béni, c'est à dire "consacré". Le mariage c'est quelque chose de sacré pour Dieu.

Jésus ne parle de dureté de cœur, que pour justifier la décision qu'avait pris Moïse, d'autoriser la répudiation, le divorce.
Il dit bien "si Moïse a permis la répudiation, ce n'est pas parce que Dieu avait autorité la répudiation, c'est à cause de la dureté de votre cœur.

Nous savons par le prophète Malachie, que Dieu haît la répudion :

"14 Et vous dites: " Pourquoi? " - Parce que Yahweh a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, à laquelle tu as été infidèle, elle qui était ta compagne et la femme de ton alliance. ... Prenez donc garde à votre vie, et que nul ne soit infidèle à la femme de sa jeunesse.  16 Car je hais la répudiation, dit Yahweh, le Dieu d'Israël; car c'est couvrir de violence son vêtement, dit Yahweh des armées. Prenez donc garde à votre vie et ne soyez pas infidèles. (Malachie (CP) 2)

Dieu haît aussi l'adultère et la répudiation, c'est rendre sa liberté à sa femme ou à son mari, et de fait, c'est le pousser au remariage, et donc à l'adultère. Quelqu'un qui est marié, ne peut pas se remarier, car il est lié à la femme de sa jeunesse, à la femme de l'alliance qu'il avait passé avec elle.

Déjà que Dieu haît la répudiation, le divorce, si en plus on commet l'adultère en se remariant, on aggrave le péché que l'on commet en divorçant, en n'étant pas fidèle à l'alliance qu'on a passé devant Dieu avec sa femme. Celui qui divorce, il est infidèle, parce qu'il rompt l'alliance qu'il a passé. C'est comme celui qui couche avec une autre femme, alors qu'il est marié, lui aussi il rompt cette alliance. Jésus va même plus loin, puisqu'il dit que celui qui regarde une femme avec convoitise, il a déjà commis l'adultère dans son coeur.

Le remariage le péché d'infidélité à l'alliance qu'on a passé, car par le remariage on rend impossible tout retour dans cette alliance passé avec la femme de sa jeunesse. Autant Moïse avait autorisé la répudiation, c'est à dire la séparation sans que cela rompe le mariage, l'alliance qui est indissoluble ; autant Jésus n'autorise pas le remariage.

Celui qui se remarie, il rend tout retour dans l'alliance, le mariage avec sa femme, dont il s'est séparé, mais qui plus est il sort de l'alliance que Dieu avait passé avec son Peuple, il s'exclue de cette alliance, notamment pour le baptisé l'alliance nouvelle, scellée par notre communion au Corps du Christ, donné dans le pain de Vie.

Le pain de Vie, nous le recevons pour nourrir notre alliance avec Dieu, la rendre plus solide, tout en nourrissant quand nous avons contracté mariage, cette alliance passé avec notre épouse. Il est donc tout à fait logique que les divorcés remariés ne communient plus au pain de vie qui nourrit notre alliance avec Dieu et avec notre épouse ou époux.

Puisque Dieu est contre une nouvelle alliance dans le mariage, il ne pas être pour une communion à son pain de Vie qui nourrit l'alliance passée avec sa femme.

Maintenant, chacun reste libre de rompre l'alliance qu'il a passé avec sa femme, et libre de passer une nouvelle alliance avec Dieu. Dans ce cas il s'exclu de l'alliance passé entre Dieu et l'homme. De fait, il doit comprendre que l'Eglise ne peux lui permettre de s'approcher du sacrement de la nouvelle alliance, sauf s'il renonce à ce péché d'adultère qu'est remariage et revit dans la fidèlité à la première alliance qu'il a scellée, même sans revenir dans cette alliance, en revivant avec sa femme légitime.

brigit ^^ a écrit:
Il ne sert à rien de perdurer dans une relation toxique où l'hypocrisie et la rancœur a pris racine. C'est cela la dureté de coeur.

C'est pourquoi l'Eglise a maintenu la répudiation ou séparation autorisé par Moïse, pour ceux qui doivent faire face à la dureté de cœur de leur époux. Cela ne les rends pas libres pour un remariage. Et si eux, ils prennent la responsabilité de se remarier, alors ils commettent un double péché : le péché de l'infidélité à l'alliance passé entre lui-même et sa femme, et passée entre lui-même de Dieu, quand il a demandé à Dieu de bénir cette alliance, et d'en faire l'image de l'alliance que Lui-même a passée avec l'humanité, son épouse.

brigit ^^ a écrit:
J'insiste sur le fait que lorsque le divorce se passe bien, les parents peuvent transcender l'ancien couple par une entre aide parfaite.

Celui qui transcende, c'est le trenscendant, Dieu, par le sacrement de mariage, qui devient image de sa propre alliance, ce ne sont pas les époux. C'est la moindre des choses qu'un couple qui se sépare, s'entraide, car ils restent unis par les liens du mariage, ils doivent aide à leur époux ou épouse dans le besoin.

brigit ^^ a écrit:
Ensuite ce n'est pas le problème de chasteté qui fait que des personnes se remettent en couple mais c'est par l'envie de couple. Il faut vraiment que tu constates que la position actuelle de l'église catholique envoie au martyr de l'amour les divorcés.

C'est bien ce que je dis, au désir du Christ, qui veut nous conduire vers la sainteté, tu choisis de suivre ton envie. C'est ce martyr de l'amour qui conduit un conjoint qui a été abandonné par son mari qu'il aimait, sur le chemin de la sainteté. Ceux qui meurent martyr à cause de l'amour qu'ils ont pour Jésus et qui les a poussés à faire le choix de la chasteté, qui sont des saints, pas ceux qui pensent transcender leur ancien couple, par l'entraide, tout en se remariant, parce qu'ils ont envie de vivre en couple.

brigit ^^ a écrit:
Le martyr de l'Amour c'est vouloir vivre seul au nom d'une écriture comme un commandement, se couper d'1 amour pour l'Amour idéal.

Le martyr de l'amour, c'est vivre d'amour pour celui à qui on s'est donné dans le mariage, avec le soutien de Jésus qui nous a aimé jusqu'au bout, malgré la dureté de cœur de son peuple, de ses brebis qui l'ont fait crucifier.

je suis tout a faite d'accord avec toi le texte est clair
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 08:50

brigit ^^ a écrit:
Ce que Dieu a uni et qui ne fera qu'une seule chair, c'est l'enfant. Je t'ai montré les enchaînements dans les 3 synoptiques.

NON, ce n'est pas l'enfant qui est appelé à ne faire qu'une seule chair, ce n'est pas l'enfant que Dieu a unit à sa mère, c'est l'épouse ou l'époux, que Dieu a unit et bénis pour qu'il soient fécond, c'est à dire "transmettent la vie qu'ils ont eux-mêmes reçue" :

"24 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (Genèse (CP) 2)

Malheureusement, toi, voici ce que tu lis, aveuglé que tu es par ton propre jugement :

C'est pourquoi l'enfant quittera son père, et il s'attachera à sa mère, et ils deviendront une seule chair.

C'est l'homme qui est appelé à quitter son père et sa mère, pour faire une seule chair avec sa femme. L'homme qui son père et sa mère, avec qui il ne faisait qu'une seul chair, une seule communauté de vie, une seule famille, pour fonder avec sa femme, à qui il va s'attacher par le lien du mariage, une nouvelle communauté de vie, une nouvelle famille, dans laquelle ils donneront vie à des enfants.

Quand on se lie par le mariage, pour fonder une seule chair, une seule communauté de vie, une seule vie commune, pour accueillir et prendre soin des enfants à qui on donnera la vie, on reste attaché à cette famille que l'on a fondé, on reste dans cette alliance béni par Dieu pour qu'elle soit féconde, on ne la quitte pas pour fonder une autre famille avec un autre époux. On reste fidèle à l'engagement qu'on a pris devant Dieu, même quand on se sépare parce qu'on ne se supporte plus, où parce qu'on ne supporte plus la dureté de cœur notre conjoint.

brigit ^^ a écrit:
Il est évident que le mari et l'épouse ne se fondent en une seule personne, en une seule chair, c'est en esprit qu'il faut comprendre.

La chair ce n'est pas la personne, ni l'esprit, c'est la vie humaine. En devenant une seul chair, on devient une seul vie, on est uni pour la vie sur terre. Seul la mort brise cette alliance.

brigit ^^ a écrit:
Et pour comprendre littéralement, vois donc les fruits, l'enfant, c'est cela la chair et le sang de l'alliance porteur d'espérance.

Non, la chair et le sang de l'alliance ce n'est pas l'enfant, car cela voudrait dire que la chair et le sang que Jésus nous donne à boire, c'est nous-même qu'il enfant à la Vie éternelle. La chair et le sang qu'il nous donne à boire, c'est la Vie que son Père et Lui partagent, et dans laquelle, ensemble, ils nous font grandir.

Dans le mariage, on ne fait une seul chair, une seule vie, qu'on fait partager à nos enfants, qui entre, le jour de leur conception, dans cette communauté de vie que par le mariage nous formons. En nous remariant, on fait entrer notre enfant dans une deuxième communauté de vie, on le fait vivre dans 2 communautés de vie en même temps, on le ballade d'une communauté de vie à l'autre, ce qui n'est pas équilibrant pour lui.

brigit ^^ a écrit:
Le sacré c'est l'enfantement et l'enfant, la sainteté c'est le mariage, mais les saints chutent aussi, le sacré lui ne doit être profané.

Ce qui est sacré, c'est ce qui est consacré à Dieu, c'est ce qui est donné à Dieu pour être habité par Dieu. Dans le baptême, ce qui est consacré à Dieu, c'est le baptisé qui devient une demeure pour Dieu, c'est le baptisé qui devient quelqu'un de sacré. Dans le mariage, c'est la communauté de vie que nous formons en nous donnant l'un à l'autre, qui est consacrée par Dieu, qui devient aussi le lieu où Dieu vient demeurer pour sanctifier l'amour que nous avons l'un pour l'autre, pour sanctifier notre couple, notre famille, et les enfants qui naîtrons de nous ou que nous accueillerons dans notre famille en les adoptant.

Se remarier, c'est porter atteinte à cette espace sacré qu'est le mariage consacré à Dieu par le sacrement de mariage que nous avons demandé, que nous nous sommes donnés, dans lequel nous nous sommes engagés.

brigit ^^ a écrit:
Les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel.

Je ne pense pas qu'il soit toujours bon de forcer les autres à devenir des anges dès la terre par la Volonté de certains.

Sauf que nous ne sommes pas encore au ciel, mais sur la terre, où l'on a pris femme ou homme, pour avec l'aide de Dieu, de sa grâce, la grâce reçu dans le baptême et dans l'Eucharistie, nous nous donnions à nous mêmes, par le sacrement de mariage, cette grâce, vivant notre union, dans cette grâce de Dieu, qui fait de nous des saints.

Personne ne vous force et la preuve c'est que vous vous êtes remariés, tout en sachant que vous ne faisiez pas la volonté de Dieu, mais votre propre volonté. Il ne vous appartient pas non plus, d'imposer votre volonté à l'Eglise et au Christ, qui par son Eglise, nous révèle ce que Dieu veut pour nous, pour notre bonheur.

brigit ^^ a écrit:
Je ne sais pas où est le péché dans un couple divorcé qui a su recomposer une famille unie dans la concorde et le soutien mutuel.

Le péché il est dans le choix que vous avez fait de faire votre volonté et non celle de Dieu, à l'image d'Adam et Eve qui ont préférés faire leur volonté, trompé qu'ils ont été par le serpent, plutôt que de se conformer à la volonté de Dieu. Vous faites le choix de vivre votre vie sans vous appuyez sur la grâce de Dieu, ne venez pas demander à Dieu de vous faire don de sa grâce pour vivre selon votre volonté propre.

brigit ^^ a écrit:
Loin du couple, le père et la mère de bonne composition sont comme des rochers l'un pour l'autre, pour le bien de la famille en Esprit.

C'est le Christ qui est le Rocher sur lequel les époux doivent fonder, faire reposer leur union, pour qu'elle soit solide ; le Christ qui fait jaillir de Lui-même, la grâce qui nous aidera à rester unis, à vivre dans l'Amour.

brigit ^^ a écrit:
Bonne chance à tous mais ne venez pas en jugement par une écriture, vous ne jugez que vous même, seul compte le don et la grâce.

C'est vous qui vous jugez vous-même Brigitte :

18 Mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. (Jean (CP) 3)

Vous ne croyez pas Jésus quand il nous dit que quelqu'un qui se remarie, alors qu'il est déjà marié, commet l'adultère. Vous êtes donc déjà jugé par Jésus, Brigitte, pas par moi, car vous ne le croyez pas, vous ne croyez qu'en vous mêmes, et en votre propre théologie.

brigit ^^ a écrit:
Dans tous les cas merci Petero pour ta Parole catholiquement irréprochable. Jusqu'au jour où il faudra mieux nuancer...

C'est la Parole du Christ, dont je témoigne et je ne vois pas pourquoi je devrais la nuancer sous prétexte que vous ne croyez pas en sa Parole, mais qu'en vous mêmes, qu'en ce que vous avez envie qu'elle vous dise.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 14:46

samuel777444 a écrit:
Tonton a écrit:
Des pharisiens, y'en a partout et à partir quand l'est-on ? Les regles du vivre ensemble peuvent parfois se teinter de pharisianisme, sans le vouloir.    

J'imagine que la réponse a ta question pourrait être multiple et a très long dévelopement..
Personnellement mon gars, je dirais simplement que chaqun de nous devrait examiner son coeur et s'en remettre a Dieu humblement.

Mais sinon de nos jours ce que je remarque (par internet) c'est que l'on semble avoir tendance a taxer de ''pharisien'' bien vite tout et n'importe quoi, un peu trop facile a mon gout...
La nouvelle insulte ''chrétienne'' quoi..

Completement d'accord avec toi sur l'ensemble.

Sur le point du pharisianisme, j'ai lu une chose l'année d'étude consacrée aux disciplines spirituelles.

Il y aurait les faibles et les forts dans la foi.

Les faibles auraient besoin de régles pour guider dans la bonne conduite.
Les forts sont guidés par la foi, ils n'ont pas besoin de regles dictées, la bonne conduite découle de la foi.

Si on s'en tient à ça, à ranger les gens dans des catégories, on pratique alors une forme de pharisianisme.

Le fort par trop de liberté peut faire chuter le faible qui ne sait pas s'en servir.
Le faible, par excés de régles peut faire chuter le fort en le privant de la liberté et d'exprimer la grâce.

Il faut donc un équilibre entre chacun au sein de l'assemblée comme il y a un équilibre en nous car nous sommes parfois forts ou parfois faibles selon les circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 15:01

Thedjezeyri14 a écrit:
Tonton a écrit:


Si si, c'est ça la question, j'avais bien compris, je ne suis pas dans l'ignorance de ce que tu dis.

D'ailleurs c'est pour cela que j'avoue justement. Aprés à chacun de voir ensuite car je n'ignore pas non plus que la religion peut aussi occuper la 1er place...bon ça, accorder plus d'importance à la religion qu'à Dieu...les pharisiens en sont l'exemple pour ceux qui ont compris. Des pharisiens, y'en a partout et à partir quand l'est-on ? Les regles du vivre ensemble peuvent parfois se teinter de pharisianisme, sans le vouloir.

Mais bon, je leur reproche pas leur position, elle peut être utile tant qu'ils ne tuent pas la grâce et qu'ils ne prennent pas tte la place dans l'assemblée.


Justement condamner le divorce et le remariage est pour moi du pharisianisme , on est clairement dans la loi dur dans l'obsession du mot loin de l'esprit , enfin c'est seulement mon opinion .

Je comprend. Mais la précision a été faite sur la position de l'église catholique qui fait débat en interne ( ce débat n'est pas le même dans mon église ) :

Ce n'est pas le divorce qui est interdit, c'est le remariage.

Petero nous montre que ce n'est pas sans raison.
Moi je pose la question du célibat qui est présenté dans les évangiles comme un risque de chute ( " il n'est pas bon que l'homme soit seul " ).

Il y a donc un dilem car il existe des arguments d'un côté comme de l'autre. A mon avis, il faut voir cas par cas dans cette situation.

Mais comme tu as pu le remarquer, moi je suis surtout dans la prévention en insistant sur le temps des fiancailles.

La problématique ici me donne raison à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Mer 21 Juin 2017, 20:19

@Petero, quand on reprend quelqu'un sur tous les points c'est que quelque chose cloche. Pour ma part juste un, le pire :

Petero a écrit:

brigit ^^ a écrit:
Bonne chance à tous mais ne venez pas en jugement par une écriture, vous ne jugez que vous même, seul compte le don et la grâce.

C'est vous qui vous jugez vous-même Brigitte :

18 Mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. (Jean (CP) 3)

Vous ne croyez pas Jésus quand il nous dit que quelqu'un qui se remarie, alors qu'il est déjà marié, commet l'adultère.  Vous êtes donc déjà jugé par Jésus, Brigitte, pas par moi, car vous ne le croyez pas, vous ne croyez qu'en vous mêmes, et en votre propre théologie.

Jésus n'a jamais condamné la pécheresse sincère qui oeuvre pour le bien, réveille toi donc.
La bonne samaritaine aux 5 maris a t elle été repoussée par le Christ ? Non. Et pour cause,
La Parole d'Amour ne va pas condamner la petite parole d'amour en recherche de Paix.

Celle qui a beaucoup aimé sera beaucoup pardonnée, celui qui aime peu sera peu pardonné, c'est cela le jugement de la Parole.
Tu seras jugé comme tu juges, tu ne peux pas demander à quelqu'un de se sacrifier alors que toi même tu ne le fais pas.
Il sera fait selon ta foi, il y'a la foi qui sauve et la foi qui condamne. On en revient toujours à cela, le jugement de la Parole.

Quant à ma théologie ce n'est pas une théologie c'est ma foi, il suffit d'aimer, de vouloir s'y fondre et la compréhension vient.
Du commandement d'Amour tout découle, ce n'est pas le remariage qui est condamné mais la dureté de coeur par les 3 synoptiques.
La première des infidélités dans un couple c'est l'hypocrisie et la perte du sentiment amoureux. Ce qui compte c'est l'enfant avant tout.
J'ai expliqué la voie royale par la renaissance du couple divorcé dans la famille sacralisée. Si cela ne vous plait pas, c'est pareil Razz
Le père, La mère et le fils, dans une relation pure et loin du couple justement, pour le don de soi, c'est prophétique comme un prémisse.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Jeu 22 Juin 2017, 01:50

1 corinthiens 7
3Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. 4La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari; et pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme. 5Ne vous privez point l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence. 6Je dis cela par condescendance, je n'en fais pas un ordre. 7Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi; mais chacun tient de Dieu un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre.

8A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi. 9Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler.

10A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari 11si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie point sa femme.


12Aux autres, ce n'est pas le Seigneur, c'est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu'elle consente à habiter avec lui, qu'il ne la répudie point; 13et si une femme a un mari non-croyant, et qu'il consente à habiter avec elle, qu'elle ne répudie point son mari. 14Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. 15Si le non-croyant se sépare, qu'il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix. 16Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme?

Je ne te juge pas Brigitt mais je ne crois pas que tu peux non plus juger l'église catholique Romaine sur ce sujet. Je ne pense pas que ceci est le sens ''spirituel'' que tu cherche à lui donner, Paul donne des instructions précises sur le sujet à la demande des pasteurs de l'église de corinthe, disant même que c'est une ordonnance du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Jeu 22 Juin 2017, 19:57

samuel777444 a écrit:
A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie point sa femme.
Je ne te juge pas Brigitt mais je ne crois pas que tu peux non plus juger l'église catholique Romaine sur ce sujet. Je ne pense pas que ceci est le sens ''spirituel'' que tu cherche à lui donner, Paul donne des instructions précises sur le sujet à la demande des pasteurs de l'église de corinthe, disant même que c'est une ordonnance du Seigneur.

Paul permet le divorce, par les corinthiens justement, tu as juste fait ton choix de présenter un bout du propos en gras.

Pour ce qui concerne les choses dont vous m'avez écrit, je pense qu'il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme. Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari; et pareillement, le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme. Ne vous privez point l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence. Je dis cela par condescendance, je n'en fais pas un ordre. Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi; mais chacun tient de Dieu un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre. A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi. Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler. A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie point sa femme. Aux autres, ce n'est pas le Seigneur, c'est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu'elle consente à habiter avec lui, qu'il ne la répudie point; et si une femme a un mari non-croyant, et qu'il consente à habiter avec elle, qu'elle ne répudie point son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. Si le non-croyant se sépare, qu'il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix. Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme?

Petero ne se trompe pas car il condamne le remariage et non le divorce, le martyr plutôt que le couple pour les divorcés.
Il parle selon l'Eglise actuelle, mais pas selon la pastorale de ceux confrontés à la vie. Je ne suis pas seule à parler ainsi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A vos réflexions maintenant sur ce que l'on croit être et ce qui n'est pas. De l'Amour tout découle et nous sommes sous la grâce.
Je parle du dépassement d'une situation difficile, de pardon, de la sacralisation de la famille, du véritable don de soi pour la famille.
Et cela évite de présenter aux enfants un couple sans amour, dans l'hypocrisie et la rancoeur, comme lié par une parole non comprise.
Bien sûr que le couple est bon, ceux qui ne peuvent vivre seuls, qu'ils fondent un nouveau couple sans en faire toute une histoire.
Pour l'enfant, cela fait des nouveaux amis de son âge, 2 fois plus d'anniv et de noëls, et surtout les parent ne font plus front contre lui.
L'enfant est le fruit de l'alliance qui ne peut être rompue, il ne s'agit pas du mariage qui n'a qu'un temps mais du don éternel de Dieu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Sam 24 Juin 2017, 18:14

Dans le passage que tu as mis en gras Paul parle simplement que la personne venant au Seigneur étant déjà marié(e) ne doit pas se séparé(é) (pour cause que son/sa conjoint(e) n'a pas la foi)... Mais comme le conjoint(e) non-croyant(e) ne suit pas le Seigneur s'il ou s'elle se sépare, le conjoint(e) appartenant au Seigneur n'en a aucune responsabilité et devoir de rechercher la réconciliation. Tandis que deux chrétiens ont la responsabilité et devoir devant Dieu de rechercher la réconciliation.

@ Je n'ai aucun goût de débattre de ce sujet et je ne le ferrai pas, (et je ne dis pas que je suis en parfait accord avec Petero, je ne dis pas que je suis en désaccord avec lui non plus) mais je trouve réducteur (et faux) de ta part de dire que le mariage ''est simplement l'enfant.''  Wink
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Sam 24 Juin 2017, 18:53

samuel777444 a écrit:
Dans le passage que tu as mis en gras Paul parle simplement que la personne venant au Seigneur étant déjà marié(e) ne doit pas se séparé (pour cause que son/sa conjoint(e) n'a pas la foi)... Mais comme le conjoint(e) non-croyant(e) ne suit pas le Seigneur, s'il ou s'elle se sépare le conjoint(e) n'en a aucune responsabilité

Et donc tu en déduis quoi si l'autre personne n'en est responsable ? Elle doit rester dans l'état de fait ?
(Ps : Je me sens entièrement responsable et fautive, je ne cite pas cela pour me justifier)

Quant à l'état de fait, et bien celui ou celle qui n'est pas marié alors ne devrait jamais se marier.
Tu vois bien qu'il te manque un principe pour faire de ces versets quelque chose de cohérent.

samuel777444 a écrit:

@ Je n'ai aucun goût de débattre de ce sujet et je ne le ferrai pas, (je ne dis pas que je suis en parfait accord avec Petero) mais je trouve réducteur (et faux) de ta part de dire que le mariage ''est simplement l'enfant.''  Wink

Et pourtant tu continues de débattre. Donc, que dois je en déduire ? Quant à moi je parle de mes expériences de vie,
Ce n'est pas une doctrine sur les textes mais une épreuve qui porte des fruits. Et le jugement je connais. Tu vois la différence ?

Le deuil, une étape pour construire une autre fidélité au disparu, donc oui je vois la transcendance là où tu parles en jugement.
Je vois la merveille accomplie depuis plus d'une décennie et j'ai toujours accepté notre décision commune qui a porté ses fruits.

Ensuite Petero lui même dit que le mariage n'a qu'un temps, celui terrestre, quand Dieu reprend l'un des deux, malheureusement.
Je ne pense pas que cela soit Dieu qui donne la mort, c'est dans l'ordre des choses, donc je ne comprends pas ce qu'il dit.
Et je sais que le remariage des veufs et des veuves est permis. Bref, qu'il réfléchisse à cette construction ex nihilo. Et toi aussi.

La véritable alliance de Dieu est éternelle, elle n'a pas qu'un temps terrestre, c'est l'enfant le don de Dieu et le signe de l'alliance.
Bien sûr que ceux purs dans l'Amour restent liés, c'est la perfection. Nous sommes tous d'accord sur cela.
Mais nul n'est obligé de vivre dans l'hypocrisie par une parole. Et cela vous devez l'entendre au lieu d'être prosélyte.

Si tu ne l'entends pas alors tu devras l'éprouver pour comprendre. Car la dureté de cœur nul n'en échappe s'il est sincère.
Le martyr de l'Amour est un fruit qui est par Nature et non une loi. Ce ne sont pas aux hommes de faire des eunuques.

Tu peux faire croire aux hommes que c'est ta nature mais si ce n'est réellement ta véritable Nature tu en souffriras profondément.
Je sais que j'ai le coeur qui flanche facilement donc je vais pas parler de Nature. Je crois trop dans le couple pour le repousser.
Vous pouvez dire que je suis une pécheresse, je suis faite pour être piétinée, mais moi je vous parle de la grâce du couple.
Le christ nous demande d'aller au delà, comme eunuque par Nature, mais il faut être dans l’honnêteté et non dans l'hypocrisie.

Qui peut boire la coupe, c'est le sort réservé à ceux qui font voeux sans savoir.
Vivre dans la grâce c'est accepter de chuter par désamour et se relever dans l'Amour.


Dernière édition par brigit ^^ le Sam 24 Juin 2017, 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Sam 24 Juin 2017, 19:05

Brigitt a écrit:
Et donc tu en déduis quoi si l'autre personne n'en est responsable ?
(Ps : Je me sens entièrement responsable et fautive, je ne cite pas cela pour me justifier)  

Il est évidemment que la parole est donnée dans l'optique ou; le conjoint(e) appartenant a Christ marche par l'Esprit Saint et agit comme Christ mais que l'autre n'appartenant pas a Christ agit comme il l'entend..

Tu comprends?


Dernière édition par samuel777444 le Sam 24 Juin 2017, 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Sam 24 Juin 2017, 19:07

samuel777444 a écrit:
Brigitt a écrit:
Et donc tu en déduis quoi si l'autre personne n'en est responsable ?
(Ps : Je me sens entièrement responsable et fautive, je ne cite pas cela pour me justifier)  

Il est évidemment que la parole est donnée dans l'optique ou; la personne appartenant a Christ marche par l'Esprit Saint et agit comme Christ mais que la personne n'appartenant pas a Christ agit comme il l'entend..

Tu comprends?

Si tu es parfait alors tu es un don pour l'humanité et tu ne te marries pas car tu es de Dieu et en Dieu.

Et moi je suis dans l'Amour car c'est le prémisse de Dieu qui nous est donné car je suis imparfaite mais sincère.

Tu comprends au lieu de juger ?

Relis donc sans cesse le passage sur la bonne samaritaine comme celui de la pécheresse lavant les pieds.

Moi je suis éplorée et flamboyante et toi qui es tu au fond ?

Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés. Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés? Mais Jésus dit à la femme: Ta foi t'a sauvée, va en paix.


Dernière édition par brigit ^^ le Sam 24 Juin 2017, 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Sam 24 Juin 2017, 19:11

C'est fou comme tout le monde te ''juge'' sur ce forum Razz
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   Sam 24 Juin 2017, 19:12

samuel777444 a écrit:
C'est fou comme tout le monde te ''juge'' sur ce forum Razz

Tu peux te moquer. Après avoir jugé. Tout en disant que tu ne juges pas. Tu nies la souffrance de bien des catholiques de foi.

Mais il paraît que c'est Jésus qui juge et non l'Eglise, paraît il. Moi je vois la souffrance faite par les hommes.

Alors que ma famille est admirable, un joyaux des temps modernes. Bref, il va falloir se réveiller un jour ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Péché dans le Christianisme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Péché dans le Christianisme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La "guerre juste" dans le Christianisme
» Question sur La guerre dans le christianisme
» Pourquoi les TDJ sont-ils classés dans le christianisme alors que c'est une secte ?
» le PORC est ILLICITE dans le christianisme
» dans le christianisme Dieu le pere a t'il un corps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: