Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Mossoul commence à revivre

Aller en bas 
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyMer 14 Juin 2017, 18:54

14.06.2017

Lu dans le journal La Croix :

"Avec trois évêques, Mgr Louis Raphaël Sako, le patriarche chaldéen, s’est rendu 12 juin, à Mossoul-Est où il a pu constater les destructions infligées par Daech aux églises.

À Mossoul-Est, la vie a repris son cours : restaurants et boutiques sont ouverts, les terrasses font le plein, y compris en pleine journée en ce mois de Ramadan, les femmes ont ôté leur niqab pour ne garder qu’un simple voile. Mais les églises de la ville – chaldéennes, syriennes-catholiques, assyriennes –, sont entièrement détruites."


Dernière édition par mario-franc_lazur le Mer 14 Juin 2017, 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyMer 14 Juin 2017, 19:01

SUITE


S’il a pu constater l’acharnement de l’État islamique contre les bâtiments chrétiens, Mgr Sako a également été frappé par l’accueil des habitants : « Des Mossouliotes ont remonté eux-mêmes une croix qui avait été mise par terre. Tous ceux que nous avons rencontrés nous ont demandé la même chose : quand les chrétiens vont-ils revenir ? »

Le général al Jabouri, qui dirige les opérations de reconquête de la ville et que la délégation a rencontré dans l’ancienne maison d’un riche Arménien aujourd’hui occupée par l’armée, leur a posé la même question.
Voir l’espoir « renaître dans les cœurs »

« Il m’a dit qu’il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour permettre le retour des chrétiens à Mossoul », raconte Mgr Sako, qui s’est aussi rendu dans sa maison familiale. Deux familles y vivent aujourd’hui, séparées par une cloison qu’elles ont montée. « Elles m’ont proposé de partir ou de payer un loyer. Je leur ai dit de rester, qu’on verrait plus tard. »

Le patriarche « garde espoir ». Côté musulman, il espère que cette période éprouvante aura servi de « leçon » : « L’État islamique est une utopie : les musulmans doivent résoudre ce problème eux-mêmes au sein de leur religion. »

Côté chrétien, il souhaite voir l’espoir « renaître dans les cœurs », notamment chez les prêtres qui « servent bien souvent de guides dans notre pays encore marqué par la culture tribale ». Un prêtre chaldéen accepterait sûrement, il en est convaincu, de venir se réinstaller prochainement avec « une ou deux familles ». Cela créerait « un mouvement »."

Anne-Bénédicte Hoffner
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 13:00

Mossoul commence à revivre 175602










Alléluia  ! Alléluia !






Mossoul commence à revivre 701964


Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 13:26

La leçon de l'utopie de l'état islamique, tout est dit.

Leçon reçue ?

Il y des choses que je n'entendai pas avant dans la réflexion musulmane :

Dire que certains haddiths ont été considéré authentique pas parce qu'ils sont pertinants pour la spiritualité mais parce qu'ils arrengeaient l'impérialisme des califats, semble aller dans ce sens

Sinon, qu'ils sont beaux les pieds de celui qui apporte la bonne nouvelle. Merci Mario.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 14:22

Tonton a écrit:
Dire que certains hadiths ont été considérés authentiques,  pas parce qu'ils sont pertinents pour la spiritualité,
mais parce qu'ils arrangeaient l'impérialisme des califats,
semble aller dans ce sens.

... et dire que le Coran n'est pas incréé,
mais qu'il doit être purgé de ses erreurs et de ses horreurs,
qui sont autant de blasphèmes faits à Dieu.












.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 16:57

A partir de quand les haddiths ont ils eu une influence dans la rédaction du coran ? Est elle reconnnue, existe-t-elle ?

Toutes ses discussions ne nous appartiennent pas.

Contentons nous du bon accueil des chretiens prévu par les musulmans, c'est de bon augure pour comprendre une évidence, un musulman sait réfléchir par lui même.

Le jour où tu leur accorderas une part de confiance, j'irai bruler un cierge à Marie...lol
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

Serena57


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 17:53

mario-franc_lazur a écrit:
14.06.2017

Lu dans le journal La Croix :

"Avec trois évêques, Mgr Louis Raphaël Sako, le patriarche chaldéen, s’est rendu 12 juin, à Mossoul-Est où il a pu constater les destructions infligées par Daech aux églises.

À Mossoul-Est, la vie a repris son cours : restaurants et boutiques sont ouverts, les terrasses font le plein, y compris en pleine journée en ce mois de Ramadan, les femmes ont ôté leur niqab pour ne garder qu’un simple voile. Mais les églises de la ville – chaldéennes, syriennes-catholiques, assyriennes –, sont entièrement détruites."

les églises ne sont que pierres et peuvent être recontruite , alors que l'Eglise, elle ne meurt jamais.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 19:33

Serena57 a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
14.06.2017

Lu dans le journal La Croix :

"Avec trois évêques, Mgr Louis Raphaël Sako, le patriarche chaldéen, s’est rendu 12 juin, à Mossoul-Est où il a pu constater les destructions infligées par Daech aux églises.

À Mossoul-Est, la vie a repris son cours : restaurants et boutiques sont ouverts, les terrasses font le plein, y compris en pleine journée en ce mois de Ramadan, les femmes ont ôté leur niqab pour ne garder qu’un simple voile. Mais les églises de la ville – chaldéennes, syriennes-catholiques, assyriennes –, sont entièrement détruites."

les églises ne sont que pierres et peuvent être recontruite , alors que l'Eglise, elle ne meurt jamais.


EXACT
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyJeu 15 Juin 2017, 19:36

Tonton a écrit:


Sinon, qu'ils sont beaux les pieds de celui qui apporte la bonne nouvelle. Merci Mario.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptySam 24 Juin 2017, 09:34

LA FIN DE DAESH SYMBOLISEE PAR LA DESTRUCTION DE LA GRANDE MOSQUEE DE MOSSOUL :


Bâtie entre 1171 et 1173 sous l’ordre de Nur ad-Din, l’une des figures principales de la contre-croisade, la mosquée Al-Nouri était célèbre pour l’inclinaison de son minaret haut de 45 mètres, qui lui valait plusieurs surnoms – les Mossouliotes l’appelaient Al-Hadba, « la bossue ». Cette particularité architecturale s’est muée au fil du temps en véritable symbolique, la tradition affirmant que l’inclinaison était un signe de vénération à l’isra, le voyage nocturne du prophète Mohammed, raconté dans la 17e sourate du Coran. En 1942, lors de la reconstruction de la mosquée, Al-Hadba figurait parmi les rares éléments d’origine encore intacts d’Al-Nouri.

Après la prise de Mossoul – la deuxième ville d’Irak – en août 2014, Daech nourrissait le projet de détruire la mosquée Al-Nouri ainsi que d’autres édifices religieux ou historiques, qualifiés « d’idolâtres », dans une démarche de « purification ». Les Mossouliotes avaient formé une chaîne humaine devant le monument en signe de protestation. Le groupe djihadiste, alors aux prémices de sa conquête territoriale, avait finalement cédé, animé par la volonté de rallier les habitants de la première ville sunnite du pays à sa cause.

Fierté de Mossoul, le monument en briques rouges, emblème de l’architecture médiévale arabe, rejoint ainsi la longue liste des édifices religieux détruits par Daech depuis le début de son expansion territoriale en Syrie et en Irak, à l’été 2014.

« En tant que figure du nihilisme culturel et civilisationnel, Daech opère une destruction hémorragique du patrimoine historique et religieux en Syrie et en Irak, indique l’anthropologue Hosham Dawod à La Croix. L’organisation procède à une défiguration des lieux saints chrétiens, yézidis et sunnites ».
Le spécialiste de l’Irak et chercheur au CNRS souligne la dimension « symbolique » que revêt la destruction de la Grande mosquée Al-Nouri. « En anéantissant cet emblème de Mossoul, Daech prive son adversaire, à savoir les armées irakiennes, d’une victoire matérielle. Ce monument religieux devait être un symbole de la reprise totale de la ville. Par cet anéantissement et surtout par la destruction du minaret, la victoire des armées irakiennes devient amère et pas complètement totale ».

En tant que figure emblématique du patrimoine irakien, la mosquée détruite permet aussi à Daech de « semer le doute ». « L’autre portée politique de cet édifice religieux réside dans la communication de Daech, qui a immédiatement accusé la coalition d’être à l’origine du bombardement de la mosquée. En cela, elle veut créer la confusion parmi les populations ».

Paradoxalement, Daech a détruit le monument à l’intérieur duquel Abou Bakr al-Baghdadi s’était autoproclamé « calife » de l’État Islamique, le 3 juillet 2014. Cette annonce reste, à ce jour, l’unique apparition publique d’al-Baghdadi. « En faisant cela, Daech veut signifier que le « califat » peut exister sans zone territoriale propre, qu’il peut être virtuel, souligne Hosham Dawod. Ainsi, la destruction de ce lieu saint possède une dimension politique très importante. »
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyMar 27 Juin 2017, 09:39

Myriam Benraad,maître de conférences en science politique à l’université de Limerick en Irlande (1) et chercheuse associée à l’Iremam (CNRS)

Il ne faut pas sous-estimer la dimension idéologique de Daech. L’organisation a subi des pertes territoriales, mais son action se redéploie sur de nouveaux terrains, en Asie ou en Afrique du Nord par exemple. Et des attentats sont commis dans les zones libérées. Une partie des sympathisants de l’organisation sont toujours présents dans ces dernières, et même dans les quartiers libérés de Mossoul. L’action de l’État islamique passe à la clandestinité. Mais dans tous les cas, cette perte de territoire ne signifie pas la fin de l’organisation ni de la lutte armée qu’elle soutient.

Le projet idéologique de Daech est tout aussi important que ses conquêtes territoriales. En 2014, le groupe a proclamé à Mossoul la création d’un califat. Plus qu’une reproduction historique d’un modèle de gouvernement, cette référence a été idéologisée par le groupe. Elle agit sur l’imaginaire. Pour les partisans de Daech, même sans territoire, le califat existe et a effectivement été restauré. Les pertes territoriales sont vécues comme une mise à l’épreuve de leur foi. Malgré ces pertes, le projet idéologique se poursuit, et la lutte doit également être menée sur le plan symbolique.

C’est de ce projet symbolique que se réclament les soutiens de l’État islamique, en particulier ceux ayant conduit les récents attentats. L’idéologie du groupe anime un djihad « de retour », à savoir des personnes issues de pays étrangers, parties en Irak ou en Syrie pour se former au djihad, puis revenues dans leur pays d’origine pour y réaliser un attentat. Ces attaques à l’étranger montrent bien en quoi l’idéologie relayée par l’État islamique dépasse les frontières.

Les conquêtes territoriales ont contribué à promouvoir cette idéologie, notamment en nourrissant une propagande globale. À travers ces conquêtes, l’organisation État islamique a démontré qu’il était possible, et même dans un temps assez rapide, de concrétiser le projet idéologique qu’elle défend. Ce dernier ne devient qu’une question de temps. Il est vrai que les récents revers territoriaux ont discrédité le groupe. Plusieurs de ces combattants désertent ses rangs. Le recrutement étranger a drastiquement chuté. La violence même de ses membres a été vécue par certains comme une trahison. Néanmoins, l’expérience de l’État islamique continue de nourrir ce récit et donne un nouveau souffle à son idéologie militante.

(1) Auteur de L’État islamique pris aux mots. Éd. Armand Colin (sorti en librairie le 17 mai).
----
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyLun 03 Juil 2017, 09:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les combats impitoyables des derniers jours, dans la deuxième ville d’Irak, ont épargné une église médiévale, l'égliseSt Thomas de Mossoul.
Contrairement à la mosquée Al-Nouri, toute proche, elle n’a pas été dynamitée par les terroristes.



Du correspondant du journal "La Croix".

Le centre historique de Mossoul évoque Guernica de Picasso. Les frappes de la coalition et les explosifs de Daech l’ont redessinée. C’est désormais une fresque surréaliste où s’entremêlent pierres blanches, cadavres noirs et métal carbonisé. Pourtant, au plus profond de ce chaos, des murs épais, hauts et sereins, se dressent imperturbables, coiffés d’une tour carrée : l’insubmersible Saint-Thomas, la doyenne des églises de la ville, vieille de plus de douze siècles !

Son existence remonte au moins au VIIIe siècle. Un calife a visité ses paroissiens en 770. Mais elle est réputée beaucoup plus ancienne. On la dit bâtie sur la maison habitée par l’apôtre Thomas, alors en route pour évangéliser l’Orient. Comme tant de lieux saints, Daech en avait fait une base militaire. Il a ravagé son mobilier. Une frappe a abattu la moitié du musée attenant. Mais l’église en tant que telle, dont la structure daterait du XIIIe siècle, a survécu à la bataille.

La mosquée Al-Nouri, deux rues plus au nord, n’a pas eu cette chance. Les terroristes l’ont dynamitée mercredi 21 juin, en début de soirée. Ses ruines forment désormais un relief lunaire, blanchi par le plâtre pulvérisé. Seuls surnagent son dôme vert, en équilibre sur des piliers grignotés par les explosions, et plus loin la base du minaret, haute de 12 mètres, aux bas-reliefs géométriques finement sculptés.
La deuxième ville d’Irak y a perdu ses emblèmes, en particulier Al-Hadba­ (« le Bossu »), le minaret penché d’Al-Nouri. Les forces irakiennes ne pourront en faire le symbole de leur victoire. La reprise de ces décombres a finalement eu lieu le jeudi 29 juin. Mais les discours du premier ministre irakien, ­Haïder Al Abadi, déclarant la « fin du faux État de Daech », les selfies des soldats, les drapeaux dressés par les généraux ont dans ces ruines une saveur amère.

L’église Saint-Thomas était sur le chemin d’Al-Nouri. Mercredi 21, peu avant l’explosion de la mosquée, le bataillon de Diwaniya des Forces d’opérations spéciales irakiennes (ISOF en anglais), remontait à pied cette rue dominée par le clocher. Pour leur ouvrir la voie, l’aviation avait bombardé le premier bâtiment du pâté de maisons : le Musée chaldéen. Son coin est éventré. Les loggias de sa cour intérieure, aux fines et magnifiques arcades voûtées, apparaissent comme les côtes dénudées d’un squelette. Plus loin, un sniper se tenait sur une maison face à l’église : « Il a tué l’un des nôtres », explique Ahmed Kathem, 23 ans, l’un des soldats du bataillon. La maison a été visée par une frappe. Il n’en reste rien.

Le soldat Ahmed force une porte en fer, pour montrer l’intérieur de l’église. En comparaison de ses abords défoncés par les bombes, les stigmates de l’édifice chrétien ne sont que des égratignures. La cour par laquelle entre Ahmed est encombrée de déchets laissés par les djihadistes, et de pierres projetées par les explosions des bâtiments voisins. Sur un bas-relief, Saint Thomas touche les plaies du Christ. Leurs visages sont superficiellement burinés. À côté, un homme pourrit au fond du tas d’ordures. Au milieu d’une courette adjacente, un second corps empeste. Derrière lui, des bidons et des sacs de grains sont tout ce qui reste des stocks des terroristes. Une pièce est encore remplie de vestes militaires et de chargeurs d’AK-47.

À l’intérieur, un bombardement a percé la voûte de la nef principale. Un rai de lumière tombe sur les dévastations. Les bancs ont été brûlés, l’autel est en miette. Les murs sont couverts de graffitis de drapeaux de l’organisation, dans les petites niches ogivales. Sous l’un d’eux, un papier rose placardé liste les distributions de rations. « Abu Abdurrahman Al Australi », un combattant venu d’Australie, a même signé son passage d’un tag en lettres romaines.

Les djihadistes ont peint des ronds noirs sur les épaisses colonnes de marbre noirâtre, sans doute en préparation de sa destruction. Ils n’auront pas eu le temps ou les moyens d’y placer leurs explosifs. Autre bonne nouvelle : les reliques de saint Thomas sont intactes. Elles avaient été transportées au monastère de Saint-Matthieu (Mar Mattai) il y a trois ans, quand Mossoul était tombée aux mains de Daech.

Jérémy André
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyLun 03 Juil 2017, 10:10

mario-franc_lazur a écrit:
Du correspondant du journal "La Croix".

Le centre historique de Mossoul évoque Guernica de Picasso. Les frappes de la coalition et les explosifs de Daech l’ont redessinée. C’est désormais une fresque surréaliste où s’entremêlent pierres blanches, cadavres noirs et métal carbonisé. Pourtant, au plus profond de ce chaos, des murs épais, hauts et sereins, se dressent imperturbables, coiffés d’une tour carrée : l’insubmersible Saint-Thomas, la doyenne des églises de la ville, vieille de plus de douze siècles !

Son existence remonte au moins au VIIIe siècle. Un calife a visité ses paroissiens en 770. Mais elle est réputée beaucoup plus ancienne. On la dit bâtie sur la maison habitée par l’apôtre Thomas, alors en route pour évangéliser l’Orient. Comme tant de lieux saints, Daech en avait fait une base militaire. Il a ravagé son mobilier. Une frappe a abattu la moitié du musée attenant. Mais l’église en tant que telle, dont la structure daterait du XIIIe siècle, a survécu à la bataille.

La mosquée Al-Nouri, deux rues plus au nord, n’a pas eu cette chance. Les terroristes l’ont dynamitée mercredi 21 juin, en début de soirée. Ses ruines forment désormais un relief lunaire, blanchi par le plâtre pulvérisé. Seuls surnagent son dôme vert, en équilibre sur des piliers grignotés par les explosions, et plus loin la base du minaret, haute de 12 mètres, aux bas-reliefs géométriques finement sculptés.
La deuxième ville d’Irak y a perdu ses emblèmes, en particulier Al-Hadba­ (« le Bossu »), le minaret penché d’Al-Nouri. Les forces irakiennes ne pourront en faire le symbole de leur victoire. La reprise de ces décombres a finalement eu lieu le jeudi 29 juin. Mais les discours du premier ministre irakien, ­Haïder Al Abadi, déclarant la « fin du faux État de Daech », les selfies des soldats, les drapeaux dressés par les généraux ont dans ces ruines une saveur amère.

L’église Saint-Thomas était sur le chemin d’Al-Nouri. Mercredi 21, peu avant l’explosion de la mosquée, le bataillon de Diwaniya des Forces d’opérations spéciales irakiennes (ISOF en anglais), remontait à pied cette rue dominée par le clocher. Pour leur ouvrir la voie, l’aviation avait bombardé le premier bâtiment du pâté de maisons : le Musée chaldéen. Son coin est éventré. Les loggias de sa cour intérieure, aux fines et magnifiques arcades voûtées, apparaissent comme les côtes dénudées d’un squelette. Plus loin, un sniper se tenait sur une maison face à l’église : « Il a tué l’un des nôtres », explique Ahmed Kathem, 23 ans, l’un des soldats du bataillon. La maison a été visée par une frappe. Il n’en reste rien.

Le soldat Ahmed force une porte en fer, pour montrer l’intérieur de l’église. En comparaison de ses abords défoncés par les bombes, les stigmates de l’édifice chrétien ne sont que des égratignures. La cour par laquelle entre Ahmed est encombrée de déchets laissés par les djihadistes, et de pierres projetées par les explosions des bâtiments voisins. Sur un bas-relief, Saint Thomas touche les plaies du Christ. Leurs visages sont superficiellement burinés. À côté, un homme pourrit au fond du tas d’ordures. Au milieu d’une courette adjacente, un second corps empeste. Derrière lui, des bidons et des sacs de grains sont tout ce qui reste des stocks des terroristes. Une pièce est encore remplie de vestes militaires et de chargeurs d’AK-47.

À l’intérieur, un bombardement a percé la voûte de la nef principale. Un rai de lumière tombe sur les dévastations. Les bancs ont été brûlés, l’autel est en miette. Les murs sont couverts de graffitis de drapeaux de l’organisation, dans les petites niches ogivales. Sous l’un d’eux, un papier rose placardé liste les distributions de rations. « Abu Abdurrahman Al Australi », un combattant venu d’Australie, a même signé son passage d’un tag en lettres romaines.

Les djihadistes ont peint des ronds noirs sur les épaisses colonnes de marbre noirâtre, sans doute en préparation de sa destruction. Ils n’auront pas eu le temps ou les moyens d’y placer leurs explosifs. Autre bonne nouvelle : les reliques de saint Thomas sont intactes. Elles avaient été transportées au monastère de Saint-Matthieu (Mar Mattai) il y a trois ans, quand Mossoul était tombée aux mains de Daech.

Jérémy André


Cher Mario,

Cette non-destruction de l' église Saint Thomas me semble être miraculeuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyLun 03 Juil 2017, 13:50

Un article dans le Nouvel Obs du 1er Juillet met un bémol à cette joie:

EXTRAIT:
Citation :
C'est d'ailleurs le cas à Mossoul, aussi. Dans les parties de la ville qui ont été libérées, les djihadistes sont toujours présents parmi la population, les habitants vivent toujours dans la peur, limitent leurs contacts avec les étrangers de peur de représailles. Tout n'est pas gagné.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20170630.OBS1459/daech-defait-a-mossoul-l-etat-islamique-n-a-pas-dit-son-dernier-mot.html

Les habitants n'ont pas fini de souffrir.



Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

Michael 1


Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyMar 11 Juil 2017, 20:25

Libération de Mossoul : chiffres officiels


16 467 terroristes de Daech ont été tués durant d’intenses conflits qui ont eu lieu pendant neuf mois à Mossoul, afin de libérer cette ville irakienne stratégique.

La chaîne de télévision irakienne Al-Sumaria a publié le mardi 11 juillet sur son site web une infographie, à l’occasion de la libération de Mossoul des mains des terroristes de Daech.

Selon cette infographie, les avions de combat de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont effectué, pendant ces 268 jours de combats, 20 000 vols au-dessus de Mossoul.

« L’opération de libération de Mossoul a commencé le 17 octobre 2016. Les 20 000 vols qu’ont effectués les avions de combat de la coalition internationale ont fait quelque 5 000 morts parmi les terroristes de Daech, parmi lesquels 16 467 ont été tués au total. Par ailleurs, 80 % de Mossoul ont été détruits durant l’opération de libération de cette ville », indique l’infographie, appuyée sur les chiffres officiels.
Les Américains et leurs alliés ont bombardé, à plusieurs reprises, les localités civiles au cours des opérations de libération de Mossoul. Une frappe aérienne des avions de combat américains contre l’ouest de Mossoul, en mars 2017, a fait à elle seule des centaines de morts parmi les civils. Cynique, le Pentagone a qualifié ce massacre d’« erreur humaine ».

80 % des infrastructures et des zones d’habitation ont été détruits et 1 100 000 citoyens irakiens ont été privés de toit. Le rapport n’a pourtant pas fait allusion au retour des milliers de familles irakiennes à leur domicile après la libération de Mossoul.

Quelque 60 000 forces irakiennes, dont des agents de la police fédérale, des forces de réaction rapide, des soldats de l’armée régulière et des membres des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi), ont été impliquées dans l’opération de libération de Mossoul :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre EmptyMer 12 Juil 2017, 10:10

Michael 1 a écrit:
Libération de Mossoul : chiffres officiels


16 467 terroristes de Daech ont été tués durant d’intenses conflits qui ont eu lieu pendant neuf mois à Mossoul, afin de libérer cette ville irakienne stratégique.

La chaîne de télévision irakienne Al-Sumaria a publié le mardi 11 juillet sur son site web une infographie, à l’occasion de la libération de Mossoul des mains des terroristes de Daech.

Selon cette infographie, les avions de combat de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont effectué, pendant ces 268 jours de combats, 20 000 vols au-dessus de Mossoul.

« L’opération de libération de Mossoul a commencé le 17 octobre 2016. Les 20 000 vols qu’ont effectués les avions de combat de la coalition internationale ont fait quelque 5 000 morts parmi les terroristes de Daech, parmi lesquels 16 467 ont été tués au total. Par ailleurs, 80 % de Mossoul ont été détruits durant l’opération de libération de cette ville », indique l’infographie, appuyée sur les chiffres officiels.
Les Américains et leurs alliés ont bombardé, à plusieurs reprises, les localités civiles au cours des opérations de libération de Mossoul. Une frappe aérienne des avions de combat américains contre l’ouest de Mossoul, en mars 2017, a fait à elle seule des centaines de morts parmi les civils. Cynique, le Pentagone a qualifié ce massacre d’« erreur humaine ».

80 % des infrastructures et des zones d’habitation ont été détruits et 1 100 000 citoyens irakiens ont été privés de toit. Le rapport n’a pourtant pas fait allusion au retour des milliers de familles irakiennes à leur domicile après la libération de Mossoul.

Quelque 60 000 forces irakiennes, dont des agents de la police fédérale, des forces de réaction rapide, des soldats de l’armée régulière et des membres des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi), ont été impliquées dans l’opération de libération de Mossoul :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

16 467 terroristes tués .
de pauvres gens que l'on a endoctrinées , leur faisant croire qu'ils avaient une mission divine , et que Allah les soutiendrait .
parmi ces milliers de tués , de jeunes gens a la cervelle lavé par une religion apocalyptique .
instaurer le califat sur terre , promesse coranique , qui crée horreur et terreur .
cette religion n'a pas fini de créer le chaos sur terre entre chiites et sunnites , dictatures , et domination du monde .
reveillez vous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mossoul commence à revivre Empty
MessageSujet: Re: Mossoul commence à revivre   Mossoul commence à revivre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mossoul commence à revivre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’avertissement terrible de l’archevêque de Mossoul à l’Occident

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: