Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Islam : Liberté ou Justice??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 16:04

23.06.2017
Je vous partage icî une petite réflexion d'un penseur musulman qui me semble trés bien résumer la problematique du monde musulman
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 16:04

Dans toute notre production culturelle, nous ne faisons que ressasser les mêmes idées. La raison en est simple : notre culture privilégie une pensée qui se réfère aux modèles du passé plutôt que de se tourner vers l’avenir. De plus, cette culture induit un important déséquilibre par rapport à deux notions clés : la liberté – la valeur la plus importante qui soit – et la justice. Toutes les grandes révolutions de l’histoire universelle se sont faites au nom de ces deux valeurs.


Ces deux notions sont également présentes dans les textes de notre histoire arabo-musulmane, à commencer par le Coran. Mais il convient d’examiner comment ces deux valeurs ont été mises en oeuvre dans la réalité. La conscience collective arabo-musulmane a toujours valorisé, jusqu’à aujourd’hui, la notion de justice et s’est désintéressée de celle de liberté. Ainsi, nous apprécions les personnages justes et équitables de notre histoire sans nous interroger sur la nature de leurs actes au regard d’autres valeurs. Nous encensons les califes abbassides [qui ont régné à Bagdad de 750 à 1258] sans nous demander combien de prisonniers croupissaient dans leurs geôles. De même, nous admirons Hajjaj [gouverneur de l'Irak de 694 à 714] parce qu’il a introduit les signes diacritiques dans le Coran, mais nous oublions qu’au moment de sa mort il avait jeté plus de 77 000 personnes en prison. Nous valorisons la justice au point d’avoir imaginé le « despotisme équitable », terme qui est utilisé dans les textes de l’islam classique là où il faudrait parler de despotisme tout court. Cette vision des choses survit dans la production intellectuelle d’aujourd’hui.


Force est donc de constater que nous n’avons pas une conscience suffisamment claire de ce que sont la liberté et la justice. Dans ces conditions, il ne sert à rien de vouloir entreprendre des réformes politiques. L’esprit traditionaliste des gens ne sera pas en mesure de changer si l’on n’a pas auparavant réformé la religion. De plus, l’utilisation de la religion à des fins politiques, une jurisprudence moyenâgeuse, l’absence de libre arbitre, le poids écrasant des textes anciens, tout cela crée les conditions favorables à l’émergence de l’extrémisme islamiste, qui veut accaparer la religion et le pouvoir. Nous n’avons pas tant besoin d’une réforme politique que d’un renouveau de la pensée. Sans cela, rien ne sert de créer de nouvelles institutions, d’élire des Parlements, d’autoriser des associations ou de libéraliser la presse. Tout cela existe déjà. Nous avons plutôt besoin d’invention et de renouveau dans les domaines religieux et culturel afin de rendre toutes ces institutions opérantes.
Revenir en haut Aller en bas
Laar




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 17:15

L’islam est pour la liberté. Le chef des croyants, Umar ibn al khattâb a lancé son mot célèbre : « Depuis quand asservissez-vous les gens, alors que leurs mères les ont mis au monde libres ! » ‘Ali a dit dans un testament : « ne sois pas l’esclave d’un autre. Dieu t’a créé libre. »Le principe est que les hommes, par la sagesse de Dieu,sont libres et ont droit à la liberté. Ils ne sont point des esclaves.

A une période où les gens étaient asservis intellectuellement, politiquement, socialement, religieusement et économiquement, l’islam vint confirmer la liberté de penser, de parler, de critiquer et surtout, la liberté religieuse et la liberté de croyance. Il n’a jamais contraint qui que ce soit à se convertir. Ce principe est clairement représenté par le verset: "dois-tu contraindre les gens afin qu’ils soient croyants ? Si ton seigneur le voulait,ensemble, tous ceux qui se trouvent sur terre, auraient cru". Ce fut un des versets de la période mecquoise. Quant à la période médinoise, nous trouvons dans la sourate 2 : "Pas de contrainte en religion. Certes, le chemin droit s’est distingué du chemin de la perdition".

Avant l’islam, quand une femme des tribus de médine, les Aws et les Khazraj, tardait à avoir un garçon, elle faisait un serment solennel que si elle en mettait un au monde, elle en ferait un juif. Lorsque l’islam entra à médine et que ses habitants se furent convertis, quelques pères voulurent faire abjurer leur fils pour en faire des musulmans. Malgré les conflits qui éclataient entre les musulmans et les juifs et la manière avec laquelle ils étaient élevés dans le judaïsme, Dieu refusa la contrainte. Il dit : "Pas de contrainte en religion". Dans le même temps, l’empire byzantin proclamait le christianisme ou la mort, les réformateurs religieux perses étaient accusés des pires atrocités.

C’est grâce à cette liberté de penser qu’on rencontre, à travers l’histoire de l’islam, des savants qui s’opposent, qui dénoncent les erreurs d’autres savants, ou leur répondent, sans qu ‘aucun d’eux ne soit gagné par la gêne.

Contrôler les faits et gestes des gens, les brider jusqu’à ce qu’ils ne puissent parler qu’après avoir demandé la permission et ne croient plus que les déclarations officielles, tout cela ne fait pas partie de l’islam. Ce qu’a dit Pharaon à ses sorciers : "Vous l’avez cru avant que je ne vous y autorise" ne fait pas partie de l’islam.

Si dépraver son âme, sa morale, sa conscience, son adoration, sa famille, relève de la liberté, alors l’islam ne la reconnaît pas. Mais il maintient sur leurs bases, étaie et protège les libertés nécessaires à la vie paisible en société,la liberté de penser, de croire et de pratiquer sa religion, de disposer de soi sans que cela nuise aux autres, la liberté de propriété selon les conditions légales, sans dommage causé ni subi…

« Ni préjudice causé aux autres pour en tirer un profit, ni dommage gratuit », telle est la rêgle en islam. Tout ce qui peut causer du tort à autrui est formellement rejeté. Par conséquent, il ne doit pas être entrepris. La liberté de chacun s’arrête la où commence celle des autres. Tu est libre de marcher dans la rue mais sans bousculer les autres, sans percuter les voitures et sans transgresser les règles du code de la route. Tu dois t’arrêter quand le feu est rouge et passer quand il est vert. Tu dois marcher du côté droit et ainsi de suite.

Ces règles sont indispensables à l’intérêt général, c’est-à-dire à l’intérêt de la société. Dans toutes les religions, il ya ces règles.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 17:29

Laar a écrit:
L’islam est pour la liberté. Le chef des croyants, Umar ibn al khattâb a lancé son mot célèbre : « Depuis quand asservissez-vous les gens, alors que leurs mères les ont mis au monde libres ! » ‘Ali a dit dans un testament : « ne sois pas l’esclave d’un autre. Dieu t’a créé libre. »Le principe est que les hommes, par la sagesse de Dieu,sont libres et ont droit à la liberté. Ils ne sont point des esclaves.

A une période où les gens étaient asservis intellectuellement, politiquement, socialement, religieusement et économiquement, l’islam vint confirmer la liberté de penser, de parler, de critiquer et surtout, la liberté religieuse et la liberté de croyance. Il n’a jamais contraint qui que ce soit à se convertir. Ce principe est clairement représenté par le verset: "dois-tu contraindre les gens afin qu’ils  soient croyants ? Si ton seigneur le voulait,ensemble, tous ceux qui se trouvent sur terre, auraient cru". Ce fut un des versets de la période mecquoise. Quant à la période médinoise, nous trouvons dans la sourate 2 : "Pas de contrainte en religion. Certes, le chemin droit s’est distingué du chemin de la perdition".

liberté toute relative....


An-Nisaa 4.59. Ô croyants ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent le pouvoir . En cas de litige entre vous, référez-vous-en à Dieu et au Prophète, si votre croyance en Dieu et au Jugement dernier est sincère. C'est là la démarche la plus sage et la meilleure voie à choisir.


Al-Ahzab 33.36. Il ne convient pas à un croyant ni à une croyante de suivre leur propre choix dans une affaire, une fois que Dieu et Son Prophète en ont décidé autrement. Quiconque désobéit à Dieu et à Son Prophète s'égare de toute évidence.


Al-i'Imran 3.132. Obéissez à Dieu et au Prophète afin de bénéficier de la grâce divine !


note que je n'ai rien contre les musulmans qui veulent donner de l'islam une image libérale, bien au contraire, mais s'ils le font en ignorant les versets qui donnent une image de l'islam détestable, je trouve que ce n'est pas honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 17:40

Salam,

En fait, je ne pense pas que cette réflexion soit à considérer comme une donnée propre à l'islam.

Car ce qui est dénoncé, comme tu as pu le remarquer, est abusivement traduit dans le christianisme par le pharisianisme.

Abusivement car du coup, ce terme devient un déterminisme qui devient une forme de pharisianisme pour celui qui l'utilise.

Cela parce que d'un côté est préché une liberté de conscience dans la foi tout en mettant à l'écart ceux qui pour vivre leur foi, ont besoin de régle.


Ainsi, si dans les attentes messianiques, en christ, il s'agit d'une libération individuelle, mal comprise par les pharisiens plus en attente de la libération d'un peuple, par le vivre ensemble, dans le christianisme, finalement, ce n'est plus l'individu qui prime mais l'église. La sienne tant qu'à faire. Ceux qui seraient dans une autre église ne pourraient trouver la liberté tant qu'ils ne la quitteront pas pour rejoindre la notre, forcement.

Du coup, en se positionant comme individu au sein d'une église et non pas en tant qu'individu simplement la libération redevient collective en rejoignant l'idée de la libération attendu par les pharisiens qui n'ont pas compris le christ.

De ce fait, je me dit que ce penseur énnonce simplement quelque chose d'inévitable dans la réalité de notre humanitée partagée dans le rapport avec le religieux et la tradition.

Selon moi, la libertée individuelle consiste à considérer son église comme une famille d'accueil sans s'interdir la possibilité de rendre une visite dans les autres familles. Parce que la liberté quand elle est en soi, elle nous suit partout, quelque soit l'endroit où nous trouvant.

Ma liberté spirituelle, me permet donc de me sentir libre que je sois dans mon église, dans une église catholique, dans une mosquée ou parmi les athées.

Même en prison, les apôtres clamaient la liberté en Christ.
Revenir en haut Aller en bas
abdallahibndoudou




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 17:46

Laar a écrit:
L’islam est pour la liberté. Le chef des croyants, Umar ibn al khattâb a lancé son mot célèbre : « Depuis quand asservissez-vous les gens, alors que leurs mères les ont mis au monde libres ! » ‘Ali a dit dans un testament : « ne sois pas l’esclave d’un autre. Dieu t’a créé libre. »Le principe est que les hommes, par la sagesse de Dieu,sont libres et ont droit à la liberté. Ils ne sont point des esclaves.

A une période où les gens étaient asservis intellectuellement, politiquement, socialement, religieusement et économiquement, l’islam vint confirmer la liberté de penser, de parler, de critiquer et surtout, la liberté religieuse et la liberté de croyance. Il n’a jamais contraint qui que ce soit à se convertir. Ce principe est clairement représenté par le verset: "dois-tu contraindre les gens afin qu’ils  soient croyants ? Si ton seigneur le voulait,ensemble, tous ceux qui se trouvent sur terre, auraient cru". Ce fut un des versets de la période mecquoise. Quant à la période médinoise, nous trouvons dans la sourate 2 : "Pas de contrainte en religion. Certes, le chemin droit s’est distingué du chemin de la perdition".

Avant l’islam, quand une femme des tribus de médine, les Aws et les Khazraj, tardait à avoir un garçon, elle faisait un serment solennel que si elle en mettait un au monde, elle en ferait un juif. Lorsque l’islam entra à médine et que ses habitants se furent convertis, quelques pères voulurent faire abjurer leur fils pour en faire des musulmans. Malgré les conflits qui éclataient entre les musulmans et les juifs et la manière avec laquelle ils étaient élevés dans le judaïsme, Dieu refusa la contrainte. Il dit : "Pas de contrainte en religion". Dans le même temps, l’empire byzantin proclamait le christianisme ou la mort, les réformateurs religieux perses étaient accusés des pires atrocités.

C’est grâce à cette liberté de penser qu’on rencontre, à travers l’histoire de l’islam, des savants qui s’opposent, qui dénoncent les erreurs d’autres savants, ou leur répondent, sans qu ‘aucun d’eux ne soit gagné par la gêne.

Contrôler les faits et gestes des gens, les brider jusqu’à ce qu’ils ne puissent parler qu’après avoir demandé la permission et ne croient plus que les déclarations officielles, tout cela ne fait pas partie de l’islam. Ce qu’a dit Pharaon à ses sorciers : "Vous l’avez cru avant que je ne vous y autorise" ne fait pas partie de l’islam.

Si dépraver son âme, sa morale, sa conscience, son adoration, sa famille, relève de la liberté, alors l’islam ne la reconnaît pas. Mais il maintient sur leurs bases, étaie et protège les libertés nécessaires à la vie paisible en société,la liberté de penser, de croire et de pratiquer sa religion, de disposer de soi sans que cela nuise aux autres, la liberté de propriété selon les conditions légales, sans dommage causé ni subi…

« Ni préjudice causé aux autres pour en tirer un profit, ni dommage gratuit », telle est la rêgle en islam. Tout ce qui peut causer du tort à autrui est formellement rejeté. Par conséquent, il ne doit pas être entrepris. La liberté de chacun s’arrête la où commence celle des autres. Tu est libre de marcher dans la rue mais sans bousculer les autres, sans percuter les voitures et sans transgresser les règles du code de la route. Tu dois t’arrêter quand le feu est rouge et passer quand il est vert. Tu dois marcher du côté droit et ainsi de suite.

Ces règles sont indispensables à l’intérêt général, c’est-à-dire à l’intérêt de la société.  Dans toutes les religions, il ya ces règles.

ah oui ! alors sans craindre la mort et les mitrailleuses ou bombes ou coup-coup je peux me promener nu en arabie, ma femme peut y rouler en mercedez, je peux y critiquer mohamed et le coran de façon philosophique car le coran ou mohamed n'est la propriété privée de personne; je peux caricaturer comme ça se fait en occident, je peux y devenir chrétien ou athée et ouvrir une école libre d'apostasie comme cela est possible en occident; je peux m'enfermer dans ma maison avec des homo ou lesbiennes sans gêner autrui; je peux organiser des soirées dansantes privées, et dans ma piscine je peux demander à mes convives de porter le bikini etc...

de qui se moque-t-on avec votre liberté ?
Revenir en haut Aller en bas
abdallahibndoudou




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 17:57

la liberté , elle ne tire pas sa source ni sa consistance dans la religion ni la foi mais dans l'être même de l'humain; c'est l'humain qui intègre la religion dans sa liberté et non le contraire, et il le peut parce qu'il en est le seul responsable !
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:07

Laar a écrit:
L’islam est pour la liberté. Le chef des croyants, Umar ibn al khattâb a lancé son mot célèbre : « Depuis quand asservissez-vous les gens, alors que leurs mères les ont mis au monde libres ! » ‘Ali a dit dans un testament : « ne sois pas l’esclave d’un autre. Dieu t’a créé libre. »Le principe est que les hommes, par la sagesse de Dieu,sont libres et ont droit à la liberté. Ils ne sont point des esclaves.

A une période où les gens étaient asservis intellectuellement, politiquement, socialement, religieusement et économiquement, l’islam vint confirmer la liberté de penser, de parler, de critiquer et surtout, la liberté religieuse et la liberté de croyance. Il n’a jamais contraint qui que ce soit à se convertir. Ce principe est clairement représenté par le verset: "dois-tu contraindre les gens afin qu’ils  soient croyants ? Si ton seigneur le voulait,ensemble, tous ceux qui se trouvent sur terre, auraient cru". Ce fut un des versets de la période mecquoise. Quant à la période médinoise, nous trouvons dans la sourate 2 : "Pas de contrainte en religion. Certes, le chemin droit s’est distingué du chemin de la perdition".

Avant l’islam, quand une femme des tribus de médine, les Aws et les Khazraj, tardait à avoir un garçon, elle faisait un serment solennel que si elle en mettait un au monde, elle en ferait un juif. Lorsque l’islam entra à médine et que ses habitants se furent convertis, quelques pères voulurent faire abjurer leur fils pour en faire des musulmans. Malgré les conflits qui éclataient entre les musulmans et les juifs et la manière avec laquelle ils étaient élevés dans le judaïsme, Dieu refusa la contrainte. Il dit : "Pas de contrainte en religion". Dans le même temps, l’empire byzantin proclamait le christianisme ou la mort, les réformateurs religieux perses étaient accusés des pires atrocités.

C’est grâce à cette liberté de penser qu’on rencontre, à travers l’histoire de l’islam, des savants qui s’opposent, qui dénoncent les erreurs d’autres savants, ou leur répondent, sans qu ‘aucun d’eux ne soit gagné par la gêne.

Contrôler les faits et gestes des gens, les brider jusqu’à ce qu’ils ne puissent parler qu’après avoir demandé la permission et ne croient plus que les déclarations officielles, tout cela ne fait pas partie de l’islam. Ce qu’a dit Pharaon à ses sorciers : "Vous l’avez cru avant que je ne vous y autorise" ne fait pas partie de l’islam.

Si dépraver son âme, sa morale, sa conscience, son adoration, sa famille, relève de la liberté, alors l’islam ne la reconnaît pas. Mais il maintient sur leurs bases, étaie et protège les libertés nécessaires à la vie paisible en société,la liberté de penser, de croire et de pratiquer sa religion, de disposer de soi sans que cela nuise aux autres, la liberté de propriété selon les conditions légales, sans dommage causé ni subi…

« Ni préjudice causé aux autres pour en tirer un profit, ni dommage gratuit », telle est la rêgle en islam. Tout ce qui peut causer du tort à autrui est formellement rejeté. Par conséquent, il ne doit pas être entrepris. La liberté de chacun s’arrête la où commence celle des autres. Tu est libre de marcher dans la rue mais sans bousculer les autres, sans percuter les voitures et sans transgresser les règles du code de la route. Tu dois t’arrêter quand le feu est rouge et passer quand il est vert. Tu dois marcher du côté droit et ainsi de suite.

Ces règles sont indispensables à l’intérêt général, c’est-à-dire à l’intérêt de la société.  Dans toutes les religions, il ya ces règles.
liberté ???
O vous qui croyez! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s'ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes.
liberté ????
Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés.

que de contradictions dans un livre qui ne doit en contenir aucun ....
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:09

rosarum a écrit:


liberté toute relative....


An-Nisaa 4.59. Ô croyants ! Obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent le pouvoir . En cas de litige entre vous, référez-vous-en à Dieu et au Prophète, si votre croyance en Dieu et au Jugement dernier est sincère. C'est là la démarche la plus sage et la meilleure voie à choisir.


Al-Ahzab 33.36. Il ne convient pas à un croyant ni à une croyante de suivre leur propre choix dans une affaire, une fois que Dieu et Son Prophète en ont décidé autrement. Quiconque désobéit à Dieu et à Son Prophète s'égare de toute évidence.


Al-i'Imran 3.132. Obéissez à Dieu et au Prophète afin de bénéficier de la grâce divine !


note que je n'ai rien contre les musulmans qui veulent donner de l'islam une image libérale, bien au contraire, mais s'ils le font en ignorant les versets qui donnent une image de l'islam détestable, je trouve que ce n'est pas honnête.



Salut Rosarum.

Sans même aller verifier les versions arabes je peux t'assurer que  c'est des mauvaises traductions puisque l'obeissance dans le Coran est toujours citer avec le Messager (donc message) est jamais avec le Prophète. À noter que le verbe obeir  a une connotation differente en arabe qui veux plutot dire (volentaire). Voir ma distinction entre les deux concept dans le topic (clarté du Coran).



Quand à l'islam et la tradition ils jouissent d'une liberte relative qui etait revolutionnaire au 7ème siècle , mais disuète et dépassée de nos jours.


Dernière édition par Thedjezeyri14 le Ven 23 Juin 2017, 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:12

Tonton a écrit:
Salam,

En fait, je ne pense pas que cette réflexion soit à considérer comme une donnée propre à l'islam.

Car ce qui est dénoncé, comme tu as pu le remarquer, est abusivement traduit dans le christianisme par le pharisianisme.

Abusivement car du coup, ce terme devient un déterminisme qui devient une forme de pharisianisme pour celui qui l'utilise.

Cela parce que d'un côté est préché une liberté de conscience dans la foi tout en mettant à l'écart ceux qui pour vivre leur foi, ont besoin de régle.


Ainsi, si dans les attentes messianiques, en christ, il s'agit d'une libération individuelle, mal comprise par les pharisiens plus en attente de la libération d'un peuple, par le vivre ensemble, dans le christianisme, finalement, ce n'est plus l'individu qui prime mais l'église. La sienne tant qu'à faire. Ceux qui seraient dans une autre église ne pourraient trouver la liberté tant qu'ils ne la quitteront pas pour rejoindre la notre, forcement.

Du coup, en se positionant comme individu au sein d'une église et non pas en tant qu'individu simplement la libération redevient collective en rejoignant l'idée de la libération attendu par les pharisiens qui n'ont pas compris le christ.

De ce fait, je me dit que ce penseur énnonce simplement quelque chose d'inévitable dans la réalité de notre humanitée partagée dans le rapport avec le religieux et la tradition.

Selon moi, la libertée individuelle consiste à considérer son église comme une famille d'accueil sans s'interdir la possibilité de rendre une visite dans les autres familles. Parce que la liberté quand elle est en soi, elle nous suit partout, quelque soit l'endroit où nous trouvant.

Ma liberté spirituelle, me permet donc de me sentir libre que je sois dans mon église, dans une église catholique, dans une mosquée ou parmi les athées.

Même en prison, les apôtres clamaient la liberté en Christ.


Tu as raison Tonton , mais ce que releve cet article et que je trouve important est le fait que les musulmans cherchent d'abord des leaders juste et ne se préoccupe guère de leurs propre liberté , une notion bafouée par la tradition.
Revenir en haut Aller en bas
Laar




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:17

Thedjezeyri14 a écrit:

Quand à l'islam et la tradition ils jouissent d'une liberte relative qui etait revolutionnaire au 7ème siècle , mais disuète et dépassée de nos jours.

Complétement d'accord avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:31

Thedjezeyri14 a écrit:
23.06.2017
Je vous partage icî une petite réflexion d'un penseur musulman qui me semble trés bien résumer la problematique du monde musulman

quel liberté et quel justice???
et pour qui??

en islam la justice et la liberté ce définissent par la charia et non par l'équité

de plus l'islam n'a jamais prohibé ni abolis l'esclavage, sans parler de la condition de la femme .... donc parler de liberté ...

mais en effet tout est relatif!!!
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:37

Serena57 a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:
23.06.2017
Je vous partage icî une petite réflexion d'un penseur musulman qui me semble trés bien résumer la problematique du monde musulman

quel liberté et quel justice???
et pour qui??

en islam la justice et la liberté ce définissent par la charia et non par l'équité

de plus l'islam n'a jamais prohibé ni abolis l'esclavage, sans parler de la condition de la femme .... donc parler de liberté ...

mais en effet tout est relatif!!!


Est-ce que tu as lu l'article?? Il va dans ton sens ,sauf qu'il le dit d'une facon constructif et objectif .
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 18:51

Jésus disait à ces Juifs qui maintenant croyaient en lui :

« Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » Ils lui répliquèrent : « Nous sommes les descendants d’Abraham, et nous n’avons jamais été les esclaves de personne. Comment peux-tu dire : ’Vous deviendrez libres’ ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : tout homme qui commet le péché est esclave du péché. L’esclave ne demeure pas pour toujours dans la maison ; le fils, lui, y demeure pour toujours. Donc, si c’est le Fils qui vous rend libres, vous serez vraiment libres.

Donc, si c’est le Fils qui vous rend libres, vous serez vraiment libres.

Pour être vraiment libre, il faut suivre le Christ Jésus qui nous rend libre.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 21:49

abdallahibndoudou a écrit:
la liberté , elle ne tire pas sa source ni sa consistance dans la religion ni la foi mais dans l'être même de l'humain; c'est l'humain qui intègre la religion dans sa liberté et non le contraire, et il le peut parce qu'il en est le seul responsable !

Je le pense aussi. Tu as bien parlé merci. La religion est ce que les hommes en font. C'est visible dans l'histoire car quand certains veulent en faire une usine de clonage, y'a des massacres.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 22:02

Certe Thedjzeryl, mais regarde l'histoire de la chrétienté de plus prés, tu verras que ce mal comme le mal, n'a pas de frontieres.

Tu verras aussi que l'on peut sortir de cette problématique, mais elle restera une position simplement minoritaire.

Ainsi, au déla du constat, tu peux garder bon espoir pour l'évolution de l'islam. Car, cette liberté dont tu parles s'est pleinement définie lors de l'apogée scientifique de l'empire musulman.

Cet apogée se caractérise par la liberté de travailler ensemble malgré une religion différente.

Ainsi les savants étaient libres tout en ayant des conviction. La liberté en soi permet d'accepter celle des autres, même si la conviction n'est pas partagée.

Cette période de l'histoire de l'humanité est pour moi un signe pour ttes les générations.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 22:13

Citation :
abdallahibndoudou a écrit:
la liberté , elle ne tire pas sa source ni sa consistance dans la religion ni la foi mais dans l'être même de l'humain; c'est l'humain qui intègre la religion dans sa liberté et non le contraire, et il le peut parce qu'il en est le seul responsable !

Je le pense aussi. Tu as bien parlé merci. La religion est ce que les hommes en font. C'est visible dans l'histoire car quand certains veulent en faire une usine de clonage, y'a des massacres.

Sauf que Jésus a dit à ses 12 Apôtres, qu'il serait avec eux jusqu'à la fin des temps pour baptiser et enseigner.

19 Allez donc: de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, 20 leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps. (Matthieu (TOB) 28)

20 Car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. (Matthieu (CP) 10)


La religion catholique, dans l'enseignement qu'elle donne depuis 2000 ans, elle le donne avec l'Esprit Saint, avec Dieu et Jésus, et il en sera ainsi jusqu'à la fin des temps, car pour que les Apôtres baptisent et enseignent jusqu'à la fin des temps, avec Jésus en eux, il fallait que d'autres Apôtres, leur succèdent dans cette mission que Jésus leur a confié.

Jésus savait très bien qu'il se lèverait des faux prophètes qui viendrait détourner de l'enseignement donné par ses Apôtres, par leurs successeurs, par son Eglise bâtie sur Pierre. Cela se comprend donc, qu'il soit resté présent dans ses Apôtres, pour annoncer face à tous ces faux prophètes, sa Vérité.

Tous ceux qui font croire que les enseignements de Jésus, l'Eglise en a fait ce qu'elle voulait, il nie la présence de Jésus, dans ses Apôtres qui baptisent et enseignent en son Nom ; ils nient que c'est Jésus et son Père, qui enseignent par eux.

La Vérité, elle est enseignée par ceux qui depuis 2000 ans, succèdent aux Apôtres, le pape et les évêques, et elle le sera jusqu'à la fin des temps, face à tous les faux prophètes, tous ceux qui donnent un autre enseignement que celui donné par les minstres de la Parole, envoyés par Jésus, les vrais prophètes.






Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 22:20

Tonton a écrit:
Ainsi, au déla du constat, tu peux garder bon espoir pour l'évolution de l'islam.

On ne peut qu'espérer que l'Islam évoluera dans le bon sens, humainement parlant, c'est à dire dans sa relation avec les non musulmans. Par contre, en ce qui concerne la vérité, tant que l'Islam enseignera le Coran, elle détournera de Jésus et du salut qu'il apporte, malheureusement de nombreux hommes et de femmes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 22:27

Ça n'empechera pas les musulmans de bonne foi, aimant et tolérant d'être sauvés.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 22:39

phoutoufoot a écrit:
Ça n'empechera pas les musulmans de bonne foi, aimant et tolérant d'être sauvés.
Voyons phoutoufoot la je suis déçu et moi qui croyait que tu avais enfin compris que la géhenne était une vérité qui touche selon la croyance chrétienne toute personne qui ne croit pas soit disant a la divinité de Jésus psl!!
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Ven 23 Juin 2017, 22:43

phoutoufoot a écrit:
Ça n'empechera pas les musulmans de bonne foi, aimant et tolérant d'être sauvés.

Cela ne dépendra que d'eux. S'ils aiment Jésus plus que l'Islam, ils suivront Jésus qui effectivement leur tendra la main, même si Jésus leur fait voir qu'il Est vraiment Dieu. Pour Skipeer, ce sera dûr de laisser l'Islam pour suivre Jésus. Quand il découvrira que Jésus n'est pas musulman, j'ai bien peur qu'il le rejette. J'espère de tout mon cœur que non et je vais prier de tout mon cœur, pour que son orgueuil tombe quand il sera face à Jésus et à la Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Sam 24 Juin 2017, 01:32

Salut Thedjezeyeri

D'un point de vue philosophique, la liberté est une notion moderne et les Grecs n'ont pas spécialement abondé dans le sujet. La liberté comme réflexion philosophique est apparue avec Kierkegaard, Heidegger et Sartre.

- La liberté en tant que penchant naturel de la réalisation des désirs, peut être opposée au penchant néfaste que nous voulons éviter.

- La liberté de choisir entre plusieurs options, opposée à l'impossibilité du choix lorsque toutes les options se valent (paradoxe de l'"âne de buridan").

- La liberté d'action est la volonté de choisir personnellement et de justifier rationnellement parmi une pluralité d'options.

- La liberté c'est quand l'homme agit contre une situation subie, c'est quand il se réalise par opposition à subir.

Quel est alors le rapport entre religion et liberté ?

Pour faire partie d'une religion, il nous faut adhérer à ses thèses que nous ne pouvons pas prouver. Il nous faut respecter ses dogmes, ses lois et ses commandements qui tracent la voie de la destiné humaine.

A partir de ce constat, on peut considérer que la croyance en une religion peut être contradictoire avec la notion de liberté, pour la simple raison que notre croyance ne repose sur aucune motivation rationnelle, elle est au contraire le résultat d'un consentement aveugle. Cette croyance aliénerait notre pensée qui perdrait de son autonomie au profit d'une soumission aveugle.

La croyance religieuse, du fait qu'elle porte sur Dieu que nous ne pouvons pas appréhender par la rationalité - qui permet à l'idée de se refaire et de se réformer -, elle (la croyance) nous condamne à y croire tout court et à faire fi de nos idées.

Et l'adhésion aveugle et la soumission font que la liberté ne trouve pas sa place dans le religieux. Mais, il peut en être autrement !

Il nous faut partir du principe que la croyance ou la foi sont différentes de l'opinion et ont leur particularité de ne pas être considérées comme des savoirs rationnels, comme le prétend l'opinion.

Pour se distinguer de l'opinion, la foi doit être critique d'elle-même et des dogmes religieux, en ayant pour difficile tâche de saisir l'irrationnel. Par cette approche critique, la foi libère l'homme en lui exposant sa finitude et sa limite et en lui révélant les dimensions et le sens de son existence. Plus généralement, la foi lui rend sa liberté à l'homme en le délivrant du déterminisme rationnel scientifique.

Accuser la foi d'entraver la liberté, cette affirmation ne suggère t-elle pas une foi en la liberté humaine ?

Peut-on être libre en niant ce qui se passe en notre fort intérieur ? Peut-on être libre en ce que nous sommes, en ce que nous ressentons, sans nous soumettre au dictât de la raison ?

Voilà mon point de vue, le premier soumis au dictât du dogme et le second libéré du dictât de la raison. Le premier prônant la liberté comme opposée à la foi en tant que cette foi oblige la soumission au dogme, et le second estimant que la foi est libératrice quand elle n'est plus soumise au dogme.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Sam 24 Juin 2017, 02:19

SKIPEER a écrit:
phoutoufoot a écrit:
Ça n'empechera pas les musulmans de bonne foi, aimant et tolérant d'être sauvés.
Voyons phoutoufoot la je suis déçu et moi qui croyait que tu avais enfin compris que la géhenne était une vérité qui touche selon la croyance chrétienne toute personne qui ne croit pas soit disant a la divinité de Jésus psl!!

Bon, Bon, Bon, si Jésus était venu condamner ceux qui ne croient en sa divinité ici et maintenant, cela se saurait.

C'est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera point pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.

Les synoptiques sont clairs, l'homme peux donner le titre qu'il souhaite à Jésus. Ce n'est pas cela qui perd.
Ce qui perd c'est le blasphème contre la Vérité, l'Esprit Saint, ne pas reconnaitre la Parole qui est bonne et donc de Dieu.

Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour.

Ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;

C'est en cela que celui qui s'oppose à la Parole du Christ s'oppose au commandement d'Amour dont tout découle.
Et le temple de cet homme restera vide tant qu'il n'aura accueilli la Parole qui sauve et porte les fruits de la vie éternelle.

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!
Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Sam 24 Juin 2017, 18:36

Petero a écrit:
Tonton a écrit:
Ainsi, au déla du constat, tu peux garder bon espoir pour l'évolution de l'islam.

On ne peut qu'espérer que l'Islam évoluera dans le bon sens, humainement parlant, c'est à dire dans sa relation avec les non musulmans. Par contre, en ce qui concerne la vérité, tant que l'Islam enseignera le Coran, elle détournera de Jésus et du salut qu'il apporte, malheureusement de nombreux hommes et de femmes.


Selon Pierre, l'évangélisation consiste à avoir une bonne conduite en toutes circonstances. Y compris parmi les non croyants afin qu'ils soient interpellés par notre conduite et ouvert par l'esprit le jour où Dieu décide de leur rendre visite.

Encore faut il, dans notre attitude, ne pas donner l'impression d'être prisonnier au sein d'une église mais plutôt vivre pleinement notre liberté en Christ.

Je ne dit pas ça spécialement pour toi, mais pour tous qui ne voient de vérité qu'a travers leur église plutôt qu'à travers Christ en eux et dans les autres ( y compris ceux pour qui cela n'a pas été relevé ).

Ainsi, j'ai rencontré bcp de musulmans qui ont christ en eux mais non par le corps ou le sang, mais par l'esprit sur lequel nul blaspheme n'est permis. C'est à dire la paix qui repose sur eux.

Ainsi, en allant vers la paix, ce n'est plus toi, moi ou nos églises qui travaillent, mais. Dieu lui même.

C'est le bénéfice de la rencontre qui sans attente des hommes vivent simplement le partage de la paix, Dieu faisant le reste autant pour l'un que pour l'autre.

Ainsi lors de la rencontre entre 2 hommes de paix, que l'un soit chrétien et l'autre musulman, cela n'a pas d'importance car Dieu va travailler autant l'un que l'autre.

Le résultat étant, en considérant le vécu, une amélioration du dialogue par la mise en évidance des préjugés et des ignorances de l'un envers l'autre, dans les 2 sens.

Il suffit donc de se contenter du rapprochement et laisser Dieu faire le reste. Car, les aspects traditionnalistes des 2 côtés, ne se sont pas construit du jour au lendemain. Il n'y a donc nul exigeance à avoir en religion car tout est question d'un temps qui n'appartient qu'à Dieu. Il ne faut mettre la tradition au dessus car ici, selon le rapport à la liberté dans la religion exposé par le penseur cité.

La liberté en Christ, est en soi puis rayonne comme la lumiere du monde. Jésus dit qu'il ne faut pas la cacher. Et, certains pharisiens l'avaient caché sous le fardeau des exigeances religieuses.

Rayonnons sans aucune exigeance, Dieu fait le reste.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Sam 24 Juin 2017, 20:24

phoutoufoot a écrit:
Ça n'empechera pas les musulmans de bonne foi, aimant et tolérant d'être sauvés.

+++

_________________
Le coran n'exige nulle part le port du voile sur les cheveux
Sourate 33:59; Sourate 24:31


Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Regards de Femmes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 00:53

Spoiler:
 



Merci Thinkbig pour ce beau exposé . Pour ma part la foi est libératrice quand elle n'est pas soumise au dogme.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 08:37

Oui thedjezeryl, la foi ne doit pas être soumise aux dogmes mais les dogmes soumis à la foi.

Car les dogmes sont inévitables, ils sont les composant d'un tissus collectif qui créent les repaires de tout un groupe en définissant ainsi l'idée de religion commune.

A partir du moment où l'on demande à l'individu d'adhérer sans comprendre, on le prive de liberté parce qu'on lui demande de soumettre sa foi aux dogmes.

Par ce chemin, la foi s'institutionalise plutôt que d'être considérée comme un vécu. Ce chemin là finalement tue la foi, il la fait disparaître au profit d'une religiosité plus politique devenant ainsi apparence plutôt que de réellement permettre à l'individu de découvrir qui il est. Car la liberté religieuse est de permettre à chacun de découvrir qui il est au fond de lui même, c'est la plus grande liberté à souhaiter pour chacun.

Ces 2 éléments: l'enfermement religieux politique de l'individu et la liberté de la foi permettant à chacun de se découvrir en Dieu, sont les différences entre la chair et l'esprit et la source du conflit entre Christ et certains pharisien.

J'espere que tu vois un peu mieux ce que veut dire en partie ( pas que ) la liberté en Christ. Un autre élément de cette liberté est issus de la grâce et de notre rapport à juger et être jugé, mais c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 08:52

La théorie et la pratique, pour certains il y a un fossé. Il ne faudrait pas parler de ce que l'on a pas éprouvé en son corps.

La foi est agissante et elle nous fait transcender notre réalité, en nous éprouvant et en nous magnifiant.

Je remercie Petero pour son aide car je comprends selon quoi il parle et je sais qu'il m'accueillera toujours.

C'est l'avantage du dogme quand il est dans la véritable bonté, même s'il ne répond pas à tout et qu'il n'est pas parfait.

Quant aux autres, je ne sais selon quoi ils parlent, surtout quand ils se montrent médisants. La théorie et la pratique.

Ma Foi, Votre Foi comme Mon Père, Votre Père, l'un serait il l'expérience quand l'autre serait un inconnu ?

Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur.
Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce,
Devant Dieu et devant les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 09:08

Ainsi par la foi, il est permis de vivre le desaccord sur la tradition et autre chose tout en restant libre.

Mais ici, il n'est pas question d'autre chose, juste du rapport de la tradition et de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 09:35

Tonton a écrit:
Ainsi par la foi, il est permis de vivre le desaccord  sur la tradition et autre chose tout en restant libre.

Mais ici, il n'est pas question d'autre chose, juste du rapport de la tradition et de la foi.

Et quand tu me dis des horreurs tu le dis selon ta foi ou selon ta tradition ?
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 09:47

brigit ^^ a écrit:
Tonton a écrit:
Ainsi par la foi, il est permis de vivre le desaccord  sur la tradition et autre chose tout en restant libre.

Mais ici, il n'est pas question d'autre chose, juste du rapport de la tradition et de la foi.

Et quand tu me dis des horreurs tu le dis selon ta foi ou selon ta tradition ?

C'est pas le sujet. Si tu as une question personelle à poser, fait le par MP, c'est mieux pour tt le monde.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 10:27

La foi devient tradition quand elle se fait Loi, bien sûr que c'est le sujet. Je perds ma liberté et tu te fais injuste.

Cela montre à nos amis libéraux qu'aucune religion n'est sauve devant le poids de la tradition.
Car certains viennent juger selon leur foi celle qui est en Paix, au lieu d'être dans la compréhension et l'écoute.
Et c'est pour cela qu'il ne peut y avoir un royaume terrestre selon les Paroles célestes rapportées,
Car cela rend injuste certains croyants. Il n'y a pas d'autre solution que la démocratie et la laïcité.
On sait que ce sont des lois humaines et cela évite de jeter sur l'autre des anathèmes d'une stupidité sidérante.


Comme le dit si bien Laar, l'enfant naît libre, pourquoi le mettre sous le joug.
Et j'ajoute l'enfant né libre dans l'Amour, pourquoi vouloir imposer un autre joug.
Il n'y a pas d'autre loi que l'Amour, c'est le seul joug qui libère et sauve, nul autre chemin.

C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 12:02

Serena57 a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:
23.06.2017
Je vous partage icî une petite réflexion d'un penseur musulman qui me semble trés bien résumer la problematique du monde musulman

quel liberté et quel justice???
et pour qui??

en islam la justice et la liberté ce définissent par la charia et non par l'équité

de plus l'islam n'a jamais prohibé ni abolis l'esclavage, sans parler de la condition de la femme .... donc parler de liberté ...

mais en effet tout est relatif!!!
la justice en islam ne se fera que si la religion n'est plus dans l'état
et c'est pas pour demain .
au Maroc les femmes se soulèvent pour avoir le droit au même héritage que les hommes .
réponse des imams " irons nous contre la loi de dieu "
le processus de justice est bloqué , le coran l'interdit , et il en restera ainsi .
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Dim 25 Juin 2017, 13:56

brigit ^^ a écrit:
Comme le dit si bien Laar, l'enfant naît libre, pourquoi le mettre sous le joug.

Le problème est que l'enfant ne naît pas libre, il naît avec en lui une loi qui s'impose à lui, de l'intérieur, comme le dit Paul ici :

"mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de ma raison, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. (Romains (CP) 7)

mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de ma raison, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. (Romains (CP) 7)


Le petit enfant naît avec en lui le péché originel, c'est à dire cette loi du péché dont parle Paul. C'est pour nous libérer de cette loi du péché qui s'impose à l'homme et qui fait que le petit enfant qui est né sans avoir commis aucun péché personnel, tombe en grandissant dans les péchés personnels, soumis qu'il est à cette loi du péché. C'est en recevant le baptême de Jésus qu'incorporez à Jésus, le nouvel Adam, nous devenons capable, avec Lui, avec son Esprit devenu nôtre, de lutter contre cet esprit qui nous retient prisonnier dans cette loi du péché.

brigit ^^ a écrit:
Et j'ajoute l'enfant né libre dans l'Amour, pourquoi vouloir imposer un autre joug.

Le petit enfant ne nait pas libre dans l'amour. Pourquoi le Seigneur nous demande de laisser venir à Lui les petits enfants, c'est bien pour les renforcer avec son Esprit, avant qu'ils ne soient soumis au péché et en deviennent esclave.

Voyons l'image qui nous aide à mieux le comprendre ; c'est celle du peuple hébreux retenu en esclavage par le Pharaon, comme l'humanité est retenu en esclavage par le Prince de ce monde. Est-ce que les enfants hébreux né sous l'esclavage du Pharaon naissaient libres ? Non, ils naissaient esclaves du Pharaon ; comme les enfant d'Adam que nous sommes tous, nous naissons sous l'esclavage de celui qui a soumis à l'esclavage, notre père Adam; nous naissons esclaves de ce Prince de ce monde.


brigit ^^ a écrit:
Il n'y a pas d'autre loi que l'Amour, c'est le seul joug qui libère et sauve, nul autre chemin.

C'est l'Amour de Dieu, donné dans l'Esprit Saint, qui rend libre. L'Esprit Saint c'est le joug auquel nous attache le Christ qui est Lui-même attaché naturellement à ce joug, l'Esprit Saint, l'Esprit de Dieu son Père, puisque c'est son propre Esprit. Seul le joug que Jésus nous invite à prendre sur nous, nous rend vraiment libre :

"29 Prenez sur vous mon joug, et recevez mes leçons: je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes, 30 car mon joug est doux et mon fardeau léger. (Matthieu (CP) 11)

C'est en effet par son Esprit Saint, qui nous relie à Jésus, que Dieu nous enseigne, comme il enseigne son Fils ; l'Esprit Saint c'est le précepteur à qui Dieu nous confie. C'est l'Esprit Saint qui devient notre précepteur, après qu'il est chassé, en venant en nous, l'esprit du monde, celui sous la coupe duquel notre père Adam s'est placé, écoutant Lucifer, le serpent.

Tous ceux qui veulent devenir enfants de Dieu, doivent se laisser enseigner par l'Esprit Saint, qui est le précepteur divin, que le Père nous envoie de la part de son Fils, et qui est aussi donné à l'Eglise notre mère, qui est chargé de nous éduquer avec Lui :

26 Mais le Consolateur, l'Esprit-Saint, que mon Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera toutes choses, (Jean (CP) 14)
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Jeu 06 Juil 2017, 03:35

Petero sans aller à te contredire, si jésus amène à lui un petit enfant c'est aussi pour le présenter comme un exemple à la réponse de qui sera le plus grand.

J'ai beaucoup réfléchit à ce verset, c'est l'un de mes préférés. En montant l'escalier de mon duplexe; tu verrais que j'ai affiche des enfants du monde dans leur costume traditionnel et sur l'un deux j'ai noté ce verset.

Ainsi pour moi dans l'enfant, je vois aussi un principe d'unicité, une forme d'innocence et d'amour partagé qui ne tient pas compte des différentes traditions.

En cela, l'enfant nous appelle aussi à un amour sans condition, et sa présence suffit pour éclairer une journée parfois sombres.

Eux de leur côté, je les considère comme des explorateurs infatigables, ils ne sont pas prisonnier de leur curiosité, ils la laissent vivre.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Jeu 06 Juil 2017, 08:29

Petero a écrit:

brigit ^^ a écrit:
Comme le dit si bien Laar, l'enfant naît libre, pourquoi le mettre sous le joug.
brigit ^^ a écrit:
Et j'ajoute l'enfant né libre dans l'Amour, pourquoi vouloir imposer un autre joug.
Le problème est que l'enfant ne naît pas libre, il naît avec en lui une loi qui s'impose à lui, de l'intérieur, comme le dit Paul ici :

"mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de ma raison, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres.  (Romains (CP) 7)

mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de ma raison, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres.  (Romains (CP) 7)


Le petit enfant naît avec en lui le péché originel, c'est à dire cette loi du péché dont parle Paul. C'est pour nous libérer de cette loi du péché qui s'impose à l'homme et qui fait que le petit enfant qui est né sans avoir commis aucun péché personnel, tombe en grandissant dans les péchés personnels, soumis qu'il est à cette loi du péché. C'est en recevant le baptême de Jésus qu'incorporez à Jésus, le nouvel Adam, nous devenons capable, avec Lui, avec son Esprit devenu nôtre, de lutter contre cet esprit qui nous retient prisonnier dans cette loi du péché.

Alors on lui amena des petits enfants, afin qu'il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent.

Oui ben moi je ne vois pas les nourrissons comme enfant du péché. Nous n'avons besoin d'enseigner qu'à ceux qui se perdent.
Le péché vient de l'éveil de la conscience, de la libération de l'esprit de la matière, que ta volonté soit faite et non la mienne.
Les gnostiques pensent que le corps est péché, je dis, si la vie vient de Dieu, comment pourrait elle être dans le péché dès l'origine ?

Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point.

Je pense qu'en faisant des enfants dès la naissance des créatures du péché, c'est déjà séparer ces enfants du Christ car ils sont dans le Christ dès la naissance. Soyez comme cet enfant, cela veut dire que l'enfant est déjà dans le royaume céleste comme avant la chute.

Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux, et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.

Les petits enfants n'ont pas besoin d'être convertis car ceux qui ne sont pas pervertis sont dans le Christ. Il ne reste qu'à les accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Anaska

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Jeu 06 Juil 2017, 08:52

Thedjezeyri14 a écrit:
Dans toute notre production culturelle, nous ne faisons que ressasser les mêmes idées. La raison en est simple : notre culture privilégie une pensée qui se réfère aux modèles du passé plutôt que de se tourner vers l’avenir. De plus, cette culture induit un important déséquilibre par rapport à deux notions clés : la liberté – la valeur la plus importante qui soit – et la justice. Toutes les grandes révolutions de l’histoire universelle se sont faites au nom de ces deux valeurs.


Ces deux notions sont également présentes dans les textes de notre histoire arabo-musulmane, à commencer par le Coran. Mais il convient d’examiner comment ces deux valeurs ont été mises en oeuvre dans la réalité. La conscience collective arabo-musulmane a toujours valorisé, jusqu’à aujourd’hui, la notion de justice et s’est désintéressée de celle de liberté. Ainsi, nous apprécions les personnages justes et équitables de notre histoire sans nous interroger sur la nature de leurs actes au regard d’autres valeurs. Nous encensons les califes abbassides [qui ont régné à Bagdad de 750 à 1258] sans nous demander combien de prisonniers croupissaient dans leurs geôles. De même, nous admirons Hajjaj [gouverneur de l'Irak de 694 à 714] parce qu’il a introduit les signes diacritiques dans le Coran, mais nous oublions qu’au moment de sa mort il avait jeté plus de 77 000 personnes en prison. Nous valorisons la justice au point d’avoir imaginé le « despotisme équitable », terme qui est utilisé dans les textes de l’islam classique là où il faudrait parler de despotisme tout court. Cette vision des choses survit dans la production intellectuelle d’aujourd’hui.


Force est donc de constater que nous n’avons pas une conscience suffisamment claire de ce que sont la liberté et la justice. Dans ces conditions, il ne sert à rien de vouloir entreprendre des réformes politiques. L’esprit traditionaliste des gens ne sera pas en mesure de changer si l’on n’a pas auparavant réformé la religion. De plus, l’utilisation de la religion à des fins politiques, une jurisprudence moyenâgeuse, l’absence de libre arbitre, le poids écrasant des textes anciens, tout cela crée les conditions favorables à l’émergence de l’extrémisme islamiste, qui veut accaparer la religion et le pouvoir. Nous n’avons pas tant besoin d’une réforme politique que d’un renouveau de la pensée. Sans cela, rien ne sert de créer de nouvelles institutions, d’élire des Parlements, d’autoriser des associations ou de libéraliser la presse. Tout cela existe déjà. Nous avons plutôt besoin d’invention et de renouveau dans les domaines religieux et culturel afin de rendre toutes ces institutions opérantes.

ce texte est de Mohamed Shahrour un écrivain syrien
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

cet homme défend bec et ongles l'idée selon laquelle la seule source de référence (juridique) est le Coran. Du coup, les hadiths (dires du prophète Mohammed) n'ont plus droit de cité selon lui
Il aborde également la laïcité dans l'Islam, la liberté individuelle, la démocratie et la question du voile avec une approche nouvelle.
Il milite pour une refondation de la jurisprudence islamique, notamment sur le statut des femmes et sur les questions d'héritage.

Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Mer 12 Juil 2017, 03:54

Prions pour lui, la tache n'est pas facile, le sort des réformateurs souvent mal compris et sévèrement puni.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   Mer 12 Juil 2017, 14:11

Anaska a écrit:


ce texte est de Mohamed Shahrour un écrivain syrien
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

cet homme défend bec et ongles l'idée selon laquelle la seule source de référence (juridique) est le Coran. Du coup, les hadiths (dires du prophète Mohammed) n'ont plus droit de cité selon lui
Il aborde également la laïcité dans l'Islam, la liberté individuelle, la démocratie et la question du voile avec une approche nouvelle.
Il milite pour une refondation de la jurisprudence islamique, notamment sur le statut des femmes et sur les questions d'héritage.



Cela change t'il quelque chose à la pertinence du texte ??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Islam : Liberté ou Justice??   

Revenir en haut Aller en bas
 
Islam : Liberté ou Justice??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la liberté de religion en Iran
» Qu'elle est la perspective eschatologique de l'Islam?
» Si le péché originel n'existe pas en islam, pourquoi ne sommes nous pas au Paradis ?
» La liberté est l'ennemi No1 de l'islam
» Le cardinal Turkson crée l’émotion au synode avec une vidéo sur l’islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: