Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L'obligation de suivre la Sunna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Michael 1

avatar


MessageSujet: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 23 Juin 2017, 22:00

23/6/2017

Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 23 Juin 2017, 22:01

Par contre mes frères si jamais un Hadith contredit le Saint Coran n'hésitez jamais à rejeter ce Hadith (moralement).


Coran 59:7
Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition.


Coran 53:3-4
3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.



Coran 3:31
Dis: «Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.


Coran 33:21
En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.


Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].


Coran 4:59
Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).

Coran 4:80
Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah.


Coran 42:52
Et en vérité tu guides vers un chemin droit,


Coran 24:63
Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux.


Coran 33:34
Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse.


Etc etc.............
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 23 Juin 2017, 23:15

ne trouve tu pas cela intriguant que dans tout ces versets , il est toujours dit Messager et jamais Prophete??
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 23 Juin 2017, 23:54

Thedjezeyri14 a écrit:
ne trouve tu pas cela intriguant que dans tout ces versets , il est toujours dit Messager et jamais Prophete??

Non je ne vois pas ce qu'il y a d'intrigant, le Messager ou le Prophète ça reste Mohammad (pslf).

Coran 7:157-158
157. Ceux qui suivent le Messager, le prophète oummi qu´ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l´évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.

158. Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d´Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le prophète oummi qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés.



Coran 33:6
Le prophète a plus de droit sur les croyants qu´ils n´en ont sur eux-mêmes;
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 00:29

Michael 1 a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:
ne trouve tu pas cela intriguant que dans tout ces versets , il est toujours dit Messager et jamais Prophete??

Non je ne vois pas ce qu'il y a d'intrigant, le Messager ou le Prophète ça reste Mohammad (pslf).

Coran 7:157-158
157. Ceux qui suivent le Messager, le prophète oummi qu´ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l´évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.

158. Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d´Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le prophète oummi qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés.



Coran 33:6
Le prophète a plus de droit sur les croyants qu´ils n´en ont sur eux-mêmes;



Pourtant, tu vois que même en cherchant très fort les versets que tu as trouvé renvoit l'obeissance au Messager.


Le dernier verset veut dire que le Prophète est le père des croyants (mahometans) , tout comme ses femmes sont les mères des croyants . Je te conseille de.lire en arabe.


((((((     Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes; et ses épouses sont leurs mères. )))))  


Pour rappel du moment qu'il y a le terme prophète , le verset est contextuel , si non de quel facon un mort a un droit sur nous ??
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 01:19

J'ai pas compris ça change quoi l'obéissance au Prophète ou l'obéissance au Messager ?
Le Prophète et le Messager ça reste Mohammad (pslf) !

De plus à t'entendre les versets que j'ai publié contiennent tous "Messager"...

Je te demande de les relire ils sont très clair.


Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].


Coran 24:63
Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux

Coran 53:3-4
3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.



Etc...
Revenir en haut Aller en bas
Anoushirvan




MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 17:54

Michael 1 a écrit:
Par contre mes frères si jamais un Hadith contredit le Saint Coran n'hésitez jamais à rejeter ce Hadith (moralement).

Qui es-tu pour décider si un hadith est en contradiction avec le Coran ?
(le "tu" est dialectique).

Peut-être est-ce plutôt ta compréhension de ce hadith ou du Coran qui est défaillante ?
Ne vaut-il pas mieux que tu en réfères à un mollah ou un ouléma ? Eux ont étudié les tafsirs, et tout, et tout ...

Michael 1 a écrit:

Coran 59:7
Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition.

Le verset complet c'est
59.7 Le butin provenant [des biens] des habitants des cités, qu´Allah a accordé sans combat à Son Messager, appartient à Allah, au Messager, aux proches parents, aux orphelins, aux pauvres et au voyageur en détresse, afin que cela ne circule pas parmi les seuls riches d´entre vous. Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu´il vous interdit, absentez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition.

Si je cite :
4.43 Ô les croyants! N´approchez pas de la Salat

s'agit-il d'une interdiction de faire la Salat ?

Pour le reste comme l'a expliqué Thedjezeyri14, être messager, rassoul, c'est transmettre un message :

12.50 Et le roi dit : “Amenez-le moi”. Puis, lorsque l´émissaire arriva auprès de lui, [Joseph] dit : “Retourne auprès de ton maître et demande-lui : “Quelle était la raison qui poussa les femmes à se couper les mains ? Mon Seigneur connaît bien leur ruse”.
12.50 Wa Qāla Al-Maliku A'tūnī Bihi Falammā Jā'ahu Ar-Rasūlu Qāla Arji` 'Ilá Rabbika Fās'alhu Mā Bālu An-Niswati Al-Lātī Qaţţa`na 'Aydiyahunna 'Inna Rabbī Bikaydihinna `Alīmun


De fait :

5.92 Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et prenez garde! Si ensuite vous vous détournez... alors sachez qu´il n´incombe à Notre messager que de transmettre le message clairement..
5.99 Il n´incombe au Messager de transmettre. Et Allah sait ce que vous divulguer tout comme ce que vous cachez.
16.35 Et les associateurs dirent: "Si Allah avait voulu, nous n´aurions pas adoré quoi que ce soit en dehors de Lui, ni nous ni nos ancêtres; et nous n´aurions rien interdit qu´Il n´ait interdit Lui-même. Ainsi agissaient les gens avant eux. N´incombe-t-il aux messagers sinon de transmettre le message en toute clarté?



Et obéir au messager, c'est suivre le message, c'est-à-dire le Coran :

6.155 Et voici un Livre béni que Nous avons fait descendre - suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde -
6.156 afin que vous ne disiez point: "On n´a fait descendre le Livre que sur deux peuples avant nous, et nous avons été inattentifs à les étudier.

7.3 Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d´autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.




Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 19:59

Si "obéissez au Messager" signifiait "obéissez au Coran" alors pourquoi Dieu fait toujours une distinction en disant "obéissez à Allah et obéissez au Messager" ?

Par "obéissez au Messager" vous entendez "obéissez au Coran"...

Alors par "obéissez à Allah" vous entendez quoi ? ...

Moi par "obéissez à Allah" j'entend "obéissez à la parole d'Allah (le Saint Coran)

Et par "obéissez au Messager" j'entend "obéissez à la parole du Messager (les Hadiths)"

Les versets sont clairs mes frères, arrêtez d'interpréter bizarrement, le Saint Coran nous dit parfois " et si vous ne savez pas referez-vous aux gens du livre", croyez-vous que Dieu nous interdirait de nous référer au Sceau des Prophètes (pslf) ?  



Coran 4:59
Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).


Coran 3:64
Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident.


Coran 33:36
Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.


Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].


Coran 53:3-4
3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.



Coran 33:21
En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.
Revenir en haut Aller en bas
Anoushirvan




MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 20:48

Michael 1 a écrit:
Si "obéissez au Messager" signifiait "obéissez au Coran" alors pourquoi Dieu fait toujours une distinction en disant "obéissez à Allah et obéissez au Messager" ?

Ce n'est pas une distinction, c'est la même chose :

4.80 Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t´avons pas envoyé à eux comme gardien.


Michael 1 a écrit:


Coran 33:21
En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.


60.4 Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple: "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d´Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l´inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu´à ce que vous croyiez en Allah, seul". Exception faite de la parole d´Abraham [adressée] à son père: "J´implorerai certes, le pardon [d´Allah] en ta faveur bien que je ne puisse rien pour toi auprès d´Allah". "Seigneur, c´est en Toi que nous mettons notre confiance et à Toi nous revenons [repentants]. Et vers Toi est le Devenir.


Où sont donc les hadiths d'Abraham ?
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 23:41

Anoushirvan a écrit:
Ce n'est pas une distinction, c'est la même chose :

4.80 Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t´avons pas envoyé à eux comme gardien.

Non ce n'est pas la même chose, si c'était la même chose alors Dieu ne mentionnerait pas les deux à la fois. Ce versets (4:80) nous montre justement l'importance des Hadiths, les Hadiths et le Coran sont inséparables.

Vous pensez vraiment que le Prophète (pslf) a juste donner une révélation et n'a pas dit un seul mot, n'a pas répondu à une seule question pendant ces 23 ans de missions prophétiques ?

Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].



Anoushirvan a écrit:

60.4 Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, Arrow quand ils dirent à leur peuple: "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d´Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l´inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu´à ce que vous croyiez en Allah, seul". Exception faite de la parole d´Abraham [adressée] à son père: "J´implorerai certes, le pardon [d´Allah] en ta faveur bien que je ne puisse rien pour toi auprès d´Allah". "Seigneur, c´est en Toi que nous mettons notre confiance et à Toi nous revenons [repentants]. Et vers Toi est le Devenir.


Où sont donc les hadiths d'Abraham ?


Dernière édition par Michael 1 le Sam 24 Juin 2017, 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 24 Juin 2017, 23:48

Michael 1 a écrit:
Si "obéissez au Messager" signifiait "obéissez au Coran" alors pourquoi Dieu fait toujours une distinction en disant "obéissez à Allah et obéissez au Messager" ?

Dieu ne nous parle a travers un Message , ce Message nous parviens a travers un Messager . Voila pourquoj il nous est demandé d'obeir au Messager , mais jamais au Prophète.

Citation :
Coran 53:3-4
3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.

Grossière erreur de traduction , puisque en arabe ce n'est pas(((( ce n'est rien d'autre qi'une révélation inspirée)))) , mais plutot (((( IL n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée)))) . En effet le IL renvoie uniquement au Coran , la seul révelation inspirée au Messager.

Aussi (((( il ne prononce rien sous l'effet de la passion))) . J'attire ton attention sur le fait qu'il s'agit de prononciation et non de (dires). C'est a dire que cela ne viens pas de lui il ne fait que prononcer le message qu'il a recu.

Citation :
Coran 33:21
En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.

Pour ce Verset et le reste je pense qu'Anoushirvan t'a fourni de trés solides preuves.


Michael 1 a écrit:
Non ce n'est pas la même chose, si c'était la même chose alors Dieu ne mentionnerait pas les deux à la fois. Ce versets (4:80) nous montre justement l'importance des Hadiths, les Hadiths et le Coran sont inséparables.

Ok , mais pourquoi il n'a pas mentionné (Dieu +Prophète) pourquoi toujours (Dieu+Messager). D'ailleur c'eat drole que tu mentionne cela parceque il y'a bien un verset qui mentionne l'obeissance au Messager sans Mentionner Dieu. Ce verset concerne La Salat et La Zakat.

Essaye de Mediter ce Verset que j'aime beaucoup.

((((  Voilà les versets de Dieu que Nous te récitons en toute vérité. Alors dans quelle HADITH croiront-ils après Dieu et Ses signes?))))  

Citation :
Vous pensez vraiment que le Prophète (pslf) a juste donner une révélation et n'a pas dit un seul mot, n'a pas répondu à une seule question pendant ces 23 ans de missions prophétiques ?

Il y a 6332 versets dans le livre saint . Sais-tu combien de verset sur lesquels le Prophète n'a pas dit un mot ?? a peu pret 90% ..... on les a perdu en cours de route?? Ou le prophète n'en conaissait pas la signification?? Dans les deux cas c'est a nous que reviens l'explication de la majorité du livre et c'est exactement piur cela que des centaines de versets nous conseille de raisonner.

*Personellement je pense que le Prophète a bien interpreter plus de Versets , mais ses interpretations concernent les gens de son epoque parceque fait selon les conaissances et le contexte de son epoque . D'ailleur c'est bien pour cela qu'il a déconseillé la retranscription de ses interpretations (rapporté par Bukhari Authenthique).

Citation :
Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].

Voyons voir le verset qui le précede??

(((( Nous n’avons envoyé de Messager que pour qu’il soit obéi par la permission de Dieu............. et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Dieu Très Accueillant au repentir, Miséricordieux))))  

On en conclu que le verset que tu as cité concerne aussi le role de Messager et non du Prophète.
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Dim 25 Juin 2017, 00:26

Et ici ça renvoie à l'obéissance au Messager et au Prophète, Salam.

Coran 7:157-158
157. Ceux qui suivent le Messager, le prophète oummi qu´ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l´évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.

158. Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d´Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le prophète oummi qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés.


Coran 33:6
Le prophète a plus de droit sur les croyants qu´ils n´en ont sur eux-mêmes;
Revenir en haut Aller en bas
Anoushirvan




MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Dim 25 Juin 2017, 13:37

Michael 1 a écrit:
Anoushirvan a écrit:
Ce n'est pas une distinction, c'est la même chose :

4.80 Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t´avons pas envoyé à eux comme gardien.

Non ce n'est pas la même chose, si c'était la même chose alors Dieu ne mentionnerait pas les deux à la fois. Ce versets (4:80) nous montre justement l'importance des Hadiths, les Hadiths et le Coran sont inséparables.

C'est normal que les deux soient mentionnés à la fois. S'il n'y avait que "obéissez à Allah", les gens feraient ce qui passe par leur tête et prétendraient "obéir à Allah". Et dans les faits c'est ce qui se passe puisqu'ils négligent le message d'Allah.

Obéir à Allah c'est suivre le même message qu'Il a transmis à chacun de ses messagers depuis des millénaires.
Et au passage, ce message ne consiste pas à remplacer une série de rituels par une série d'autres...

Michael 1 a écrit:

Vous pensez vraiment que le Prophète (pslf) a juste donner une révélation et n'a pas dit un seul mot, n'a pas répondu à une seule question pendant ces 23 ans de missions prophétiques ?

Ce sont les hadiths qui prétendent que la prédication du messager a duré 23 ans. Or ce ne sont que des "on-dits". Dans la réalité on n'en sait rien.
Sinon, bien sûr que le messager a donné des réponses à des questions lors de sa mission : c'est le Coran.
Voilà pourquoi dans le Coran, il y a plein de "Ils t'interrogent sur...Dis "" ".

Michael 1 a écrit:

Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].

Aucun rapport avec la Sunna. C'est un reproche adressé à son auditoire de ne pas savoir se débrouiller tous seuls alors qu'ils ont le Livre.
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Dim 02 Juil 2017, 23:48

Cliquez ici:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 03 Juil 2017, 03:51

Salut tout le monde.

Pour pouvoir suivre la Sunnah, il faut préalablement savoir la définir.

Le mot "Sunnah" en arabe peut signifier, selon Lissân Al 'Arab, "tradition et chemin". Et à partir de cette définition, une question s'est imposée parmi les érudits de la langue arabe. Linguistiquement, la Sunnah, est-elle exclusivement une bonne tradition ou alors désigne t-elle la bonne et la mauvaise tradition ? Pour la langue arabe, c'est la bonne et la mauvaise tradition.

Quant aux théologiens, ils définissent la Sunnah ;
- pour les savants du Hadith : c'est la tradition du Prophète (psl) en ses paroles, ses actes, ses qualités et sa vie.

- pour les savants du Fondement : (Ouçoul), c'est ce qui est rapporté du Prophète (psl) et qui sert à éclaircir le Coran.

- pour les jurisconsultes : tout ce qui ne rentre pas dans l'obligatoire.

Et pour les "Salaf" (les prédécesseurs), la définition de Sunnah va au delà de celles des savants. Pour eux, tout ce qui est lié au Coran, à la tradition du Messager et au chemin suivi par ses compagnons en adoration et en croyance.

Maintenant qu'en est-il de l'impératif de suivre la Sunnah - dans toutes ses définitions et ses caractères. La Sunnah est "coutumière" (sunnah 'adiya), quand elle concerne les habitudes du Prophète (psl). Elle est aussi "religieuse" (sunnah ta'abboudiya), quand elle est en rapport avec les "croyances" (aqa'îd) enseignées par le Messager (psl) ; quand elle est en rapport avec le culte (ta'abbudât) où il faut s'en tenir à ce qu'a fait le Messager (psl) cultuellement ; quand elle traite du droit (fiqh) par rapport aux questions traitées par le Prophète (psl) ; et elle est comportementale (mu'amala) quand elle concerne le rapport du Prophète (psl) aux autres et sa bienfaisance. Et il est utile de savoir que la sunnah religieuse peut être obligatoire, fortement recommandée et conseillée.

Et pour revenir à la question du topic, l'obligation de mettre en pratique la Sunna, je ne crois pas qu'un croyant en Dieu et en son Messager puisse répondre par la négative, à condition de s'approprier de tous les aspects théologique, cultuel, culturel et comportementale du terme sunnah, et de s'en tenir à ce que le Prophète a fait.

Mais, il est affligeant de constater une focalisation suspecte sur la sunnah coutumière au dépend du reste. Il est malheureux de constater le "conseillé" prendre le pas sur le "primordial" qui est relégué au statut de secondaire. Et manger de la main droite n'est pas à mettre au même niveau d'importance que de manger l'illicite !

Revivifier la Sunnah du Prophète (psl) en tant qu'excellent modèle (uswa hassana), c'est prendre en considération tout cela, et c'est surtout considérer et identifier l'obligatoire du recommandé et du conseillé en matière de Sunnah.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 03 Juil 2017, 17:39

Thinkbig a écrit:
Salut tout le monde.

Pour pouvoir suivre la Sunnah, il faut préalablement savoir la définir.

Le mot "Sunnah" en arabe peut signifier, selon Lissân Al 'Arab, "tradition et chemin". Et à partir de cette définition, une question s'est imposée parmi les érudits de la langue  arabe. Linguistiquement, la Sunnah, est-elle exclusivement une bonne tradition ou alors désigne t-elle la bonne et la mauvaise tradition ? Pour la langue arabe, c'est la bonne et la mauvaise tradition.

Quant aux théologiens, ils définissent la Sunnah ;
- pour les savants du Hadith : c'est la tradition du Prophète (psl) en ses paroles, ses actes, ses qualités et sa vie.

- pour les savants du Fondement : (Ouçoul), c'est ce qui est rapporté du Prophète (psl) et qui sert à éclaircir le Coran.

- pour les jurisconsultes : tout ce qui ne rentre pas dans l'obligatoire.

Et pour les "Salaf" (les prédécesseurs), la définition de Sunnah va au delà de celles des savants. Pour eux, tout ce qui est lié au Coran, à la tradition du Messager et au chemin suivi par ses compagnons en adoration et en croyance.

Maintenant qu'en est-il de l'impératif de suivre la Sunnah - dans toutes ses définitions et ses caractères. La Sunnah est "coutumière" (sunnah 'adiya), quand elle concerne les habitudes du Prophète (psl). Elle est aussi "religieuse" (sunnah ta'abboudiya), quand elle est en rapport avec les "croyances" (aqa'îd) enseignées par le Messager (psl) ; quand elle est en rapport avec le culte (ta'abbudât) où il faut s'en tenir à ce qu'a fait le Messager (psl) cultuellement ; quand elle traite du droit (fiqh) par rapport aux questions traitées par le Prophète (psl) ; et elle est comportementale (mu'amala) quand elle concerne le rapport du Prophète (psl) aux autres et sa bienfaisance. Et il est utile de savoir que la sunnah religieuse peut être obligatoire, fortement recommandée et conseillée.

Et pour revenir à la question du topic, l'obligation de mettre en pratique la Sunna, je ne crois pas qu'un croyant en Dieu et en son Messager puisse répondre par la négative, à condition de s'approprier de tous les aspects théologique, cultuel, culturel et comportementale du terme sunnah, et de s'en tenir à ce que le Prophète a fait.

Mais, il est affligeant de constater une focalisation suspecte sur la sunnah coutumière au dépend du reste. Il est malheureux de constater le "conseillé" prendre le pas sur le "primordial" qui est relégué au statut de secondaire. Et manger de la main droite n'est pas à mettre au même niveau d'importance que de manger l'illicite !

Revivifier la Sunnah du Prophète (psl) en tant qu'excellent modèle (uswa hassana), c'est prendre en considération tout cela, et c'est surtout considérer et identifier l'obligatoire du recommandé et du conseillé en matière de Sunnah.  

Cordialement!


Merci , pour cette precision cher Thinkbig . Ceci etant dit je ne suis pas sur d'avoir bien compris votre conclusion, pourrais tu me donner un exemple d'une Sunnah obligatoire, d'une coutumière , conseillé et fortement recommandée??
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 03 Juil 2017, 20:21

Coran 3:68
Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d´Abraham, sont ceux qui l´ont suivi, ainsi que ce prophète-ci (Mohammad), et ceux qui ont la foi. Et Allah est l´allié des croyants .


Coran 5:81
S´ils croyaient en Allah, au prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne prendraient pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d´entre eux sont pervers.


Coran 7:157
Ceux qui suivent le Messager, le prophète illettré qu´ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l´évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.


Coran 7:158
Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d´Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés.


Coran 8:64
ô prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent.


Coran 9:61
Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au prophète et disent : Il est tout oreille . - Dis : Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d´entre vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager d´Allah auront un châtiment douloureux.


Coran 9:117
Allah a accueilli le repentir du prophète, celui des Emigrés et des Auxiliaires qui l´ont suivi à un moment difficile, après que les coeurs d´un groupe d´entre eux étaient sur le point de dévier. Puis Il accueillit leur repentir car Il est Compatissant et Miséricordieux à leur égard .


Coran 33:6
Le prophète a plus de droit sur les croyants qu´ils n´en ont sur eux-mêmes; et ses épouses sont leurs mères. Les liens de consanguinité ont [dans les successions] la priorité [sur les liens] unissant les croyants [de Médine] et les émigrés [de la Mecque] selon le livre d´Allah, à moins que vous ne fassiez un testament convenable en faveur de vos frères en religion. Et cela est inscrit dans le Livre .


Coran 33:38
Nul grief à faire au prophète en ce qu´Allah lui a imposé, conformément aux lois établies pour ceux qui vécurent antérieurement. Le commandement d´Allah est un décret inéluctable.


Coran 33:45
ô prophète ! Nous t´avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur.


Coran 60:12
ô prophète ! Quand les croyantes viennent te prêter serment d´allégeance, [et en jurent] qu´elles n´associeront rien à Allah, qu´elles ne voleront pas, qu´elles ne se livreront pas à l´adultère, qu´elles ne tueront pas leurs propres enfants, qu´elles ne commettront aucune infamie ni avec leurs mains ni avec leurs pieds et qu´elles ne désobéiront pas en ce qui est convenable, alors reçois leur serment d´allégeance, et implore d´Allah le pardon pour elles. Allah est certes, Pardonneur et Très Miséricordieux.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 03 Juil 2017, 20:48

Michael 1 a écrit:
Coran 3:68
Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d´Abraham, sont ceux qui l´ont suivi, ainsi que ce prophète-ci (Mohammad), et ceux qui ont la foi. Et Allah est l´allié des croyants .


Coran 5:81
S´ils croyaient en Allah, au prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne prendraient pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d´entre eux sont pervers.


Coran 7:157
Ceux qui suivent le Messager, le prophète illettré qu´ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l´évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.


Coran 7:158
Dis : ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d´Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés.


Coran 8:64
ô prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent.


Coran 9:61
Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au prophète et disent : Il est tout oreille . - Dis : Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d´entre vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager d´Allah auront un châtiment douloureux.


Coran 9:117
Allah a accueilli le repentir du prophète, celui des Emigrés et des Auxiliaires qui l´ont suivi à un moment difficile, après que les coeurs d´un groupe d´entre eux étaient sur le point de dévier. Puis Il accueillit leur repentir car Il est Compatissant et Miséricordieux à leur égard .


Coran 33:6
Le prophète a plus de droit sur les croyants qu´ils n´en ont sur eux-mêmes; et ses épouses sont leurs mères. Les liens de consanguinité ont [dans les successions] la priorité [sur les liens] unissant les croyants [de Médine] et les émigrés [de la Mecque] selon le livre d´Allah, à moins que vous ne fassiez un testament convenable en faveur de vos frères en religion. Et cela est inscrit dans le Livre .


Coran 33:38
Nul grief à faire au prophète en ce qu´Allah lui a imposé, conformément aux lois établies pour ceux qui vécurent antérieurement. Le commandement d´Allah est un décret inéluctable.


Coran 33:45
ô prophète ! Nous t´avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur.


Coran 60:12
ô prophète ! Quand les croyantes viennent te prêter serment d´allégeance, [et en jurent] qu´elles n´associeront rien à Allah, qu´elles ne voleront pas, qu´elles ne se livreront pas à l´adultère, qu´elles ne tueront pas leurs propres enfants, qu´elles ne commettront aucune infamie ni avec leurs mains ni avec leurs pieds et qu´elles ne désobéiront pas en ce qui est convenable, alors reçois leur serment d´allégeance, et implore d´Allah le pardon pour elles. Allah est certes, Pardonneur et Très Miséricordieux.


Peux tu cher Michael m'expliquer qu'a tu conclu suite à la lecture de ces versets?? Tu as peut être mal compris la distinction que je fais entre Prophète et Messager. Il s'agit biensur dans les deux cas de Muhammed un elu de Dieu pour guider son peuple .

Dans son role de prophète il est suivit, appuyé  soutenu par les croyanta loué par Le Coran et Dieu , mais il est aussi humain , limité et faillible , d'ailleur le verset (9:117)que tu as cité parle de repentence et d'autres versets nous demontre ses erreurs de ce fait puisque limité et faillible tout les versets contenant le terme "prophète " sont contextuel et informatif dans le verset (33:45) il est temoin ... est-il temoin aujours'hui?? N'est-il pas mort et enterré?? Par contre dans son role de Messager , il est infaillible il a transmis le message sans interpreter , reflechir ou modifier et c'est bien pour cela que l'obeissance est toujours relié au Messager ( donc message) et c'est bien dans ce cas qu'on retrouve la notion d'eternité , universilité et infaillibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 03 Juil 2017, 20:56

Coran 3:159
C´est par quelque miséricorde de la part d´Allah que tu (muhammad) as été si doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d´Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t´es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance.

Coran 5:48
Et sur toi (muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d´après ce qu´Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t´est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu´Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes oeuvres. C´est vers Allah qu´est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Mar 04 Juil 2017, 00:55

Salut Thedjezeyeri

J'utilise ces termes pour différencier les aspects de la sunnah et remettre la conduite du Prophète dans son contexte.

C'est quoi une sunnah obligatoire ? Pour simplifier, prenons l'exemple des ablutions pour la prière. C'est une prescription divine que de se laver les mains, le visage, les pieds, mais qu'en est-il du lavement de la bouche, du nez et des oreilles ? Peut-on s'en passer pour prier ? Si la réponse est non, alors les lavements de la bouche, du nez et des oreilles sont alors obligatoires. Et si c'est une pratique prise du Prophète, alors c'est une sunnah obligatoire.

Une sunnah recommandée, peut être la prière surérogatoire qui peut avoir des mérites bien que sa non observance ne constitue pas un péché.

Une sunnah coutumière, est tout ce qui n'a pas de rapport au culte et à la religion et tout ce qui est ni obligatoire, ni recommandé. Les vêtements, les cheveux, le bois d'araq (siwak), les aliments, etc., tout ce qui se rapporte aux coutumes de l'époque et que le Prophète faisait ou ne faisait pas.

Voilà grossièrement comment je raisonne pour ces cas.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Mar 04 Juil 2017, 18:10

Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri

J'utilise ces termes pour différencier les aspects de la sunnah et remettre la conduite du Prophète dans son contexte.

C'est quoi une sunnah obligatoire ? Pour simplifier, prenons l'exemple des ablutions pour la prière. C'est une prescription divine que de se laver les mains, le visage, les pieds, mais qu'en est-il du lavement de la bouche, du nez et des oreilles ? Peut-on s'en passer pour prier ? Si la réponse est non, alors les lavements de la bouche, du nez et des oreilles sont alors obligatoires. Et si c'est une pratique prise du Prophète, alors c'est une sunnah obligatoire.

Une sunnah recommandée, peut être la prière surérogatoire qui peut avoir des mérites bien que sa non observance ne constitue pas un péché.

Une sunnah coutumière, est tout ce qui n'a pas de rapport au culte et à la religion et tout ce qui est ni obligatoire, ni recommandé. Les vêtements, les cheveux, le bois d'araq (siwak), les aliments, etc., tout ce qui se rapporte aux coutumes de l'époque et que le Prophète faisait ou ne faisait pas.

Voilà grossièrement comment je raisonne pour ces cas.

Cordialement!

Nous sommes d'ailleurs sur la même longueur d'onde cher Thinkbig.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Mer 05 Juil 2017, 00:38

Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri

J'utilise ces termes pour différencier les aspects de la sunnah et remettre la conduite du Prophète dans son contexte.

C'est quoi une sunnah obligatoire ? Pour simplifier, prenons l'exemple des ablutions pour la prière. C'est une prescription divine que de se laver les mains, le visage, les pieds, mais qu'en est-il du lavement de la bouche, du nez et des oreilles ? Peut-on s'en passer pour prier ? Si la réponse est non, alors les lavements de la bouche, du nez et des oreilles sont alors obligatoires. Et si c'est une pratique prise du Prophète, alors c'est une sunnah obligatoire.

Une sunnah recommandée, peut être la prière surérogatoire qui peut avoir des mérites bien que sa non observance ne constitue pas un péché.

Une sunnah coutumière, est tout ce qui n'a pas de rapport au culte et à la religion et tout ce qui est ni obligatoire, ni recommandé. Les vêtements, les cheveux, le bois d'araq (siwak), les aliments, etc., tout ce qui se rapporte aux coutumes de l'époque et que le Prophète faisait ou ne faisait pas.

Voilà grossièrement comment je raisonne pour ces cas.

Cordialement!



D'accord , en gros en dehors de la Sunna obligatoire tout le reste est facultatif??. Et vous ditez que pour savoir si c'est une Sunna obligatoire il faudrait que cela concerne un culte , même si des fois certaines sunna cultuelle peuvent aussi être facultatives?? Selon mes conaissances, la Sunna obligatoire dont vous parlez est tres peu nombreuse et pourrait se resumer a quelques disaines de Hadiths , pourrait tu m'en faire une petite liste??(de Sunna obligatoire ) je t'expliquerait ensuite pourquoi je ne crois pas qu'elle est obligatoire .
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Jeu 06 Juil 2017, 01:24

Salut Thedjezeyeri

J'aimerai bien avant de parler d'obligatoire et de recommandé, revenir sur le terme "Sunnah".

Les juristes se réfèrent des fois au terme sunnah pour désigner la "complétion de la lecture du Coran", alors que le Prophète ne l'a pas fait.

D'autres fois, on n'attribue pas le caractère de sunnah à quelque chose de bien pratiqué par le Prophète (le safa et marwa à dos de chameau).

Et on dit aussi, que sunnah se rapporte à tout ce qui n'est pas obligatoire.

Comment démêler cette pluralité de sens ?

Le premier sens concerne tout ce que le Prophète a dit, fait, décidé et comment il était. Et le second sens désigne un statut légal attribué à une action attribuée au Prophète ou pas.

A partir de ces définitions, il ressort que la sunnah du premier sens concerne deux cas. Un premier cas se rapportant aux actes, paroles, décisions, qualités et à son physique. Et un deuxième cas désignant sunnah comme loi ou coutume que le Prophète a dit, fait ou approuvé, exception faite de ses particularités physiques qu'il est nullement exigé de les acquérir.

Et la sunnah du deuxième sens concernant le statut légal de l'action, peut toucher plusieurs cas. Un sens légal, requis et recommandé.

Le sens légal institué pour s'opposer à l'innovation. Un autre sens recommandé et obligatoire contiennent le cultuel par opposition au légal. Et par opposition à l'obligatoire, nous avons le recommandé qui est exclusivement utilisé par le Fiqh.

Voilà un résumé, des avis officiels et dominants sur le sens du terme Sunnah. Et vous avez sûrement constaté la difficulté pour un novice de se faire son idée sur le sujet.

Alors, quand j'utilise le terme "obligatoire", c'est dans un contexte de relativité, c'est-à-dire, par rapport au conseillé et au recommandé en matière de Sunnah. Nous avons eu déjà quelques échanges sur le caractère révélé ou non de la tradition, et ma position n'a pas encore changé, et je dis "encore" parceque je suis prêt à changer d'avis, quand je suis convaincu.

Je vous expose donc un concept simple que j'utilise par rapport à la Sunnah, qui consiste en une série de tests.

1. Il faut que le hadîth émane du Coran. Exemple : les ablutions sont citées dans le Coran (mains, visage, tête, pieds). La tradition rajoute le lavement de la bouche, du nez et des oreilles.

2. Il faut que le hadîth donne le sens d'accroissement et non de réduction du Coran. Exemple : Ablutions citées dans le Coran, plus la bouche, le nez et les oreilles et non pas, par exemple, réduire les ablutions aux membres seulement.

3. La non observance du hadîth nuirait-elle au culte ? Exemple : Quelles seraient les conséquences de laisser les musulmans libres de choisir entre les ablutions citées dans le Coran et celles préconisées par la tradition. Peut-on faire autrement ?

Cette batterie de tests qui n'est pas exhaustive nous arrêtera sur le degré d'authenticité et d'autorité de la tradition. Donc, une sunnah, par rapport au culte, est obligatoire si elle passe les trois tests. Les deux premiers concernent la validité et le troisième éprouve l'autorité de la sunnah.

A titre d'exemple, les ablutions, la prière, le pèlerinage sont des commandements divins, mais leur pratique nous est parvenue par imitation à partir de la tradition. Peut-on faire ses ablutions, prier et pratiquer les rites du pèlerinage correctement sans faire appel à la tradition ? Si la réponse est non, alors la tadition devient obligatoire, et si la réponse est oui, la tradition perd de son autorité. Ce principe peut être appliqué à toutes les questions de culte évoquées par la sunnah.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Jeu 06 Juil 2017, 04:02

Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri

J'aimerai bien avant de parler d'obligatoire et de recommandé, revenir sur le terme "Sunnah".

Les juristes se réfèrent des fois au terme sunnah pour désigner la "complétion de la lecture du Coran", alors que le Prophète ne l'a pas fait.

D'autres fois, on n'attribue pas le caractère de sunnah à quelque chose de bien pratiqué par le Prophète (le safa et marwa à dos de chameau).

Et on dit aussi, que sunnah se rapporte à tout ce qui n'est pas obligatoire.

Comment démêler cette pluralité de sens ?

Le premier sens concerne tout ce que le Prophète a dit, fait, décidé et comment il était. Et le second sens désigne un statut légal attribué à une action attribuée au Prophète ou pas.

A partir de ces définitions, il ressort que la sunnah du premier sens concerne deux cas. Un premier cas se rapportant aux actes, paroles, décisions, qualités et à son physique. Et un deuxième cas désignant sunnah comme loi ou coutume que le Prophète a dit, fait ou approuvé, exception faite de ses particularités physiques qu'il est nullement exigé de les acquérir.

Et la sunnah du deuxième sens concernant le statut légal de l'action, peut toucher plusieurs cas. Un sens légal, requis et recommandé.

Le sens légal institué pour s'opposer à l'innovation. Un autre sens recommandé et obligatoire contiennent le cultuel par opposition au légal. Et par opposition à l'obligatoire, nous avons le recommandé qui est exclusivement utilisé par le Fiqh.

Voilà un résumé, des avis officiels et dominants sur le sens du terme Sunnah. Et vous avez sûrement constaté la difficulté pour un novice de se faire son idée sur le sujet.

Alors, quand j'utilise le terme "obligatoire", c'est dans un contexte de relativité, c'est-à-dire, par rapport au conseillé et au recommandé en matière de Sunnah. Nous avons eu déjà quelques échanges sur le caractère révélé ou non de la tradition, et ma position n'a pas encore changé, et je dis "encore" parceque je suis prêt à changer d'avis, quand je suis convaincu.

Je vous expose donc un concept simple que j'utilise par rapport à la Sunnah, qui consiste en une série de tests.

1. Il faut que le hadîth émane du Coran. Exemple : les ablutions sont citées dans le Coran (mains, visage, tête, pieds). La tradition rajoute le lavement de la bouche, du nez et des oreilles.

2. Il faut que le hadîth donne le sens d'accroissement et non de réduction du Coran. Exemple : Ablutions citées dans le Coran, plus la bouche, le nez et les oreilles et non pas, par exemple, réduire les ablutions aux membres seulement.

3. La non observance du hadîth nuirait-elle au culte ? Exemple : Quelles seraient les conséquences de laisser les musulmans libres de choisir entre les ablutions citées dans le Coran et celles préconisées par la tradition. Peut-on faire autrement ?

Cette batterie de tests qui n'est pas exhaustive nous arrêtera sur le degré d'authenticité et d'autorité de la tradition. Donc, une sunnah, par rapport au culte, est obligatoire si elle passe les trois tests. Les deux premiers concernent la validité et le troisième éprouve l'autorité de la sunnah.

A titre d'exemple, les ablutions, la prière, le pèlerinage sont des commandements divins, mais leur pratique nous est parvenue par imitation à partir de la tradition. Peut-on faire ses ablutions, prier et pratiquer les rites du pèlerinage correctement sans faire appel à la tradition ? Si la réponse est non, alors la tadition devient obligatoire, et si la réponse est oui, la tradition perd de son autorité. Ce principe peut être appliqué à toutes les questions de culte évoquées par la sunnah.

Cordialement!



Merci encore pour la precision que tu met dans tes reponses , pardonne moi si en resumant tes dires j'en oublie quelques points , mais en gros tu rejette la Sunna qui contredit le Coran , mais aussi celle qui introduit de nouveaux concepts j'en deduis que tu rejette ( Antécheist, chatiment de la tombe , lapidation , ascension nocturne ..etc)?? .

Ensuite dans un dernier point tu semble tolerer la Sunna qui rajoute des details coherent ,je comprend particulierement ton approche puisque c'est vrai ou est le problème de se laver la bouche en plus des membres mentionné du Coran et d'ailleur je me demande bien a quoi aurait servit un tel ajout pour un Calif , au pire ce serait une erreur.


La ou je bloque unpeu c'est quand tu dis obligation soyons claires , insinue tu que celui qui ne pratique pas la Sunna obligatoire aura des Sayiate (mauvaises actions) et ainsi s'approche unpeu plus de l'enfer??


* Un dernier point, le pelerinage est bien definit dans le Coran et la Sunna contredit le pelerinage coranique n'as tu pas relever cette contradiction??
Revenir en haut Aller en bas
Nabil80

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Jeu 06 Juil 2017, 13:36

je vois l influence de mohamad shahrour dans vous argument mais mes amis vous avez exagéré un peu .
le dr sharoure n est pas extrémiste a ce point
on ne peut pas rayé le prophète Mouhamad de la carte de l islam pour ce dire coranique .
la suna quand il n est pas en contradiction avec le coran on ne peu pas la refusé.

Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 01:49

Salut Thedjezeyeri

Citation :
La ou je bloque un peu c'est quand tu dis obligation soyons claires , insinue tu que celui qui ne pratique pas la Sunna obligatoire aura des Sayiate (mauvaises actions) et ainsi s'approche un peu plus de l'enfer??

Là mon ami, tu touches à une question que je tourne et retourne depuis longtemps, la question de la relation entre Dieu et l'homme, et mieux encore, la décision impondérable de Dieu. J'ai une approche différente du classique, par rapport au châtiment, on en parlera une autre fois, si possible.

Mais je te laisse méditer ce récit si tu ne le connais pas déjà !

"Imaginons un enfant et un adulte dans le paradis et que les deux sont mort dans la vraie foi, mais l'adulte est placé à un niveau supérieur à l'enfant. Et l'enfant demandera à Dieu, « pourquoi vous avez donné à cet homme une place plus haute ? » Et Dieu répondra, « il a fait beaucoup de bonnes actions. » Alors l'enfant dira, « pourquoi m'avez vous laissé mourir jeune de sorte que j'aie été empêché de faire le bien ? » Dieu répondra, « j'ai su que vous grandiriez pécheur, donc il était meilleur pour vous de mourir enfant. » Alors les condamnés dans les profondeurs de l'enfer crient « pourquoi, O seigneur, n'avez-vous pas nous laisser mourir avant que nous soyons devenus des pécheurs ?"

Citation :
Un dernier point, le pelerinage est bien definit dans le Coran et la Sunna contredit le pelerinage coranique n'as tu pas relever cette contradiction??

En citant ces exemples, j'ai bien utilisé la condition "SI la sunna répond aux critères, alor..." pour laisser la liberté au lecteur de se faire sa propre idée.

La sunnah a t-elle vocation de contredire ? Sûrement non. Alors pourquoi cette constatation de contradiction ? Avons-nous tout compris ? Devrions-nous tout comprendre ? That's the question !

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 01:53

Nabil80 a écrit:
je vois l influence de mohamad shahrour dans vous argument mais mes amis vous avez exagéré un peu .
le dr sharoure n est pas extrémiste a ce point
on ne peut pas rayé le prophète Mouhamad de la carte de l islam pour ce dire coranique .
la suna quand il n est pas en contradiction avec le coran on ne peu pas la refusé.


Salut Nabil

Je ne crois pas avoir dis le contaire !

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
Nabil80

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 17:51

Thinkbig a écrit:
Nabil80 a écrit:
je vois l influence de mohamad shahrour dans vous argument mais mes amis vous avez exagéré un peu .
le dr sharoure n est pas extrémiste a ce point
on ne peut pas rayé le prophète Mouhamad de la carte de l islam pour ce dire coranique .
la suna quand il n est pas en contradiction avec le coran on ne peu pas la refusé.


Salut Nabil

Je ne crois pas avoir dis le contaire !

Cordialement!
tu as totalement raison mon ami
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 19:10

Nabil80 a écrit:
je vois l influence de mohamad shahrour dans vous argument mais mes amis vous avez exagéré un peu .
le dr sharoure n est pas extrémiste a ce point
on ne peut pas rayé le prophète Mouhamad de la carte de l islam pour ce dire coranique .
la suna quand il n est pas en contradiction avec le coran on ne peu pas la refusé.



Me concernant tu verra l'influence de beaucoup de penseurs , Shahrour en fait partie , mais pas que lui j'aime beaucoup lire les Mutazilites et puisqu'on est obligé de passer par les penseurs traditionels qui cite eux même les Mutazilites j'ai fini par faire un grand tour sur la pensée islamique.

Qui a parlé de rayer Muhammed?? Il est bien le Messager qui a apporté le Coran , comment veux tu que je raye une personne tout en croyant a son message. Mais ce que j'essaye de souligner est la difference entre le Muhammed coranique et Le M.ahomet du hadith.


*La sunna qui ne contredit pas le Coran doit d'abord être authenthifié par des methodes contemporaines. On discutera aprés si elle fait partie de la religion ou uniquement de l'histoire de la religion. Même si elle fait partie de la religion elle est uniquement surregatoire , parceque si non cela voudrait dire qu'on conaissait pas la religion avant l'authenthification de la Sunna.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 19:18

Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri

Citation :
La ou je bloque un peu c'est quand tu dis obligation soyons claires , insinue tu que celui qui ne pratique pas la Sunna obligatoire aura des Sayiate (mauvaises actions) et ainsi s'approche un peu plus de l'enfer??

Là mon ami, tu touches à une question que je tourne et retourne depuis longtemps, la question de la relation entre Dieu et l'homme, et mieux encore, la décision impondérable de Dieu. J'ai une approche différente du classique, par rapport au châtiment, on en parlera une autre fois,  si possible.

Mais je te laisse méditer ce récit si tu ne le connais pas déjà !

"Imaginons un enfant et un adulte dans le paradis et que les deux sont mort dans la vraie foi, mais        l'adulte est placé à un niveau supérieur à l'enfant. Et l'enfant demandera à Dieu, « pourquoi vous avez    donné à cet homme une place plus haute ? »  Et Dieu répondra, « il a fait beaucoup de bonnes actions. » Alors l'enfant dira, « pourquoi m'avez vous laissé mourir jeune de sorte que j'aie été empêché de faire le bien ? » Dieu répondra, « j'ai su que vous grandiriez pécheur, donc il était meilleur pour vous de mourir enfant. » Alors les condamnés dans les profondeurs de l'enfer crient « pourquoi, O seigneur, n'avez-vous  pas nous laisser mourir avant que nous soyons devenus des pécheurs ?"

Ton recit cher Thinkbig présuppose l'existence du Destin .pour moi reconnaitre le destin reviens a reconnaitre l'injustice de Dieu et l'inexistence du libre arbitre.


* Et bien je suis content que ton opinion n'est pas tranché quant au chatiment de ceux qui ne suivent pas La sunna ( et les non musulmans??).

Citation :
Un dernier point, le pelerinage est bien definit dans le Coran et la Sunna contredit le pelerinage coranique n'as tu pas relever cette contradiction??
Citation :


En citant ces exemples, j'ai bien utilisé la condition "SI la sunna répond aux critères, alor..." pour laisser la liberté au lecteur de se faire sa propre idée.

La sunnah a t-elle vocation de contredire ? Sûrement non. Alors pourquoi cette constatation de contradiction ? Avons-nous tout compris ? Devrions-nous tout comprendre ? That's the question !

Cordialement!


Soit , mais en attendant d'avoir compris doit on suivre le pelerinage coranique ou celui de la Sunna ?? En sachant que celui de la Sunna fait des centaines de morts a chaque année.
Revenir en haut Aller en bas
Nabil80

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 20:16

Thedjezeyri14 a écrit:
Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri



Là mon ami, tu touches à une question que je tourne et retourne depuis longtemps, la question de la relation entre Dieu et l'homme, et mieux encore, la décision impondérable de Dieu. J'ai une approche différente du classique, par rapport au châtiment, on en parlera une autre fois,  si possible.

Mais je te laisse méditer ce récit si tu ne le connais pas déjà !

"Imaginons un enfant et un adulte dans le paradis et que les deux sont mort dans la vraie foi, mais        l'adulte est placé à un niveau supérieur à l'enfant. Et l'enfant demandera à Dieu, « pourquoi vous avez    donné à cet homme une place plus haute ? »  Et Dieu répondra, « il a fait beaucoup de bonnes actions. » Alors l'enfant dira, « pourquoi m'avez vous laissé mourir jeune de sorte que j'aie été empêché de faire le bien ? » Dieu répondra, « j'ai su que vous grandiriez pécheur, donc il était meilleur pour vous de mourir enfant. » Alors les condamnés dans les profondeurs de l'enfer crient « pourquoi, O seigneur, n'avez-vous  pas nous laisser mourir avant que nous soyons devenus des pécheurs ?"

Ton recit cher Thinkbig présuppose l'existence du Destin .pour moi reconnaitre le destin reviens a reconnaitre l'injustice de Dieu et l'inexistence du libre arbitre.


* Et bien je suis content que ton opinion n'est pas tranché quant au chatiment de ceux qui ne suivent pas La sunna ( et les non musulmans??).

Citation :
Un dernier point, le pelerinage est bien definit dans le Coran et la Sunna contredit le pelerinage coranique n'as tu pas relever cette contradiction??
Citation :


En citant ces exemples, j'ai bien utilisé la condition "SI la sunna répond aux critères, alor..." pour laisser la liberté au lecteur de se faire sa propre idée.

La sunnah a t-elle vocation de contredire ? Sûrement non. Alors pourquoi cette constatation de contradiction ? Avons-nous tout compris ? Devrions-nous tout comprendre ? That's the question !

Cordialement!


Soit , mais en attendant d'avoir compris doit on suivre le pelerinage coranique ou celui de la Sunna ?? En sachant que celui de la Sunna fait des centaines de morts a chaque année.
pour le destin et le libre arbitre l homme a le choix dans certaines choses et d autres non, par exemple en ne choisie pas ses parents ni notre statut social durant notre enfance , mais on choisie la nature de notre relation avec nos parents et nous pouvons soit améliorer ou rendre plus pire notre statut social.
le destin c est les choses qui sont plus fort que nous, que nous puisons rien faire face a lui. c est un examan
وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِنَ الْخَوْفِ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِنَ الْأَمْوَالِ وَالْأَنْفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ * الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُمْ مُصِيبَةٌ قَالُوا إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ * أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِنْ رَبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ
هُمُ الْمُهْتَدُون

الَّذِي خَلَقَ الْمَوْتَ وَالْحَيَاةَ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْغَفُورُ
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 07 Juil 2017, 20:22

Nabil80 a écrit:

pour le destin et le libre arbitre l homme a le choix dans certaines  choses et d autres non, par exemple en ne choisie pas ses parents ni notre statut social durant notre enfance , mais on choisie la nature de notre relation avec nos parents et nous pouvons soit améliorer ou rendre plus pire notre statut social.
le destin c est  les choses qui sont plus fort que nous, que nous puisons rien faire face a lui. c est un examan  
وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِنَ الْخَوْفِ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِنَ الْأَمْوَالِ وَالْأَنْفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ * الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُمْ مُصِيبَةٌ قَالُوا إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ * أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِنْ رَبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ
هُمُ الْمُهْتَدُون

الَّذِي خَلَقَ الْمَوْتَ وَالْحَيَاةَ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْغَفُورُ


On ne peut pas voler , on ne peut pas vivre eternellement , on ne peut pas respirer sous l'eau tout cela n'est pas le destin , mais des lois de nature ou des consequence de plusieurs causes observable et qu'on peut expliquer et non le resultat d'une ecriture ou d'un chemin tracé à moins que pour toi le destin signifie justement ces lois et consequence de la nature on est alors d'accord. Me dire par exemple que l'age de ma mort est ecrit à l'avance on entre la dans tout un autre concept non observable , non justifiable , mais plutot dans l'absurde.
Revenir en haut Aller en bas
Nabil80

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Sam 08 Juil 2017, 13:59

Thedjezeyri14 a écrit:
Nabil80 a écrit:

pour le destin et le libre arbitre l homme a le choix dans certaines  choses et d autres non, par exemple en ne choisie pas ses parents ni notre statut social durant notre enfance , mais on choisie la nature de notre relation avec nos parents et nous pouvons soit améliorer ou rendre plus pire notre statut social.
le destin c est  les choses qui sont plus fort que nous, que nous puisons rien faire face a lui. c est un examan  
وَلَنَبْلُوَنَّكُمْ بِشَيْءٍ مِنَ الْخَوْفِ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِنَ الْأَمْوَالِ وَالْأَنْفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ * الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُمْ مُصِيبَةٌ قَالُوا إِنَّا لِلَّهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ * أُولَئِكَ عَلَيْهِمْ صَلَوَاتٌ مِنْ رَبِّهِمْ وَرَحْمَةٌ وَأُولَئِكَ
هُمُ الْمُهْتَدُون

الَّذِي خَلَقَ الْمَوْتَ وَالْحَيَاةَ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا ۚ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْغَفُورُ


On ne peut pas voler , on ne peut pas vivre eternellement , on ne peut pas respirer sous l'eau tout cela n'est pas le destin , mais des lois de nature ou des consequence de plusieurs causes observable et qu'on peut expliquer et non le resultat d'une ecriture ou d'un chemin tracé à moins que pour toi le destin signifie justement ces lois et consequence de la nature on est alors d'accord. Me dire par exemple que l'age de ma mort est ecrit à l'avance on entre la dans tout un autre concept non observable , non justifiable , mais plutot dans l'absurde.
le destin c est l ensemble des lois imposé a l univers dés la création. ces lois( physiques, géologiques , génétiques...) ne donnent pas une liberté total a l homme dans ses choix, celui qui est né aveugle c est pas son choix mais un destin imposé par certain lois génétiques. être né en syrie en pleine guerre c est pas un choix mais un destin imposé par certain lois psychologiques qui rend l homme plus monstrueux quand il s éloigne de la raison, tu n avais pas le choix d être dans ce monde ou non mais les lois de biologie ont imposé cette vérité ....
on a le choix de manger ce que en veut, obéir Dieu ou non , être un humain ou un monstre mais nous n avons pas un contrôle total de notre vie.
tu as parlé de la date de la mort , et tu as oublié la date de ta naissance que tu n as pas choisie.
ca change quoi que ta date de ta mort soit écrite a l avance ou elle est aléatoire ? pour moi rien , je prend les précautions pour avoir une vie saine mais je sais que ce n est pas une garantie a 100% pour vivre longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 31 Juil 2017, 07:49

Nabil80 a écrit:

le destin c est l ensemble des lois imposé a l univers dés la création. ces lois( physiques, géologiques , génétiques...) ne donnent pas une liberté total a l homme dans ses choix, celui qui est né aveugle c est pas son choix mais un destin imposé par certain lois génétiques. être né en syrie en pleine guerre c est pas un choix mais un destin imposé par certain lois psychologiques qui rend l homme plus monstrueux  quand il s éloigne de la raison, tu n avais pas le choix d être dans ce monde ou non  mais les lois de biologie ont imposé cette vérité ....
on a le choix de manger ce que en veut, obéir Dieu ou non  , être un humain ou un monstre mais nous n avons pas un contrôle total de notre vie.

On est d'accord.

Citation :

tu as parlé de la date de la mort , et tu as oublié la date de ta naissance que tu n as pas choisie.
ca change quoi que ta date de ta mort  soit écrite a l avance ou elle est aléatoire ? pour moi rien , je prend les précautions pour avoir une vie saine mais je sais que ce n est pas une garantie a 100% pour vivre longtemps.

mes parents , la sage femme , les comportement de ma mere pendant sa grossese et plus encore ce sont des paramètres qui ont contribué à la date de ma naissance .


Si ca change rien pour toi tant mieux , mais en est tu sur que cela ne change rien?? Même au niveau du subconscient? Moi je pense que les croyances ont un role a jouer dans notre facon d'agir . Ce n'est pas un hasard si la majorité des medecins musulmans tels qu'Avicienne etaient Mutazilites et rejetaient la perception traditionelle du destin , parceque pendant que eux faisaient d'incroyable effort pour defier la mort , les autres traditionalistes se repetaient entre eux que de toute facon l'heure de mort est ecrite à l'avance , tu es peut être moins affecté ,mais des fois c'est une question de seconde et de milimètres et le subconscient a un rôle a jouer .
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Ven 04 Aoû 2017, 19:18

Salut Thedjezeyeri

Citation :
Soit , mais en attendant d'avoir compris doit on suivre le pelerinage coranique ou celui de la Sunna ?? En sachant que celui de la Sunna fait des centaines de morts a chaque année.

Vous soulevez deux questions à la fois, celle du péché et celle du culte. Vous vous préoccupez de savoir s'il est licite ou illicite de suivre ou de ne pas suivre une tradition relative au culte (pèlerinage).

Ma réponse est basée sur le principe de la prééminence du licite à savoir, toutes les choses sont licites avant que Dieu nous dise qu'elles sont illicites. Et déclarer une chose illicite parceque le Coran n'en parle pas ou en parle autrement revient donc à nier le principe de la licéité originelle.

Ce principe, bien que reconnu des les législateurs, est savamment ignoré par le faqih parcequ'il lui restreint le droit d'interdire. Alors, les législateurs ont imposé un débat infécond sur l'acte autorisé (mubah) pour obliger le musulman à toujours se poser la question : ce que je vais faire est-il licite ou illicite ? Ici le législateur à encore oublié qu'un acte qui ne représente pas une infraction n'a rien à voir avec la loi (shar').

Pourquoi cette attitude ? Pour une raison de terminologie. En effet, les savants ont fait englober à la Loi Divine les règles de la croyance, de la foi, du social, du juriqique. Les savants semblent confondre le fondement qui est le principe avec son dérivé qui représente un effet, à vrai dire, ils mettent au même pied d'égalité la foi et le Loi. Alors que la foi concerne la relation homme-Dieu matérialisée par le culte, la loi quand à elle embrasse la vie de tous les jours des hommes dans leurs interactions sociales, économiques et comportementales. La foi a Dieu pour juge, et la Loi est rendue par les hommes représentant l'autorité.

C'est cette orientation exclusive du Fiq'h vers la pratique du culte ('ibada) qui est à l'origine de votre question.

Le culte est le marqueur de la religion et c'est ce qui la différencie de la politique ou de la philosophie. Il est aussi le révélateur historique des pratiques humaines, que les gardiens du temple ont projeté sur la religion.

Mais le culte, bien compris renvoi à l'intention et non au rituel. Quand on ne peut pas faire ses ablutions avec de l'eau, on a le droit de les faire à sec. Quand on ne peut pas faire les genouflexions pour prier, on peut les faire assis ou autrement. Quand on rate un rituel du pèlerinage, on peut se racheter autrement. Dans tous les cas, Dieu ne paraît pas trop regardant sur le rituel du culte, mais Dieu insiste sur l'intention de l'homme accomplissant le culte.

Ainsi, le fiq'h pour garder une main mise sur le culte s'est vu favoriser, à tort ou à raison, le rituel - comment pratiquer ?, au dépend du cultuel - pourquoi pratiquer ? C'est cette inclination du sens du culte qui a fait de l'ombre à l'esprit du culte et qui a favorisé son aspect pratique.

Pour conclure, je dirai que la licéité (halal) ne se décrète pas, mais elle est révélée, et la pratique de l'acte cultuel n'a pas à être catégorisée, car Dieu nous offre des dérogations par rapport au rituel et non au culte. Dieu nous permet de prier sans respecter le rituel des ablutions avec de l'eau (rituel), mais Il ne nous permet pas de prier sans l'intention de faire ses ablutions du tout (culte).

J'espère avoir répondu, dans la mesure de mes connaissances, à vos questions, un peu difficiles certes, mais à propos.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
la mouette




MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Lun 07 Aoû 2017, 06:59

Michael 1 a écrit:
Si "obéissez au Messager" signifiait "obéissez au Coran" alors pourquoi Dieu fait toujours une distinction en disant "obéissez à Allah et obéissez au Messager" ?

Par "obéissez au Messager" vous entendez "obéissez au Coran"...

Alors par "obéissez à Allah" vous entendez quoi ? ...

Moi par "obéissez à Allah" j'entend "obéissez à la parole d'Allah (le Saint Coran)

Et par "obéissez au Messager" j'entend "obéissez à la parole du Messager (les Hadiths)"

Les versets sont clairs mes frères, arrêtez d'interpréter bizarrement, le Saint Coran nous dit parfois " et si vous ne savez pas referez-vous aux gens du livre", croyez-vous que Dieu nous interdirait de nous référer au Sceau des Prophètes (pslf) ?  

Coran 4:59
SX,35-36
Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).


Coran 3:64
Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident.


Coran 33:36
Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.


Coran 4:65
Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence].


Coran 53:3-4
3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.



Coran 33:21
En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.

Salam.

Dieu loge Son message où Il veut. C'est écrit! Et je trouve que la sourate 80 l'illustre bien...!
Les messagers ne sont pas toujours à suivre...( tous les messager ne sont pas nobles et vertueux...)
C'est pourquoi celui-là, on peut le suivre dans son effort vers Dieu qui s'appuie sur le message apporté...
Le prophète avère le message .

Muhammad, paix et bénédictions de Dieu sur lui, est messager de Dieu et le sceau(?) des prophètes .
Mais tel que je comprend le verset 40,SXXXIII, Muhammad n'est le père (spirituel) d'aucun de vos mâles! Serait -ce à dire que Muhammad n'est pas le père de nos inspirations et aspiration??!
Je témoigne, avec ceux qui témoignent, que le Coran est parole de Dieu, et qu'elle s'avère dans le vrai.

Avis à titre personnel, les haddiths ne sont que conjectures sur ce que le Prophète aurait dit, 200 ans après sa mort...ils peuvent être véridiques ou non. Et ce n'est pas parce qu'une majorité se base sur sa véracité que ce soit vrai.
Par contre, la Parole de Dieu est Vérité.

Dis: "En est-il un parmis vos associés qui guide au Vrai?"
Dis: " Or Dieu guide au Vrai.
Alors Celui qui guide aux vrai n'a-t-il pas les titres les plus vrais à être suivi (si!),
ou celui qui bien ne se guide, sauf à être lui-même guidé?
Qu'avez -vous donc? Comment jugez-vous?"
Mais la plupart d'entre-eux ne suivent qu'une conjecture. Or la conjecture ne dispense en rien du Vrai
- Dieu est Connaissant de ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Mer 09 Aoû 2017, 06:45

Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri

Citation :
Soit , mais en attendant d'avoir compris doit on suivre le pelerinage coranique ou celui de la Sunna ?? En sachant que celui de la Sunna fait des centaines de morts a chaque année.

Vous soulevez deux questions à la fois, celle du péché et celle du culte. Vous vous préoccupez de savoir s'il est licite ou illicite de suivre ou de ne pas suivre une tradition relative au culte (pèlerinage).

Ma réponse est basée sur le principe de la prééminence du licite à savoir, toutes les choses sont licites avant que Dieu nous dise qu'elles sont illicites. Et déclarer une chose illicite parceque le Coran n'en parle pas ou en parle autrement revient donc à nier le principe de la licéité originelle.

Ce principe, bien que reconnu des les législateurs, est savamment ignoré par le faqih parcequ'il lui restreint le droit d'interdire. Alors, les législateurs ont imposé un débat infécond sur l'acte autorisé (mubah) pour obliger le musulman à toujours se poser la question : ce que je vais faire est-il licite ou illicite ? Ici le législateur à encore oublié qu'un acte qui ne représente pas une infraction n'a rien à voir avec la loi (shar').

Pourquoi cette attitude ? Pour une raison de terminologie. En effet, les savants ont fait englober à la Loi Divine les règles de la croyance, de la foi, du social, du juriqique. Les savants semblent confondre le fondement qui est le principe avec son dérivé qui représente un effet, à vrai dire, ils mettent au même pied d'égalité la foi et le Loi. Alors que la foi concerne la relation homme-Dieu matérialisée par le culte, la loi quand à elle embrasse la vie de tous les jours des hommes dans leurs interactions sociales, économiques et comportementales. La foi a Dieu pour juge, et la Loi est rendue par les hommes représentant l'autorité.

C'est cette orientation exclusive du Fiq'h vers la pratique du culte ('ibada) qui est à l'origine de votre question.

Le culte est le marqueur de la religion et c'est ce qui la différencie de la politique ou de la philosophie. Il est aussi le révélateur historique des pratiques humaines, que les gardiens du temple ont projeté sur la religion.

Mais le culte, bien compris renvoi à l'intention et non au rituel. Quand on ne peut pas faire ses ablutions avec de l'eau, on a le droit de les faire à sec. Quand on ne peut pas faire les genouflexions pour prier, on peut les faire assis ou autrement. Quand on rate un rituel du pèlerinage, on peut se racheter autrement. Dans tous les cas, Dieu ne paraît pas trop regardant sur le rituel du culte, mais Dieu insiste sur l'intention de l'homme accomplissant le culte.  

Ainsi, le fiq'h pour garder une main mise sur le culte s'est vu favoriser, à tort ou à raison, le rituel - comment pratiquer ?, au dépend du cultuel - pourquoi pratiquer ? C'est cette inclination du sens du culte qui a fait de l'ombre à l'esprit du culte et qui a favorisé son aspect pratique.

Pour conclure, je dirai que la licéité (halal) ne se décrète pas, mais elle est révélée, et la pratique de l'acte cultuel n'a pas à être catégorisée, car Dieu nous offre des dérogations par rapport au rituel et non au culte. Dieu nous permet de prier sans respecter le rituel des ablutions avec de l'eau (rituel), mais Il ne nous permet pas de prier sans l'intention de faire ses ablutions du tout (culte).

J'espère avoir répondu, dans la mesure de mes connaissances, à vos questions, un peu difficiles certes, mais à propos.

Cordialement!


Merci beaucoup cher Thinkbig , vous avez dit ce que j'avais envie de dire , mais d'une façon définitivement plus élégante.
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Mer 09 Aoû 2017, 13:07



Thinkbig a écrit:
Ma réponse est basée sur le principe de la prééminence du licite à savoir, toutes les choses sont licites avant que Dieu nous dise qu'elles sont illicites. Et déclarer une chose illicite parce que le Coran n'en parle pas ou en parle autrement revient donc à nier le principe de la licéité originelle.

Tout juste, et une interdiction doit reposer sur des preuves scripturales évidentes et non sur une suite de raisonnements plus ou moins extravagants.

Thinkbig a écrit:
Ce principe, bien que reconnu des les législateurs, est savamment ignoré par le faqih parcequ'il lui restreint le droit d'interdire. Alors, les législateurs ont imposé un débat infécond sur l'acte autorisé (mubah) pour obliger le musulman à toujours se poser la question : ce que je vais faire est-il licite ou illicite ? Ici le législateur à encore oublié qu'un acte qui ne représente pas une infraction n'a rien à voir avec la loi (shar').

Ce ne sont pas tous les Ulémas qui pratiquent ainsi, mais si tu fais références aux wahabites par exemple, alors oui, cela est malheureusement vrai.


Thinkbig a écrit:
Mais le culte, bien compris renvoi à l'intention et non au rituel. Quand on ne peut pas faire ses ablutions avec de l'eau, on a le droit de les faire à sec. Quand on ne peut pas faire les genouflexions pour prier, on peut les faire assis ou autrement. Quand on rate un rituel du pèlerinage, on peut se racheter autrement. Dans tous les cas, Dieu ne paraît pas trop regardant sur le rituel du culte, mais Dieu insiste sur l'intention de l'homme accomplissant le culte.


"Chaque oeuvre vaut d'après son intention". 

Thinkbig a écrit:
Dieu nous permet de prier sans respecter le rituel des ablutions avec de l'eau (rituel), mais Il ne nous permet pas de prier sans l'intention de faire ses ablutions du tout (culte).

Idem. Si cela pouvait être compris ...
Revenir en haut Aller en bas
Oz30

avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Dim 13 Aoû 2017, 15:55

Thinkbig a écrit:
Salut Thedjezeyeri

J'utilise ces termes pour différencier les aspects de la sunnah et remettre la conduite du Prophète dans son contexte.

C'est quoi une sunnah obligatoire ? Pour simplifier, prenons l'exemple des ablutions pour la prière. C'est une prescription divine que de se laver les mains, le visage, les pieds, mais qu'en est-il du lavement de la bouche, du nez et des oreilles ? Peut-on s'en passer pour prier ? Si la réponse est non, alors les lavements de la bouche, du nez et des oreilles sont alors obligatoires. Et si c'est une pratique prise du Prophète, alors c'est une sunnah obligatoire.

Une sunnah recommandée, peut être la prière surérogatoire qui peut avoir des mérites bien que sa non observance ne constitue pas un péché.

Une sunnah coutumière, est tout ce qui n'a pas de rapport au culte et à la religion et tout ce qui est ni obligatoire, ni recommandé. Les vêtements, les cheveux, le bois d'araq (siwak), les aliments, etc., tout ce qui se rapporte aux coutumes de l'époque et que le Prophète faisait ou ne faisait pas.

Voilà grossièrement comment je raisonne pour ces cas.

Cordialement!

Je trouve que tes paroles sont très intéressantes !
Je me pose beaucoup de question sur la "Sunnah" et sincèrement je me penche beaucoup plus sur ton interprétation

Du coup, tu penses que c'est obligatoire pour un homme de ne pas faire la bise à une femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   Dim 13 Aoû 2017, 16:34

Oz30 a écrit:
[...] Du coup, tu penses que c'est obligatoire pour un homme de ne pas faire la bise à une femme ?

As salam aleykum cher Oz30.

Pour ce genre de question, sans faire appel à la sunna, je raisonne pour moi-même de cette façon :

Je m'abstiens de faire la bise aux femmes qui ne sont pas mes soeurs,ma mère, ma femme etc...
Car cela va dans le sens de ne pas risquer de susciter une attirance qui serait illicite si elle se concrétisait en une relation plus poussée.
Donc c'est plus une sécurité préventive.

Comme éviter certains regards.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'obligation de suivre la Sunna   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'obligation de suivre la Sunna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'obligation de suivre l'Imam
» L'obligation de se Conformer à la Sunna (Ibn Baz)
» La source de la législation du prêche et de l'adoration est le Coran et la Sunna
» La Sunna complète le Coran
» Ne pas retarder l'obligation du Hajj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: Salon pour Musulmans et personnes en recherche-
Sauter vers: