Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme

Aller en bas 
AuteurMessage
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme   Lun 31 Juil 2017 - 20:42

31.07.2017

je voulais partager avec nos frères cet article que je trouve très intéressant et qui aborde certaines dérives  de nos frères dit "salafis"

voir  ce lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

je résume donc les points les plus importants :

1-S'’interdire de suivre l’une des 04 écoles
Nous savons par contre que toutes ces écoles sont fondées sur le Coran et la Sounnah . Or, tout le monde n’est pas juriste, et tout le monde, loin de là, n’a ni les outils ni la connaissance nécessaire ni même l’accès aux ouvrages de référence pour déduire seul les règles des Textes ! C’est pour cela que le suivi d’une école reconnue ou d’un Imam compétent et bien formé, est recommandé pour Mr Tout le monde ainsi que les profanes .
Précisons sur ce point précis que le au mimétisme que condamne le Coran,  consiste lui à  prendre pour modèle la personne pas suffisamment instruite au niveau religieux ou pas assez compétente
à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme   Lun 31 Juil 2017 - 21:35

...suite

SKIPEER a écrit:
2-Le fanatisme vis-à-vis des cheikhs:
En pensant que quiconque adopte un avis contraire à son cheikh ou à sa voie est dans l’erreur ou suit sa passion.

3-Le fait de se montrer ferme ou intransigeant dans des sujets secondaires
. (Trop de rigorisme)
c'est le fait de se montrer très ferme dans les sujets de divergences dans la religion or la fermeté n’est requise qu’en ce qui concerne les fondamentaux

4-La tendance au littéralisme, c’est-à-dire à se focaliser sur le sens littéral des Textes, au dépend de leur sens " "Entre la lettre et l'esprit"
.

5-L’exagération dans  le fait de qualifier beaucoup de pratiques d’innovations  alors qu’elles ne le sont pas
.
  Comme par exemple certains salafistes qui qualifient l’utilisation du chapelet  pour le dhikr, ou le fait de réciter le Coran ou d’invoquer Allah en groupe, ou le fait de lever ses mains lors des invocations, d’innovations et ceux qui pratiquent cela d’innovateurs. Or , on ne peut qualifier d’innovation qu’une pratique qui ne s’appuie sur aucun Texte . Le pire est lorsqu’au nom de ces sujets, les frères se lient ou se fâchent les uns les autres [al wala wal bara], et cela constitue une véritable innovation, qui a pour conséquence de diviser les rangs et de susciter l’inimité.

6-Le fait d’élargir les domaines des grands péchés et des interdits
. Comme le fait de juger que celui qui rase sa barbe est un pervers dont on ne peut accepter le témoignage, ou pire de remettre sa foi en cause ; ou encore le fait de considérer qu’écouter de la musique est un péché capital. Il y a dans l’Islam des sujets de consensus et d’autres qui font l’objet de divergences, comme il y a des actes qui remettent en cause l’Islam de la personne, et d’autres qui sont des péchés majeurs et d’autres qui sont des péchés mineurs. Si rendre licite ce qu’Allah a interdit est au minimum un péché capital, interdire ce qu’Il a autorisé en est un également. Tout mettre au même niveau contribue à semer la confusion dans l’esprit des musulmans et à donner à tous une image déformée de notre religion.

7-La critique destructive des savants qui ne reconnaissent pas leur voie
.
 Il y a une critique constructive, qui vise la réforme et qui fait partie de la nassiha(conseil) obligatoire. Mais il y a une autre critique destructive qui vise à humilier la personne, en concentrant son regard sur ses présumées erreurs en se taisant sur ses qualités nombreuses, ses œuvres et ses efforts au service d’Allah et de sa religion. Ce genre de critique s’appelle en arabe al fadiha. Certains choyoukhs de ce courant, au nom de la dénonciation des erreurs et au moyen de la réplique (radd) systématique, n’ont épargné que peu de nos savants. Même l’Imam Al Nawawi et le hafidh IbnHajar sont passés sous le feu de leurs critiques .

8-La non ou mauvaise prise en compte du contexte.
la propagation  de fatwas qui proviennent d’autres régions du monde, et qui ont été éditées à destination d’autres populations avec leurs propres histoires et leurs propres cultures. Citons par exemple l’interdiction faite à la femme musulmane de conduire, ou l’obligation pour elle de couvrir son visage et ses mains etc....
Sur ce point  l’Imam al Shafii est connu pour avoir eu deux madhab (voies) : son école de Bagdad et son école du Caire. En effet, face à des populations et un contexte différents, loin de se renier, l’Imam al Shafii a dû revoir beaucoup de ses avis qui n’étaient pas adaptés à la nouvelle situation. Le juriste doit en effet prendre en considération le contexte  et les coutumes locales  dans l’émission de ses avis. Ibn al Qayyim résume cela en disant que le faqih est celui qui arrive à concilier les Textes à la réalité du terrain, et que chaque époque a ses règles.


_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme   Lun 31 Juil 2017 - 21:39

As salam aleykum cher Skipeer.

J'ai scindé ton message d'introduction en 2 car :

LA CHARTE a écrit:
Les messages introductifs d'un nouveau sujet, eux, ne doivent pas dépasser 15 lignes et ont pour but d'annoncer le sujet : ils seront rappelés au début de chaque nouvelle page du sujet.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme   Lun 31 Juil 2017 - 22:51

Cyril 84 a écrit:
As salam aleykum cher Skipeer.

J'ai scindé ton message d'introduction en 2 car :

LA CHARTE a écrit:
Les messages introductifs d'un nouveau sujet, eux, ne doivent pas dépasser 15 lignes et ont pour but d'annoncer le sujet : ils seront rappelés au début de chaque nouvelle page du sujet.
Faute d'inattention frère Cyril Embarassed  et pourtant moi qui fut un temps modérateur !!

  pour avoir corrige !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre « salafisme » et « modernisme » : le salafisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le conflit entre Wallons et Flamands
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?
» Le "salam" entre homme et femme
» Entre l'inspir et l'expir
» bien etre entre anneau et sleeve?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: