Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 le "Issa" du coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serena57

avatar


MessageSujet: le "Issa" du coran   Dim 13 Aoû 2017, 20:17

13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Lun 14 Aoû 2017, 02:12

Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.


Le Coran ne parle pas de la ville de naissance de Muhamed , ni du nom de ses parents , ne cite pas les noms de ses disciples et les details de son déces sont inexistants ..... alors finalement selon toi Le Muhamed du Coran est un fake ??
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Lun 14 Aoû 2017, 05:07

Thedjezeyri14 a écrit:
Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.


Le Coran ne parle pas de la ville de naissance de Muhamed , ni du nom de ses parents , ne cite pas les noms de ses disciples et les details de son déces sont inexistants ..... alors finalement selon toi Le Muhamed du Coran est un fake ??

mais la sunna vient compenser les manquements du coran, qu'en n'est il d'Issa ??
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Lun 14 Aoû 2017, 12:30

Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.

Le Coran parle des prophètes Zacharie et Jean le Baptiste(pbse) qui était proche de Jésus(pbsl) :

1. Kaf, Ha, Ya, Ain, Sad.

2. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie.

3. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète,

4. et dit: ‹Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, ô mon Seigneur.

5. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après mois. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant

6. qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit agréable, ô mon Seigneur›.

7. "Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme".

8. Et [Zacharie dit]: "Ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse?"

9. [Allah] lui dit: "Ainsi sera-t-il! Ton Seigneur a dit: "Ceci m'est facile. Et avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien".

10. "Ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe". "Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant.

11. Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur fit signe de prier matin et soir.

12. ..."Ô Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora)!" Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant,

13. ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux,

14. et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.

15. Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant!
Sourate 19


Dans la Sourate 19 qui porte le nom de "Marie".



Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Lun 14 Aoû 2017, 21:35

salamsam a écrit:
Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.

Le Coran parle des prophètes Zacharie et Jean le Baptiste(pbse) qui était proche de Jésus(pbsl) :

1. Kaf, Ha, Ya, Ain, Sad.

2. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie.

3. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète,

4. et dit: ‹Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, ô mon Seigneur.

5. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après mois. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant

6. qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit agréable, ô mon Seigneur›.

7. "Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme".

8. Et [Zacharie dit]: "Ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse?"

9. [Allah] lui dit: "Ainsi sera-t-il! Ton Seigneur a dit: "Ceci m'est facile. Et avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien".

10. "Ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe". "Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant.

11. Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur fit signe de prier matin et soir.

12. ..."Ô Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora)!" Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant,

13. ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux,

14. et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.

15. Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant!
Sourate 19


Dans la Sourate 19 qui porte le nom de "Marie".




c'est tout???
si on veux connaitre la profession de Zacharie, le nom de la tribut à laquelle il appartient, le nom de sa femme et le lien de cette dernière avec Marie mère du Christ, quel livre doit on consulter???
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Lun 14 Aoû 2017, 22:01

Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.

Je ne crois pas que le Coran ait jamais eu pour vocation de raconter l'histoire de Jésus. Le Coran rappelle quel éminent prophète il était, sa naissance miraculeuse, etc. Il nous précise aussi qu'il n'est pas réellement Fils de Dieu, ce en quoi il corrige la vision des chrétiens. C'est pour cela que je dis qu'Issa et Jésus ne font qu'un. Simplement, le Coran et les Évangiles ne sont pas d'accord sur certains points...
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Lun 14 Aoû 2017, 22:03

Serena57 a écrit:


c'est tout???
si on veux connaitre la profession de Zacharie, le nom de la tribut à laquelle il appartient, le nom de sa femme et le lien de cette dernière avec Marie mère du Christ, quel livre doit on consulter???

En quoi cela nous aide-t-il a découvrir Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 00:38

Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.
tu n'as pas fais des recherches quand tu étais musulmane ? c'est bien dommage !!


je t'invite donc a lire attentivement ce lien qui t'expliquera la vision des musulmans sur Jésus paix sur lui et je retiens de cet excellent

article ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le message que Dieu chargea Jésus d'apporter aux Fils d'Israël fut une thérapie à la situation dans laquelle se trouvaient ceux-ci. En effet, si la situation avait seulement demandé que Dieu rappelle aux Fils d'Israël leurs devoirs à Son égard, Il aurait envoyé des prophètes semblables à ceux dépêchés de par le passé : Ezéchiel, Isaïe, Jérémie. Mais la situation des Fils d'Israël demandait beaucoup plus qu'un seul rappel ; elle était, en ces années là, beaucoup plus complexe que dans les années  600. Face aux interprétations hellénisantes des Écritures, face aux doutes et aux interrogations, face au joug de l'oppresseur romain, il fallait un prophète-messager doté d'une personnalité particulière ; un messager confirmant la Loi mais rappelant qu'elle est autant rituel que spirituel ; un messager pouvant, avec la Permission de Dieu, faire par des miracles ce dont même les savoir-faire qui fascinaient tant n'étaient pas capables. Ce messager fut Jésus fils de Marie.


Mais malgré ces changements, Jésus n'enseigna jamais à ses disciples qu'ils devaient cesser complètement de suivre la loi mosaïque. Il enseigna qu'il n'était pas venu abroger les livres de la Torah ou des Neviim, mais l'accomplir, c'est-à-dire rendre complète leur application concrète : "N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi [la Torah], ou les Prophètes [Neviim] ! Je ne suis pas venu abroger, mais accomplir !" (Matthieu 5/17). Jésus était venu rappeler que suivre la Loi ne consiste pas, comme une grande partie des gens s'étaient mis à le faire à son époque, à pratiquer superficiellement les rites et à répéter les prières, mais que cela consistait à suivre le rituel aussi bien qu'à développer le spirituel. Aussi rappelait-il à ses disciples qu'ils devaient observer les prescriptions rituelles mais également purifier leur cœur des impuretés spirituelles, en y insufflant l'Amour de Dieu et en cessant de s'enorgueillir par rapport à son prochain, quel qu'il soit.
Ce qu'il reprochait aux docteurs de la Loi et à la classe sacerdotale, c'était justement leur pratique par trop superficielle de cette Loi, sans jamais en pénétrer le contenu spirituel. Selon lui, les Pharisiens nettoyaient bien l'extérieur comme le demandait la Loi, mais négligeaient de purifier leur cœur des impuretés telles que l'hypocrisie, l'ostentation, la dureté ; or la véritable observance de la Loi consiste à purifier l'extérieur du corps et des ustensiles mais aussi l'intérieur du cœur.


L'Evangile de Jésus qu'évoque le Coran était l'enseignement de Jésus, un enseignement oral (cf. Al-Jawâb us-sahîh 1/310, 2/10), destiné à compléter l'enseignement des écrits révélés aux autres prophètes envoyés avant lui aux Fils d'Israël.
La Bonne Nouvelle – l'Evangile – désignait à l'origine cette annonce que Jésus faisait partout lorsqu'il prêchait : la Bonne Nouvelle du Pardon et de la proximité de l'établissement du Royaume de Dieu sur Terre. "Le Royaume de Dieu s'est approché !" attribuent à Jésus les textes actuels des Evangiles, qui lui font dire également qu'à son époque "tous les royaumes gisent au pouvoir de Satan" (Matthieu 4/8-9).
"Le Royaume de Dieu" est soit un système où, non, bien sûr, Dieu ne règne pas par des intermédiaires humains, où, non, certains hommes ne règnent pas non plus au nom de Dieu, mais où les hommes vivent en se référant à une somme de normes ayant une origine divine : ils lisent ces normes, les comprennent, les interprètent et en font une application rationnelle en fonction du lieu et du temps où ils se trouvent.
"Le Royaume de Dieu" peut également désigner l'Au-delà : Jésus voulait alors dire que la fin du monde et la venue de la vie dernière sont proches.

Ainsi, à l'origine le terme "évangile" n'était rien d'autre qu'une traduction de "la Bonne Nouvelle" qu'annonça Jésus. Il fut ensuite peu à peu utilisé pour nommer les biographies de Jésus, qui renferment un certain nombre d'actions et de propos attribués au Messie.



Dans les Evangiles disponibles aujourd'hui, ce personnage aussi important qu'énigmatique se trouve mentionné sous le nom de "Paraclet". Or, Jésus, qui parlait l'araméen, a assurément utilisé un autre mot. Si le terme original est aujourd'hui perdu, les quatre caractéristiques annoncées par Jésus demeurent néanmoins, fondamentales pour tenter de cerner la personnalité de celui qu'il voulait annoncer ainsi. Un point qu'il est important de relever est que Jésus a dit : "Il ne pourra venir que si je m'en vais". Or, selon les Evangiles canoniques, le Saint-Esprit était déjà venu plusieurs fois avant le départ de Jésus : sur Marie (voir Luc 1/35) ; sur Siméon, l'homme qui alla voir Jésus dans le temple de Jérusalem (voir Luc 2/25) ; et surtout sur les disciples de Jésus quand ils furent envoyés par leur maître prêcher la proximité du Royaume de Dieu (voir Matthieu 10/20, et aussi Marc 13/11). Ce passage des Evangiles canoniques ne désigne donc en réalité que l'annonce, faite par Jésus, de la venue après lui d'un homme qui sera un messager de Dieu comme lui, qui n'enseignera que "ce qu'il aura entendu de Dieu", qui "enseignera aux hommes des choses qu'ils ne pouvaient encore comprendre" à l'époque de Jésus et qui "leur montrera qu'ils se trompent au sujet du péché". Les musulmans y voient donc la même chose que ce que le verset coranique relate de Jésus : l'annonce de la venue de Ahmad, de son autre nom Muhammad. "Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré, qu'ils trouvent mentionné auprès d'eux dans la Torah et l'Evangile. Il leur ordonne ce qui est convenable, les empêche de ce qui est mal, leur permet les choses excellentes, leur interdit les choses mauvaises..." (Coran 7/157).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 09:14

SKIPEER a écrit:
Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.
tu n'as pas fais des recherches quand tu étais musulmane ? c'est bien dommage !!


je t'invite donc a lire attentivement ce lien qui t'expliquera la vision des musulmans sur Jésus paix sur lui et je retiens de cet excellent

article ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le message que Dieu chargea Jésus d'apporter aux Fils d'Israël fut une thérapie à la situation dans laquelle se trouvaient ceux-ci. En effet, si la situation avait seulement demandé que Dieu rappelle aux Fils d'Israël leurs devoirs à Son égard, Il aurait envoyé des prophètes semblables à ceux dépêchés de par le passé : Ezéchiel, Isaïe, Jérémie. Mais la situation des Fils d'Israël demandait beaucoup plus qu'un seul rappel ; elle était, en ces années là, beaucoup plus complexe que dans les années  600. Face aux interprétations hellénisantes des Écritures, face aux doutes et aux interrogations, face au joug de l'oppresseur romain, il fallait un prophète-messager doté d'une personnalité particulière ; un messager confirmant la Loi mais rappelant qu'elle est autant rituel que spirituel ; un messager pouvant, avec la Permission de Dieu, faire par des miracles ce dont même les savoir-faire qui fascinaient tant n'étaient pas capables. Ce messager fut Jésus fils de Marie.


Mais malgré ces changements, Jésus n'enseigna jamais à ses disciples qu'ils devaient cesser complètement de suivre la loi mosaïque. Il enseigna qu'il n'était pas venu abroger les livres de la Torah ou des Neviim, mais l'accomplir, c'est-à-dire rendre complète leur application concrète : "N'allez pas croire que je sois venu abroger la Loi [la Torah], ou les Prophètes [Neviim] ! Je ne suis pas venu abroger, mais accomplir !" (Matthieu 5/17). Jésus était venu rappeler que suivre la Loi ne consiste pas, comme une grande partie des gens s'étaient mis à le faire à son époque, à pratiquer superficiellement les rites et à répéter les prières, mais que cela consistait à suivre le rituel aussi bien qu'à développer le spirituel. Aussi rappelait-il à ses disciples qu'ils devaient observer les prescriptions rituelles mais également purifier leur cœur des impuretés spirituelles, en y insufflant l'Amour de Dieu et en cessant de s'enorgueillir par rapport à son prochain, quel qu'il soit.
Ce qu'il reprochait aux docteurs de la Loi et à la classe sacerdotale, c'était justement leur pratique par trop superficielle de cette Loi, sans jamais en pénétrer le contenu spirituel. Selon lui, les Pharisiens nettoyaient bien l'extérieur comme le demandait la Loi, mais négligeaient de purifier leur cœur des impuretés telles que l'hypocrisie, l'ostentation, la dureté ; or la véritable observance de la Loi consiste à purifier l'extérieur du corps et des ustensiles mais aussi l'intérieur du cœur.


L'Evangile de Jésus qu'évoque le Coran était l'enseignement de Jésus, un enseignement oral (cf. Al-Jawâb us-sahîh 1/310, 2/10), destiné à compléter l'enseignement des écrits révélés aux autres prophètes envoyés avant lui aux Fils d'Israël.
La Bonne Nouvelle – l'Evangile – désignait à l'origine cette annonce que Jésus faisait partout lorsqu'il prêchait : la Bonne Nouvelle du Pardon et de la proximité de l'établissement du Royaume de Dieu sur Terre. "Le Royaume de Dieu s'est approché !" attribuent à Jésus les textes actuels des Evangiles, qui lui font dire également qu'à son époque "tous les royaumes gisent au pouvoir de Satan" (Matthieu 4/8-9).
"Le Royaume de Dieu" est soit un système où, non, bien sûr, Dieu ne règne pas par des intermédiaires humains, où, non, certains hommes ne règnent pas non plus au nom de Dieu, mais où les hommes vivent en se référant à une somme de normes ayant une origine divine : ils lisent ces normes, les comprennent, les interprètent et en font une application rationnelle en fonction du lieu et du temps où ils se trouvent.
"Le Royaume de Dieu" peut également désigner l'Au-delà : Jésus voulait alors dire que la fin du monde et la venue de la vie dernière sont proches.

Ainsi, à l'origine le terme "évangile" n'était rien d'autre qu'une traduction de "la Bonne Nouvelle" qu'annonça Jésus. Il fut ensuite peu à peu utilisé pour nommer les biographies de Jésus, qui renferment un certain nombre d'actions et de propos attribués au Messie.



Dans les Evangiles disponibles aujourd'hui, ce personnage aussi important qu'énigmatique se trouve mentionné sous le nom de "Paraclet". Or, Jésus, qui parlait l'araméen, a assurément utilisé un autre mot. Si le terme original est aujourd'hui perdu, les quatre caractéristiques annoncées par Jésus demeurent néanmoins, fondamentales pour tenter de cerner la personnalité de celui qu'il voulait annoncer ainsi. Un point qu'il est important de relever est que Jésus a dit : "Il ne pourra venir que si je m'en vais". Or, selon les Evangiles canoniques, le Saint-Esprit était déjà venu plusieurs fois avant le départ de Jésus : sur Marie (voir Luc 1/35) ; sur Siméon, l'homme qui alla voir Jésus dans le temple de Jérusalem (voir Luc 2/25) ; et surtout sur les disciples de Jésus quand ils furent envoyés par leur maître prêcher la proximité du Royaume de Dieu (voir Matthieu 10/20, et aussi Marc 13/11). Ce passage des Evangiles canoniques ne désigne donc en réalité que l'annonce, faite par Jésus, de la venue après lui d'un homme qui sera un messager de Dieu comme lui, qui n'enseignera que "ce qu'il aura entendu de Dieu", qui "enseignera aux hommes des choses qu'ils ne pouvaient encore comprendre" à l'époque de Jésus et qui "leur montrera qu'ils se trompent au sujet du péché". Les musulmans y voient donc la même chose que ce que le verset coranique relate de Jésus : l'annonce de la venue de Ahmad, de son autre nom Muhammad. "Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré, qu'ils trouvent mentionné auprès d'eux dans la Torah et l'Evangile. Il leur ordonne ce qui est convenable, les empêche de ce qui est mal, leur permet les choses excellentes, leur interdit les choses mauvaises..." (Coran 7/157).

ma question était pourtant clair, je voulais des infos en se basant uniquement sur ce que dit le coran sur ce "Issa" que les musulmans veulent faire passer pour le vrais Jésus Christ, or tu me cites des passages des Evangiles en les tournant à ta sauce pour les faire coincider avec ce personnage fictif ......
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 09:15

OlivierV a écrit:
Serena57 a écrit:


c'est tout???
si on veux connaitre la profession de Zacharie, le nom de la tribut à laquelle il appartient, le nom de sa femme et le lien de cette dernière avec Marie mère du Christ, quel livre doit on consulter???

En quoi cela nous aide-t-il a découvrir Dieu ?

le fait que le coran est un livre incomplet ne te gène pas???
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 13:42

Serena57 a écrit:
OlivierV a écrit:


En quoi cela nous aide-t-il a découvrir Dieu ?

le fait que le coran est un livre incomplet ne te gène pas???

Mais en quoi le Coran est-il incomplet ? Il rappelle l'essentiel. A savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu que nous devons adorer. Que Dieu fait miséricorde à tout pécheur qui se repent. Que nous allons être "jugés" au jour de la rétribution. Qu'il y a bien eu auparavant des Prophètes et des Messagers. Que nous allons ressusciter. Il nous rappelle la nécessité de prier, la nécessité de donner de notre superflu pour les plus démunis. Il nous rappelle sur ce qui est bon pour nous et sur ce qui ne l'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 13:49

OlivierV a écrit:
Serena57 a écrit:


le fait que le coran est un livre incomplet ne te gène pas???

Mais en quoi le Coran est-il incomplet ? Il rappelle l'essentiel. A savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu que nous devons adorer. Que Dieu fait miséricorde à tout pécheur qui se repent. Que nous allons être "jugés" au jour de la rétribution. Qu'il y a bien eu auparavant des Prophètes et des Messagers. Que nous allons ressusciter. Il nous rappelle la nécessité de prier, la nécessité de donner de notre superflu pour les plus démunis. Il nous rappelle sur ce qui est bon pour nous et sur ce qui ne l'est pas.

Le sujet dérive un peu, qui est ce issa du Coran? Est-il encore Jésus? Prêche-il encore l'amour du prochain comme la quasi équivalence de l'amour de Dieu?

Matthieu 25:

40Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.…


_________________
Le coran n'exige nulle part le port du voile sur les cheveux
Sourate 33:59; Sourate 24:31


Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Regards de Femmes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 13:56

OlivierV a écrit:
Serena57 a écrit:


le fait que le coran est un livre incomplet ne te gène pas???

Mais en quoi le Coran est-il incomplet ? Il rappelle l'essentiel. A savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu que nous devons adorer. Que Dieu fait miséricorde à tout pécheur qui se repent. Que nous allons être "jugés" au jour de la rétribution. Qu'il y a bien eu auparavant des Prophètes et des Messagers. Que nous allons ressusciter. Il nous rappelle la nécessité de prier, la nécessité de donner de notre superflu pour les plus démunis. Il nous rappelle sur ce qui est bon pour nous et sur ce qui ne l'est pas.

Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 15:26

Serena a écrit:
ma question était pourtant clair, je voulais des infos en se basant uniquement sur ce que dit le coran sur ce "Issa"

tu peux dans ce cas lire sourate Maryam (Marie) 19 et la sourate "la famille d'Imrane" 3


Jésus paix sur est décrit dans le CORAN comme étant un parmi les grands prophete dit de détermination "OULOU AL AZM" et il que c'etait un prophete plein de sagesse de bonté d’humilité 

Quelques vidéos sur des histoires authentiques que nous rapporte la sunna sur la sagesse de Jésus paix benediction sur lui




Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
Tonton




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 16:26

OlivierV a écrit:
Serena57 a écrit:


le fait que le coran est un livre incomplet ne te gène pas???

Mais en quoi le Coran est-il incomplet ? Il rappelle l'essentiel. A savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu que nous devons adorer. Que Dieu fait miséricorde à tout pécheur qui se repent. Que nous allons être "jugés" au jour de la rétribution. Qu'il y a bien eu auparavant des Prophètes et des Messagers. Que nous allons ressusciter. Il nous rappelle la nécessité de prier, la nécessité de donner de notre superflu pour les plus démunis. Il nous rappelle sur ce qui est bon pour nous et sur ce qui ne l'est pas.

L'essentiel certe, mais le superflu se trouve aussi dans notre façon d'imaginer ce que nous ne savons pas.

Ainsi, le fils de Dieu à la sauce musulmane ne correspond en rien au fils de Dieu version chrétienne...

Il y a donc une absence de détail qui conduit à l'erreur d'interprétation.

Aussi, savoir connaître le lieu de naissance de Jésus peut être inutile.
Savoir ce qu'est l'etoile aussi.
Savoir ce que les mages apportent en offrande aussi.
Savoir le massacre des innocents.

Mais, si tu sais, tu vois alors des signes annonçant un destin funeste pourtant objet d'ésperence.

Ainsi Jésus est né là où étaient élevé les troupeaux destinés au sacrfice religieux ( d'où la présence des berger ).

Les mages apporte l'or offrande pour un roi, encens, offrande pour Dieu et myhrre offronde pour le mort ( embaumage ).

L'etoile est une météorite annonciatrice de malheur qui finalement reposera sur les épaules de l'enfant plutôt que de détruire un monde :

Dans lequel un roi ordonna de massacrer des miliers de bébé par la crainte d'un seul qui finalement fut injustement condamné alors qu'il est amour.

L'absence de détail fait aussi que l'imagination travaille bcp, surtout sur youtube...

Mais sinon l'essentiel est là par le lien avec Dieu, c'est vrai mais l'absence des détails empêchent de comprendre le christianisme et le judaïsme en permettant d'imaginer un peu ce que l'on veut.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 19:40

cailloubleu a écrit:
OlivierV a écrit:


Mais en quoi le Coran est-il incomplet ? Il rappelle l'essentiel. A savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu que nous devons adorer. Que Dieu fait miséricorde à tout pécheur qui se repent. Que nous allons être "jugés" au jour de la rétribution. Qu'il y a bien eu auparavant des Prophètes et des Messagers. Que nous allons ressusciter. Il nous rappelle la nécessité de prier, la nécessité de donner de notre superflu pour les plus démunis. Il nous rappelle sur ce qui est bon pour nous et sur ce qui ne l'est pas.

Le sujet dérive un peu, qui est ce issa du Coran? Est-il encore Jésus? Prêche-il encore l'amour du prochain comme la quasi équivalence de l'amour de Dieu?

Matthieu 25:

40Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.…


Venant du christianisme, j'avoue qu'il m'est difficile de cerner comme le ferait un musulman Jésus dans le Coran.

Toutefois, j'ai trouvé un document qui devrait t'éclairer sur ce Issa comme, tu dis, sur Jésus tel qu'il est perçu par des musulmans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
titibxl

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 19:57

salamsam a écrit:
Serena57 a écrit:
13/8/17

suite aux propos de certains membres du forum qui affirme que le "Issa" du coran est le Jésus Christ de la Bible ....

ils serait bien qu'il répondent à quelques questions

pouvez vous nous dire à la lumière du coran...

-dans quel ville jésus est il née? et la ville originaire de ses parents?
-quel est le nom de l'époux de sa mère Marie?
-les disciples de Jésus sont ils nommé dans le coran? si oui lesquels?
-son procès est il décrit? le nom du grand prêtre qui l'interroge? Pilate est il nommé?
-les propos de son enseignements sont ils détaillés? si oui lesquels?

merci de vôtre aide précieuse.

Le Coran parle des prophètes Zacharie et Jean le Baptiste(pbse) qui était proche de Jésus(pbsl) :

1. Kaf, Ha, Ya, Ain, Sad.

2. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie.

3. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète,

4. et dit: ‹Ô mon Seigneur, mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, ô mon Seigneur.

5. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après mois. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant

6. qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit agréable, ô mon Seigneur›.

7. "Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme".

8. Et [Zacharie dit]: "Ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse?"

9. [Allah] lui dit: "Ainsi sera-t-il! Ton Seigneur a dit: "Ceci m'est facile. Et avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien".

10. "Ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe". "Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant.

11. Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur fit signe de prier matin et soir.

12. ..."Ô Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora)!" Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant,

13. ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux,

14. et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.

15. Que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant!
Sourate 19


Dans la Sourate 19 qui porte le nom de "Marie".




sauf que le Coran se mélange les pinceaux une fois encore comme pour myriam mere de jésus fils d'imran ,qui serait soeur d'aaron,1600 ans d'erreur tout va bien .... la pareil le prophete Zacharie à vécu 450 ans avant jésus (+- ) et le papa de jean baptiste était pas "prophete" mais pretre au temple....
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 20:11

Salut tout le monde

Pourquoi vouloir, coûte que coûte que le dieu du coran réplique les paroles des auteurs des textes bibilques. Vous ne cessez de répéter que le musulman croyant le coran incréé, doit donc avoir une lecture différente des textes bibliques. Selon vous, le musulman obéit au texte et le chrétien obéit à l'esprit, alors en quoi le détail du texte devient subitement important.

J'ai souvent été confronté à cette replique :"vous lisez la bible comme un musulman", alors vous interprétez mal. Aux adeptes de cet argument, on peut repliquer, "le chrétien lit le coran comme un chrétien". Mais, ce que semble oublier certains, est que cette rhétorique certes dominante aujourd'hui, n'a pas toujours été l'avis prédominant.

Nous savons tous que les courants et écoles de pensées doctrinales sont des créations humaines motivées par le pouvoir, la puissance et la domination. Et je suis cinvaincu que la rhétorique dominante en un certain temps et lieu, est une rhétorique qui a réussit politiquement. Et l'histoire témoigne que les courants de pensées minoritaires ou disparues aujourd'hui ne le sont pas que pour des arguments de véracité ou de pragmatisme.

Il est évident que les premiers chrétiens s'imprégnaient directement des enseignements de Jésus sans le jeu des Écritures.

Nous savons tous que plusieurs courants de pensées ont jalonné le parcours du christianisme. A titre d'exemple, "l'arianisme" est décrété hérétique par un concile convoqué par un empereur romain (Constantin) et ce, trois siècles après l'apparition du christianisme.

Le "subordinatisme" où le Fils et le Saint-Esprit sont de nature inférieure au Père.

Le "nestorianisme", pour qui Jésus est seulement une personne humaine habitée par Dieu.

Le "monophysisme", pour lequel au contraire la nature divine a absorbé la nature humaine.

Le "monothélisme", reconnaissant à Jésus les deux natures - divine et humaine - mais sous la seule volonté divine.

Les "pneumatomaques" niant la divinité du Saint-Esprit.

Le schisme orthodoxe sur la question du Saint-Esprit "procédant à la fois du Père et du Fils" et non pas directement du Père (Querelle du Filioque).

Le "catharisme", sorte de retour à l'arianisme.

"L'anti-trinitarisme" en Pologne, niant toute divinité à Jésus et au Saint-Esprit.

Vous voyez que la Trinité à l'instar de tout concept religieux est une affaire purement humano-humaine, comprise, interprétée, façonnée pour convenir à notre image de dieu, à ce que nous pensons de dieu et non pas à ce que Dieu pense de nous.

Et tout le problème est là, nous croyons à ce que les hommes nous écrivent sur dieu et nous-nous persuadons que Dieu est d'accord avec ce que nous écrivons sur lui.

Ceci dit, il n'est pas interdit de penser et d'interpréter, mais il serait prétentieux de vouloir croire que l'autre à tout faux parcequ'il lit (interprète) différemment. Une lecture différente n'est pas forcément fausse, elle est seulement différente.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mar 15 Aoû 2017, 20:45

Thinkbig a écrit:
Salut tout le monde

Pourquoi vouloir, coûte que coûte que le dieu du coran réplique les paroles des auteurs des textes bibilques. Vous ne cessez de répéter que le musulman croyant le coran incréé, doit donc avoir une lecture différente des textes bibliques. Selon vous, le musulman obéit au texte et le chrétien obéit à l'esprit, alors en quoi le détail du texte devient subitement important.

J'ai souvent été confronté à cette replique :"vous lisez la bible comme un musulman", alors vous interprétez mal. Aux adeptes de cet argument, on peut repliquer, "le chrétien lit le coran comme un chrétien". Mais, ce que semble oublier certains, est que cette rhétorique certes dominante aujourd'hui, n'a pas toujours été l'avis prédominant.

Nous savons tous que les courants et écoles de pensées doctrinales sont des créations humaines motivées par le pouvoir, la puissance et la domination. Et je suis cinvaincu que la rhétorique dominante en un certain temps et lieu, est une rhétorique qui a réussit politiquement. Et l'histoire témoigne que les courants de pensées minoritaires ou disparues aujourd'hui ne le sont pas que pour des arguments de véracité ou de pragmatisme.

Il est évident que les premiers chrétiens s'imprégnaient directement des enseignements de Jésus sans le jeu des Écritures.

Nous savons tous que plusieurs courants de pensées ont jalonné le parcours du christianisme. A titre d'exemple, "l'arianisme" est décrété hérétique par un concile convoqué par un empereur romain (Constantin) et ce, trois siècles après l'apparition du christianisme.

Le "subordinatisme" où le Fils et le Saint-Esprit sont de nature inférieure au Père.

Le "nestorianisme", pour qui Jésus est seulement une personne humaine habitée par Dieu.

Le "monophysisme", pour lequel au contraire la nature divine a absorbé la nature humaine.

Le "monothélisme", reconnaissant à Jésus les deux natures - divine et humaine - mais sous la seule volonté divine.

Les "pneumatomaques" niant la divinité du Saint-Esprit.

Le schisme orthodoxe sur la question du Saint-Esprit "procédant à la fois du Père et du Fils" et non pas directement du Père (Querelle du Filioque).

Le "catharisme", sorte de retour à l'arianisme.

"L'anti-trinitarisme" en Pologne, niant toute divinité à Jésus et au Saint-Esprit.

Vous voyez que la Trinité à l'instar de tout concept religieux est une affaire purement humano-humaine, comprise, interprétée, façonnée pour convenir à notre image de dieu, à ce que nous pensons de dieu et non pas à ce que Dieu pense de nous.

Et tout le problème est là, nous croyons à ce que les hommes nous écrivent sur dieu et nous-nous persuadons que Dieu est d'accord avec ce que nous écrivons sur lui.

Ceci dit, il n'est pas interdit de penser et d'interpréter, mais il serait prétentieux de vouloir croire que l'autre à tout faux parcequ'il lit (interprète) différemment. Une lecture différente n'est pas forcément fausse, elle est seulement différente.

Cordialement!

Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mer 16 Aoû 2017, 17:34

Thinkbig a écrit:
Salut tout le monde

Pourquoi vouloir, coûte que coûte que le dieu du coran réplique les paroles des auteurs des textes bibilques. Vous ne cessez de répéter que le musulman croyant le coran incréé, doit donc avoir une lecture différente des textes bibliques. Selon vous, le musulman obéit au texte et le chrétien obéit à l'esprit, alors en quoi le détail du texte devient subitement important.

J'ai souvent été confronté à cette replique :"vous lisez la bible comme un musulman", alors vous interprétez mal. Aux adeptes de cet argument, on peut repliquer, "le chrétien lit le coran comme un chrétien". Mais, ce que semble oublier certains, est que cette rhétorique certes dominante aujourd'hui, n'a pas toujours été l'avis prédominant.

Nous savons tous que les courants et écoles de pensées doctrinales sont des créations humaines motivées par le pouvoir, la puissance et la domination. Et je suis cinvaincu que la rhétorique dominante en un certain temps et lieu, est une rhétorique qui a réussit politiquement. Et l'histoire témoigne que les courants de pensées minoritaires ou disparues aujourd'hui ne le sont pas que pour des arguments de véracité ou de pragmatisme.

Il est évident que les premiers chrétiens s'imprégnaient directement des enseignements de Jésus sans le jeu des Écritures.

Nous savons tous que plusieurs courants de pensées ont jalonné le parcours du christianisme. A titre d'exemple, "l'arianisme" est décrété hérétique par un concile convoqué par un empereur romain (Constantin) et ce, trois siècles après l'apparition du christianisme.

Le "subordinatisme" où le Fils et le Saint-Esprit sont de nature inférieure au Père.

Le "nestorianisme", pour qui Jésus est seulement une personne humaine habitée par Dieu.

Le "monophysisme", pour lequel au contraire la nature divine a absorbé la nature humaine.

Le "monothélisme", reconnaissant à Jésus les deux natures - divine et humaine - mais sous la seule volonté divine.

Les "pneumatomaques" niant la divinité du Saint-Esprit.

Le schisme orthodoxe sur la question du Saint-Esprit "procédant à la fois du Père et du Fils" et non pas directement du Père (Querelle du Filioque).

Le "catharisme", sorte de retour à l'arianisme.

"L'anti-trinitarisme" en Pologne, niant toute divinité à Jésus et au Saint-Esprit.

Vous voyez que la Trinité à l'instar de tout concept religieux est une affaire purement humano-humaine, comprise, interprétée, façonnée pour convenir à notre image de dieu, à ce que nous pensons de dieu et non pas à ce que Dieu pense de nous.

Et tout le problème est là, nous croyons à ce que les hommes nous écrivent sur dieu et nous-nous persuadons que Dieu est d'accord avec ce que nous écrivons sur lui.

Ceci dit, il n'est pas interdit de penser et d'interpréter, mais il serait prétentieux de vouloir croire que l'autre à tout faux parcequ'il lit (interprète) différemment. Une lecture différente n'est pas forcément fausse, elle est seulement différente.

Cordialement!

sauf que ces dogmes ont toujours été très minoritaires..... et tout les courants actuels du christianisme que ce soit l'orthodoxie grec et russes, les catholiques ainsi que toutes les formes de protestantismes reconnaissent le dogme de la trinité...
et il me semble qu'il existe également plusieurs façons d'interpréter l'islam......(sunnites, chiites, alaouites, ismaélites, druzes ect...)
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mer 16 Aoû 2017, 18:09

Serena57 a écrit:
Thinkbig a écrit:
Salut tout le monde

Pourquoi vouloir, coûte que coûte que le dieu du coran réplique les paroles des auteurs des textes bibilques. Vous ne cessez de répéter que le musulman croyant le coran incréé, doit donc avoir une lecture différente des textes bibliques. Selon vous, le musulman obéit au texte et le chrétien obéit à l'esprit, alors en quoi le détail du texte devient subitement important.

J'ai souvent été confronté à cette replique :"vous lisez la bible comme un musulman", alors vous interprétez mal. Aux adeptes de cet argument, on peut repliquer, "le chrétien lit le coran comme un chrétien". Mais, ce que semble oublier certains, est que cette rhétorique certes dominante aujourd'hui, n'a pas toujours été l'avis prédominant.

Nous savons tous que les courants et écoles de pensées doctrinales sont des créations humaines motivées par le pouvoir, la puissance et la domination. Et je suis cinvaincu que la rhétorique dominante en un certain temps et lieu, est une rhétorique qui a réussit politiquement. Et l'histoire témoigne que les courants de pensées minoritaires ou disparues aujourd'hui ne le sont pas que pour des arguments de véracité ou de pragmatisme.

Il est évident que les premiers chrétiens s'imprégnaient directement des enseignements de Jésus sans le jeu des Écritures.

Nous savons tous que plusieurs courants de pensées ont jalonné le parcours du christianisme. A titre d'exemple, "l'arianisme" est décrété hérétique par un concile convoqué par un empereur romain (Constantin) et ce, trois siècles après l'apparition du christianisme.

Le "subordinatisme" où le Fils et le Saint-Esprit sont de nature inférieure au Père.

Le "nestorianisme", pour qui Jésus est seulement une personne humaine habitée par Dieu.

Le "monophysisme", pour lequel au contraire la nature divine a absorbé la nature humaine.

Le "monothélisme", reconnaissant à Jésus les deux natures - divine et humaine - mais sous la seule volonté divine.

Les "pneumatomaques" niant la divinité du Saint-Esprit.

Le schisme orthodoxe sur la question du Saint-Esprit "procédant à la fois du Père et du Fils" et non pas directement du Père (Querelle du Filioque).

Le "catharisme", sorte de retour à l'arianisme.

"L'anti-trinitarisme" en Pologne, niant toute divinité à Jésus et au Saint-Esprit.

Vous voyez que la Trinité à l'instar de tout concept religieux est une affaire purement humano-humaine, comprise, interprétée, façonnée pour convenir à notre image de dieu, à ce que nous pensons de dieu et non pas à ce que Dieu pense de nous.

Et tout le problème est là, nous croyons à ce que les hommes nous écrivent sur dieu et nous-nous persuadons que Dieu est d'accord avec ce que nous écrivons sur lui.

Ceci dit, il n'est pas interdit de penser et d'interpréter, mais il serait prétentieux de vouloir croire que l'autre à tout faux parcequ'il lit (interprète) différemment. Une lecture différente n'est pas forcément fausse, elle est seulement différente.

Cordialement!

sauf que ces dogmes ont toujours été très minoritaires..... et tout les courants actuels du christianisme que ce soit l'orthodoxie grec et russes, les catholiques ainsi que toutes les formes de protestantismes reconnaissent le dogme de la trinité...
et il me semble qu'il existe également plusieurs façons d'interpréter l'islam......(sunnites, chiites, alaouites, ismaélites, druzes  ect...)


Minoritaire ou majoritaire est-ce vraiment un indice de la pertilnence d'une idéologie?? Je te rapelle qu'il fut un temps où les escalavagistes etaient majoritaires
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mer 16 Aoû 2017, 18:32

Thedjezeyri14 a écrit:
Serena57 a écrit:


sauf que ces dogmes ont toujours été très minoritaires..... et tout les courants actuels du christianisme que ce soit l'orthodoxie grec et russes, les catholiques ainsi que toutes les formes de protestantismes reconnaissent le dogme de la trinité...
et il me semble qu'il existe également plusieurs façons d'interpréter l'islam......(sunnites, chiites, alaouites, ismaélites, druzes  ect...)


Minoritaire ou majoritaire est-ce vraiment un indice de la pertilnence d'une idéologie?? Je te rapelle qu'il fut un temps où les escalavagistes etaient majoritaires

les hérésies chrétiennes ci dessus sont le fait de personnes isolés ( moines ou prêtres) qui ont réussis à attirer plus ou moins d'adeptes, le dogmes officiel du christianisme à été adopté par une assemblée d'évêques voilà la nuance!!
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mer 16 Aoû 2017, 18:42

Serena57 a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:


Minoritaire ou majoritaire est-ce vraiment un indice de la pertilnence d'une idéologie?? Je te rapelle qu'il fut un temps où les escalavagistes etaient majoritaires

les hérésies chrétiennes ci dessus sont le fait de personnes isolés ( moines ou prêtres) qui ont réussis à attirer plus ou d'adeptes, le dogmes officiel du christianisme à été adopté par une assemblée d'évêques voilà la nuance!!



Je pourrais quasiment te reposer la même question , mais je vais le faire d'une facon unpeu différente ... (personnes isolés , hérésies , minorité , dogme officiel , assemblé ...etc ) c'est du jargon du clergé pour fair peur ,pour affirmer leur autorités et bloquer les esprits et penseurs libres , ils sont même pret a modifier l'histoire a m.entir pour atteindte leurs objectifs  , je pense par exemple aux musulmans qui traite les mutazilites de petites sectes isolés , alors qu'il suffit de lire Ahmad ibn hanbal pour se rendre compte que ce courant  etait majoritaire pendant plus d'un siècle .
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mer 16 Aoû 2017, 19:23

Salut Serena

Citation :
sauf que ces dogmes ont toujours été très minoritaires..... et tout les courants actuels du christianisme que ce soit l'orthodoxie grec et russes, les catholiques ainsi que toutes les formes de protestantismes reconnaissent le dogme de la trinité...

La majorité des religieux qui croyaient que la terre est au centre de l'univers, ne l'a pas empêché de tourner.

Le problème n'est pas qui croit quoi, je ne dis pas que vous avez tort ou raison de croire, mais vous avez tort de fermer la porte.

Citation :
et il me semble qu'il existe également plusieurs façons d'interpréter l'islam......(sunnites, chiites, alaouites, ismaélites, druzes ect...)

Pourquoi prétendre qu'il y ait plusieurs façon d'interpréter le Coran et refuser le même sort à votre croyance ? Et c'est exactement ce que je reproche à certains sur ce forum.

De toute façon, relisez mes posts et vous trouverez que je traite aussi ma religion de la même sorte. Et le but de mon post n'est pas d'infirmer ou de confirmer le concept de Trinité, mais j'ai voulu mettre au jour que l'on peut penser différemment sans pour autant être dans la diffamation ou le rejet.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Mer 16 Aoû 2017, 19:31

Serena57 a écrit:
le dogmes officiel du christianisme à été adopté par une assemblée d'évêques voilà la nuance!!

Par une assemblée d'évêques, comme tu le dis si bien. Pas par tous les évêques. Certains d'entre eux n'ont semble-t-il pas été convoqués en temps voulu pour participer aux débats.
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Ven 18 Aoû 2017, 05:15

OlivierV a écrit:
Serena57 a écrit:
le dogmes officiel du christianisme à été adopté par une assemblée d'évêques voilà la nuance!!

Par une assemblée d'évêques, comme tu le dis si bien. Pas par tous les évêques. Certains d'entre eux n'ont semble-t-il pas été convoqués en temps voulu pour participer aux débats.

une décision collégiale a toutes les chances d'être plus juste que la décision d'un seul homme!!

qui à décidé en islam de la forme du coran ??? la calife Othman...
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Ven 18 Aoû 2017, 05:17

Thinkbig a écrit:
Salut Serena

Citation :
sauf que ces dogmes ont toujours été très minoritaires..... et tout les courants actuels du christianisme que ce soit l'orthodoxie grec et russes, les catholiques ainsi que toutes les formes de protestantismes reconnaissent le dogme de la trinité...

La majorité des religieux qui croyaient que la terre est au centre de l'univers, ne l'a pas empêché de tourner.

Le problème n'est pas qui croit quoi, je ne dis pas que vous avez tort ou raison de croire, mais vous avez tort de fermer la porte.

Citation :
et il me semble qu'il existe également plusieurs façons d'interpréter l'islam......(sunnites, chiites, alaouites, ismaélites, druzes ect...)

Pourquoi prétendre qu'il y ait plusieurs façon d'interpréter le Coran et refuser le même sort à votre croyance ? Et c'est exactement ce que je reproche à certains sur ce forum.

De toute façon, relisez mes posts et vous trouverez que je traite aussi ma religion de la même sorte. Et le but de mon post n'est pas d'infirmer ou de confirmer le concept de Trinité, mais j'ai voulu mettre au jour que l'on peut penser différemment sans pour autant être dans la diffamation ou le rejet.

Cordialement!


Citation :
La majorité des religieux qui croyaient que la terre est au centre de l'univers

cela n'a jamais été un dogme religieux .....
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Ven 18 Aoû 2017, 15:59

Serena57 a écrit:
OlivierV a écrit:


Par une assemblée d'évêques, comme tu le dis si bien. Pas par tous les évêques. Certains d'entre eux n'ont semble-t-il pas été convoqués en temps voulu pour participer aux débats.

une décision collégiale a toutes les chances d'être plus juste que la décision d'un seul homme!!

qui à décidé en islam de la forme du coran ??? la calife Othman...

Qui t' a dit que le calife Othman avait décidé seul ? Au contraire, il a réuni tous les compagnons encore en vie, il a réuni des gens qui possédaient des versions écrites du Coran, et tout le monde a eu son mot à dire. Après, que ce soit Othman qui ai décidé au final, c'est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   Ven 18 Aoû 2017, 17:11

Serena57 a écrit:


Citation :
La majorité des religieux qui croyaient que la terre est au centre de l'univers

cela n'a jamais été un dogme religieux .....

C'est tout ce que vous avez retenu de la discussion !

Si vous êtes capable de vous faire votre opinion ou croyance à partir d'une phrase inachevée, alors je m'excuse d'ébranler vos croyances.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le "Issa" du coran   

Revenir en haut Aller en bas
 
le "Issa" du coran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» issa de coran et jesùs de la bible
» la similitude entre Jésus (issa) et Adam dans le coran
» les signe de la fin du monde selon Le Coran et Mohammad(pbsl)
» Le projet de brûler un Coran déchaîne les passions
» Jésus fils de Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: