Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Lire le Coran autrement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
OlivierV




MessageSujet: Lire le Coran autrement   Jeu 17 Aoû 2017, 17:12

17/08/2017

Rachid Benzine, né en 1971 à Kénitra au Maroc, est un islamologue, politologue et enseignant franco-marocain1. Rachid Benzine est une des figures de proue de l'Islam libéral francophone.

Il a écrit un article s'intitulant "Lire le Coran autrement".

Cet article a été publié sur le site Ouma.com.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"Comment lire aujourd’hui le Coran ? La question peut ne pas se poser à ceux qui, musulmans pieux, bercés et nourris depuis leur enfance par la musique et par le contenu du Livre de Dieu, ont progressivement trouvé les chemins de leur vie spirituelle. Mais nous sommes dans un monde où toutes les croyances, toutes les pensées, tous les systèmes religieux comme toutes les idéologies sont soumis à l’épreuve d’une critique parfois rigoureuse.

Comment, dès lors, faire une présentation actuelle du Coran qui réponde aux exigences des temps contemporains ? Comment aider à entrer dans l’univers coranique si difficile d’accès ceux qui, non-musulmans comme musulmans, sont désireux de mieux se saisir de ce texte de portée universelle et qui sont sensibles aux interrogations du monde moderne, notamment à celles que soulèvent les sciences humaines ?"
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Jeu 17 Aoû 2017, 17:13

suite

Le Coran : un acte de communication

Le Coran, pour le croyant, est un message du Ciel vers la terre. C’est-à-dire qu’il constitue un acte de communication. Le processus de révélation qu’il représente permet de distinguer : 1) – un « émetteur » : le Seigneur qui parle ; 2) – un « récepteur » : en l’occurrence le Prophète Muhammad (la Paix et la Bénédiction soient sur lui) ; 3) – un code de communication : la langue arabe ; et 4) – un « canal » : la Révélation. Six éléments apparaissent, conformément à ce que permettent d’observer les théories de la communication : le Message (1), son « Expéditeur » divin (2), le destinataire (3), le « contact » que représente la Révélation (4), le code qui est constitué par la langue (5), et le contexte (6).

Car le Coran se présente bien comme un Message envoyé par Dieu à Muhammad et, par lui, à toute l’humanité, à travers une Révélation qui s’est étendue sur vingt-deux ans, dans un contexte bien déterminé qui est celui de l’Arabie du VIIè siècle, dont la langue était l’arabe.

Le message coranique n’a pu être révélé que parce qu’il a été compris ! Comme tout texte, le discours coranique n’est pas explicite en lui-même. Pour être reçu, il lui fallait être décodé, interprété. Comme le soutient l’intellectuel égyptien Nasr Hamid Abû Zayd : « L’interprétation est l’autre face du texte ». En tant que message, le Coran est une sorte d’organisme vivant, qui véhicule des informations différentes d’un lecteur à l’autre, à la mesure de la compréhension de chacun.

Selon la personnalité du lecteur ou de l’auditeur, selon les horizons culturel, historique ou social de celui-ci, l’information véhiculée va être perçue de manière différente. Pour le recevoir comme message pour son temps, chaque homme, ou chaque peuple, ou chaque époque, a besoin de faire sa propre interprétation du Coran. La réception d’un lecteur ou d’un auditeur du XXIè siècle ne peut pas être la même que celle d’un lecteur ou d’un auditeur du VIIè siècle.

Or il y a une illusion qui est entretenue en permanence par le discours dominant de tout un Islam qui se présente comme celui de la seule « orthodoxie » : l’illusion de croire que Coran ne pourrait pas faire l’objet d’interprétations multiples et évolutives en fonction des moments et des conditions de la réception du texte. Une seule lecture, une seule interprétation serait possible et acceptable : celle qui a été codifiée dans les écrits des savants du passé. Une interprétation qui traverserait les générations et les siècles, à laquelle il serait indispensable de se référer et dont on pourrait se contenter aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Jeu 17 Aoû 2017, 17:14

(suite)

Qui parle ? Le Coran ou bien ses lecteurs et interprètes ?

Ali ibn abû Talib, cousin et gendre du Prophète, quatrième des califes bien guidés, aurait affirmé un jour : « Le Coran ne parle pas de lui-même : ce sont les hommes qui le font parler ». Car nous sommes tous marqués, dans notre lecture, par notre temps, notre histoire, notre milieu. Nous entendons du texte ce qui nous parle. Toute lecture est marquée par nos préjugés. Quand nous affirmons : « Le Coran dit que… », n’est-ce pas d’abord nous qui disons que le Coran dit ceci ou cela ?… Et notre utilisation du texte coranique n’en dit-elle pas plus sur nous-mêmes que sur le message divin ?

Car, la plupart du temps, nous faisons une lecture fragmentée du texte coranique, ou (et) une lecture intéressée ou « calculée » de celui-ci. Nous cherchons à prouver ceci ou cela, que nous croyons vrai, par le recours à tel ou tel verset du Coran. Utilisant ainsi le texte selon nos conceptions, voire selon nos intérêts, nous tendons parfois à « diviniser » notre lecture, tirant le texte à nous… au lieu de nous laisser tirer par lui !

Nos lectures du Coran sont ainsi idéologiques, qu’il s’agisse de nos lectures personnelles, ou des lectures « institutionnelles », celles des grandes universités islamiques ou des divers conseils d’oulémas de pays différents. Mais en agissant ainsi, nous faisons comme si nous pouvions prétendre détenir LE véritable sens du Coran. Nous nous donnons un droit de maîtrise sur la Parole de Dieu, l’enfermant dans nos représentations inévitablement étroites.

En France aujourd’hui, il est fréquent d’entendre, à l’occasion de conférences ou de discussions, des musulmans qui interviennent en parsemant leurs propos de citations coraniques qu’ils s’approprient pour les mettre au service de leurs opinions. Quand, de surcroît, les versets choisis sont cités en arabe, leurs propos se trouvent comme « absolutisés », et leurs auditeurs en sont anesthésiés.

Trop de gens, malheureusement, sont ainsi tentés d’absolutiser leur propre pensée en utilisant à tout bout de champ des versets du Livre Saint qu’ils ont choisis de manière sélective, sortant ces versets de leur contexte et en méconnaissant l’unité profonde du texte coranique. L’un dira quand cela l’arrangera : « Nulle contrainte en religion ! » (Coran 2, 256), se gardant bien de citer ce verset dans son environnement, tandis qu’un autre, avec des intentions sans doute différentes, brandira des versets agressifs à l’égard des Juifs ou des Chrétiens, sans se soucier des conditions historiques de la descente de ces versets.

Avec ce type de fonctionnement, bien entendu, le texte coranique n’est pas considéré dans sa totalité, en tant que système de relations internes. Il est pris comme une suite d’unités isolées de la totalité. On méconnaît, alors, que le discours coranique est, comme le dit joliment le Professeur Mohamed Arkoun, « une orchestration à la fois musicale et sémantique de concepts-clés » et que le Coran doit probablement être approché d’abord à travers les thèmes dont il traite et qui parcourent tout son texte.

Même de « bonnes volontés » modernistes peuvent se laisser piéger par un certain « fondamentalisme textuel ». Des féministes musulmanes, par exemple, voulant se dégager des normes infantilisantes dans lesquelles d’aucuns les enferment à coup de versets coraniques, vont à leur tour tenter de passer par d’autres versets pour prouver le contraire.

Elles privilégient certains versets, considérant que ces derniers peuvent contrôler la signification et l’interprétation de nombreux autres. La démarche est respectable, mais est-elle efficace ? N’est-ce pas adopter une attitude passive devant le texte pris comme un document figé, en faisant fi de l’interaction qui doit fonctionner entre celui-ci et son public d’auditeurs ou de lecteurs ?

N’est-ce pas admettre sans esprit critique que les normes émanent systématiquement de l’intérieur du texte, et non pas des processus sociaux et historiques ? Plutôt que de déclarer de manière idéologique que le Coran prône l’égalité des sexes, ce qui ne correspond pas à la réalité, ne vaudrait-il pas mieux étudier le contexte dans lequel la Révélation de Dieu s’est déroulée, afin de comprendre comment celle-ci continue de se manifester avec efficacité dans notre histoire ?

Au lieu de nier que des normes patriarcales apparaissent à maintes reprises tout au long du texte sacré, ne vaut-il pas mieux effectuer une exploration précise de comment elles se sont imposées dans les pratiques et les comportements des musulmans, afin de mieux pouvoir s’en libérer ?

Pour faire évoluer leur condition, les femmes (comme tous les autres croyants) doivent apprendre à entrer en conversation profonde avec le texte sacré, plutôt que transposer sur celui-ci ce qu’elles aimeraient qu’il dise à leur place ! C’est cette interactivité qui leur donnera la force d’effectuer des transformations pour combattre le patriarcat et d’aller vers plus de justice et d’égalité. Sinon, au lieu de prendre leur place de « sujets communiquant », elles continueront à s’en remettre passivement au texte – sublimé cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Jeu 17 Aoû 2017, 17:14

(suite)

L’herméneutique : un chemin obligé

L’Islam abstrait et pur n’existe pas. Parce qu’il est dépendant – par l’interprétation comme par les pratiques – de ce que les gens en font, on peut affirmer que l’Islam « parfait », l’Islam situé en toute sécurité au-dessus des terrains accidentés de la géographie et de l’histoire n’existe pas ! De même l’Islam a-historique n’existe-t-il pas davantage : c’est toujours l’Islam pris à tel ou tel moment de l’histoire des hommes. Aussi conviendrait-il de cesser de faire cette distinction trompeuse entre « l’Islam » d’un côté et « les musulmans » de l’autre, comme s’il pouvait y avoir un Islam réel sans musulmans !

L’Islam est né au milieu des hommes que Dieu s’était choisis. Il a continué d’exister au sein d’une humanité multiple et contrastée. Il perdurera à travers ce que les hommes continueront d’en faire. L’Islam, c’est toujours l’Islam des gens, l’Islam de tel ou tel… Et en même temps, toutes les réalités et toutes les expériences humaines n’ont pas à être « islamisées ». Il ne convient pas de mettre l’Islam partout, car à trop le diluer, à trop vouloir « le mettre partout », il finit par n’être plus identifiable et par être nulle part…

Toute compréhension et appréhension de l’Islam passe par une démarche d’interprétation. L’herméneutique se révèle un chemin obligé. Mais le processus de lecture est, au vrai, toujours très complexe. Il y a des aspects psychologiques : dans quel état d’esprit, avec quelle activité mentale le lecteur aborde-t-il et comprend-il le texte ? Il y a des aspects ontologiques : quelles sont les possibilités et les conditions d’accès aux connaissances ?

Des aspects scientifiques : quels sont la légitimité et le sérieux de la méthode utilisée ? Sociologiques : comment la culture, l’éducation, le milieu du lecteur affectent-ils sa manière d’interpréter le texte ? Existentiels : comment le lecteur ou l’auditeur s’interprète-t-il lui-même en se confrontant avec le texte ? Phénoménologiques : qu’est-ce qu’un texte, comment existe-t-il ou comment a-t-il été produit ? Théologiques enfin, en ce qui concerne le Coran : comment peut-on interpréter un texte qui est en communication avec Dieu ?

Toute interprétation, en tout cas, est le résultat d’une certaine relation entre le sujet qui interprète, l’objet (le texte) qui est interprété, et le contexte socioculturel et historique du moment de l’interprétation. De ce fait, il ne peut pas y avoir une interprétation unique d’un texte, une signification unique et vraie du Saint Coran comme peuvent le croire certains, mais il existe une multitude d’interprétations et de significations qui doivent pouvoir faire débat. On ne peut pas dire de manière absolue : « Voilà quel est le sens du texte coranique ! », car il y a une pluralité de sens, toujours liée aux moments de l’histoire, au contexte, à qui lit…

Quand on s’intéresse à l’histoire de la production des textes juridiques musulmans médiévaux, on s’aperçoit que les juristes pouvaient produire des verdicts apparemment contraires au sens explicite du Coran. Car les premiers savants de l’Islam considéraient que le contexte social particulier avait une grande importance, et ils lui accordaient une prépondérance décisive dans l’interprétation du texte en employant une herméneutique très sophistiquée.

Ainsi, le fondateur de l’École hanafite, Abû Hanifa, ne voyait pas d’objection à ce que des non-musulmans pénètrent dans la Ville sainte de La Mecque. Pour lui, le passage coranique qui juge les polythéistes trop impurs pour entrer dans la mosquée sacrée ne devait s’appliquer qu’à la naissance de l’Islam, quand le sanctuaire avait dû être consacré.

Pour la mise en œuvre d’une véritable herméneutique coranique, il est nécessaire, tout d’abord, de comprendre le texte tel qu’il a pu être compris au moment de sa révélation. Cela demande que soient étudiées les croyances, les coutumes ou les institutions de la société qui a bénéficié de la délivrance du Message divin.

Ensuite il convient de s’intéresser aux fondements du Coran lui-même, à ce qui constitue son unité fondamentale et fait de lui un point de vue déterminant sur la vie et sur le monde. Le lecteur-chercheur peut alors s’orienter vers le temps de la Révélation pour comprendre les réponses que le Coran a pu offrir aux problèmes dont souffrait la société. Puis il peut revenir au temps présent et s’interroger sur les enseignements que le Coran peut offrir au monde d’aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Jeu 17 Aoû 2017, 17:15

(suite et fin)

Ne pas nous laisser envahir par le passé et sa répétition

Les musulmans d’aujourd’hui doivent également réfléchir sur la nature de la relation qu’ils entretiennent avec le passé. Car si le passé est le bienvenu pour éclairer le présent, il ne peut pas être, pour autant, le passage obligé pour ce qui est de prendre à bras le corps les réalités d’aujourd’hui. Or dans l’Islam contemporain on observe cette tentation permanente d’idéalisation du passé.

Rien n’aurait jamais été mieux que le passé lointain et révolu ! Et il faudrait construire présent et futur dans la répétition de ce passé. Les musulmans actuels semblent avoir peur du présent et de l’avenir, et ils laissent croire qu’ils ne voient pas de salut autre que dans le retour à ce qui aurait existé. Si le présent est toujours critiqué, en revanche le passé se trouve en permanence justifié. Cela témoigne d’un grand manque de confiance en soi et dans les temps présents.

Le passé des musulmans, pourtant, ne constitue pas une « histoire sacrée » : c’est une partie de l’histoire de l’humanité, fondée d’abord sur des réalités économiques et politiques. Et si de grands savants nous ont laissé des trésors, ceux-ci n’en sont pas moins des produits de l’histoire, et il n’est pas interdit de faire un véritable travail critique sur ces oeuvres et d’apprendre à les dépasser.

Car il doit être permis de s’interroger sur les conditions de production de ces travaux d’autrefois, de dévoiler les présupposés conscients ou inconscients des interprétations historiques de leurs auteurs et de démasquer les intérêts politiques, idéologiques ou financiers qui pouvaient être en jeu à l’époque et ont pu conditionner ces productions savantes.

Aucune génération ne doit se sentir l’otage des générations précédentes. Même les exégètes classiques ne se sont pas sentis liés irrévocablement au travail de ceux qui les avaient précédés ! Toute génération, finalement, se trouve confrontée à une alternative : soit reproduire servilement les significations voulues par les générations précédentes, soit s’approprier ces interprétations de façon critique et sélective, en vue d’interpréter aujourd’hui le texte coranique comme un élément de la tâche de construction du monde présent.

Le Coran n’est pas un manuel ou un livre technique. On ne doit pas davantage le prendre comme un texte passif. C’est un message qui se veut interactif, qui veut provoquer la réponse libre et joyeuse de celui qui entre en relation avec lui. Texte de communication de Dieu vers l’homme, il est aussi destiné à permettre la communication de l’homme vers Dieu. Il y a toujours une nouveauté du texte, liée aux nouveautés des conditions de sa réception ou de sa méditation.

Aucune lecture ne pourra jamais épuiser le « potentiel » de signification du Coran. Aucune ne peut prétendre avoir « clos » l’interprétation et arrêter la dynamique de signification du Livre Saint. L’interprétation du Coran, au vrai, est toujours devant nous. Elle est toujours dans ce que les croyants en feront dans leur dialogue silencieux avec leur Seigneur. Le défi de chaque génération de croyants consiste à découvrir son propre moment de révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Jeu 17 Aoû 2017, 18:54

Salam Olivier,

Trés bon sujet.

Je suis d'accord en rajoutant que cette réflexion est aussi valable pour la bible. Mais pas que, car cette démarche est aussi pour les livres de platon par ex.

Les critiques peuvent alors arriver car la philosophie, tel qu'elle est concidérée dans par ex, son origine grecque, présente des incomptatibilés sur l'idée d'une gouvernance divine.

Donc cette réflexion, si elle fonctionne de la même façon, prend, pour la distinguée, le nom de théologie.

Ainsi, celui qui réfléchit sur le sens du texte sacré, devient théologien. Nous sommes heureusement plus prudent que lorsque nous disons à celui qui réfléchit sur le sens de la vie qu'il est philosophe.

Je dis heureusement car se croire théologien à partir de sa propre réflexion comporte des risques que nous pouvons facilement mesurer aujourd'hui en observant ce qui se passe sur youtube. Mais ça peut aussi créer des mauvais sentiments au sein des communités car c'est simplement prétentieux.

Il faut donc à mon sens accepter la réflexion des théologiens reconnus en faisant attention à ne pas aussi oublier sa propre réflexion. Cette confrontation d'idée, il faut donc l'accepter même si elle peut nous placer dans l'inconfort en créant des zones de flou.

Il est bien aussi de pouvoir la vivre dans la confrontation fraternelle. Pour cela, il ne s'agit pas d'avoir tord ou raison, mais simplement d'étayer la réflexion pour aller plus loin.

L'enseignement des anciens est donc prétieux, leur responsabilité importante, car la possibilite de laisser vivre la réflexion dépand d'eux.

Donc, on peut réfléchir mais il faut le faire en " équipe ", pas seul.

C'est de tte facon indispensable car comme c'est bien souligné ds ton exposé, il faut aussi vivre avec son temps.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 08:43

OlivierV a écrit:
17/08/2017

Rachid Benzine, né en 1971 à Kénitra au Maroc, est un islamologue, politologue et enseignant franco-marocain1. Rachid Benzine est une des figures de proue de l'Islam libéral francophone.



Ce que tu appelles "l'Islam libéral" est ce qu'on nomme, je crois, "les Nouveaux Penseurs de l'Islam". Je me trompe ?




_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 16:00

mario-franc_lazur a écrit:
OlivierV a écrit:
17/08/2017

Rachid Benzine, né en 1971 à Kénitra au Maroc, est un islamologue, politologue et enseignant franco-marocain1. Rachid Benzine est une des figures de proue de l'Islam libéral francophone.



Ce que tu appelles "l'Islam libéral" est ce qu'on nomme, je crois, "les Nouveaux Penseurs de l'Islam". Je me trompe ?




Je n'en sais absolument rien....
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 16:45

OlivierV a écrit:
Comment, dès lors, faire une présentation actuelle du Coran qui réponde aux exigences des temps contemporains ?

une vidéo qui pourra mieux éclaircir ces idées ..

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 16:49

C est drôle sa "Islam libérale" autant dire Islam "falsifié" ....Supprimé par SKDR. Propos outranciers.  ......

la censure quand une analyse déranges on censure

..une vieille technique pour falsifier la parole de Dieu ,se revendiquer de lui ,de sa parole tout en la combattant avec "subtilité" "je me revendique de l'Islam mais détruit ses dogmes de l’intérieur"....ils usent toujours de la même rhétorique"vivre avec son temps,adapter la religion aux mœurs du présent etc etc etc quand tu ne peux pas vaincre frontalement ,tu détruits de l’intérieur en portant un masque fraternelle "je suis des vôtres" ......


Dernière édition par AKIRA le Ven 18 Aoû 2017, 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 16:56

AKIRA a écrit:
C est drôle sa "Islam libérale" autant dire Islam "falsifié" ....Supprimé par SKDR. Propos outranciers. ......

Et qui t'a dit à toi que tu as compris l'islam Akira?

Es-tu un savant?

_________________
Le coran n'exige nulle part le port du voile sur les cheveux
Sourate 33:59; Sourate 24:31


Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Regards de Femmes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 16:59

AKIRA a écrit:
C est drôle sa "Islam libérale" autant dire Islam "falsifié" ....Supprimé par SKDR. Propos outranciers.  ......

pourquoi évoquer un combat? Y voir une attaque.

ce n'est pas la 1ere fois que tu me choques par tes accusations arbitraires des uns et des autres.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:10

AKIRA a écrit:
C est drôle sa "Islam libérale" autant dire Islam "falsifié" ....Supprimé par SKDR. Propos outranciers.
 ......

Mais AKIRA, il n'est nullement question de remettre en cause les dogmes de l'Islam. Je pense au contraire qu'il est nécessaire de bien préciser ce qui relève du dogme, qui lui est intangible, et la tradition qui elle peut relever d'une époque donnée....
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:13

OlivierV a écrit:
AKIRA a écrit:
C est drôle sa "Islam libérale" autant dire Islam "falsifié" ....Supprimé par SKDR. Propos outranciers.
 ......

Mais AKIRA, il n'est nullement question de remettre en cause les dogmes de l'Islam. Je pense au contraire qu'il est nécessaire de bien préciser ce qui relève du dogme, qui lui est intangible, et la tradition qui elle peut relever d'une époque donnée....

les falsificateurs ont connait leurs méthodes .....quand tu parle de Islam"libérale" tu est disqualifier ,c'est signé....
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:14

cailloubleu a écrit:
AKIRA a écrit:
C est drôle sa "Islam libérale" autant dire Islam "falsifié" ....Supprimé par SKDR. Propos outranciers. ......

Et qui t'a dit à toi que tu as compris l'islam Akira?

Es-tu un savant?

comment veux tu débattre Supprimé par SKDR.....pourquoi alors me questionner ? sachant que tu n'attends qu'une réponse qui te fasses plaisir
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:21

AKIRA a écrit:
OlivierV a écrit:


Mais AKIRA, il n'est nullement question de remettre en cause les dogmes de l'Islam. Je pense au contraire qu'il est nécessaire de bien préciser ce qui relève du dogme, qui lui est intangible, et la tradition qui elle peut relever d'une époque donnée....

les falsificateurs ont connait leurs méthodes .....quand tu parle de Islam"libérale" tu est disqualifier ,c'est signé....

Est-ce que tu t'es braqué dès que tu as vu le terme 'Islam libéral" ou bien as-tu lu l'article ?

Y a-t-il dans cet article quelque chose qui serait en opposition totale avec l'Islam ?

A moins que tu aies peur au point de ne pas remettre en question toutes tes certitudes ? Je dis bien remettre en question et non pas renier, j'espère que tu vois la nuance...
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:28

OlivierV a écrit:
AKIRA a écrit:


les falsificateurs ont connait leurs méthodes .....quand tu parle de Islam"libérale" tu est disqualifier ,c'est signé....

Est-ce que tu t'es braqué dès que tu as vu le terme 'Islam libéral" ou bien as-tu lu l'article ?

Y a-t-il dans cet article quelque chose qui serait en opposition totale avec l'Islam ?

A moins que tu aies peur au point de ne pas remettre en question toutes tes certitudes ? Je dis bien remettre en question et non pas renier, j'espère que tu vois la nuance...

Que ce soit le titre ou le contenu l'un ne va pas sans l'autre! ce genre de stratégie pour détruire de l’intérieur une pensée,idéologie etc ne date pas d’aujourd’hui ! "je suis des vôtres! " dit-il mais son but c'est de transformer une pensée pour la rendre compatible a une autre pensée qui est a la base incompatible
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:50

AKIRA a écrit:
OlivierV a écrit:


Est-ce que tu t'es braqué dès que tu as vu le terme 'Islam libéral" ou bien as-tu lu l'article ?

Y a-t-il dans cet article quelque chose qui serait en opposition totale avec l'Islam ?

A moins que tu aies peur au point de ne pas remettre en question toutes tes certitudes ? Je dis bien remettre en question et non pas renier, j'espère que tu vois la nuance...

Que ce soit le titre ou le contenu l'un ne va pas sans l'autre! ce genre de stratégie pour détruire de l’intérieur une pensée,idéologie etc ne date pas d’aujourd’hui ! "je suis des vôtres! " dit-il mais son but c'est de transformer une pensée pour la rendre compatible a une autre pensée qui est a la base incompatible  

Ce serait passionnant que tu nous explique ce que tu reproches à cet islam falsifié d'après toi.

Jusque'ici tu nous as dit plusieurs fois que l'islam est falsifié.

En quoi est-il falsifié???

_________________
Le coran n'exige nulle part le port du voile sur les cheveux
Sourate 33:59; Sourate 24:31


Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Regards de Femmes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:54

cailloubleu a écrit:
AKIRA a écrit:


Que ce soit le titre ou le contenu l'un ne va pas sans l'autre! ce genre de stratégie pour détruire de l’intérieur une pensée,idéologie etc ne date pas d’aujourd’hui ! "je suis des vôtres! " dit-il mais son but c'est de transformer une pensée pour la rendre compatible a une autre pensée qui est a la base incompatible  

Ce serait passionnant que tu nous explique ce que tu reproches à cet islam falsifié d'après toi.

Jusque'ici tu nous as dit plusieurs fois que l'islam est falsifié.

En quoi est-il falsifié???


tu plaisantes tu me censures a chaque fois donc un peu de sérieux quand tu me demande de m'exprimer l'hopital qui se fout de la charité
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 17:56

AKIRA a écrit:
OlivierV a écrit:


Est-ce que tu t'es braqué dès que tu as vu le terme 'Islam libéral" ou bien as-tu lu l'article ?

Y a-t-il dans cet article quelque chose qui serait en opposition totale avec l'Islam ?

A moins que tu aies peur au point de ne pas remettre en question toutes tes certitudes ? Je dis bien remettre en question et non pas renier, j'espère que tu vois la nuance...

Que ce soit le titre ou le contenu l'un ne va pas sans l'autre! ce genre de stratégie pour détruire de l’intérieur une pensée,idéologie etc ne date pas d’aujourd’hui ! "je suis des vôtres! " dit-il mais son but c'est de transformer une pensée pour la rendre compatible a une autre pensée qui est a la base incompatible  

Justement, tu sembles confondre deux choses. La pensée et l'idéologie.

L'idéologie est généralement quelque chose de figé, quelque chose qui au final ne renferme que mort parce que déconnectée de ce qui est vivant.

Tout au contraire de la pensée qui elle est tributaire de son environnement.

Je ne sais pas si l'auteur de l'artice se réclame de l'Islam libéral. C'est simplement ce que dit la page de Wikipedia qui lui est dédiée.

En tous cas, à mon sens, l'Islam libéral ne rejette rien des dogmes de l'Islam. Ce n'est pas parce qu'on est libéral qu'on va encourager l'homosexualité aux musulmans par exemple.

Il s'agit simplement d'adapter les règles de vie au contexte. Ou plutôt d'adapter la réaction que l'on peut avoir face au non-respect de ces règles de vie.

Il n'est même pas question de modifier les obligations en matière de culte.

Cela relève plus du fait de montrer ce qui relève désormais du droit civil et ce qui relève de la religion.

C'est remettre à l'honneur l' ijtihad, l'effort de compréhension qui de fait à été occulté depuis quelques siècles.

Si tu regardes les premiers siècles de l'Islam, tout n'était pas figé comme aujourd'hui.

Tu sais, je ne me suis pas converti à une religion morte, à une religion qui fait de la tradition un dogme, mais à une religion qui me fait grandir et qui me parle aujourd'hui.

Je vais te donner un simple exemple, loin de toute idéologie.

Le Coran donne des descriptions du Paradis qui parlent avant tout aux musulmans de l'époque. Pour moi qui suis Belge, la notion de vêtements de brocards, le fait d'être sur des divans, dans des jardins où coulent des ruisseaux, tout cela ne me parle guère... Et pourtant, je crois fermement à la Résurrection et au bonheur éternel pour les justes de cœur...
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 18:08

AKIRA a écrit:
cailloubleu a écrit:


Ce serait passionnant que tu nous explique ce que tu reproches à cet islam falsifié d'après toi.

Jusque'ici tu nous as dit plusieurs fois que l'islam est falsifié.

En quoi est-il falsifié???


tu plaisantes tu me censures a chaque fois donc un peu de sérieux quand tu me demande de m'exprimer l'hopital qui se fout de la charité

Ah mais là peut-être que sur ce point tu ne ferais pas l'apologie du terrorisme?

Ce que tu reproches à l'islam d'Olivier m'apprendrait quelque chose?


_________________
Le coran n'exige nulle part le port du voile sur les cheveux
Sourate 33:59; Sourate 24:31


Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Regards de Femmes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 18:32

AKIRA a écrit:
cailloubleu a écrit:


Ce serait passionnant que tu nous explique ce que tu reproches à cet islam falsifié d'après toi.

Jusque'ici tu nous as dit plusieurs fois que l'islam est falsifié.

En quoi est-il falsifié???


tu plaisantes tu me censures a chaque fois donc un peu de sérieux quand tu me demande de m'exprimer l'hopital qui se fout de la charité
tu es un adepte de l'islam authentique , tu dois ecouter Mamaar metmati
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 18:36

cailloubleu a écrit:
AKIRA a écrit:



tu plaisantes tu me censures a chaque fois donc un peu de sérieux quand tu me demande de m'exprimer l'hopital qui se fout de la charité

Ah mais là peut-être que  sur ce point tu ne ferais pas l'apologie du terrorisme?

Ce que tu reproches à l'islam d'Olivier m'apprendrait quelque chose?



je débats pas avec toi! tu censures a chaque fois qu'une analyse va a l'encontre de tes désirs tu uses d'un nouveau point godwin "apologie de terrorisme"
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 18:37

gerard2007 a écrit:
AKIRA a écrit:



tu plaisantes tu me censures a chaque fois donc un peu de sérieux quand tu me demande de m'exprimer l'hopital qui se fout de la charité
tu es un adepte de l'islam authentique , tu dois ecouter Mamaar metmati

Islam authentique pléonasme ,j'écoute ALLAH
Revenir en haut Aller en bas
AKIRA

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 18:40

OlivierV a écrit:
AKIRA a écrit:


Que ce soit le titre ou le contenu l'un ne va pas sans l'autre! ce genre de stratégie pour détruire de l’intérieur une pensée,idéologie etc ne date pas d’aujourd’hui ! "je suis des vôtres! " dit-il mais son but c'est de transformer une pensée pour la rendre compatible a une autre pensée qui est a la base incompatible  

Justement, tu sembles confondre deux choses. La pensée et l'idéologie.

L'idéologie est généralement quelque chose de figé, quelque chose qui au final ne renferme que mort parce que déconnectée de ce qui est vivant.

Tout au contraire de la pensée qui elle est tributaire de son environnement.

Je ne sais pas si l'auteur de l'artice se réclame de l'Islam libéral. C'est simplement ce que dit la page de Wikipedia qui lui est dédiée.

En tous cas, à mon sens, l'Islam libéral ne rejette rien des dogmes de l'Islam. Ce n'est pas parce qu'on est libéral qu'on va encourager l'homosexualité aux musulmans par exemple.

Il s'agit simplement d'adapter les règles de vie au contexte. Ou plutôt d'adapter la réaction que l'on peut avoir face au non-respect de ces règles de vie.

Il n'est même pas question de modifier les obligations en matière de culte.

Cela relève plus du fait de montrer ce qui relève désormais du droit civil et ce qui relève de la religion.

C'est remettre à l'honneur l' ijtihad, l'effort de compréhension qui de fait à été occulté depuis quelques siècles.

Si tu regardes les premiers siècles de l'Islam, tout n'était pas figé comme aujourd'hui.

Tu sais, je ne me suis pas converti à une religion morte, à une religion qui fait de la tradition un dogme, mais à une religion qui me fait grandir et qui me parle aujourd'hui.

Je vais te donner un simple exemple, loin de toute idéologie.

Le Coran donne des descriptions du Paradis qui parlent avant tout aux musulmans de l'époque. Pour moi qui suis Belge, la notion de vêtements de brocards, le fait d'être sur des divans, dans des jardins où coulent des ruisseaux, tout cela ne me parle guère... Et pourtant, je crois fermement à la Résurrection et au bonheur éternel pour les justes de cœur...

la pensée crée l'idéologie opposer les deux n'a pas de sens ,je te dis juste qu'il existe des gens qui se revendique de l'Islam mais qui ont pour ambition de falsifier les dogmes pour les adapter a leurs désirs ,je dis rien d'autre
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 19:03

AKIRA a écrit:
,je te dis juste qu'il existe des gens qui se revendique de l'Islam mais qui ont pour ambition de falsifier les dogmes pour les adapter a leurs désirs ,je dis rien d'autre

Non, d'après ce que je lis de ce que tu as écrit, tu ne dis pas que ça. Il est possible que certaines personnes remettent en cause certains dogmes de l'Islam.

Mais toi, du fait que tu as lu que l'auteur était présenté comme un représentant de l'Islam libéral, tu l'as catégorisé comme tel sans prendre la peine de lire ce qu'il a écrit.

Tu as tout à fait le droit de ne pas souscrire à tout ce qu'il dit.

Mais fais-le avec intelligence s'il te plaît.

Dis ce en quoi il trahirait l'Islam et justifie ta position plutôt que de jeter un simple anathème.

Ce serait plus constructif, non ?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 19:25

OlivierV a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
OlivierV a écrit:
17/08/2017

Rachid Benzine, né en 1971 à Kénitra au Maroc, est un islamologue, politologue et enseignant franco-marocain1. Rachid Benzine est une des figures de proue de l'Islam libéral francophone.



Ce que tu appelles "l'Islam libéral" est ce qu'on nomme, je crois, "les Nouveaux Penseurs de l'Islam". Je me trompe ?




Je n'en sais absolument rien....

En 2004, Rachid Benzine a publié "Les Nouveaux Penseurs de l'Islam", dans lequel il présente des intellectuels musulmans qui préconisent une relecture du Coran à l'aune des sciences humaines. C'est un livre que j'ai lu et que j'ai beaucoup aimé.

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par mario-franc_lazur le Ven 18 Aoû 2017, 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 19:58

mario-franc_lazur a écrit:
OlivierV a écrit:


Je n'en sais absolument rien....

En 2004, Rachid Benzine a publié "Les Nouveaux Penseurs de l'Islam", dans lequel il présente des intellectuels musulmans qui préconisent une relecture du Coran à l'aune des sciences humaines. C'est un livre que j'ai lu et que j'ai beaucoup aimé.

Je n'ai encore rien lu de lui hormis l'article que j'ai publié, mais j'ai visionné quelques vidéos et il me semble très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 20:41

OlivierV a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
OlivierV a écrit:


Je n'en sais absolument rien....

En 2004, Rachid Benzine a publié "Les Nouveaux Penseurs de l'Islam", dans lequel il présente des intellectuels musulmans qui préconisent une relecture du Coran à l'aune des sciences humaines. C'est un livre que j'ai lu et que j'ai beaucoup aimé.

Je n'ai encore rien lu de lui hormis l'article que j'ai publié, mais j'ai visionné quelques vidéos et il me semble très intéressant.

Alors, je te recommande ce livre, il n'est pas cher du tout et te plaira sans nul doute ! Vois ce lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 20:45

OlivierV a écrit:
AKIRA a écrit:
,je te dis juste qu'il existe des gens qui se revendique de l'Islam mais qui ont pour ambition de falsifier les dogmes pour les adapter a leurs désirs ,je dis rien d'autre

Non, d'après ce que je lis de ce que tu as écrit, tu ne dis pas que ça. Il est possible que certaines personnes remettent en cause certains dogmes de l'Islam.

Mais toi, du fait que tu as lu que l'auteur était présenté comme un représentant de l'Islam libéral, tu l'as catégorisé comme tel sans prendre la peine de lire ce qu'il a écrit.


Ne t'inquiète plus de lui, mon cher OLIVIER ! AKIRA a été banni pour apologie du terrorisme !.....

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 20:58

mario-franc_lazur a écrit:


Alors, je te recommande ce livre, il n'est pas cher du tout et te plaira sans nul doute ! Vois ce lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci Mario, je prends note.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Ven 18 Aoû 2017, 22:22

les écritures de cet intellectuel a mon humble avis sont critiquable sur plusieurs points dont un que je trouve  très important lorsqu'il dit qu'aucune lecture du  Coran n'est condamnable, donc  de la lecture la plus littéraliste à une lecture mystique.Et ceci voudrait dire par exemple qu' on ne peut opposer aucun argument  aux radicaux-djihadistes qui prennent certains versets du CORAN  comme justification de leurs œuvres criminelles.
Selon cette théorie  cette lecture est tout aussi possible qu'une autre même si je reconnais ce n'est pas celle que lui défend mais elle peut être source a de mauvaises interprétations chez Monsieur Tout le monde


le lecteur devra en être averti !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 00:16

Bonsoir Skipeer. Pourtant l'auteur insiste bien sur plusieurs points.
C'est l'ensemble du Coran qu'il faut lire. Et non pas se servir de versets isolés et hors contexte.
Et surtout me semble-t-il il dit que ce travail de lecture ne se fait pas seul. Je comprends par là qu'on ne se limite pas à travailler avec un groupe de convaincus à notre vision des choses, mais aussi en discutant avec d'autres courants.
Je me demande si les djihadistes ont seulement une fois l'ensemble du Coran...
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 09:25

OlivierV a écrit:
Bonsoir Skipeer. Pourtant l'auteur insiste bien sur plusieurs points.
C'est l'ensemble du Coran qu'il faut lire. Et non pas se servir de versets isolés et hors contexte.
Et surtout me semble-t-il il dit que ce travail de lecture ne se fait pas seul. Je comprends par là qu'on ne se limite pas à travailler avec un groupe de convaincus à notre vision des choses, mais aussi en discutant avec d'autres courants.
Je me demande si les djihadistes ont seulement lu une fois l'ensemble du Coran...


Frank Berton, l'ancien avocat de Salah Abdeslam qui a participé aux attaques du 13 novembre, lui avait demandé s'il avait lu le Coran, Salah Abdeslam lui a répondu qu'il n'en avait lu que des extraits sur internet.

Ainsi et sans savoir ce que contient réellement le livre d'Allah, il s'est prétendu agir au nom de l'Islam quand il n'en connaissait rien.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 10:05

SKIPEER a écrit:
les écritures de cet intellectuel a mon humble avis sont critiquable sur plusieurs points dont un que je trouve  très important lorsqu'il dit qu'aucune lecture du  Coran n'est condamnable, donc  de la lecture la plus littéraliste à une lecture mystique.Et ceci voudrait dire par exemple qu' on ne peut opposer aucun argument  aux radicaux-djihadistes qui prennent certains versets du CORAN  comme justification de leurs œuvres criminelles.
Selon cette théorie  cette lecture est tout aussi possible qu'une autre même si je reconnais ce n'est pas celle que lui défend mais elle peut être source a de mauvaises interprétations chez Monsieur Tout le monde


le lecteur devra en être averti !!




d'avoir donné cette précision, mon cher SKIPEER !

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tonton




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 16:31

SKIPEER a écrit:
les écritures de cet intellectuel a mon humble avis sont critiquable sur plusieurs points dont un que je trouve  très important lorsqu'il dit qu'aucune lecture du  Coran n'est condamnable, donc  de la lecture la plus littéraliste à une lecture mystique.Et ceci voudrait dire par exemple qu' on ne peut opposer aucun argument  aux radicaux-djihadistes qui prennent certains versets du CORAN  comme justification de leurs œuvres criminelles.
Selon cette théorie  cette lecture est tout aussi possible qu'une autre même si je reconnais ce n'est pas celle que lui défend mais elle peut être source a de mauvaises interprétations chez Monsieur Tout le monde


le lecteur devra en être averti !!

Justement skipper, par sa propre reflexion, ce penseur t'invite à critiquer sa position. A mon sens, il dit que toutes les positions sont autant entendables que critiquables.

Il ne fait qu'un rappel sur le sens de tolerer. Tolerer ne veut pas dire accepter, la tolerence c'est l'acceptation du critiquable.

Bien sûr, cela génère une multiplication du champ des possibles. Alors il y a des risques dans l'autoproclamation et donc des déviances.

Aussi, il ne rejette pas l'importance des penseurs inscrits dans la tradition. Afin de donner un cadre. Il rapelle simplement que ces penseurs avaient un regard lucide sur leur monde et qu'ils seraient décus en constatant que nous n'avons pas compris leur demarche en ne posant notre regard sur notre monde mais plutôt sur le leur.

C'est à dire en faisant le contraire de ce que eux faisaient car cela crée un paradoxe d'autant plus visible si nous considérons l'islam comme une religion de tolerance.

Il invite pour moi surtout à conserver un esprit critique constructif.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 17:57

Tonton a écrit:
SKIPEER a écrit:
les écritures de cet intellectuel a mon humble avis sont critiquable sur plusieurs points dont un que je trouve  très important lorsqu'il dit qu'aucune lecture du  Coran n'est condamnable, donc  de la lecture la plus littéraliste à une lecture mystique.Et ceci voudrait dire par exemple qu' on ne peut opposer aucun argument  aux radicaux-djihadistes qui prennent certains versets du CORAN  comme justification de leurs œuvres criminelles.
Selon cette théorie  cette lecture est tout aussi possible qu'une autre même si je reconnais ce n'est pas celle que lui défend mais elle peut être source a de mauvaises interprétations chez Monsieur Tout le monde


le lecteur devra en être averti !!

Justement skipper, par sa propre reflexion, ce penseur t'invite à critiquer sa position. A mon sens, il dit que toutes les positions sont autant entendables que critiquables.

Il ne fait qu'un rappel sur le sens de tolerer. Tolerer ne veut pas dire accepter, la tolerence c'est l'acceptation du critiquable.

Bien sûr, cela génère une multiplication du champ des possibles. Alors il y a des risques dans l'autoproclamation et donc des déviances.

Aussi, il ne rejette pas l'importance des penseurs inscrits dans la tradition. Afin de donner un cadre. Il rapelle simplement que ces penseurs avaient un regard lucide sur leur monde et qu'ils seraient décus en constatant que nous n'avons pas compris leur demarche en ne posant notre regard sur notre monde mais plutôt sur le leur.

C'est à dire en faisant le contraire de ce que eux faisaient car cela crée un paradoxe d'autant plus visible si nous considérons l'islam comme une religion de tolerance.

Il invite pour moi surtout à conserver un esprit critique constructif.
Bonjour cher Tonton

j'avais poste plus haut une vidéo de Tariq ramadan et j’adhère a CETTE idée qu'il partage concernant  l’interprétation du CORAN

l'as tu visionne ?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 19:05

SKIPEER a écrit:
OlivierV a écrit:
Comment, dès lors, faire une présentation actuelle du Coran qui réponde aux exigences des temps contemporains ?

une vidéo qui pourra mieux éclaircir ces idées ..


Un article de Tariq Ramadan qui me semble éclairer le débat :

Islam : La Réforme Radicale

Cela fait des décennies que l’on parle de réforme dans le monde musulman. Les débats sont intenses et les affrontements intellectuels nombreux entre les tenants de « la nécessaire réforme » destinée à libérer l’esprit musulman et ceux qui s’y opposent à « la soi-disant réforme » qui en fait cacherait soit une trahison des principes de l’islam soit une dangereuse occidentalisation. On s’accorde à reconnaître que les musulmans à travers le monde peinent à trouver des réponses adéquates aux défis contemporains, que les crises (religieuse, identitaire, scientifique, politique ou économique) qu’ils traversent sont profondes, qu’un réveil s’impose mais les divergences quant aux moyens à mettre en œuvre et aux finalités de cet engagement sont inextricables.

Le concept qui revient le plus souvent dans les débats est celui d’ « ijtihâd » lequel signifie « la lecture critique des textes islamiques de référence » (Coran et tradition prophétique) et qui doit permettre de promouvoir une approche historique et contextualisée du texte révélé en même temps qu’il invite la rationalité humaine à plus de créativité dans l’élaboration de réponses aux problèmes de notre temps.

Le concept est omniprésent dans la littérature musulmane contemporaine et pourtant rien ne semble véritablement évoluer : les crises demeurent, voire s’amplifient, et l’intelligence musulmane paraît en panne dans des domaines aussi essentiels que l’éducation, l’éthique appliquée, les sciences, la démocratisation, le respect des droits fondamentaux dont ceux des femmes, la violence, etc. Quelles sont les raisons de ces blocages, comment inverser cette malheureuse spirale ?

Les savants musulmans (‘ulamâ’) des différentes tendances de l’islam ne sont pas d’accord sur les différentes définitions et interprétations des concepts clefs de la terminologie islamique. Pour les littéralistes et les traditionalistes, la « sharî’a » est un corps de lois qui forment un univers de référence clos et atemporel qui s’oppose à toute adaptation, à toute évolution et à toute lecture prenant en compte l’histoire ou le contexte.

La tradition réformiste, au contraire, a très tôt défini le concept de sharî’a comme « la voie de la fidélité aux principes de l’islam » au cœur de laquelle les domaines du dogme et de la pratique (al-‘aqîda, al-‘ibadât) sont distincts du domaine des affaires sociales et des relations interpersonnelles (al-mu’âmalât) : les prescriptions sont immuables dans les deux premiers alors les textes offrent une large marge de manœuvre à la rationalité humaine, et donc à l’ijtihâd, dans le second.

L’approche réformiste est depuis longtemps très connue et très répandue dans les sociétés et les communautés musulmanes à travers le monde et pourtant rien ne semble avancer. Les appels à l’ijtihâd sont permanents mais les résultats de ce dernier siècle sont peu probants.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 19:06


Islam : La Réforme Radicale (suite)

L’une des raisons majeures de cet état de fait tient sans doute aux déficits dans les fondements de l’approche réformiste elle-même. On lit et on étudie depuis des décades des productions de ‘ulamâ’ qui travaillent de façon approfondie sur les textes, proposent de nouvelles interprétations et tentent ainsi d’apporter de nouvelles réponses aux nouveaux défis.

La contribution de ces savants du droit et de la jurisprudence musulmane ( fuqahâ’ ) est phénoménale et nul ne peut ignorer l’importance de leurs études et apports. Questionnés par le réel, interpellés par la nature des nouveaux défis (scientifiques, sociaux, économiques, etc.), les fuqahâ’ tentent d’offrir des réponses adaptées à leur époque : la nature même de leur travail exclusivement orienté sur les textes les met dans une position de perpétuel suivisme. Le monde avance, ils le suivent.

Réformer la lecture et la compréhension des textes consiste donc uniquement pour eux à s’adapter aux nouvelles réalités de l’époque. On pourrait imaginer que cela soit suffisant pour mettre en branle la nécessaire réforme mais force est de constater que cette approche, malgré l’apparence du mouvement et du renouveau, pêche quant à l’efficience des propositions. Ce sont des spécialistes des textes révélés qui discutent et jugent du monde sans avoir toujours une compréhension profonde de la complexité des domaines sur lesquels leur jugement se portent.

Ils s’expriment avec autorité sur les domaines de l’économie, des sciences exactes ou humaines sans maîtriser les savoirs et les savoir-faire nécessaires non seulement à s’adapter au monde mais à le transformer à la lumière des exigences de l’éthique islamique (respect de l’intégrité de la personne, justice sociale, égalité, etc.) Les savants et les penseurs musulmans ne représentent une force de propositions dans aucun de ces domaines.

Ce que cache cette réalité est, dans les faits, une crise d’autorité. Le chaos règne quant à savoir qui parmi les ‘ulamâ’ dit quoi et qui est légitimé à le dire : les avis de ces derniers sont souvent contradictoires et personne ne sait très bien à qui se référer. Au surplus, les ‘ulamâ’ sont jaloux de leur autorité dans les domaines de l’élaboration de la norme et des opinions juridiques (fatwâ) et ils ressentent souvent comme une intrusion dangereuse le questionnement ou la participation des spécialistes des sciences dites « profanes » dans l’élaboration d’une jurisprudence musulmane contemporaine. Sous prétexte que ces derniers ne sont pas des spécialistes du droit islamique, ils n’auraient rien à dire sur la question et seraient dénué de toute autorité en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   Sam 19 Aoû 2017, 19:07

Islam : La Réforme Radicale (suite et fin)

La réforme radicale dont nous avons besoin se situe très exactement à ce niveau. Il s’agit de déplacer le centre de gravité du pouvoir et de l’autorité des ‘ulamâ’ au niveau du fondement du droit et de la jurisprudence islamique (usûl al-fiqh). En effet les textes ne sont pas les seules références normatives du droit musulman mais l’univers – le livre du monde selon l’expression d’al-Ghazâlî – est une source qu’il faut placer au même niveau que les textes.

Les savants et experts, spécialistes des sciences expérimentales (physique, biologie, psychologie, médecine, etc.), des sciences exactes ou des sciences humaines (philosophie, sociologie, économie, etc.) doivent pouvoir contribuer à l’élaboration de l’éthique musulmane contemporaine. Maîtrisant mieux les différents domaines de la connaissance contemporaine, ils sont mieux à même d’orienter la réflexion des ‘ulamâ’ et de produire une réforme de transformation par l’éthique plutôt que d’adaptation par la nécessité (comme c’est le cas aujourd’hui).

L’ijtihâd contemporain n’est pas seulement l’affaire des spécialistes des textes. Si nul ne peut contester leurs compétences dans ce domaine, il importe de convoquer à la table de cette lecture critique des textes, des femmes et des hommes versés dans les différentes sphères de l’activité humaine afin qu’ils puissent s’exprimer, proposer de nouvelles visions, de nouvelles orientations de réformes fidèles à l’éthique mais en phase avec les questions et les crises de l’époque.

Il s’agit d’établir des espaces d’un ijtihâd concerté qui, à différents niveaux (des questions globales aux réalités nationales), réconcilient les musulmans ordinaires avec leurs références en leur restituant une parole, une compétence, une autorité. Les chantiers sont immenses : la promotion de l’esprit critique et la réforme de l’éducation islamique et générale ; l’élaboration d’une éthique musulmane en matière de science ; la proposition d’alternatives en matière économique globale autant que locale ; la transformation radicale du statut des femmes dans les sociétés et communautés musulmanes ; la démocratisation, la formation de la société civile autant que la gestion de la violence et du rapport à autrui, etc.

La réforme radicale que nous appelons de nos vœux exige un déplacement du centre de gravité du pouvoir religieux à l’intérieur de l’univers islamique. Elle exige la conscientisation de chacun et établit que la libération des esprits et des consciences ne se fera que par la participation des acteurs directement concernés. Avec les ‘ulamâ’ des textes (an-nusûs) nous avons besoin de ‘ulamâ’ du contexte et de l’environnement (al-wâqi’) qui soient capables de donner, concrétiser un processus de réforme qui offre aux musulmans la possibilité de devenir une force de proposition pour transformer le monde et non seulement pour s’y adapter.

Le rôle de l’Occident et de ses intellectuels est ici majeur : par leurs questions, par leurs critiques constructives, par leur capacité à écouter la multiplicité des voix qui s’expriment parmi les musulmans (et non pas seulement celles qui apparemment leur plaisent), ils peuvent devenir les partenaires de cette révolution de perspectives. Au creuset de cette dynamique, tous les acteurs de ce dialogue critique découvriront qu’ils partagent de nombreuses valeurs universelles communes malgré la différence de route qu’ils empruntent et qu’il est possible non seulement de cheminer ensemble mais de s’engager ensemble à rendre ce monde meilleur. Loin des sirènes qui appelleraient à une modernisation sans principes et sans âme, il s’agit d’établir ensemble les principes éthiques d’une réforme de la résistance et de la transformation du monde au nom de la justice et de la dignité des êtres humains malheureusement oubliés dans le désordre de l’actuel ordre globalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lire le Coran autrement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lire le Coran autrement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lire le coran tous les jours.
» Lire le Coran ou invocation sur la tombe d'un mort
» Faire appel au service d’un lecteur du Coran pour le mort
» Le Coran hafs et warsh, et les traductions
» Comment apprendre le Saint Coran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: