Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Une introduction à la lecture du Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OlivierV




MessageSujet: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 11:35

Jean Grosjean, né à Paris le 21 décembre 1912 et mort à Versailles le 10 avril 2006, est un poète et écrivain français, traducteur et commentateur de textes bibliques.

Je vous partage ici, la préface qu'il a écrite à la traduction du Coran effectuée par Denise Masson.
Elle me semble contenir des informations pertinentes à savoir avant de commencer la lecture du Coran. Ou avant de recommencer cette lecture...
Revenir en haut Aller en bas
marjorie

avatar


MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 13:25

Bonjour,

Je crois qu'il manque un lien dans ton post car il n'y a pas la préface dont tu parles ?
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 14:34

OlivierV a écrit:
Jean Grosjean, né à Paris le 21 décembre 1912 et mort à Versailles le 10 avril 2006, est un poète et écrivain français, traducteur et commentateur de textes bibliques.

Je vous partage ici, la préface qu'il a écrite à la traduction du Coran effectuée par Denise Masson.
Elle me semble contenir des informations pertinentes à savoir avant de commencer la lecture du Coran. Ou avant de recommencer cette lecture...


C'est exact, le lien renvoie à un article de Wikipedia, pas au préface annoncé.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 16:14

Un livre sacré s'adresse d'abord à ceux qui savent sa langue. Il la consacre et il la propage. Mais il ne peut s'empêcher de rayonner plus loin qu'elle. Alors commencent les traductions à leurs risques et périls.

Celle qu'on va lire est due à trente ans d'attention au texte en terre d'Islam. Louis Massignon l'attendait avec confiance.
"Votre patient labeur portera ses fruits", écrivait-il dans ses derniers jours à Denise Masson. Et encore :"Vous devez avoir achevé cette redoutable traduction; puisse-t-elle montrer toutes les prières d'abandon absolu à Dieu qui y ont été pour moi si précieuses".

Le Coran malgré ses envoûtantes beautés n'est pas un poème. L'architecture des mots, le heurt des images, la musique puissante et colorée des versets n'y cachent jamais le sens. Il fonde un mode de vie et de pensée. Et, bien qu'il défie parfois ses auditeurs de rien produire de comparable, il répète souvent qu'il parle en claire langue arabe, qu'il est une explication flagrante. Il faut louer Denise Masson d'avoir eu d'abord cette fidélité-là et de parler en claire langue française.

Mais peut-on laisser ignorer le caractère pressant, impératif, scandé, de cette prédication dont l'efficacité fut et demeure si grande.

Le texte coranique est un sacrement: il apporte la grâce de croire. Sa naissance fut un miracle. Est-ce qu'un traducteur peut refaire un miracle ? Il peut du moins, à force de respect pour ce texte, en livrer le reflet. Denise Masson l'a humblement et patiemment essayé et arrive, par une sorte d'ascèse, à rendre contagieux le mouvement de ce langage.

Le lecteur français doit toutefois se rappeler que, voilées par nos langues indo-européennes, les notions sur lesquelles se fondent tout monothéisme sont évidentes dans les langues sémitiques. par exemple le verbe y exprime plus le mode que le temps. Ses formes indiquent avec naturel si l'acte non seulement est subi ou se réfléchit mais encore son intensité, son intention, son effet ou sa cause, sa réciprocité, etc. Au contraire, nos précisions de temps sont secondaires et ne s'obtiennent que par des moyens accessoires. Les deux seuls temps réels ne font que distinguer entre ce qui est achevé, certain, et ce qui ne l'est pas, sans préjuger l'époque, au point qu'une action future peut être déjà faite.

C'est donc à travers nos conjugaisons d'occasion que la version laissera sentir l'omniprésence de Dieu et les nuances de ses initiatives. (Les impasses de nos théologies, sur les rapports entre la prédestination et la liberté, viennent de l'infirmité de nos grammaires plus aptes à la mécanique qu'à la métaphysique.) Sera dérouté aussi une autre de nos habitudes mentales, la distinction du profane et du sacré ou du politique et du mystique, car les religions vivantes y voient moins une différence de nature que de degré.

Notons encore que les paroles du Prophète ont été recueillies comme celles de ses prédécesseurs, sans nos soucis d'ordre chronologique ou de distinction logique. En eût-il été autrement que nous ne resterions pas moins surpris par les brusques changements de personnes à l'intérieur du discours. La traduction invente une ponctuation et remplace parfois les pronoms par des noms pour éviter que nous soyons perdus. Mais demeure aussi près possible de l'ubiquité de ce langage direct.

Sans doute, enfin, le français ne sait-il guère avoir un ton oral qui soit à la fois très simple et très grave. Mais ne nous plaignons pas trop; les défauts de notre langue font ses vertus : après des transpositions trop acclimatées pour rendre compte de la véhémence originelle et après des transcriptions qui ont su épouser les anfractuosités de la syntaxe arabe aux dépens de l'efficacité directe, voici maintenant une traduction qui, en gardant tout ce qui se peut d'une structure mentale étrangère et des mouvements de l'exhortation prophétique, arrive à rester naturelle dans le dépaysement et à nous livrer les dimensions du ton.

Si le Prophète dut comme saint Paul contourner les inébranlables synagogues cimentées par des siècles d'épreuves et s'il ne put ni peut-être ne le voulut étouffer l'inextinguible veilleuse chrétienne concentrée sur le mystère de la Passion, il submergea toute autre croyance. D'abord persécuté, il s'impose vite par la force de l'évidence. Non seulement les éparses tribus païennes s'éveillèrent, dans cette clarté, à une fraternité qu'elles ignoraient, mais tout l'Orient reconnut d'emblée son propre cœur dans cette voix arabe. Le vernis hellénique qu'on aurait pu croire moins précaire craque du Nil à l'Euphrate. (Ces restes seront distillés dans des alambics de philosophie abstèmes). Les victoires d'Alexandre, l'administration de César, l’iconolâtrie de Constantin furent balayés sans résistance. Les chrétiens, se souvenant de ce que Rome leur avait infligé au nom du culte impérial, puis au nom des dogmes occidentaux, regardèrent le triomphe de l'Islam comme une revanche de Dieu.

Quoiqu'il en soit, le Coran est aussi et surtout une parole intérieure. S'il sert de clé à nombre d'événements historiques jusqu'à nos jours, c'est parce qu'il est un événement intemporel en l'homme. Son langage reste un dévoilement et une délivrance pour ceux qui l'écoutent. Or, il n'est ici, semble-t-il, qu'écouté. Il est une lumière dans l'âme.

Télécharger la traduction du Coran par Denise Masson.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 16:15

@ Marjorie et Skander,

Désolé, j'ai du recopier ce texte avant de le publier et j'ai été "distrait" par un autre événement, ce qui ne m'a permis de le faire que maintenant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 20:08

Message vulgaire et provocateur supprimé par SKDR.
Revenir en haut Aller en bas
marjorie

avatar


MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   Dim 17 Sep 2017, 22:06

OlivierV a écrit:
@ Marjorie et Skander,

Désolé, j'ai du recopier ce texte avant de le publier et j'ai été "distrait" par un autre événement, ce qui ne m'a permis de le faire que maintenant ! Very Happy


Je te remercie du partage et d'avoir pris le temps de recopier ce texte ! J'ai téléchargé du coup sa version du Coran. J'ai pas mal de lecture à finir mais je vais me pencher là dessus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une introduction à la lecture du Coran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une introduction à la lecture du Coran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arret et reprise dans la lecture du Coran
» Site lecture Coran
» Les bienfaits de la lecture du Coran
» Les mérites du Coran / فضل القرءان
» [CALENDRIER] Planning de lecture du Coran pour le Ramadan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: