Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L'Arbre de Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquilas**

avatar


MessageSujet: L'Arbre de Vie   Jeu 12 Oct 2017, 09:02

Jeudi 12 octobre 2017

Il est notre mémoire.

Les hommes sont arrogants et se croient forts en intelligence en faisant ceux qui ont compris tout, tout seuls.

"A quoi bon garder ses observances" disent ils entre eux, se remettre en question tous les jours ? Et pourquoi nous ne vivrions pas toujours comme des enfants insouciants qui ne pensent qu'à jouer et jouir de la vie ?

Voilà que les arrogants qui ennuient Dieu avec cette philosophie là ont une vie comblée, mais ceux qui s'encouragent à veiller à leurs faits et gestes car ils craignent Dieu, eux, gardent l'attention de Dieu qui, spécialement pour eux, a établi un grand Livre où sont inscrits tous leurs exploits.

Ce sont ces braves gens qui invoquent le Nom de Dieu

Dieu préparer un jour, le Jour du Jugement dernier, et là seront récompensés ces gens là quant aux autres, cette ivraie là, elle brûlera comme un feu de paille.

Le texte de Malachie suit .../... lecture de ce jour à la messe


Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Jeu 12 Oct 2017, 09:03

Lecture du livre du prophète Malachie

« Vous avez contre moi des paroles dures,
– dit le Seigneur.
Et vous osez demander :
“Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ?”
    Voici ce que vous avez dit :
“Servir Dieu n’a pas de sens.
À quoi bon garder ses observances,
mener une vie sans joie
en présence du Seigneur de l’univers ?
    Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ;
même ceux qui font le mal sont prospères,
même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent !” »
    Alors ceux qui craignent le Seigneur
s’exhortèrent mutuellement.
Le Seigneur fut attentif et les écouta ;
un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire,
en faveur de ceux qui le craignent
et qui ont le souci de son nom.
    Le Seigneur de l’univers déclara :
« Ils seront mon domaine particulier
pour le jour que je prépare.
Je serai indulgent envers eux,
comme un homme est indulgent
envers le fils qui le sert fidèlement.
    Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence
entre le juste et le méchant,
entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.
    Voici que vient le jour du Seigneur,
brûlant comme la fournaise.
Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété,
seront de la paille.
Le jour qui vient les consumera,
– dit le Seigneur de l’univers –,
il ne leur laissera ni racine ni branche.
    Mais pour vous qui craignez mon nom,
le Soleil de justice se lèvera :
il apportera la guérison dans son rayonnement. »


            – Parole du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
nathanael




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Dim 03 Déc 2017, 19:23

Les arbres du jardin d'Eden

Il y a deux arbres dans le jardin d'Éden, qui symbolise le bonheur auquel l'être humain est appelé : l'arbre de vie, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Publié le 22 février 2017.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Jardin/Les-arbres-du-jardin-d-Eden


Au jardin d’Éden, il y a deux arbres remarquables : l’arbre de vie, au milieu du jardin (Gn 2, 9), et l’arbre interdit, l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Tout le malheur d’Ève et d’Adam consiste à s’être comme «décentrés» par rapport à la place que Dieu leur avait assignée au point de considérer l’arbre de la connaissance comme occupant le centre du jardin (Gn 3,3).

Pour le prophète Ézéchiel, l’Égypte est comparable à un arbre sans pareil : «Fils d’homme, dis à Pharaon, roi d’Égypte, et à sa multitude : “À qui te comparer dans ta grandeur ? Voici : un cèdre du Liban avait une belle ramure, des branchages produisant de l’ombre, et une taille si élevée que son sommet était au milieu des nuages. […] sa taille était plus élevée que celle de tous les arbres de la campagne, ses surgeons s’étaient multipliés, ses branches, allongées, grâce aux eaux abondantes qui coulaient vers lui. Dans ses rameaux nichaient tous les oiseaux du ciel, sous ses branches toutes les bêtes sauvages mettaient bas, et à son ombre habitaient de nombreuses nations. Il était beau par sa grandeur, par l’ampleur de son branchage ; ses racines s’étendaient jusqu’aux eaux abondantes. Les cèdres ne l’égalaient pas dans le jardin de Dieu.[…] aucun arbre dans le jardin de Dieu ne lui était comparable en beauté”» (Ez 31, 5-8) Mais voilà que, comme dans la Genèse, l’arbre n’a pas reconnu celui qui l’avait fait croître et «son coeur s’est élevé avec orgueil».

Il faudra donc attendre le prophète des derniers temps, le Messie, pour que la «Bonne nouvelle soit annoncée aux pauvres». À ce moment-là, l’arbre du jardin produira son fruit : «Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations» (Is 61, 1.11).

Il est clair que l’évangéliste avait toutes ces images et ces comparaisons en tête lorsque, évoquant le Royaume de Dieu, il met dans la bouche de Jésus ces paroles : «À quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer ? Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches» (Lc 13, 18-19).
Revenir en haut Aller en bas
nathanael




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Dim 03 Déc 2017, 19:37

et cette explication pour les catholiques  (même si ce n'est qu'une homélie , elle plonge ses racines dans la Tradition  et les Ecritures .. bref on se rapproche  à tâtons...  je sais qu'on retrouve ce terme  dans l'Apocalypse  et dans la Genèse , évidemment aussi ... ):
l'Arbre de vie c'est la Croix et elle donne ses fruits dans les sacrements , dont sa source principale ets toujours  la Croix et la resurrection de Jésus  et l'actualisent ( la rendent presente réellement et substantiellement )

La Croix est le nouvel arbre de vie; l’Eucharistie en est le fruit - Homélie Fête-Dieu B
dominicanus — 5 Juin 2015 — #Homélies Année B (2008-2009)

 http://   et www .homelie.biz/article-32606166.html

Lectures liturgiques

Dieu a eu un projet pour la famille humaine, et selon la Genèse,  le premier couple à ruiné ce projet en mangeant. Quand Adam et Eve, cédant à la tentation du démon, ont mangé du fruit défendu du bien et du mal, ils ont désobéi à Dieu. C’est le péché originel. En mangeant de ce fruit, ils ont manifesté leur désir d’agir selon leur volonté propre, et non pas selon la volonté de Dieu. Mais ce n’était pas une bonne idée, car « sans le Créateur, la créature s’évanouit ». Dieu est la source de tout ce qui est bon. Quand la famille humaine s’est révoltée contre lui, elle s’est de ce fait exclu du paradis et a été livrée au pouvoir du mal. Voilà pourquoi il y a tant de misère, de souffrances, de crimes en ce monde. Le fait de manger du fruit défendu a également introduit la mort dans la famille humaine. Le projet initial de Dieu pour l’humanité était de la préserver de la mort pour l’arbre de vie. Mais depuis le péché originel, la mort est devenue notre compagne quotidienne et notre fin inévitable.

Mais si le projet de Dieu a été tenu en échec par un repas, ce projet a été restauré également par un repas ! Puisque nous nous sommes exclus du paradis, si bien que nous n’avons plus accès à l’arbre de vie, Dieu est venu vers nous avec une alternative géniale : il est venu vers nous avec l’arbre de vie ! Voilà la mission de Jésus. Par sa mort sur la croix, il a réparé les dégâts causés par le péché originel, en prenant sur lui nos souffrances et en dénouant les nœuds de notre désobéissance. De cette manière, la croix de Jésus est devenue le nouvel arbre de vie. L’arbre de la croix est chargé d’un fruit surnaturel : l’Eucharistie, le corps et le sang de notre Seigneur.

Quand nous mangeons de ce fruit, nous exprimons notre repentir et notre désir de revenir de notre révolte, d’être uni au Christ. Ce fruit surnaturel est l’antidote du poison du fruit défendu. C’est un remède qui nous guérit progressivement de notre égoïsme et de tous nos péchés, et qui nous nourrit de la générosité, la sagesse, le courage et l’amour du Christ.

Voilà ce qui nous célébrons joyeusement et solennellement aujourd’hui. C’est vraiment la Bonne Nouvelle de la foi chrétienne : Jésus a inondé le monde de sa grâce, non pas d’une manière purement symbolique, mais très concrètement, en rendant présente cette grâce dans le monde par le grand mystère de l’Eucharistie.

Dans les pays germaniques (Allemagne, Suisse, Autriche), les catholiques célèbrent cette Bonne Nouvelle d’une manière très belle et pleine de sens. Lors de la Fête-Dieu, des processions solennelles sont organisées à beaucoup d’endroits, en ville ou à la campagne. Au cours de ces processions le Saint-Sacrement est porté sur le territoire de la paroisse. Tous les catholiques des environs se joignent à cette procession, habillés de leurs plus beaux habits, portant des fleurs et des présents, chantant et priant, accompagnés de plusieurs chorales et fanfares.

Le long du parcours il y a quatre arrêts. Des reposoirs magnifiquement décorés sont préparés à chacun de ces endroits. Au moment où la procession arrive, l’ostensoir avec l’Eucharistie est placé sur l’autel. L’on récite de prières, l’on chante des cantiques, la bénédiction est donnée. A certains endroits, même, les honneurs militaires sont rendus par des coups de fusil ou de canon à chaque reposoir.

Deux autres composantes de la procession expriment bien la rédemption du monde déchu, la guérison de l’humanité empoisonnée, opérée par le Très-Saint-Sacrement. Les quatre endroits où des reposoirs sont dressés sont choisis avec beaucoup de soin. Chacun est orienté dans une direction différente, selon les quatre points cardinaux : le nord, le sud, l’est et l’ouest. A chaque arrêt l’on proclame le commencement de l’un des quatre évangiles, symbolisant ainsi la présence universelle rédemptrice du Christ par son Eglise. La Croix du Christ est l’arbre de vie pour tous les peuples et pour tous les temps, et l’Eucharistie en est le fruit de vie éternelle.

La sainte Eucharistie est la rédemption en acte du monde par la présence réelle du Christ parmi nous et en nous. Voilà pourquoi l’Eglise réclame le plus grand respect dans les églises pour le Très-Saint-Sacrement. Ainsi, par exemple, nous devons toujours nous garder de recevoir la sainte Communion si nous avons commis un péché grave dont nous ne nous sommes pas encore confessé et pour lequel nous n’avons pas encore reçu l’absolution. Un péché mortel est une révolte consciente contre Dieu. Un catholique qui n’est pas fidèle à la messe dominicale (sauf cas de force majeure) est en état de péché mortel ! Un homme d’affaires qui détourne des sommes importantes de son entreprise commet une injustice grave. Au lieu de se servir de son intelligence pour faire le bien, il s’en sert pour faire le mal. Communier dans cet état est un sacrilège.

Le Seigneur nous a donné le sacrement de la réconciliation précisément parce qu’il sait que nous en avons besoin. Ce sacrement nous permet de vider nos âmes du vinaigre du péché, pour que le Seigneur puisse les remplir du vin doux de sa grâce, notamment par l’Eucharistie.

Les péchés véniels, c’est différent : par exemple quand on se fache sans raison (et sans amour) à la table du petit déjeuner parce qu’on a eu une semaine fatigante et que l’on n’a pu dormir suffisamment la nuit précédente. Cela ne devrait pas nous empêcher de communier.

En fait, la Sainte Communion est un des moyens dont Dieu se sert pour pardonner nos péchés véniels et nous en guérir. La communion fréquente est un excellent moyen prophylactique !

Poursuivons donc la célébration de cette eucharistie en renouvelant dans nos cœurs la gratitude et le respect pour ce don merveilleux du Corps et du Sang du Christ qui se donne en nourriture et qui s’offre à notre adoration, et promettons-lui de faire tout notre possible pour recevoir ce don aussi souvent que possible, avec humilité, respect et joie.
Revenir en haut Aller en bas
nathanael




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Dim 03 Déc 2017, 19:45

OU encore chez les orthodoxes ...

"dans le Christ, la Gloire et la Croix ne cessent de s'entrelacer et la Croix est déjà Résurrection parce qu'elle est la manifestation absolue et donc la victoire absolue de l'agapé divine. « Tout est accompli, reprend Olivier Clément, le visage de Dieu en l'homme nous permet de découvrir le visage de l'homme en Dieu et de le servir en tout homme. Un fleuve de feu, l'histoire véritable, celle de la communion des saints, ces pécheurs pardonnés, entraîne siècles et mondes vers la Croix devenue à jamais, du plus profond de l'enfer au plus haut du ciel, l'Arbre de Vie. » Cet Arbre qui est aussi la Source de l'eau vive qui est distribuée gratuitement à celui qui la demande. Et, si la rédemption et le renouvellement du monde ont eu lieu de même par amour, tellement grand qu'il a mené au sacrifice du Fils de Dieu, de même, « les signes du rachat doivent à la fin, révéler cette réalité fondamentale aussi dans l'image de Dieu, pour pouvoir dire : l'homme est amour » (Constantin Galeriu).


(Grégoire de Nysse).
« Au milieu de l'Eden, un arbre avait produit la mort », proclame un tropaire de l'Eglise orthodoxe : « Au milieu de la terre, un arbre a fait éclore la vie. En goûtant du premier, nous avons connu la corruption; du second, nous avons obtenu la jouissance de l'immortalité, puisque sur la croix, Seigneur, tu sauves le genre humain. » Et ailleurs il est dit encore : « Jadis au Paradis, l'Ennemi me dépouilla, me faisant goûter au fruit de l'arbre de la croix ; il apporte aux hommes le vêtement de vie et le monde entier déborde de joie. Voyant la croix exaltée, crions tous au Seigneur d'une même voix : ton temple est rempli de gloire ! » (Traductions du P. Denis Guillaume.)

Dans un texte admirable, saint Syméon le Nouveau Théologien résume avec force ce qui vient d'être abordé ici (..) [Traité éthique].
La Croix rend donc accessible aux hommes la modalité « synthétique » de la création du fait que le sang du meurtre de Dieu devient, au sens le plus originel, sacrifice et qu'il sacre la terre. Aussi, seule la Croix peut « se dresser au centre du ciel et de la terre en tant que ferme soutien de toutes choses [...] et entrelacement cosmique » (Henri de Lubac). Voilà pourquoi, tout le devenir du cosmos ne peut plus se concevoir sans la Croix et la Résurrection. « Comme un autre Paradis, l'Eglise possède maintenant [...] un arbre de vie : c'est la vivifiante Croix du Sauveur ; en goûtant de son fruit, nous avons part à l'immortalité. »

l'annonce de la mort de Dieu c'est bien l'Evangile de la résurrection de l'homme. Et inversement, si la Résurrection succède à la Croix et si elle est le commencement du huitième jour, alors certainement, le sacrifice du Seigneur est une conclusion et un couronnement suprême du septième jour.

La Croix donc, « arbre de vie planté au Calvaire, lieu du grand combat cosmique », fait voir dans sa branche verticale le « descensus » et « l'ascensus » du Verbe, écrit Paul Evdokimov et c'est pourquoi, dans l'iconographie de l'Eglise orthodoxe, le pied de la croix s'enfonce dans une caverne noire où gît la tête d'Adam, qui est l'enfer en ce sens qu'elle est en partie « plantée dans la terre afin de réunir les choses sur la terre et dans les enfers aux choses célestes ». Balance donc de justice et brèche d'éternité, la Croix est au milieu comme le trait d'union entre le royaume et l'enfer.

Ajoutons encore que l'icône orthodoxe de la crucifixion représente la souffrance du Christ comme transfigurée par une sérénité profonde qui est en quelque sorte anticipation de la paix pascale, en même temps que signe de sa seigneurie dans la passion et dans la mort volontairement acceptées par lui. « Le Sauveur en croix n'est pas simplement un Christ mort, c'est le Kyrios, Maître de sa propre mort et Seigneur de sa vie. Il n'a subi aucune altération du fait de sa Passion. Il demeure le Verbe, la Vie éternelle qui se livre à la mort et la dépasse » (saint jean Chrysostome). La Croix du Christ ne signifie pas seulement un moment de sa vie comme don de soi ; un don sans cesse « liturgie » et « eucharistie », service pour les hommes et remerciement au Père (Dan-Ilie Ciobotea).

Car, si sous l'arbre du paradis, le premier Adam, pensant que Dieu est absent ou loin, s'est détourné de sa volonté et a rompu ainsi la communion avec Lui, sur l'arbre de la croix, le nouvel Adam, a accompli la volonté de Dieu en restant en communion avec Lui.

Désormais, l'hypostase du Logos divin infini et éternel embrasse et transcende tous les âges et tout l'espace ; elle devient le support de l'humanité assumée par l'Incarnation dans le Christ. Pour cette raison, le Christ a la puissance de participer à la vie de l'humanité de toutes les époques et de tous les endroits du monde et de lui communiquer sa vie divin-humaine (Dan-Ilie Ciobotea). Et on comprend mieux ainsi pourquoi, une fois le Christ ressuscité, la croix ne subsiste pas comme un simple événement du passé, confié à la mémoire mais que le rayonnement de sa puissance se prolonge et se trouve toujours présent dans la résurrection et donc aussi dans le Christ ressuscité, jusqu'à la fin des siècles. Elle apparaît de ce fait comme ce signe par excellence de la victoire finale du Fils de l'homme, c'est-à-dire de Dieu devenu homme. « Réjouis-toi, bois de la croix, proclame l'Eglise orthodoxe lors des matines du 3è dimanche de Carême, bois trois fois heureux et déifié, lumière de ceux qui sont dans les ténèbres ; tu anticipes dans ta splendeur les rayons de la résurrection du Christ, selon les quatre dimensions du monde. » La croix n'est donc pas un chapitre isolé de la théologie, serait-il le plus important, souligne le P. Dumitru Stanilaoë : « Elle est partout et toujours dans le culte public de l'Eglise comme dans la prière et la vie des croyants. » Ainsi, on ne peut pas dire que, dans l'orthodoxie, la Croix soit moins présente que la Résurrection, puisque toutes deux sont présentes en permanence dans une union indissoluble, une corrélation intérieure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et www et .orthodoxa.org/FR/orthodoxie/theologie/mystereCroix.htm
Revenir en haut Aller en bas
nathanael




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Dim 03 Déc 2017, 21:07

en ce qui concerne les textes de l'Ecriture Sainte , tout cela se réfère dans l'Alpha et l'Omega de l'Histoire du Salut

Genese 3, 22
L'Eternel Dieu dit:
Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal.
Empêchons-le maintenant d'avancer sa main,
de prendre de l'arbre de vie,
d'en manger,
et de vivre éternellement.

et

Apocalypse 22,2 et 14
Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau.
2Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.
3 Il n'y aura plus d'anathème. Le trône de Dieu et de l'agneau sera dans la ville; ses serviteurs le serviront (*)
4 et verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts.
5 Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera.
Et ils régneront (**) aux siècles des siècles.
(...)
13 Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
14 Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville!…




(*)
Apocalypse 21:3
Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
( **)
Apocalypse 20:6
Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.
Apocalypse 21:23
La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau.

(***)
Apocalypse 3:14
Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:
Apocalypse 21:6
Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.
Revenir en haut Aller en bas
nathanael




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Mer 13 Déc 2017, 13:21

nathanael a écrit:
  en ce qui concerne les textes de l'Ecriture Sainte  , tout cela se réfère  dans l'Alpha et l'Omega de l'Histoire du Salut

Genese 3, 22  
L'Eternel Dieu dit:
Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal.
Empêchons-le maintenant d'avancer sa main,
de prendre de l'arbre de vie,
d'en manger,
et de vivre éternellement.


Du 1er texte il faut retenir, je le reçois ainsi , que l'Arbre de vie est "gardé" par l'Ange

Genèse 3:24: Il bannit l'homme et il posta devant le jardin d'Eden les chérubins et la flamme du glaive fulgurant pour garder le chemin de l'arbre de vie.

Mais que cet accès au fruit de l'Arbre de vie a été ré ouvert par Jésus ... et depuis Sa Première Venue dans la Chair pour " prendre sur Lui " le péché et la "cédule de notre dette " ( comme l'explique précisement St Paul dans ses épitres ) , une fois remonté près de Son Père et Notre Père avec Lui , IL nous remets entre Ses mains purifiés, sanctifiés et glorifiés avec LUI dans la Gloire ...

L'Esprit Saint qu'IL envoie ( comme le dit clairement St Jean dans son Evangile .. et dans l'Apocalypse ) apres son Ascension et le Pentecote actualise , fait descendre ce Fruit de l'Arbre de vie c'est ce qui se passe à CHAQUE EUCHARISTIE

Bienheureux ceux qui participent à ce Sacerdoce Royal et Sacerdotal offert à TOUTE l'Humanité : ils entrrent dans la Jérusalem Celeste qui descend du Ciel, pour annoncer et glorifier le Retour du Messie dans la Gloire , Sa parousie

C'est bien pourquoi l'Apocalypse reparle de l'Arbre de Vie : l'Histoire Sainte trouve son Fondement et sa Fin dans l'Arbre de vie

et l'Arbre de Vie , nul chrétien ne l'ignore , c'est le Christ mort sur la Croix , qui SEUL portre du Fruit et un Fruit de vie éternelle
"ils regardereont vers celui qu'il sont transpercé" , et dit Jésus aussi " Nul ne vient au Père s'il ne passe par Moi "

Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Mer 13 Déc 2017, 15:05

Je ne suis pas d'accord.

Genèse, 2:9 - "L`Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l`arbre de la vie au milieu du jardin, et l`arbre de la connaissance du bien et du mal.'

Arbre de la Vie se situe au Paradis.


Apocalypse, 22:18 -" Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu`un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;Apocalypse, 22:19 - et si quelqu`un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l`arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre."

Et par ces deux versets nous comprenons bien que si l'homme faute il a sa part retranchée à l'arbre de vie,  là en l'occurrence quiconque ajoute ou fabule en quelque sorte sur l'Apocalypse ou quiconque ampute ou dénigre en quelque sorte l'Apocalypse aura à son passif ces fautes qui s'inscrivent sur son arbre de vie.
Revenir en haut Aller en bas
nathanael




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   Mer 13 Déc 2017, 16:14

Mais qu'est ce que le Paradis sinon le lieu où l'homme et Dieu se rencontrent ?
Et il n'est jamais question de "son" Arbre de vie mais de l'Arbre de Vie qui , vous ne pouvez dire le contraire, se distingue de l'Arbre de la Tentation
Ainsi l'Arbre de vie , dont l'Ange garde par son Glaive flamboyant l'accès , est bien ce Lieu sacré dont aucun être humain apres le Péché originel ne peut s'approcher " de peur d'en gouter le fruit " ...

Mais pourquoi refusez vous le fait que Jésus est bien ce Feu Divin ( manifeste au Thabor et à la Résurrection , prefiguré par le Feu traversant les animaux offerts sur les sacrifices d'Abraham et sur ceux du prophète face aux Dieux des Philistins ) qui s'est fait proche de nous , pour que nous puissions gouter de LUI ?
ET pourquoi repoussez vous le fait que je dise que l'Eucharistie est ce lieu ou le fruit est donné en nourriture ?

Par contre , oui la Sainte Ecriture parle de ceux qui sont inscrits dans Le Livre de Vie : et là il y a un sceau une promesse personnelle

Votre opinion est respectable: la Vérité se reçoit de Dieu, qui est Vérité . Et elle ne peut pas être sans la Grâce de l'Esprit Saint. Demandez à Jésus en Son Nom et l'Un et l'Autre , pourquoi vous la refuseraient Il ?

Qui suis je pour juger de votre opinion ? Par contre je garde précieusement ce qui vient de la Parole de Dieu et de la Tradition ( l'interprétation des Nacis d'Israël, des Patriarches , des Saints reconnus de l'Histoire Sainte et ceux de l'Eglise Une, Sainte, Catholique ET Apostolique qui en trois millénaires a construit la Foi que l'Eglise a mission de faire connaitre au monde entier : "allez et de tous les peuples faites des disciples " )

Comme Jésus l'a dit Lui même :
" Prenez et mangez en tous "
et
"Celui qui me mangera (aura) la Vie éternelle "


et encore : "Celui qui ne mangera pas mon corps et ne boira pas mon sang n'(aur)a pas la Vie eternelle"

ET la Vie éternelle n'est elle pas le fruit de la Foi et de la Charité qui se nourrit de l'Espérance , ces trois vertus qui nous donnent acces au Repas des Noces de l'Agneau , au mariage spirituel de la 7è Demeure de l' Union transformante ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Arbre de Vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Arbre de Vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ambre résine d'arbre fossilisée
» [arbre des séphiroths] subdivisions:
» Arbre abattu sans raison
» St Valentin....... L'arbre des amoureux
» la "méditation de l'arbre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: