Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Serena57

avatar


MessageSujet: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Dim 26 Nov 2017, 08:52

Rappel du premier message :

26/11/17

L’indignation n’est pas retombée, une semaine après la diffusion sur CNN du reportage consacré au marché aux esclaves en Libye. C’est en Afrique que la colère est la plus importante.

Le président en exercice de l’Union africaine (UA), le Guinéen Alpha Condé et le gouvernement sénégalais ont été parmi les premiers à exprimer leur choc face aux images de CNN. De son côté, le président togolais Faure Gnassingbé parle d’infamie tandis que le Rwanda propose d’accueillir jusqu’à 30 000 migrants de Libye.

Dès le mois d’avril, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) rapportait l’existence de « marchés aux esclaves » en Libye. « Ils y deviennent des marchandises à acheter, vendre et jeter lorsqu’elles ne valent plus rien », avait souligné Leonard Doyle, porte-parole de l’OIM à Genève.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Poisson vivant




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 17:16

salamsam a écrit:
Ben non, Brigit à tort. A partir du moment où le nouveau testament dit d'accepter sa condition d'esclave, cela revient bien à justifier l'esclavage comme une condition non révocable. Il n'y a aucun texte qui abolit l'esclavage dans le nouveau testament, et l'ancien testament legifère sur l'esclavage. Dés lors il faut arrêter de jouer les hypocrites.  

Ce qui est d'autant plus hypocrite vous concernant, c'est que vous savez trés bien que ce qui se passe en Libye n'a rien à voir avec l'Islam car vous savez trés bien que l'Islam interdit de réduire en esclavage toute personne en dehors des prisonniers de guerre. Hors ce ne sont pas des prisonniers de guerre qui sont réduit en esclavage en Lybie mais des migrants.

Et même si ces migrants sont illégaux, ils ne peuvent être considéré comme des prisonniers de guerre mais comme des prisonniers de droits communs, et l'Islam interdit de réduire en esclavage les prisonniers de droits commun, mais UNIQUEMENT les prisonniers de guerre.

Tout cela vous le savez, car on vous l'a expliquer et démontrer 150 fois, donc pourquoi essayez vous de faire croire que c'est en accord avec l'Islam que ces mafieux Lybiens agissent. Ce sont des mafieux qui font du trafiques d'humain en profitant du chaos généralisé qui règne dans leur pays. Essayer de justifier islamiquement ce que font ces sales mafieux est minable, et il n'y a que vous qui essayer de le faire. Faudrait peut être que vous arrêtiez de jouer le jeu des criminels dés que ceux ci viennent de pays musulman.


Même si je reconnais que Paul est le plus grand théologien Chrétien avec Jean, je ne suis (du verbe suivre) pas Paul mais Jésus et Jésus n'a jamais dit que tu pouvais t'approprier d'autres hommes. au contraire le message de Jésus (je ne parle pas de l’Église) est anti esclavagiste.

______________________________________________________________________________________

Selon moi tout cela n'a rien à voir avec l'Islam mais j'avais soulevé la question une fois, l'esclavagisme n'est il pas dans la culture "arabe" comme il l'a été par le passé dans la culture européenne ?

Je travaille avec pas mal d'africains (guinéen, burkinabé, congolais et angolais), les deux premiers sont Musulmans et ils affirment que l'Islam n'autorise pas ces pratiques, ceci dit ils en veulent beaucoup aux arabes, ce qui est très différent. ils ont un ressenti que les noirs (pour les arabes) sont des hommes de moindres importance. que veut dire exactement le mot "karlouche" ?

"Karlouche" veut il dire "Noir" (la couleur de peau), ou ce mot a t'il une connotation différente ?



.


Dernière édition par Poisson vivant le Mer 29 Nov 2017, 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 17:22

Poisson vivant a écrit:

Selon moi ça n'a rien à voir avec l'Islam mais j'avais soulevé la question une fois, l'esclavagisme n'est il pas dans la culture "arabe" comme il l'a été par le passé dans la culture européenne ?

Je travaille avec pas mal d'africains (guinéen, burkinabé, congolais et angolais), les deux premiers sont Musulmans et ils affirment que l'Islam n'autorise pas ces pratiques, ceci dit ils en veulent beaucoup aux arabes, ce qui est très différent. ils ont un ressenti que les noirs (pour les arabes) sont des hommes de moindres importance. que veut dire exactement le mot "karlouche" ?

"Karlouche" veut il dire "Noir" (la couleur de peau), ou ce mot a t'il une connotation différente ?


Kahlouche veut dire noire tout simplement mais , c'est vrai qu'il y a du racisme dans la culture arabe qui disparait mais , lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 17:30

Thedjezeyri14 a écrit:
Poisson vivant a écrit:

Selon moi ça n'a rien à voir avec l'Islam mais j'avais soulevé la question une fois, l'esclavagisme n'est il pas dans la culture "arabe" comme il l'a été par le passé dans la culture européenne ?

Je travaille avec pas mal d'africains (guinéen, burkinabé, congolais et angolais), les deux premiers sont Musulmans et ils affirment que l'Islam n'autorise pas ces pratiques, ceci dit ils en veulent beaucoup aux arabes, ce qui est très différent. ils ont un ressenti que les noirs (pour les arabes) sont des hommes de moindres importance. que veut dire exactement le mot "karlouche" ?

"Karlouche" veut il dire "Noir" (la couleur de peau), ou ce mot a t'il une connotation différente ?


Kahlouche veut dire noire tout simplement mais , c'est vrai qu'il y a du racisme dans la culture arabe qui disparait mais , lentement.


Si j'ai bien compris, en arabe la couleur noire se dit karlouche ?

Un tunisien m'a dit qu'en Tunisie, dans le sud, on appelle encore les noirs par un mot qui veut dire esclave. je ne me rappelle plus du mot mais demain je pourrai lui demander.




.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 18:08

Poisson vivant a écrit:
Si j'ai bien compris, en arabe la couleur noire se dit karlouche ?

Un tunisien m'a dit qu'en Tunisie, dans le sud, on appelle encore les noirs par un mot qui veut dire esclave. je ne me rappelle plus du mot mais demain je pourrai lui demander.

.


Noir se dit( asswad ou kahl )et dans le dialecte maghrebin on rajoute le "ouche" pour plusieurs mots ......je ne sais pas pour les autres pays mais , en algerie c'est le seul mot que j'entend et il n'est pas raciste .
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 20:05

Thedjezeyri14 a écrit:
Poisson vivant a écrit:
Si j'ai bien compris, en arabe la couleur noire se dit karlouche ?

Un tunisien m'a dit qu'en Tunisie, dans le sud, on appelle encore les noirs par un mot qui veut dire esclave. je ne me rappelle plus du mot mais demain je pourrai lui demander.

.


Noir se dit( asswad ou kahl )et dans le dialecte maghrebin on rajoute le "ouche" pour plusieurs mots ......je ne sais pas pour les autres pays mais , en algerie c'est le seul mot que j'entend et il n'est pas raciste .


Plusieurs arabophones m'ont affirmé que "Karlouche" se traduirait plutôt par "Nègre" ou "Négro" et pas par Noir




.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 20:24

Poisson vivant a écrit:

Plusieurs arabophones m'ont affirmé que "Karlouche" se traduirait plutôt par "Nègre" ou "Négro" et pas par Noir

Pour dire elle a yeux noirs ont dit ( 3ayniha Kouhline) je ne comprend donc , pas leur raisonement il se pourrait que je change d'avis s'ils ont des bon arguments . 



L'espagnole dit bien négro sans que cela soit raciste .
Revenir en haut Aller en bas
icare




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 21:23

Sérieusement , c'est agaçant .

Jésus n'a pas été un esclavagiste , en effet . Mais la bible justifie l'esclavage de façon identique au coran . Oui aux yeux de Dieu nous sommes tous égaux , il n' y a ni riche , ni pauvre , ni roi , ni esclave .

Il n' y a pas de verset disant que l'on pouvait réduire un homme à l'état d'esclavage .
Les captifs de guerre , selon le coran doivent être ou bien tué ou bien libéré . C'est la position de Malik , et Malik suivait les coutumes de Médine .
D'ailleurs nul part il est dit que Mohamed avait des esclaves ou en possédait .


Maintenant nous parlons de Jésus , et non de Paul . Jésus demande à l'esclave d'obéir à son maitre . Jésus invite l'esclave à se résigner et à se satisfaire de sa condition d'esclave .
Il n' y a aucune critique de la part de Jésus , rien ! Il faut que l'esclave accepte sa condition !

Le coran quant à lui , est révélé à une époque où l'esclavage avait cours , le coran a statué sur les esclaves en demandant à ceux qui en possèdent de les traiter avec douceur .

Mais le coran invite à l'affranchissement des esclaves et le coran ordonne l'affranchissement à tout esclave qui demande son affranchissement .
Donc le coran dit que si l'on posséde un esclave alors on doit le traiter avec douceur et le voie comme un égal , en ajoutant que si l'esclave demande à être affranchis alors il doit être affranchi .
Or cet ordre n'existe pas dans la bible !

Ensuite lorsque des musulmans dans leurs conceptions sournoises des choses ont tenté de justifier l'esclavage et la traite des noirs , alors ils se sont basés non sur le coran mais sur l'AT , en trouvant la malédiction de cham .
Cette justification a été approuvé par l’Église et lorsque l'on nous dit qu'il y a des bulles papales qui ont interdit l'esclavage , c'est d'une malhonnêteté sans nom .

LEs musulmans ont commis des crimes ignobles , notamment sur ce sujet . Le reconnaitre c'est respecter la mémoire de ceux qui ont été traité de façon injuste .
Or si il a été interdit de réduire l'amérindien à l'état d'esclave c'est parce que cet amérindien pouvait accepter le Christ . Ce qui n'était pas le cas des noirs . Les papes ont eu des esclaves noir .
Cette justification de l'esclavage par la race a causé des troubles et ce encore aujourd'hui .

Un autre argument fut de dire que les scandinaves raffolaient de l'esclavage , mais suite à leurs conversions ils ont peu à peu mis l'esclavage de coté . C'est honteux .
Nous sommes passés peu à peu à un système féodal . Qu'est ce que le système féodal ?
Serfs , vilains , ces hommes appartenaient à leurs seigneurs !
C'est un comble .

PS: les musulmans ont été pire que les chrétiens dans la traite des noirs . Mais les musulmans n'ont pas été raciste . Ils pouvaient réduire n'importe qui à l'état d'esclave , noir , blanc , arabe .... Qui est le pire ? Les deux ont été ignobles .


Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 23:03

Icare personne ne dit les musulmans sont esclavagistes, il y a méprise.
Nous parlons du fondement coranique de l’esclavage, ce qui justifie coraniquement l'esclavage.

Tu sais souligner ce qui fait que l'esclavage dans le monde chrétien peut être supporté alors que c'est intolérable.
C'est ce que reprochaient certains noir-américains au christianisme au temps des vagues de conversions vers l'Islam.
La religion chrétienne des maîtres apprenait à leurs esclaves d'accepter leur sort humblement comme un dessein de Dieu.
Alors qu'à l'évidence l'Islam leur aurait appris la révolte contre ceux non-musulmans qui leur faisaient peser le joug.
C'est une vision qui a existé et une critique des fruits possibles quant ils sont détournés.
Mais en aucun cas il y a une permission de l'esclavage dans les textes chrétiens. Les maîtres ont agit d'eux mêmes.

Il serait bon aussi que tu comprennes les fondements coraniques de l'esclavage car le Coran n'a pas changé depuis.
Et contrairement à ce que tu dis, le Coran parle bien des esclaves du prophète à maintes reprises.
Cela avait été relevé par Rosarum devant la même affirmation que toi de la part de Skipeer.

Ô Prophète! Nous t'avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives qu'Allah t'a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, - celles qui avaient émigré en ta compagnie, - ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle: c'est là un privilège pour toi, à l'exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu'ils possèdent, afin qu'il n'eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Tu fais attendre qui tu veux d'entre elles, et tu héberges chez toi qui tu veux. Puis il ne t'est fait aucun grief si tu invites chez toi l'une de celles que tu avais écartées. Voilà ce qui est le plus propre à les réjouir, à leur éviter tout chagrin et à leur faire accepter de bon coeur ce que tu leur as donné à toutes. Allah sait, cependant, ce qui est en vos coeurs. Et Allah est Omniscient et Indulgent.

Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes. ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît;
- à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.
- S33:50..52
Revenir en haut Aller en bas
icare




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 23:18

Non l'islam est clair !
Le captif doit être tué ou libéré selon le coran .

L'expression "ma malakat aymanukum" ne signifie pas esclave ou une chose en notre possession .
Le coran utilise d'autres termes pour parler d'esclave .

Le coran ne justifie pas l'esclavage , le coran ne donne jamais la possibilité de faire des esclaves et donc de faire perdurer cette tradition ignoble .
Or pousser les esclaves à se battre contre les maitres est cause de fitna et c'est exactement ceci que Mohamed est venu combattre .

Mais le coran ordonne aux maitres d'affranchir l'esclave s'il demande à être libre .

Le coran au sujet des esclaves se focalise sur les maitres . Quant à Dieu , tout les hommes sont les mêmes . Leur condition de naissance ne change rien à leur piété en puissance .

Maintenant l'appât du gain pousse les homes aux pires crimes , et l'homme se montre ingénieux pour justifier ses actes mêmes quand ils sont injustifiables .
Rare sont ceux qui se repentent , qui assument leurs actes et qui font voeux de piété suite à cela .
Le premier pas est la prise de conscience et la responsabilité .
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Mer 29 Nov 2017, 23:46

salamsam a écrit:
l'Islam interdit de réduire en esclavage les prisonniers de droits commun, mais UNIQUEMENT les prisonniers de guerre.

Précisons aussi que Même dans ce cas les musulmans avaient eu recours a ce type de pratique car il n y avait pas encore d'accord en matière de prisonniers .

il n'avaient pas beaucoup  le choix ...

je rappelle pour cela que la bible a elle aussi justifie de prendre les captives de guerre et nous lisons dans :

Deutéronome 21:10
Lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis, si l'Éternel les livre entre tes mains, et que tu leur fasses des prisonniers,
21:11
peut-être verras-tu parmi les captives une femme belle de figure, et auras-tu le désir de la prendre pour femme.
21:12
Alors tu l'amèneras dans l'intérieur de ta maison. Elle se rasera la tête et se fera les ongles,
21:13
elle quittera les vêtements qu'elle portait quand elle a été prise, elle demeurera dans ta maison, et elle pleurera son père et sa mère pendant un mois. Après cela, tu iras vers elle, tu l'auras en ta possession, et elle sera ta femme
 
mais heureusement que le problème fut résolu avec les accord internationaux sur les échanges de prisonniers...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



TITRE II. PROTECTION DES PRISONNIERS DE GUERRE

ARTICLE 12. - Les prisonniers de guerre sont au pouvoir de la Puissance ennemie, mais non des individus ou des corps de troupe qui les ont fait prisonniers. Indépendamment des responsabilités individuelles qui peuvent exister, la Puissance détentrice est responsable du traitement qui leur est appliqué.

Les prisonniers de guerre ne peuvent être transférés par la Puissance détentrice qu'à une Puissance partie à la Convention et lorsque la Puissance détentrice s'est assurée que la Puissance en question est désireuse et à même d'appliquer la Convention. Quand des prisonniers sont ainsi transférés, la responsabilité de l'application de la Convention incombera à la Puissance qui a accepté de les accueillir pendant le temps qu'ils lui seront confiés.

Néanmoins, au cas où cette Puissance manquerait à ses obligations d'exécuter les dispositions de la Convention, sur tout point important, la Puissance par laquelle les prisonniers de guerre ont été transférés doit, à la suite d'une notification de la Puissance protectrice, prendre des mesures efficaces pour remédier à la situation, ou demander que lui soient renvoyés les prisonniers de guerre. Il devra être satisfait à cette demande.

________________________________________
je rappelle a l'occasion certaines vérités ...


un lien très intéressant a consulter : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 00:36

icare a écrit:
Non l'islam est clair !
Le captif doit être tué ou libéré selon le coran .

L'expression "ma malakat aymanukum" ne signifie pas esclave ou une chose en notre possession .
Le coran utilise d'autres termes pour parler d'esclave .

Le coran ne justifie pas l'esclavage , le coran ne donne jamais la possibilité de faire des esclaves et donc de faire perdurer cette tradition ignoble .
Or pousser les esclaves à se battre contre les maitres est cause de fitna et c'est exactement ceci que Mohamed est venu combattre .

Mais le coran ordonne aux maitres d'affranchir l'esclave s'il demande à être libre  .

Le coran au sujet des esclaves se focalise sur les maitres . Quant à Dieu , tout les hommes sont les mêmes . Leur condition de naissance ne change rien à leur piété en puissance .

Maintenant l'appât du gain pousse les homes aux pires crimes , et l'homme se montre ingénieux pour justifier ses actes mêmes quand ils sont injustifiables .
Rare sont ceux qui se repentent , qui assument leurs actes et qui font voeux de piété suite à cela .
Le premier pas est la prise de conscience et la responsabilité .


Tout a fait je voudrais signalé a Brigit de ne pas nous copier coller des versets mal traduit parceque si tu trouve le terme esclave dit toi qu'il s'agit de autre chose mal traduite il s'agit du fameux MMA.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 01:11

Dans ce cas il ne faut plus traduire le Coran. Que pouvons nous vous dire. Faite une version qui fasse l'adhésion.

Nous avons des milliers de versions différentes de la bible, passant de langues en langues, certaines très mal traduites.

Mais nous n'avons pas de tels contresens aussi blasphématoires !
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 01:16

SKIPEER a écrit:
salamsam a écrit:
l'Islam interdit de réduire en esclavage les prisonniers de droits commun, mais UNIQUEMENT les prisonniers de guerre.

Précisons aussi que Même dans ce cas les musulmans avaient eu recours a ce type de pratique car il n y avait pas encore d'accord en matière de prisonniers .

il n'avaient pas beaucoup  le choix ...

Cela va au delà skipeer car il est mention de mise en esclavage des femmes et des enfants.
Or à ma connaissance à l'époque les femmes et les enfants ne faisaient pas la guerre.
Mais peut être n'étaient ils que des biens entre les mains des hommes.
Et comme le musulman était en droit de prendre les biens abandonnés.
Ce qui valait à une époque nous apparaît de nos jours insupportable.

Cependant j'entends bien qu'à l'époque il n'y avait pas de prison.
C’était l'esclavage, la mort ou la liberté pour les combattants.
Les temps ont changé et heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
icare




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 01:37

brigit ^^ a écrit:
Dans ce cas il ne faut plus traduire le Coran. Que pouvons nous vous dire. Faite une version qui fasse l'adhésion.

Nous avons des milliers de versions différentes de la bible, passant de langues en langues, certaines très mal traduites.

Mais nous n'avons pas de tels contresens aussi blasphématoires !
Les traductions sont faites en prenant en compte l'avis des juristes et de la théologie musulmane .
Pour changer cela il faudrait recourir à l'ijtihad et ré-ouvrir les débats .
Ce n'est pas dans les forums que cela doit se faire mais dans les universités , en espérant que cela sera fait .
Dans les livres des juristes musulman , il est licite de posséder des esclaves .
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 01:56

brigit ^^ a écrit:
Dans ce cas il ne faut plus traduire le Coran. Que pouvons nous vous dire. Faite une version qui fasse l'adhésion.

Nous avons des milliers de versions différentes de la bible, passant de langues en langues, certaines très mal traduites.

Mais nous n'avons pas de tels contresens aussi blasphématoires !


Je ne pense pas qu'il y ai des milliers de traductions francaise du Coran aufait , tu peux bien les utiliser pour comprendre la.lecture majoritaire il faut seulement eviter les versions salafistes  par contre , une chose est sur ce ne sont pas des traduction littérale et cela les traducteurs l'avouent eux mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 17:25

brigit ^^ a écrit:
SKIPEER a écrit:


Précisons aussi que Même dans ce cas les musulmans avaient eu recours a ce type de pratique car il n y avait pas encore d'accord en matière de prisonniers .

il n'avaient pas beaucoup  le choix ...

Cela va au delà skipeer car il est mention de mise en esclavage des femmes et des enfants.
Or à ma connaissance à l'époque les femmes et les enfants ne faisaient pas la guerre.
Mais peut être n'étaient ils que des biens entre les mains des hommes.
Et comme le musulman était en droit de prendre les biens abandonnés.
Ce qui valait à une époque nous apparaît de nos jours insupportable.

Cependant j'entends bien qu'à l'époque il n'y avait pas de prison.
C’était l'esclavage, la mort ou la liberté pour les combattants.
Les temps ont changé et heureusement.
 Voila tu as tout compris il n y avait pas encore a l’Époque d'accords entre les nations au sujet des captives de guerres

D'ailleurs je t'informe que le problème se posait aussi pour les musulmans qui étaient captures par l’ennemie en période de guerre ;a l'exemple d'esclaves musulmans captures en Espagne au xviiie siècle, suite à la guerre de course. Dès leur capture ils devenaient esclaves, soit de l’État, s’ils avaient été pris par des bateaux de la couronne, soit de particuliers, même si par la suite ils étaient vendus à l’État.


voir ce lien qui relate  l'histoire de musulmans captures en Espagne : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

on lit ceci :



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien qu’il ne soit pas possible de connaître de façon exhaustive le nombre de musulmans capturés par les corsaires espagnols, ni leur origine géographique, âge ou durée précise de leur esclavage, dans la mesure où nous ne disposons que de récits détaillés partiels, malgré tout, grâce à la documentation dont nous disposons, nous pouvons en avoir une idée approximative.

  • 14 . Les données sont tirées des archives : AGS, Marina, legs. 701-709 y 721.

11Tout au long du xviiie siècle, les corsaires espagnols capturent un peu plus de 10 000 Maures et Turcs lors des affrontements maritimes : 87 % d’entre eux restent en vie et les autres sont tués lors des combats. Les années 1750-1767 sont celles où l’on fait le plus grand nombre de captures : presque 42 % du nombre total[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
12Il n’est pas facile de connaître l’origine géographique exacte des esclaves, à cause de l’imprécision des réponses faites aux fonctionnaires chargés d’établir les fiches d’identification : parfois les esclaves ne disent pas la vérité par intérêt, parfois ils donnent des noms de villages ou de douars que les fonctionnaires ne savent pas situer. Ainsi, si avant la signature du traité de paix avec le Maroc, en 1767, tous ceux qui sont originaires de ce sultanat disent être Algériens, après sa signature tous prétendent être Marocains, même ceux qui ne le sont pas. Cette attitude s’explique du fait que, jusqu’en 1767, les rachats entre les domaines du sultan du Maroc et l’Espagne étaient rares et difficiles, de sorte que le seul moyen qu’avaient les esclaves d’origine marocaine pour arriver à obtenir leur liberté, c’était de se faire passer pour des Algériens, les rédemptions avec Alger étant fréquentes et comprenant toujours un grand nombre d’esclaves. Quoi qu’il en soit, si nous nous en tenons à une indication élargie de leur lieu d’origine, l’on peut dire qu’ils étaient originaires du Maghreb, avec une prépondérance de la régence d’Alger, même si l’on trouve aussi un nombre important d’esclaves originaires de la zone européenne de l’empire Ottoman.

  • 15 . AGS, Marina, leg. 704, Relation des Turcs et des Maures de trois chebecs algériens qui furent sa [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

13La documentation différencie les esclaves par leurs traits ethniques et les désigne par l’appellation de Maures et Turcs. Les premiers, les plus nombreux, sont ceux originaires d’Afrique du Nord ; par contre, les seconds constituent la classe dirigeante d’Alger et ce sont les descendants des anciens Turcs installés dans la régence ou de renégats qui avaient obtenus le statut de Turc.
_________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

  • 62 . Voir Moulay Belhamissi, Marine et marins d’Alger, 1518-1830,t. I : Les navires et les hommes, Al [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

39L’historien algérien Belhamissi a regretté à juste titre que « en gonflant de façon démesurée et en répétant tout le temps le problème de la course, des captifs et de la cruauté des Algériens, on a fini par tomber dans une monotonie fatigante et dans une histoire inutile »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
40Effectivement, il est vrai que la mémoire collective européenne, avec son historiographie, a oublié à quel point la piraterie et la course, sont anciennes et enracinées dans l’histoire millénaire de la Méditerranée. De plus, aux corsaires infidèles, animés par la convoitise des captures et le fanatisme religieux contre les chrétiens, on a opposé l’héroïsme des chevaliers de Malte et des corsaires de Majorque et d’Ibiza, qui défendaient héroïquement le monde chrétien de la barbarie islamique.

  • 63 . Maximiliano Barrio Gozalo, Esclaves et captifs…, op. cit.

Quant à la conséquence la plus importante de la guerre de course, à savoir l’esclavage, on rappelait et on regrettait le sort de ces malheureux chrétiens tombés aux mains des Barbaresques, alors que l’on oubliait complètement, ou que l’on n’admettait qu’avec réticence, en en limitant la portée, l’esclavage contemporain des musulmans dans les pays chrétiens, spécialement en Espagne et en Italie, en France et à Malte. L’esclavage des musulmans en Espagne, de même que dans d’autres États européens, est une réalité qui se prolonge jusqu’au début du xixe siècle. Cette histoire, ignorée par de nombreux chercheurs européens pendant longtemps, fait l’objet dernièrement d’une importante production d’études, mais toutes ou presque se centrent sur le xvie et xviie siècle, considérant que le phénomène n’a au xviiie siècle qu’un caractère résiduel. Bien que j’aie déjà consacré un ouvrage à ce siècle délaissé[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], j’ai repris ici quelques aspects, en essayant de suivre et d’accompagner les esclaves musulmans en Espagne, depuis le moment de leur capture et l’installation dans leur nouvelle vie jusqu’à leur éventuelle libération, par la fuite ou l’échange avec des captifs chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 22:47

SKIPEER a écrit:
brigit ^^ a écrit:


Cela va au delà skipeer car il est mention de mise en esclavage des femmes et des enfants.
Or à ma connaissance à l'époque les femmes et les enfants ne faisaient pas la guerre.
Mais peut être n'étaient ils que des biens entre les mains des hommes.
Et comme le musulman était en droit de prendre les biens abandonnés.
Ce qui valait à une époque nous apparaît de nos jours insupportable.

Cependant j'entends bien qu'à l'époque il n'y avait pas de prison.
C’était l'esclavage, la mort ou la liberté pour les combattants.
Les temps ont changé et heureusement.
 Voila tu as tout compris il n y avait pas encore a l’Époque d'accords entre les nations au sujet des captives de guerres

D'ailleurs je t'informe que le problème se posait aussi pour les musulmans qui étaient captures par l’ennemie en période de guerre ;a l'exemple d'esclaves musulmans captures en Espagne au xviiie siècle, suite à la guerre de course. Dès leur capture ils devenaient esclaves, soit de l’État, s’ils avaient été pris par des bateaux de la couronne, soit de particuliers, même si par la suite ils étaient vendus à l’État.

Cela n'explique pas l’esclavage des femmes et des enfants, je te parle coraniquement, car eux ne font pas la guerre.

Ensuite je ne pense pas que les prisonniers de guerre avaient un statut d'esclave en Espagne.
C'est juste qu'en dehors des chefs, les autres, on ne pouvait les nourrir à ne rien faire.
Ils sont de corvées comme les bagnards mais en attente d'un accord entre les puissances en guerre.
Pour preuve ils sont libérés lors des accords de paix ou par des échanges avec des esclaves européens.

Malgré la dureté de vie des esclaves, nous ne devons pas oublier qu’ils partageaient le sort des prisonniers et des forçats : mêmes travaux, mêmes lieux de vie, même nourriture ; mais aussi mêmes soins quand ils étaient malades et mêmes possibilités de communication avec le monde extérieur.

Les esclaves de l’État, aussi bien ceux capturés par les navires de la couronne que ceux achetés aux armateurs privés, en fonction de leur condition physique ou de leur qualification, servaient sur les galères – selon les époques – ou sur des chantiers d’utilité publique. Quand les galères étaient en service, la majorité des esclaves y servaient à la rame ou dans des fonctions auxiliaires ; les autres travaillaient dans l’arsenal de La Carraca de Cadix. En 1748, quand les galères cessèrent de fonctionner, tous les esclaves furent employés dans les arsenaux et dans les travaux publics.

Enfin, à titre indicatif l’on peut dire que le nombre d’esclaves appartenant à l’État espagnol est d’environ 1 000 pendant la première moitié du xviiie siècle, qu’il monte à 1 300 pendant les deux décennies suivantes et descend sensiblement à partir de 1769, suite au rachat général réalisé avec Alger. En d’autres termes, leur nombre fluctue en fonction de deux facteurs : le nombre de Maures et de Turcs pris chaque année par les corsaires de la couronne ou achetés aux armateurs privés, et le nombre d’esclaves que le roi accordait aux pères rédempteurs pour les échanger contre des chrétiens captifs en Barbarie. À cela, il faudrait ajouter un troisième paramètre, valable seulement pour la première moitié du xviiie siècle : leur principale affectation étant le service des galères, le gouvernement ne se préoccupait pas d’augmenter leur nombre s’il y avait suffisamment de rameurs. Cela explique donc aussi que pendant toute la première moitié du siècle leur nombre soit resté stable, autour de mille. La majorité servait sur les escadres des galères basées à Barcelone et Carthagène19.

16Par la suite, du fait du retrait des galères en 1748 (substitués par des chebecs et des navires à voile), les esclaves furent envoyés travailler dans les arsenaux, où l’on avait besoin d’une main-d’œuvre abondante et peu chère pour réaliser les plans de construction navale programmés par le marquis de La Ensenada. Le nombre d’esclaves augmenta progressivement, quand les navires de la couronne prirent directement part à la course dans les années 1760.

20 . AGS, Marina, leg. 705.
17En 1766, il y avait 1 453 esclaves d’État et ils étaient distribués ainsi : 929 dans les arsenaux (18 à La Carraca de Cadix, 5 à El Ferrol et 906 à Carthagène), 495 dans les travaux de construction de routes (230 pour le chemin de Guadarrama et 265 pour celui de la Catalogne), et il y avait 29 raïs et seconds de raïs emprisonnés dans les châteaux de Lérida et de Ségovie20. À partir de 1767, le nombre d’esclaves baissa rapidement à cause des libérations massives auxquelles l’on procéda et du fait de la diminution des captures. En 1767, on libéra 255 esclaves à l’occasion de la signature du traité de paix avec le Maroc, et en 1768-1769, 1 249 autres esclaves furent libérés au motif du rachat général que l’on fit avec Alger. Il n’y avait donc plus que 226 esclaves, mais l’année suivante ils étaient déjà 476, et ce nombre demeura à peu près constant jusqu’en 1780, diminuant ensuite légèrement les années suivantes. À compter du 14 juin 1786, date de la signature du traité de paix entre l’Espagne et la régence d’Alger, les esclaves maures et turcs disparurent ou furent réduits à un nombre insignifiant.


Quant à la conclusion elle est assez navrante bien que l'article soit de très bonne qualité.
La course barbaresque touchait tous les navires de tous les pays qui n'avaient pas de traité de Paix avec les barbaresque.
Les exemples danois ne manquent pas. Or ils n'ont jamais fait la guerre aux royaumes du Maghreb.
C'est juste qu'ils ont essayé de faire du commerce un temps sans payer l'accord de paix avec les barbaresques.
Et surtout les européens ne faisaient pas des razzias dans les terres du Magreb pour capturer femmes et enfants.
Chose que faisait les barbaresques, ils s'attaquaient aussi bien aux navires qu'aux gens des terres.
Enfin ce n'est pas Malte qui protégeait les européens des barbaresques, mais bien l'Espagne, la France, Venise et Gêne.
Malte c'était le rocher qui ne voulait plier, celui dressé devant la menace. L'exemple pour toutes les nations.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La traite des esclaves de Barbarie est le commerce des européens qui a fleuri principalement entre les xvie et xixe siècles dans les marchés d’esclaves d’Afrique du Nord sur la côte des Barbaresques. Déjà existante sur les côtes maghrébines dès le xiiie siècle, notamment à Béjaïa1 où elle était une activité importante, la traite barbaresque et la piraterie ont prospéré lorsque ces États (aujourd'hui l’Algérie, la Tunisie et l’ouest de la Libye) furent nominalement sous suzeraineté ottomane (sauf le Maroc qui constituait alors l'Empire chérifien mais possédait également sa propre entité barbaresque, la république des corsaires salétins). Les marchés d’esclaves maghrébins faisaient le commerce d’esclaves européens que les pirates barbaresques leur avaient procurés dans des razzias d’esclaves sur les navires et par des raids sur les villes côtières d’Italie, d’Espagne, de Portugal, de France, d’Angleterre, d'Irlande, des Pays-Bas et jusqu’à l’Islande.

La menace d’asservissement était très réelle, selon Robert Davis, pour quiconque vivait sur les rives septentrionales de la Méditerranée ou naviguait sur ses eaux ; elle mérite plus d’attention de la part des chercheurs. Il écrit : « Nous avons perdu le sens de l’ampleur de la menace que l’esclavage pouvait représenter pour ceux qui vivaient autour de la Méditerranée et du péril sous lequel ils étaient […] Noirs ou blancs, qu’ils souffrent en Amérique ou en Afrique du Nord, les esclaves étaient toujours esclaves6. » Les historiens Jacques Heers, Marcel Dorigny, Bernard Gainot et Ralph Austen évaluent à plus d’un million le nombre de chrétiens capturés en Méditerranée et sur ses côtes entre 1500 et 1800, période marquant l’apogée d’une pratique commencée dès l’arrivée de l’islam en Afrique du Nord et en Espagne au viiie siècle et qui ne prit fin que vers le milieu du xixe siècle.


Alors les 10000 Maures bienheureux qu'ils n'aient pas été tous massacrés.


Dernière édition par brigit ^^ le Jeu 30 Nov 2017, 23:34, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Jeu 30 Nov 2017, 23:19

icare a écrit:
Non l'islam est clair !
Le captif doit être tué ou libéré selon le coran .

L'expression "ma malakat aymanukum" ne signifie pas esclave ou une chose en notre possession .
 
Ok mais qu’est ce que cela signifie alors?
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur



MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Ven 01 Déc 2017, 19:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ces dernières semaines, les images de CNN montrant des migrants vendus comme de simples marchandises en Libye ont fait le tour du monde. On y voit deux hommes décrits comme "forts" et "aptes au travail" être achetés à peine 400 dollars chacun.

Indignation, condamnations, mesures d'urgences : les réactions ne se sont pas fait attendre. Et le monde a découvert, ébahi, que l'esclavage existe toujours bel et bien en 2017.

Un esclavage à plusieurs visages

Pourtant, ce constat est loin d'être neuf. Depuis des années, diverses organisations dénoncent de nombreux cas d'"esclavage moderne". L'existence de ces "marchés aux esclaves" en Libye avait même déjà été signalée par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) sept mois plus tôt.

Et ce n'est pas un cas isolé. Selon une étude de l'OIM menée en 2016, il existe encore pas moins de 40,3 millions d'"esclaves modernes" à travers le monde. Mais cet esclavage - plus discret - a plusieurs visages.

L'achat d'esclaves est relativement rare

En effet, la notion d'"esclavage moderne" regroupe le travail forcé (25 millions de personnes) et le mariage contraint (15 millions de personnes). Le travail forcé est effectué chez des particuliers (en tant que domestique par exemple), sur des chantiers, dans des champs ou encore dans le milieu de la prostitution.

"Quand on entend 'esclavage', on a tendance à penser aux esclaves noirs enchaînés et amenés par bateau vers le sud des États-Unis", explique Philippe Hensmans, directeur d'Amnesty International Belgique. "Mais aujourd'hui, l'esclavage se présente sous de nouvelles formes."


En réalité, "l'achat d'esclaves (comme dans la vidéo de CNN) est relativement rare", indique Philippe Hensmans. "Souvent, la personne se retrouve plutôt coincée dans une situation d'esclavage sans avoir été vendue. Certaines domestiques indonésiennes travaillant à Hong Kong sont par exemple tout juste payées pour survivre. Des employeurs considèrent même que le simple fait de nourrir le travailleur est suffisant. Dans d'autres cas, l'employeur confisque le passeport du travailleur et celui-ci se retrouve bloqué. On voit aussi des trafiquants demander une rançon à la famille de l'esclave pour qu'elle puisse le récupérer."

La Corée du Nord, l'Ouzbékistan, l'Inde, le Pakistan ou encore le Bangladesh sont parmi les pays qui comptent le plus d'"esclaves modernes", selon l'étude menée conjointement par l'Organisation mondiale du travail (OIT), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Walk free Foundation. Le Qatar et le Cambodge s'illustrent également dans cette liste si l'on regarde le pourcentage d'esclaves par rapport à la population (1,3% au Qatar, 1,6% au Cambodge, selon la première version de l'étude).

Et L'Europe ?


Située bien derrière l'Afrique et l'Asie, l'Europe n'est pas épargnée. Un esclavage peu visible, mais "bien présent", confirme le directeur d'Amnesty Belgique. En 2014, le scandale des ouvrières agricoles roumaines exploitées, isolées et violées par leurs patrons en Sicile avait par exemple secoué l'Italie. Depuis, la crise migratoire pourrait encore avoir amplifié le phénomène, les migrants étant particulièrement visés par les trafiquants.

_________________
Il n’y a rien de si conforme à la raison que le désaveu de la raison dans les choses qui sont de foi : et rien de si contraire à la raison que le désaveu de la raison dans les choses qui ne sont pas de foi. Ce sont deux excès également dangereux, d’exclure la raison, de n’admettre que la raison. (Blaise Pascal)
Revenir en haut Aller en bas
icare




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   Lun 04 Déc 2017, 09:17

Hubert-Aimé a écrit:
icare a écrit:
Non l'islam est clair !
Le captif doit être tué ou libéré selon le coran .

L'expression "ma malakat aymanukum" ne signifie pas esclave ou une chose en notre possession .
 
Ok mais qu’est ce que cela signifie alors?
Il y a un sujet ouvert dans la rubrique "salon musulman en recherche" . Tu auras un point de vue différent de la tradition . Je t'invite à réagie la bas .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
les médias "découvrent" que l'esclavage est légale en islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» des médias controlés par les marchands d'armes?
» A ceux qui croient au catastrophisme de nos médias !
» (1972) Dias D'Avila, Brésil, 13 décembre
» le Cardinal Dias et Saint Grignon de Monfort
» Le prosélytisme par les médias

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: