Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L’infaillibilité du Coran

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Caroline




MessageSujet: L’infaillibilité du Coran   Mar 05 Déc 2017, 23:58

Rappel du premier message :

5.12.2017

Après avoir vérifié si le sujet n'a pas déjà été abordé,je lance alors ce nouveau débat, ça va être une discussion chaude sûrement,mais je fais confiance à la modo pour bien la gérer.

Question aux musulmans bien sûr:

Quelles sont vos preuves que le Coran est infaillible?

Epargnez-nous les miracles numériques et scientifiques,parce qu'on m'a dit que le Coran est sencé être une parole compréhensible et accessible aux simples d'esprit,pas obligé d'être un grand mathématicien ou physicien pour combiner les chiffres et les lettres et je sais pas quoi,pour un nouveau converti comment expliquer que le Coran est sans fautes?

Merci d'avance pour vos bienveillantes réponses  flower
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Thedjezeyri14




MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Sam 16 Déc 2017, 14:47

Raziel a écrit:
Je te prie de m'excuser de te traiter de cerveau de moineau. C'est dans l'hyperbole de ma phrase.
D'ailleurs je n'ai fait que poser une question. Tu as bien répondu. Donc tu n'es pas un moineau.

Je dis simplement, pour répondre à ta question à part, qui est fondamentale, que l'Arabe que tu as appris
et que tu connais,, et qui te dit ce qui est ou ce qui n'est pas du bon arabe littéraire, c'est une langue postérieure au coran originel.

C'est donc normal qu'on ne trouve plus ce genre de tournures "Qala Huwa Nabao Athim", vu qu'elles ont été abolies, puis oubliées, puis contestées.

En fait, ta question constitue plutôt une preuve de ma théorie.

La langue arabe littéraire, celle dont vous vous servez pour lire le coran, est un outil intellectuel tordu par les califes.
Pourquoi crois-tu qu'ils aient mis autant d'énérgie à brûler les "faux" corans ????
Cette langue tordue à certains endroits-clés, c'est aussi ce que fait notre République quand elle nous invente le m.ensonge "laïcité"
en nous prétextant que "laïc" ça veut dire neutre. En 100 ans, ils nous ont totalement retourné un mot.

En faits, les disciples d'Uthman brûlaient les vrais, qui avaient poursuivi l'évolution orthographique et écrivaient Qala, et ont gardé les faux, qui disaient qul.

L'exemplaire du Coran de Paris, 328, est un coran antérieur aux destructions d'Uthman.

Pour cette même raison, la censure est maintenue sur la bibliothèque des corans de Sanaa. Mais comme les gardiens du musées sont un peu moins ravageurs qu'Uthman, pour l'instant ils en interdisent l'accès et ne veulent pas les scanner pour les mettre à disposition du public.

Ma question maintenant : Pourquoi les manuscrits coraniques de Sanaa ne sont-ils pas scannés ?


Je ne rejette pas l'evolution de la langue et sa modification au contraire cela est la clef de la recherche philologique néanmoins , dans cette demarche on doit respecter une certaine methodologie scientifique et être coherent et ne pas changer les mots au hasard . 


Je t'ai expliqué que pour passer d'un Qul a Qala c'est à dire ajouter une lettre  il faut avoit une sacré bonne raison et que si le contexte ne le permet pas on n'ajoute pas ... tu repond que même les contextes sont trafiquoté ?? Possible sauf , que dans ce cas tu trompe parcequ'en disant Qala Huwa il y'a une vrai imprecision qui est etrangère à la langue arabe en effet , comment serions nous si le Huwa renvoit a Muhamed ou au Nabao ?? Voila pourquoi  Qul Huwa est plus precis et se retrouve couremment dans la littérature arabe y compris dans la poésie préislamique bien avant Othman et les corans brulés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Lun 18 Déc 2017, 09:43

gerard2007 a écrit:
comme tu le dis si bien , pour les uns le coran est très bien écrit , pour les autres très mal écrit , et incompréhensible , voir confus .
c'est le propre d'un livre humain , un livre venant du créateur du monde , couperait le souffle a l'unanimité , et serait d'une clarté limpide .
enfin c'est mon humble avis .
Il sera très difficile de dire que Michel Houellebecq écrit mal , ou bien que Céline écrit mal ....même si on aime pas le texte .
C'est le propre d'un livre humain , justement .
Or la critique du coran réunis toutes les conclusions possibles .
Je ne pense pas que l'on puisse se mettre à la place du Créateur et parler en son nom . Le Coran n'a pas la prétention de prouver l'existence de Dieu . Le coran ne fait qu'informer en laissant à l'homme son libre arbitre . Prouver efface le libre arbitre .
Il n' y a pas de miracle dans l'islam .

gerard2007 a écrit:
comme tu le dis , tu ne peux pas prouver que Mohamed soit un vrais prophète ,et que le coran soit divin .
a contrario il y a tellement d'indices qui tendrait a prouver que le coran n'est pas divin , et que Mohamed a inventé , ou cru qu'il avait une révélation , qui n'est plus niable .
il nous reste quoi ?
L'inverse est tout aussi vrai . C'est l'un des exploits du coran . Un même exemple qui donne des avis divergents .

gerard2007 a écrit:
comment un dieu qui propose un enfer éternel , a ceux qui ne croient pas en ses signes , pourrait nous mettre dans le doute concernant son livre et son prophète .
c'est lamentablement injuste
come nous sommes tous d'accord pour dire que dieu ne peut pas être injuste , il faut en tirer les conclusions .
personnellement c'est comme ca que je le vois
Il faut faire la distinction entre les interprétations et sa propre lecture du texte . Par exemple postuler que Dieu est juste est un postulat qui servira à comprendre le texte . Tout ce qui s'opposera à cet postulat sera interprété d'une façon allégorique . Je ne me permettrai pas de dire qu'il y a une lecture au dessus des autres . Je pense que toutes les lectures sont à prendre en considérations afin d'ouvrir un débat et afin "d'évoluer" . Sans cela il y aura obscurantisme .
Et même la critique du coran faite par des non musulmans est à prendre en considération , elle tout aussi valable que la lecture du musulman .

MFL a écrit:
Comme les Paroles de Jésus, citées par les évangélistes, que tout le monde comprend et dont la teneur souvent nous "coupe le souffle"...
Cela est tellement vrai qu'on a l'impression que les évangiles font de la démagogie .

anourshirvan a écrit:
Faut dire que la base du christianisme, c'est de croire qu'un bonhomme serait venu sauver l'humanité toute entière, d'un péché dont on n'a jamais très bien su en quoi il consistait, mais que tout le monde commettrait en naissant.

Donc, déjà, affirmer qu'un autre bonhomme pourrait lui aussi sauver l'humanité toute entière fait désordre.
Et ce, avant même de décider si le second bonhomme est un affreux jojo ou pas.

On ne peut pas avoir deux rois dans un Royaume.

Quoi ? Le premier aurait mal fait son taf ? Blasphème !
Si en plus, y a moyen de trouver à dire que le second bonhomme était affreux, sale et méchant, alors la messe est dite.

Là-dessus, l'islam vient greffer sa propre incohérence avec une sorte de salut bicéphale : un bouquin et un bonhomme qui en aurait reçu la communication directe de Dieu.
On ne sait pas très bien à quoi sert le bouquin dans le salut en islam, mis à part "authentifier" que le bonhomme serait bien le sauveur ultime de l'humanité, en qui il faudrait croire, et dont il faudrait suivre les moindres faits et gestes comme Parole d'Evangile pour être sauvé.

Croire EN quelque chose (un bouquin ou un bonhomme) et croire A quelque chose (une idée) sont deux actions bien différentes.
D'où toutes ces discussions byzantines pour savoir si Mohamed était vraiment prophète ou pas, et si le Coran est infaillible ou pas.

Mais une chose est sûre pour moi : le salut ne vient pas de la croyance en un bonhomme, ni en un bouquin.
Il vient d'une démarche de lucidité individuelle et collective.
Je pense qu'au contraire les deux position sont similaires .
La relation Verbe/Jésus devant le chemin est similaire à Verbe/coran qui donne le chemin . les émotionnels ont leur chemin et les rationnels ont leur chemin .

Mais en effet je ne crois pas à la notion de sauveur d'ailleurs même le coran n' y croit pas .
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Lun 18 Déc 2017, 20:36

Thedjezeyri14 a écrit:


Je t'ai expliqué que pour passer d'un Qul a Qala c'est à dire ajouter une lettre  il faut avoit une sacré bonne raison et que si le contexte ne le permet pas on n'ajoute pas ...


C'est plutôt le contraire qui c'est passé. Ils sont passé de Qâla à Qul, en jouant sur le fait que, à l'époque du coran 328 de Paris,
ça s'acrivait pareil QL.

Tu as bien raison de dire qu'il faut une sacrée raison !!!

Les califes l'avaient, cette bonne raison !!

Il s'agissait de passer d'un lecture "normale" d'un texte "Il disait "Ceci est une bonne Nouvelle",
à une lecture magique du même texte, destinée à faire croire le petit peuple qu'un ange Gabriel donnais des ordres "QUL" à Mohamed.

Ca c'est une bonne raison.

Ca c'est une raison qui justifie un traficotage du Qala en Qul.

Mais je reconnaîs, tu as le choix. Ou bien tu t'accroches à ta religion mytique et Mohamed qui fait du cheval ailé et qui entend des ordres divins,
ou bien tu reviens sur terre, et tu constates que le coran est une machination... contre le bon sens
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Lun 18 Déc 2017, 22:29

Raziel a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:


Je t'ai expliqué que pour passer d'un Qul a Qala c'est à dire ajouter une lettre  il faut avoit une sacré bonne raison et que si le contexte ne le permet pas on n'ajoute pas ...


C'est plutôt le contraire qui c'est passé. Ils sont passé de Qâla à Qul, en jouant sur le fait que, à l'époque du coran 328 de Paris,
ça s'acrivait pareil QL.

Tu as bien raison de dire qu'il faut une sacrée raison !!!

Les califes l'avaient, cette bonne raison !!

Il s'agissait de passer d'un lecture "normale" d'un texte "Il disait "Ceci est une bonne Nouvelle",
à une lecture magique du même texte, destinée à faire croire le petit peuple qu'un ange Gabriel donnais des ordres "QUL" à Mohamed.

Ca c'est une bonne raison.

Ca c'est une raison qui justifie un traficotage du Qala en Qul.

Mais je reconnaîs, tu as le choix. Ou bien tu t'accroches à ta religion mytique et Mohamed qui fait du cheval ailé et qui entend des ordres divins,
ou bien tu reviens sur terre, et tu constates que le coran est une machination... contre le bon sens


Desolé pour toi mais c'est juste ridicule ils n'ont rien changé ils ont juste choisit la seul option permise par la langue arabe tu comprend pas que pour moi et pour beaucoup de penseurs musulmans cela ne derange pas d'opter pour Qala  mais , il est stupide et non scientifique d'aller contre le bon sens et les lois  qui regissent les plus anciennes trace de la langue arabe .




Pour le Muhamed qui fait du cheval ailé je suis désolé mais , le Coran n'en parle pas et j'y crois pas par contre, tu peux toujours croire a un homme qui resuscite et des apparitions miraculeuse c'est ton choix.
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Mar 19 Déc 2017, 01:31

Thedjezeyri14 a écrit:
Pour le Muhamed qui fait du cheval ailé je suis désolé mais , le Coran n'en parle pas et j'y crois pas par contre, tu peux toujours croire a un homme qui resuscite et des apparitions miraculeuse c'est ton choix.

Tiens à ce propos j'ai appris que le mur des lamentations est aussi appelé El-Bourak, j'adore et je préfère, cela va réjouir Raziel.

Un rehaussement de pierres devenu mur des lamentations qui fait passer de la mosquée Haram à la mosquée Aksa.

L'Eternel a exécuté ce qu'il avait résolu, Il a accompli la parole qu'il avait dès longtemps arrêtée, Il a détruit sans pitié; Il a fait de toi la joie de l'ennemi, Il a relevé la force de tes oppresseurs. Leur coeur crie vers le Seigneur... Mur de la fille de Sion, répands jour et nuit des torrents de larmes! Ne te donne aucun relâche, Et que ton oeil n'ait point de repos! Lève-toi, pousse des gémissements à l'entrée des veilles de la nuit! Répands ton coeur comme de l'eau, en présence du Seigneur! Lève tes mains vers lui pour la vie de tes enfants
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Mar 19 Déc 2017, 19:26

brigit ^^ a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:
Pour le Muhamed qui fait du cheval ailé je suis désolé mais , le Coran n'en parle pas et j'y crois pas par contre, tu peux toujours croire a un homme qui resuscite et des apparitions miraculeuse c'est ton choix.

Tiens à ce propos j'ai appris que le mur des lamentations est aussi appelé El-Bourak, j'adore et je préfère, cela va réjouir Raziel.

Un rehaussement de pierres devenu mur des lamentations qui fait passer de la mosquée Haram à la mosquée Aksa.

L'Eternel a exécuté ce qu'il avait résolu, Il a accompli la parole qu'il avait dès longtemps arrêtée, Il a détruit sans pitié; Il a fait de toi la joie de l'ennemi, Il a relevé la force de tes oppresseurs. Leur coeur crie vers le Seigneur... Mur de la fille de Sion, répands jour et nuit des torrents de larmes! Ne te donne aucun relâche, Et que ton oeil n'ait point de repos! Lève-toi, pousse des gémissements à l'entrée des veilles de la nuit! Répands ton coeur comme de l'eau, en présence du Seigneur! Lève tes mains vers lui pour la vie de tes enfants

La mosquée haram est la mosquée ruinée, ou dévastée :  c'est donc l'emplacement du temple, vide depuis 70, que les nazaréens voulaient reconstruire.
Il s'agit de là où est actuellement le dôme du rocher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mosquée éloignée est la moquée dite d'Omar, qui à l'époque était une église qui surplombait le mur des lamentations.

Quand au mythe de Mohamed qui se rend en cheval ailé à Jérusalem, il a forcément laissé des traces dans les dénominations...
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Mar 19 Déc 2017, 21:22

Oui et avoue qu'appeler El-Bourak le mur des lamentations c'est surprenant.

Quant à ce que tu appelles la dévastée/l'interdite et la lointaine, je pense que c'est mystique, une élévation.

Et je rappelle qu'à l'élu rien n'est interdit, il peut pénétrer l'interdit car le sacré lui est ouvert, rien n'est caché, tout lui est dévoilé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Mer 20 Déc 2017, 12:28

Raziel a écrit:
brigit ^^ a écrit:


Tiens à ce propos j'ai appris que le mur des lamentations est aussi appelé El-Bourak, j'adore et je préfère, cela va réjouir Raziel.

Un rehaussement de pierres devenu mur des lamentations qui fait passer de la mosquée Haram à la mosquée Aksa.

L'Eternel a exécuté ce qu'il avait résolu, Il a accompli la parole qu'il avait dès longtemps arrêtée, Il a détruit sans pitié; Il a fait de toi la joie de l'ennemi, Il a relevé la force de tes oppresseurs. Leur coeur crie vers le Seigneur... Mur de la fille de Sion, répands jour et nuit des torrents de larmes! Ne te donne aucun relâche, Et que ton oeil n'ait point de repos! Lève-toi, pousse des gémissements à l'entrée des veilles de la nuit! Répands ton coeur comme de l'eau, en présence du Seigneur! Lève tes mains vers lui pour la vie de tes enfants

La mosquée haram est la mosquée ruinée, ou dévastée :  c'est donc l'emplacement du temple, vide depuis 70, que les nazaréens voulaient reconstruire.
Il s'agit de là où est actuellement le dôme du rocher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mosquée éloignée est la moquée dite d'Omar, qui à l'époque était une église qui surplombait le mur des lamentations.

Quand au mythe de Mohamed qui se rend en cheval ailé à Jérusalem, il a forcément laissé des traces dans les dénominations...
la mosquée al haram (sacrée)désigne celle de la Mecque ou il y a la kabaa et non la mosquee d'al qods appelle mosquée Al Aqsa

nous lisons dans ce lien :  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Abou Dhar a dit: « Comme je demandais à l’Envoyé d’Allah quelle était la première mosquée bâtie sur terre, il me répondit : « La Mosquée sacrée ». « Et ensuite ? », continuai-je. « Ensuite, ce fut la mosquée Al-Aqsa ». « Et quel était l’intervalle du temps entre leurs constructions ? », repris-je. « Quarante ans », répliqua-t-il ». (Mouslim)

selon la tradition prophétique, elle fut construite quarante après la Kaaba, érigée par Abraham. Les premières fondations furent réalisées par le prophète David (Dawud) paix sur lui et consolidées par son fils Salomon (Souleyman)psl . Sous le règne des omeyades, Abd Al-Malik Ibn Marawân construisit le Dôme du Rocher en l’an 72 de l’hégire (691). Al-Walid Ibn Abd Al-Malik reconstruisit la mosquée Al-Aqsa peu après.
Souleyman a construit al Aqsa, elle avait été construite avec les plus belles pierres de marbre blanc comme le lait, de l’or, de l’argent et le meilleur bois. David, son père voulait la construire, mais Dieu a voulu que cela soit fait par son fils Salomon psl. Alors que les israelites avait désobéit à Allah swt .Dieu, Dieu leur proposa trois épreuves pour se faire pardonner: La faim, la guerre ou la peste pendant trois jours et David leur choisit la peste. David savait que la terre où se trouve aujourd’hui la mosquée d’al Aqsa était bénie et il a emmené Bani israil là bas dans l’espoir d’une miséricorde. Et là-bas, ils ont prié Dieu et David a invoqué son Seigneur. Le châtiment par la peste devait durer trois jours, mais Dieu le réduit, du fait de leur prosternation et de l’invocation du prophète David, de la prière de l’aube à celle du couché. Des centaines de milliers d’israélites mourrurent. Pour remercier Dieu d’avoir réduit la punition; David voulu construire une maison sur cette terre bénie, c’est ainsi qu’on appelle la mosquée auparavant : , la maison de Dieu. Mais Dieu voulu que ce soit Souleyman et non pas David qui l’a construisit, car il voulait que celui qui l’a construise n’est jamais tué ni fait la guerre. Ce qui n’est pas un constat négatif vis à vis de David puisque David avait obéit à Dieu en faisant la guerre. David fut triste de ne pas pouvoir la construire. Mais Dieu le consola en lui disant que celui qui construirait la mosquée serait de sa descendance: son fils. C’est pourquoi se fut donc le fils de David, (Salomon) Soulayman,qui le fit d’où son nom : « oussalimouhou min al dima »
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Ven 22 Déc 2017, 21:43

SKIPEER a écrit:
Raziel a écrit:


La mosquée haram est la mosquée ruinée, ou dévastée :  c'est donc l'emplacement du temple, vide depuis 70, que les nazaréens voulaient reconstruire.
Il s'agit de là où est actuellement le dôme du rocher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mosquée éloignée est la moquée dite d'Omar, qui à l'époque était une église qui surplombait le mur des lamentations.

Quand au mythe de Mohamed qui se rend en cheval ailé à Jérusalem, il a forcément laissé des traces dans les dénominations...
la mosquée al haram (sacrée)désigne celle de la Mecque ou il y a la kabaa et non la mosquee d'al qods appelle mosquée Al Aqsa

nous lisons dans ce lien :  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Abou Dhar a dit: « Comme je demandais à l’Envoyé d’Allah quelle était la première mosquée bâtie sur terre, il me répondit : « La Mosquée sacrée ». « Et ensuite ? », continuai-je. « Ensuite, ce fut la mosquée Al-Aqsa ». « Et quel était l’intervalle du temps entre leurs constructions ? », repris-je. « Quarante ans », répliqua-t-il ». (Mouslim)

selon la tradition prophétique, elle fut construite quarante après la Kaaba, érigée par Abraham. Les premières fondations furent réalisées par le prophète David (Dawud) paix sur lui et consolidées par son fils Salomon (Souleyman)psl . Sous le règne des omeyades, Abd Al-Malik Ibn Marawân construisit le Dôme du Rocher en l’an 72 de l’hégire (691). Al-Walid Ibn Abd Al-Malik reconstruisit la mosquée Al-Aqsa peu après.
Souleyman a construit al Aqsa, elle avait été construite avec les plus belles pierres de marbre blanc comme le lait, de l’or, de l’argent et le meilleur bois. David, son père voulait la construire, mais Dieu a voulu que cela soit fait par son fils Salomon psl. Alors que les israelites avait désobéit à Allah swt .Dieu, Dieu leur proposa trois épreuves pour se faire pardonner: La faim, la guerre ou la peste pendant trois jours et David leur choisit la peste. David savait que la terre où se trouve aujourd’hui la mosquée d’al Aqsa était bénie et il a emmené Bani israil là bas dans l’espoir d’une miséricorde. Et là-bas, ils ont prié Dieu et David a invoqué son Seigneur. Le châtiment par la peste devait durer trois jours, mais Dieu le réduit, du fait de leur prosternation et de l’invocation du prophète David, de la prière de l’aube à celle du couché. Des centaines de milliers d’israélites mourrurent. Pour remercier Dieu d’avoir réduit la punition; David voulu construire une maison sur cette terre bénie, c’est ainsi qu’on appelle la mosquée auparavant : , la maison de Dieu. Mais Dieu voulu que ce soit Souleyman et non pas David qui l’a construisit, car il voulait que celui qui l’a construise n’est jamais tué ni fait la guerre. Ce qui n’est pas un constat négatif vis à vis de David puisque David avait obéit à Dieu en faisant la guerre. David fut triste de ne pas pouvoir la construire. Mais Dieu le consola en lui disant que celui qui construirait la mosquée serait de sa descendance: son fils. C’est pourquoi se fut donc le fils de David, (Salomon) Soulayman,qui le fit d’où son nom : « oussalimouhou min al dima »

La mosquée haram.
Haram = dévasté en hébreu.

le texte coranique étant judéonazaréen, c'est l'hebreu qui s'applique et donc il s'agit du temple détruit en 70.

Si tu veux nous démontrer que haram, dans le contexte de Mohamed, veut dire "sacré", il faut que tu nous trouve un dictionnaire de l'époque,
ou eventuellement une autre phrase du coran ou cette interprétation ait un sens...

Je parie 10 bitscoins que tu n'y arriveras pas.

Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Ven 22 Déc 2017, 22:14

Raziel a écrit:
La mosquée haram.
Haram = dévasté en hébreu.

le texte coranique étant judéonazaréen, c'est l'hebreu qui s'applique et donc il s'agit du temple détruit en 70.

Si tu veux nous démontrer que haram, dans le contexte de Mohamed, veut dire "sacré", il faut que tu nous trouve un dictionnaire de l'époque,
ou eventuellement une autre phrase du coran ou cette interprétation ait un sens...

Je parie 10 bitscoins que tu n'y arriveras pas.



Dans le dictionnaire d'epoque Haram veut dire interdit divin et comme cette mosque se distingue par certain interdit divin elle est appelé (Al Masjid Al Haram) tout comme certains mois sont appelé ( Al Al Achhor Al Haram ) par le Coran puisqu'ils se destinguent à leur tour par des interdit divins à moin que selon toi ce sont des mois dévastés ?? Et que le meurtre est devasté puisque Haram ?? Bref , tu devrais faire plus attention a tes bitcoin
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Ven 22 Déc 2017, 22:44

Raziel a écrit:
SKIPEER a écrit:

la mosquée al haram (sacrée)désigne celle de la Mecque ou il y a la kabaa et non la mosquee d'al qods appelle mosquée Al Aqsa

nous lisons dans ce lien :  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Abou Dhar a dit: « Comme je demandais à l’Envoyé d’Allah quelle était la première mosquée bâtie sur terre, il me répondit : « La Mosquée sacrée ». « Et ensuite ? », continuai-je. « Ensuite, ce fut la mosquée Al-Aqsa ». « Et quel était l’intervalle du temps entre leurs constructions ? », repris-je. « Quarante ans », répliqua-t-il ». (Mouslim)

selon la tradition prophétique, elle fut construite quarante après la Kaaba, érigée par Abraham. Les premières fondations furent réalisées par le prophète David (Dawud) paix sur lui et consolidées par son fils Salomon (Souleyman)psl . Sous le règne des omeyades, Abd Al-Malik Ibn Marawân construisit le Dôme du Rocher en l’an 72 de l’hégire (691). Al-Walid Ibn Abd Al-Malik reconstruisit la mosquée Al-Aqsa peu après.
Souleyman a construit al Aqsa, elle avait été construite avec les plus belles pierres de marbre blanc comme le lait, de l’or, de l’argent et le meilleur bois. David, son père voulait la construire, mais Dieu a voulu que cela soit fait par son fils Salomon psl. Alors que les israelites avait désobéit à Allah swt .Dieu, Dieu leur proposa trois épreuves pour se faire pardonner: La faim, la guerre ou la peste pendant trois jours et David leur choisit la peste. David savait que la terre où se trouve aujourd’hui la mosquée d’al Aqsa était bénie et il a emmené Bani israil là bas dans l’espoir d’une miséricorde. Et là-bas, ils ont prié Dieu et David a invoqué son Seigneur. Le châtiment par la peste devait durer trois jours, mais Dieu le réduit, du fait de leur prosternation et de l’invocation du prophète David, de la prière de l’aube à celle du couché. Des centaines de milliers d’israélites mourrurent. Pour remercier Dieu d’avoir réduit la punition; David voulu construire une maison sur cette terre bénie, c’est ainsi qu’on appelle la mosquée auparavant : , la maison de Dieu. Mais Dieu voulu que ce soit Souleyman et non pas David qui l’a construisit, car il voulait que celui qui l’a construise n’est jamais tué ni fait la guerre. Ce qui n’est pas un constat négatif vis à vis de David puisque David avait obéit à Dieu en faisant la guerre. David fut triste de ne pas pouvoir la construire. Mais Dieu le consola en lui disant que celui qui construirait la mosquée serait de sa descendance: son fils. C’est pourquoi se fut donc le fils de David, (Salomon) Soulayman,qui le fit d’où son nom : « oussalimouhou min al dima »

La mosquée haram.
Haram = dévasté en hébreu.

le texte coranique étant judéonazaréen, c'est l'hebreu qui s'applique et donc il s'agit du temple détruit en 70.

Si tu veux nous démontrer que haram, dans le contexte de Mohamed, veut dire "sacré", il faut que tu nous trouve un dictionnaire de l'époque,
ou eventuellement une autre phrase du coran ou cette interprétation ait un sens...

Je parie 10 bitscoins que tu n'y arriveras pas.



un musulman quelconque te dira que haram veut dire interdit ou aussi sacre  ne melange pas l'hebreux avec l'arabe ...

je te repete que la mosquée al haram (sacrée)désigne celle de la Mecque ou il y a la kabaa et non la mosquee d'al qods appelle mosquée Al Aqsa
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Ven 22 Déc 2017, 22:51

Thedjezeyri14 a écrit:
Raziel a écrit:
La mosquée haram.
Haram = dévasté en hébreu.

le texte coranique étant judéonazaréen, c'est l'hebreu qui s'applique et donc il s'agit du temple détruit en 70.

Si tu veux nous démontrer que haram, dans le contexte de Mohamed, veut dire "sacré", il faut que tu nous trouve un dictionnaire de l'époque,
ou eventuellement une autre phrase du coran ou cette interprétation ait un sens...

Je parie 10 bitscoins que tu n'y arriveras pas.



Dans le dictionnaire d'epoque Haram veut dire interdit divin et comme cette mosque se distingue par certain interdit divin elle est appelé (Al Masjid Al Haram) tout comme certains mois sont appelé ( Al Al Achhor Al Haram ) par le Coran puisqu'ils se destinguent à leur tour par des interdit divins à moin que selon toi ce sont des mois dévastés ?? Et que le meurtre est devasté puisque Haram ?? Bref , tu devrais faire plus attention a tes bitcoin

Peux-tu m'en dire plus sur ce dictionnaire.

1- l'endroit ou on le trouve
2 - son année d'écriture

merci

Raz'
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   Ven 22 Déc 2017, 22:56

Raziel a écrit:

Peux-tu m'en dire plus sur ce dictionnaire.

1- l'endroit ou on le trouve
2 - son année d'écriture

merci

Raz'


Certes !! après que tu m'ai donné le dictionnaire hebreux dont tu parle et son année d'ecriture  et qui detient le sens du mot Haram . 

Merci 

Thedjezeyri
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’infaillibilité du Coran   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’infaillibilité du Coran
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Le projet de brûler un Coran déchaîne les passions
» L'évangile de Barnabé contredis le coran !
» Le coran
» Notions sur l'infaillibilité.
» QUELQUES VERITES SCIENTIFIQUES DU CORAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: