Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Méditer ou cogiter ?

Aller en bas 
AuteurMessage
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Méditer ou cogiter ?   Mer 20 Déc 2017, 15:12

Bonjour,

Tout est dans le titre.

Quelle différence faites-vous entre méditer et cogiter, même si c'est à propos d'un même texte...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Mer 20 Déc 2017, 20:51

OlivierV a écrit:
Bonjour,

Tout est dans le titre.

Quelle différence faites-vous entre méditer et cogiter, même si c'est à propos d'un même texte...

Cogiter implique ironiquement l'effort de penser avec probablement un manque de résultat. Celui qui cogite semble faire un effort en rassemblant toutes ses facultés ou capacités intellectuelles, et celui qui dit qu'il cogite c'est comme s'il disait "qu'il fait de son mieux mais ne promet pas le résultat de ses efforts cognitifs".

Méditer c'est murement réfléchir, penser, c'est se donner le temps de bien peser l'objet objet de la réflexion pour en tirer l''essence et la révéler comme une révélation en somme. Celui qui médite donne l'impression d'une sureté de lui, d'une maturité, d'une expérience philosophique.


Pour un même texte, celui qui cogite ne peut pas méditer, et celui qui médite ne cogite pas.

Pour un même texte, il y aura alors celui qui cogite et un autre qui médite.

Il en manque un autre, celui qui pense, il se situe au centre, il a un esprit éclairé qui ne demande ni des efforts ni du temps pour la méditation, il réagit spontanément.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Jeu 21 Déc 2017, 04:52

Je ne suis pas certain qu'il y est une frontière précise entre " penser " et " méditer ", ce qu'il y a c'est plutôt plusieurs façons de penser comme il y a plusieurs façon de méditer.

Ou, alors, il faut mettre un cadre et échanger dans ce que ces 2 verbes signifient dans notre pratique religieuse.


Par exemple, certains peuvent, pour méditer, allumer une bougie et ne pas avoir à le faire quand à chaque fois qu'ils pensent.

Donc, la méditation peut se définir par la centralité de l'objet, une source en elle même ; comme le coran pour toi par exemple, mais; même si nous structurons notre temps pour aménager des temps dédiés, l'objet de méditation alimentera aussi les pensées à venir, pas forcement tout le temps, car par exemple, réfléchir à ce que tu vas préparer à manger ne demande pas méditation, mais la nourriture en elle même peut être source de remerciement envers le Seigneur.

Il y a donc des liens entre les sources de méditation et les pensées mais aussi les actions, car dans l'idée de " demeurer dans la parole de Dieu ", nous pouvons constater aussi que toutes les méditions que nous apporte le divin, orientent nos pensées et nos actions.

Enfin, plus ou moins, ce qui fait qu'à la limite, nous pouvons peut être parler de différentes influences, divines ou humaines et cela autant dans la méditation que dans la pensée.

Ceci serait donc à étayer, comme d'ailleurs chaque méditation s'étaye également avec l'évolution de notre temps, de notre vécu et le fil de nos pensées.

Bien sûr, il faut définir le sens de ces verbes, car le sens de " méditer " renvoie surtout à un état, qui serait une forme de vide, un voyage vers un inconnu, ou un oubli à retrouver.

Or dans le christianisme comme dans l'islam, la méditation ne consiste pas faire le vide, mais plutôt à faire le plein de la parole de Dieu, en s'appuyant sur les textes. Ainsi, c'est pour cela que l'on parle de nourriture divine et de la façon dont elle agit sur les esprits et donc forcement, sur la façon de penser.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Jeu 21 Déc 2017, 20:13

Merci tonton,

Au moins cela m'aura permis de réaliser qu'à l'heure actuelle, je ne sais toujours pas méditer...

J'ai toujours un vélo dans la tête qui trotte et retrotte et qui me laisse bien plus souvent devant la conjecture ou la spéculation...

Que Dieu m'éclaire...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Ven 22 Déc 2017, 05:07

Vu la nature des sujets de discussion que tu poses Olivier, il est évidant que la méditation occupe une place importante dans ton quotidien.

Il n'y a pas de pratique précise sous forme d'une recette à partager, il a juste la façon dont chacun occupe son silence.

La méditation n'est pas source de réponse, elle est l'éveil aux questions qui, sous l'influence du souffle de Dieu à travers sa Parole, nous incite à nous poser les questions les plus essentielles, puis à modifier le regard que nous portons sur nous même et sur ce qui nous entoure.

Ainsi, il y a tes constats, ceux d'Aquilas, les miens et espérons d'autres à venir. Ceci peut alors paraître comme un labyrinthe sans fin et nous effrayer car, dans notre nature humaine, nous avons tendance à vouloir tout discerner ; mettre des cadres, des limites, des frontières; tout ranger bien comme il le faut.

Quand notre objet de méditation est de l'ordre du divin, une telle organisation n'est pas possible, car c'est comme vouloir définir l'infini.

Le fruit de nos méditations donc, n'est ni réponse, ni acquis, il s'agit d'une histoire sans fin dont il ne faut pas chercher à en devenir le metteur en scène.

C'est la raison pour laquelle, j'ai mis une certaine distance avec la question de la religion qui n'est qu'un habillage, utiles pour la discipline et l'exhortation fraternelle à cause des hauts et des bas que tous nous traversons.

On ne devrait donc pas nier cette méditation entraînant les questions du divin sauf réserve d'un habillage différent. Car même si nous ne pouvons arrivons à un accord de diapason ( pour le moment ), les questions s'orientent vers nous même de la même façon et si apport concret il y a, entre tous, il est de l'ordre des valeurs partagées. Car, notre humanité est partagée entre tous, afin que toutes réflexions issues de la méditation ou témoignages tirés de notre vécu, soit objet de partage. D'autant plus quand les différences sont dans les apparences.

Ainsi, si la méditation peut amener chacun à apporter à l'autre ce qui alimentera son silence, cette complexité d'un univers infini et donc indéfinissable, ne représente plus une zone d'inconfort; elle devient aussi simple que le morceau de pain que nous partageons sur notre route avec un inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Sam 23 Déc 2017, 11:02

Tonton a écrit:
Vu la nature des sujets de discussion que tu poses Olivier, il est évidant que la méditation occupe une place importante dans ton quotidien.

Il n'y a pas de pratique précise sous forme d'une recette à partager, il a juste la façon dont chacun occupe son silence.

La méditation n'est pas source de réponse, elle est l'éveil aux questions qui, sous l'influence du souffle de Dieu à travers sa Parole, nous incite à nous poser les questions les plus essentielles, puis à modifier le regard que nous portons sur nous même et sur ce qui nous entoure.

Ainsi, il y a tes constats, ceux d'Aquilas, les miens et espérons d'autres à venir. Ceci peut alors paraître comme un labyrinthe sans fin et nous effrayer car, dans notre nature humaine, nous avons tendance à vouloir tout discerner ; mettre des cadres, des limites, des frontières; tout ranger bien comme il le faut.

Quand notre objet de méditation est de l'ordre du divin, une telle organisation n'est pas possible, car c'est comme vouloir définir l'infini.

Le fruit de nos méditations donc, n'est ni réponse, ni acquis, il s'agit d'une histoire sans fin dont il ne faut pas chercher à en devenir le metteur en scène.

C'est la raison pour laquelle, j'ai mis une certaine distance avec la question de la religion qui n'est qu'un habillage, utiles pour la discipline et l'exhortation fraternelle à cause des hauts et des bas que tous nous traversons.

On ne devrait donc pas nier cette méditation entraînant les questions du divin sauf réserve d'un habillage différent.  Car même si nous ne pouvons arrivons à un accord de diapason ( pour le moment ), les questions s'orientent vers nous même de la même façon et si apport concret il y a, entre tous, il est de l'ordre des valeurs partagées. Car, notre humanité est partagée entre tous, afin que toutes réflexions issues de la méditation ou témoignages tirés de notre vécu, soit objet de partage. D'autant plus quand les différences sont dans les apparences.

Ainsi, si la méditation peut amener chacun à apporter à l'autre ce qui alimentera son silence, cette complexité d'un univers infini et donc indéfinissable, ne représente plus une zone d'inconfort; elle devient aussi simple que le morceau de pain que nous partageons sur notre route avec un inconnu.  

Merci à toi tonton,

Donc, je cogitomédite on va dire. Parfois, il m'arrive d'être dans la conjecture au sujet de ce que Dieu attend de moi, mais finalement, je crois que j'ai la réponse en moi. Le plus douloureux est cette incapacité chronique à ne pas arriver à corriger ce qui objectivement ne va pas chez moi.

Et surtout il y a ce vélo qui ne cesse de tourner dans ma tête, j'ai toujours l'esprit occupé, même lorsque j'essaye de prier. Et pas forcément pas des questions existentielles

Il paraît qu'il y a des méthodes pour apprendre à faire un certain vise, un certain calme, via des exercices respiratoires. Mais même là j'éprouve comme un blocage pour m'y lancer.

Ou peut-être suis-je trop centré sur moi-même et me place des objectifs qui ne sont pas ceux que j'ai à vivre....



_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Mer 27 Déc 2017, 06:15

Mais Olivier, comme pour nous tous, les difficultés que tu évoques, nous les rencontrons tous, que nous soyons chrétiens ou musulmans.

Dommage que nous ne puissions en parler davantage car il est évidant que cela donnerait une autre dimension à l'échange islamo-chrétien.

Tes imperfections, elles sont là. Personne ne peut te dire de t'y plaire et personne ne peut te dire d'arriver à les corriger ni en combien de temps.

Une chose positive que tu peux faire de tes imperfections, c'est déjà de les admettre puis d'en faire de l'indulgence pour celles des autres.

Après, des techniques, oui il y en a, mais il faut juste que tu trouves la tienne, si c'est écouter de la musique par exemple, ça peut marcher pour l'un et pas pour l'autre.

Ensuite pour la discipline, c'est à dire pour instaurer une habitude de vie qui n'en est pas encore une, j'ai souvent entendu qu'il fallait 3 semaines ( en moyenne ).

Mais, oui il y a des hauts et des bas, ça fait parti des expériences que Dieu nous demande de vivre pour en apprendre quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Mer 27 Déc 2017, 06:35

OlivierV a écrit:






Ou peut-être suis-je trop centré sur moi-même et me place des objectifs qui ne sont pas ceux que j'ai à vivre....



quand tu t'en remet à Dieu, c'est ce genre de question qui vient à l'esprit.

Quand Dieu répond : " je suis ", n'est ce pas ce qui fait la différence avec nous ? pouvons nous répondre de cette façon, et savons nous réellement ce que nous sommes ?

Bon, les étiquettes...

Puisque tu m'ouvres ton cœur, alors j'ouvre le mien.

Ce qui résonne le plus dans mon questionnement spirituel est principalement : " mes qu'as tu fait de tes rêves d'enfant ? ".

Freud a dit : " le bonheur est un rêve d'enfant réalisé à l'âge adulte ".

Pourquoi alors toutes ses difficultés ? Je me dit que le bonheur est aussi définit socialement par des gens qui n'ont pas réussi à vivre leur rêve d'enfant. Mais, à quand devant nous remonter pour dater et préciser cette perte du genre humain ?

A partir de quand la " Rolex " est devenu le substitut du rêve non réalisé ?

Il y a la perte de quelque chose et Jésus dans sa mission de rétablir nous dit que nous devons être comme des petits enfants.

S'agit il d'insouciance et d'innocence ? que veut donc dire petit ? A partir de quand l'enfant entend et comprend, pour la première fois que ses rêves et son bonheur sont déjà définit par les plus grands ?

Il est clair que les questions sans réponses sont nombreuses, ensuite, il faut donner du sens au silence quand il devient réponse.

Il est souvent dit que bien des choses sont dites dans un soupir et que Dieu les entend.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Mer 27 Déc 2017, 14:27

Tonton a écrit:
Mais Olivier, comme pour nous tous, les difficultés que tu évoques, nous les rencontrons tous, que nous soyons chrétiens ou musulmans.

Dommage que nous ne puissions en parler davantage car il est évidant que cela donnerait une autre dimension à l'échange islamo-chrétien.


+1000
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   Mer 27 Déc 2017, 20:55

pour moi, cogiter c'est penser à ses problèmes, à des trucs qui peuvent nous stresser ou nous angoisser
méditer est plus saint, on pense à la nature, à la vie, à son sens, aux bonnes choses

en clair :

cogiter = négativisme
méditer = positivisme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méditer ou cogiter ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditer ou cogiter ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensées à méditer.
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"
» méditer seul chez soi ou seulement au dojo ?
» Méditer pour ne plus déprimer
» A méditer ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: