Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo

Aller en bas 
AuteurMessage
Michael 1

avatar


MessageSujet: Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo   Sam 6 Jan - 20:12

06.01.2018

Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo arrêté à Chypre


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

avatar


MessageSujet: Re: Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo   Sam 6 Jan - 20:12

Un citoyen israélien, accusé d’être impliqué dans un scandale de trafic d’organes au Kosovo il y a une dizaine d’années, a été arrêté à Chypre, a rapporté vendredi l’agence de presse Reuters.

Les autorités de Pristina au Kosovo ont demandé son extradition pour être jugé, a annoncé vendredi la police.

Moshe Harel est accusé d’être le cerveau d’un réseau de recrutement de donneurs et de receveurs d’organes, d’avoir attiré au Kosovo d’éventuels donneurs de reins originaires de Turquie ou d’anciennes républiques soviétiques avec la promesse d’un paiement de 15.000 euros pour leur organe.

Les reins étaient ensuite vendus entre 80.000 et 100.000 euros.

« Basé sur un mandat d’arrêt international, le suspect M.H. a été arrêté il y a quelques jours à Chypre. Il est recherché depuis 2010 », a déclaré à l’agence Reuters Baki Kelani, porte-parole de la police.

La Russie a également émis un mandat d’arrêt international contre Harel.

Harel a été arrêté en 2012 en ‘Israël’ dans le cadre d’une enquête parallèle, mais n’a pas été extradé vers le Kosovo.

Le scandale a été révélé en 2008, quand un ressortissant turc a été arrêté à l’aéroport de Pristina, visiblement affecté d’avoir eu un rein enlevé.

Le réseau agissait depuis la clinique Medicus sur une route résidentielle à la périphérie de Pristina, la capitale du Kosovo. Le propriétaire de la clinique, Lutfi Dervishi, son fils et cinq autres personnes sont en procès sous le coup des accusations de trafic d’organes humains.

Source: Médias

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo   Sam 6 Jan - 22:40

Trafic d’organes au Kosovo : un rapport accablant

Le rapport présenté le 16 décembre devant le Conseil de l’Europe par le député suisse Dick Marty sur le trafic d’organes dont auraient été victimes des prisonniers de l’Armée de libération du Kosovo (UCK) a fait l’effet d’une bombe . Pourtant, les allégations contenues dans ce rapport ne sont pas nouvelles : ce trafic est déjà évoqué dans les mémoires publiées en 2008 par l’ancienne Procureure générale du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), Carla Del Ponte et, au Kosovo, l’hypothèse d’un tel trafic est une « rumeur » qui circule depuis longtemps. De même, l’enquête publiée en 2009 par les journalistes Altin Raxhimi, Michael Montgomery et Vladimir Karaj avait confirmé l’existence d’un véritable « archipel » de centres secrets de détention de l’UCK en Albanie .

Le rapport de M. Marty apporte cependant nombre d’informations nouvelles, permettant de mieux comprendre les mécanismes de ce trafic. Plusieurs centaines de prisonniers capturés par l’UCK — principalement des Serbes du Kosovo, mais aussi probablement des Roms et des Albanais accusés de « collaboration » — auraient été déportés en Albanie, en 1998 et 1999. Emprisonnés dans plusieurs petits centres de détention — dont la fameuse « maison jaune » du village de Rripë, près de Burrel, visitée par les inspecteurs du TPIY —, certains d’entre eux auraient alimenté un trafic d’organes. Les prisonniers étaient conduits vers une petite clinique située à Fushë Kruja, à une quinzaine de kilomètres de l’aéroport international de Tirana lorsque des clients se manifestaient pour recevoir des organes. Ils étaient alors abattus d’une balle dans la tête avant que les organes, principalement des reins, soient prélevés. Ce trafic était conduit par le « groupe de la Drenica », un petit noyau de combattants de l’UCK regroupés autour de deux figures clés : M. Hashim Thaçi, actuel Premier ministre du Kosovo, et M. Shaip Muja, alors responsable de la brigade médicale de l’UCK et aujourd’hui conseiller pour la santé de ce même Hashim Thaçi.

Le rapport de M. Marty laisse beaucoup de questions sans réponses, notamment le nombre exact de prisonniers victimes de ce trafic. La justice serbe, pour sa part, parle de 500 personnes déportées en Albanie. On ignore également quels étaient les partenaires étrangers de ce trafic, et surtout quels en étaient les bénéficiaires. Le rapport relève cependant que 60 patients de l’hôpital universitaire de Jérusalem auraient bénéficié d’une transplantation rénale en 2001, un chiffre exceptionnellement élevé.

Il importe de placer le crime supposé à sa juste valeur. Si le trafic est avéré, il s’agit d’un crime contre l’humanité massif, qui se situe, dans l’ordre de l’horreur, au « même niveau » que le massacre génocidaire de Srebrenica. Autre point essentiel, ce trafic se serait poursuivi au moins jusqu’en 2001, c’est-à-dire deux ans après l’entrée des troupes de l’OTAN au Kosovo et l’instauration du protectorat des Nations Unies sur le territoire. Le rapport note d’ailleurs qu’à partir de juin 1999, la frontière entre l’Albanie et le Kosovo n’était soumise à aucun contrôle réel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

SI EFFECTIVEMENT L'ISRAELIEN HAREL est impliqué dans ce trafic, LES PRINCIPAUX COMMANDITAIRES SONT DES ALBANAIS MUSULMANS MEMBRE DU GROUPE UCK

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"La commission d’enquête mise en place en septembre 2011 par l'Union européenne sur les crimes de la guerre au Kosovo conclut que l'UÇK a organisé des opérations de purification ethnique contre les minorités serbes et roms du Kosovo. La commission documente des faits de meurtres, kidnappings, déportation et violences sexuelles contre ces minorités, mais aussi contre l'opposition albanaise à l'UÇK. Une purification ethnique décidée", « non pas par quelques voyous isolés, mais qui correspond à un plan organisé, conduit par le leadership de l'ex-UÇK »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et dire que ça chouine pour les rohyngas........
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo   Sam 6 Jan - 23:03

Michael 1 a écrit:
Un citoyen israélien, accusé d’être impliqué dans un scandale de trafic d’organes au Kosovo il y a une dizaine d’années, a été arrêté à Chypre, a rapporté vendredi l’agence de presse Reuters.

Les autorités de Pristina au Kosovo ont demandé son extradition pour être jugé, a annoncé vendredi la police.

Moshe Harel est accusé d’être le cerveau d’un réseau de recrutement de donneurs et de receveurs d’organes, d’avoir attiré au Kosovo d’éventuels donneurs de reins originaires de Turquie ou d’anciennes républiques soviétiques avec la promesse d’un paiement de 15.000 euros pour leur organe.

Les reins étaient ensuite vendus entre 80.000 et 100.000 euros.

« Basé sur un mandat d’arrêt international, le suspect M.H. a été arrêté il y a quelques jours à Chypre. Il est recherché depuis 2010 », a déclaré à l’agence Reuters Baki Kelani, porte-parole de la police.

La Russie a également émis un mandat d’arrêt international contre Harel.

Harel a été arrêté en 2012 en ‘Israël’ dans le cadre d’une enquête parallèle, mais n’a pas été extradé vers le Kosovo.

Le scandale a été révélé en 2008, quand un ressortissant turc a été arrêté à l’aéroport de Pristina, visiblement affecté d’avoir eu un rein enlevé.

Le réseau agissait depuis la clinique Medicus sur une route résidentielle à la périphérie de Pristina, la capitale du Kosovo. Le propriétaire de la clinique, Lutfi Dervishi, son fils et cinq autres personnes sont en procès sous le coup des accusations de trafic d’organes humains.

Source: Médias

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
arrête toi un peu va .
tu as lu le petit livre vert de ton ayatollah KOMENI ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Israélien mêlé dans une affaire de trafic d’organes au Kosovo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sémite, Hébreu, Israélite, Juif, Sioniste, Israélien...
» Un rabbin influent d’Israël révèle le nom du Messie
» صَلَاُة الاِسْتِخَارَةِ / Prière pour demander un bien -dans une affaire-
» Israël va fonder son propre fonds souverain avec un Gazoduc vers l'Europe
» Comment garder un lien hypertexte actif dans un menu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: