Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L´Islam rend-il heureux ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 16:08

Je vous invite à lire le texte qui suit et d´échanger sur le sujet.

Lien de l’article original


Dernière édition par Anozira le Lun 30 Avr 2018, 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 16:11

L’islam présente une notion du bonheur fondée sur la satisfaction, qui consiste à obéir aux ordres de Dieu. Mais cette attitude trop limitée ne comble pas le cœur de l’homme qui a besoin de liberté, d’amour et d’intimité avec son Créateur.

1. L’homme est fait pour aimer et être aimé : et c’est ainsi qu’il trouve le bonheur. Il n’est heureux que grâce à cette liberté que Dieu lui a donnée, parce que la liberté est la condition de l’amour et le fondement de la dignité de la personne humaine, mais l’islam ne met guère l’accent sur ces valeurs.

Le christianisme est basé sur l’amour et donc sur la liberté, mais pas l’islam
Dans le christianisme, nous sommes d’abord et avant tout libres : nous sommes heureux grâce à la liberté que Dieu nous a donnée et c’est par elle que nous sommes appelés à aimer. L’islam n’a pas cette notion de liberté au sens chrétien du terme. L’homme est enfermé dans un système, dans l’Oumma, la communauté des croyants, et il n’est donc pas autonome. Des auteurs musulmans disent qu’il n’y a pas d’autonomie du sujet dans l’islam. Il n’y a pas non plus la moindre liberté de sortir de ce système quelque peu oppressant : renoncer à l’islam, c’est devenir « apostat » à la religion et « traître » à la communauté ; c’est se rendre coupable d’un crime susceptible d’entraîner la peine de mort en vertu d’une sentence attribuée à Mohamed : « celui qui quitte la religion (l’islam), tuez-le ». Or toutes les paroles de Mohamed, rassemblées dans la Sunna (la tradition mahométane : tout ce que Mohamed a dit et fait, ou pas dit et pas fait dans telle ou telle circonstance), ont une valeur normative. Et la famille ou les proches peuvent se charger d’exécuter eux-mêmes la sentence, en-dehors de toute décision de justice.

Dans l’islam, il n’y a que les droits de Dieu et ils sont contraignants pour l’homme
L’islam ignore le concept des « droits de l’homme », formule entendue ici dans le meilleur sens du terme. En Occident, ce concept est certes malmené et détourné par l’esprit du temps et par des lois iniques et inacceptables, contraires aux véritables droits de l’homme, mais il y a, malgré ces dénaturations, une réalité profondément bonne qui est le respect de la dignité de la personne humaine : les droits de l’homme dans leur version naturelle et chrétienne. Dans l’islam, seul Dieu a des droits et ils sont contraignants pour l’homme. Les musulmans vivent sous le regard permanent de Dieu et ce regard est un regard non pas d’amour, mais de surveillance. Ainsi, le musulman se sent toujours sous ce regard inquisiteur : est-ce qu’il accomplit bien la loi de Dieu ? C’est un système qui peut créer des obsessions. Est-ce que je fais bien ce que Dieu exige ?

L’islam méconnaît la notion de personne et sa dignité
En présentant une pratique des droits de l’homme qui nie la dignité de la personne humaine, l’Occident n’aide pas les musulmans à dépasser leurs cadres rigides. C’est un drame pour notre civilisation et aussi pour l’islam qui, tout en reconnaissant l’individu, ne connaît pas la notion de personne. Le mot « personne » n’existe pas dans la langue arabe. En outre, dans le Coran on ne retrouve pas l’information biblique selon laquelle Dieu a créé l’homme « à son image et à sa ressemblance ». Dans le christianisme, l’homme est donc semblable au Dieu trinitaire, qui est un Dieu de relation et non un Dieu solitaire. Mais le Coran nie fermement la Trinité. Il s’en tient à un Dieu Un et seulement Un. Le fait de mettre en valeur le mot « personne » et le concept qui lui est associé, empreint de liberté, montre que les droits de l’homme sont une réalité naturelle et fondamentale. Benoît XVI, dans l’Exhortation Ecclesia in Medio Oriente (2012), qui a suivi le Synode spécial des Évêques pour le Moyen-Orient tenu à Rome en 2010, insiste justement sur la dignité de la personne humaine.

2. Le plus grand problème de l’islam est certainement sa tendance à imposer un système totalisant et parfois totalitaire, qui définit une loi et un cadre rigides et contraignants, où l’individu a beaucoup de mal à exercer sa liberté et sa raison, et où la peur et la violence sont souvent en arrière-fond.

L’islam appelle à se soumettre à un système légaliste
L’importance que les musulmans accordent au licite et à l’illicite (halal et haram), jusque dans les moindres détails de la vie quotidienne, participe à cette emprise légaliste. Plus le pays est musulman, plus c’est lourd, car cela fait partie de la manière dont les musulmans conçoivent leur relation avec Dieu. Il ne s’agit pas d’une relation d’amour, mais d’une relation de soumission. Bien sûr, nous aussi, comme chrétiens, nous sommes les serviteurs de Dieu, mais nous le sommes par amour, d’une manière mystique. Dans l’islam, il s’agit d’un esclavage asservissant à la Loi de Dieu.

Être libre, c’est se réaliser pleinement en fonction des talents que Dieu a donnés à chacun de nous : tout cela n’existe pas dans l’islam. Le musulman doit exécuter ce que Dieu demande à travers le Coran et la Sunna, car ce sont les principales sources de la Charia, la loi islamique : c’est cela qui guide la conduite morale sans laisser de place à la réflexion ou à la prudence. À noter que l’Islam emprunte beaucoup à la loi mosaïque, par exemple la répudiation, la polygamie, la loi du talion, les notions de pureté et d’impureté légales, les interdits alimentaires, le ritualisme.

Les musulmans vivent souvent dans la peur de désobéir aux ordres de Dieu
L’islam est une religion limitée en ce qu’elle ne permet pas à l‘homme de se réaliser pleinement, si bien que le musulman vit souvent dans la peur de désobéir aux ordres de Dieu. C’est aussi la raison des nombreuses guerres civiles qu’il y a toujours eu dans l’islam, notamment entre sunnites et chiites, et maintenant, de plus en plus, même entre différents courants sunnites : chacun croit savoir mieux que l’autre comment obéir dans le détail aux ordres de Dieu, et il excommunie l’autre. Le Coran est rempli de menaces eschatologiques attribuées à Dieu. Ces menaces envoient en enfer les non-musulmans, en décrivant dans le détail les supplices qui les attendent.

L’islam contribue à brider la raison
L’islam contraint, isole et enferme l’intelligence, parce qu’il se présente comme une révélation sur laquelle il n’y a rien à discuter, rien à réfléchir. Tout est censé être fixé de manière immuable depuis le VIIe siècle. C’est un obstacle structurel qui empêche les musulmans d’affronter la modernité, bonne ou mauvaise. Le Coran est présenté comme un livre dicté par Dieu directement en langue arabe. Comme il s’agit d’un dogme, la réflexion personnelle est bloquée. La Sunna ne vient certes pas de Dieu, mais certains récits qui la composent sont considérés comme « saints », ce qui leur donne une valeur supérieure, tandis que d’autres sont qualifiés de « sûrs », « moins sûrs » et « hypothétiques ». Il y a un arbitraire dans ce classement, mais les récits « saints » ont une caution divine qui leur confère une valeur équivalente au Coran comme source du droit. Tout cela enferme l’intelligence et la raison, et empêche le plein épanouissement de l’homme.

Un risque totalitaire basé sur cette peur, cette violence, et ce déni de la raison et de la liberté
Le Coran prescrit : « Obéissez à Dieu et au Prophète » (24,54 ; 4,59). Obéir à Mohamed équivaut à obéir à Dieu. L’islam, un peu comme les systèmes totalitaires, a été utilisé par des pouvoirs politiques autoritaires qui ont usé de la peur et des menaces (légalisme, contrainte, châtiments, peine de mort, guerre sainte) et ont condamné l’usage de la raison et de la liberté, afin de soumettre leurs peuples et leurs conquêtes. Et la « soumission » (c’est la signification d’islam en arabe) est à ce point la condition de sa perpétuation qu’il l’arbore sans honte comme un étendard.


Dernière édition par Anozira le Lun 30 Avr 2018, 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 17:38

3. Les contradictions et les limites du modèle musulman engendrent beaucoup de frustrations ainsi qu'une sorte de schizophrénie chez un nombre croissant de croyants, surtout lorsqu'ils ne parviennent pas à accepter l’islam intégral et le radicalisme qui se développent actuellement, censés correspondre à la volonté de Dieu.

Le Coran se dit livre de Dieu, mais il se révèle confus et difficile à lire
Le Coran se présente lui-même comme clair (16,44 ; 16,103 ; 26,195 ; 41,44), explicite (5,15 ; 16,89 ; 43,2), complet (6,38 ; 7,145 ; 12,111), inimitable (2,23 ; 52,34), et il se définit comme la copie exacte d’un Coran éternel céleste (85,22), mais il est objectivement très confus, déroutant, anhistorique, littérairement quelconque, répétitif, et constitué en réalité de différentes couches de rédaction, traductions, ajouts et suppressions. Sans classement ordonné, ni pour la chronologie historique, ni pour les thèmes, il tombe des mains de quiconque voudrait essayer de le lire en continu. L’histoire mouvementée du texte corrigé et réécrit par plusieurs califes successifs, ce dont témoignent les premiers historiens musulmans, est la cause de tant de choses incompréhensibles (2,1 ; 95,1, etc.), de versets contradictoires (2,106, etc.), d’erreurs matérielles (19,28 ; 20,85, etc.), d’erreurs grammaticales (4,160, etc.), de phrases sibyllines et de flous permanents (corrigés par les changements de sens des mots, la vocalisation tardive et les innombrables tafsirs, c’est-à-dire des commentaires rajoutés entre parenthèses pour tenter d’expliquer). Par erreur dans le Coran, la Trinité est dite composée du Père, du Fils et de Marie (5,116) et la génération du Fils est comprise charnellement (4,171 ; 72,3). Alors beaucoup de musulmans renoncent à lire intelligemment ce texte réputé dicté par Dieu, et ils se consolent en pensant qu’il n’est pas nécessaire de comprendre, mais cela peut aussi provoquer une réelle frustration. L’Egyptienne Nahed Netwali, musulmane convaincue qui s’est ensuite convertie (et qui a dû s’enfuir et se cacher pour éviter la mort, comme tout « apostat »), raconte qu’elle était toujours frustrée par la lecture du Coran, car celui-ci ne lui apportait rien (Ma rencontre avec le Christ, édition F.-X. de Guibert).

Une inévitable schizophrénie
Très souvent, les musulmans sont tiraillés entre leurs propres aspirations et ce qu’enseigne leur religion : il en résulte une sorte de schizophrénie. L’agressivité de certains d’entre eux me semble être comme le symptôme d’un problème, d’une maladie. Les musulmans voient bien que le reste du monde est créatif, ouvert, libre, même s’il fait parfois un mauvais usage de sa liberté, et cela ne peut que les frustrer. Alors ils se défendent avec les armes dont ils disposent, en imitant Mohamed.  Or il se trouve que le prophète de l’islam fut un chef de guerre qui s’est imposé par la force et par des actes sans scrupules (meurtres, pillages, viols, esclavage, luxure, violence) en participant personnellement à quinze batailles et à soixante razzias. C’est un modèle qui se situe à l’opposé de l’idéal biblique ou monastique de pauvreté, chasteté et obéissance, et qui est en contraste total avec la figure du Christ Jésus, pacifique, doux et humble, reflet parfait du Dieu de vérité, d’amour et de paix. Et le Coran prétend que Dieu exige de tuer pour défendre l’islam. C’est pourquoi les musulmans qui en font une lecture littéraliste suivent ces préceptes, même s’ils sont contraires à la conscience et aux aspirations profondes de l’homme. Cela crée inévitablement un mal-être, un tiraillement – en fait une sorte de schizophrénie qui est dure à vivre.

DAESH est-il de Dieu ou du diable ?
Beaucoup de croyants de bonne volonté écoutent d’abord leur conscience et ne suivent pas les versets belliqueux du Coran ni l’exemple de la vie de Mohamed. Ils parviennent à vivre de manière religieuse et pieuse, en s’inspirant de valeurs fondamentales (prière, amitié, famille, fidélité, pudeur) en contraste avec notre société occidentale qu’ils peuvent percevoir comme décadente et athée. Mais ils sont aussi aujourd’hui souvent très mal à l’aise devant DAESH et les islamistes convaincus : comment contredire ces derniers quand ils se réclament effectivement et justement de la lettre et de l’esprit de l’islam originel ? DAESH est-il de Dieu ou du diable ? Les musulmans ne peuvent pas répondre, car dire que ça vient de Dieu est impossible pour quiconque a un minimum de bon sens, et le comportement de DAESH est en complète opposition aux valeurs de l’Évangile, auquel le Coran fait allusion ; quant à dire que DAESH vient du diable, ce n’est pas possible non plus, car Mohamed a pratiqué lui-même presque tout ce que DAESH fait aujourd’hui …

Une adaptation nécessaire, mais difficile
Aujourd’hui, des musulmans se révoltent contre ces interprétations et ces pratiques, surtout depuis la réapparition d’un « califat » en Irak et en Syrie. Ils affirment qu’il y a un mal dans l’islam et appellent au courage d’une autocritique. D’où vient le retard du monde islamique, si ce n’est de l’intérieur de nous-mêmes, s’interrogent-ils ? Mais le problème est qu’il n’y a pas dans l’islam une autorité magistérielle dotée d’un pouvoir d’interprétation authentique. Dans les premiers siècles, il y avait un calife qui pouvait imposer son interprétation à tous, mais aujourd’hui les musulmans sont dispersés géographiquement et adhèrent à diverses écoles. L’Oumma est éclatée et divisée ; alors chacun s’arrange comme il peut.

4. L’islam propose un idéal qui passe par la satisfaction de la soumission à la volonté de Dieu, mais il n’ouvre pas à la joie, à l’épanouissement et à la paix intérieure, car il ne rejoint pas les aspirations spirituelles profondes de l’homme pécheur en quête de pardon, d’amour et d’une relation intime à Dieu, qui seul peut combler le cœur de l’homme.

Le bonheur dans l’islam est un bonheur de satisfaction
On satisfait les sens si possible sur terre avant le paradis céleste espéré (paradis musulman qui ne consiste qu’en des plaisirs charnels et matériels, sans aucune réalité surnaturelle) et on satisfait aux obligations. On a la satisfaction d’obéir aux ordres, mais peut-on être heureux en tuant ? Le musulman n’est pas appelé à vivre une relation d’intimité avec son Créateur. Le Coran ne demande pas aux hommes d’aimer Dieu. Tout ce qui fait la joie profonde des chrétiens : vivre dans l’intimité de Dieu, l’aimer, l’approcher, dialoguer avec lui, vivre sous son regard d’amour même en tant que pécheur, tout cela est inconnu dans l’islam.

L’islam ne comble ni l’homme ni la femme
Concernant le bonheur, on s’apitoie souvent et à juste titre sur la situation des femmes  qui, dans cette culture issue du VIIe siècle bédouin, sont traitées de manière vraiment discriminante. Mais on sous-entend parfois qu’à l’inverse, la situation de l’homme en islam pourrait paraître plus enviable que dans d’autres religions, ceci à cause d’une supériorité sur la femme voulue par Dieu ou de la permission polygamique par exemple. Je ne suis pas un homme, mais je ne crois pas que cela soit vrai, car le mariage dans l’islam n’est pas conçu selon l’admirable réalité chrétienne de la conjugalité : c’est un contrat juridique, qui fixe un cadre pour la famille et la sexualité. Mais il ne faut pas limiter le bonheur à cela et aux jouissances sexuelles. La conception islamique du mariage ne comporte pas l’alliance entre époux, comprise comme un reflet de l’Alliance de Dieu avec l’humanité. On méconnaît ainsi cette réalité grande et magnifique de la constitution d’un couple uni, indissoluble, qui fait route ensemble.

Les visages de beaucoup trahissent souvent ce drame de l’islam qui ne rend pas heureux
Dans ce contexte, le bonheur n’est pas simple et souvent le fatalisme, la servitude et la tristesse se lisent sur les visages musulmans, et pas seulement sur les visages des femmes. Je connais des personnes qui sont devenues musulmanes et qui ont perdu leur joie de vivre : elles sont maintenant renfermées, agressives, revêches, tout en étant aussi très convaincues et militantes.

Il n’y a pas dans l’islam d’invitation au dépassement
Jésus nous demande d’être parfaits comme notre Père du ciel est parfait et bien sûr on n’atteint pas la perfection, mais c’est une invitation au dépassement de soi. C’est un but qui rend heureux et qui élève l’être humain. L’islam se définit comme la religion du « juste milieu » : pour les chrétiens, le juste milieu veut dire modération ; mais, dans la conception musulmane, il s’agit d’une adaptation à la faiblesse de l’homme qui est, selon le Coran, créé versatile et inconstant. Cet état n’est pas la conséquence du péché originel, réalité qui est occultée par le Coran ; il correspond à la nature originelle de l’homme. C’est pourquoi Dieu lui donne une religion adaptée à cet état et lui envoie le Coran comme une « guidance ». Il s’agit de lui permettre de « gagner » le paradis et non pas d’être sauvé.

L’amour du prochain est limité aux proches et aux coreligionnaires
Dans l’islam la notion de prochain ne s’applique pas à tous les hommes, comme dans le christianisme : le prochain est limité au voisinage ou au lien de parenté. La fraternité, qui est aussi un moyen de rendre heureux, est limitée au cadre de l’Oumma. La solidarité est promue à l’intérieur de celle-ci seulement, même si, heureusement, bien des musulmans dépassent en pratique cette vision réductrice.

La miséricorde ne relève pas de l’amour, mais de la condescendance
La miséricorde évoquée par le Coran n’est pas une miséricorde d’amour, Elle s’apparente à de la condescendance. Par exemple, la descente du Coran et l’envoi des prophètes sont des signes de miséricorde divine. Dieu veut guider les hommes pour qu’ils acceptent la religion islamique, adaptée à leur nature. Dans l’islam, l’homme n’a pas besoin d’être sauvé, mais d’être guidé. Telle est la fonction du Coran dicté à Mohamed, rappel de la religion des origines, que les communautés anté-musulmanes destinataires de livres divins (la Torah et l’Évangile) sont accusées d’avoir dénaturée ou falsifiée.

L’islam n’est une religion ni de salut ni de rédemption. Le Coran occulte le péché originel. L’islam se présente sous la forme d’un livre qui dit ce qu’il convient de croire et de ne pas croire, de faire ou de ne pas faire. Dieu reste loin de l‘homme. Il est seulement transcendant : il n’est pas Emmanuel, « Dieu avec nous », le Dieu sauveur. Du point de vue islamique, l’immanence ne peut pas convenir à la divinité. Jésus dans le Coran porte le nom de « Issa », nom arabe dépourvu de signification, alors que les noms des personnages bibliques signifient à la fois l’identité et la vocation de ceux qui le portent. C’est ainsi que lorsqu’ils prient Jésus, les chrétiens arabophones l’appellent « Yasouh », qui est la traduction araméenne du Yeshoua  hébreu : « Dieu sauve ».

Le pardon relève de l’arbitraire de Dieu et n’est jamais acquis
Un musulman, même repentant, reste dans l’incertitude totale quant au pardon que Dieu pourrait lui accorder. Nous, chrétiens, nous sentons libres après le sacrement du pardon qui renouvelle la joie du rapport filial sans ombre avec notre Père. Un musulman conscient de ses fautes peut demander pardon dans son cœur, mais, en l’absence de sacrement, il ne connaît pas la réponse de Dieu et le Coran lui dit que « Dieu châtie qui il veut, et il pardonne à qui il veut » (2,284). Dans le Coran, toutes les actions de Dieu relèvent de l’arbitraire divin, mais pas de l’amour gratuit et plénier qui comble le cœur de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 18:15

Anozira a écrit:
Les musulmans vivent sous le regard permanent de Dieu et ce regard est un regard non pas d’amour, mais de surveillance. Ainsi, le musulman se sent toujours sous ce regard inquisiteur : est-ce qu’il accomplit bien la loi de Dieu ? C’est un système qui peut créer des obsessions. Est-ce que je fais bien ce que Dieu exige ?

Il y a beaucoup à dire sur ton article, j'ai choisi un petit point.

J'ai toujours pensé que les 2 religions monothéistes pures et dures sont nées dans un pays chaud au soleil implacable, le judaïsme et l'islam. On ne peut se protéger du soleil, le soleil est unique et s'il fait pousser les plantes il peut tout brûler aussi. Il ressemble à un oeil sévère qui te contemple et t'observe dans un ciel sans nuage. Il est sans rival.
On peut poursuivre la comparaison très loin avec les ombres et les lumières très nettement tranchées, comme le halal et le haram et la chaleur qui aplatit tout qui force à se courber.

Moi ça ne m'étonne pas qu' Allah ressemble autant au soleil.

Et le christianisme? Il est aussi monothéiste, mais un monothéisme rond, en 3 dimensions. Le relief permet de voir un objet ou un concept sous plusieurs angles, sous plusieurs aspects. La lumière est atténuée et réchauffe sans brûler, les dégradés de lumières donnent des vérités moins tranchées. Dieu est plus souple, et d'ailleurs avant ce Dieu unique il y avait un polythéisme sans complexe,  qui ne rend choquant ni le culte des saints ni celui de Marie.
Le soleil ne tue pas chez nous, il est clément.

_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 18:59

Que de menson.ges !!

l'auteur de cet article devrait avoir honte de publier de telles calomnies !!

je pourrai mettre 02 jours pour répondre a toutes ces affabulations mais je répondrai a celle qui m'a vraiment étonné !!

c'est complétement grotesque et c'est le moins qu'on puisse dire !!

Citation :
La miséricorde ne relève pas de l’amour, mais de la condescendance
La miséricorde évoquée par le Coran n’est pas une miséricorde d’amour, Elle s’apparente à de la condescendance. Par exemple, la descente du Coran et l’envoi des prophètes sont des signes de miséricorde divine. Dieu veut guider les hommes pour qu’ils acceptent la religion islamique, adaptée à leur nature. Dans l’islam, l’homme n’a pas besoin d’être sauvé, mais d’être guidé. Telle est la fonction du Coran dicté à Mohamed, rappel de la religion des origines, que les communautés anté-musulmanes destinataires de livres divins (la Torah et l’Évangile) sont accusées d’avoir dénaturée ou falsifiée.

Parmi ses quatre vingt dix neuf Noms et attributs, c’est « Al Rahman » (le Tout Miséricordieux),  « Al Rahim » (Le Très Miséricordieux),que Dieu a choisi de nous faire répéter obligatoirement jour et nuit pour nous dire que Sa clémence est infinie, et que le rapport qui
nous lie à  Dieu est avant tout celui de l’amour, du pardon et de la miséricorde.

un autre attribut d'Allah swt  : Al-Wadoud  qui veut dire  Le Tout-Aimant, le Bien-Aimé


je pourrai me contenter de ça mais je rajouterai pour dire qu'Allah est le plus compatissant envers ses créatures et que Sa  miséricorde profite à tous et qu'Il est plus compatissant envers tous que la mère envers  son enfant.

Et c'est ce que dit sur ce sujet le prophète Mohammed paix sur lui  dans un hadith : «Ô Aïcha, Allah est Compatissant, Il aime la compassion, et donne pour la compassion de ce qu'Il ne donne pas pour autre chose.». Rapporte par Mouslim   (2593)

Comment D'ailleurs dans ce cas Celui qui a rendu la mère compatissante envers son enfant  peut il  être (exalte soit il ) moins compatissant qu'elle ??
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 19:16

Anozira a écrit:


Le christianisme est basé sur l’amour et donc sur la liberté,.


Si on est croyant , cher Anozira , on n'est plus libre.

Dans le Christianisme comme dans d'autre religions tu es contraint à suivre la doctrine que t'a enseigné la bonne orthodoxie et de s'acquitter des devoirs y adhérant.


Le Christianisme n'enseigne pas la liberté de doctrines ni de comportements : le salut passe par la foi en Jésus-Christ mort et ressuscité . et de ce fait rejette toute autre possibilité éventuelle de salut


Jésus dit : je suis le chemin , la vérité et la vie.

donc je ne sais pas comment tu en es arrivé à cette conviction


Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 19:37

clairdelune a écrit:
Anozira a écrit:


Le christianisme est basé sur l’amour et donc sur la liberté,.


Si on est croyant , cher Anozira , on n'est plus libre.

Dans le Christianisme comme dans d'autre religions tu es contraint à suivre la doctrine que t'a enseigné la bonne orthodoxie et de s'acquitter des devoirs y adhérant.


Le Christianisme n'enseigne pas la liberté de doctrines ni de comportements : le salut passe par la foi en Jésus-Christ mort et ressuscité . et de ce fait rejette toute autre possibilité éventuelle de salut


Jésus dit : je suis le chemin , la vérité et la vie.  

donc je ne sais pas comment tu en es arrivé à cette conviction




_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 19:58

Ce n'est pas un article c'est du trolling .. ça me fait un peu pitié ... il parle de l'islam comme si lui était psy et l'islam son patient aucune source .. pas de versets , pas de hadiths , pas de Tafseer , pas de commentaire de hadith , pas de différents islam bref , c'est du blabla sans importance .


Si non pour repondre à la question moi l'islam me rend heureux si non je ne le serais pas .
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 20:07



Dernière édition par clairdelune le Lun 30 Avr 2018, 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 20:08

On a été jamais libre et on ne le seront jamais.


nous les êtres humains nous sommes, par notre condition ,  assujetti à la loi , à la nation ; à notre passion ; aux jugements de la société .


être humain c'est n’être pas libre


qu'est ce que signifie un homme intègre sinon celui qui retiens ce démon qui habite en lui qui s'appelle liberté .


celui qui se laisse entraîné par sa liberté ( synonyme de passion) c'est un homme dissolu .


Cher Anozira , c'est quoi la morale ? la morale est l'antonyme de la liberté.


qu'on voit les grand homme et femmes   maitriser leur colère , leur concupiscence , leur convoitise , leur égoïsme. c'est à dire qu'il n'ya pas de place en eux à la liberté. je cite en exemple l'abbé Pierre , sainte Thérésa . s'ils se sont   conduits en hommes et femmes libres ils ne n'auraient été jamais ce qu'ils ont été

La puissance de ces hommes et femmes consiste dans leur maîtrise de cette liberté dont tu abuses. ils n'étaient pas sans désirs sexuelle , ni de supériorité.


la liberté selon ta conception est fausse cher Anozira





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 21:29

clairdelune a écrit:
On a été jamais libre et on ne le seront jamais.


nous les êtres humains nous sommes, par notre condition ,  assujetti à la loi , à la nation ; à notre passion ; aux jugements de la société .

être humain c'est n’être pas libre

Bien sûr que nous sommes libres, car nous pouvons toujours choisir, nous n'arrêtons pas de faire des choix.

Bien sûr il y a des domaines où nous ne pouvons faire des choix et nous sommes contraints de suivre les lois de la physique: quoi qu'il arrive les forces de la gravité nous attirent vers le centre de la terre, nous ne pouvons marcher au plafond. Ni les lois de la biologie nous ne pouvons respirer l'eau comme les poissons si nous respirons de l'eau nous nous noyons.

Sinon nous sommes assujettis comme tu le dis aux lois de la nation et aux jugements de la société, mais nous avons la liberté de nos réactions face à ces obligations: nous y soumettre, les refuser, les ignorer, les critiquer, faire semblant de nous y soumettre, nous sentir concernés ou pas.


Citation :
qu'est ce que signifie un homme intègre sinon celui qui retiens ce démon qui habite en lui qui s'appelle liberté .
celui qui se laisse entraîné par sa liberté ( synonyme de passion) c'est un homme dissolu .

Tu mélanges tout, tu peux être libre et intègre, soumis et corrompu.

Citation :
qu'on voit les grand homme et femmes   maitriser leur colère , leur concupiscence , leur convoitise , leur égoïsme. c'est à dire qu'il n'ya pas de place en eux à la liberté. je cite en exemple l'abbé Pierre , sainte Thérésa . s'ils se sont   conduits en hommes et femmes libres ils ne n'auraient été jamais ce qu'ils ont été

Bien sûr qu'ils étaient libres. Libres de donner leur coeur pour une cause. Encore de l'amalgame

Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 21:55

Anastasia a écrit:



Bien sûr que nous sommes libres, car nous pouvons toujours choisir, nous n'arrêtons pas de faire des choix.

c'est une liberté relative à peine consommée on est de nouveau assujetti à ce qu'on a choisi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 22:13

Anozira a écrit:


L’islam présente une notion du bonheur fondée sur la satisfaction, qui consiste à obéir aux ordres de Dieu.

Mais cette attitude trop limitée ne comble pas le cœur de l’homme qui a besoin de liberté, d’amour et d’intimité avec son Créateur.



C'est exact, et si l'Islam ne consistait qu'à obéir à son Seigneur, il n'aurait pas cet ascendant sur les Musulmans, car l'obéissance des croyants a pour corollaire la réponse de Dieu aux prières et aux souhaits qui Lui sont adressés, et c'est à ça que l'Islam apparaît (entre-autres) comme la religion authentique et révélée.

Le Musulman qui invoque son Seigneur avec des demandes précises et bienfaisantes sait qu'il va être exaucé, tôt ou tard, à cause de la relation privilégiée qu'il a avec son Créateur, comme le verset suivant du Coran le démontre ...

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌ ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie.

Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.
 Coran 2 : 186
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 23:49

clairdelune a écrit:
Anozira a écrit:
3.
4.. Nous, chrétiens, nous sentons libres après le sacrement du pardon qui renouvelle la joie du rapport filial sans ombre avec notre Père. .

D'aprés ta présentation et les interventions des forumeurs: tu était musulman une fois , puis juif et ensuite tu t'es reconverti à l'Islam et maintenant tu se rereconverti chrétien ( tu prenais le pseudo Phootofoot d'aprés les interventions de ceux qui te connaissent)
 

NON bahous je n’ai jamais été juif scratch
Et si je suis chrétien sans être baptisé ou sans être jamais aller à l’église pour prier bah tant mieux, mais je ne crois pas que ça marche.

Galates 5-13 Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres.

PS : c’est toi l’égaré en étant musulman, mais on te pardonne


Dernière édition par Anozira le Lun 30 Avr 2018, 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 23:51

Thedjezeyri14 a écrit:
Ce n'est pas un article c'est du trolling .. ça me fait un peu pitié ... il parle de l'islam comme si lui était psy et l'islam son patient aucune source .. pas de versets , pas de hadiths , pas de Tafseer , pas de commentaire de hadith , pas de différents islam bref , c'est du blabla sans importance .


Si non pour repondre à la question moi l'islam me rend heureux si non je ne le serais pas .

Si si il y a pas mal de références, encore faudrait il lire le texte avant de venir chouiner et faire sa victime comme tout bon musulman takkiyaiste qui se respecte, pour ne pas répondre et refuter cette analyse (brillante et très juste ne t´en déplaise)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 23:55

clairdelune a écrit:
On a été jamais libre et on ne le seront jamais.


nous les êtres humains nous sommes, par notre condition ,  assujetti à la loi , à la nation ; à notre passion ; aux jugements de la société .


être humain c'est n’être pas libre


qu'est ce que signifie un homme intègre sinon celui qui retiens ce démon qui habite en lui qui s'appelle liberté .


celui qui se laisse entraîné par sa liberté ( synonyme de passion) c'est un homme dissolu .


Cher Anozira , c'est quoi la morale ? la morale est l'antonyme de la liberté.


qu'on voit les grand homme et femmes   maitriser leur colère , leur concupiscence , leur convoitise , leur égoïsme. c'est à dire qu'il n'ya pas de place en eux à la liberté. je cite en exemple l'abbé Pierre , sainte Thérésa . s'ils se sont   conduits en hommes et femmes libres ils ne n'auraient été jamais ce qu'ils ont été

La puissance de ces hommes et femmes consiste dans leur maîtrise de cette liberté dont tu abuses. ils n'étaient pas sans désirs sexuelle , ni de supériorité.


la liberté selon ta conception est fausse cher Anozira






ET quelle est ma conception de la liberté ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Lun 30 Avr 2018, 23:57

Skander a écrit:
Anozira a écrit:


L’islam présente une notion du bonheur fondée sur la satisfaction, qui consiste à obéir aux ordres de Dieu.

Mais cette attitude trop limitée ne comble pas le cœur de l’homme qui a besoin de liberté, d’amour et d’intimité avec son Créateur.



C'est exact, et si l'Islam ne consistait qu'à obéir à son Seigneur, il n'aurait pas cet ascendant sur les Musulmans, car l'obéissance des croyants a pour corollaire la réponse de Dieu aux prières et aux souhaits qui Lui sont adressés, et c'est à ça que l'Islam apparaît (entre-autres) comme la religion authentique et révélée.

Le Musulman qui invoque son Seigneur avec des demandes précises et bienfaisantes sait qu'il va être exaucé, tôt ou tard, à cause de la relation privilégiée qu'il a avec son Créateur, comme le verset suivant du Coran le démontre ...

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌ ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie.

Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.
 Coran 2 : 186

Ça c’est une preuve solide, heureusement que tu es la toi!
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël#

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 00:12

clairdelune a écrit:
On a été jamais libre et on ne le seront jamais.


nous les êtres humains nous sommes, par notre condition ,  assujetti à la loi , à la nation ; à notre passion ; aux jugements de la société .


être humain c'est n’être pas libre
Pas d'accord, tout en choisissant de suivre les règles de la vie en société, nous pouvons tout à fait être libre, libre de ne pas subir le monde, d'agir, de ne pas se soumettre à un destin imposé ou qu'on s'impose soi même.
La liberté c'est une attitude, celle de vivre avec et d'accepter le monde tel qu'il est, elle ne peut pas être prouvée, elle ne peut être qu'éprouvée.


Rousseau avait une belle phrase : "La liberté consiste moins  à faire sa volonté qu’à n’être soumis à celle d’autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d’autrui à la nôtre"

clairdelune a écrit:

qu'est ce que signifie un homme intègre sinon celui qui retiens ce démon qui habite en lui qui s'appelle liberté .


celui qui se laisse entraîné par sa liberté ( synonyme de passion) c'est un homme dissolu .


Cher Anozira , c'est quoi la morale ? la morale est l'antonyme de la liberté.

Incompréhensible, quelle idéologie ou philosophie peut bien décrire la liberté comme étant un démon ????
Liberté n'est pas un synonyme de passion mais plutôt un antonyme...
Et quel rapport entre morale et liberté ???

D’où te viennent ces conceptions très étranges pour moi de la liberté ?
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël#

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 00:15

Skander a écrit:


C'est exact, et si l'Islam ne consistait qu'à obéir à son Seigneur, il n'aurait pas cet ascendant sur les Musulmans, car l'obéissance des croyants a pour corollaire la réponse de Dieu aux prières et aux souhaits qui Lui sont adressés, et c'est à ça que l'Islam apparaît (entre-autres) comme la religion authentique et révélée.

Le Musulman qui invoque son Seigneur avec des demandes précises et bienfaisantes sait qu'il va être exaucé, tôt ou tard, à cause de la relation privilégiée qu'il a avec son Créateur, comme le verset suivant du Coran le démontre ...

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌ ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie.

Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.
 Coran 2 : 186

Dieu m’apparaît ainsi comme un épicier désorganisé à qui on peut passer commande et qui livrera quand il aura le temps ou aura trouver le "produit" demandé.
Faut faire une liste de course avant de prier ?

Et si comme il est dit il accorde les demandes bienfaisantes, il semblerait que pas un seul croyant n'ait eu l'idée de demandé la paix dans le monde, la santé pour tous, le bonheur, etc... Sad
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 01:22

Raphaël# a écrit:
Skander a écrit:


C'est exact, et si l'Islam ne consistait qu'à obéir à son Seigneur, il n'aurait pas cet ascendant sur les Musulmans, car l'obéissance des croyants a pour corollaire la réponse de Dieu aux prières et aux souhaits qui Lui sont adressés, et c'est à ça que l'Islam apparaît (entre-autres) comme la religion authentique et révélée.

Le Musulman qui invoque son Seigneur avec des demandes précises et bienfaisantes sait qu'il va être exaucé, tôt ou tard, à cause de la relation privilégiée qu'il a avec son Créateur, comme le verset suivant du Coran le démontre ...

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌ ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie.

Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.
 Coran 2 : 186

Dieu m’apparaît ainsi comme un épicier désorganisé à qui on peut passer commande et qui livrera quand il aura le temps ou aura trouver le "produit" demandé.
Faut faire une liste de course avant de prier ?

Et si comme il est dit il accorde les demandes bienfaisantes, il semblerait que pas un seul croyant n'ait eu l'idée de demandé la paix dans le monde, la santé pour tous, le bonheur, etc... Sad
le jour ou tu comprendras la notion d’Épreuve de DIEU sur cette terre , tu seras comblé de son amour et sa miséricorde !!

CORAN 29:1. Alif, Lam, Mim.
2. Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: "Nous croyons!" sans les éprouver?
3. Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.


Dernière édition par SKIPEER le Mar 01 Mai 2018, 01:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 01:24

C’est vrai que les non croyants sont à l’abri des épreuves... la vie est un long fleuve tranquille pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël#

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 01:47

SKIPEER a écrit:

le jour ou tu comprendras la notion d’Épreuve de DIEU sur cette terre , tu seras comblé de son amour et sa miséricorde !!

CORAN 29:1. Alif, Lam, Mim.
2. Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: "Nous croyons!" sans les éprouver?
3. Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.

Sans trop faire de hors sujet, à mes yeux un dieu qui m'imposerait une épreuve ne mériterait pas son titre, un dieu qui aurait besoin de moi non plus, encore moins d'un dieu qui agiterait une carotte...
Mais chacun sa conception.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 02:13

Anozira a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:
Ce n'est pas un article c'est du trolling .. ça me fait un peu pitié ... il parle de l'islam comme si lui était psy et l'islam son patient aucune source .. pas de versets , pas de hadiths , pas de Tafseer , pas de commentaire de hadith , pas de différents islam bref , c'est du blabla sans importance .


Si non pour repondre à la question moi l'islam me rend heureux si non je ne le serais pas .

Si si il y a pas mal de références, encore faudrait il lire le texte avant de venir chouiner et faire sa victime comme tout bon musulman takkiyaiste qui se respecte, pour ne pas répondre et refuter cette analyse (brillante et très juste ne t´en déplaise)



C'est quoi cette histoire de takiyayiste ?? Vos conneries entre salafistes extrémiste des quartiers francais et islamophobe rancunier je m'en tape pas mal et je ne me sens pas vraiment concerné .. l'islam rend heureux tout comme le christianisme rend heureux et l'athéisme aussi il faut être un peu immature pour tenter ce genre de comparaison bébé lala mais , au delà ce qui m'intéressait c'était sa façon de parler similaire au salafiste sans référence il parle au nom d'un islam et de tout les musulmans ...

Autre chose que je remarque et que tu passe ton temps à t'en prendre au musulmans du forum pourtant ils sont tous gentil avec toi et je leur tire chapeau pour cela parceque j'avoue que des fois je me demande pourquoi je devrais te respecter alors , que tu ne le fais pas .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 02:21

Mais lâche toi je m'en moque de votre "gentillesse" je n'en ai pas besoin, je vous demande juste de parler vrai et d'arrêter votre hypocrisie qui ne trompe personne.

Il y a des références, tu es sur d'avoir lu le texte ou tu es trop faignant pour ?

J'attends que tu démontes les arguments de l'auteur et pas que tu nous piques une crise de nerfs "le méchant anozira, y a pas de références et blablabla..." on connait la chanson à force avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 02:56

Anozira a écrit:
Mais lâche toi je m'en moque de votre "gentillesse" je n'en ai pas besoin, je vous demande juste de parler vrai et d'arrêter votre hypocrisie qui ne trompe personne.

Il y a des références, tu es sur d'avoir lu le texte ou tu es trop faignant pour ?

J'attends que tu démontes les arguments de l'auteur et pas que tu nous piques une crise de nerfs "le méchant anozira, y a pas de références et blablabla..." on connait la chanson à force avec toi !

Ok je vais réfuter mais , j'espère que tu suivra jusqu'au bout et que je perdrais pas mon temps et merci d'arrêter avec tes accusation d'hypocrisie .
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 07:35

Anozira a écrit:





Et si je suis chrétien sans être baptisé ou sans être jamais aller à l’église pour prier bah tant mieux, mais je ne crois pas que ça marche.

Donc c'est le concept de liberté propre à toi. si tu es vraiment chrétien tu ne sera pas libre tu devras t'acquitter des devoirs religieux notamment : le baptême; et la messe.

tu abuses de cette liberté


Anozira a écrit:
Galates 5-13 Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres.

la liberté de qui ou de quoi . pour saint Paul etre libre c'est ne pas pratiquer la Loi de Moise.

mais Paul parle d'une liberté restreinte , une liberté responsable et obligeante :ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair


il dit encore vous devez vous servir les uns les autres . oui est la liberté quand on on des devoirs à accomplir?

tu te fais des illusions , tout croyant n'est pas libre car il a des devoirs à accomplir




Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 07:36

Texte d'Annie Laurent. Tiré d'une vidéo youtube.

MashAllah, quel splendide orgueil ! Elle ne cesse de dire que l'Islam c'est ceci, l'Islam c'est cela et vers le fin elle reproche à l'Islam de ne pas avoir de magistère centralisé, que l'islam est divisé.

Je ne vais pas prétendre qu'aucun musulman ne vit sa relation avec Dieu de la manière qu'elle décrit, mais visiblement, elle ne regarde l'Islam qu'avec un œil extérieur.

Je ne vais pas répondre point par point, j'espère que Thedjezeyril le fera. Et je souligne ce qu'a dit Skander. J'allais faire de même concernant l'expérience de mon épouse.

Mais ce qu'elle oublie de dire, c'est qu'en fait, jusqu'à il y a quelques décennies, la situation était le même dans le christianisme.

Dieu y a longtemps été présenté comme un juge implacable et coléreux.

Dans certains milieux catholiques, la personne reste secondaire au profit du bien commun. Bien commun consistant de facto au respect de certaines règles.

J'ai connu une congrégation de moniales qui ont du se réfugier dans l'orthodoxie parce qu'un évêque voulait leur imposer un rigorisme dans l'application de certaines règles, au détriment du bien personnel.

Et effectivement, certains se sont servi d'une certaine manière de voir l'Islam pour assujettir des populations entières.

Mais le christianisme a longtemps fait de même.

Bref, je crois que tout dépend des qualités humaines des croyants et particulièrement des imams.

Le Coran peut très bien être lu et compris de manière à épanouir le musulman. Peut-être faudra-t-il en quelque sorte une sorte de Vatican II qui pourrait voir le jour au sein des universités les plus connues, les plus suivies.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 07:43

Anozira a écrit:


ET quelle est ma conception de la liberté ? Shocked
être chrétien sans être baptisé et sans assister à la messe.
si tu es vraiment chrétien tu ne devra pas te conduire contre les devoirs religieux.


Donc tu n'es pas libre en étant croyant.

je crois que tu te fais une fausse idée de la liberté. etre libre d'aprés toi c'est suivre ses passions
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 07:49

Raphaël# a écrit:




Rousseau avait une belle phrase : "La liberté consiste moins  à faire sa volonté qu’à n’être soumis à celle d’autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d’autrui à la nôtre"

la liberté pour les grands hommes et femmes procède de la raison et des devoirs .être libre c'est se maîtriser


Pour Anozira la liberté est autre : suivre ses passions . un jour chrétien , l'autre Athée ; et dans un autre musulman dans l'espace d'un mois il peut changer de religions d'idées d concept
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 08:04

Raphaël# a écrit:


I
Liberté n'est pas un synonyme de passion

la majorité des gens du commun qui vantent la liberté ils la comprennent comme etre quitte de tout devoir . l'alcool ; les femmes , les drogues ; dire n'importe quoi , se coiffer ou s'habiller comme bon leur semble . Anozira est de ce genre là. il se dit chrétien sans etre baptisé.


Raphaël# a écrit:
mais plutôt un antonyme au passion


là je suis d'accord . la liberté avant tout est un devoir qui tire sa justification de la raison


Revenir en haut Aller en bas
Raphaël#

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 10:27

clairdelune a écrit:


Pour Anozira la liberté est autre : suivre ses passions . un jour chrétien , l'autre Athée ; et dans un autre musulman dans l'espace d'un mois il peut changer de religions d'idées d concept

Il exerce justement sa liberté et il en a parfaitement le droit et à mes yeux bien raison. C'est toi qui fais un procès d'intention.
clairdelune a écrit:


la majorité des gens du commun qui vantent la liberté  ils la comprennent comme etre quitte de tout devoir . l'alcool ; les femmes , les drogues ; dire n'importe quoi , se coiffer ou s'habiller comme bon leur semble . Anozira est de ce genre là. il se dit chrétien sans etre baptisé.
Là aussi, pourquoi vouloir mettre Anozira dans une de tes cases ?
Si il se sent bien avec la philosophie chrétienne ou avec le message de Jésus, il peut lui-même se considérer comme chrétien, non ?
Si il veut il peut même se dire musulmano-christiano-athée car il est libre de se définir, ou non, comme il le souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 10:37

Raphaël# a écrit:
SKIPEER a écrit:

le jour ou tu comprendras la notion d’Épreuve de DIEU sur cette terre , tu seras comblé de son amour et sa miséricorde !!

CORAN 29:1. Alif, Lam, Mim.
2. Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: "Nous croyons!" sans les éprouver?
3. Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.

Sans trop faire de hors sujet, à mes yeux un dieu qui m'imposerait une épreuve ne mériterait pas son titre, un dieu qui aurait besoin de moi non plus, encore moins d'un dieu qui agiterait une carotte...
Mais chacun sa conception.
DIEU est Le JUSTE et par conséquent les pécheurs et les vertueux ne pourraient avoir logiquement la même rétribution . Ceux qui souffrent tout au long de leur vie pour l’amour de Dieu et ceux qui oppriment et exploitent les autres doivent-ils recevoir le même traitement de la part de leur Seigneur ?

S’attendre à un traitement semblable reviendrait à nier la responsabilité de l’homme dans la vie future et, de ce fait, nier toute incitation à mener une vie morale et vertueuse en ce monde.

CORAN 68:34. Les pieux auront auprès de leur Seigneur les jardins de délice.
35. Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des criminels?
36. Qu'avez-vous? Comment jugez-vous? 37. Ou bien avez-vous un Livre dans lequel vous apprenez

[ltr]
CORAN 38:28 "Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre? ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers? " [/ltr]


CORAN 45:21  "Ceux qui commettent des mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, dans leur vie et dans leur mort? Comme ils jugent mal!"
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 10:40

Raphaël# a écrit:

Pour Anozira la liberté est autre : suivre ses passions . un jour chrétien , l'autre Athée ; et dans un autre musulman dans l'espace d'un mois il peut changer de religions d'idées d concept

Il exerce justement sa liberté et il en a parfaitement le droit et à mes yeux bien raison. C'est toi qui fais un procès d'intention.

non , ça s'appelle anarchie
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 10:43

clairdelune a écrit:
Raphaël# a écrit:




Rousseau avait une belle phrase : "La liberté consiste moins  à faire sa volonté qu’à n’être soumis à celle d’autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d’autrui à la nôtre"

la liberté pour les grands hommes et femmes procède de la raison et des devoirs .être libre c'est se maîtriser


Pour Anozira la liberté est autre : suivre ses passions . un jour chrétien , l'autre Athée ; et dans un autre musulman dans l'espace d'un mois il peut changer de religions d'idées d concept
il ne faut pas justement le critiquer mais tenter de lui expliquer et après il est libre de choisir ce qu'il veut !!

CORAN 53 :38. qu'aucune [âme]: ne portera le fardeau (le péché) d'autrui,
39. et qu'en vérité, l'homme n'obtient que [le fruit]: de ses efforts;
40. et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement).
41. Ensuite il en sera récompensé pleinement,
Revenir en haut Aller en bas
clairdelune

avatar


MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 10:45

Raphaël# a écrit:

la majorité des gens du commun qui vantent la liberté  ils la comprennent comme etre quitte de tout devoir . l'alcool ; les femmes , les drogues ; dire n'importe quoi , se coiffer ou s'habiller comme bon leur semble . Anozira est de ce genre là. il se dit chrétien sans etre baptisé.
Là aussi, pourquoi vouloir mettre Anozira dans une de tes cases ?


Lui il comprend la liberté etre sans obligation.

il se dit chrétien sans etre obligé de se faire baptisé ni d'aller à la messe.


la liberté engage notre responsabilité. tu peux pas etre libre sans etre responsable




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 10:53

clairdelune a écrit:


Donc c'est le concept de liberté propre à toi. si tu es vraiment chrétien tu ne sera pas libre tu devras t'acquitter des devoirs religieux notamment : le baptême; et la messe.

tu abuses de cette liberté

la liberté de qui ou de quoi . pour saint Paul etre libre c'est ne pas pratiquer la Loi de Moise.

mais Paul parle d'une liberté restreinte , une liberté responsable et obligeante  :ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair

il dit encore vous devez vous servir les uns les autres . oui est la liberté quand on on des devoirs à accomplir?

tu te fais des illusions , tout croyant  n'est pas libre car il a des devoirs à accomplir


Voilà qui ne me donne pas envie de suivre un courant religieux quelconque. Je tiens à ma liberté et à mon indépendance plus qu'à tout autre chose. Si un jour je ne suis plus libre autant mourir pour moi.
Pour aller ..... nulle part il n'y a rien après la mort.

J'approuve Raphaël la liberté c'est de ne pas être soumis aux obligations d'autrui et je suis persuadée que Dieu ne nous oblige à rien surtout pas à des rituels qui sont des farces.
Je vois un sens dans une morale telle qu'elle transparaît dans les livres saints. Ne pas tuer, ne pas tromper son conjoint, ses clients, ne pas faire du mal à autrui, être généreux. Un athée peut suivre cette morale elle concerne tout le monde.

Mais être baptisé? Aller à la messe? faire le Ramadan? Se tourner vers la Mecque? Où est l'utilité de tout cela?
Le plus amusant ou tragique c'est de se sentir obligé de le faire et coupable de ne pas le faire.

Je pense qu'Anozira (excuse-moi Anozira) est déjà contaminé il a envie de se décider pour une religion, mais il est arrêté par les incohérences de toutes. Mon avis est que c'est égal celle que tu choisiras, car avec chacune d'elle tu te sentiras coupable, tu voudras trop bien faire mais tu ne le feras pas par paresse, c'est le moment de te souvenir que dans chacune des religions on te promet un Dieu bon et miséricordieux.

En premier lieu tu devrais réfléchir à pourquoi tu poursuis la perfection et pourquoi tu te sens coupable de ne pas être parfait.

Dieu ne demande pas la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 11:22

clairdelune a écrit:


la majorité des gens du commun qui vantent la liberté  ils la comprennent comme etre quitte de tout devoir . l'alcool ; les femmes , les drogues ; dire n'importe quoi , se coiffer ou s'habiller comme bon leur semble . Anozira est de ce genre là. il se dit chrétien sans etre baptisé.

Tu serais carrément infréquentable, clairdelune sans la religion. LOL!
Il te faut maintenant réaliser que certaines personnes sont sans vice naturellement, sans l'obligation de la religion par simple moralité personnelle.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 11:37

"Raphaël#
Skander a écrit:


C'est exact, et si l'Islam ne consistait qu'à obéir à son Seigneur, il n'aurait pas cet ascendant sur les Musulmans, car l'obéissance des croyants a pour corollaire la réponse de Dieu aux prières et aux souhaits qui Lui sont adressés, et c'est à ça que l'Islam apparaît (entre-autres) comme la religion authentique et révélée.

Le Musulman qui invoque son Seigneur avec des demandes précises et bienfaisantes sait qu'il va être exaucé, tôt ou tard, à cause de la relation privilégiée qu'il a avec son Créateur, comme le verset suivant du Coran le démontre ...

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌ ۖ أُجِيبُ دَعْوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِ ۖ فَلْيَسْتَجِيبُوا۟ لِى وَلْيُؤْمِنُوا۟ بِى لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie.

Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.
 Coran 2 : 186

\"Raphaël# a écrit:


Dieu m’apparaît ainsi comme un épicier désorganisé à qui on peut passer commande et qui livrera quand il aura le temps ou aura trouver le "produit" demandé.

وَقَالَ مُوسَىٰ رَبَّنَآ إِنَّكَ ءَاتَيْتَ فِرْعَوْنَ وَمَلَأَهُۥ زِينَةًۭ وَأَمْوَٰلًۭا فِى ٱلْحَيَوٰةِ ٱلدُّنْيَا رَبَّنَا لِيُضِلُّوا۟ عَن سَبِيلِكَ ۖ رَبَّنَا ٱطْمِسْ عَلَىٰٓ أَمْوَٰلِهِمْ وَٱشْدُدْ عَلَىٰ قُلُوبِهِمْ فَلَا يُؤْمِنُوا۟ حَتَّىٰ يَرَوُا۟ ٱلْعَذَابَ ٱلْأَلِيمَ


Et Moïse dit : « Ô notre Seigneur, Tu as accordé à Pharaon et ses notables des parures et des biens dans la vie présente, et voilà, Ô notre Seigneur, qu’avec cela ils égarent de Ton sentier.

Ô notre Seigneur, anéantis leurs biens et endurcis leurs cœurs, afin qu’ils ne croient pas, jusqu’à ce qu’ils aient vu le châtiment douloureux.
Coran 10 : v 88.

Cette invocation a été exaucée 40 ans après avoir été faite, jusqu'à ce que Pharaon et son armée soient noyés dans la mer et que le peuple Hébreux a été sauvé.

Raphaël# a écrit:
Faut faire une liste de course avant de prier ?

Quand on demande quelque-chose à son Seigneur, ce n'est pas mal d'être précis et concis et de savoir ce qu'on demande.

Raphaël# a écrit:

Et si comme il est dit il accorde les demandes bienfaisantes, il semblerait que pas un seul croyant n'ait eu l'idée de demandé la paix dans le monde, la santé pour tous, le bonheur, etc... Sad

Il y a ce qu'on demande et il y a le destin, aussi faut-il être ferme dans ses demandes et insister pour aller à l'encontre du destin, c'est une possibilité qui a été donnée au musulman.


عن عائشة رضي الله عنها قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : مُرُّوا بالمعروف وانْهوا عن المنكر قبل أن تدعوا فلا يُسْتَجَاب لكم


D'après 'Aïcha, le Prophète Mohammed a dit: « Ordonnez le bien et interdisez le mal avant que vous n'invoquiez et que vous ne soyez pas exaucés  » Rapporté par Ibn Maja.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 11:47

Thedjezeyri14 a écrit:
Anozira a écrit:
Mais lâche toi je m'en moque de votre "gentillesse" je n'en ai pas besoin, je vous demande juste de parler vrai et d'arrêter votre hypocrisie qui ne trompe personne.

Il y a des références, tu es sur d'avoir lu le texte ou tu es trop faignant pour ?

J'attends que tu démontes les arguments de l'auteur et pas que tu nous piques une crise de nerfs "le méchant anozira, y a pas de références et blablabla..." on connait la chanson à force avec toi !

Ok je vais réfuter mais , j'espère que tu suivra jusqu'au bout et que je perdrais pas mon temps et merci d'arrêter avec tes accusation d'hypocrisie .

Je suivrai jusqu’au bout comme d’hab, je lis toujours tes interventions.
Et j’arrêterai mes accusations quand tu arrêteras de traiter à chaque fois mes post de « trolling » sans justifications.
Tu sais que je t’aime bien, avec toi on peut quand même discuter franchement et sans faux semblant contrairement à beaucoup de tes corrélégionnaires dans la foi qui n’ont aucune ouverture et souplesse d’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   Mar 01 Mai 2018, 11:51

clairdelune a écrit:
Anozira a écrit:





Et si je suis chrétien sans être baptisé ou sans être jamais aller à l’église pour prier bah tant mieux, mais je ne crois pas que ça marche.

Donc c'est le concept de liberté propre à toi. si tu es vraiment chrétien tu ne sera pas libre tu devras t'acquitter des devoirs religieux notamment : le baptême; et la messe.

tu abuses de cette liberté


Anozira a écrit:
Galates 5-13 Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres.

la liberté de qui ou de quoi . pour saint Paul etre libre c'est ne pas pratiquer la Loi de Moise.

mais Paul parle d'une liberté restreinte , une liberté responsable et obligeante  :ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair


il dit encore vous devez vous servir les uns les autres . oui est la liberté quand on on des devoirs à accomplir?

tu te fais des illusions , tout croyant n'est pas libre car il a des devoirs à accomplir





Mais pourquoi tu penses à ma place et tiens absolument à me mettre dans une case ? scratch je ne suis absolument pas chrétien et c’est bien noté dans pon profil que je ne suis (du verbe suivre) aucune religion. Elles sont toutes fausses pour moi mais la pire et de loin c’est bien l´islam à mes yeux.
Je préfère la philosophie chrétienne, et si Dieu existe (et je crois qu’Il existe); Il s’est pour moi manifesté au travers de la Bible et certainement pas à travers le coran.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L´Islam rend-il heureux ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L´Islam rend-il heureux ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Croire rend-il joyeux ?
» les petits plaisirs quotidiens
» QU'AI-JE FAIT ?
» L'agnosticisme rend-il heureux?
» Vidéo-Enfer : "Quand l'islam rend fou" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: