Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L'islam est-il une double regression ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ex-musulman




MessageSujet: L'islam est-il une double regression ?   Mar 15 Mai 2018, 03:42

Rappel du premier message :

14.5.18

L'islam est-il une regression sur les plans macroscopique et microscopique?
Sur le plan macroscopique, l'islam est-il une regression de 600 ans en arriere puisqu'il survient 600 apres le Christ pour tenter de défaire tout ce que le Christ a fait (voir mon tout premier sujet: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sur le plan microscopique, l'islam est-il une regression car on passe d'une periode Mecquoise tolerante a une periode MEdinoise terroriste et belliqueuse?

L'islam est-il ainsi donc une regression dans la regression? Le bilan de l'islam est-il donc moins que nul: est-il negatif puisque non seulement l'islam n'a rien apporté de positif mais en plus il est revenu en arriere sur bien des sujets?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
cailloubleu*




MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mar 15 Mai 2018, 22:00

Darius a écrit:
cailloubleu* a écrit:

Jésus dit:

« Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »

Jean 8:12

Il n'a pas dit je suis la lumière d'Israel. lol!


Le texte qui commande les autres est : " je ne suis envoyé qu'aux seul brebis de la maison d'Israel"



Pourquoi un texte commanderait-il aux autres? Pour te faire plaisir?


Bon écoute mon bon Darius, si Jésus n'est pas un message universel, je suis bien embêtée.

Alors je vais me convertir ............ au bouddhisme! fourirel  fourirel  fourirel


Parce que pour l'islam il faut parler arabe Razz
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mar 15 Mai 2018, 22:33

Darius a écrit:
Aquilas** a écrit:

Un seul Dieu, une seule règle.
.

ce concept est islamique

tous les messages sont faux et caduques sauf l'Islam qui vient du seul vrai Dieu

comment le sais tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Serena57

avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mer 16 Mai 2018, 02:47

Darius a écrit:
cailloubleu* a écrit:


Jésus dit:

« Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »

Jean 8:12

Il n'a pas dit je suis la lumière d'Israel. lol!


Le texte qui commande les autres est : " je ne suis envoyé qu'aux seul brebis de la maison d'Israel"



non le texte qui commande les autres est;

"Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." (Jean 14:6)

le message du Christ est clair, il n'y a qu'un chemin vers Dieu et ce chemin c'est Jésus....

Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mer 16 Mai 2018, 17:50

OlivierV a écrit:
Serena57 a écrit:


pourtant l'exemple de la première épouse de Mohamed prouve que la place de la femme en Arabie pré-islamique n'était pas aussi horrible que veux bien nous le dire le coran..... elle était quand même cheffe d'entreprise, propriétaire de ses biens et de sa fortune et libre de choisir son époux....

Mais était-elle vraiment représentative des femmes en Arabie pré-islamique ?

Est elle représentative de la position des femmes, tout court, pas besoin de rajouter : en Arabie.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mer 16 Mai 2018, 17:56

cailloubleu* a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:



Parceque un bon nombre de Hadith sont le résultat de la vie entre musulmans , chrétiens et juifs mais , aussi des réponses musulmans lors de débat face à des juifs et des chrétiens ... en gros l'islam est un synchronisme du Coran, christianisme et judaïsme  il y'a même du zoroastrisme dedans .

Je pense que tu veux dire syncrétisme n'est-ce pas: la fusion de plusieurs religions?

Pas vraiment, parce que le syncrétisme, c'est l’acceptation d'autres dieux avec le seul existant. C'est pourquoi il y a parfois confusion entre polythéisme et syncrétisme.

Les collecteurs indonésiens de nids d'hirondelles ( vendus ensuite sur la marché chinois ) prennent des risques considérables pendant leur collecte. Aussi, malgré qu'ils soient musulmans et même en plein ramadan, ils prient la déesse des océans pour demander sa protection.

C'est plutôt ça le syncrétisme.

Je pense qu'il veut dire que c'est une synthèse contextuelle du pluralisme monothéiste.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mer 16 Mai 2018, 18:56

Tonton a écrit:


Est elle représentative de la position des femmes, tout court, pas besoin de rajouter : en Arabie.

ben si, puisque la question est de savoir si l'Islam au départ est une régression ou non.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mer 16 Mai 2018, 20:14

je partage avec vous cet arctie de Tariq ramadan que j'ai trouve par hasard sur le net et qui traite l'histoire de l'essort de l'occident et les principales causes  de la decadence du monde arabo musulman :



"L'Occident a emprunté au monde musulman les outils et la méthode de la pensée libérée, à un moment de l'histoire où, par rapport à la tradition chrétienne majoritaire mais également grâce aux conditions objectives réunies, tout était associé pour permettre son élan" (pp. 161-162).
Ce moment de l'histoire a vu le jour parce qu'il s'est produit en Occident "un rapport de forces entre des tendances contradictoires" (p. 182) : le clergé catholique a refusé un certain nombre des évolutions intellectuelles qui voyaient le jour.

Dès lors, "ce qui, dans la civilisation islamique, était demeuré un mariage entre la foi et la raison  va, dans la tradition chrétienne, se vivre comme un divorce. Difficile, houleux, producteur de haine et d'exclusion, ce divorce va permettre à la raison de se dégager, par étapes puis presque totalement de l'emprise du dogme et d'élaborer un système de pensée lui aussi autonome. Avec le rationalisme, c'est aussi, pour reprendre par le titre de Bachelard, la formation de la pensée scientifique et, dans la foulée, celui du progrès technologique" (pp. 161-162) ; "le progrès et la libération de la raison se sont surtout opérés en Occident contre la religion et le dogme. A partir du XVè siècle et du XVIè siècle, on le sent déjà chez Montaigne et Rabelais par exemple, le discours religieux est à la traîne de la pensée autonome qui bientôt deviendra clairement scientifique. Ce que l'on perçoit au niveau de la pensée est vrai dans les différentes sphères de l'activité humaine. Le discours théologique a dû s'adapter à une évolution à laquelle il n'était pas habitué auparavant : son pouvoir jusqu'alors tenait dans le fait d'édicter le dogme et de fixer la norme" (p. 182).
"L'Occident, pour accéder au dynamisme que connaissaient les musulmans, [a] dû se libérer de toute entrave dogmatique et par extension morale. (…) la science (…) se développe désormais sans référence religieuse, ou de façon totalement autonome [= indépendante], face à un monde devenu objet de connaissance, objet de maîtrise" (p. 158) ; "l'accès à la recherche scientifique s'est réalisé contre l'autorité religieuse, c'est-à-dire que, une fois débarrassé de l'entrave religieuse et morale, le champ était libre pour l'expérimentation : tout devenait permis ou presque" (p. 158).
L'Europe occidentale trouve de la sorte "une énergie que n'entravent plus les anciennes limites" (p. 164). "Libre de toute entrave, la "transgression dans l'innovation" n'était plus limitée que par le possible ou l'impossible, et allait désormais bien au-delà de ce que la pensée musulmane pouvait imaginer, eu égard à la nature de la relation que la foi et la raison continuaient à y entretenir. Ce moment de rupture et de renversement est capital. Il explique le frein dans l'évolution de la pensée islamique mais également la révolution que fut la Renaissance en Europe. La pensée rationaliste, cartésienne, autonome [= indépendante] que nous défendons aujourd'hui en Occident a pris racine dans ce terreau, presque naturellement contre le "religieux" perçu comme l'"autoritaire" et le "dogmatique". C'est elle qui porte la pensée du progrès et de l'expansion technologique. On a pu penser que le progrès et l'élaboration technologique ne connaîtraient pas de fin" (p. 162).

A cela il faut ajouter, pour expliquer la puissance actuelle de l'Occident, que "ce phénomène se conjugue avec le développement de la puissance politique, militaire et économique et les prémisses de l'action coloniale et impérialiste" (p. 162).
Revenir en haut Aller en bas
ex-musulman




MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Mer 16 Mai 2018, 21:04

SKIPEER a écrit:
je partage avec vous cet arctie de Tariq ramadan que j'ai trouve par hasard sur le net et qui traite l'histoire de l'essort de l'occident et les principales causes  de la decadence du monde arabo musulman :



"L'Occident a emprunté au monde musulman les outils et la méthode de la pensée libérée, à un moment de l'histoire où, par rapport à la tradition chrétienne majoritaire mais également grâce aux conditions objectives réunies, tout était associé pour permettre son élan" (pp. 161-162).
Ce moment de l'histoire a vu le jour parce qu'il s'est produit en Occident "un rapport de forces entre des tendances contradictoires" (p. 182) : le clergé catholique a refusé un certain nombre des évolutions intellectuelles qui voyaient le jour.

Dès lors, "ce qui, dans la civilisation islamique, était demeuré un mariage entre la foi et la raison  va, dans la tradition chrétienne, se vivre comme un divorce. Difficile, houleux, producteur de haine et d'exclusion, ce divorce va permettre à la raison de se dégager, par étapes puis presque totalement de l'emprise du dogme et d'élaborer un système de pensée lui aussi autonome. Avec le rationalisme, c'est aussi, pour reprendre par le titre de Bachelard, la formation de la pensée scientifique et, dans la foulée, celui du progrès technologique" (pp. 161-162) ; "le progrès et la libération de la raison se sont surtout opérés en Occident contre la religion et le dogme. A partir du XVè siècle et du XVIè siècle, on le sent déjà chez Montaigne et Rabelais par exemple, le discours religieux est à la traîne de la pensée autonome qui bientôt deviendra clairement scientifique. Ce que l'on perçoit au niveau de la pensée est vrai dans les différentes sphères de l'activité humaine. Le discours théologique a dû s'adapter à une évolution à laquelle il n'était pas habitué auparavant : son pouvoir jusqu'alors tenait dans le fait d'édicter le dogme et de fixer la norme" (p. 182).
"L'Occident, pour accéder au dynamisme que connaissaient les musulmans, [a] dû se libérer de toute entrave dogmatique et par extension morale. (…) la science (…) se développe désormais sans référence religieuse, ou de façon totalement autonome [= indépendante], face à un monde devenu objet de connaissance, objet de maîtrise" (p. 158) ; "l'accès à la recherche scientifique s'est réalisé contre l'autorité religieuse, c'est-à-dire que, une fois débarrassé de l'entrave religieuse et morale, le champ était libre pour l'expérimentation : tout devenait permis ou presque" (p. 158).
L'Europe occidentale trouve de la sorte "une énergie que n'entravent plus les anciennes limites" (p. 164). "Libre de toute entrave, la "transgression dans l'innovation" n'était plus limitée que par le possible ou l'impossible, et allait désormais bien au-delà de ce que la pensée musulmane pouvait imaginer, eu égard à la nature de la relation que la foi et la raison continuaient à y entretenir. Ce moment de rupture et de renversement est capital. Il explique le frein dans l'évolution de la pensée islamique mais également la révolution que fut la Renaissance en Europe. La pensée rationaliste, cartésienne, autonome [= indépendante] que nous défendons aujourd'hui en Occident a pris racine dans ce terreau, presque naturellement contre le "religieux" perçu comme l'"autoritaire" et le "dogmatique". C'est elle qui porte la pensée du progrès et de l'expansion technologique. On a pu penser que le progrès et l'élaboration technologique ne connaîtraient pas de fin" (p. 162).

A cela il faut ajouter, pour expliquer la puissance actuelle de l'Occident, que "ce phénomène se conjugue avec le développement de la puissance politique, militaire et économique et les prémisses de l'action coloniale et impérialiste" (p. 162).

Les soi-disantes contributions islamiques aux sciences et aux arts ne sont pas dues a l'islam mais au génie des peuples islamisés qui ont su faire fleurir leur savoir non pas grace à l'islam mais malgré l'islam
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Jeu 17 Mai 2018, 07:48

OlivierV a écrit:
Tonton a écrit:


Est elle représentative de la position des femmes, tout court, pas besoin de rajouter : en Arabie.

ben si, puisque la question est de savoir si l'Islam au départ est une régression ou non.

Il est évident que sur la position des femmes, nos frères musulmans se sont largement exprimé pour nous inciter à considérer avant toute chose le contexte.

Pour leur défense, ils nous montrent avec raison, que la position des femmes n'était guerre plus enviable dans d'autres civilisations.

Ce qui est vrai.

En Grèce antique, berceau d'une culture encore étudiée aujourd'hui et d'un principe politique démocratique appliqué de part le monde moderne, le statut de la femme était très largement dévalorisé au profit de celui de l'homme.

Dés l'apparition des premières règles, une jeune fille devait être mariée car selon les hommes, si son appétit sexuel naissant n'était pas vite satisfait, elle se jetterait sur un homme pour le dévorer, littéralement, cru. Les femmes de la Grèce antique se devaient de se couvrir avec une " burka ".

Donc, selon ce qu'expriment nos frères musulmans, dans l'islam naissant, en relativisant donc au contexte, le statut de la femme était bien plus élevé qu'ailleurs ou que dans leur propre passé.

Toutefois, en disant cela, ils sous entendent que le contexte n'est plus le même entre celui de l'islam naissant et celui d'aujourd'hui, et que donc, l'évolution positive du statut de la femme reste encore à concevoir.

Ca, c'est l'opinion majoritaire des musulmans, qui montre donc que majoritairement, les musulmans sont favorables à une évolution de leur propre religion.


Sauf, les salafistes rétrogrades.


Donc dire que l'islam est régression, non. Puisque la majorité fait la distinction entre passé et présent en étant favorable donc à une évolution.

C'est juste qu'il ne faut pas confondre islam et salafisme.


L'islam régression ? non pas forcement. Le salafisme régression ? oui, assurément. Parce que les salafistes veulent retourner dans un temps révolu. Mais pas que.


D'ailleurs les salafistes se gardent bien d'enseigner que la première épouse de Mohamed était aussi sa patronne. Ils aiment à prendre de l'islam ce qui les arrangent, comme ils le font avec le christianisme pour le critiquer.

Puis ensuite, certains tombent dans le panneau de leur propagande, mais ceci est un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Jeu 17 Mai 2018, 14:35

ex-musulman a écrit:

Les soi-disantes contributions islamiques aux sciences et aux arts ne sont pas dues a l'islam mais au génie des peuples islamisés qui ont su faire fleurir leur savoir non pas grace à l'islam mais malgré l'islam

Je peux accepter cela à condition de dire que Daesh et autres terroristes ne sont pas dues à l'islam mais , aux contextes et la géopolitique actuelle des peuples musulmans .
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Jeu 17 Mai 2018, 14:58

Thedjezeyri14 a écrit:
ex-musulman a écrit:

Les soi-disantes contributions islamiques aux sciences et aux arts ne sont pas dues a l'islam mais au génie des peuples islamisés qui ont su faire fleurir leur savoir non pas grace à l'islam mais malgré l'islam

Je peux accepter cela à condition de dire que Daesh et autres terroristes ne sont pas dues à l'islam mais , aux contextes et la géopolitique actuelle des peuples musulmans .
+1
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*

avatar


MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   Jeu 17 Mai 2018, 15:45

Thedjezeyri14 a écrit:
ex-musulman a écrit:

Les soi-disantes contributions islamiques aux sciences et aux arts ne sont pas dues a l'islam mais au génie des peuples islamisés qui ont su faire fleurir leur savoir non pas grace à l'islam mais malgré l'islam

Je peux accepter cela à condition de dire que Daesh et autres terroristes ne sont pas dues à l'islam mais , aux contextes et la géopolitique actuelle des peuples musulmans .

Moi non, on perd toute crédibilité en s'acharnant ainsi avec des contre-vérités, la société arabe était en avance sur l'Europe à maints égards, ils ont apporté beaucoup à l'occident.

Et c'est comme cela que ça a toujours marché nous profitons tous des avancées des uns des autres.

Voir à ce sujet le guide du routard:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Petit extrait
Citation :
Art de vivre. Le goût du luxe se répand dans la noblesse et la bourgeoisie européenne au contact du mode de vie oriental. L'attrait pour les étoffes précieuses, les vêtements amples, les bijoux raffinés se propage. Dans les jardins, apparaît la rose blanche, un des prodiges de l'horticulture arabe. On y déguste des sorbets en admirant de subtils jeux d'eau. On écoute de la musique interprétée au luth (dérivé du oud, dont l'une des descendantes se nommera guitare), ainsi qu'au rebec (ancêtre du violon), ou grâce à des flûtes traversière et à bec. Quant aux trouvères, leur poésie s'inspire de celle de leurs homologues maures.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'islam est-il une double regression ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'islam est-il une double regression ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» FIV Double don (ok)
» Les Chretiens Martyrs de l'Islam
» Besoin d'aide INTERPRETATION REGRESSION LOGISTIQUE
» Pourquoi l’Islam fait peur ?
» Regression logistique (codages variables quantitatives)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: