Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Voir le deal
270 €

Partagez
 

 Les dix commandements du débat rationnel

Aller en bas 
AuteurMessage
rosarum

rosarum


Les dix commandements du débat rationnel  Empty
MessageSujet: Les dix commandements du débat rationnel    Les dix commandements du débat rationnel  EmptyDim 27 Mai 2018, 09:00

Les dix commandements du débat rationnel    27.05.2018

Si votre objectif est de gagner le débat, d’impressionner, de remporter l’adhésion, de disqualifier votre adversaire, vous trouverez ce qu’il vous faut dans le best-selller « l’art d’avoir toujours raison » d’Arthur Schopenhauer. Si au contraire, vous estimez plus important de gagner au débat que de gagner le débat, si vous estimez important de penser contre vous-même et de vous défaire de vos idées quand elles sont fausses, alors vous choisirez sans doute d’appliquer les règles proposées ci-dessous.


1. Tu n’attaqueras point la personne ou son caractère, seulement l’argument.

L’argument ad hominem (Cf dictionnaire sceptique) consiste à souligner qui est le contradicteur, sa position, ses conflits d’intérêt, ses déclarations passées, ses contradictions. C’est bien souvent fallacieux, mais pas toujours. Selon les sujets, la remise en question de l’honnêteté de la démarche du contradicteur peut s’avérer la chose à faire. Il est rarement souhaitable, toutefois, de procéder ainsi pour réfuter une thèse.

L’argument ad personam, lui est toujours un sophisme. Il s’agit d’établir que le contradicteur possède tel attribut qui rendrait son discours nécessairement faux.

  « Ce type a une tête de fouine, comme tous les menteurs. C’est donc un men teur, donc tout ce qu’il dit est faux.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


Les dix commandements du débat rationnel  Empty
MessageSujet: Re: Les dix commandements du débat rationnel    Les dix commandements du débat rationnel  EmptyDim 27 Mai 2018, 09:01

2. Tu ne feras ni fausse représentation ni exagération de l’argument d’une personne afin de le rendre plus facile à défaire.

L’Homme de paille (ou épouvantail) consiste à déformer la thèse adverse, à la présenter sous une forme affaiblie, voire absurde afin d’en souligner la faiblesse et de pouvoir conclure qu’elle est fausse.

 « Les adversaires de l’astrologie prétendent que les astres n’ont pas d’influence sur nous. Allez donc demander aux marins si la Lune n’a pas d’influence sur les marées !»



3. Tu n’utiliseras point un faible effectif afin de représenter l’ensemble.

Nous avons facilement tendance à tirer des conclusions générales à partir de cas particuliers, et notamment à argumenter à partir d’anecdotes. La généralisation abusive est une forme de non sequitur (cf commandement 9)

   « C’est le troisième tueur en série chez qui on retrouve de nombreux jeux vidéos, donc les jeux vidéos rendent violents.»

Étonnamment, les gens font rarement remarquer que chez presque tous les assassins, on retrouve du shampoing ; le shampoing rend-il violent ?


4. Tu n’argumenteras point ta position en présumant la véracité de l’une de ses prémisses.

Dans un argument, les prémisses sont des propositions proposées comme vraies, mais non démontrée. L’exemple classique est :

  1 - Les hommes sont mortels
  2- Socrate est un homme
  3 - Donc Socrate est mortel

La conclusion (3) est vraie si les deux prémisses (1 & 2) le sont également. Dans le cas qui nous occupe nous n’avons aucune raison de douter des prémisses, mais ce n’est pas toujours le cas, et parfois l’argument est formulé de telle manière que ce que l’on cherche à démontrer est contenu dans les prémisses et pas dans la démonstration. On parle alors de Pétition de principe.

   « Les phénomènes paranormaux existent parce que j’ai eu des expériences qui ne peuvent être considérées que comme paranormales. »


5. Tu n’argumenteras point que, parce que telle chose s’est produite avant telle autre, elle en est la cause.

La terrible séduction de la causalité nous fait voir des liens qui n’existent pas. Nous confondons souvent corrélation et causalité, et nous avons tendance à penser que deux événements, s’ils attirent notre attention et se produise dans un certain ordre, doivent avoir entre eux un lien. C’est le post hoc ergo propter hoc (« après ceci, donc en raison de »).

   « J’ai eu mal au ventre pendant trois jours, et puis j’ai pris une sucrette. Dès le lendemain je me sentais mieux. Je ne savais pas que les sucrettes guérissaient le mal de ventre. »


6. Tu ne réduiras point l’argument à seulement deux options.

L’alternative est féconde. Il est rare que devant un problème nous sachions formuler la totalité des choix qui s’offrent à nous. Souvent, nous réduisons ces options à un petit nombre, parfois à deux. Et l’on se retrouve alors devant un faux dilemme.

  « Vous êtes pour le capitalisme ou pour le communisme ? »


7. Tu n’argumenteras point qu’à cause de notre ignorance, une affirmation doit nécessairement être vraie ou fausse.

Le monde est infiniment complexe. Nous ne comprenons pas tout, nous ne savons pas tout, et cela risque de durer. Sur les sujet où manquent encore des explications, il est incorrect de vouloir conclure que votre hypothèse est correcte simplement parce qu’aucune autre explication n’est disponible, car c’est commettre un appel à l’ignorance.

   « 5% des phénomènes ovnis ne sont pas expliqués, c’est bien la preuve des visites extraterrestres ! »


8. Tu ne feras point porter le fardeau de la preuve à celui qui questionne l’affirmation.

Quelle raison me donnez-vous de croire ce que vous dites plutôt que de penser que vous vous trompez ou essayez de me tromper ? Celui qui doute d’une affirmation n’a rien à prouver, et celui qui exige que le sceptique apporte une preuve contradictoire se rend coupable d’une inversion de la charge de la preuve.

   « Prouvez-moi que le libre arbitre n’existe pas, sinon c’est qu’il existe. »

Ajoutons qu’une proposition extraordinaire réclame une preuve extraordinaire.


9. Tu n’affirmeras point « en raison de ceci, je peux dire cela » quand il n’y a aucun rapport entre eux.

Le sophisme du non sequitur (« qui ne suit pas ») est commis quand la conclusion ne suit pas les prémisses. Il manque un lien logique entre ce qui est supposé vrai et la conclusion qu’on estime pouvoir en tirer.

   « Samuel Christian Friedrich Hahnemann (1755-1843), le fondateur de l’homéopathie, considérait que si une substance produit des symptômes similaires à ceux produits par une maladie, cela impliquait que cette substance, en quantité infinitésimale, allait combattre les symptômes de ladite maladie. La conclusion de Hahnemann ne découle pas de sa prémisse.» (dictionnaire sceptique)


10. Tu n’argumenteras point que, parce qu’une prémisse est populaire, elle doit être vraie.

Si beaucoup de gens autour de nous adoptent un comportement, nous aurons tendant à faire comme eux ; on parle de preuve sociale. Pour un animal social comme l’humain, c’est par défaut un comportement plutôt bénéfique. Mais on a déjà vu des gens se tromper, même en état très nombreux. Et la majorité peut avoir tort. Dire le contraire, c’est commettre le sophisme de l’argument ad populum.

   « Le dernier livre de Bidule est numéro 1 des ventes ! C’est donc le meilleur livre de la rentrée. »
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les dix commandements du débat rationnel  Empty
MessageSujet: Re: Les dix commandements du débat rationnel    Les dix commandements du débat rationnel  EmptyDim 27 Mai 2018, 11:44

Les dix commandements du débat rationnel  987275 Les dix commandements du débat rationnel  987275 vissimo
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Les dix commandements du débat rationnel  Empty
MessageSujet: Re: Les dix commandements du débat rationnel    Les dix commandements du débat rationnel  EmptyVen 01 Juin 2018, 21:49

mario-franc_lazur a écrit:
Les dix commandements du débat rationnel  987275                                 Les dix commandements du débat rationnel  987275 vissimo

Et merci d'avoir mis ton fil à un endroit où on peut facilement le consulter.

Les dix commandements du débat rationnel  2129354088
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les dix commandements du débat rationnel  Empty
MessageSujet: Re: Les dix commandements du débat rationnel    Les dix commandements du débat rationnel  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dix commandements du débat rationnel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: COMMENT DIALOGUER -- NOTRE CHARTE ---
Sauter vers: