Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Le danger de la dispersion

Aller en bas 
AuteurMessage
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Le danger de la dispersion   Dim 10 Juin 2018, 12:49

10-06-2018

Il est très grand et on peut trouver mille contreparties diffamantes déjà, puisque les gens pour prêcher pour leur paroisse vont se mettre Dieu à dos et il en leur coutera leur âme.

Se dire untel ou untel dans un dogme c'est dire que soi nous sommes plus avertis que l'autre et c'est déjà un péché puisque nous n'avons pas le droit de juger autrui.

Est ce que vous vous trouvez d'autres grands désavantages de la dispersion dans la foi ?

Tiens ne serait ce que tenir mordicus une interprétation juste parce que le mouvement dogmatique le dit, il faut coute que coute, même au prix de ne pas le vouloir intrinsèquement, maintenir sa famille unie quitte à se désunir avec le reste du monde.

Mais foncièrement ceux qui font cela est ce qu'ils savent qu'ils sont en état de péché et à la clé c'est eux qui répondront de cette ignominie ?

Lorsqu'on est en désaccord avec l'organisme institutionnalisé officiellement, on le dit, en restant "neutre" via les médias, via toutes sortes de supports, mais on reste "chrétiens" seulement et non pas qu'on se rallie à "une cause indéfendable" puisque perdue d'avance du fait que la critique est ce que Dieu déteste lorsqu'elle prend des airs de division.


On peut vouloir critiquer et c'est même recommandé car la critique est surtout constructive, mais il faut rester neutre jusqu'à vouloir que l'unanimité se fasse pour le bienfait des humains universellement.


Se dire détenir la vérité signifie que l'autre est en défaut, c'est donc déjà prendre la place de Dieu de se préjuger dans le vrai et en plus c'est juger autrui et c'est un péché et c'est créer une secte or dieu l'interdit.


Que ce soit chez les chrétiens ou chez les Musulmans c'est la même chose.


Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Dim 10 Juin 2018, 14:18

L'œcuménisme est né au début des années 60 fin des années 50.

Il règle une affaire, l'animosité des dogmes entre eux qui, à corps défendant, se font la guerre, pire, se promettent mutuellement l'Enfer Eternel, ce sont les "guerres de religion".


L'homme conscient décide donc de se soumettre à l'idée que chacun n'est pas là à dire de l'autre qu'il est un ennemi, mais à prendre en compte "une certaine liberté de Culte" mais toujours en ayant en tête que l'autre finalement n'a pas le vent en poupe, mais qui court vers sa déchéance sa mort certaine.

Donc l'Œcuménisme est tout simplement l'instauration de l'hypocrisie.

"Tu es bien gentil toi qui est dans l'autre camp car même si au fond tu vas mourir (spirituellement) je ne te fais plus la guerre pour te convaincre que tu as tort, je te laisse mourir tranquillement sans plus t'embêter".


Hypocrisie doublée d'un désintéressement du sort d'autrui, inutile de dire que tout ce "beau monde" est promis à l'Enfer Eternel.

Quant aux Musulmans, je n'ose dire à quel point ils sont les retardataires. Je n'ose pas le dire. Ils sont hors compétitions, ils ont été battus avant la ligne d'arrivée, ils sont partis "perdants" ils en sont encore à se demander si Jésus a été crucifié, c'est peu dire qu'ils sont encore en arrière, on dira au 1er siècle de notre ère, il faut qu'ils franchissent 20 siècles encore donc la fin du monde va les rattrapper.
Revenir en haut Aller en bas
camille

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Dim 10 Juin 2018, 20:40

Aquilas** a écrit:


Donc l'Œcuménisme est tout simplement l'instauration de l'hypocrisie.

"Tu es bien gentil toi qui est dans l'autre camp car même si au fond tu vas mourir (spirituellement) je ne te fais plus la guerre pour te convaincre que tu as tort, je te laisse mourir tranquillement sans plus t'embêter".


Hypocrisie doublée d'un désintéressement du sort d'autrui, inutile de dire que tout ce "beau monde" est promis à l'Enfer Eternel.



Mais avant l'Œcuménisme il y avait les guerres de religion ou l'intolérance institutionnelle envers les autres croyances, parler d'hypocrisie dans une tentative de réconciliation est déplacé car le dialogue vaut mieux que la violence. Ce que vous préconisez est le prosélytisme de votre foi au plus grand mépris de celle des autres.

Vous êtes sûr d'avoir raison ? Alors si l'autre a tort et qu'il ne veut pas vous suivre vous faites quoi ? C'est le discours même de l'intolérance qui mène à tous les excès, la liberté de culte est certainement la plus grande avancée en matière de liberté et de garantie de paix. Moi je suis Catholique mais je respecte toute les religions et la foi des autres, c'est la manifestation de l'intolérance que je critique pas celle de la foi. Mettons des crèches dans les mairies ou rompons ensembles le jeûne du ramadan, moi ça ne m'empêche pas de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Dim 10 Juin 2018, 21:05

camille a écrit:
Aquilas** a écrit:


Donc l'Œcuménisme est tout simplement l'instauration de l'hypocrisie.

"Tu es bien gentil toi qui est dans l'autre camp car même si au fond tu vas mourir (spirituellement) je ne te fais plus la guerre pour te convaincre que tu as tort, je te laisse mourir tranquillement sans plus t'embêter".


Hypocrisie doublée d'un désintéressement du sort d'autrui, inutile de dire que tout ce "beau monde" est promis à l'Enfer Eternel.



Mais avant l'Œcuménisme il y avait les guerres de religion ou l'intolérance institutionnelle envers les autres croyances, parler d'hypocrisie dans une tentative de réconciliation est déplacé car le dialogue vaut mieux que la violence. Ce que vous préconisez est le prosélytisme de votre foi au plus grand mépris de celle des autres.

Vous êtes sûr d'avoir raison ? Alors si l'autre a tort et qu'il ne veut pas vous suivre vous faites quoi ? C'est le discours même de l'intolérance qui mène à tous les excès, la liberté de culte est certainement la plus grande avancée en matière de liberté et de garantie de paix. Moi je suis Catholique mais je respecte toute les religions et la foi des autres, c'est la manifestation de l'intolérance que je critique pas celle de la foi. Mettons des crèches dans les mairies ou rompons ensembles le jeûne du ramadan, moi ça ne m'empêche pas de dormir.

Oui il y avait les guerres de religion et les hommes, au lieu de se réunir paisiblement pour discuter, ils s'entretuaient c'est vrai, mais avec l'Œcuménisme, chacun tolère que l'autre ait toujours tort, ça n'a pas changé, ils se disent mutuellement sur la mauvaise voie, certains disent que les autres de l'autre camp prêchent le faux évangile et donc ne connaissent pas le Salut quand ils se font honnêtes, et lorsqu'ils ne sont pas honnêtes, ils disent que tous les chemins mènent au Salut alors qu'il y a des différences notoires entre les uns et les autres et il n'y a qu'un seul chemin une seule vérité par Jésus mais encore faut il l'emprunter selon son Enseignement.


J'ai écouté ce matin sur la 2ème chaine justement un entretien sur l'Œcuménisme et étaient présents différents représentants de Cultes.


Les Protestants ont décidé d'ouvrir la porte à toutes les congrégations (anglicane, évangéliques, adventiste, pentecôtiste, amish même, luthérienne donc et aussi calviniste ….) pour s'unir sous un même "credo" mais ont mis en confrontation le Catholicisme dont le reproche a été fait que là par contre, la mentalité est différente parce que le Catholicisme se suffit à lui même et attend que les gens viennent à lui, sans que lui ne fasse d'investigations promotrices pour justement se réunir aussi avec les Protestants qui n'ont pas véritablement essayé, dans le cadre oecuménique puisqu'ils redoutent simplement un refus du fait que les Protestants vise "un Vatican souverain" qui se suffit à lui même disent ils.


Donc dans l'approche œcuménique on peut tout à fait voir l'union comme un bienfait bien sûr, mais il y a toujours deux clans distincts alors que réellement Dieu n'a pas demandé qu'il y ait une royauté au sein de son Eglise, juste sont nommés : évêques, (dans ce terme) diacre (dans ce terme) et sacrificateurs (dans ce terme) il n'est pas fait allusion à un règne qui comme un régnant ne se soumet pas "à des vassaux" qui sont les gens des autres dogmes.


L'entretien a pris un ton de reproche vis à vis des Catholiques justement parce qu'ils vivent en cercle fermé et ne dérogent en rien de ce qui vient de l'extérieur.


Donc et comme la Papauté a pris ses marques depuis toujours, et qu'elle a toujours pris ses marques sur une position qui reste empreinte sur le passé avec tout le protocole que l'on prête à la royauté, nous ne pouvons que déplorer qu'il n'y aura jamais de consensus entre des gens qui veulent donner de l'essor à une religion qui se calque toujours sur le passé puisque les textes datent tous du premier siècle toujours, et les autres qui ont commencé en tant "qu'étudiants de la Bible" et qui ont profité de leur évolution intellectuelle pour comprendre avec les outils dont nous disposons aujourd'hui de comprendre les versets avec un oeil un peu plus averti surtout qu'en matière de croyance on peut dire qu'à l'époque les gens étaient prêts à croire à tout ce qui défie la raison aujourd'hui.


Pour moi c'est juste un constat, rien ne pourra y changer quoi que ce soit, la vérité est toujours sous jacente car vraiment qui est conscient au point de dire que s'il y a tant de groupuscules ou groupes qui surgissent c'est parce qu'il y a un manque de nourriture par ailleurs.

Pour ma part, c'était juste pour mettre le doigt sur une distorsion séculaire et qui ne changera finalement jamais, les gens resteront divisés jusqu'à leur mort.
Revenir en haut Aller en bas
camille

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Lun 11 Juin 2018, 13:27

Aquilas** a écrit:



Donc dans l'approche œcuménique on peut tout à fait voir l'union comme un bienfait bien sûr, mais il y a toujours deux clans distincts alors que réellement Dieu n'a pas demandé qu'il y ait une royauté au sein de son Eglise, juste sont nommés : évêques, (dans ce terme) diacre (dans ce terme) et sacrificateurs (dans ce terme) il n'est pas fait allusion à un règne qui comme un régnant ne se soumet pas "à des vassaux" qui sont les gens des autres dogmes.


L'entretien a pris un ton de reproche vis à vis des Catholiques justement parce qu'ils vivent en cercle fermé et ne dérogent en rien de ce qui vient de l'extérieur.



On peut en dire autant des autres églises chrétiennes comme les Amishs par exemple qui ne risquent pas de le céder sur leurs traditions, chaque courant protestant possède sa doctrine souvent éloignée des autres. Les anglicans ont plus en commun me semble-t-il avec les catholiques qu'avec les adventistes, la référence avec la monarchie étant à sa place puisque les souverains anglais sont aussi les chefs de la religion anglicane.

Pourquoi vouloir séparer l'église catholique à cause de son centralisme vers le Vatican dans ce cas ? Et quid des orthodoxes qui sont dans le même cas ? L'oecuménisme est plus que jamais nécessaire car il est le dialogue entre les croyants sans intentions de prosélytisme.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Lun 11 Juin 2018, 14:06

camille a écrit:
Aquilas** a écrit:



Donc dans l'approche œcuménique on peut tout à fait voir l'union comme un bienfait bien sûr, mais il y a toujours deux clans distincts alors que réellement Dieu n'a pas demandé qu'il y ait une royauté au sein de son Eglise, juste sont nommés : évêques, (dans ce terme) diacre (dans ce terme) et sacrificateurs (dans ce terme) il n'est pas fait allusion à un règne qui comme un régnant ne se soumet pas "à des vassaux" qui sont les gens des autres dogmes.


L'entretien a pris un ton de reproche vis à vis des Catholiques justement parce qu'ils vivent en cercle fermé et ne dérogent en rien de ce qui vient de l'extérieur.



On peut en dire autant des autres églises chrétiennes comme les Amishs par exemple qui ne risquent pas de le céder sur leurs traditions, chaque courant protestant possède sa doctrine souvent éloignée des autres. Les anglicans ont plus en commun me semble-t-il avec les catholiques qu'avec les adventistes, la référence avec la monarchie étant à sa place puisque les souverains anglais sont aussi les chefs de la religion anglicane.

Pourquoi vouloir séparer l'église catholique à cause de son centralisme vers le Vatican dans ce cas ? Et quid des orthodoxes qui sont dans le même cas ? L'oecuménisme est plus que jamais nécessaire car il est le dialogue entre les croyants sans intentions de prosélytisme.

Oui mais les Amischs sont si ridiculement représentés dans le monde, on se demande même s'ils existent, et ils n'ont aucun impact aucun pouvoir de persuasion comme le Catholicisme a.

Mais véritablement c'est du côté de Dieu qu'il faut se placer et se dire que Dieu n'a jamais voulu diviser la chrétienté.

En ayant désigné Pierre comme l'apôtre par qui l'emblème Chrétien voit le jour et sachant que c'est le Catholicisme qui, le premier, a pris comme gardien de l'Eglise Pierre, donc qui a respecté la Charte divine, elle a pris les devants pour ainsi dire afin de poser la première pierre de l'Edifice en dur (l'Eglise) et la première pierre de l'Edifice en fondation dogmatique puisque tous les autres dogmes, Protestants avec toutes les ramifications (anglicane, évangélique, etc.…) ont puisé leur propre fondation dans celle du Catholicisme.

Le schisme qui est né dans l'Eglise Catholique même tient de la "querelle du Filioque" mais véritablement l'Orthodoxie ou l'Eglise Grecque et même l'Eglise Arménienne sont Catholiques, comme si, si nous comparions, nous dirions "Protestants pour désigner Catholiques et Anglicans pour désigner les Orthodoxes, puisque Protestants et Anglicans sont tout simplement Protestants, donc Catholiques et Orthodoxes sont tout simplement Catholiques sauf qu'il y a des divergences d'opinion au sein de leur Eglise qui tient chez eux au concept Trinitaire.

Mais alors qu'il y a un schisme qui nait chez eux mêmes (Catholiques et Orthodoxes) il ne peut pas y avoir 2 vérités mais une seule et déjà Dieu est mécontent on peut le dire.

Moi en fait je n'en ai rien à faire "du bien vivre au point de vue humain" prosélytisme ou pas, les lois humaines sont faites pour les humains plus généralement "athées" mais moi qui suis croyante, je me soucie plus de l'injure ou parjure envers Dieu, je me soucie plus de l'anathème et de l'iniquité, et en l'état, on peut le dire, la multi pluralité des organisations enseignantes sont un parjure contre Dieu, sur le seul fait essentiel que seuls les premiers ont pris la place d'officier et ils sont le Catholicisme, les autres ne sont "que des contestataires" qui n'avaient pas raison de monter des sectes tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
camille

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Mar 12 Juin 2018, 12:23

Aquilas** a écrit:
Mais alors qu'il y a un schisme qui nait chez eux mêmes (Catholiques et Orthodoxes) il ne peut pas y avoir 2 vérités mais une seule et déjà Dieu est mécontent on peut le dire.

Il ne peut y avoir deux vérités si elles s'opposent, certes. Soit c'est l'une, soit c'est l'autre, peut-être aucune des deux. Mais avant de décréter ce qui est la vérité, n'est-il pas opportun de s'interroger sur la signification de l'existence des quatre Evangiles ? Pourquoi ces quatre témoignages quand un seul aurait suffi ? N'est-ce pas le signe en lisant ces textes qu'il y a une part de réflexion qui nous est réservée et qui doit nous mener à la modestie dans notre raisonnement ?

Dieu est mécontent quand on fait un effort de compréhension oecuménique ? Je ne sais pas, je peut me permettre d'être aussi affirmative, mais c'est peut-être ma foi balbutiante qui en est la cause.

Aquilas** a écrit:
Moi en fait je n'en ai rien à faire "du bien vivre au point de vue humain"  prosélytisme ou pas, les lois humaines sont faites pour les humains plus généralement "athées" mais moi qui suis croyante, je me soucie plus de l'injure ou parjure envers Dieu, je me soucie plus de l'anathème et de l'iniquité, et en l'état, on peut le dire, la multi pluralité des organisations enseignantes sont un parjure contre Dieu, sur le seul fait essentiel que seuls les premiers ont pris la place d'officier et ils sont le Catholicisme, les autres ne sont "que des contestataires" qui n'avaient pas raison de monter des sectes tout simplement.

Vous êtes prise entre deux sentiments contradictoires, une intention sincère de montrer ce qui vous semble juste et l'impossibilité d'accepter que votre vis-à-vis persiste dans son "erreur" alors que vous voulez le "sauver". D'une certaine façon je vous envie d'avoir autant de conviction, c'est ce qui me manque en ce moment. Mais dans l'urgence je persiste à croire que le " bien vivre au point de vue humain" est plus important dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Mar 12 Juin 2018, 12:52

camille a écrit:
Aquilas** a écrit:


Mais alors qu'il y a un schisme qui nait chez eux mêmes (Catholiques et Orthodoxes) il ne peut pas y avoir 2 vérités mais une seule et déjà Dieu est mécontent on peut le dire.

Il ne peut y avoir deux vérités si elles s'opposent, certes. Soit c'est l'une, soit c'est l'autre, peut-être aucune des deux. Mais avant de décréter ce qui est la vérité, n'est-il pas opportun de s'interroger sur la signification de l'existence des quatre Evangiles ? Pourquoi ces quatre témoignages quand un seul aurait suffi ? N'est-ce pas le signe en lisant ces textes qu'il y a une part de réflexion qui nous est réservée et qui doit nous mener à la modestie dans notre raisonnement ?

Dieu est mécontent quand on fait un effort de compréhension oecuménique ? Je ne sais pas, je peut me permettre d'être aussi affirmative, mais c'est peut-être ma foi balbutiante qui en est la cause.


Il peut y avoir une vérité ou pas du tout effectivement, les deux étant dans le faux, probable.

La vérité tient aussi du fait que si des personnes ne se sentent pas rassasiées, elles créeront des sectes où, non pas elles auraient mis le doigt sur la vérité mais auront le sentiment de ne plus participer au men songe qu'elles auraient dénoncés.


Je me prends moi, je suis chrétienne, je ne me reconnais pas en tant que chrétienne dans l'Eglise Catholique puisqu"il y a des points de vue chez eux qui sont à mon sens totalement opposés à ce que je lis dans la Bible.

Je ne vais pas chercher chez qui d'autre je pourrais me rallier, comme si je marquais d'une pierre blanche ma désunion pour aller dans un camp ennemi presque, non je reste dans l'attente que le Catholicisme entende raison par quelque moyen, peu importe le moyen c'est le résultat qui compte.

Je reste fidèle à l'Eglise puisque de Dieu, les temples ou églises réformées ne sont pas l'Eglise, je reste attachée à l'habit d'apparat dont sont habillés les prêtres parce que la Bible le dit, je reste attachée à la manière dont l'office est rendu parce que la Bible a demandé qu'elle soit honorifique et elle l'est au sein du Catholicisme, je reste attachée à la solennité parce que pour Dieu rien n'est assez beau pour rendre hommage, je reste attachée au repas Eucharistique qui est donnée au sein de l'Eglise Catholique parce que la Bible le veut etc.… mais il y a des points qui m'ont laissé sur ma faim, qui m'ont même offusquée, qui ont été un outrage à ma raison dans ma foi, par exemple : à la messe nous disions "Seigneur, prends pitié" et à mon sens, demander à Jésus de prendre pitié alors que Jésus s'est sacrifié pour nous, c'est outrageant.

Donc dans la forme comme dans le fond il y a des éléments qui sont perturbants dans ma foi car je me soucie plus du respect que je dois à Dieu que ce que les hommes décident eux.

Les quatre Evangiles eux disent exactement la même chose et non pas qu'ils nous laissent le choix de quatre interprétations, ils sont décrits par quatre personnes qui présentent des personnalités différentes, l'une dira de quelle manière aborder une situation, l'autre comment l'aborder avec d'autres sentiments générateurs, et les points de vue sont différents dans le sens objectif, car si apôtre se trouve à droite de Jésus il aura un point de vue, un autre apôtre étant en contrebas parce que la foule le gêne n'aura pas entendu tout de la même façon, puisque l'éloignement l'aura gêné, mais la Parole de Jésus elle reste la même, et si un apôtre n'a pas su rapporter fidèlement le discours de Jésus, un autre l'aura fait, toujours avec respect et fidélité.

Ce n'est donc pas une porte ouverte à l'interprétation humaine.

Concernant le schisme qui est né au sein de l'Eglise Catholique, il tient sur la nature de Jésus et n'a pas de rapport avec l'Ecriture biblique.

Et nous pouvons croire que Dieu est en colère, tout porte témoignage déjà dans la Bible qui ne mâche pas les mots de reproches, et nous pouvons en témoigner bien entendu par la fin du monde.



Il est juste tenant sur l'idée que se font ces hommes de Dieu du Saint Esprit de Jésus.
camille a écrit:
Aquilas** a écrit:


Moi en fait je n'en ai rien à faire "du bien vivre au point de vue humain"  prosélytisme ou pas, les lois humaines sont faites pour les humains plus généralement "athées" mais moi qui suis croyante, je me soucie plus de l'injure ou parjure envers Dieu, je me soucie plus de l'anathème et de l'iniquité, et en l'état, on peut le dire, la multi pluralité des organisations enseignantes sont un parjure contre Dieu, sur le seul fait essentiel que seuls les premiers ont pris la place d'officier et ils sont le Catholicisme, les autres ne sont "que des contestataires" qui n'avaient pas raison de monter des sectes tout simplement.

Vous êtes prise entre deux sentiments contradictoires, une intention sincère de montrer ce qui vous semble juste et l'impossibilité d'accepter que votre vis-à-vis persiste dans son "erreur" alors que vous voulez le "sauver". D'une certaine façon je vous envie d'avoir autant de conviction, c'est ce qui me manque en ce moment. Mais dans l'urgence je persiste à croire que le " bien vivre au point de vue humain" est plus important dans l'immédiat.


Vous voyez une contradiction là où finalement il n'y en a pas. Mon intention est de partager la manne, et mon intention est de ne pas accepter que mon prochain persiste dans l'erreur, donc l'un amène l'autre ou complète l'autre.

Dans ma quête spirituelle j'analyse des versets qui me révèlent une édifiante vérité.

Je partage avec mes proches puisque garder pour soi ne sert à rien.

Si ce que me révèle la Bible va à l'encontre du comportement de mes proches, je vais les avertir qu'ils se dirigent sur une voie préjudiciable pour les amener sur la voie du Salut, pour leur bien, bien entendu, et cela vous l'avez compris.

Je ne vais pas me soucier de l'image que je rend, je vais déplaire puisque je vais faire des reproches aux gens.

Mais ce que je dis je ne l'impose pas, je le suggère, quelquefois en y mettant l'intonation, mais les gens sont libres toujours.

L'esprit humain a cette capacité d'analyse qui échappe même à la vigilence éveillée des êtres. L'inconscient.

Donc je suis plutôt à projeter dans l'inconscient des gens "des vérités" qui feront leur chemin.

Plus pour moi je m'applique à vouloir le bien de mon prochain et plus Dieu me donne des ressources.

C'est cela "grandir dans la Foi" ne pas penser à soi mais à son prochain, même si ça parait orgueilleux, pour l'expliquer il faut bien le dire, afin que ce comportement, le mien, soit suivi de mimétisme.
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   Sam 30 Juin 2018, 15:47

Aquilas** a écrit:
10-06-2018

Il est très grand et on peut trouver mille contreparties diffamantes déjà, puisque les gens pour prêcher pour leur paroisse vont se mettre Dieu à dos et il en leur coutera leur âme.

Se dire untel ou untel dans un dogme c'est dire que soi nous sommes plus avertis que l'autre et c'est déjà un péché puisque nous n'avons pas le droit de juger autrui.

Est ce que vous vous trouvez d'autres grands désavantages de la dispersion dans la foi ?

Tiens ne serait ce que tenir mordicus une interprétation juste parce que le mouvement dogmatique le dit, il faut coute que coute, même au prix de ne pas le vouloir intrinsèquement, maintenir sa famille unie quitte à se désunir avec le reste du monde.

Mais foncièrement ceux qui font cela est ce qu'ils savent qu'ils sont en état de péché et à la clé c'est eux qui répondront de cette ignominie ?

Lorsqu'on est en désaccord avec l'organisme institutionnalisé officiellement, on le dit, en restant "neutre" via les médias, via toutes sortes de supports, mais on reste "chrétiens" seulement et non pas qu'on se rallie à "une cause indéfendable" puisque perdue d'avance du fait que la critique est ce que Dieu déteste lorsqu'elle prend des airs de division.


On peut vouloir critiquer et c'est même recommandé car la critique est surtout constructive, mais il faut rester neutre jusqu'à vouloir que l'unanimité se fasse pour le bienfait des humains universellement.


Se dire détenir la vérité signifie que l'autre est en défaut, c'est donc déjà prendre la place de Dieu de se préjuger dans le vrai et en plus c'est juger autrui et c'est un péché et c'est créer une secte or dieu l'interdit.


Que ce soit chez les chrétiens ou chez les Musulmans c'est la même chose.


Qu'en pensez vous ?

je ne pense rien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le danger de la dispersion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le danger de la dispersion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manque de protéines? attention danger!
» Phosphates dans l’alimentation : les enfants en danger !
» MAITREYA arrive au QUÉBEC DANGER URGENT
» Danger du tabac sur le cerveau
» POUR HUB ET SON BEBE EN DANGER D'ETRE AVORTE !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: