Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Le Pape François.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joseph1




MessageSujet: Le Pape François.    Mer 18 Juil 2018, 18:21

Rappel du premier message :

Le Pape François me surprend, en particulier ses prises de position sur l 'immigration clandestine qu 'il semble approuver , si ce n 'est encourager, ce qui me paraît dangereux , en particulier pour les immigrés légaux et les Français " exotiques".

Me promenant sur internet je trouve un article qui peut expliquer son penchant " de gauche" :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur



MessageSujet: Re: Le Pape François.    Lun 08 Oct 2018, 10:17

joseph1 a écrit:
Je suis surpris que le sigle LGBT apparaisse dans un document de l ' Eglise.

Extrait de l ' article titré : "Avant le Synode, l’Église a entendu les jeunes"

l 'extrait : " .......Le sigle LGBT (lesbien, gay, bi et trans) est d’ailleurs cité pour la première fois dans un document du Vatican."

lien de l 'article : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Je cite :

" De nombreux thèmes abordés
Il est question du rapport des jeunes à la famille
– « référence privilégiée dans le processus de développement intégral de la personne » –, du travail et de ses incertitudes – plus de 80 % des répondants au questionnaire en ligne considèrent que la stabilité professionnelle est « essentielle » pour fonder une famille –, mais aussi de musique, de sport, et de vie affective. Le sigle LGBT (lesbien, gay, bi et trans) est d’ailleurs cité pour la première fois dans un document du Vatican.

La jeunesse, résume le document, est « configurée non seulement comme une phase de transition entre (…) l’adolescence et la responsabilité de l’âge adulte, mais aussi comme le moment d’un saut qualitatif du point de vue de l’implication personnelle dans les relations, les engagements et la capacité d’intériorité ». Une phrase qui sonne comme une réponse à ces jeunes qui, en préparant le Synode, confiaient leur lassitude de s’entendre dire qu’ils étaient « l’avenir », sans discours sur leur rôle pour le présent.

Par la suite, selon la méthode très « jésuite » du voir/juger/agir, le document de travail propose en fait une véritable méthode de discernement. À la fois aux jeunes, pour les aider à « reconnaître et accueillir la volonté de Dieu dans le concret » de leurs situations individuelles, mais aussi à toute l’Église, le discernement y étant présenté comme « le style d’une Église en sortie » dont les jeunes pourraient être de réels acteurs. « Le Synode est lui-même un exercice de discernement qui se fait selon les mêmes étapes aidant chaque jeune à faire la lumière sur sa propre vocation », explique d’ailleurs le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode.

Que veulent les jeunes
« Mais comment donner aux jeunes le premier rôle dans une réalité ecclésiale toujours dominée par le cléricalisme ? », s’interroge-t-il, pointant aussi le risque d’un discernement qui « se limite trop souvent à des analyses interminables et des interprétations nombreuses et diverses qui ne se concrétisent pas ». Le travail du Synode d’octobre sera donc de dépasser les constats et les bonnes intentions pour aboutir à « des décisions concrètes, prophétiques et pratiques », insiste-t-il.

Repenser la nature même des vocations
Aux yeux des promoteurs du Synode, cela doit pouvoir aller jusqu’à repenser la nature même des vocations. « Une des grandes faiblesses de notre pastorale vocationnelle se trouve dans la vision étroite selon laquelle elle ne concernerait que les vocations au ministère et à la vie consacrée », souligne le salésien Rossano Sala, un des deux secrétaires spéciaux du Synode, invitant à replacer les vocations sacerdotales ou à la vie religieuse dans une « culture vocationnelle renouvelée et partagée qui valorise chaque type d’appel »."
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le Pape François.    Mar 09 Oct 2018, 11:36

Messe à Sainte-Marthe : que les laïcs et les pasteurs n’aient pas peur de se salir les mains


Au cours de son homélie prononcée ce lundi matin à la Maison Sainte-Marthe, le Pape François a invité les laïcs et les pasteurs à réfléchir sur la signification du fait d’«être chrétien», toujours «ouvert» aux surprises de Dieu, et se faisant proche de ceux qui sont dans le besoin.

Giada Aquilino – Cité du Vatican

Une invitation à être «chrétiens pour de bon», des chrétiens qui «n’ont pas peur de se salir les mains, les vêtements, lorsqu’ils se font proches» des autres, des chrétiens «ouverts aux surprises» et qui, comme Jésus, «paient pour les autres». Voilà ce qu’a demandé le Pape François lors de la Messe célébrée ce 8 octobre à la Maison Sainte-Marthe. 

En s’inspirant de l’Évangile du jour, extrait de saint Luc, le Saint-Père s’est concentré sur les «six personnages» de la parabole racontée par Jésus au docteur de la Loi qui, pour le mettre «à l’épreuve», lui demande : «Et qui est mon prochain ?». Viennent alors les brigands, le blessé, le prêtre, le lévite, le Samaritain, et l’aubergiste.

Ne pas passer son chemin : s’arrêter, compatir, secourir


Les brigands qui «rouèrent de coups» l’homme, le «laissant à moitié mort» ; le prêtre qui, lorsqu’il vit le blessé, «passa de l’autre côté», sans tenir compte de sa mission, en pensant seulement à l’imminente «heure de la Messe». C’est aussi ce que fait le lévite, «homme de culture de la Loi». L

Le Pape François a attiré l’attention sur le fait de passer «de l’autre côté», un concept qui «doit entrer aujourd’hui dans notre cœur».

 Il s’agit, a fait remarquer le Pape, de deux «fonctionnaires» qui, «cohérents» avec leur état, se dirent : «ce n’est pas à moi» de secourir le blessé. 

En revanche celui qui «ne passe pas de l’autre côté» est le Samaritain, «qui était un pécheur, un homme excommunié par le peuple d’Israël» : le «plus pécheur a eu compassion», a souligné François. 

Peut-être était-ce «un commerçant qui était en voyage d’affaires», et pourtant :

«Il n’a pas regardé sa montre, il n’a pas pensé au sang. "Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin". Il s’est taché les mains, il s’est taché les vêtements. "Puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge", tout taché de sang. "Et il prit soin de lui”. Il n’a pas dit :"Maintenant, moi je le laisse ici, faites venir les médecins. Moi je m’en vais, j’ai fait ma part". Non. "Et il prit soin de lui”, comme s’il disait : “Maintenant tu es à moi, non comme une possession, mais pour te servir". 

Celui-ci n’était pas un fonctionnaire, c’était un homme avec du cœur, un homme avec le cœur ouvert», a poursuivi le Pape dans son commentaire.

Ouverts aux surprises de Dieu


Le Saint-Père a ensuite parlé de l’aubergiste qui «est resté abasourdi» en voyant un «étranger», un «païen, disons-le ainsi, parce qu’il n’était pas du peuple d’Israël» qui s’était arrêté pour secourir l’homme, lui donner «deux pièces d’argent» et lui promettre de lui rembourser d’éventuelles dépenses à son retour. 

L’aubergiste a douté du fait de recevoir le dû, a ajouté François, «le doute face à quelqu’un qui vit un témoignage, qui est ouvert aux surprises de Dieu» comme lui, le Samaritain.

«Tous deux n’étaient pas fonctionnaires. "Tu es chrétien ? Tu es chrétienne ?", “Oui, bien sûr, je vais à la Messe le dimanche et j’essaie de faire le bien… sauf bavarder, parce que j’aime toujours bavarder, mais tout le reste je le fais bien". 

Mais es-tu ouvert ? Es-tu ouvert aux surprises de Dieu ou es-tu un chrétien fonctionnaire, fermé ? 

"Moi je fais tout ça, je vais à la Messe le dimanche, je communie, je me confesse une fois par an, et ceci et cela… Je suis en règle". 

Ceux-là sont des chrétiens fonctionnaires, ceux qui ne sont pas ouverts aux surprises de Dieu, ceux qui en savent tant sur Dieu mais qui ne rencontrent pas Dieu. Ceux qui ne sont jamais étonnés par un témoignage. 

Ou plutôt : ils sont incapables de donner un témoignage», a continué le Pape François.

Jésus et l’Église


Le Saint-Père a donc exhorté tout le monde, «laïcs et pasteurs», à se demander si nous sommes des chrétiens ouverts à ce que le Seigneur nous donne «chaque jour», «aux surprises de Dieu qui tant de fois, comme ce Samaritain, nous mettent en difficulté»

Ou bien si nous sommes des chrétiens fonctionnaires, faisant ce que nous devons faire, nous sentant alors «en règle» et restant ensuite enfermés dans les mêmes règles. 

Quelques vieux théologiens, a ensuite rappelé le Pape François, disaient que «tout l’Évangile» est contenu dans ce passage.

«Chacun de nous est cet homme-là, blessé, et le Samaritain, c’est Jésus. Et il a guéri nos blessures. Il s’est approché. Il a pris soin de nous. Il a payé pour nous. Et il a dit à son Église : “S’il y a besoin de plus, tu payes toi, et moi je reviendrai pour payer". 

Pensons-y bien : dans ce passage il y a tout l’Évangile», a conclu le Saint-Père.  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le Pape François.    Mer 10 Oct 2018, 19:44

Audience : «Tout le mal réalisé dans le monde se résume dans le mépris pour la vie»

L’Audience générale de ce mercredi 10 octobre a permis au Pape François de poursuivre sa catéchèse sur le Décalogue. Avec le cinquième commandement, «Tu ne tueras pas», il a réaffirmé le caractère sacré de toute vie humaine.


Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican




«Ce commandement, dans sa formulation concise et catégorique, se dresse comme une muraille pour défendre la valeur fondamentale dans les relations humaines : la valeur de la vie », a déclaré le Pape François aux fidèles rassemblés Place Saint-Pierre. Le Saint-Père s’est ensuite indigné contre toutes les atteintes au respect de la vie, en particulier l’avortement.





Supprimer une vie humaine n’est jamais une solution


«On pourrait dire que tout le mal réalisé dans le monde se résume dans le mépris pour la vie. La vie est agressée de multiples manières », a rappelé le Pape François, par la guerre, la culture du déchet, et tout ce qui soumet «l’existence humaine à des calculs d’opportunité». Une «approche contradictoire» a été aussi pointée par le Saint-Père : «la suppression de la vie humaine dans le sein maternel au nom de la sauvegarde des autres droits». Les fidèles ont alors été interpellés : «Est-il juste de descendre une vie humaine pour résoudre un problème ? Est-il juste de louer un tueur à gages pour résoudre un problème ? Non, on ne peut pas, ce n’est pas juste de descendre un être humain, si petit soit-il, pour résoudre un problème. C’est comme si on louait un tueur à gages pour résoudre un problème», a dénoncé le Pape François.



Accueillir la vie pour s’ouvrir à la joie de l’amour


«La violence et le refus de la vie naissent de la peur, alors que l’accueil de l’autre est un défi à l’individualisme», a estimé le Saint-Père, avant de citer l’exemple de parents découvrant que leur enfant à naitre est porteur d’un handicap. «Les parents, dans ces cas dramatiques, ont besoin d’une vraie proximité, d’une vraie solidarité, pour affronter la réalité en dépassant des peurs compréhensibles. Au contraire ils reçoivent souvent des conseils précipités» qui les incitent à interrompre la grossesse. Autrement dit, «interrompre la grossesse signifie "descendre quelqu’un", directement», a expliqué le Pape.

Pourtant, «la vie vulnérable nous indique le chemin pour nous sauver d’une existence repliée sur elle-même et découvrir la joie de l’amour». Le Saint-Père a ensuite dénoncé «les idoles de ce monde : l’argent, le pouvoir, le succès», qui «sont de faux paramètres pour apprécier la vie».





Dieu, amoureux de la vie


«L’unique mesure authentique de la vie est l’amour», a rappelé le Pape François, dévoilant alors le «sens positif» du cinquième commandement : «c’est que Dieu aime la vie». Dans l’Évangile, le «secret de la vie nous est dévoilé dans le fait que le Fils de Dieu s’est fait homme jusqu’à assumer, sur la croix, le refus, la faiblesse, la pauvreté et la souffrance». Dès lors, il devient nécessaire «d’accueillir toute vie parce que tout homme vaut le sang du Christ lui-même. On ne peut mépriser ce que Dieu a tant aimé», a souligné le Saint-Père. «Que personne ne mesure la vie selon les tromperies de ce monde, mais que chacun s’accueille lui-même et les autres au nom du Père qui nous a créés», a-t-il demandé à la foule à la fin de son message, avant de répéter plusieurs fois avec elle : «Dieu est amoureux de la vie».





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Le Pape François.    Jeu 11 Oct 2018, 11:11

Le Pape François a toujours des paroles fortes même s' il sait qu'il se fera des ennemis, il ne craint rien.

Quand on y réfléchit , toute vie humaine est sacrée dès la conception et la comparaison avec le tueur à gages est parfaite !

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
camille

avatar


MessageSujet: Re: Le Pape François.    Mer 17 Oct 2018, 14:41

rosedumatin a écrit:


Le Pape François a toujours des paroles fortes même s' il sait qu'il se fera des ennemis, il ne craint rien.



Le Pape François s'est fait des ennemis chez les plus extrémistes des traditionalistes depuis et même avant son élection et ceux qui le critiquent le plus ne sont pas exempt de reproches, je crois que le Pape François a dû faire sien le proverbe arabe qui dit "les chiens aboient et la caravane passe".

Voilà la preuve qu'il fait souffler un vent de fraîcheur sur l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Le Pape François.    Mer 17 Oct 2018, 18:25

camille a écrit:
rosedumatin a écrit:


Le Pape François a toujours des paroles fortes même s' il sait qu'il se fera des ennemis, il ne craint rien.



Le Pape François s'est fait des ennemis chez les plus extrémistes des traditionalistes depuis et même avant son élection et ceux qui le critiquent le plus ne sont pas exempt de reproches, je crois que le Pape François a dû faire sien le proverbe arabe qui dit "les chiens aboient et la caravane passe".

Voilà la preuve qu'il fait souffler un vent de fraîcheur sur l'Eglise.



et encore

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Pape François.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pape François.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le pape François, tout un programme !..
» Miserando atque eligendo (La devise du Pape François)
» Interview de la soeur du nouveau Pape François
» Le blason du Pape François
» La Semaine Sainte avec le Pape François

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: Salon pour Chrétiens et personnes en recherche-
Sauter vers: