Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Des mosquées inclusives

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Des mosquées inclusives   Ven 27 Juil 2018, 09:18

Rappel du premier message :


Des mosquées inclusives, progressistes et laïques s’érigent contre le patriarcat


Le lieu de culte accueille tout le monde, sans distinction de sexe, d'identité de genre ou d'orientation sexuelle.

Dans une petite salle couverte de moquette blanche et jonchée de coussins, une femme, vêtue d’une tenue noire et rouge et portant un foulard, chante avec grâce. Une dizaine de personnes se regroupent autour d’elle. Cette femme blonde appelle à la prière. Nous sommes dans la mosquée Ibn Rushd-Goethe. Ouverte en juin 2017, dans un quartier ouest de Berlin, elle n’a en rien les attraits d’une mosquée traditionnelle.

Source

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti


Dernière édition par OlivierV le Ven 27 Juil 2018, 09:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
rosarum




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Lun 20 Aoû 2018, 21:42

Raziel a écrit:
*Encelade* a écrit:
Certain psy assimilent le fait d'enfourner de force un aliment dans la bouche d'un enfant à un viol...


Personnellement, je considère qu'introduire un objet pour tuer un foetus est aussi un viol.


rien à voir.
ceci concerne des adultes qui sont demandeurs.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 08:55

*Encelade* a écrit:
Certain psy assimilent le fait d'enfourner de force un aliment dans la bouche d'un enfant à un viol...


Par ailleurs pour apprendre à maitriser son appétit, il est déconseillé de forcer à finir une assiette.


(pour info, y a des enfants qui ne lacheront rien et ne mangeront pas quoiqu'il arrive... j'en étais une... et tous les aliments qu'on m'a forcé à ingérer, je n'en mange pas aujourd'hui)


Bref si vous voulez completement déstabiliser votre enfant, suivez les conseils de Raziel!!

Etant privé de dessert si je ne finissais pas mon assiette, j'ai pris l'habitude de m'en passer. Et cette habitude persiste aujourd'hui.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
camille

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 12:22

*Encelade* a écrit:
Certain psy assimilent le fait d'enfourner de force un aliment dans la bouche d'un enfant à un viol...


Par ailleurs pour apprendre à maitriser son appétit, il est déconseillé de forcer à finir une assiette.


(pour info, y a des enfants qui ne lacheront rien et ne mangeront pas quoiqu'il arrive... j'en étais une... et tous les aliments qu'on m'a forcé à ingérer, je n'en mange pas aujourd'hui)


Bref si vous voulez completement déstabiliser votre enfant, suivez les conseils de Raziel!!


Lol comme moi les haricots verts, ma maman n'a jamais réussi à me les faire manger malgré les bons conseils de Raziel (pardon Raziel Wink ) et ma raison aujourd'hui ne m'a toujours pas montré que j'avais tort, je n'aime vraiment pas les haricots verts.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 13:18

*Encelade* a écrit:
Certain psy assimilent le fait d'enfourner de force un aliment dans la bouche d'un enfant à un viol...


Par ailleurs pour apprendre à maitriser son appétit, il est déconseillé de forcer à finir une assiette.


(pour info, y a des enfants qui ne lacheront rien et ne mangeront pas quoiqu'il arrive... j'en étais une... et tous les aliments qu'on m'a forcé à ingérer, je n'en mange pas aujourd'hui)


Bref si vous voulez completement déstabiliser votre enfant, suivez les conseils de Raziel!!


Personnellement j'ai appris a finir mon assiette et obeir a mes parents, et je n'en suis pas déstabiliser, vous en faite vraiment tout un plat, et une chance que les gens n'écoute pas tout ce que disent les psy, ils peuvent parfois servir de belle salades.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 13:38

camille a écrit:
*Encelade* a écrit:
Certain psy assimilent le fait d'enfourner de force un aliment dans la bouche d'un enfant à un viol...


Par ailleurs pour apprendre à maitriser son appétit, il est déconseillé de forcer à finir une assiette.


(pour info, y a des enfants qui ne lacheront rien et ne mangeront pas quoiqu'il arrive... j'en étais une... et tous les aliments qu'on m'a forcé à ingérer, je n'en mange pas aujourd'hui)


Bref si vous voulez completement déstabiliser votre enfant, suivez les conseils de Raziel!!


Lol comme moi les haricots verts, ma maman n'a jamais réussi à me les faire manger malgré les bons conseils de Raziel (pardon Raziel Wink ) et ma raison aujourd'hui ne m'a toujours pas montré que j'avais tort, je n'aime vraiment pas les haricots verts.
Une nounou m'avait proposé de punir ma fille si elle ne finissait pas son assiette... j'ai décliné l'offre... elle insistait, j'avais visiblement besoin d'aide ma fille ne mangeait rien, tout en ayant un poids normal et une pêche d'enfer, donc j'ai du lui interdire explicitement de s'occuper de ce qu'elle mangeait ..... puis j'ai appris qu'elle donnait des douches froides à ses fills quand elles s'oubliaient dans leur culotte... et quelques jours plus tard, avant mon arrivée, elle a décidé que ma fille de 3 ans faisait un caprice, car elle pleurait depuis une heure qu'elle avait mal à gorge suite à une chute-chahut avec ses filles... elle n'avait visiblement rien, cela ne pouvait que pour faire chier... les gosses c'est quoi à part des trucs à dresser, c'est qui le chef!!... puis je lui ai amené la radio des 2 morceaux de clavicule de ma capricieuse de fille et ne lui ai plus confié mes enfants...
Pourtant elle présentait bien et était pleine de "bons conseils".

Samuel quel rapport entre finir son assiette et avoir un comportement correct?


Et si tu vas bien... tant mieux.


Pour ce qui est de la régulation de l'appétit, en tout cas, c'est plus tangible... combien de surpoids?
En quoi c'est bien de manger au delà de sa faim? Pourquoi faut il finir son assiette? Manger des aliments dont le corps n'a pas besoin c'est tout autant du gaspillage.

Les parents visent beaucoup trop haut dans les quantités et au delà des besoins réels des enfants... qui ont le droit de ne pas avoir très faim!
Revenir en haut Aller en bas
camille

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 13:50

*Encelade* a écrit:
camille a écrit:



Lol comme moi les haricots verts, ma maman n'a jamais réussi à me les faire manger malgré les bons conseils de Raziel (pardon Raziel Wink ) et ma raison aujourd'hui ne m'a toujours pas montré que j'avais tort, je n'aime vraiment pas les haricots verts.
Une nounou m'avait proposé de punir ma fille si elle ne finissait pas son assiette... j'ai décliné l'offre... elle insistait, j'avais visiblement besoin d'aide ma fille ne mangeait rien, tout en ayant un poids normal et une pêche d'enfer, donc j'ai du lui interdire explicitement de s'occuper de ce qu'elle mangeait ..... puis j'ai appris qu'elle donnait des douches froides à ses fills quand elles s'oubliaient dans leur culotte... et quelques jours plus tard, avant mon arrivée, elle a décidé que ma fille de 3 ans faisait un caprice, car elle pleurait depuis une heure qu'elle avait mal à gorge suite à une chute-chahut avec ses filles... elle n'avait visiblement rien, cela ne pouvait que pour faire chier... les gosses c'est quoi à part des trucs à dresser, c'est qui le chef!!... puis je lui ai amené la radio des 2 morceaux de clavicule de ma capricieuse de fille et ne lui ai plus confié mes enfants...
Pourtant elle présentait bien et était pleine de "bons conseils".

Samuel quel rapport entre finir son assiette et avoir un comportement correct?


Et si tu vas bien... tant mieux.


Pour ce qui est de la régulation de l'appétit, en tout cas, c'est plus tangible... combien de surpoids?
En quoi c'est bien de manger au delà de sa faim? Pourquoi faut il finir son assiette? Manger des aliments dont le corps n'a pas besoin c'est tout autant du gaspillage.

Les parents visent beaucoup trop haut dans les quantités et au delà des besoins réels des enfants... qui ont le droit de ne pas avoir très faim!



Les débuts de la psychanalyse avec Lucky Luke dans la "guérison des Dalton"...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 13:51

Quote a écrit:
Samuel quel rapport entre finir son assiette et avoir un comportement correct?


Et si tu vas bien... tant mieux.


Pour ce qui est de la régulation de l'appétit, en tout cas, c'est plus tangible... combien de surpoids?
En quoi c'est bien de manger au delà de sa faim? Pourquoi faut il finir son assiette? Manger des aliments dont le corps n'a pas besoin c'est tout autant du gaspillage.
Les parents visent beaucoup trop haut dans les quantités et au delà des besoins réels des enfants... qui ont le droit de ne pas avoir très faim!

J'ai aucun surpoids,
Il y a le principe de manger ce qu'il y a sur la table, principe de respect, principe de ne pas gaspiller, etc.  Dans la normalite de la vie un petit enfant ne sais pas mieux que les parents et n'est pas roi..

Les parents visent beaucoup trop haut dans les quantités je ne crois pas mais parcontre les jeunes enfants laisses a leur bon jugement peuvent vite devenir capricieux etc. Sinon évidemment que je ne parle pas d'une loi coranique inviolable a appliquer avec un fouet mais d'un simple principe a appliquer avec bon jugement.
Apres si tu veux sortir les contes de mille et une nuit pour faire ton point, je te dis simplement que tu en fais vraiment mais vraiment tout un plat..


Dernière édition par samuel777444 le Mar 21 Aoû 2018, 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allbatar
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 13:54

N'oubliez pas que les jeunes enfants sur de 1 ans et demi et jusqu’à 3 ans au moins on une concentration des plus volatiles. D'ailleurs même après 3 ans aussi.

Ils ce lassent vites d’être assis et de devoir manger.

C'est sur que si vous attendez qu'un enfant en bas age mange et se comporte comme un adulte a table, ça va être rocambolesque.

A cette ages la souvent, il ne veulent pas arrêter de manger mais juste pouvoir bouger dans tous les sens.

Flexion, debout sur une jambe, assis, dos sur le sol, entrain de danser et chanter en même temps tous ça la bouche pleine.

Avec les enfants de tous ages d'ailleurs, il y a une chose sur laquelle il ne faut pas céder.

Avant de dire que l'on aime pas telle ou telle aliments, il faut l'avoir goûter.

Un enfant ne vous inquiéter pas ne se laissera pas mourir de faim, après ces sure que le repas reste le repas on ne mange pas des chips madeleine ou autre a la place.

La pédagogie avec les enfants est une chose importante, forcer constamment un enfant et il se braquera beaucoup plus facilement sur tous le reste.

Comme le fais de laisser pleurer pendant des heures un enfants en bas ages ne lui apporte rien d'autre que de anxiété.

Un peu de lecture Montessorie ne ferais pas de mal a beaucoup de parents.

N'oublier pas que les cerveaux d'enfants sont comme de la patte a modeler, et qu'arrive t'il si on écrase de la patte a modeler et quel sèche par la suite, elle garde une forme d'apprentissage.

_________________
Les frontières sont p'têt tracées par des soldats
Ou en vérité, tracées par des banquiers
Parait qu'Michel-Ange dessinait qu'les contours
Qu'il avait des remplisseurs pour finir l'œuvre
P'têt que Dieu n'a créé que c'qu'il nous entoure
Uniquement pour qu'on colorie l'destin de l'Homme
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 14:03

samuel777444 a écrit:
Quote a écrit:
Samuel quel rapport entre finir son assiette et avoir un comportement correct?


Et si tu vas bien... tant mieux.


Pour ce qui est de la régulation de l'appétit, en tout cas, c'est plus tangible... combien de surpoids?
En quoi c'est bien de manger au delà de sa faim? Pourquoi faut il finir son assiette? Manger des aliments dont le corps n'a pas besoin c'est tout autant du gaspillage.
Les parents visent beaucoup trop haut dans les quantités et au delà des besoins réels des enfants... qui ont le droit de ne pas avoir très faim!

J'ai aucun surpoids,
Il y a le principe de manger ce qu'il y a sur la table, principe de respect, principe de ne pas gaspiller, etc.  Dans la normalite de la vie un petit enfant ne sais pas mieux que les parents et n'est pas roi..

Apres si tu veux sortir les contes de mille et une nuit pour fair ton point, je te dirais simplement que tu en fais vraiment tout un plat..







j'ai pas parlé de ton poids... mais de la multitude de gens qui ont du mal à réguler leur appétit.

Le gaspillage... c'est une question d'organisation et manger au delà de son appétit c'est déjà du gaspillage.

Comment un parent pourrait connaitre mieux que l'enfant son appétit et ses sensations de faim? En quoi avoir faim ou pas fait de nous un roi?


on parle d'un besoin physiologique... pas d'un comportement.

Manger proprement, calmement, participer au repas dans le respect de chacun, ca c'est un comportement.
Manger, c'est un besoin.

Après si c'est des contes... tant pis ou tant mieux...



Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 14:08

Allbatar a écrit:

Un enfant ne vous inquiéter pas ne se laissera pas mourir de faim, après ces sure que le repas reste le repas on ne mange pas des chips madeleine ou autre a la place.

c'est pas lui qui les achète et les prend dans le placard...

Si on a que des trucs bien... y a pas de soucis...
Moi s'ils avaient faim trop tot avant le repas... c'était un quart de pomme.

Il faut surtout leur donner envie de gouter... mais bon y a des âges plus propices... ici on leur dit de réessyer plus tard ou cuisiné autrement... les papilles se forment progressivement... ce qu'on aimait pas, on peut se mettre à aimer. Les faire participer à la préparation du repas aussi... bref, les impliquer.

(aujourdh''ui ce sont des ventres sur pattes... l'adolescence.... )

Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 14:19

Quote a écrit:
Le gaspillage... c'est une question d'organisation et manger au delà de son appétit c'est déjà du gaspillage.
Comment un parent pourrait connaitre mieux que l'enfant son appétit et ses sensations de faim? En quoi avoir faim ou pas fait de nous un roi?
Combien d'enfants pr.ex. qui n'ont plus faim pour les legumes peuvent vite retrouver la faim pour le gateau au chocolat etc..
Franchement.., vous en faite tout un plat. De toute façon que chacun fasse ce qu'il pense qui est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 16:22


Il est tout de même frappant que ceux qui sont les plus intolérants sont ceux avec qui on a été le plus intolérant.

Et le pire, c'est qu'au bout du compte, on trouve cela normal et qu'on affirme "ne pas en être mort". Alors que l'intolérance est bel et bien une mort à l'autre, un état dans lequel on ne permet plus à l'autre d'être vivant tel qu'il voudrait l'être.

Pourquoi donc vouloir forcer l'enfant à finir son assiette, alors que lorsqu'on l'allaite on ne le force généralement pas à boire telle ou telle quantité ?

Pourquoi vouloir le contraindre à ne prendre que trois repas alors que lorsqu'on l'allaite on le fait dès qu'il est en demande.

Un enfant n'assimile vraiment que ce qu'il expérimente librement et voit expérimenter par son entourage.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 16:57

rosarum a écrit:
samuel777444 a écrit:

Journal de montreal

Quand les pédophiles défendent leurs "droits"

Comme on peut le lire aujourd’hui, un groupe de pédophiles a obtenu un statut d’OSBL(Organisme Sans But Lucratif), afin de militer pour défendre leurs « droits »...

Cela m’a fait pensé à une chronique que j’ai publiée en avril 2010....

je ne suis pas d'accord avec eux mais au moins on peut discuter et argumenter, ils ne nous sortirons pas un truc du genre "c'est comme çà parce que c'est écrit dans la bible ou le coran" et si on leur interdit, ils ne viendrons pas hurler à l'anticléricalisme ou à l'islamophobie.

ceci étant leur argumentation  se tient sauf qu'ils oublient que la satisfaction de leur désir suppose un consentement éclairé du partenaire et que ceci n'est pas le cas d'un enfant mineur. s'il y a un age minimum pour acheter de l'alcool ou conduire une voiture, ce n'est pas sans raison.


Si puisqu'ils en font de la pédophilie phobie.

Mais oui effectivement, il y a des limites dans le consentement car un enfant est une éponge, il gobe tout ce que tu lui dis, si tu lui dis que pour avoir un cadeau, il faut se faire " toucher " par le père Noel, il peut le croire et se laisser faire.

Mais il ne faut pas confondre ces 2 choses, l'idée du consentement et la construction de l'enfant.

Il ne faut pas confondre les mœurs des adultes, avec la légitimité pour un enfant, de grandir avec papa maman.

Bien sûr qu'il peut aussi avoir des défaillances dans cette relation " originelle ", mais elle reste un modèle que l'enfant va rechercher, il a besoin de savoir qui est papa et qui est maman. Pourquoi il a été adopté, qui était cette femme qui a " prêté " son ventre, pourquoi ?

Or, si la limite est aussi franchie en comparant pédophilie et homosexualité, car ce n'est en rien comparable, je pense que l'angoisse sous couvert , est plutôt de l'ordre de l'organisation de la marchandisation du genre humain.

Car même dans les démocraties, la réalité est que le consentement est recherché aussi par une forme d'endoctrinement des populations pour en faire déjà, de parfait petits consommateurs et des agents d'enrichissement pour ceux qui détiennent les lobbys.

On parle d'ailleurs de " ressources humaines " sans complexe.

Ainsi, ce qui est craint, c'est que les valeurs humaines deviennent encore plus monétaires, car on peut imaginer, mais c'est bien sûr un peu délirant, qu'une femme, y compris en France, travaillant pourtant, mais sans pouvoir faire face à la pression fiscale ( directe ou indirecte ) puisse en arriver à " vendre son ventre " pour payer ses factures.

Ainsi, ce qui est craint, ce n'est pas l'homosexualité en elle même, ni même la GPA en elle même; c'est l'idée d'une situation économique où, et ce se sera alors aberrant, des parents ne puissent pas financièrement élever un enfant, mais par contre procréait pour vendre l'enfant au plus offrant. Que deviendra t-il ensuite ?

C'est d'ailleurs ce qui se passe dans certains pays, sur certains continents. En Afrique, des enfants sont achetés sur des marchés pour alimenter des réseaux abominables, y compris de rite de sacrifice.

Donc quand on voit ce que peut produire cette obsession pour l'argent, plus ou moins imposée pour prendre les populations en otage, on peut je pense aussi s'inquiéter pour ces choses comme la volonté de rabaisser à 13 ans, l'âge du consentement sexuel ( et je parle de la France ) ou d'enlever le cadre de la GPA.

Quelle est donc cette volonté nouvelle qui veut changer ce qui était jusque là établi ? On parle de changer les mentalités ? mais ceux qui le disent, qui dirigent et veulent imposer, en réalité, n'ont soif que d'argent.

Comme on dit, et quand est ce sera t-il permis de vendre sa mère pour payer ses impôts ?
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 19:07

samuel777444 a écrit:
*Encelade* a écrit:
Certain psy assimilent le fait d'enfourner de force un aliment dans la bouche d'un enfant à un viol...


Par ailleurs pour apprendre à maitriser son appétit, il est déconseillé de forcer à finir une assiette.


(pour info, y a des enfants qui ne lacheront rien et ne mangeront pas quoiqu'il arrive... j'en étais une... et tous les aliments qu'on m'a forcé à ingérer, je n'en mange pas aujourd'hui)


Bref si vous voulez completement déstabiliser votre enfant, suivez les conseils de Raziel!!


Personnellement j'ai appris a finir mon assiette et obeir a mes parents, et je n'en suis pas déstabiliser, vous en faite vraiment tout un plat, et une chance que les gens n'écoute pas tout ce que disent les psy, ils peuvent parfois servir de belle salades.

Il faut savoir que tous les psy, en tant qu'êtres humains, sont porteurs eux aussi du péché originel.

Donc, sans s'en rendre compte, ils peuvent aller dans une direction mauvaise pour l'homme.
D'ailleurs, le mot péché veut dire exactement ça : se tromper.

Un psy qui exclut toute contrainte sur un humain, particulièrement sur un enfant, a visiblement perdu la tête.

Il n'y a pas de vie en société sans contraintes. Pour apprendre à respecter certaines contraintes,
finir son assiette et manger de tout me semble un excellent exercice.

Je comprend bien ceux qui ne veulent pas forcer les enfants à manger des haricots, mais s'ils sont incapables
d'enseigner à leur enfant à FAIRE DES EFFORTS REBUTANTS, il n'élèveront que des égoïstes faisant peu de cas
de la vie des autres.



Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 19:23

Raziel a écrit:


Il faut savoir que tous les psy, en tant qu'êtres humains, sont porteurs eux aussi du péché originel.

Donc, sans s'en rendre compte, ils peuvent aller dans une direction mauvaise pour l'homme.
D'ailleurs, le mot péché veut dire exactement ça : se tromper.

Un psy qui exclut toute contrainte sur un humain, particulièrement sur un enfant, a visiblement perdu la tête.

Il n'y a pas de vie en société sans contraintes. Pour apprendre à respecter certaines contraintes,
finir son assiette et manger de tout me semble un excellent exercice.

Je comprend bien ceux qui ne veulent pas forcer les enfants à manger des haricots, mais s'ils sont incapables
d'enseigner à leur enfant à FAIRE DES EFFORTS REBUTANTS, il n'élèveront que des égoïstes faisant peu de cas
de la vie des autres.




Crois-tu vraiment qu'il soit possible d'élever un enfant sans contraintes ? Il me semble qu'il y a suffisamment de contraintes à affronter dans la vie, qu'il n'est pas besoin d'en rajouter.

Et je peux t'assurer qu'il y a encore plus de dégâts chez un enfant qui a été contraint à obéir à des vétilles.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 20:06

OlivierV a écrit:
Raziel a écrit:


Il faut savoir que tous les psy, en tant qu'êtres humains, sont porteurs eux aussi du péché originel.

Donc, sans s'en rendre compte, ils peuvent aller dans une direction mauvaise pour l'homme.
D'ailleurs, le mot péché veut dire exactement ça : se tromper.

Un psy qui exclut toute contrainte sur un humain, particulièrement sur un enfant, a visiblement perdu la tête.

Il n'y a pas de vie en société sans contraintes. Pour apprendre à respecter certaines contraintes,
finir son assiette et manger de tout me semble un excellent exercice.

Je comprend bien ceux qui ne veulent pas forcer les enfants à manger des haricots, mais s'ils sont incapables
d'enseigner à leur enfant à FAIRE DES EFFORTS REBUTANTS, il n'élèveront que des égoïstes faisant peu de cas
de la vie des autres.




Crois-tu vraiment qu'il soit possible d'élever un enfant sans contraintes ? Il me semble qu'il y a suffisamment de contraintes à affronter dans la vie, qu'il n'est pas besoin d'en rajouter.

Et je peux t'assurer qu'il y a encore plus de dégâts chez un enfant qui a été contraint à obéir à des vétilles.

La vie est éthiquement un parcours de combattant. On est constamment poussé à faire le mal.

Si donc, pour prendre l'analogie du sport, il faut courir le 100m, on fera bien d'apprendre à l'enfant
à aimer l'effort de courir. Non pas de faire 10 secondes, mais tout au moins de faire un effort réel et difficile.

Sinon, il ne saura jamais faire l'effort de devenir champion.

En éthique, c'est pareil.

D'ailleurs, Encelade se garde bien, elle qui ne voit pas l'intérêt éthique de finir son assiette, de voir un problème éthique
dans des domaines divers.




Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 21:17

Devinette....
Trouver l'erreur de logique.
Forcer son enfant à manger est une contrainte donc si on ne force pas son enfant à manger, c'est qu'on l'élève sans contrainte.

Pour ceux qui voudrait réviser.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Sinon Olivier a raison... quand on allaite son enfant, on ne sait pas combien il a pris, donc on ne peut pas savoir s'il a eu assez ou pas... et quand on le diversifie, on ne peut pas savoir combien de solides il a besoin, puisqu'on ne sait pas combien il a bu... Mais bon l'allaitement ne doit pas être éthique!!!


Sinon Raziel... Si tu es poussé à faire le mal tout le temps... va voir un psy.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 21:44

*Encelade* a écrit:


Sinon Olivier a raison... quand on allaite son enfant, on ne sait pas combien il a pris, donc on ne peut pas savoir s'il a eu assez ou pas... et quand on le diversifie, on ne peut pas savoir combien de solides il a besoin, puisqu'on ne sait pas combien il a bu... Mais bon l'allaitement ne doit pas être éthique!!!

Par chez nous les bébés ont des horaires de biberon et les parents savent comment un bébé est supposer boire ou manger par journée.  

ps; mais sérieusement.., votre discussion me semble de plus en plus ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mar 21 Aoû 2018, 23:14

*Encelade* a écrit:
Devinette....
Trouver l'erreur de logique.
Forcer son enfant à manger est une contrainte donc si on ne force pas son enfant à manger, c'est qu'on l'élève sans contrainte.

Sinon Raziel... Si tu es poussé à faire le mal tout le temps... va voir un psy.

Raziel a écrit:
Je comprend bien ceux qui ne veulent pas forcer les enfants à manger des haricots, mais s'ils sont incapables
d'enseigner à leur enfant à FAIRE DES EFFORTS REBUTANTS, il n'élèveront que des égoïstes faisant peu de cas
de la vie des autres.

Encelade, tu vois bien que j'accepte tout à fait d'autres types de contraintes !

il faut savoir lire, avant de critiquer !

Et il faut savoir répondre avec le petit bouton "CITER"
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 07:51

Raziel a écrit:


La vie est éthiquement un parcours de combattant. On est constamment poussé à faire le mal.

Si donc, pour prendre l'analogie du sport, il faut courir le 100m, on fera bien d'apprendre à l'enfant
à aimer l'effort de courir. Non pas de faire 10 secondes, mais tout au moins de faire un effort réel et difficile.

Sinon, il ne saura jamais faire l'effort de devenir champion.

En éthique, c'est pareil.

D'ailleurs, Encelade se garde bien, elle qui ne voit pas l'intérêt éthique de finir son assiette, de voir un problème éthique
dans des domaines divers.





Petit exemple concret. Je suis né plus qu'à terme avec un poids de 2,060 kg.

Par un curieux calcul, le médecin à estimé que je ne tétais pas assez. Résultat, passage en couveuse et gavage par sonde la nuit.

Il aura fallu la présence d'esprit d'un pédiatre pour que cela cesse. Pour lui, je ne buvais pas plus étant donné qu'avec mon petit poids, je n'avais pas besoin de plus.

Cela n'a pas empêché ma mère ultérieurement de me forcer à finir les assiettes qu'elle me servait. Résultat, je me suis traîné des dizaines d'années avec un poids de 48 kg pour une taille d' 1,74 m. Et un dégoût pour les repas pris seul ou en commun.

Merci la contrainte...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 10:07

samuel777444 a écrit:
*Encelade* a écrit:


Sinon Olivier a raison... quand on allaite son enfant, on ne sait pas combien il a pris, donc on ne peut pas savoir s'il a eu assez ou pas... et quand on le diversifie, on ne peut pas savoir combien de solides il a besoin, puisqu'on ne sait pas combien il a bu... Mais bon l'allaitement ne doit pas être éthique!!!

Par chez nous les bébés ont des horaires de biberon et les parents savent comment un bébé est supposer boire ou manger par journée.  

ps; mais sérieusement.., votre discussion me semble de plus en plus ridicule.
aucun bb n'est allaité au Canada? Y a t il des graduations sur les seins?
T'es au courant qu'à la base les bib n'existent pas..


Si tu penses que c'est ridicule, essaie de pas répondre des trucs ridicules.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 10:18

Raziel a écrit:
*Encelade* a écrit:
Devinette....
Trouver l'erreur de logique.
Forcer son enfant à manger est une contrainte donc si on ne force pas son enfant à manger, c'est qu'on l'élève sans contrainte.

Sinon Raziel... Si tu es poussé à faire le mal tout le temps... va voir un psy.

Raziel a écrit:
Je comprend bien ceux qui ne veulent pas forcer les enfants à manger des haricots, mais s'ils sont incapables
d'enseigner à leur enfant à FAIRE DES EFFORTS REBUTANTS, il n'élèveront que des égoïstes faisant peu de cas
de la vie des autres.

Encelade, tu vois bien que j'accepte tout à fait d'autres types de contraintes !

il faut savoir lire, avant de critiquer !

Et il faut savoir répondre avec le petit bouton "CITER"
Ben ta logique reste fallacieuse désolée....

Sinon j'ai des exemples concrets à la maison qui me montre tout l'inverse que ce tu exprimes.

Car je pense qu' Au contraire voir à quel point ses parents font peu cas de lui et de ses sensations, peut pousser l'enfant à faire peu cas des autres.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 11:56

*Encelade* a écrit:
samuel777444 a écrit:


Par chez nous les bébés ont des horaires de biberon et les parents savent comment un bébé est supposer boire ou manger par journée.  

ps; mais sérieusement.., votre discussion me semble de plus en plus ridicule.
aucun bb n'est allaité au Canada? Y a t il des graduations sur les seins?
T'es au courant qu'à la base les bib n'existent pas..


Si tu penses que c'est ridicule, essaie de pas répondre des trucs ridicules.
La n'était pas la question, tu n'as pas compris le point que j'ai fait.
Mais d'accord je vous laisse a votre passionnante discussion.. complètement HS

Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 12:23

Je reviens du Portugal après 11 jours de vacances bien mérités.  Very Happy

Ceux qui me lisent savent que je suis très ouvert d'esprit mais aller dans un pays ou tu ne vois aucune femme voilée, aucun homme en tenue "du désert", ça change.

Il y a une mosquée dans la ville ou j'habite, surtout fréquentée par des noirs africains des anciennes colonies portugaises (surtout Bissau) mais ils s’habillent "normalement" comme la culture du pays. comme quoi c'est possible.




.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 12:34

@poisson vivant........ j'en reviens aussi......... j'y serais bien restée.


samuel777444 a écrit:
*Encelade* a écrit:

aucun bb n'est allaité au Canada? Y a t il des graduations sur les seins?
T'es au courant qu'à la base les bib n'existent pas..


Si tu penses que c'est ridicule, essaie de pas répondre des trucs ridicules.
La n'était pas la question, tu n'as pas compris le point que j'ai fait.
Mais d'accord je vous laisse a votre passionnante discussion.. complètement HS



Et pourtant c'est l'éducation qu'on donne aux enfants qui fait la société...

Je n'ai pas compris quoi? Tu dis que chez toi, les parents savent ce que doit manger un bb:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Justification
L'« alimentation sensible aux besoins de l'enfant » signifie que le parent ou le dispensateur de soins réagit rapidement aux signes d'appétit et de satiété de l'enfant, en se souciant de ses émotions et en respectant son développement (DiSantis, Hodges, Johnson et Fisher, 2011). Ce comportement ne doit pas être adopté à un seul stade du développement du nourrisson ou de l'enfant; il s'applique également à l'allaitement maternel à la demande, à l'introduction des aliments complémentaires et à l'alimentation d'un enfant plus âgé."

et non il n'est pas question de quantité de doit manger un bb.... car si on allaite on ne peut connaitre les quantités... et donc c'est bien que c'est le bb qui gère les quantités qu'il ingère... donc dire que les parents savent toujours mieux que l'enfant c'est faux, là leur job c'est d'être à l'écoute.

Donc nous faire passer pour des gens qui coupent les cheveux en 4 pour un truc qui n'est pas important, je trouve ça moyen... et je te montre que tu contredis sans logique, et avec des arguments qui n'ont pas de sens.... juste pour contredire.

Et même si le thème est les mosquées inclusives, évoquer l'éducation a la tolérance, et l'éducation a l'autre, non je trouve pas ça si aberrant.

Entre quelqu'un qui a besoin de 2000Kcal et un autre qui a besoin de la moitié, apprendre au dernier à manger 2000kCal  n'a pas de sens, il n'apprend qu'une chose: à ne pas écouter son appétit et qu'on est pas obligé de respecter les besoins des uns et des autres.

(et c'est mon job d'expliquer la nutrition des nourrissons a des parents... enfin cela arrive que cela en fasse parti, donc oui j'aime pas laisser des trucs comme ça sur un forum public sans y réagir)
Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 12:35

*Encelade* a écrit:

Sinon Olivier a raison... quand on allaite son enfant, on ne sait pas combien il a pris, donc on ne peut pas savoir s'il a eu assez ou pas... et quand on le diversifie, on ne peut pas savoir combien de solides il a besoin, puisqu'on ne sait pas combien il a bu... Mais bon l'allaitement ne doit pas être éthique!!!

Oui.

Mais parler de l'alimentation du nourrisson n'a aucun rapport avec celle de l'enfant qui refuse systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucreries et qui oblige les parents a faire un repas différent par enfant.

Je connais des gosses qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Résultat quelques années plus tard : certains sont en sur-poids et d'autres (plus ennuyant) ont oubliés de grandir.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 12:50

Hubert-Aimé a écrit:


Mais parler de l'alimentation du nourrisson n'a aucun rapport avec celle de l'enfant qui refuse systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucreries et qui oblige les parents a faire un repas différent par enfant.

Je connais des gosses qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Résultat quelques années plus tard : certains sont en sur-poids et d'autres (plus ennuyant) ont oubliés de grandir.

A mon avis, si un enfant en arrive à refuser systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucrerie, c'est qu'au départ la nourriture n'a pas du être très variée.

Comme il a été dit plus haut, il ne s'agit pas de céder à des caprices. Il va de soi qu'il faut proposer à l'enfant de goûter. Après, s'il a goûté et n'aime vraiment pas, pourquoi donc le forcer ?

De plus, je pense que le rapport des parents avec la nourriture est on ne peut plus important. Il y a une manière d'éduquer au goût, il faut je pense un amour du goût pour développer celui-ci chez l'enfant...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 12:59

OlivierV a écrit:
Hubert-Aimé a écrit:


Mais parler de l'alimentation du nourrisson n'a aucun rapport avec celle de l'enfant qui refuse systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucreries et qui oblige les parents a faire un repas différent par enfant.

Je connais des gosses qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Résultat quelques années plus tard : certains sont en sur-poids et d'autres (plus ennuyant) ont oubliés de grandir.

A mon avis, si un enfant en arrive à refuser systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucrerie, c'est qu'au départ la nourriture n'a pas du être très variée.

Comme il a été dit plus haut, il ne s'agit pas de céder à des caprices. Il va de soi qu'il faut proposer à l'enfant de goûter. Après, s'il a goûté et n'aime vraiment pas, pourquoi donc le forcer ?

De plus, je pense que le rapport des parents avec la nourriture est on ne peut plus important. Il y a une manière d'éduquer au goût, il faut je pense un amour du goût pour développer celui-ci chez l'enfant...
+1

C'est pas les enfants qui font les courses!

Et il n'a jamais été dit qu'il fallait les laisser manger ce qu'ils veulent!!!  

Il est question de quantité, de prédéterminer ce que doit ingérer un enfant, et de l'inciter à manger au delà de sa faim, pas de faire des menus spéciaux pour eux...

Un enfant il mange à la table des parents, et s'il mange mal, c'est aux parents a se remettre en question dans leur rapport à l'alimentation, c'est pas à l'enfant de compenser leurs carences.

Si les légumes ont été peu mangé, le dessert sera un fruit... alors oui c'est sucré, mais nutritionellement c'est ok...

C'est les parents qui choisissent les aliments et qui cuisinent... pas les enfants... ou alors effectivement y a un problème de comportement.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 13:30

Hubert-Aimé a écrit:
*Encelade* a écrit:

Sinon Olivier a raison... quand on allaite son enfant, on ne sait pas combien il a pris, donc on ne peut pas savoir s'il a eu assez ou pas... et quand on le diversifie, on ne peut pas savoir combien de solides il a besoin, puisqu'on ne sait pas combien il a bu... Mais bon l'allaitement ne doit pas être éthique!!!

Oui.

Mais parler de l'alimentation du nourrisson n'a aucun rapport avec celle de l'enfant qui refuse systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucreries et qui oblige les parents a faire un repas différent par enfant.

Je connais des gosses qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Résultat quelques années plus tard : certains sont en sur-poids et d'autres (plus ennuyant) ont oubliés de grandir.

Exactement, voila ce que je trouvais ridicule, de s'accrocher a l'exemple particulier de l'allaitement pour comparer avec un principe d'education de finir son assiette ainsi de suite. Et voila pourquoi j'ai donne l'exemple de l'horaire des biberons, pour montrer que évidemment cela me semble ridicule.

Pour moi, je ne vois pas en quoi le principe de finir son assiette et de ne pas gaspiller pourrait nuire a un enfant, si cela est si traumatisait (comme certaine semble vouloir dire) et bien autant bien pour elle(s) de ne pas faire d'enfant du tout.., car on s'entend qu'il y a bien plus ''traumatisant'' que cela tout au long de la vie..


Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 14:30

OlivierV a écrit:
Hubert-Aimé a écrit:


Mais parler de l'alimentation du nourrisson n'a aucun rapport avec celle de l'enfant qui refuse systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucreries et qui oblige les parents a faire un repas différent par enfant.

Je connais des gosses qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Résultat quelques années plus tard : certains sont en sur-poids et d'autres (plus ennuyant) ont oubliés de grandir.

A mon avis, si un enfant en arrive à refuser systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucrerie, c'est qu'au départ la nourriture n'a pas du être très variée.

Comme il a été dit plus haut, il ne s'agit pas de céder à des caprices. Il va de soi qu'il faut proposer à l'enfant de goûter. Après, s'il a goûté et n'aime vraiment pas, pourquoi donc le forcer ?

De plus, je pense que le rapport des parents avec la nourriture est on ne peut plus important. Il y a une manière d'éduquer au goût, il faut je pense un amour du goût pour développer celui-ci chez l'enfant...
Je ne suis pas pour que l'on force un enfant à finir son assiette, surtout s'il a déjà bien mangé. Ou bien de lui mettre des endives trop amères dans son assiette et lui dire : vas-y c'est bon.

D'ailleurs, j'ai l'image des enfants à qui l'on dit : mais goute ! Alors ils attrapent le morceau du bout des lèvres et font une grimace digne d'un film d'horreur.  Very Happy 

Quant à la thèse de l'éducation au gout, elle est intéressante  mais pas forcément valable pour tous les cas. Tout le monde n'est pas un expert en cuisine. Et j'ai vu des enfants qui mangeaient de tout avant leur 6 ans et qui ensuite faisaient les difficiles. 



Mais pour en revenir au sujet qui vous préoccupe, celle du libre arbitre de l'enfant face à l'oppression parentale, comment concilies-tu "ne pas céder à des caprices" et "pourquoi donc le forcer" ?
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 14:34

C'est que j'ai l'impression que certain(e) en font tout un plat, tombe dans le fataliste et s'imagine l'horreur, je ne parle que d'un simple principe; ''Fini ton assiette, pense aux africains''.


Dernière édition par samuel777444 le Mer 22 Aoû 2018, 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 14:35

samuel777444 a écrit:
Hubert-Aimé a écrit:

Oui.

Mais parler de l'alimentation du nourrisson n'a aucun rapport avec celle de l'enfant qui refuse systématiquement tout ce qui n'est pas féculent et sucreries et qui oblige les parents a faire un repas différent par enfant.

Je connais des gosses qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Résultat quelques années plus tard : certains sont en sur-poids et d'autres (plus ennuyant) ont oubliés de grandir.

Exactement, voila ce que je trouvais ridicule, de s'accrocher a l'exemple particulier de l'allaitement pour comparer avec un principe d'education de finir son assiette ainsi de suite. Et voila pourquoi j'ai donne l'exemple de l'horaire des biberons, pour montrer que évidemment cela me semble ridicule.

Pour moi, je ne vois pas en quoi le principe de finir son assiette et de ne pas gaspiller pourrait nuire a un enfant, si cela est si traumatisait (comme certaine semble vouloir dire) et bien autant bien pour elle(s) de ne pas faire d'enfant du tout.., car on s'entend qu'il y a bien plus ''traumatisant'' que cela tout au long de la vie..
Je comprends le principe de finir l'assiette, mais cela dépend aussi de l'age. Plus l'enfant est jeune et s'il a déjà bien mangé, ce n'est peut être pas la peine d'insister. Par contre, s'il est plus agé et qu'il ne reste qu'une cuillerée ou deux pour finir... il peut très bien le faire sans que cela ne remette en cause son régime alimentaire ou son état mental
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 14:40

Hubert-Aimé a écrit:
samuel777444 a écrit:


Exactement, voila ce que je trouvais ridicule, de s'accrocher a l'exemple particulier de l'allaitement pour comparer avec un principe d'education de finir son assiette ainsi de suite. Et voila pourquoi j'ai donne l'exemple de l'horaire des biberons, pour montrer que évidemment cela me semble ridicule.

Pour moi, je ne vois pas en quoi le principe de finir son assiette et de ne pas gaspiller pourrait nuire a un enfant, si cela est si traumatisait (comme certaine semble vouloir dire) et bien autant bien pour elle(s) de ne pas faire d'enfant du tout.., car on s'entend qu'il y a bien plus ''traumatisant'' que cela tout au long de la vie..
Je comprends le principe de finir l'assiette, mais cela dépend aussi de l'age. Plus l'enfant est jeune et s'il a déjà bien mangé, ce n'est peut être pas la peine d'insister. Par contre, s'il est plus agé et qu'il ne reste qu'une cuillerée ou deux pour finir... il peut très bien le faire sans que cela ne remette en cause son régime alimentaire ou son état mental

Voila bien ce que veut dire un principe. Je ne parlais pas d'une règle d'Alcatraz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 14:46

samuel777444 a écrit:
Hubert-Aimé a écrit:

Je comprends le principe de finir l'assiette, mais cela dépend aussi de l'age. Plus l'enfant est jeune et s'il a déjà bien mangé, ce n'est peut être pas la peine d'insister. Par contre, s'il est plus agé et qu'il ne reste qu'une cuillerée ou deux pour finir... il peut très bien le faire sans que cela ne remette en cause son régime alimentaire ou son état mental

Voila bien ce que veut dire un principe. Je ne parlais pas d'une règle d'Alcatraz;

Samuel a écrit:
C'est que j'ai l'impression que certain(e) en font tout un plat, tombe dans le fataliste et s'imagine l'horreur, je ne parle que d'un simple principe; ''Fini ton assiette, pense aux africains''.
Non Samuel, tu n'es qu'un affreux tortionnaire...  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 15:46

Hubert-Aimé a écrit:
samuel777444 a écrit:


Voila bien ce que veut dire un principe. Je ne parlais pas d'une règle d'Alcatraz;


Non Samuel, tu n'es qu'un affreux tortionnaire...  Very Happy


Oui, oui, Guantanamo est mon deuxième nom. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 16:38

Vous êtes au courant que l'allaitement se poursuit bien après la diversification... et que la discussion a commencé par "finir sa purée"...
Et si un enfant prend des biberons c'est par choix parental, donc il pourrait tout autant être encore allaité. Donc quand tu évoques des horaires des biberons, ce n'est pas cohérent. Y a des enfants qui n'ont jamais de biberons. (tu as lu ce que conseille l'état canadien en matière de nutrition chez l'enfant?)

Donc j'évoquais bien l'apprentissage du repas... qui se fait sur des années... car pendant des années l'enfant mange et boit du lait (facile jusqu'à 4 ans). Et tant qu'il boit du lait, on n'est pas censé savoir combien il en boit. Donc l'apprentissage des repas , ne peut pas passer par de la rigidité.

Ensuite depuis le début j'ai dit que ca n'avait rien à voir avec des règles de comportements... c'est vous qui évoquez un enfant roi, de l'obéissance, et j'ai pas arrêté de dire que cela n'a rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 16:50

Hubert-Aimé a écrit:

Mais pour en revenir au sujet qui vous préoccupe, celle du libre arbitre de l'enfant face à l'oppression parentale, comment concilies-tu "ne pas céder à des caprices" et "pourquoi donc le forcer" ?
définition de caprices?
Je suis sérieuse, car je ne suis pas sure que tout le monde en ai la même définition.




Dernière édition par *Encelade* le Mer 22 Aoû 2018, 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 17:00

samuel777444 a écrit:
''Fini ton assiette, pense aux africains''.

Ce à quoi je répondais à ma mère que j'aurais été ravi qu'elle donne mon assiette à des africains !

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Hubert-Aimé




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 17:06

*Encelade* a écrit:
Hubert-Aimé a écrit:

Mais pour en revenir au sujet qui vous préoccupe, celle du libre arbitre de l'enfant face à l'oppression parentale, comment concilies-tu "ne pas céder à des caprices" et "pourquoi donc le forcer" ?
définition de caprices?
Je suis sérieuse, car je ne suis pas sure que tout le monde en est la même définition.
C'est Olivier qui emploie ce terme, et je le comprend comme le refus de manger quelque chose, non pas parce que cela est écoeurant au gout mais parce que l'enfant n'a pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 17:09

D'après mon expérience, qui n'a peut-être pas valeur universelle, autant un enfant a été respecté, autant il sera lui-même respectueux.

Un de mes amis avait pour habitude d'écouter ses enfants. S'ils avaient faim à quelque moment de la journée, il leur donnait quelque chose à manger. Cela pouvait être un fuit, un laitage, un biscuit ou une tartine.

Pas de sacro sainte règle des trois repas quotidiens.

Pas d'obligation de rester à table jusqu'à la fin du repas.

Pas d'obligation de se taire pour laisser parler tranquillement les adultes..

Ses enfants sont aujourd'hui de magnifiques jeunes adultes on ne peut plus équilibrés.

Eduquer ses enfants ne doit pas être fait de principes imposés, mais de laisser la possibilité de les intégrer de manière personnelle.

Eduquer un enfant est un véritable sacerdoce qui demande bien des sacrifices.

Je pense que l'on peut très bien faire sienne en tant que parent la maxime "Je ne suis pas là pour être servi, mais bien pour servir".

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   Mer 22 Aoû 2018, 17:13

Hubert-Aimé a écrit:
*Encelade* a écrit:

définition de caprices?
Je suis sérieuse, car je ne suis pas sure que tout le monde en est la même définition.
C'est Olivier qui emploie ce terme, et je le comprend comme le refus de manger quelque chose, non pas parce que cela est écoeurant au gout mais parce que l'enfant n'a pas envie.

Et moi, j'emploie ce terme suite à la phrase de Samuel : "Les parents visent beaucoup trop haut dans les quantités je ne crois pas mais parcontre les jeunes enfants laisses a leur bon jugement peuvent vite devenir capricieux etc. "

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des mosquées inclusives   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des mosquées inclusives
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Constrction d'une mosquée sur le site de grond zéro.
» Il est blâmable de cracher dans la mosquée
» Les églises, synagogues, mosquées
» Ouzbékistan: la Bible lue à la mosquée
» New York : une mosquée près de Ground Zero ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: