Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Pourquoi Jésus est mort sur la Croix

Aller en bas 
AuteurMessage
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Pourquoi Jésus est mort sur la Croix   Sam 11 Aoû 2018, 15:25

11-08-2018

La réponse de Père Philippe Louveau
Le récit de la passion du Christ et de sa mort sur la croix est bouleversant. Pourquoi Jésus est-il mort ? C’est une exclamation qui peut s’élever devant cet évènement violent dans les faits. Plusieurs réponses sont possibles, et présentes de fait dans l’Ecriture.
Il est mort… parce qu’on l’a tué !
Il est mort « selon les Ecritures » !
Il est mort « pour nous »

Les 3 points développés dans le messages suivant. Je note cependant dans le discours de ce monsieur un détachement car dire "il" pour Jésus n'est pas ce que j'aurais fait moi en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Jésus est mort sur la Croix   Sam 11 Aoû 2018, 15:26

Il est mort… parce qu’on l’a tué !
Jésus n’a pas voulu mourir et a même demandé à son Père que « cette coupe s’éloigne » de lui. Il est mort parce qu’on l’a tué. Les évangiles montrent comment sa parole et son comportement avaient fini par faire de Jésus un gêneur. «La lumière est venue dans le monde, et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.» (Jean 3, 19).
Certains avaient des motifs religieux d’en vouloir au Christ : ses prétentions leur paraissaient incompatibles avec la Loi. Jean note très explicitement : «C’est pourquoi les Juifs cherchaient à faire mourir Jésus, car non seulement il violait le repos du sabbat, mais encore il disait que Dieu était son propre Père, et il se faisait ainsi l’égal de Dieu» (Jean 5,18).
D’autres avaient des motifs plus stratégiques ou politiques. Les autorités en place ont dû profiter de l’occasion pour dissuader le peuple de se révolter contre l’occupant. Pour obtenir de l’administration romaine une sentence de mort à l’encontre de Jésus, elles l’ont présenté comme prétendant à la royauté et donc ennemi de l’empereur (Jean 19,12). Jésus subit donc le supplice romain de la crucifixion.

**********************

Il est mort « selon les Ecritures » !
Mais cette première réponse est insuffisante. La mort de Jésus ne se réduit pas à la «liquidation» d’un gêneur. Car la vraie question est celle-ci : Si Jésus est le Fils de Dieu, comment peut-il mourir ? … et, qui plus est, d’une mort aussi infamante ? Dès le début, c’est bien, en effet, ce qui fait problème : «Les Juifs demandent des miracles et les Grecs recherchent la sagesse ; mais nous, nous prêchons un messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens» (1 Corinthiens 1:22-23). Ce n’est qu’à la lumière de Pâques que, peu à peu, toute la vie de Jésus prend un sens… y compris sa mort. En relisant tel ou tel psaume, et plus encore les descriptions du Serviteur et du juste souffrant (Isaïe 42, 1-44; Isaïe 49:1-13 ; Isaïe 50:4-11 ; Isaïe 52,13-53,12 ; Isaïe 61), les disciples entrevoient une cohérence, n’hésitant pas à dire que Jésus est mort « selon les écritures »(1 Corinthiens 15,3). Dès lors, «ne fallait-il pas que le Christ endurât ses souffrances ?» (Luc 24,26)

**********************
Il est mort « pour nous »
L’Ecriture le dit et le répète : Jésus est mort «pour nous» ou «pour nos péchés». Dans le texte grec du Nouveau Testament comme dans la traduction française, l’expression «pour nous» peut signifier «pour nous, en notre faveur» (ce qui semble être le sens le plus fréquent), mais aussi «à cause de nous» (Romains 4,25) et encore «à notre place» (Galates 3,13 et 2 Corinthiens 5,21).
Toutes ces expressions montrent que Jésus meurt comme il a vécu : pour nous ! Sa mort est à comprendre par sa vie, une vie toute entière «donnée» : «Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime» (Jean 15, 13) ; «ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne» (Jean 10,18) ; «Ceci est mon corps donné pour vous !» (Luc 22,19). Et la vie de Jésus elle-même est à comprendre dans sa référence permanente à Dieu. Comme le dit admirablement la prière eucharistique n°4, Jésus est mort parce qu’il a voulu « nous aimer jusqu’au bout ».

Père Philippe Louveau, curé de la paroisse Saint-Cyr-Sainte-Julitte de Villejuif, diocèse de Créteil
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Jésus est mort sur la Croix   Sam 11 Aoû 2018, 20:55

Etude biblique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Par Didier Vincent (blog)


Toutefois, cette préfiguration a ses limites. Une fois le déluge terminé, Noé sort de l’arche, replante des vignes et devient ivre. Cette ivresse donne lieu à un premier péché de la part d’un de ses fils et très vite le mal se répand à nouveau sur Terre. Le déluge a « remis les compteurs à zéro », mais n’a pas pu résoudre le problème de fond. Il fallait donc une autre solution.

La solution à ce problème : incarnation-crucifixion-résurrection
Cette solution, Dieu l’a trouvée dans l’incarnation. Dieu a envoyé sur Terre Sa Propre Parole. Celle-ci a pris la forme humaine et a été connue sous le nom de Jésus de Nazareth.

Le but de cette incarnation était double :
détruire le péché
créer une nouvelle humanité qui pourrait vivre sans péché.
Ce double but correspond à deux étapes bien distinctes du plan de salut : la mort et la résurrection de Jésus.
« Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils (a), à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie (b). » Romain 5 : 10.
Tant que le péché subsistait, la relation avec Dieu était coupée. Il fallait donc d’abord détruire le péché pour rétablir cette relation. Cela s’est fait par la mort de Jésus, c’est la réconciliation (aussi appelée justification). Le but de cette mort était de détruire le péché qui était en nous :
« Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché » Romains 8 : 3
Cela avait déjà été annoncé longtemps à l’avance par les prophètes :
« Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l’Éternel? Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. » Esaïe 53 : 1-5.
Toutefois, cette première étape est nécessaire mais pas suffisante. En effet, si le péché est simplement détruit, comme au temps de Noé, mais que rien d’autre ne change, il réapparaitra rapidement.
Une deuxième étape est donc nécessaire, le changement de vie :
« J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » Galates 2 :20
Seul le fait de recevoir la vie de Christ, nous permet d’être définitivement débarrassé du péché. Cette vie permet de passer d’une ancienne humanité à une nouvelle humanité. Paul l’explique très bien dans son épître aux Corinthiens :
« C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.» 1 Corinthiens 15 : 45-48
Dans ce passage, Jésus est qualifié de « dernier Adam ». En venant sur Terre, il a mis fin à la première race tirée du sol pour créer une seconde race issue du ciel. Cet enseignement n’a cependant rien de nouveau, ce n’est pas une invention paulinienne. Jésus enseignait déjà exactement la même chose à Nicodème :
« Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’en haut, il ne peut voir le royaume de Dieu. » Jean 3 :3
Cette nouvelle naissance, suppose au préalable une mort et c’est tout le sens du baptême. Nous mourrons avec Christ, pour ressusciter avec lui. Tout cela est résumé par l’apôtre Paul dans son épître aux Romains :
« Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. » Romains 6 : 3-10.
Conclusion
En conclusion, nous pouvons dire que pour comprendre la mort de Jésus, il nous faut partir de l’origine, du plan même de Dieu. Nous pouvons résumer cela en six grandes étapes :
Dieu a créé l’homme libre pour que celui-ci devienne fils de Dieu
L’homme a usé de sa liberté pour se détourner de Dieu et faire le mal
Ce péché a créé une séparation entre Dieu et l’homme
Jésus est venu sur Terre pour se solidariser avec l’humanité perdue
Dieu, grâce à cette solidarité, a pu détruire le péché en frappant Jésus sur la croix
Jésus est ensuite ressuscité pour créer une nouvelle humanité
Chacune de ces étapes peut-être résumée par un mot clef :
Création
Rébellion
Séparation
Incarnation
Réconciliation
Nouvelle création
« Cette parole est certaine: Si nous sommes morts avec lui (Jésus), nous vivrons aussi avec lui (Jésus). » 2 Timothée 2 : 11.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Jésus est mort sur la Croix   Sam 01 Sep 2018, 13:11

Il faut se mettre à l'évidence que les hommes sont si mauvais si diaboliques que pour les contrer il faut du poids.

Lorsque Jésus est venu pour leur faire entendre raison, les hommes n'ont rien voulu savoir.

Malgré les miracles, malgré tous les prodiges, malgré la toute évidence que Jésus est Fils de Dieu, les hommes ont dit non.

Leur méchanceté a dépassé le seuil du tolérable et la seule manière pour qu'enfin Dieu puisse leur faire entendre raison, et encore, ce n'est pas gagné et j'expliquerais plus loin pourquoi, il a fallu faire appel à leur pitié.

Donc à la hauteur de la magnificence de Jésus et son extrême pouvoir son silence devant la mort prochaine et sa terrible condamnation et mise à mort, Jésus a répondu par …… l'amour car aux mains qui ont mis en sang Jésus, Jésus a répondu par ………… le silence, donc Jésus a triomphé du péché par l'amour.


Jésus l'a fait pour plusieurs raisons, et l'une d'elle est de nous montrer comment nous mêmes nous devons agir devant des hommes insensibles à la peine qui vont jusqu'à nous tuer, ces hommes nous tuent, mais Dieu nous sauve parce que face à la guerre à la violence nous avons répondu par ….. l'amour.


C'est pour que nous agissions de la même façon que Jésus a laissé ces gens agir.


Mais c'est une des raison, et une autre raison est que malgré son sacrifice les hommes ont tourné le dos à la religion.


Donc et puisque si les gens avaient pris au sérieux leur rôle de prêtres le monde compterait plus de croyants et surtout moins de guerre et plus de gentillesse de pacifiques personnes et ce n'est pas le cas, cela veut dire que les prêtres ont échoué leur mission et plus rien ne va, aussi Jésus est mort sur la Croix pour se substituer à notre propre souffrance, celle que nous éprouverons lorsque ce sera la fin des temps, ce moment où tout s'arrêtera car Dieu l'a décidé, non pas que c'est une guerre nucléaire qui sera fautive, non, c'est Dieu qui enverra le feu partout sur la terre qui est le Purgatoire.


C'est par le feu que nous purifierons et puisque Jésus a supporté la douleur extrême d'une mise en supplication, il n'y a pas de raison que nous aussi, par amour, nous ne puissions supporter l'extrême douleur d'un feu qui nous embrase.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi Jésus est mort sur la Croix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi Jésus est mort sur la Croix
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi JC est il mort sur la croix. ?
» Jésus n'est pas mort sur la croix
» Pourquoi Jésus est mort sur la croix ? / Marco Ferrari
» pourquoi un poteau?
» "Pourquoi les guerres ?" par les Petits chanteurs à la Croix de bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: