Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Partage d'homélies

Aller en bas 
AuteurMessage
OlivierV
Moderateur
Moderateur
OlivierV


Partage d'homélies Empty
MessageSujet: Partage d'homélies   Partage d'homélies EmptyDim 2 Sep - 8:14


Ayant eu à retranscrire des homélies prononcées par un prêtre orthodoxe lors de mon séjour dans un monastère, je me suis dit que cela pourrait en intéresser certains.

Je me permets donc de vous les partager.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
OlivierV


Partage d'homélies Empty
MessageSujet: Re: Partage d'homélies   Partage d'homélies EmptyDim 2 Sep - 8:22

Fête de la précieuse et vivifiante Croix

Ev : St Jean XIX, 6-11a, 13-20, 25-8a, 30-35a

Gloire à toi Seigneur, en ce jour où nous exaltons ta divine et vivifiante Croix. Exultons de cette joie qui nous est donnée d'en Haut, en ce jour. Exaltation de la Divine et Vivifiante Croix, exaltation cosmique de toute la création.

Nous pouvons dire exaltation de la mort divine et vivifiante, car nous contemplons aujourd'hui Celui que nous avons transpercé, nous contemplons sur ce bois de la Croix la révélation du Mystère même qui se vit au sein de la Trinité de toute éternité.

Et aujourd'hui exultons parce que par ce bois nous avons retrouvé notre vocation divine, celle que nous avions perdue. Tout ce que Jésus a manifesté, en toute Sa vie, dans toutes Ses Paroles, sur ce bois de la Croix, c'est pour nous révéler ce qu'Il vit au sein même de la Trinité ; c'est pour nous révéler Son Père car Il n'existe que comme Fils de Dieu, ce pourquoi Il a été mis à mort et ce par quoi Il peut chanter Son Père, en vérité.

Le Père engendre Son Fils en Lui donnant Son propre souffle, Son Esprit Saint, Sa Vie. Cet engendrement est dans l'Esprit Saint, le Fils est Fils du Père parce qu'Il reçoit tout le souffle de l'Esprit qui procède du Père. Dieu Lui remet Sa Vie et le Fils accomplit, si l'on peut dire, Son Mystère de Fils en rendant, en remettant à Son Père ce souffle, cet Esprit.
Et c'est alors que, tout abandonné à Son Père, Il est vraiment Fils unique, Bien-Aimé. Et sur la Croix, Jésus pousse un grand cri et remet Son Esprit.

Donc nous sommes conviés, C'est pourquoi nous exultons, nous sommes conviés à contempler ce Mystère même de la naissance de l'engendrement du Fils. Au moment où Il remet Son Esprit nous est montré, révélé à nos yeux de chair, ce qui se passe au sein de la Trinité toute Sainte. Et il n'y a pas d'autre vie que cet engendrement du Fils au sein de la Trinité, il n'y a pas d'autre vie pour nous que d'être Fils. A l'image et à la ressemblance du Fils, telle est notre vocation.

Et dans la prière que l'on appelle universelle, on l'a dite ce matin, nous l'avons dite ce matin, que l'on dit chaque Dimanche, chaque fête, chaque grande fête, on demande au Seigneur d'exalter la condition du Chrétien. Ce n'est pas du triomphalisme que l'on demande là. Exalter, c'est exalter notre vie de fils à l'image du Fils Unique, c'est exalter ce Mystère de l'Esprit qui nous est donné d'en Haut, pour que nous lui remettions cet Esprit. Cet Esprit qui nous est donné gratuitement.

Nous n'avons aucun droit, c'est notre source, c'est notre respiration et nous pouvons chanter, nous chantons en fait notre exultation, notre action de grâces quand nous remettons notre souffle, notre vie à Dieu. Voilà l'exaltation de notre vie en Christ. Et ceci est vraiment la création nouvelle.

Nous avons perdu notre vocation divine quand nous avons gardé cet Esprit pour nous et que nous l'avons coupé de sa source, que nous ne le recevons plus du Père, que nous faisons nôtre, et alors nous entrons dans la mort mortifère.

La vie est lorsque nous donnons notre vie. La vie est que, quand conscients que nous la recevons à chaque instant, nous la livrons, nous nous livrons tout entier en la remettant à ceux que nous aimons, au Père, au Fils, à l'Esprit Saint et à notre frère. Et ce n'est qu'alors quand nous livrons vraiment notre vie à la suite du Christ, à Son Image et à Sa Ressemblance, que nous connaissons alors la nouveauté de la Vie Divine.

C'est lorsque nous remettons notre esprit que nous pouvons connaître les choses nouvelles. Je fais toute chose nouvelle quand vous remettez votre esprit.

Au moment de la mort nous entrons dans la vie. Au moment de l'offrande de notre vie nous participons à la Vie Divine Elle même, celle du Fils.

Et Marie est au pied de la Croix. Et près d'elle son disciple, ce disciple que Jésus aimait. Et Marie en vérité, elle qui a été couverte de l'Esprit Saint, en elle s'est accompli ce qui
se passe au sein de la Trinité, car à chaque fois qu'il y a envoi d'Esprit il y a engendrement. A chaque fois que nous goûtons l'Esprit nous sommes appelés à engendrer nous aussi, à
manifester le Visage du Fils dans notre propre chair, à manifester cette lumière qui nous est donnée.

Marie est au pied de la Croix. Elle donne vraiment sa vie. Elle offre vraiment sa vie qui est là, son Fils. Elle l'offre au Père, en vérité ; c'est sa vie qu'elle donne comme lorsqu'elle L'a remis dans les mains du saint vieillard Siméon dont les mains étaient vraiment comme on dit les bras du Père, et voici que Marie à ce moment achève le grand Mystère de sa maternité
divine en devenant la mère du disciple, de Jean, notre mère à tous. Oui, exultons de joie, cette joie d'en Haut au moment où nous exaltons le bois précieux, la Divine et Vivifiante Croix.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
OlivierV


Partage d'homélies Empty
MessageSujet: Re: Partage d'homélies   Partage d'homélies EmptyDim 2 Sep - 8:33

Dimanche de la 1ère semaine après la Croix

Ev : Luc V, 1-11

Gloire à toi Seigneur qui aime celui qui donne avec joie.

« Sur Ta Parole Seigneur, je vais jeter le filet. »

Nous pouvons entendre cette parole ainsi : Tu nous parles Seigneur, Tu nous parles personnellement, Tu t'adresses à notre cœur, à notre être unique, Tu veux nous combler. Sur cette Parole je jette avec joie le filet de ma foi en toi.Je crois que tu m'aimes et Ta Parole est ma nourriture.

Dieu aime qui donne avec joie, sans mesure. Nous savons que Dieu, le Dieu Vivant, le Dieu communion de personnes, Dieu dont le nom est Amour, nous aime le premier.
Et c'est sur cette Parole, sur cette assurance qu'Il nous aime le premier, et que c'est d'abord cela qu'il faut goûter, qu'il faut manger, dont il faut se nourrir, dont il faut se réjouir.

C'est cette Parole, cette connaissance de cet Amour premier qu'il ne faut jamais oublier, car souvent on télescope cette réalité, et tout de suite on se lance dans des œuvres, dans
des activités, que ça soit par rapport à tout ce qui touche notre unification personnelle, tout ce travail intérieur sur soi, qu'on l'appelle vie spirituelle ou autre, ou bien d'autres activités à
l'extérieur et nous dépensons ou plutôt nous vidons notre être qui n'a rien à donner, qui n'est rien, donc qui ne peut pas être don. Nous mettons souvent, c'est un fait, la charrue avant les
bœufs. Et ça ne marche pas. Il nous faut d'abord, qui que nous soyons, parce que nous sommes baptisés, parce que nous sommes illuminés, parce que nous sommes comblés d'Amour,
il nous faut avoir dans notre vie ce temps où nous goûtons,vraiment goûter cet Amour là, personnellement, jusqu'au fond de nos entrailles, jusque dans les profondeurs de notre être où
le Seigneur jette Son Filet d'Amour, de Tendresse, de Miséricorde.

Dieu aime, nous aime et aime donner, aime Se donner,

Aime donner Son Amour à chacun avec joie et sans mesure, abondamment.

Tant que nous n'avons pas goûté cela, notre vie est dispersée, et Saint Paul le dit très bien. Il nous dit, il nous assure que nous sommes enrichis sans arrêt, de toutes manières, et qu'il nous dit que qui sème abondamment moissonnera abondamment parce que nous savons que Dieu sème en notre cœur abondamment.
Et il nous dit encore qu'Il a ce pouvoir, c'est un pouvoir d'Amour, de nous combler de toutes sortes de Grâces, de toutes sortes de lumières, de toutes les Semences de Son Amour, en sorte qu'ayant toujours et en toutes choses ce qu'il nous faut,

Saint Paul dit qu'il nous reste du superflu pour toute bonne œuvre. Il répand Ses Bienfaits, Il donne aux pauvres. Sa Justice demeure à jamais.

Oui Seigneur nous jetons le filet de notre foi, de notre faim, sur cette Parole pour que nous connaissions en vérité que nous sommes comblés, que rien ne nous manque si ce n'est
connaissance et plénitude en nous, gratuité d'accomplir cet Amour en nous livrant aux autres, en donnant ce que nous avons d'unique aux autres. Et quand Saint Paul parle du fruit de
notre justice, c'est précisément parce que ça va découler naturellement, comme un arbre porte du fruit. C'est tout naturel. Si la semence est bonne, si nous sommes comblés de vie que nous recevons d'en Haut, tout naturellement nous porterons du fruit, nous ne pourrons pas faire autre chose, que cette semence devenant fruit soit le don même de notre vie.
Et quand Saint Paul parle de la justice, des fruits de notre justice, il nous est indispensable de nous débarrasser des conceptions que nous avons de la justice. Saint Paul parlait avec assurance parce que comme pharisien, donc comme zélateur vraiment de la Loi, zélé pour la Loi, il savait très bien que la Loi, la justice de la Loi ne pouvait pas combler un cœur.

La Loi est muette,

Quand le Seigneur a dit je suis venu accomplir la Loi, c'est que la Loi était une Parole. La Loi c'était le Christ lui-même et Il venait nous donner Sa Vie. Il venait révéler Son Père qui donne Son Esprit à Son Fils et Son Fils nous a donné Sa Vie pour que, à nous aussi, l'Esprit qui L'habite nous soit donné. La justice ce n'est pas que tout soit réglé, que toutes les dettes soient réglées, que tout soit juste. Ça, c'est une conception qui peut nous entraîner dans beaucoup de (mot manquant) intérieurs où nous travaillons pour avoir une récompense, pour éviter d'être punis.
Ça n'a rien à voir avec l'Amour de Dieu tel qu'Il s'est révélé dans Son Fils et que nous pouvons chanter parce que Son Esprit nous est donné. La justice, et Dieu est Juste et nous pouvons la chanter cette Justice de Dieu, la Justice c'est..., Dieu est juste parce qu'Il veut nous donner tout ce dont nous avons besoin pour que nous existions en vérité. Pour que nous soyons vraiment une personne unique, à Son Image et Ressemblance. Sa Justice est de nous combler car nous avons été prédestinés à être à Son Image et Ressemblance. Et pour que nous puissions être à Son Image et Ressemblance, c'est à dire à celle de Son Fils, il faut que nous soit donné Son Esprit et tout sera fait, l'œuvre de Justice du Seigneur sera accomplie, quand il nous donnera Sa Vie, Il nous donnera Son Esprit en expirant, en donnant Sa Vie Il nous donne Son Esprit. C'est cela la justice.

Et il faut savoir que chacun de nous parce que nous sommes uniques, absolument uniques, que nous avons une manière unique de chanter cet Amour qui nous habite, l'autre que nous et réciproquement attend ce qu'il y a d'unique en nous pour que lui soit comblé. Et notre justice à nous, les œuvres, les fruits de notre justice c'est que nous livrions justement ce qui nous est propre. Qu'on n'entre pas dans des systèmes, dans des cadres, dans des boites, pour que ça jaillisse d'une façon absolument nouvelle, personnelle, unique, et c'est ainsi que nous pouvons pratiquer la justice, que nous pouvons combler le cœur de l'autre qui attend que nous nous livrions ainsi. Et nous mêmes nous attendons pour que la plénitude de la Justice de Dieu en nous soit réalisée que l'autre aussi nous donne sa vie.

Nous ne pouvons pas vivre sans recevoir la vie de l'autre, en définitive bien sûr la Vie du Seigneur qui vit en l'autre, qui est (mot manquant) en plénitude en l'autre.

Aussi nous pouvons dire vraiment, gloire à Toi Seigneur, Toi qui donnes avec joie, sans mesure, aujourd'hui et en tout temps.
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

Aquilas**


Partage d'homélies Empty
MessageSujet: Re: Partage d'homélies   Partage d'homélies EmptyDim 2 Sep - 8:36

Citation :

Nous pouvons dire exaltation de la mort divine et vivifiante, car nous contemplons aujourd'hui Celui que nous avons transpercé, nous contemplons sur ce bois de la Croix la révélation du Mystère même qui se vit au sein de la Trinité de toute éternité.


C'est très choquant.
S'exalter de la mort de Jésus choquant.
Contempler qui est autre que regarder Jésus "transpercé" c'est très choquant.
Dire Mystère alors qu'il n'y a rien de mystérieux dans la mort de Jésus c'est choquant.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
OlivierV


Partage d'homélies Empty
MessageSujet: Re: Partage d'homélies   Partage d'homélies EmptyDim 2 Sep - 8:45

Dimanche de la deuxième semaine après la Croix

19ème Dimanche après la Pentecôte

Ev : Luc VI, 31-36

Gloire à toi Seigneur, qui nous à appris à dire de tout notre cœur « Notre Père qui es aux Cieux, que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel ». L’Évangile, la Bonne Nouvelle que nous venons d'entendre, toute parole de l’Évangile, exprime en paroles d'homme ce qui se vit indiciblement au sein de la Trinité des Personnes Divines, Père, Fils et Esprit Saint. Et nous sommes créés à l'image de Dieu. Nous sommes créés à l'image du Fils.

Que Ta Volonté soit faite, Père. Quelle est Ta Volonté ? Et bien c'est Ton Fils lui-même. Ton Travail, Ton Œuvre d'Amour, c'est d'engendrer le Verbe, d'engendrer dans l'Esprit Saint, c'est à dire Ton Souffle ; Tu donnes Ton Souffle, osons dire, Tu expires et le Fils est engendré ; et le Fils se livre à Son Père. Et c'est la pulsation merveilleuse de la vie en Dieu, dans l'Esprit Saint, dans l'Amour.

Nous sommes à l'image du Fils. Le Fils est unique et nous savons que par notre refus de cet Amour gratuit de Dieu pour nous de cette offre gratuite de Dieu pour nous, -nous n'avons rien fait pour être créé, pour être aimé-, par notre refus personnel, nous à l'image du Fils Unique, nous avons brisé
cette image de l'unique et nous sommes éparpillés. Nous sommes des morceaux. Et tout notre travail dans l'Esprit Saint, c'est à nouveau d'enfanter, de retrouver, de redonner le visage unique du Fils dont nous sommes les membres dispersés. C'est d'être un seul corps à nouveau.

Et c'est dans cette lumière, dans ce que nous portons ainsi au plus intime de notre être, sans lequel nous ne pouvons pas vivre ni connaître la paix, ni la joie, c'est dans cette connaissance là que nous pouvons entendre l’Évangile, cet Évangile d'aujourd'hui qui nous révèle le Mystère d'Amour.

L'Amour est gratuit ou Il n'est pas.

Mais parce que nous sommes dispersés, parce que nous sommes devenus non plus des personnes mais des individus, des « moi qui ceci... », « moi qui cela... », à moi ceci, à moi cela, nous avons bien sûr dans un premier temps et nous vivons encore de cet ancien temps, nous essayons de moraliser nos relations.

Dieu sait combien de manuels de politesse étriqués, compliqués, nous ont peut-être été enseignés pour sauver la face, pour pouvoir vivre ensemble sans s’entre-dévorer ; combien aussi de morales ont été établies pour trouver la paix individuelle, pour pouvoir survivre au sein de l'homme qui est
parfois un loup pour l'homme.

Dieu dans Son Amour, lui qui nous a créés, nous qui L'avons abandonné, Lui qui nous a cherchés là où nous étions, nous a recréés, et par Sa Parole nous recrée si nous L'entendons, si nous l'accueillons dans le sein virginal de notre écoute, maintenant. Oui, l'Amour est gratuit. Et la morale, notre seule morale c'est celle qui est à l'image des Mœurs Divines.

La Morale Divine. Les Mœurs de Dieu. Ce sont les seules, c'est à dire cette Morale d'Amour qui découle de la gratuité du Père qui donne la Vie à Son Fils Unique et qui en Lui dans l'Esprit
Saint nous appelle à cette vie, à être non plus des individus morcelés mais des personnes, des personnes en communion qui ne pouvons pas vivre si nous ne sommes pas en communion avec tous, avec chacun. La gratuité, la grâce. Nous ne sommes pas habitués à cette source évangélique, à cette source d'en Haut, qui source d'en Haut, du Père.

« Dis merci à la dame, je t'en prie, dis merci à la dame » ; dès qu'il y a quelque chose il faut tout de suite dire un merci, mais qui n'est pas un merci gratuit mais un merci forcé.« Donne moi du pain, je te donnerai 10 francs ». c'est le donnant donnant.

Par cette Parole d'aujourd'hui nous apprenons que nous sommes faits à l'image de Celui qui donne gratuitement la vie, sans rien attendre en retour. Laissons descendre cette Parole. Nous ne sommes pas habitués consciemment ou plus encore inconsciemment lorsque nous faisons quelque chose pour quelqu'un, d'une manière ou d'une autre nous attendons qu'il nous manifeste quelque reconnaissance.

Or, l'Amour est gratuit. La Vie est gratuitement donnée, gratuitement reçue, sera gratuitement donnée. Et le Seigneur nous dit pour bien nous montrer comment Lui a vécu en Son Fils Unique cet Amour. Il nous dit « vous, aimez vos ennemis, aimez vos ennemies sans rien attendre en retour. Aimez ceux qui vous persécutent, aimez ceux qui vous calomnient, sans rien attendre en retour et votre récompense sera grande ».

La aussi ne nous trompons pas : dans le langage de l’Évangile nous n'allons pas attendre une récompense sinon ce serait ruiner cette gratuité. Il ne s'agit pas d'une récompense supérieure. Notre récompense et à chaque fois que dans l’Évangile il est parlé de récompense, comprenons bien que il
s'agit à ce moment là de cette chose inouïe de ressembler -non pas de recevoir quelque chose- mais de ressembler à quelqu'un, de ressembler à Dieu Lui-même. Nous sommes à Son Image ; il nous est demandé gratuitement de devenir ressemblant à cette Image. Il nous est offert lorsque gratuitement nous à l'image de Dieu nous aimons nos ennemis, il nous est offert de vivre vraiment selon Son Esprit, d'avoir dans notre cœur les sentiments même qui sont dans le Cœur du Père. « Vous serez
les fils du Très Haut », voilà la récompense. Et Lui, il est Bon pour les ingrats et les méchants. Car cette gratuité s'unit à la patience de l'amour, cette patience géologique, et encore nous sommes tout à fait en dehors de la Réalité de la Patience de Dieu, cette gratuité s'unit à cette Patience Divine.

Elle porte le nom alors de miséricorde. Soyez miséricordieux comme l'est aussi votre Père des Cieux. Et la miséricorde, son icône, sa réalité c'est le Mystère de la Croix.

Dieu nous attend les bras ouverts. Tout le temps. Sans arrêt. Les bras ouverts. Et nous Le regardons, et Il nous dit : « Je t'aime gratuitement. Je ne t'aime pas gratuitement jusque là, jusque sur ce Trône de la Croix pour t'obliger par quelque sentiment à venir à moi. Non, Je veux que tu saches que là Je
t'aime gratuitement. C'est du gratuit jusqu'au bout, Je te l'ai montré en figure humaine, remplie de l'Esprit, sur ce Trône de la Croix. »

Et si nous allons à Lui, si nous croyons qu'Il nous aime gratuitement, sans rien attendre en retour que de susciter en nous ce même gratuit, alors quand nous sommes près de Lui, Il nous prend dans Ses Bras de Ressuscité. Et Il nous invite à Le suivre, là, sur ce Trône, pour que nous aussi, pour nos ennemis, pour ceux qui nous haïssent, qui nous veulent du mal, pour les ingrats, pour les méchants, nous soyons aussi miséricordieux, patients, que nous aimions gratuitement sans rien attendre en
retour pour que dans cette merveille absolument incommensurable, incompréhensible de la Croix, s'opère ce Mystère qu'un cœur jusque là dur et refusant l'Amour, devienne un cœur de chair et à son tour il connaisse cette folie de l'Amour Gratuit, Miséricordieux. A Toi Père, Fils et Esprit Saint appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire de la gratuité de Ta Miséricorde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Partage d'homélies Empty
MessageSujet: Re: Partage d'homélies   Partage d'homélies Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Partage d'homélies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes, homélies
» Lectures + Homélies du 18 Août 2011
» Lectures + Homélie du Lundi 22 Août 2011 (Textes + Vidéos)
» Homélie du Pape Jean-Paul II, Béatification de Mère Teresa
» Lecture du jour + Homélie du 28 Juin 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: