Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis

Aller en bas 
AuteurMessage
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 14 Sep - 9:01

Jésus PSL n'était pas celui qui avait comparu devant le tribunal


tous les textes de l'évangile sauf Marc 14/62 rapportent que la réponse de l'accusé devant Caiphe et Pilate : " c'est vous qui le dites" ou " c'est toi qui le dis"

La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu "
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 14 Sep - 12:47

La TOB reconnait que l'accusé n'a pas reconnu les faits




La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu"


ça explique que l'accusé n'était pas Jésus
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 14 Sep - 14:08

Le témoignage de Luc est donc le véritable témoignage de la bonne nouvelle ?

Il faudrait donc oublier le témoignage de Marc et Mathieu et se concentrer exclusivement sur Luc ?





.
Revenir en haut Aller en bas
titibxl
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 14 Sep - 18:58

Poisson vivant a écrit:
Le témoignage de Luc est donc le véritable témoignage de la bonne nouvelle ?

Il faudrait donc oublier le témoignage de Marc et Mathieu et se concentrer exclusivement sur Luc ?





.

cherche pas ,déja il ne comprend pas le français donc encore moins les façons de parler hébraïque,Jésus ne nie pas ,il confirme,systeme de penser hébraïque.

et oui Luc est bien et véridique.....tant qu'il va dans son sens......

pourtant Luc est un très méchant éléve du très très méchant Paul tu sais Boncroyant ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 14 Sep - 19:10

Poisson vivant a écrit:
Le témoignage de Luc est donc le véritable témoignage de la bonne nouvelle ?

D'où tu as sorti cela ? cher Poisson vivant. on a traduit les livres des Apotres en introduisant la pensée de Paul

titibxl a écrit:


cherche pas ,déja il ne comprend pas le français donc encore moins les façons de parler hébraïque,Jésus ne nie pas ,il confirme,systeme de penser hébraïque.


Cher Titibxl moi je ne connais pas le français et fais moi comprendre ce que disent 139 savant de La Bible

La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu"

Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 14 Sep - 20:26

Modéré par OV. Hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Sam 15 Sep - 11:45

Titibxl tu n'a pas répondu
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Sam 15 Sep - 21:08

Une petite étude faite sur la TOB


7/8 textes de l'évangile l'accusé nie les faits : c'est vous qui le dites


ce sont des textes originaux sur lesquels le paulinisme a essayé d’asseoir sa thèse selon laquelle l'accusé était Jésus. mais le pâulinisme a échoué


les 7/8 textes ou l'accusé n'a pas reconnu etre le Messie Jésus sont
:1-Mathieu 26/64:"(((( Tu le dis"))))

2-Mathieu 27/11: " es tu le roi des juifs ? l'accusé répondit :"(((( C'est toi qui le dis")))).

3-Marc 15/2
:" Es-tu le roi des juifs? .l'accusé répondit Sad(( c'est toi qui le dit))))).. La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu".

4-Luc 22/70:"(((( vous dites que je le suis"))) la TOB écrit p 2526 note d :' on pourrait traduire c'est vous qui le dites et cela signifierait que Jésus refuse ce titre".

5-Luc 23/4 " Es--tu le roi des juifs ? l'accusé répondit (((( c'est toi qui le dit)))).

6-Jean comme son habitude omet la réponse de l'accusé devant Caiphe

. 7- Jean 18/33:" Es-tu le roi des juifs ? l'accusé répondit : ((((dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi")))).



Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Sam 15 Sep - 21:25

Bon croyant a écrit:
Une petite étude faite sur la TOB


7/8 textes de l'évangile l'accusé nie les faits : c'est vous qui le dites


ce sont des textes originaux sur lesquels le paulinisme a essayé d’asseoir sa thèse selon laquelle l'accusé était Jésus. mais le pâulinisme a échoué


les 7/8 textes ou l'accusé n'a pas reconnu etre le Messie Jésus sont
:1-Mathieu 26/64:"(((( Tu le dis"))))

2-Mathieu 27/11: " es tu le roi des juifs ? l'accusé répondit :"(((( C'est toi qui le dis")))).

3-Marc 15/2
:" Es-tu le roi des juifs? .l'accusé répondit Sad(( c'est toi qui le dit))))).. La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu".

4-Luc 22/70:"(((( vous dites que je le suis"))) la TOB écrit p 2526 note d :' on pourrait traduire c'est vous qui le dites et cela signifierait que Jésus refuse ce titre".

5-Luc 23/4 " Es--tu le roi des juifs ? l'accusé répondit (((( c'est toi qui le dit)))).

6-Jean comme son habitude omet la réponse de l'accusé devant Caiphe

. 7- Jean 18/33:" Es-tu le roi des juifs ? l'accusé répondit : ((((dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi")))).


Bon Croyant on dirait que tu n'as plus rien de neuf à nous dire.
Cette histoire tu nous l'as dite cent fois et nous t'avons toujours répondu que tu inventais l'interprétation. On ne peut passer sa vie à raconter la même chose à la fin?

_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 0:16

Jésus n'est pas l'orgueil mais l'humilité , il ne ce réjouissait aucunement de ce titre . Pour Jésus le mot maître , seigneur ou roi n'a pas la même signification que la façon de penser de pilate . Jésus ne peut pas dire qu'il est un roi a la manière de pilate alors laisse pilate dans le doute . Jésus a déjà expliqué la description du vrai Roi :

"Le disciple n'est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître." Luc 6,40

Voici ce que Jésus dit en jean :

"dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi"

C'est à cause de cette phrase que je pense ainsi , la pensée religieuse des juifs ou la façon de penser d'un roi de ce monde ?!?

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 11:59

Julie a écrit:
Jésus n'est pas l'orgueil mais l'humilité , il ne ce réjouissait aucunement de ce titre . Pour Jésus le mot maître , seigneur ou roi n'a pas la même signification que la façon de penser de pilate . Jésus ne peut pas dire qu'il est un roi a la manière de pilate alors laisse pilate dans le doute . Jésus a déjà expliqué la description du vrai Roi :

"Le disciple n'est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître." Luc 6,40

Voici ce que Jésus dit en jean :

"dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi"

C'est à cause de cette phrase que je pense ainsi , la pensée religieuse des juifs ou la façon de penser d'un roi de ce monde ?!?


ce n'est pas une question d'humilité



Au Canada comme en Allemagne et en Algérie quand on répond : "C'est toi qui le dis". c'e'st à dire je ne suis pas celui que vous croyiez.


On était devant une personne autre que Jésus. voici ce qu'enseigne le Coran


Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 12:58

Bon croyant a écrit:



Au Canada comme en Allemagne et en Algérie quand on répond : "C'est toi qui le dis". c'e'st à dire je ne suis pas celui que vous croyiez.




Pas forcément Bon croyant. Dire "c'est toi qui le dis" ne signifie absolument pas "je ne suis pas celui que tu dis". Cela peut très bien renvoyer l'autre vers une réflexion sur ce qu'il dit...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 13:09

OlivierV a écrit:
Bon croyant a écrit:



Au Canada comme en Allemagne et en Algérie quand on répond : "C'est toi qui le dis". c'e'st à dire je ne suis pas celui que vous croyiez.




Pas forcément Bon croyant. Dire "c'est toi qui le dis" ne signifie absolument pas "je ne suis pas celui que tu dis". Cela peut très bien renvoyer l'autre vers une réflexion sur ce qu'il dit...

Tout à fait car cela confirme si on est sérieux et cela peut rejeter une affirmation si on est ironique. Le Christ était-il ironique?



_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 13:57

Bon croyant a écrit:
Julie a écrit:
Jésus n'est pas l'orgueil mais l'humilité , il ne ce réjouissait aucunement de ce titre . Pour Jésus le mot maître , seigneur ou roi n'a pas la même signification que la façon de penser de pilate . Jésus ne peut pas dire qu'il est un roi a la manière de pilate alors laisse pilate dans le doute . Jésus a déjà expliqué la description du vrai Roi :

"Le disciple n'est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître." Luc 6,40

Voici ce que Jésus dit en jean :

"dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi"

C'est à cause de cette phrase que je pense ainsi , la pensée religieuse des juifs ou la façon de penser d'un roi de ce monde ?!?


ce n'est pas une question d'humilité



Au Canada comme en Allemagne et en Algérie quand on répond : "C'est toi qui le dis". c'e'st à dire je ne suis pas celui que vous croyiez.


On était devant une personne autre que Jésus. voici ce qu'enseigne le Coran



Au canada ! Non pas du tout ces mots peuvent être interprétés différemment.

Jésus dit clairement à pilate : "dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi"

Jésus veut ce rassurer auprès de lui car , si cela viens de lui même à quoi bon Répondre : pilate n'interprète pas le mot roi comme lui .  Pilate ne lui répond pas voila le problème, Jésus ne peut poursuivre une conversation clair avec lui .

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 17:35

Bon croyant a écrit:
Julie a écrit:
Jésus n'est pas l'orgueil mais l'humilité , il ne ce réjouissait aucunement de ce titre . Pour Jésus le mot maître , seigneur ou roi n'a pas la même signification que la façon de penser de pilate . Jésus ne peut pas dire qu'il est un roi a la manière de pilate alors laisse pilate dans le doute . Jésus a déjà expliqué la description du vrai Roi :

"Le disciple n'est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître." Luc 6,40

Voici ce que Jésus dit en jean :

"dis-tu cela de toi même ou d'autres te l'ont dit de moi"

C'est à cause de cette phrase que je pense ainsi , la pensée religieuse des juifs ou la façon de penser d'un roi de ce monde ?!?


ce n'est pas une question d'humilité



Au Canada comme en Allemagne et en Algérie quand on répond : "C'est toi qui le dis". c'e'st à dire je ne suis pas celui que vous croyiez.




On était devant une personne autre que Jésus. voici ce qu'enseigne le Coran



Donc si je te dis que tu es un bon musulman, comme c'est " moi qui le dit ", tu as 2 options en me répondant : " c'est toi qui le dit ".

Soit, en me répondant cela, cela veut dire que si je le dit alors inutile de chercher des arguments, je suis donc convaincu et il est inutile de me convaincre.

Soit, selon toi, si je dit ceci alors c'est que je m'adresse à un autre que toi. Je ne vois pas pourquoi.

Il n'y a aucun rapport. Limite, tu peux, en me répondant ainsi, vouloir transmettre que tu ne te sens pas aussi bon musulman que je le pense. C'est la seule alternative logique, et non pas cette idée que je parle à un autre que toi.

Certaines choses peuvent vouloir dirent plusieurs choses, on peut effectivement considérer que chacun choisira la position qui lui convient, celle qui confirme ses convictions.

Or, quand il s'agit de témoignage, il faut savoir étudier l'ensemble des points de vue. Ce que tu ne fais pas.

Ainsi, tous les évangiles témoignent de la condamnation de Jésus, y compris les apocryphes. Mais pas que, puisque nous avons aussi des témoignages juifs, opposés pourtant à l'idée du christianisme, qui en parlent aussi. Ainsi que d'autres textes, neutres, publicains ou romains qui parlent d'un rabbin nommé Jésus condamné sous Pilate.

En contre argument, qu'as tu pour s'opposer à ces témoignages ?

Pas grand chose, une seule phrase, et encore que l'on peut très bien entendre en confirmant que si d'apparence Jésus a été " vaincu " par l'injustice des hommes, en réalité, ce n'est que faux semblant. Par contre pour confirmer l'idée d'un substitut, d'un autre qui aurait pris sa place, selon des textes qui l'affirment dans ces mots, tout en précisant de qui il s'agissait, tu n'as strictement rien. Le vide total.

la différence étant, est que le rétablissement de la justice divine, corrigeant donc l'injustice des hommes passe par la résurrection.

Donc sur ce point par contre, seule la conviction chrétienne va dans ce sens. Puisque seuls les textes chrétiens en parlent. Donc c'est selon le christianisme.

Ensuite, dans l'ensemble, si nous voulons nous montrer objectifs, donc sans engager nos convictions, ces histoires sont elles des mythes ou une réalité ?

Je ne parle pas de crucifixion, c'est une chose connue de la législation romaine, une sentence appliquée à ses opposants, je parle bien de la résurrection.


Pour ceci, je pense que nous pouvons aussi, mettre en avant, une chose souvent oubliée, et pourtant dont l'importance est soulignée dans ta religion, c'est que les véhicules transmettant les messages sont bien moins importants que les messages en eux même.

De ce fait, plutôt que de penser qui de Jésus ou de Mohamed, on peut aussi simplement se pencher sur le message en lui même et donc les valeurs qu'il véhicule pour l'esprit.

Ainsi, à travers l'idée de la crucifixion puis de la résurrection et de l'élévation, ce que l'on peut aussi chercher, en y croyant ou pas, c'est le message contenu.

Le fais tu seulement ?

As tu cherché le sens de ce message, que l'on peut entendre, sans forcement croire en la véracité des événements ?

Selon toi, que contient il ? quel est son contenu et en quoi c'est utile d'y croire ou pas ?


MOI ! j'y crois. Par le simple fait que les souffrances de ce monde sont des réalités, et que de plutôt céder à l'idée du chacun pour soi et les autres se débrouillent, je vois dans le don total de Jésus sur la croix, les biens faits du don de soi, même quand il s'agit que de faire des concessions pour la paix entre tous.

Car, quand tu cherches à répondre aux souhaits d'un autre, de te mettre à son service en acceptant de répondre à ses espérances, il te faut parfois, faire le sacrifice de tes propres souhaits. Ton épouse veut se reposer à la mer, toi tu préférerais aller à la montagne, mais par amour, tu décides de mettre ton propre désir de côté et vous aller ensemble à la mer.

C'est ainsi, il faut savoir faire des sacrifices.

Or, dans ce monde, on te dit plutôt d'être plus performant que l'autre, d'être supérieur à lui, plus fort, pour profiter au mieux de la vie. Donc tout le contraire de l'exemple de Jésus.

C'est donc en quoi le message de Jésus nous sauve, puisque lui a tout donné, sa vie comprise, pour assurer la paix parmi son peuple, en évitant les conflits fraternels, mais aussi ce qu'auraient pu produire la correction romaines si, pour corriger ce prétendu roi, elle avait envoyé ses légions.

En effet, Jésus aurait pu armé ses compagnons, et accepter l'idée d'une guerre civile et la répression romaine en créant ainsi de très nombreuses victimes de la guerre autant du côté de ses partisans que de ses détracteurs que des romains.

Or, il n'a pas fait ce choix et Dieu l'a récompensé ( ce qui tu sembles oublier ).


Ainsi, cher BC, ceci étant le contenu du message en lui même, es tu réellement opposé à ça ?

Penses tu que l'exemple donné par Jésus est sans fondamentalisme ?


Pourquoi ensuite, l'accepter, mais en disant que Dieu ne laisse pas faire les injustices en corrigeant ce qui se passe ici bas ? car notre espérance n'est pas dans ce monde mais pour l'autre.

Donc pourquoi veux tu enlever ce message d'espoir pour tous ceux qui souffrent injustement ?

Ceux qui ont foi en Dieu, et qui tombent sous les bombes, auraient ils ce qu'ils méritent ou, comme nous le disons dans le christianisme, ont ils surtout l'espoir dans l'autre vie ?
Revenir en haut Aller en bas
titibxl
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 21:12

Bon croyant a écrit:
Poisson vivant a écrit:
Le témoignage de Luc est donc le véritable témoignage de la bonne nouvelle ?

D'où tu as sorti cela ? cher Poisson vivant. on a traduit les livres des Apotres en introduisant la pensée de Paul

titibxl a écrit:


cherche pas ,déja il ne comprend pas le français donc encore moins les façons de parler hébraïque,Jésus ne nie pas ,il confirme,systeme de penser hébraïque.


Cher Titibxl moi je ne connais pas le français et fais moi comprendre ce que disent 139 savant de La Bible

La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu"


je ne lis pas la TOB,j'en avais une,jamais vu de commentaires dessus.

s'il émet une certaine réserve soit disant,pourquoi est il condamné alors?

Luc est l'eleve de Paul tu sais,tu es au courant de ca? donc l'école Paulinienne est la bonne? super ca!


voila ce que dis la Bible annotée sur Luc 23/4

23.3 Et Pilate l'interrogea, disant : Tu es le Roi des Juifs ? Et répondant il lui dit : Tu le dis.
Tu le dis, hébraïsme qui signifie : Oui, je le suis.

Cette franche confession de sa royauté, faite par Jésus devant Pilate sans aucune explication, se trouve dans les trois premiers évangiles. Mais, d'après Jean, (Jean 18.33-37) le Sauveur eut avec le gouverneur un entretien sur la nature de cette royauté. Sans ce récit de Jean, on ne comprendrait pas comment Pilate conclut ici (verset 4) à l'innocence de Jésus.



Revenir en haut Aller en bas
titibxl
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 21:20

apres il faut réfléchir,si tu n'es pas Jésus,et que tu es la ,accusé et que tu risque la crucifixtion,tu ne commencep as à faire le malin à coup de "c'est toi qui le dis" nan tu hurles ton innocence, tu hurles que c'est une erreur.

réfléchis un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 23:37

titibxl a écrit:
Bon croyant a écrit:


D'où tu as sorti cela ? cher Poisson vivant. on a traduit les livres des Apotres en introduisant la pensée de Paul



Cher Titibxl moi je ne connais pas le français et fais moi comprendre ce que disent 139 savant de La Bible

La TOB écrit page 2432 note w:" la réponse de l'accusé exprime une réserve certaine . Pilate ne réagit d'ailleurs pas comme devant un aveu"


je ne lis pas la TOB,j'en avais une,jamais vu de commentaires dessus.

s'il émet une certaine réserve soit disant,pourquoi est il condamné alors?

Luc est l'eleve de Paul tu sais,tu es au courant de ca? donc l'école Paulinienne est la bonne? super ca!


voila ce que dis la Bible annotée sur Luc 23/4

23.3 Et Pilate l'interrogea, disant : Tu es le Roi des Juifs ? Et répondant il lui dit : Tu le dis.
  Tu le dis, hébraïsme qui signifie : Oui, je le suis.

Cette franche confession de sa royauté, faite par Jésus devant Pilate sans aucune explication, se trouve dans les trois premiers évangiles. Mais, d'après Jean, (Jean 18.33-37) le Sauveur eut avec le gouverneur un entretien sur la nature de cette royauté. Sans ce récit de Jean, on ne comprendrait pas comment Pilate conclut ici (verset 4) à l'innocence de Jésus.




Logiquement oui l'entretien avec pilate selon Jean eu lieu avant les autres évangélistes car Jésus laissait planer le doute car il ne savait pas le raisonnement de pilate sur le mot roi ensuite il lui expliqua qu'il est roi mais pas de ce monde , ensuite pilate déclara Jésus innocent . C'est la chronologie des événements.

"Mon royaume n'est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas.
Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.
"Jean 18, 36-37

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Dim 16 Sep - 23:49

Julie a écrit:
titibxl a écrit:


je ne lis pas la TOB,j'en avais une,jamais vu de commentaires dessus.

s'il émet une certaine réserve soit disant,pourquoi est il condamné alors?

Luc est l'eleve de Paul tu sais,tu es au courant de ca? donc l'école Paulinienne est la bonne? super ca!


voila ce que dis la Bible annotée sur Luc 23/4

23.3 Et Pilate l'interrogea, disant : Tu es le Roi des Juifs ? Et répondant il lui dit : Tu le dis.
  Tu le dis, hébraïsme qui signifie : Oui, je le suis.

Cette franche confession de sa royauté, faite par Jésus devant Pilate sans aucune explication, se trouve dans les trois premiers évangiles. Mais, d'après Jean, (Jean 18.33-37) le Sauveur eut avec le gouverneur un entretien sur la nature de cette royauté. Sans ce récit de Jean, on ne comprendrait pas comment Pilate conclut ici (verset 4) à l'innocence de Jésus.




Logiquement oui l'entretien avec pilate selon Jean eu lieu avant les autres évangélistes car Jésus laissait planer le doute car il ne savait pas le raisonnement de pilate sur le mot roi ensuite il lui expliqua qu'il est roi mais pas de ce monde , ensuite pilate déclara Jésus innocent . C'est la chronologie des événements.

"Mon royaume n'est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas.
Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.
"Jean 18, 36-37
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 17 Sep - 0:17

marcel1990 a écrit:
Julie a écrit:


Logiquement oui l'entretien avec pilate selon Jean eu lieu avant les autres évangélistes car Jésus laissait planer le doute car il ne savait pas le raisonnement de pilate sur le mot roi ensuite il lui expliqua qu'il est roi mais pas de ce monde , ensuite pilate déclara Jésus innocent . C'est la chronologie des événements.

"Mon royaume n'est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas.
Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.
"Jean 18, 36-37

cheers

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 17 Sep - 9:12

titibxl a écrit:
apres il faut réfléchir,si tu n'es pas Jésus,et que tu es la ,accusé et que tu risque la crucifixtion,tu ne commencep as à faire le malin à coup de "c'est toi qui le dis" nan tu hurles ton innocence, tu hurles que c'est une erreur.

réfléchis un peu.


Dans les apocryphes il a hurlé son innocence. mais l'église de Paul n'a retenu que ce qu'il l'arrange

OlivierV a écrit:
Bon croyant a écrit:



Au Canada comme en Allemagne et en Algérie quand on répond : "C'est toi qui le dis". c'e'st à dire je ne suis pas celui que vous croyiez.




Pas forcément Bon croyant. Dire "c'est toi qui le dis" ne signifie absolument pas "je ne suis pas celui que tu dis". Cela peut très bien renvoyer l'autre vers une réflexion sur ce qu'il dit...

non dans toutes les langues du monde ,qu'on on bute sur des positions opiniâtres on répond toujours :" C'est toi qui le dit".

Caillouble toujours m'a accusé de Hitler , de minable , de me.nteur de celui qui sème la haine et prépare les guerres de demain je lui toujours répondu :" c'Est toi qui le dis"

cailloubleu* a écrit:


Tout à fait car cela confirme si on est sérieux et cela peut rejeter une affirmation si on est ironique. Le Christ était-il ironique?


Dans une question de mort ou de vie on ne saurait pas etre ironique. c'est la crucifixion qui l'attend




Tonton a écrit:

Donc si je te dis que tu es un bon musulman, comme c'est " moi qui le dit ", tu as 2 options en me répondant : " c'est toi qui le dit ".

Dans toutes les lois du monde. si une victime s'adresse à une personne en l'accusant : " tu es criminel" , alors que la personne accusé répond:" c'est toi qui le dit". ça n'est pas une reconnaissance mais un refus. c'est à dire c'est toi qui crois que je suis criminel.


Tonton a écrit:
Ainsi, tous les évangiles témoignent de la condamnation de Jésus,
les quatre évangiles que vous avez transmettent la pensée de Paul. beaucoup d'églises anciennes ne reconnaissaient point la crucifixion de Jésus .fais une petite recherche et tu sauras la vérité.

Tonton a écrit:
puisque nous avons aussi des témoignages juifs, opposés pourtant à l'idée du christianisme, qui en parlent aussi. Ainsi que d'autres textes, neutres, publicains ou romains qui parlent d'un rabbin nommé Jésus condamné sous Pilate.

meme moi en tant que musulman si j'étais présent à la scène je dirai j'ai vu Jésus de Nazareth qui a été cloué à la croix. mais ce n'est pas à moi de demander un témoignage mais il faut le demander à ceux qui avaient passé la dernière nuit avec lui , les saints Apotres. Car Dieu a intervenu et fait que Judas ait la ressemblance de Jésus pour le chatier et pour égarer les mécréants.

titibxl a écrit:
je ne lis pas la TOB,j'en avais une,jamais vu de commentaires dessus.

s'il émet une certaine réserve soit disant,pourquoi est il condamné alors?

non tu t'aveugles devant des preuves concluantes.



titibxl a écrit:
23.3 Et Pilate l'interrogea, disant : Tu es le Roi des Juifs ? Et répondant il lui dit : Tu le dis.
  Tu le dis, hébraïsme qui signifie : Oui, je le suis.

tu te moques de qui ? la Bible sait être précise . pourquoi en Marc 14/62 la réponse est :" Oui , je le suis". tu te me.ns et tu suis ton men.songe

titibxl a écrit:
Pourquoi ils l'ont condamner à mort

parce que Dieu les a égarés et châtié Judas Iscariote

Julie a écrit:
Logiquement oui l'entretien avec pilate selon Jean eu lieu avant les autres évangélistes car Jésus laissait planer le doute car il ne savait pas le raisonnement de pilate sur le mot roi ensuite


Pilate ne connaissait pas la signification du mot roi c'est incroyable.







Julie a écrit:
il lui expliqua qu'il est roi mais pas de ce monde , ensuite pilate déclara Jésus innocent . C'est la chronologie des événements.


Jean le rédacteur du 4 livre , étant fidèle à la pensée de Paul, et faisant écho aux discussions entre les judéo-chrétiens , qui ne croyaient pas que Jésus était le Messie , parcequ'il n'avait eu aucune ambition politique , donna un autre sens au mot Messie ou roi en disant mon royaume n'est pas de ce monde. or le royaume du messie est terrestre. Jésus lui meme attandait le royaume du messie : Que ton règne vienne sur terre comme il est aux cieux

Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 17 Sep - 11:13

Bon croyant a écrit:


non dans toutes les langues du monde ,qu'on on bute sur des positions opiniâtres on répond toujours :" C'est toi qui le dit".

Cailloubleu toujours m'a accusé de Hitler , de minable , de me.nteur de celui qui sème la haine et prépare les guerres de demain je lui toujours répondu :" c'Est toi qui le dis"



Et pourtant, je pense aussi qu'en quelque sorte tu es un semeur de haine, que tu es en mesure de préparer des guerres de demain à force de vouloir affirmer tout ce que tu affirmes, sans jamais tenir compte de ce qu'on te répond. Donc, quand tu dis "c'est toi qui le dis", cela peut être vrai au final.

Quand bien même l'expression "c'est toi qui le dis" peut être utilisée dans le sens que tu dis, il n'empêche que cela peut aussi être utilisé dans d'autres sens. Si tu ne le sais pas, je n'y peux rien.

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 17 Sep - 14:30

Julie a écrit:
Logiquement oui l'entretien avec pilate selon Jean eu lieu avant les autres évangélistes car Jésus laissait planer le doute car il ne savait pas le raisonnement de pilate sur le mot roi ensuite


Pilate ne connaissait pas la signification du mot roi c'est incroyable.







Julie a écrit:
il lui expliqua qu'il est roi mais pas de ce monde , ensuite pilate déclara Jésus innocent . C'est la chronologie des événements.


Jean le rédacteur du 4 livre , étant fidèle à la pensée de Paul, et faisant écho aux discussions entre les judéo-chrétiens , qui ne croyaient pas que Jésus était le Messie , parcequ'il n'avait eu aucune ambition politique , donna un autre sens au mot Messie ou roi en disant mon royaume n'est pas de ce monde. or le royaume du messie est terrestre. Jésus lui meme attandait le royaume du messie : Que ton règne vienne sur terre comme il est aux cieux

[/quote]








Cher bon croyant relis moi concernant le mot roi .

Parce que tu n'a pas tout lu les textes de Paul , Jésus dit que son royaume n'est pas de ce monde mais rien n'indique  que nous ne sommes pas en communion avec le ciel .

Paul explique que Jésus fait de nous un royaume de sacrificateurs , Paul dit encore que le royaume de dieu est la joie par le saint esprit et que nous devons servir Jésus de cette manière . Je pense que cela commence ici et maintenant comme le dit Jésus , : le royaume des cieux est au milieu de vous .

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 17 Sep - 23:21

OlivierV a écrit:


Et pourtant, je pense aussi qu'en quelque sorte tu es un semeur de haine, que tu es en mesure de préparer des guerres de demain à force de vouloir affirmer tout ce que tu affirmes,

pas de concessions dans la religion. ça c'est une

j'aime tous les etres humains surtout nos prochains chrétiens et juifs ça c'est une autre

OlivierV a écrit:
sans jamais tenir compte de ce qu'on te répond.

j'ai toujours tenu compte de mes interlocuteurs . s'ils ne m'ont pas banni peut etre j'en serais à 20000 post. j'ai toujours discuté meme les petits détails.

OlivierV a écrit:
Quand bien même l'expression "c'est toi qui le dis" peut être utilisée dans le sens que tu dis, il n'empêche que cela peut aussi être utilisé dans d'autres sens. Si tu ne le sais pas, je n'y peux rien.

ici tu inventes , tu veux plaire aux chrétiens. le contexte dit dit bien que l'accusé était désespéré jusqu'à devenir muet . Cette religion que je critique c'est une pure pensée de Paul de Tarse

OlivierV a écrit:


Donc, quand tu dis "c'est toi qui le dis", cela peut être vrai au final.
en tous les cas c'est mon point de vue personnel .je suis croyant

Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Ven 28 Sep - 20:36

L'accusé ne répondit rien à tel enseigne que Pilate en fut étonné




12. Mais il ne répondit rien aux accusations des principaux sacrificateurs et des anciens.
13. Alors Pilate lui dit: N'entends-tu pas de combien de choses ils t'accusent?
14. Et Jésus ne lui donna de réponse sur aucune parole, ce qui étonna beaucoup le gouverneur.


cette attitude ne cadre pas avec quelqu'un qui est censé venir mourir sur la Croix.


Pilate lui meme en fut excessivement étonné. c'est un texte original qui a échappé au paulinisme.


Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Sam 29 Sep - 16:37

On voit bien BC que tu réfléchis à la manière des hommes et des rois.

De ce fait, tu oublies la mission.

Car tu as beau vouloir récrire les évangiles et changer point par point certaines choses qui s'y trouvent pour réinventer la théologie, il est un fait que les écritures sont là et que ce n'est pas toi qui va les réinventer pour nous faire croire ensuite que c'est finalement toi, le prophète des hommes.

Donc dans les textes, Jésus accepte son sort, il ne se défend pas. C'est d'ailleurs un des éléments prophétiques qui permet d'identifier celui qui sera le Christ.

Un spécialiste comme toi, devrais l'avoir lu.

Mais toi tu réfléchis à la place de Jésus, ce qui montre que ton égo t'égare dans ta façon de lire les textes. On a bien compris que finalement tu te crois celui qui va sauver l'humanité.

Jésus avait une mission, et quoi que dise Pilate ou BC, il a été au bout.

D'ailleurs je t'ai expliqué le message contenu, mais bon, comme ça va pas le sens de ton égo roi des hommes, je pense que tu ne peux pas comprendre.

Tu préfères présenter Jésus comme un homme peu courageux en disant qu'il se défendait des rois, comme si Jésus avait peur plus des hommes que de Dieu.

Selon les textes, Jésus connaissait l'issus de son sort, mais il y en a 2.

il y a d'abord celui parmi les hommes, sa vie sur terre. Nul besoin d'être prophète et très savant pour savoir qu'en critiquant ceux qui dirigeaient sa société, il allait s'attirer des ennuis.

Si ceci tu ne l'as pas remarqué c'est que tu vis au fond d'une grotte. Car ça, tout le monde le sait, croyant comme non croyant.

C'est la seconde issue qui est la plus hypothétique et qui n'engage que la foi des croyants : l'idée qu'il y a une autre vie après celle ci.

Or Jésus était croyant, dirais tu le contraire ?

Donc, dans son discours de départ comme dans son enseignement global, Jésus privilégie la vie après celle ci. Il le dit à ses disciples qui sont tristes de son sort en leur rappelant que l'issue définitive, c'est son retour auprès de Dieu. Donc qu'ils devraient se réjouir, même si il va passer un moment difficile.

Ce qui est au centre de la réflexion de tout croyant. On se demande donc sur quoi tu appuis ta foi et quelle version tu peux avoir des évangiles si tu n'as pas compris ça.

Mon avis est que peu importe la version, de toute façon, toi tu ne parles que la vie sur terre, comme si elle était au centre de tes préoccupations.


Pas Jésus, c'est ce qui fait la différence entre toi et lui, et le pourquoi tu ne comprends rien parce que tu résonnes uniquement en fonction de la vie sur terre, à la manière des rois et des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Sam 29 Sep - 16:42

Bon croyant a écrit:
L'accusé ne répondit rien à tel enseigne que Pilate en fut étonné




12. Mais il ne répondit rien aux accusations des principaux sacrificateurs et des anciens.
13. Alors Pilate lui dit: N'entends-tu pas de combien de choses ils t'accusent?
14. Et Jésus ne lui donna de réponse sur aucune parole, ce qui étonna beaucoup le gouverneur.


cette attitude ne cadre pas avec quelqu'un qui est  censé venir mourir sur la Croix.


Pilate lui meme en fut excessivement étonné. c'est un texte original qui a échappé au paulinisme.



Ce qui t'a échappé, à toi, et pourtant c'est écrit, est que ceci est un élément prophétique, que ni Jésus, ni Pilate, ni toi, ni moi, ni Paul, ni ces pharisiens pouvaient changer.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Sam 29 Sep - 17:12

Tonton a écrit:
Bon croyant a écrit:
L'accusé ne répondit rien à tel enseigne que Pilate en fut étonné




12. Mais il ne répondit rien aux accusations des principaux sacrificateurs et des anciens.
13. Alors Pilate lui dit: N'entends-tu pas de combien de choses ils t'accusent?
14. Et Jésus ne lui donna de réponse sur aucune parole, ce qui étonna beaucoup le gouverneur.


cette attitude ne cadre pas avec quelqu'un qui est  censé venir mourir sur la Croix.


Pilate lui meme en fut excessivement étonné. c'est un texte original qui a échappé au paulinisme.



Ce qui t'a échappé, à toi, et pourtant c'est écrit, est que ceci est un élément prophétique, que ni Jésus, ni Pilate, ni toi, ni moi, ni Paul, ni ces pharisiens pouvaient changer.


Il y a aussi une chose qui heurte mon sens de la logique mais cela n'a pas l'air de déranger BC.

D'abord on ne convainc personne en critiquant ce qu'il aime, cela vaut pour tout, essayez de critiquer la patrie de quelqu'un, sa femme, sa mère, son enfant et bien sûr son livre sacré. Le réflexe universel est de sortir ses griffes pour défendre son amour attaqué.

On peut convaincre quelqu'un en le faisant témoin de son bon comportement, de sa sérénité à suivre sa religion sans pression sur l'autre.

L'autre élément de logique que BC ne voit pas c'est lorsqu'il dit "Pilate lui meme en fut excessivement étonné. c'est un texte original qui a échappé au paulinisme".
Logiquement il n'y a que 2 manières de voir les évangiles, soit ils sont complètement construits, soit ils sont complètement vrais. La théorie musulmane est qu'il y a eu un texte qui a été retouché ici et là pour raconter autre chose.

Ce n'est pas possible c'est trop difficile, si c'est un travail d'écrivain qu'il imagine ce n'est pas possible car il est plus facile de composer un texte de A à Z que d'effacer des passage et recoller des bouts au millieu.

Donc soit il les refuse, c'est le droit de BC, soit il les accepte, on ne peut pas chipoter toutes les 3 lignes.


_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 1 Oct - 21:42

Bon croyant a écrit:
L'accusé ne répondit rien à tel enseigne que Pilate en fut étonné




12. Mais il ne répondit rien aux accusations des principaux sacrificateurs et des anciens.
13. Alors Pilate lui dit: N'entends-tu pas de combien de choses ils t'accusent?
14. Et Jésus ne lui donna de réponse sur aucune parole, ce qui étonna beaucoup le gouverneur.


cette attitude ne cadre pas avec quelqu'un qui est  censé venir mourir sur la Croix.


Pilate lui meme en fut excessivement étonné. c'est un texte original qui a échappé au paulinisme.


Tonton a écrit:
Ce qui t'a échappé, à toi, et pourtant c'est écrit, est que ceci est un élément prophétique, que ni Jésus, ni Pilate, ni toi, ni moi, ni Paul, ni ces pharisiens pouvaient changer.

Cher Tonton ce sont des interprétations abusives . comment se fait-il que Jésus était courageux mais faisant face à ces accusateurs il devient muet ???



cailloubleu* a écrit:
Il y a aussi une chose qui heurte mon sens de la logique mais cela n'a pas l'air de déranger BC.

D'abord on ne convainc personne en critiquant ce qu'il aime, cela vaut pour tout, essayez de critiquer la patrie de quelqu'un, sa femme, sa mère, son enfant et bien sûr son livre sacré. Le réflexe universel est de sortir ses griffes pour défendre son amour attaqué.

On peut convaincre quelqu'un en le faisant témoin de son bon comportement, de sa sérénité à suivre sa religion sans pression sur l'autre.

L'autre élément de logique que BC ne voit pas c'est lorsqu'il dit "Pilate lui meme en fut excessivement étonné. c'est un texte original qui a échappé au paulinisme".
Logiquement il n'y a que 2 manières de voir les évangiles, soit ils sont complètement construits, soit ils sont complètement vrais. La théorie musulmane est qu'il y a eu un texte qui a été retouché ici et là pour raconter autre chose.

Ce n'est pas possible c'est trop difficile, si c'est un travail d'écrivain qu'il imagine ce n'est pas possible car il est plus facile de composer un texte de A à Z que d'effacer des passage et recoller des bouts au millieu.

Donc soit il les refuse, c'est le droit de BC, soit il les accepte, on ne peut pas chipoter toutes les 3 lignes.



Jamais dans toute l'histoire humaine on n'a vu quelqu'un qui a falsifié tout. toujours les fraudeurs falsifient ce qui les dérange et laissent les parties d'ou ils auraient juger tirer profit.

on a substitué le nom de Jésus à Judas .son mutisme on l'explique par le fait qu'il était docile. alors les autres textes ne le disent pas: on le voit refuser le titre de roi et de Messie et de prendre sa dfense devant Caiphe en disant : j'ai toujours enseigné dans le Temple qu'ai je fais pour me faire comparaitre devant vous

c'est à vous d'expliquer ses contradictions



pour moi ce n'était pas Jésus . c'est le paulinisme qui a substitué le nom de Jésus à Judas
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Lun 1 Oct - 21:57

Bon croyant a écrit:


on a substitué le nom de Jésus à Judas

pour moi ce n'était pas Jésus . c'est le paulinisme qui a substitué le nom de Jésus à Judas

???? De quoi tu parles?



_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
Bon croyant

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Mar 2 Oct - 21:11

L'accusé ne répondit point comme s'il était fou

ça prouve que ce n'était pas Jésus
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Mar 2 Oct - 21:19

Bon croyant a écrit:
L'accusé ne répondit point comme s'il était fou

ça prouve que ce n'était pas Jésus

peut être qu'il était muet comme Zacharie
Revenir en haut Aller en bas
titibxl
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   Mer 3 Oct - 21:05

Bon croyant a écrit:
L'accusé ne répondit point comme s'il était fou

ça prouve que ce n'était pas Jésus


tu sors ca d'ou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reconnaissance ou refus? c'est toi qui le dis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recours contre refus d'inscription
» Question aux experts de l'internat : motif de refus
» Le refus définitif
» Texte pour dire son refus de participer à la validation du socle commun, des idées?
» Refus de remboursement de transport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: