Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel

Aller en bas 
AuteurMessage
marcel1990

marcel1990


Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel EmptySam 20 Oct 2018, 16:51

20.10.2018

Paroles
Moi je n'étais rien et voilà qu'aujourd'hui
Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir
Vous pouvez détruire tout ce qu'il vous plaira
Elle n'a qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire
Tout reconstruire, je l'aime à mourir
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

marcel1990


Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Re: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel EmptySam 20 Oct 2018, 16:51

Elle a gommé les chiffres des horloges du quartier
Elle a fait de ma vie des cocottes en papier, des éclats de rire
Elle a bâti des ponts entre nous et le ciel
Et nous les traversons à chaque fois qu'elle ne veut pas dormir
Ne veut pas dormir, je l'aime à mourir
Elle a dû faire toutes les guerres
Pour être si forte aujourd'hui
Elle a dû faire toutes les guerres
De la vie, et l'amour aussi
Elle vit de son mieux son rêve d'opaline
Elle danse au milieu des forêts qu'elle dessine, je l'aime à mourir
Elle porte des rubans qu'elle laisse s'envoler
Elle me chante souvent que j'ai tort d'essayer de les retenir
De les retenir, je l'aime à mourir
Pour monter dans sa grotte cachée sous les toits
Je dois clouer des notes à mes sabots de bois, je l'aime à mourir
Je dois juste m'asseoir, je ne dois pas parler
Je ne dois rien vouloir, je dois juste essayer de lui appartenir
De lui appartenir, je l'aime à mourir
Elle a dû faire toutes les guerres
Pour être si forte aujourd'hui
Elle a dû faire toutes les guerres
De la vie
Et l'amour aussi
Moi je n'étais rien et voilà qu'aujourd'hui
Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir
Vous pouvez détruire tout ce qu'il vous plaira
Elle n'aura qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire
Pour tout reconstruire, je l'aime à mourir
Moi je n'étais rien et voilà qu'aujourd'hui
Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir
Vous pouvez détruire tout ce qu'il vous plaira
Elle n'aura qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire
Tout reconstruire, je l'aime à mourir


Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Re: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel EmptyMar 23 Oct 2018, 19:34

marcel1990 a écrit:
Elle a gommé les chiffres des horloges du quartier
Elle a fait de ma vie des cocottes en papier, des éclats de rire
Elle a bâti des ponts entre nous et le ciel
Et nous les traversons à chaque fois qu'elle ne veut pas dormir
Ne veut pas dormir, je l'aime à mourir
Elle a dû faire toutes les guerres
Pour être si forte aujourd'hui
Elle a dû faire toutes les guerres
De la vie, et l'amour aussi
Elle vit de son mieux son rêve d'opaline
Elle danse au milieu des forêts qu'elle dessine, je l'aime à mourir
Elle porte des rubans qu'elle laisse s'envoler
Elle me chante souvent que j'ai tort d'essayer de les retenir
De les retenir, je l'aime à mourir
Pour monter dans sa grotte cachée sous les toits
Je dois clouer des notes à mes sabots de bois, je l'aime à mourir
Je dois juste m'asseoir, je ne dois pas parler
Je ne dois rien vouloir, je dois juste essayer de lui appartenir
De lui appartenir, je l'aime à mourir
Elle a dû faire toutes les guerres
Pour être si forte aujourd'hui
Elle a dû faire toutes les guerres
De la vie
Et l'amour aussi
Moi je n'étais rien et voilà qu'aujourd'hui
Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir
Vous pouvez détruire tout ce qu'il vous plaira
Elle n'aura qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire
Pour tout reconstruire, je l'aime à mourir
Moi je n'étais rien et voilà qu'aujourd'hui
Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir
Vous pouvez détruire tout ce qu'il vous plaira
Elle n'aura qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire
Tout reconstruire, je l'aime à mourir



J'adore cette chanson, merci marcel!
C'est un grand poète et humble!

Je l'avais remarqué la première fois avec cette chanson:

Elle changeait les draps de l'hôtel
Les traces de doigts sur les poubelles
Petite hirondelle, au milieu des corbeaux
Elle chantait "Desperado"
Moi, j'avais du retard sur le sommeil
Je m'étais fait doubler par le soleil
Elle de l'autre côté du couloir
Elle faisait chanter les miroirs

J'ai passé une heure de sa vie
Une heure sous le soleil d'Algérie
Sous la course des planètes
Y'a des moments qu'on regrette

Derrière ses paupières mi-closes
Je voyais plus de gris que de rose
Quand je suis parti, j'ai bien compris
Que je perdais quelque chose

Ses enfants qui font rien à l'école
Et qui ont les poches pleines de tubes de colle
De toute façon personne ne t'aide
Quand tu t'appelles Saïd ou Mohamed

C'est le ciel en tôle ondulée pour toujours
C'est la fenêtre sur la troisième cour
C'est le cri des voisines plein les oreilles
Et les heures de mauvais sommeil

Mais s'il y a quelqu'un autour qui comprend
Le mauvais français le musulman
Sous la course des planètes
Ça serait bien qu'il s'inquiète

Avant que ses paupières n'explosent
Qu'elle prenne ce gris en overdose
Quand je suis parti j'ai bien compris
Qu'on y pouvait quelque chose...

Toi t'envoies dix francs
Pour les enfants du Gange
Parce que t'as vu les photos qui dérangent
T'envoies dix francs
Pour les enfants d'ailleurs
Parce que t'as vu les photos qui font peur

Et elle que tu croises en bas de chez toi
Elle que tu croises en bas de chez toi...
Depuis je suis retourné à Marseille
Ses amis n'ont pas de nouvelles

Y'a trop d'hirondelles
Ou trop de corbeaux
Elle a du changer de ghetto
Moi, je crois plutôt qu'elle
Change les draps d'un autre hôtel
D'autres traces de doigts
Sur d'autres poubelles

De l'autre côté d'un autre couloir
Elle doit faire chanter les miroirs
Chanter les miroirs

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

*Encelade*


Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Re: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel EmptyMar 23 Oct 2018, 21:15

Comme je suis toujours aussi chauvine et que MON Francis est mis en avant. Wink

Un autre lot-et-garonnais...

Michel Serres.
Quelques unes de ses citations, certaines plus poétiques que d'autres.

Citation :
Apprendre lance l'errance.
Le tiers-instruit - Michel Serres

Qui ne bouge n'apprend rien. Oui, pars, divise-toi en parts.
Le tiers-instruit - Michel Serres

Apprendre : devenir gros des autres et de soi. Engendrement et métissage.
Le tiers-instruit - Michel Serres

Quand vous condamnez ceux qui vivent pour manger, vous qui dites manger pour vivre, avez-vous décidé pourquoi vous viviez ?.
Les cinq sens - Michel Serres

La vie profonde compose une partition.
Musique - Michel Serres

La musique élève tous les arts, code toutes les sciences, souffle sous les langues, accrète les sociétés, inspire toutes les pensées, mieux encore, rythme, enveloppe, déploie nos mouvements émotifs et la suite, réglée mais innattendue des nombres ; sous elle, derrière elle, entre elle et cet appel ample des choses et des corps, gît le mystère muet, coffre de tous les secrets.
Musique - Michel Serres

Le vieux proverbe militaire dit vrai : nul ne va jamais plus vite que la musique. Et Woodstock précède Facebook.
Musique - Michel Serres

J'aime à vivre dans l'obscurité, au sens matériel tout autant que moral, l'homme en vue ne jouit pas de liberté, je m'exerce à voir dans le noir.
- Michel Serres

Beaucoup de nos institutions se trouvent comme ces étoiles dont nous recevons la lumière et dont les astrophysiciens nous disent qu'elles sont mortes depuis bien longtemps .
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Le grand philosophe de demain sera celui qui repensera tout, du cognitif au politique, car tout est nouveau.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Je crois que philosopher, c'est anticiper.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Tintin, c'est le Jules Verne des sciences humaines. L'Oreille cassée commence dans le musée ethnographique, il a des amis chinois ou sud-américains… Son oeuvre est concomitante des débuts et des développements de l'anthropologie.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Le corps est un miroir. Que peut le corps ? Prenez le gardien de but d'une équipe de football qui attend le tir d'un penalty ou bien encore un tennisman qui monte au filet pour jouer à la volée. Regardez comment il se place. La balle peut venir d'en haut, d'en bas, à droite, à gauche, etc. Il est donc obligé de mettre son corps dans une position virtuelle, presque abstraite. Il est dans un état de corps possible. Il est dans une position que j'appellerai « blanche ». Il est à la fois toutes les couleurs et l'absence de couleur. On ne peut pas avoir de meilleure image de ce que peut le corps.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Lorsque j'ai commencé à philosopher, les maîtres-mots de la philosophie et des sciences humaines étaient : l'Autre et la Différence. Aujourd'hui, ce n'est plus l'Autre, mais le Même ; ce n'est plus la Différence, mais la Communauté.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Nous savons aujourd'hui que nous avons derrière nous 15 milliards d'années de tradition écrite, non par les hommes, mais par la nature. Car nous lisons à présent la nature comme nous lisons des livres. La science a découvert et généralisé l'idée de Galilée selon laquelle la nature était écrite, notamment en langage mathématique.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Mais il ne s'agit pas d'un grand récit comme autrefois, à l'image de la Bible par exemple, qui évoque un dessein intelligent, intentionnel, un plan divin. Le grand récit, tel que les savants le proposent aujourd'hui, s'écrit au futur antérieur.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

L'une des plus grandes découvertes des sciences est la datation, qui permet la réconciliation des sciences exactes et des sciences humaines. De la formation des systèmes solaires à l'apparition de l'homme sur Terre, nous pouvons dater, et donc ainsi raconter, l'histoire des origines.
Philosophie Magazine, 08/2007, n°11 - Michel Serres

Revenir en haut Aller en bas
loli83

loli83


Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Re: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel EmptyMer 24 Oct 2018, 00:37

je viens de voir en replay le reportage sur la vie et la carrière de Francis Cabrel

magnifique ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
marcel1990

marcel1990


Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Re: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel EmptyMer 24 Oct 2018, 23:36



c'est la chanson que je prefere de Cabrel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty
MessageSujet: Re: Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel   Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je l'aime à mourir .... Francis Cabrel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je t'aime a mourir
» Sharon Stone aime la fourrure
» A NE PAS RATER! A mourir de rire!!! Mdrrrrrrrrrrrrr
» AIMER EST PLUS FORT QUE D'ETRE AIME !
» J’aime pas les garçons, c’est nul les garçons… »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: LE COIN DES POETES-
Sauter vers: