Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 PEREGRINATIONS

Aller en bas 
AuteurMessage
Thinkbig

Thinkbig


PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS EmptyVen 26 Oct 2018, 00:50

26.10.2018

Salut !

Un petit conte que j'ai écris la nuit. Il s'agit d'un dialogue entre un serin et un ver. Je vous le soumet pour critique. Allez-y, pas de gants.

[Partie du message transférée dans le message suivant par CR84, car :]

LA CHARTE a écrit:
Les messages introductifs d'un nouveau sujet, eux, ne doivent pas dépasser 15 lignes et ont pour but d'annoncer le sujet : ils seront rappelés au début de chaque nouvelle page du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: Re: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS EmptyVen 26 Oct 2018, 05:15

Thinkbig a écrit:
PEREGRINATIONS


- Pourquoi les hommes marchent-ils verticalement ? Demande le vers. Nous sommes bien, calés contre le sol, la reptation c'est plus stable.

- Le serin répond. Eh ben! Ils trouvent ça plus vif. D'ailleur, je les entend des fois dire de quelqu'un qui est assis "il est debout" tout bêtement parcequ'il ne dort pas. Ils disent aussi que ramper est une forme de servilité et de soumission.

- C'est quoi servilité et soumission ? Demanda le ver.

- Servilité! répondit le serin, on n'a pas ça chez nous, c'est pour ça que tu ne connais pas. Mais il faut juste savoir que les hommes ne sont pas comme nous, ils pensent eux. Ils produisent des idées, construisent des raisonnements et sont même capables de pensées abstraites.

- Mais tu ne m'as toujours pas expliqué ce mot servilité, s'impatienta le ver, toi qui a longtemps vécu en compagnie de l'homme.

- Mon cher, quand l'homme pense, inévitablement il doute et quand il doute, ça va de soi, il suspend son raisonnement, donc il n'est plus aussi sûr qu'il voudrait l'être, répliqua le serin. Tiens, sais-tu ce que les hommes ont en commun quand ils se rencontrent ?

- Ça, je crois savoir, tous les deux cherchent à savoir comment se porte l'autre, et je pourrai même te dire pourquoi ils font ça. Répondit le ver.

- Ah bon ! S'exclama le serin.

- Oui, en se rencontrant, chacun veut être sûr de qui est le plus fort, afin de ne pas être écrasé. Enchaîna le ver.

- Tu n'as pas vraiment tort, dit le serin, je n'ai pas vu la chose du même coté, mais il y a de la vérité dans ce que tu dis. Moi j'aurai tendance à avancer que les hommes ont en commun un sentiment qu'ils appellent confiance, et chacun décide à qui il va faire confiance et en qui il va douter. Il arrive même, comble de l'abération, que l'homme puisse douter de sa personne. Et comme tu l'as si bien dit, quand l'homme doute de sa force par rapport à une autre personne, il succcombe à la servilité, se soumet et du coup, se met à ramper aux pieds du plus fort.

- Mince alors! Moi je ne pense pas, je ne doute pas et je ne sais même pas ce que c'est la confiance et la servilité et pourtant je rampe. S'exclama le ver.

- Toi, tu rampes par fonctionnalité, répond le serin, parcontre l'homme épouse le sol par trébuchement.

- Là je t'arrête. Comment ce même homme peut-il être capable, à la fois, de penser et de trébucher ?

- Tu t'imagines! Et bien, le fait de penser, de construire un raisonnement et de lier des propositions pour aboutir à une conclusion, handicape grandement le rapport entre hommes. Je m'explique. Il m'arrive de me battre contre un autre oiseau pour un grain. Des fois je prend le dessus et des fois je prend des becs. Comme nous sommes dépourvus de raisonnement, une fois la prise de bec passée, selon une expression humaine, nous oublions. Chez l'homme ça ne se passe pas de la même façon. Lui, n'oublie pas, se soumet à un exercice de supputation et décide de la suite des actions. Quand un homme est aux prises avec son semblable, il ne lâche pas prise aussi facilement. Et comme il a de la suite dans ses idées, il va emettre une conclusion. L'un va conclure que le vaincu va s'en souvenir et se venger. L'autre va déduire que le vainqueur imbu de sa force ne va plus s'empêcher de lui porter d'autres attaques.

- Mais ça ne va pas finir, si chacun se met à produire des supputations. S'inquiéta le ver.

- Détrompes-toi. Si les hommes se mettent en état d'opposition, c'est pour mieux se juger, car l'homme juge à tout bout de champ. Il ne peut s'en passer de juger. Et dis toi bien que si les hommes se jugent entre-eux selon certains caractères, c'est pour mieux se différentier alors que réellement ils ne peuvent être que semblables.

Les hommes s'attribuent toutes sortes de caractères. Ils se disent méchants, bons, égoïstes, altruistes, lâches, courageux, passionnés, cartésiens, espiègles, naïfs, mais oublient qui ils sont réellement.

Je m'explique. Qui est le méchant ? C'est celui qui, intentionnellement commet un acte contraire aux règles de comportement communément admises par les hommes. Qui est le bon ? C'est quelqu'un qui agit en accord avec ce que les hommes admettent comme vertu. L'égoïste veut tout pour lui, l'altruiste aime partager. Le lâche rechigne à se faire mal, le courageux prend des risques. Le passionné privilégie son coeur, le cartésien préfère son cerveau. L'espiègle calcule, le naïf compte. Tout ce beau monde ne fait que se plier au dictât de leur intellect qui leur construit un raisonnement conforté par une suite d'arguments qu'il pose pour logiques.

Les hommes ont la singularité de fonder leur raisonnement à partir de postulats qu'ils doivent admettre pour vrais avant de raisonner.

- Si je comprend bien, ils se mettent à priori d'accord sur ce qu'ils vont déduire de leur raisonnement.

- Les hommes sont doués d'intelligence. Ils ne prennent pas l'information comme nous, toute crue, ils la traitent eux. Par exemple, nous mangeons notre nourriture telle qu'on la trouve, mais l'homme la modifie, la met à son goût. Pareil avec l'information, l'homme ou plutôt son cerveau l'adapte à sa compréhension, fait de sorte qu'elle lui soit connue.

Je m'explique. L'homme s'estime l'obligé du binôme - connu / inconnu. L'homme croit connaître bien sûr tout ce qui est connu, et dans ce cas on parle de connus connus. Aussi, l'homme sait qu'il y a des choses qu'il ne connaît pas et ici il s'agit d'inconnus connus.

- Oui le connu j'arrive à me le représenter et je sais ce que je connais. Mais comment savoir qu'on ignore quelque chose.

- C'est facile. Ramenons l'affaire à notre niveau. Ce que nous connaissons c'est ce qui se passe devant notre vue. Ce que nous ignorons, c'est ce qui se passe hors de notre vue, nous savons qu'il s' y passe des choses, mais nous ne savons pas quoi. Mais pour l'homme, ça ne se résume pas seulement à la vue. Mais ce que l'homme semble ignorer, ce sont les inconnus inconnus.

- Là tu commences à m'embrouiller. Je sais que je te connais car je te vois. Je sais aussi que j'ignore ce que tu as dans ton bec puisque je ne le vois pas. Alors comment représenter ta troisième proposition, c'est quoi les inconnus inconnus ?

- On s'est entendu que l'homme doute, postule, suppute et prouve. Dans ce processus, il passe de l'inconnu au connu. Mais ce processus est altéré par le postulat, l'hypothèse. Le postulat non démontrable supposé vrai oriente et conditionne la démonstration et de ce fait ne fait que dévoiler un inconnu.

A suivre..

Cordialement !

avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
loli83

loli83


PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: Re: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS EmptyVen 26 Oct 2018, 10:05

intéressante cette conversation entre un serin et un ver

mais si un modérateur pouvait rectifier la faute d'orthographe ( verre au lieu de ver ) car cela modifie le sens et ça la fiche mal de laisser cela dans le premier message

merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: Re: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS EmptyVen 26 Oct 2018, 10:09

loli83 a écrit:
intéressante cette conversation  entre un serin et un ver

mais si un modérateur pouvait rectifier  la faute d'orthographe ( verre au lieu de ver ) car cela modifie le sens et ça la fiche mal de laisser cela dans le premier message

merci d'avance

C'est fait chère Loli PEREGRINATIONS 792201

D'ailleurs je rappel que l'auteur d'un message peut l'éditer durant 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
loli83

loli83


PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: Re: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS EmptyVen 26 Oct 2018, 10:50

merci cher Cyril ! Very Happy

bonne journée à toi et à tous
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: Re: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS EmptyMar 06 Nov 2018, 21:21

Et la fin du conte Thinkbig?

Please!.....


J'ai peur quand même que le serin attrappe le ver la prochaine fois, tu sais the early bird catches the worm.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




PEREGRINATIONS Empty
MessageSujet: Re: PEREGRINATIONS   PEREGRINATIONS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PEREGRINATIONS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: PARLONS DE NOUS !-
Sauter vers: