Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 de la routine à l'acédie à la dépression

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: de la routine à l'acédie à la dépression    Jeu 22 Nov 2018, 12:47

Nous sommes le 22 novembre 2018 .

Je pense que nous sommes tous d'accord dans notre prétention à avoir rencontré Dieu . J'ai lu plusieurs témoignages de ces rencontres , où l'on retrouve des larmes et de la joie . Cette rencontre se manifeste par un dévouement appuyé par une foi énergique .

Cette rencontre n'est pas une spécificité religieuse , mais nous les rencontrons tous dans notre vie quelque soit notre confession . La première rencontre a été dans notre enfance . On a tous eu un jouet préféré , un objet auquel on a porté une attention bien particulière .

Mais l'homme se lasse facilement dès lors qu'il entre dans une routine . Le jouet devient de plus en plus banal , il ne nous procure plus la même sensation .
Ces larmes et la joie ne se retrouvent plus et nous tombons dans un genre de dépression , et parfois même de dégout .
Oui il se peut que l'on arrive à être dégouté par ce que l'on a considéré sacré .
Le chômeur est rempli d'une joie lorsqu'il trouve enfin un CDI . Mais cette joie s'estompe assez vite .
Le religieux qui se dit être animé par une foi énergique , un amour brûlant fini lui aussi par perdre cette énergie .
Les parents commencent à en avoir de leurs enfants , les enfants en ont marre de leurs parents , la routine est meurtrière et elle donne pourtant un sentiment de sécurité .
Mais c'est lors de la perte d'un proche que l'on se rend compte de l'importance de ce proche . Les regrets nous hantent toute notre vie . Mais lorsque l'on parle de Dieu , on ne se dit jamais qu'on l'a perdu et dès lors on ne peut regretter .

Que faites vous pour combattre la routine et pour garder l'authenticité de votre foi le plus longtemps possible ?
PS: je ne suis pas dans ce cas , je n'ai jamais rencontré Dieu . Ma foi n'est pas très sentimentale .
Revenir en haut Aller en bas
Aquilas**

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Jeu 22 Nov 2018, 13:48

Le feu brûlant de notre cœur s'attise par l'amour que nous avons envers Dieu qui nous donne en retour la passion pour tout ce qui nous passionne sans jamais un jour faire apparaitre la passion comme une routine à laquelle on ne se passionne plus. Les sentiments d'envie se décuplent, et si nous nous levons l'âme maussade un jour car tout peut arriver, il y a dans notre corps, cet alchimie que l'on reconnait et que l'on appelle "envie" j'ai envie de ceci, de cela, j'ai envie de "faire mon ménage" ou "j'ai envie de faire le tri dans mes papiers" car aux cœurs qui donnent à Dieu la joie d'enfants prodigues ou aimant depuis toujours, Dieu offre sur un plateau l'envie de toujours aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Just de passage

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Jeu 22 Nov 2018, 14:12

Red1 a écrit:


Que faites vous pour combattre la routine et pour garder l'authenticité de votre foi le plus longtemps possible ?
PS: je ne suis pas dans ce cas , je n'ai jamais rencontré Dieu . Ma foi n'est pas très sentimentale .


Bonjour et que la Paix de Dieu soit sur tous !

Finalement comme il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis, mon cher Red1, je reviens vers vous afin de
reprendre le dialogue même si il peut y avoir des moments forts pouvant faire croire que je sois hostile à votre
égard, sachez qu'il n'en est rien, sans rancune ok ? J'enterre la hache de guerre qui n'a jamais été détérée !

Alors il est intéressant votre sujet, comment je fais, et bien j'aime la vie et les gens, je m'intéresse à leur
questionnement, à leur petit tracas, je leur parle de Dieu mais sans le mentionner, en leur disant que
lorsqu'on fait les choses biens, on obtient toujours le meilleur résultat, ou alors que jamais on ne perd
contre l'injustice tant que l'on reste honnête et juste.

Pour moi la vie est le plus beau cadeau de Dieu, les plantes, les enfants, les animaux, nous sommes une guérison pour
la Terre, et même si on ne peut résoudre les ennuis de notre prochain, au moins on aura essayé.

Le rapprochement avec Dieu se manifeste dans es oeuvres faites avec le coeur et avec les meilleurs moyens,
il m'arrive souvent (insufflation démoniaque) de vouloir bâcler le travail, mais grâce à Dieu je ne le fais jamais.
Je préfère prendre le temps de bien faire les choses pour qu'elles soient durables.

Alors voilà aimer les gens, aimer la vie, aimer à faire e bonnes oeuvres, l'amour donc voilà le plus beau
cadeau que Dieu ai donné à l'être humain, Dieu est amour on aura beau le dire mais le faire c'est mieux !

Aimer vous les uns les autres !



Que Dieu nous guide tous !
Revenir en haut Aller en bas
loli83

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Jeu 22 Nov 2018, 16:26

Red a pitié de moi et veut prier pour moi dit -il , Very Happy , en fait il ne m'aime pas , pas grave: les sympathies et les antipathies  , on y peut rien , on apprécie les sympathies et les antipathies le mieux est de les ignorer

il n'empêche que en effet son sujet est intéressant , mais mon cher Just tu as encore parlé pour moi , je pourrais dire :Zut c'est la routine et c'est lassant , mais non ça me fait toujours plaisir de voir que nous sommes en phase quel que soit le sujet

un dicton : " quand on aime , on ne compte pas "

quand on aime Dieu de tout son coeur , on ne se lasse jamais , il est à nos côtés à chaque instant pour nous donner de la force , du courage , de la joie quelles que soient les circonstances ;
et à chaque instant quand on l'aime sincèrement , à chaque instant on le remercie pour tout , pour les moindres choses


Dernière édition par loli83 le Jeu 22 Nov 2018, 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Jeu 22 Nov 2018, 18:16

Et bien pour ma part, je commencerai à dire que je profite de la diversité religieuse.

Le dialogue en lui même, je trouve est un des moyens de renouveler sa foi en profitant d'un point de vue différent .

Je suis protestant, mais j'aime à renouveler ma foi en écoutant les catholiques, profiter de leur propre langage et analyse pour renouveler ma foi, c'est un angle différent.

Cet angle différent, je le trouve d'autant plus avec les musulmans. Bien sûr, je ne parle pas des propagandistes qui ne sont pas toujours honnêtes dans leur démarche. Je parle de ceux qui peuvent concevoir l'amitié à conviction différente.

Aussi, renouveler sa foi peut se faire ens' intéressant à celle des autres, et dans la diversité, la routine se fait moins sentir.

Ensuite, dans ma pratique courante, je dirai qu'avoir un groupe de frères et sœurs est important pour le questionnement.

Dans l'ensemble, forcement, les questions viennent moins souvent seul que lorsque la réflexion est partagée.

Donc renouveler par les autres.

Ensuite à titre personnel, je dirai qu'il faut pousser sa curiosité à autre chose que la théologie, chacun peut avoir un centre d'intérêt personnel et particulier, un sport ou tout loisir, afin de vivre sa foi autrement que par l'auto réflexion en la rendant " vivante ", dans une attitude qui reste attentive en toute circonstance, à conserver les prismes même de la foi.

C'est de l'expérimentation. Par exemple; on peut avoir foi en la charité, et pour entretenir cette foi, il faut pratiquer pour mesurer le bien fondé.

Donc, il faut aussi sortir le nez du guidon, se mêler à la vie courante pour poursuivre ses propres expérimentations.

Puis sinon, repérer quels sont les supports qui s'adaptent à notre personnalité. Par exemple la musique, pour qui l'aime, peut servir de moyen pour entretenir sa foi en écoutant, dans sa voiture, des chants religieux.

Puis pour la lecture, je pense qu'il est pratique de télécharger le livre sur son portable, car lire est aussi un moyen d'entretenir. Ainsi, même en attendant un bus, l'occasion se présente pour entretenir sa foi et la station d'attente, se présente souvent.

Ensuite pour ceux qui n'aiment pas lire, ça existe, les lectures audio peuvent être utiles.

Une fois la foi entretenue, le reste découle naturellement, le besoin de prier par exemple, vient de lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 12:06

Red1 a écrit:
Que faites vous pour combattre la routine et pour garder l'authenticité de votre foi le plus longtemps possible ?

C'est vrai que c'est parfois un problème...mais en même temps, s'il n'y avait pas "la routine" de la prière par exemple, est-ce que l'on ne se dirait pas "ce sera pour toute à l'heure" ? enfin, moi, c'est ce qui m'arriverait si je ne me posais pas des temps pour prier et comme je ne peux pas changer non plus les horaires fixes des Offices à l'extérieur, j'y vais en effet parfois en trainant les pieds, mais ils sont nécessaires pour entretenir ma foi.

Bien souvent aussi, pour partager avec les autres, mais c'est Satan qui est là et qui dit que "ça ne sert à rien"...

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 12:36

Merci pour les interventions .

Je remarque que :

just de passage a écrit:
bien j'aime la vie et les gens, je m'intéresse à leur
questionnement, à leur petit tracas,

Alors voilà aimer les gens, aimer la vie, aimer à faire e bonnes œuvres



tonton a écrit:
Le dialogue en lui même, je trouve est un des moyens de renouveler sa foi en profitant d'un point de vue différent .

Aussi, renouveler sa foi peut se faire ens' intéressant à celle des autres, et dans la diversité, la routine se fait moins sentir.

Ensuite, dans ma pratique courante, je dirai qu'avoir un groupe de frères et sœurs est important pour le questionnement.

pétunia a écrit:
comme je ne peux pas changer non plus les horaires fixes des Offices à l'extérieur, j'y vais en effet parfois en trainant les pieds, mais ils sont nécessaires pour entretenir ma foi.

l'entretien de sa foi ne se fait jamais seul , dans son coin à prier Dieu , mais elle se fait , d'après vos conseils , avec les autres , selon des règles extérieurs(office) , selon nos différences et selon l'attention que l'on peut donner à d'autres .
Ce rapport avec l'autre est justement un rapport que l'on ne contrôle pas , il peut arriver que l'on soit surpris .
La surprise n'est ce pas ce qui vivifie la foi ?

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 14:19

Religion vient de relier.

L'être humain est un être de relation, sans il dépérit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 14:31

Il est bien là le problème .
Si la religion est sensée relier , on constate qu'elle délie bien plus facilement .
Et ce déliement se fait toujours au nom de la foi ! C'est parce que l'on a la foi que l'on rejette la foi de l'autre . D'où ma question , car si on délie parce que l'on dit avoir la foi , alors cette foi est morte , elle est devenue routine . Et je pense que c'est bien une dépression de la foi .

A t on réellement la foi ?
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 14:34

Red1 a écrit:

Si la religion est sensée relier , on constate qu'elle délie bien plus facilement .
Et ce déliement se fait toujours au nom de la foi ! C'est parce que l'on a la foi que l'on rejette la foi de l'autre . D'où ma question , car si on délie parce que l'on dit avoir la foi , alors cette foi est morte , elle est devenue routine . Et je pense que c'est bien une dépression de la foi .







.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 14:40

Red1 a écrit:
Il est bien là le problème .
Si la religion est sensée relier , on constate qu'elle délie bien plus facilement .
Et ce déliement se fait toujours au nom de la foi ! C'est parce que l'on a la foi que l'on rejette la foi de l'autre . D'où ma question , car si on délie parce que l'on dit avoir la foi , alors cette foi est morte , elle est devenue routine . Et je pense que c'est bien une dépression de la foi .

A t on réellement la foi ?
c'est vraiment mon avis que tu veux là????


Moi qui n'ai jamais compris comment on pouvait avoir la foi et ne pas être un agneau non violent, ouvert et tolérant?



Sinon je pense que c'est une crise plus sociétale que religieuse. Les religions étaient un ciment social (et comme tout ciment, cela crée un "nous" qui crée aussi un "eux"). Elles ne le sont plus, et ne parviennent plus a franchir la barrière de l'individualisme de la société moderne.

La crise est là, et elle transcende à mon sens les clivages religieux ou idéologiques.

Nous sommes de plus en plus isolés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 16:03

*Encelade* a écrit:
Red1 a écrit:
Il est bien là le problème .
Si la religion est sensée relier , on constate qu'elle délie bien plus facilement .
Et ce déliement se fait toujours au nom de la foi ! C'est parce que l'on a la foi que l'on rejette la foi de l'autre . D'où ma question , car si on délie parce que l'on dit avoir la foi , alors cette foi est morte , elle est devenue routine . Et je pense que c'est bien une dépression de la foi .

A t on réellement la foi ?
c'est vraiment mon avis que tu veux là????


Moi qui n'ai jamais compris comment on pouvait avoir la foi et ne pas être un agneau non violent, ouvert et tolérant?



Sinon je pense que c'est une crise plus sociétale que religieuse. Les religions étaient un ciment social (et comme tout ciment, cela crée un "nous" qui crée aussi un "eux"). Elles ne le sont plus, et ne parviennent plus a franchir la barrière de l'individualisme de la société moderne.

La crise est là, et elle transcende à mon sens les clivages religieux ou idéologiques.

Nous sommes de plus en plus isolés.
Je pense qu'il y a un lien .
L'aspect religieux donne une impression de transcendance alors qu'il n' y a qu'une simple translation du nombril de l'individu au nombril d'un groupe .
Crise sociétale qui traverse le monde , aujourd'hui . Les chinois sont bien plus capitalistes que le pays du capitalisme lui même . Il y a un phénomène de mondialisation de l'individualisme qui accentue des crises .

Si la religion s'avère incapable de lier c'est bien que la foi est morte . Il n'est pas question de Dieu mais de conviction en une chose qui nous dépasse et qui est plus importante que notre ego .
L'écologie et le bien être de tous a du mal à franchir le pas , alors que personne de sincère ne nie la gravité de la situation . Mais même malgré cela , il n' y a aucun lien et chacun demeure dans son coin .

Qu'est ce qu'avoir la foi (en Dieu , en une religion , en un idéal , un des principes ...) ?


Revenir en haut Aller en bas
Maryam

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 21:56

Red1 a écrit:


Si la religion s'avère incapable de lier c'est bien que la foi est morte . Il n'est pas question de Dieu mais de conviction en une chose qui nous dépasse et qui est plus importante que notre ego .
L'écologie et le bien être de tous a du mal à franchir le pas , alors que personne de sincère ne nie la gravité de la situation . Mais même malgré cela , il n' y a aucun lien et chacun demeure dans son coin .

Qu'est ce qu'avoir la foi (en Dieu , en une religion , en un idéal , un des principes ...) ?


Avoir la foi, c'est avoir confiance, croire en un futur. C'est peut-être là que le bât blesse nous sommes peut-être à une époque de résignation et on ne croit plus que la foi et l'énergie puisse changer quelque chose à un monde qui nous dépasse. Résignés ou tétanisés.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 22:17

je trouve que Maryam et Enceclade ont bien cerné le problème.
à mon avis ce n'est pas qu'il y ait plus de problèmes qu'avant, mais avant ils étaient à échelle humaine (un village, une ville, un pays).
maintenant ils sont à l'échelle planétaire (climat, GAFA, places financières...) d'où ce sentiment d'impuissance.
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Ven 23 Nov 2018, 22:38

Je me demande si c''est un sentiment, ou une forme de lucidité.


Attention pessimisme:
Nous sommes des êtres ultra intelligents, tellement qu'on a oublié qu'on est surtout des animaux avec leurs fonctionnements. Notre intelligence, notre conscience a très peu d'influence sur nos comportements. Nos comportements sont avant tout basés sur une culture et sur le mimétisme. Ce n'est pas un euréka qui peut nous faire changer nos comportements, ce n'est parce qu'on a compris quelque chose qu'on va changer nos gestes quotidiens.
La situation écologique et la structure de la société sont le produit de nos comportements. Tout le monde sait qu'il y a un problème. Mais les comportements ne changent qu'à la marge car ce n'est pas savoir qui compte.

La foi... je sais pas... oui je dirais la confiance en '.... et là je rejoins Maryam.

Moi ma foi c'est que l'homme dépasse sa condition et qu'enfin ce qui fait son charme lui soit plus directement utile.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Sam 24 Nov 2018, 17:49

Red1 a écrit:
Merci pour les interventions .

Je remarque que :

just de passage a écrit:
bien j'aime la vie et les gens, je m'intéresse à leur
questionnement, à leur petit tracas,

Alors voilà aimer les gens, aimer la vie, aimer à faire e bonnes œuvres



tonton a écrit:
Le dialogue en lui même, je trouve est un des moyens de renouveler sa foi en profitant d'un point de vue différent .

Aussi, renouveler sa foi peut se faire ens' intéressant à celle des autres, et dans la diversité, la routine se fait moins sentir.

Ensuite, dans ma pratique courante, je dirai qu'avoir un groupe de frères et sœurs est important pour le questionnement.

pétunia a écrit:
comme je ne peux pas changer non plus les horaires fixes des Offices à l'extérieur, j'y vais en effet parfois en trainant les pieds, mais ils sont nécessaires pour entretenir ma foi.

l'entretien de sa foi ne se fait jamais seul , dans son coin à prier Dieu , mais elle se fait , d'après vos conseils , avec les autres , selon des règles extérieurs(office) , selon nos différences et selon l'attention que l'on peut donner à d'autres .
Ce rapport avec l'autre est justement un rapport que l'on ne contrôle pas , il peut arriver que l'on soit surpris .
La surprise n'est ce pas ce qui vivifie la foi ?


Si et Oh que si !

C'est extraordinaire ce que l'on peut découvrir quand on accepte le questionnement. Je suis extraordinairement surpris de ce que je découvre depuis 8 ans, depuis que je suis devenu croyant et je mesure au combien, j'ai encore tant à découvrir.

Mais, il y a plusieurs choses dans les pratiques spirituelles :

- le partage dans la fraternité; on vient d'en parler

- les moments de solitude dans la réflexion, bien que par la prière, la présence d'un " guide " se fait ressentir.

- la lecture donc à la fois personnelle mais aussi sous une influence avisée ou dans le partage de nos propres interprétations.

Donc oui, on pourrait dire que prier seul dans son coin, ne permet pas d'entretenir sa foi, mais ne jamais le faire et se contenter de prier par exemple que le dimanche dans l'église, non plus.

C'est donc " un ensemble ", il faut les 2, à la fois une inscription personnelle tout en l'exprimant ensuite dans un collectif.

Ainsi la gestion à l'autre se fait de cette façon, car chacun bénéficie d'un espace personnel, et d'un espace collectif.

On pourrait ensuite mesurer les risques de ne se contenter que de l'un ou de l'autre.

Je dirai que le risque de ne se contenter que du " dimanche ", c'est le risque de faire " semblant ".

Le risque de ne se contenter que d'une démarche personnelle, socialement, risque de poser des questions dans la gestion de l'égo. On pourrait dans sa solitude, développer un complexe de supériorité si on ne mesure pas régulièrement au combien les autres peuvent nous inciter aussi à davantage de réflexions.

C'est des risques, ils ne sont pas systématiques, mais je pense qu'ils sont présents.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Sam 24 Nov 2018, 18:02

rosarum a écrit:
je trouve que Maryam et Enceclade ont bien cerné le problème.
à mon avis ce n'est pas qu'il y ait plus de problèmes qu'avant, mais avant ils étaient à échelle humaine (un village, une ville, un pays).
maintenant ils sont à l'échelle planétaire (climat, GAFA, places financières...) d'où ce sentiment d'impuissance.

Oui, mais c'est aussi je pense parce que des monopoles s'installent,et ainsi l'idée d'une " alternative " s'épuise; on devient " fataliste ".

Disons que le sentiment est que quelque soit le pays vers qui nous nous dirigeons, nous allons y rencontrer un peu les mêmes choses. Car c'est un fonctionnement qui s'impose, pour être précis, je dirai une forme de capitalisme qui, vendu en tant que capitalisme à la Calvin, est surtout un capitalisme à la Reegan.

En fait je pense que le contexte d'aujourd'hui est défavorable à l'idée d'une répartition des richesses mais plus favorable aux intérêts sur capitaux.

Ainsi, ce que l'on constate, est que va tout dans l'intérêt non pas des riches, mais des très riches. Une toute petite partie de la population, et donc forcement, l'autre partie étant plus grande, on va plus entendre d'insatisfaits que de satisfaits.

Bref, des " gilets jaunes ".

Or, il me semble que la gestion des conflits sociaux, se fait de plus en plus par des moyens coercitifs et de la désinformation.

L'appareil économique et politique semblent s’installer dans des rouages de plus en plus précis pour empêcher les possibilités de rébellions. On peut revendiquer, oui, mais en dehors de ses heures de travail, car le risque de perdre son emploi vient avant celui d'exprimer ses convictions.

Ce qui ne fût pas toujours le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Sam 24 Nov 2018, 19:01

*Encelade* a écrit:
Religion vient de relier.

L'être humain est un être de relation, sans il dépérit.

eh oui ! Seule la religion fait échapper au néant de l'existentialisme.

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Sam 24 Nov 2018, 19:43

Raziel a écrit:
*Encelade* a écrit:
Religion vient de relier.

L'être humain est un être de relation, sans il dépérit.

eh oui ! Seule la religion fait échapper au néant de l'existentialisme.


tout à fait d'accord  

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Sam 24 Nov 2018, 23:16

elle y échoue pourtant lamentablement.... il faut tout lire et pas selectionner.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 10:06

*Encelade* a écrit:
elle y échoue pourtant lamentablement.... il faut tout lire et pas selectionner.

Bonjour Encelade

Je pense pourtant que la religion est un moteur… pour aider à vivre.

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 10:15

Pétunia a écrit:
*Encelade* a écrit:
elle y échoue pourtant lamentablement.... il faut tout lire et pas selectionner.

Bonjour Encelade

Je pense pourtant que la religion est un moteur… pour aider à vivre.
alors pourquoi le monde déprime? Ce qui est le sujet du fil?
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 10:30

*Encelade* a écrit:
Pétunia a écrit:


Bonjour Encelade

Je pense pourtant que la religion est un moteur… pour aider à vivre.
alors pourquoi le monde déprime? Ce qui est le sujet du fil?

Tout le monde ne déprime pas me semble-t-il ! et peut-être que c'est justement grâce à la routine de la pratique religieuse, quoique je n'aime pas le mot "routine", qui donne l'impression d'une obligation dont personnellement, j'ai parfois besoin quand même.

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 10:35

*Encelade* a écrit:
Pétunia a écrit:


Bonjour Encelade

Je pense pourtant que la religion est un moteur… pour aider à vivre.
alors pourquoi le monde déprime? Ce qui est le sujet du fil?

Comme le disait Rosarum les problèmes sont à l'échelle planétaire, même si 90% des Français étaient pour des actions pour sauver le climat, on sait que le plus grand pollueur, s'est retiré de l'accord de Paris, comment pourrions-nous animer Trump?
Même si les gilets jaunes luttaient pour le climat, ils auraient zéro influence sur les Américains.

En même temps la planète ne nous est jamais apparue aussi petite et aussi fragile et nous avons un sentiment d'impuissance.

Combien de gens ne regardent plus les infos pour ne pas se plomber le moral?

_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
loli83

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 10:59

Jésus a dit :
évangile de luc 21 :28 a écrit:
Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

Jésus parle des mauvaises choses qui arriveront après sa mort ( siège de jérusalem )
il leur a donné aussi les moyens de  survivre en échappant à ce siège qui a été terrible

Citation :
21 :20 Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche.

21:21 Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n'entrent pas dans la ville.

21:22 Car ce seront des jours de vengeance, pour l'accomplissement de tout ce qui est écrit.

à un moment les armées romaines se sont retirées sans trop de raison , ceux qui ont tenu compte de l'avertissement de Jésus ont quitté la ville , les autres ont péri dans des conditions atroces quand les armées romaines sont revenues

on peut faire le parallèle de nos jours , malgré toutes les horreurs sur la terre , il y a une espérance , il faut relever la tête , il y a des lieux de refuges , ils se trouvent dans la confiance en Dieu , en ne participant pas à ces mauvaises actions qui causent la désolation  , il faut sortir symboliquement de Babylone , ne pas attendre qu'il soit trop tard

une nouvelle ère de paix et de fraternité se profile après la destruction par le feu
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 13:45

*Encelade* a écrit:
Pétunia a écrit:


Bonjour Encelade

Je pense pourtant que la religion est un moteur… pour aider à vivre.
alors pourquoi le monde déprime? Ce qui est le sujet du fil?

Le monde déprime car il préfère le confort de l'argent à la joie des enfants.

Il refuse la souffrance salvatrice de Jésus DiEU vivant ayant connu la mort, et le monde organise sa propre apocalypse, à travers les guerres mondiales,
le rejet du juif, de l'opprimé, de l'handicapé, pour garder son CONFORT !

Voilà la raison du "jour de colère" qui gronde. Ce jour, qui arrivera comme nous le dit la Vierge Marie
dans AKITA, sera un grand feu généralisé du suicide que subira par sa propre volonté la génération présente.


C'est en route, tu en témoignes toi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Dim 25 Nov 2018, 19:46

Pétunia a écrit:
*Encelade* a écrit:

alors pourquoi le monde déprime? Ce qui est le sujet du fil?

Tout le monde ne déprime pas me semble-t-il ! et peut-être que c'est justement grâce à la routine de la pratique religieuse, quoique je n'aime pas le mot "routine", qui donne l'impression d'une obligation dont personnellement, j'ai parfois besoin quand même.

Parce que dans la pratique, il s'agit de se " ressourcer ". Donc c'est normal que tu as ce besoin puisqu'il te ressource pour mieux affronter la dureté de ce monde.

Ainsi quand tout va mal autour de soi, que les inquiétudes sont justifiables, c'est dans la prière que nous retrouvons la ressource pour les affronter. Ce qui fait que les difficultés sont là, mais nous les affrontons avec un autre d'état d'esprit, un esprit " renouvelé ".

Mais ceci touche à l’ésotérisme, et donc à l'expérimentation. Ceux qui ne pratiquent pas, se permettent pourtant d'en parler, en disant qu'il s'agit d'auto conditionnement. Qu'en savent ils puisqu'ils ne pratiquent pas ?

Depuis quand une personne qui ignore quelque chose, ne pratiquant pas, peut elle savoir de quoi il s'agit ? Ces personnes nous parlent de science, mais visiblement, il s'agit surtout de science infuse.

Aussi, dans notre relation entre croyants et non croyants, il y des choses qui sont difficilement par le fait de la pratique en elle même. Le regard se pose sur l'exotérisme, mais pas sur l'ésotérisme, forcement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 11:09

Maryam a écrit:
Red1 a écrit:


Si la religion s'avère incapable de lier c'est bien que la foi est morte . Il n'est pas question de Dieu mais de conviction en une chose qui nous dépasse et qui est plus importante que notre ego .
L'écologie et le bien être de tous a du mal à franchir le pas , alors que personne de sincère ne nie la gravité de la situation . Mais même malgré cela , il n' y a aucun lien et chacun demeure dans son coin .

Qu'est ce qu'avoir la foi (en Dieu , en une religion , en un idéal , un des principes ...) ?


Avoir la foi, c'est avoir confiance, croire en un futur. C'est peut-être là que le bât blesse nous sommes peut-être à une époque de résignation et on ne croit plus que la foi et l'énergie puisse changer quelque chose à un monde qui nous dépasse. Résignés ou tétanisés.

rosarum a écrit:
je trouve que Maryam et Enceclade ont bien cerné le problème.
à mon avis ce n'est pas qu'il y ait plus de problèmes qu'avant, mais avant ils étaient à échelle humaine (un village, une ville, un pays).
maintenant ils sont à l'échelle planétaire (climat, GAFA, places financières...) d'où ce sentiment d'impuissance.

*Encelade* a écrit:
Je me demande si c''est un sentiment, ou une forme de lucidité.


Attention pessimisme:
Nous sommes des êtres ultra intelligents, tellement qu'on a oublié qu'on est surtout des animaux avec leurs fonctionnements. Notre intelligence, notre conscience a très peu d'influence sur nos comportements. Nos comportements sont avant tout basés sur une culture et sur le mimétisme. Ce n'est pas un euréka qui peut nous faire changer nos comportements, ce n'est parce qu'on a compris quelque chose qu'on va changer nos gestes quotidiens.
La situation écologique et la structure de la société sont le produit de nos comportements. Tout le monde sait qu'il y a un problème. Mais les comportements ne changent qu'à la marge car ce n'est pas savoir qui compte.

La foi... je sais pas... oui je dirais la confiance en '.... et là je rejoins Maryam.

Moi ma foi c'est que l'homme dépasse sa condition et qu'enfin ce qui fait son charme lui soit plus directement utile.

La confiance implique forcément un espoir ! Un espoir implique d'avoir foi en quelques choses , et l'espoir appelle à des actions . Or , nous le voyons qu'avec l'écologie , nous sommes tous pour dire qu'il y a là un véritable danger , mais nous voyons tous que nous ne sommes pas prêts au sacrifice !

Nous sommes encore une fois dans une foi morte ! Le nanti n'est pas prêt à donner de sa fortune et cela même s'il est chrétien .
Peut il y a voir une foi sans sacrifice ?
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 11:18

Red1 a écrit:

La confiance implique forcément un espoir ! Un espoir implique d'avoir foi en quelques choses , et l'espoir appelle à des actions . Or , nous le voyons qu'avec l'écologie , nous sommes tous pour dire qu'il y a là un véritable danger , mais nous voyons tous que nous ne sommes pas prêts au sacrifice !

Nous sommes encore une fois dans une foi morte ! Le nanti n'est pas prêt à donner de sa fortune et cela même s'il est chrétien .
Peut il y a voir une foi sans sacrifice ?

C'est vrai hélas !  Mad

_________________
Puisse Jésus me donner toujours de comprendre que Lui seul est le bonheur parfait, même quand Lui-même paraît absent
Ste Thérèse de Lisieux
Revenir en haut Aller en bas
loli83

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 12:03

si on accepte volontiers de changer quelque chose , ce n'est plus un sacrifice , c'est de la participation volontaire , et on y trouve de la joie
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 12:36

Red1 a écrit:


La confiance implique forcément un espoir ! Un espoir implique d'avoir foi en quelques choses , et l'espoir appelle à des actions . Or , nous le voyons qu'avec l'écologie , nous sommes tous pour dire qu'il y a là un véritable danger , mais nous voyons tous que nous ne sommes pas prêts au sacrifice !

Nous sommes encore une fois dans une foi morte ! Le nanti n'est pas prêt à donner de sa fortune et cela même s'il est chrétien .
Peut il y a voir une foi sans sacrifice ?

Chacun dans son coin avec notre petit espoir nous n'avons pas le sentiment de faire bouger les choses, il faudrait voir des réalisations, des progrès  chiffrés.

A l'échelle d'un pays, il y a des gens qui sont là théoriquement pour nous communiquer de l'espoir et pour canaliser les énergies, ils ne le font pas, les politiciens de l'opposition  utilisent l'actualité pour se faire mousser en attendant le grand jour où ils seront  au pouvoir (et où ils feront pareil sinon pire que ceux qu'ils remplacent).

Ceux au pouvoir, n'ont aucune pédagogie pour montrer le bien fondé de leur réforme, ils n'ont aucune formule d'accompagnement pour les gens en situation critique, ce n'est pas étonnant que nous assistions à ces révoltes.

La foi en qui? Les politiciens ne savent que tromper, qui d'autre alors? et la tâche est si grande qu'il faut un minimum de coordination pour mener à bien un projet, il faut donc des inspirateurs.

Je pense qu'individuellement nous donnons beaucoup de notre fortune pour l'écologie, pour la faim dans le monde, pour l'éducation des filles en pays sous-développés. Est-ce que ça se voit et comment être plus efficace?

_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 13:01

cailloubleu* a écrit:
Red1 a écrit:


La confiance implique forcément un espoir ! Un espoir implique d'avoir foi en quelques choses , et l'espoir appelle à des actions . Or , nous le voyons qu'avec l'écologie , nous sommes tous pour dire qu'il y a là un véritable danger , mais nous voyons tous que nous ne sommes pas prêts au sacrifice !

Nous sommes encore une fois dans une foi morte ! Le nanti n'est pas prêt à donner de sa fortune et cela même s'il est chrétien .
Peut il y a voir une foi sans sacrifice ?

Chacun dans son coin avec notre petit espoir nous n'avons pas le sentiment de faire bouger les choses, il faudrait voir des réalisations, des progrès  chiffrés.

A l'échelle d'un pays, il y a des gens qui sont là théoriquement pour nous communiquer de l'espoir et pour canaliser les énergies, ils ne le font pas, les politiciens de l'opposition  utilisent l'actualité pour se faire mousser en attendant le grand jour où ils seront  au pouvoir (et où ils feront pareil sinon pire que ceux qu'ils remplacent).

Ceux au pouvoir, n'ont aucune pédagogie pour montrer le bien fondé de leur réforme, ils n'ont aucune formule d'accompagnement pour les gens en situation critique, ce n'est pas étonnant que nous assistions à ces révoltes.

La foi en qui? Les politiciens ne savent que tromper,  qui d'autre alors? et la tâche est si grande qu'il faut un minimum de coordination pour mener à bien un projet, il faut donc des inspirateurs.

Je pense qu'individuellement nous donnons beaucoup de notre fortune pour l'écologie, pour la faim dans le monde, pour l'éducation des filles en pays sous-développés. Est-ce que ça se voit et comment être plus efficace?
quand on sait que la faim dans le monde n'est qu'une question de volonté politique. Moins d'1% du PIB mondial suffirait à éradiquer la faim, alors qu'on nous le sert comme une fatalité. C'est un fond de commerce pour des tas de gens la faim dans le monde tout en utilisant le bon coeur des donateurs et des associatifs.

L'écologie? on pourrait mieux vivre... c'est présenté comme un sacrifice, alors que cela pourrait être un bénéfice, mais c'est le fond de commerce mondial qui est en jeu ici.... remettre en question l'économie de marché et la main invisible qui régule, cela semble être pire qu'un blasphème qu'on conjure à coups de peur du péril rouge.

Education des filles?... le noeud du problème de la surpopulation, de la mortalité infantile, de la pauvreté........ mais qui est traité comme un problème quaternaire.....


Et ce que je dis c'est pas des secrets, c'est pas caché... tout ceux qui le veulent peuvent le savoir... tout le monde le sait. Mais savoir ne change rien. Quand on sait, il reste le déni, la mau.vaise foi, le fatalisme, le nombrilisme... Moi ca me parait fou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 13:25


encelade a écrit:
tout le monde le sait. Mais savoir ne change rien.
C'est ce que j'essaie de comprendre .

encelade a écrit:
Quand on sait, il reste le déni, la mau.vaise foi, le fatalisme, le nombrilisme

Un manque de volonté , une paresse .... Une foi morte ou superficielle que l'on utilise comme slogan afin de bien se faire percevoir ou bien de se donner une bonne conscience .

Nous avons aider Haïti à se reconstruire et nous en sommes fiers .
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aide_humanitaire_internationale_%C3%A0_Ha%C3%AFti_apr%C3%A8s_le_s%C3%A9isme_de_2010

2.4 miliards de dollars pour aider Haïti à se reconstruire .

La crise financière touche l'Europe est c'est 1600 milliards qui sont sortis en trois ans .
https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-etats-europeens-ont-verse-1600-milliards-d-euros-d-aides-aux-banques-depuis-la-crise_1324825.html

Mais tout va pour le mieux tant que l'on ne touche pas au pouvoir d'achat et à la liberté d'acheter de quoi rendre d'autres jaloux .
Moi je veux bien croire et avoir la foi , mais qu'est ce qu'avoir la foi quand plus rien ne nous touche ou que l'on arrive à se satisfaire du minimum(et encore) pour les autres et jamais pour soi ?
C'est bien beau de parler d'amour , de miséricorde , de justice , d'égalité à longueur de journée ; de juger les autres car on les trouve plus pauvre en amour , justice et égalité .... mais lorsque l'on regarde de plus près où sont ces principes , où est cette foi ?

Hypocrisie générale ?
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 13:33

Red1 a écrit:



Mais tout va pour le mieux tant que l'on ne touche pas au pouvoir d'achat et à la liberté d'acheter de quoi rendre d'autres jaloux .
Moi je veux bien croire et avoir la foi , mais qu'est ce qu'avoir la foi quand plus rien ne nous touche ou que l'on arrive à se satisfaire du minimum(et encore) pour les autres et jamais pour soi ?
C'est bien beau de parler d'amour , de miséricorde , de justice , d'égalité à longueur de journée ; de juger les autres car on les trouve plus pauvre en amour , justice et égalité .... mais lorsque l'on regarde de plus près où sont ces principes , où est cette foi ?

Hypocrisie générale ?

Aveuglement.

Car moi aussi ça me rend malade de voir l'énergie déployée ici pour mettre en relief une faute dans le coran ou des critiques sur la trinité alors que l'essentiel devrait être d'avoir la foi en sa propre religion, sans enquiquiner le voisin et si on a de l'énergie à revendre, alors dénoncer l'assassinat de la planète.

Et dans les barrages manifestants, on devrait s'abstenir de brûler des pneus quand on pense qu'on est au fond tous d'accord pour dénoncer l'effet de serre et l'air crade que respirent nos enfants.

Aveuglement et stupidité

_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.

Revenir en haut Aller en bas
*Encelade*

avatar


MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    Lun 26 Nov 2018, 16:56

Red1 a écrit:

encelade a écrit:
tout le monde le sait. Mais savoir ne change rien.
C'est ce que j'essaie de comprendre .


Mon avis.... c'est qu'on est des bestioles guidées par nos symboles, qui forment notre culture. Savoir ne change rien à nos comportements, seuls nos symboles les guident.

C'est à l'imaginaire humain qu'il faut s'adresser.

Le hic c'est que le désastre va bien plus vite que les changements de culture, à moins d'un coup de pied au cul, mais bon, il va faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: de la routine à l'acédie à la dépression    

Revenir en haut Aller en bas
 
de la routine à l'acédie à la dépression
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème routine du matin
» Comment faites-vous pour ne ^pas sombrer dans la routine?
» La routine...
» ma routine contre la DS.
» Et l'EFT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: