Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy

Aller en bas 
AuteurMessage
Allbatar
Moderateur
Moderateur
Allbatar


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyJeu 20 Déc 2018, 21:41

20 juin 2018

2ème session du séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy.

Ibn Arabi (m. 1240), le « Grand Maître » (al-Shaykh al-Akbar) de la spiritualité islamique, est l’auteur le plus fécond de toute la littérature ésotérique mondiale. En milieu musulman, jamais une œuvre n’a suscité autant de débats, car elle cristallise toute la tension entre les pôles exotérique et ésotérique de la compréhension de l’islam.

De nos jours, il apparaît que cette œuvre, ouverte à l'universel, était destinée à notre présent, voire à notre futur, comme en témoignent les savants occidentaux (physiciens, mathématiciens…) qui s’en inspirent.

Ce séminaire vise à expliciter les thèmes majeurs de la doctrine d’Ibn ‘Arabî, et à approcher quelques pistes de sa perception à notre époque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyJeu 20 Déc 2018, 22:22

Allbatar a écrit:
20 juin 2018

2ème session du séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy.

Ibn Arabi (m. 1240), le « Grand Maître » (al-Shaykh al-Akbar) de la spiritualité islamique, est l’auteur le plus fécond de toute la littérature ésotérique mondiale. En milieu musulman, jamais une œuvre n’a suscité autant de débats, car elle cristallise toute la tension entre les pôles exotérique et ésotérique de la compréhension de l’islam.

De nos jours, il apparaît que cette œuvre, ouverte à l'universel, était destinée à notre présent, voire à notre futur, comme en témoignent les savants occidentaux (physiciens, mathématiciens…) qui s’en inspirent.

Ce séminaire vise à expliciter les thèmes majeurs de la doctrine d’Ibn ‘Arabî, et à approcher quelques pistes de sa perception à notre époque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

45€

pour écouter les affres d'un illuminé

 la pensée d'Ibn Arabi se juxtapose à la charia sans la contredire : ainsi, Ibn Arabi narre-t-il comment il a contraint le sultan de Konya à imposer les signes de la dhimmitude aux « Gens du Livre » alors qu'il les voyait se promener dans la ville sans les marqueurs de leur catégorie confessionnelle

Au nom de Dieu, le maître du soufisme, Ibn ‘Arabî, reproche à Kaykâ’ûs I, prince de Konya en Anatolie (1211 – 1220), de relâcher l’oppression des chrétiens  —

“ Ô toi [le prince], Dieu t’a donné ses bienfaits et Il t’a placé comme son lieutenant : tu es en fait lieutenant (nâ’ib) de Dieu devant ses créatures, tu es sa vaste ombre (zill) sur sa terre. Fais donc justice en faveur de ceux qui subissent l’injustice, et contre ceux qui agissent injustement. Ne te laisse pas tromper par le fait que Dieu t’a donné le pouvoir et qu’Il a placé le pays sous ta domination, si, depuis, tu continues à agir contre Lui, en commettant l’injustice et en transgressant ses prohibitions (hudûd).

La tolérance qu’Il montre à ton égard, en te gardant à ta place [de pouvoir], n’est qu’un renvoi [de son jugement], et ce n’est pas un signe de négligence [de la part de Dieu]. En effet, entre toi et [le moment où] tu connaîtras [le résultat de] tes actions, il ne reste [qu’un pas] : que tu franchis au moment fixé [de ta mort], lorsque tu descends aux demeures où tes pères sont allés avant toi. Ne sois pas, donc, d’entre ceux qui regretteront [leurs actions] à ce moment-là : parce que le fait d’avoir des regrets, alors, n’aura pas d’utilité.

Ô toi [le prince], sache que d’entre les faits les plus graves et les plus honteux qui sont arrivés à l’Islam et aux musulmans [dans ces temps] – même s’il a peu de gens qui s’en inquiètent ! – il y a : l’élévation [du son] des cloches [des églises], les manifestations publiques de la mécréance (kufr), les privilèges donnés à l’associationnisme (shirk) dans ton pays, et l’abolition des capitulations (shurût) établies par le prince des croyants ‘Umar b. al-Khattâb – que Dieu soit satisfait de lui ! – en ce qui concerne les ‘gens protégés’ (ahl al-dhimma). En particulier :

“Ils [les chrétiens] ne bâtiront pas de nouvelle église, ni de couvents ni de cellules ni d’ermitages dans leurs villes ou dans les territoires avoisinants. Ils ne renouvelleront pas [ces lieux], de sorte qu’il faut les laisser tomber en ruine ; il n’empêcheront pas les musulmans [d’utiliser] leurs églises, de telle façon que ceux-ci [les musulmans] puissent y séjourner pendant trois nuits et ils [les chrétiens] leur fourniront la nourriture. Ils [les chrétiens] ne donneront pas l’hospitalité à des espions, et ils ne cacheront aux musulmans aucun genre de conspiration [qu’il y ait] contre eux ; ils n’enseigneront pas le Coran à leurs fils ; ils ne manifesteront pas leur associationnisme (shirk) ; ils n’empêcheront pas leurs proches d’embrasser l’Islam, s’ils le désirent.
Ils montreront du respect aux musulmans, et ils se lèveront de leurs sièges quand ceux-ci [les musulmans] voudront s’y asseoir ; ils ne se feront semblables aux musulmans en rien de ce qui concerne le vêtement, le chapeau, le turban, les sandales et la coiffure ; il ne prendront ni les noms ni les titres des musulmans.
Ils [les chrétiens] ne chevaucheront pas sur la selle, ils ne porteront pas d’épée à la ceinture, et ils ne posséderont pas d’autre genre d’armes ; ils n’utiliseront pas les lettres arabes dans leurs sceaux, et il ne vendront pas de boisson alcoolisées ; ils couperont la partie antérieure de leur chevelure (sur le front), ils garderont partout leur façon de s’habiller, et ils porteront aussi une ceinture (zunnâr) autour de la taille.
Ils [les chrétiens] n’exhiberont ni leurs croix ni leur livres dans les rues parcourues par les musulmans ; ils n’enterreront pas leurs morts à coté des morts musulmans, ils ne feront sonner leurs cloches que très doucement, ils n’élèveront pas la voix en lisant dans leurs églises, qui sont proches des musulmans.
Ils [les chrétiens] ne feront pas de tours [en procession], ils n’élèveront pas la voix en accompagnant leurs morts [aux funérailles] et ils n’allumeront pas de feu [des bougies] en faisant cela. Ils n’achèteront pas les esclaves qui ont étés destinés aux musulmans.
Au cas où ils transgresseront une quelconque de ces capitulations (shurût) qui leur sont imposées, ils [les chrétiens] n’auront plus de droit de protection (dhimma), et dans ce cas-là il sera licite aux musulmans de les traiter comme des gens rebelles et séditieux”.

Ceci est le texte [des capitulations] écrit par ‘Umar b. al-Khattâb – que Dieu soit satisfait de lui !


Mais ce qui est important dans le contexte présent, c’est le fait que la tradition musulmane accepta ces ‘Capitulations’ comme authentiques, et ainsi elles devinrent une référence majeure pour la législation islamique postérieure. Par conséquent, tout gouverneur musulman qui voulait traiter les ‘sujets protégés’ (ahl al-dhimma) en accord avec la loi islamique, faisait automatiquement référence à ce texte…

Il faut aussi rappeler que, dans le siècle suivant, une autre figure éminente, le penseur musulman Taqyî al-Dîn Ibn Taymiyya (m. 728/1238) – dont la rigueur dans l’interprétation de la loi islamique était célèbre – fera référence, lui aussi, aux ‘Capitulations de ‘Umar’ (al-shurût al-‘umariyya) comme à un texte juridique fondamental pour la direction de la politique musulmane envers les ‘sujets protégés’ (ahl al-dhimma).

Même de nos jours, ces ‘Capitulations’ demeurent une référence majeure pour les gouvernements de plusieurs pays qui se proclament ‘islamiques’, tels que l’Arabie Saoudite, le Soudan, le Pakistan etc. En outre, beaucoup de mouvements islamistes contemporains, que l’on peut qualifier d’‘intégristes’ ou de ‘radicaux’, à cause de leurs projets de restauration intégrale de la loi islamique (sharî‘a), demandent que tout gouvernement qui se veut ‘vraiment musulman’, applique à la lettre, toutes ces ‘Capitulations’ dans ses relations avec les non-musulmans ; il s’agit, en effet, de la même demande qu’Ibn ‘Arabî faisait à son ami, le prince de Konya.

et par ces bourrage de crane et de haine  sur des siècles , l'on en arrive au pire !!
Revenir en haut Aller en bas
Allbatar
Moderateur
Moderateur
Allbatar


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyJeu 20 Déc 2018, 22:53

D'où viens donc se copier coller ?

Peux tu me fournir une source de Ibn Arabi en rapport avec ton commentaire ?

Ne confond tu pas avec Ibn Taymiyya ?

Parce que pour le coup je ne vois pas le rapport avec Ibn Arabi, j'ai manquer une page de l'histoire ?

gerard2007 je te demande donc de me fournir la source initial de Ibn Arabi le livre la page, en gros du contenu.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 09:58

Allbatar a écrit:
D'où viens donc se copier coller ?

Peux tu me fournir une source de Ibn Arabi en rapport avec ton commentaire ?

Ne confond tu pas avec Ibn Taymiyya ?

Parce que pour le coup je ne vois pas le rapport avec Ibn Arabi, j'ai manquer une page de l'histoire ?

gerard2007 je te demande donc de me fournir la source initial de Ibn Arabi le livre la page, en gros du contenu.

Merci.

Les soufis ont la réputation d’être ouverts aux juifs et aux chrétiens, à la différence d’autres courants (plus orthodoxes) de l’islam. Qu’en est-il ? Un volume complet de la collection Studia Arabica est venu compléter l’étude sur Ibn ‘Arabî reproduite ici : Les maîtres soufis et les « peuples du livre », par Ephraïm Herrera, édition de Paris, 2015, 586 pages.

En voici la page de couverture :

“Le soufisme se présente comme l’aspect ésotérique de l’islam.

_ Disséminé sur les cinq continents, les soufis représentent aujourd’hui 70-90 millions de musulmans. Les spécialistes de l’islam et les médias présentent le plus fréquemment le soufisme comme étant plus tolérant et pacifique.

_ En réalité, la plupart des grands maître soufis ont explicitement prôné le petit jihâd, le jihâd belliqueux classique, appelant expressément les dirigeants musulmans à accomplir régulièrement ce devoir religieux dans le but d’imposer l’islam au monde entier. Jamais dans leurs ouvrages le jihâd des cœurs ne remplace le jihâd guerrier, qui est perçu au contraire comme une cristallisation du jihâd des cœurs et la preuve de sa sincérité. Nombre d'entre eux ont d’ailleurs personnellement participé au jihâd guerrier, tant défensif qu’offensif.

_ Les résultats de la recherche de E. Herrera sont surprenants : ils dévoilent l’aspect fondamentalement intolérant de l’immense majorité des grands maîtres du soufisme et de leurs disciples. Tant les doctrines chrétiennes et juives que les personnes y sont décrites d’une manière catégoriquement négative.

_ Une nouvelle image, étayée par des centaines de sources, rapportés en français, pose les bases d’un nouveau débat sur le soufisme, débat qui devra désormais tenir compte de ces références qui renversent les idées reçues.”


extrait de : SCATTOLIN Giuseppe, Soufisme et Loi dans l’Islam :
                un texte de Ibn ‘Arabî sur les sujets protégés (ahl al-dhimma)
in Coll., L’Orient chrétien dans l’empire musulman. Hommage au professeur Gérard Troupeau, coll. Studia Arabica n° 3, Versailles, éd. de Paris, 2005

— Au nom de Dieu, le maître du soufisme, Ibn ‘Arabî, reproche à Kaykâ’ûs I, prince de Konya en Anatolie (1211 – 1220), de relâcher l’oppression des chrétiens  —


Marie-Thérèse Urvoy, née le 10 octobre 19491 à Damas (Syrie), est une islamologue française.

Professeur d'islamologie, d'histoire médiévale de l'islam, d'arabe classique et de philosophie arabe à l'Institut catholique de Toulouse, elle enseigne l'islamologie et la philosophie arabe à l'Institut de philosophie comparée (IPC) de Paris2. Elle est aussi professeur associée à l'École doctorale de l'université Bordeaux III, ainsi que membre de l'Editorial Board de la revue Islamochristiana3 de l'Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie.

Pour Marie-Thérèse Urvoy, la pensée d'Ibn Arabi se juxtapose à la charia sans la contredire : ainsi, Ibn Arabi narre-t-il comment il a contraint le sultan de Konya à imposer les signes de la dhimmitude aux « Gens du Livre » alors qu'il les voyait se promener dans la ville sans les marqueurs de leur catégorie confessionnelle25.

Ses livres et articles concernent les domaines de la philologie, l'histoire de la pensée arabe, la mystique musulmane, le Coran, la contribution des chrétiens arabes d'Orient, et d'al-Andalus à la pensée philosophique, religieuse, scientifique. Elle est aussi « experte-consultante » auprès du Sénat et du Parlement.


Marie-Thérèse Urvoy :
La vérité, c’est que le soufisme, n’en déplaise à des grands soufis de notre pays, comme Eric Geoffroy, demeure un cheval de Troie de l’islamisme. Le soufisme est présenté comme l’islam avec en moins tout ce qui n’est pas présentable. Alors, il est spirituel, il est tolérant, il est ceci et cela… On oublie une chose, c’est que l’histoire nous montre, doctrinalement et historiquement, que le soufisme est une forme de l’islamisme. On peut citer les confréries soufies qui ont achevé dans un bain de sang et dans une violence inouïe l’islamisation de l’Égypte jusqu’au XIVème siècle. Du point de vue doctrinal, le soufisme le plus connu est celui d’Ibn Arabî : je rappelle que c’est celui qui réclamait le rétablissement des signes distinctifs des juifs et des chrétiens…
Revenir en haut Aller en bas
Allbatar
Moderateur
Moderateur
Allbatar


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 10:14

gerard2007 a écrit:
Allbatar a écrit:
D'où viens donc se copier coller ?

Peux tu me fournir une source de Ibn Arabi en rapport avec ton commentaire ?

Ne confond tu pas avec Ibn Taymiyya ?

Parce que pour le coup je ne vois pas le rapport avec Ibn Arabi, j'ai manquer une page de l'histoire ?

gerard2007 je te demande donc de me fournir la source initial de Ibn Arabi le livre la page, en gros du contenu.

Merci.

Les soufis ont la réputation d’être ouverts aux juifs et aux chrétiens, à la différence d’autres courants (plus orthodoxes) de l’islam. Qu’en est-il ? Un volume complet de la collection Studia Arabica est venu compléter l’étude sur Ibn ‘Arabî reproduite ici : Les maîtres soufis et les « peuples du livre », par Ephraïm Herrera, édition de Paris, 2015, 586 pages.

En voici la page de couverture :

“Le soufisme se présente comme l’aspect ésotérique de l’islam.

_ Disséminé sur les cinq continents, les soufis représentent aujourd’hui 70-90 millions de musulmans. Les spécialistes de l’islam et les médias présentent le plus fréquemment le soufisme comme étant plus tolérant et pacifique.

_ En réalité, la plupart des grands maître soufis ont explicitement prôné le petit jihâd, le jihâd belliqueux classique, appelant expressément les dirigeants musulmans à accomplir régulièrement ce devoir religieux dans le but d’imposer l’islam au monde entier. Jamais dans leurs ouvrages le jihâd des cœurs ne remplace le jihâd guerrier, qui est perçu au contraire comme une cristallisation du jihâd des cœurs et la preuve de sa sincérité. Nombre d'entre eux ont d’ailleurs personnellement participé au jihâd guerrier, tant défensif qu’offensif.

_ Les résultats de la recherche de E. Herrera sont surprenants : ils dévoilent l’aspect fondamentalement intolérant de l’immense majorité des grands maîtres du soufisme et de leurs disciples. Tant les doctrines chrétiennes et juives que les personnes y sont décrites d’une manière catégoriquement négative.

_ Une nouvelle image, étayée par des centaines de sources, rapportés en français, pose les bases d’un nouveau débat sur le soufisme, débat qui devra désormais tenir compte de ces références qui renversent les idées reçues.”

extrait de : SCATTOLIN Giuseppe, Soufisme et Loi dans l’Islam :
                un texte de Ibn ‘Arabî sur les sujets protégés (ahl al-dhimma)
in Coll., L’Orient chrétien dans l’empire musulman. Hommage au professeur Gérard Troupeau, coll. Studia Arabica n° 3, Versailles, éd. de Paris, 2005

— Au nom de Dieu, le maître du soufisme, Ibn ‘Arabî, reproche à Kaykâ’ûs I, prince de Konya en Anatolie (1211 – 1220), de relâcher l’oppression des chrétiens  —

Marie-Thérèse Urvoy, née le 10 octobre 19491 à Damas (Syrie), est une islamologue française.

Professeur d'islamologie, d'histoire médiévale de l'islam, d'arabe classique et de philosophie arabe à l'Institut catholique de Toulouse, elle enseigne l'islamologie et la philosophie arabe à l'Institut de philosophie comparée (IPC) de Paris2. Elle est aussi professeur associée à l'École doctorale de l'université Bordeaux III, ainsi que membre de l'Editorial Board de la revue Islamochristiana3 de l'Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie.

Pour Marie-Thérèse Urvoy, la pensée d'Ibn Arabi se juxtapose à la charia sans la contredire : ainsi, Ibn Arabi narre-t-il comment il a contraint le sultan de Konya à imposer les signes de la dhimmitude aux « Gens du Livre » alors qu'il les voyait se promener dans la ville sans les marqueurs de leur catégorie confessionnelle25.

Ses livres et articles concernent les domaines de la philologie, l'histoire de la pensée arabe, la mystique musulmane, le Coran, la contribution des chrétiens arabes d'Orient, et d'al-Andalus à la pensée philosophique, religieuse, scientifique. Elle est aussi « experte-consultante » auprès du Sénat et du Parlement.

Marie-Thérèse Urvoy :
La vérité, c’est que le soufisme, n’en déplaise à des grands soufis de notre pays, comme Eric Geoffroy, demeure un cheval de Troie de l’islamisme. Le soufisme est présenté comme l’islam avec en moins tout ce qui n’est pas présentable. Alors, il est spirituel, il est tolérant, il est ceci et cela… On oublie une chose, c’est que l’histoire nous montre, doctrinalement et historiquement, que le soufisme est une forme de l’islamisme. On peut citer les confréries soufies qui ont achevé dans un bain de sang et dans une violence inouïe l’islamisation de l’Égypte jusqu’au XIVème siècle. Du point de vue doctrinal, le soufisme le plus connu est celui d’Ibn Arabî : je rappelle que c’est celui qui réclamait le rétablissement des signes distinctifs des juifs et des chrétiens…

Escuses moi met ce n'est pas une source ça !

Il suffit pas de cité une personnes qui ne cite aucune sources.

Quel sont les sites sources qui proviennent de Ibn Arabi.

Merci


Le fameux texte de Ibn Arabi proviens de quel source ?

Ta source

Ma question car ta source ne me lapporte.

Quel texte de quel livre de Ibn Arabi est utilisé pour cette affirmation.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 10:38

Allbatar a écrit:
gerard2007 a écrit:


Les soufis ont la réputation d’être ouverts aux juifs et aux chrétiens, à la différence d’autres courants (plus orthodoxes) de l’islam. Qu’en est-il ? Un volume complet de la collection Studia Arabica est venu compléter l’étude sur Ibn ‘Arabî reproduite ici : Les maîtres soufis et les « peuples du livre », par Ephraïm Herrera, édition de Paris, 2015, 586 pages.

En voici la page de couverture :

“Le soufisme se présente comme l’aspect ésotérique de l’islam.

_ Disséminé sur les cinq continents, les soufis représentent aujourd’hui 70-90 millions de musulmans. Les spécialistes de l’islam et les médias présentent le plus fréquemment le soufisme comme étant plus tolérant et pacifique.

_ En réalité, la plupart des grands maître soufis ont explicitement prôné le petit jihâd, le jihâd belliqueux classique, appelant expressément les dirigeants musulmans à accomplir régulièrement ce devoir religieux dans le but d’imposer l’islam au monde entier. Jamais dans leurs ouvrages le jihâd des cœurs ne remplace le jihâd guerrier, qui est perçu au contraire comme une cristallisation du jihâd des cœurs et la preuve de sa sincérité. Nombre d'entre eux ont d’ailleurs personnellement participé au jihâd guerrier, tant défensif qu’offensif.

_ Les résultats de la recherche de E. Herrera sont surprenants : ils dévoilent l’aspect fondamentalement intolérant de l’immense majorité des grands maîtres du soufisme et de leurs disciples. Tant les doctrines chrétiennes et juives que les personnes y sont décrites d’une manière catégoriquement négative.

_ Une nouvelle image, étayée par des centaines de sources, rapportés en français, pose les bases d’un nouveau débat sur le soufisme, débat qui devra désormais tenir compte de ces références qui renversent les idées reçues.”


extrait de : SCATTOLIN Giuseppe, Soufisme et Loi dans l’Islam :
                un texte de Ibn ‘Arabî sur les sujets protégés (ahl al-dhimma)
in Coll., L’Orient chrétien dans l’empire musulman. Hommage au professeur Gérard Troupeau, coll. Studia Arabica n° 3, Versailles, éd. de Paris, 2005

— Au nom de Dieu, le maître du soufisme, Ibn ‘Arabî, reproche à Kaykâ’ûs I, prince de Konya en Anatolie (1211 – 1220), de relâcher l’oppression des chrétiens  —


Marie-Thérèse Urvoy, née le 10 octobre 19491 à Damas (Syrie), est une islamologue française.

Professeur d'islamologie, d'histoire médiévale de l'islam, d'arabe classique et de philosophie arabe à l'Institut catholique de Toulouse, elle enseigne l'islamologie et la philosophie arabe à l'Institut de philosophie comparée (IPC) de Paris2. Elle est aussi professeur associée à l'École doctorale de l'université Bordeaux III, ainsi que membre de l'Editorial Board de la revue Islamochristiana3 de l'Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie.

Pour Marie-Thérèse Urvoy, la pensée d'Ibn Arabi se juxtapose à la charia sans la contredire : ainsi, Ibn Arabi narre-t-il comment il a contraint le sultan de Konya à imposer les signes de la dhimmitude aux « Gens du Livre » alors qu'il les voyait se promener dans la ville sans les marqueurs de leur catégorie confessionnelle25.

Ses livres et articles concernent les domaines de la philologie, l'histoire de la pensée arabe, la mystique musulmane, le Coran, la contribution des chrétiens arabes d'Orient, et d'al-Andalus à la pensée philosophique, religieuse, scientifique. Elle est aussi « experte-consultante » auprès du Sénat et du Parlement.


Marie-Thérèse Urvoy :
La vérité, c’est que le soufisme, n’en déplaise à des grands soufis de notre pays, comme Eric Geoffroy, demeure un cheval de Troie de l’islamisme. Le soufisme est présenté comme l’islam avec en moins tout ce qui n’est pas présentable. Alors, il est spirituel, il est tolérant, il est ceci et cela… On oublie une chose, c’est que l’histoire nous montre, doctrinalement et historiquement, que le soufisme est une forme de l’islamisme. On peut citer les confréries soufies qui ont achevé dans un bain de sang et dans une violence inouïe l’islamisation de l’Égypte jusqu’au XIVème siècle. Du point de vue doctrinal, le soufisme le plus connu est celui d’Ibn Arabî : je rappelle que c’est celui qui réclamait le rétablissement des signes distinctifs des juifs et des chrétiens…

Escuses moi met ce n'est pas une source ça !

Il suffit pas de cité une personnes qui ne cite aucune sources.

Quel sont les sites sources qui proviennent de Ibn Arabi.

Merci
ibn arabi a écrit plus de 800 volumes
tu souhaitent le volume et la page , tu es exigeant Albatar
et même si je la trouvait , tu chercherez a redire , alors faisons confiance a nos chercheurs Marie Thérèse Urvoy et tous ceux cité plus haut , et epargne moi cette fatigue inutile .
On peut citer les confréries soufies qui ont achevé dans un bain de sang et dans une violence inouïe l’islamisation de l’Égypte jusqu’au XIVème siècle.








Revenir en haut Aller en bas
Allbatar
Moderateur
Moderateur
Allbatar


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 10:58

gerard2007 a écrit:

ibn arabi a écrit plus de 800 volumes
tu souhaitent le volume et la page , tu es exigeant Albatar
et même si je la trouvait , tu chercherez a redire , alors faisons confiance a nos chercheurs Marie Thérèse  Urvoy et tous ceux cité plus haut , et epargne moi cette fatigue inutile .
On peut citer les confréries soufies qui ont achevé dans un bain de sang et dans une violence inouïe l’islamisation de l’Égypte jusqu’au XIVème siècle.


Bien sur que je veux la source.

C'est bien trop facile de dire de telle affirmation sans nous fournir une quelconque preuve.

etant donner que je n'est pas accès a la dite source !!

Je ne fais absolument confiance a personne surtout concernant un sujet comme celui la.

A tu déjà lu un ouvrage de Ibn Arabi ?

Je suppose que Non !

Car tu semblerais comme moi très étonner de ces affirmation.

Personnellement je fonctionne a la source et non au on dit quelque soit la personne cité.

C'est comme si tu me disait que Djalâl ad-Dîn Rûmî prônais la guerre et non la paix et la méditation..

Donc oui tant que je n'est pas le véritable écris de Ibn Arabi, je ni crois pas une seconde.

Quand on affirme on source c'est aussi simple que ça.

J'ai fais des recherches sur ce que tu avances bizarrement je ne trouve rien.

Je vais continuer a chercher.

Et quand je dis je ne suis pas d'accord ces concernant l'affirmation première de Ibn Arabi.

Je ne parle pas de ce qui a pu ce passer bien des siècle après.

Vu que je pense savoir ce qui va ce passer tu ne me fournira pas la source ( le contenu de la page avec le fameux écris qui aurais servi )

J’achèterais le fameux livre.. et je vais vérifier la source.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 11:18

Allbatar a écrit:
gerard2007 a écrit:

ibn arabi a écrit plus de 800 volumes
tu souhaitent le volume et la page , tu es exigeant Albatar
et même si je la trouvait , tu chercherez a redire , alors faisons confiance a nos chercheurs Marie Thérèse  Urvoy et tous ceux cité plus haut , et epargne moi cette fatigue inutile .
On peut citer les confréries soufies qui ont achevé dans un bain de sang et dans une violence inouïe l’islamisation de l’Égypte jusqu’au XIVème siècle.


Bien sur que je veux la source.

C'est bien trop facile de dire de telle affirmation sans nous fournir une quelconque preuve.

etant donner que je n'est pas accès a la dite source !!

Je ne fais absolument confiance a personne surtout concernant un sujet comme celui la.

A tu déjà lu un ouvrage de Ibn Arabi ?

Je suppose que Non !

Car tu semblerais comme moi très étonner de ces affirmation.

Personnellement je fonctionne a la source et non au on dit quelque soit la personne cité.

C'est comme si tu me disait que Djalâl ad-Dîn Rûmî prônais la guerre et non la paix et la méditation..

Donc oui tant que je n'est pas le véritable écris de Ibn Arabi, je ni crois pas une seconde.

Quand on affirme on source c'est aussi simple que ça.

J'ai fais des recherches sur ce que tu avances bizarrement je ne trouve rien.

Je vais continuer a chercher.

Et quand je dis je ne suis pas d'accord ces concernant l'affirmation première de Ibn Arabi.

Je ne parle pas de ce qui a pu ce passer bien des siècle après.

Vu que je pense savoir ce qui va ce passer tu ne me fournira pas la source ( le contenu de la page avec le fameux écris qui aurais servi )

J’achèterais le fameux livre.. et je vais vérifier la source.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
si ca peu t'aider ..
Les
Capitulations de

Umar (
al - shurû
t
al -

umariyya
)
p r é s e n t é e s p a r l e m a î t r e d u s o u f i s m e
, Ibn

Ar abî
Revenir en haut Aller en bas
Allbatar
Moderateur
Moderateur
Allbatar


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 19:18

Article intéressant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 22:10

Allbatar a écrit:
Article intéressant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Effectivement , ca n'a rien a voir avec le sunnisme .


Mais il faut toujours garder à l’esprit que la priorité absolue est de préserver la vie humaine, même quand il s’agit de « qissas ». Les propos d’IBN ‘ARABI sont explicites : « Si tu connais les égards que Dieu a pour cette constitution humaine et pour son maintien, à plus forte raison dois-tu en avoir, toi aussi, car c’est en cela que réside ta propre félicité. Tant que l’homme demeure en vie, on peut espérer de lui l’obtention de la perfection pour laquelle il a été créé. Celui qui entreprend de le détruire l’empêche d’obtenir ce pour quoi il a été créé. »


Celui qui entreprend de le détruire l’empêche d’obtenir ce pour quoi il a été créé. »

Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 22:19

Juste par curiosité je me demandais Gerard si tu étais un ancien musulman, car dans mon opinion tu me semble plutôt instruit sur les choses de l'Islam.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 22:44

samuel777444 a écrit:
Juste par curiosité je me demandais Gerard si tu étais un ancien musulman, car dans mon opinion tu me semble plutôt instruit sur les choses de l'Islam.
ma femme était musulmane , pas moi , j'etais chretien
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 22:47

gerard2007 a écrit:
samuel777444 a écrit:
Juste par curiosité je me demandais Gerard si tu étais un ancien musulman, car dans mon opinion tu me semble plutôt instruit sur les choses de l'Islam.
ma femme était musulmane , pas moi , j'etais chretien
C'est bien l'impression que tu me donnais c'est a dire que tu avais dans ta vie certains liens étroits avec l'Islam.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 22:53

samuel777444 a écrit:
gerard2007 a écrit:

ma femme était musulmane , pas moi , j'etais chretien
Merci de ta reponse, c'est bien l'impression que tu me donnais c'est a dire; que tu avais dans ta vie certains liens etroit avec l'Islam.
effectivement , j'ai des liens étroit avec l'islam ma femme est marocaine , et toute ma belle famille est musulmane .
il y a eu de grande discussion théologique avec mes beau frères , puisque ils souhaitaient que je les accompagne a la Mosquée .
ma belle famille est très ouverte , et j'ai pu leur faire comprendre ,que j'y croyais pas …
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 22:56

gerard2007 a écrit:
samuel777444 a écrit:

Merci de ta reponse, c'est bien l'impression que tu me donnais c'est a dire; que tu avais dans ta vie certains liens etroit avec l'Islam.
effectivement , j'ai des liens étroit avec l'islam  ma femme est marocaine , et toute ma belle famille est musulmane .
il y a eu de grande discussion théologique avec mes beau frères , puisque ils souhaitaient que je les accompagne a la Mosquée .
ma belle famille est très ouverte , et j'ai pu leur faire comprendre ,que j'y croyais pas …
 
Votre femme est-elle toujours musulmane (vous avez dit étais et ensuite est). Bon je jure que c'est ma dernière question, je suis curieux par nature, je l'avoue mais je ne veux pas m'immiscer dans votre vie . Et si vous ne desirez pas vraiment répondre il n'y a pas de mal je comprends Wink
Revenir en haut Aller en bas
Allbatar
Moderateur
Moderateur
Allbatar


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 23:06

gerard2007 a écrit:
Allbatar a écrit:
Article intéressant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Effectivement , ca n'a rien a voir avec le sunnisme .


Mais il faut toujours garder à l’esprit que la priorité absolue est de préserver la vie humaine, même quand il s’agit de « qissas ». Les propos d’IBN ‘ARABI sont explicites : « Si tu connais les égards que Dieu a pour cette constitution humaine et pour son maintien, à plus forte raison dois-tu en avoir, toi aussi, car c’est en cela que réside ta propre félicité. Tant que l’homme demeure en vie, on peut espérer de lui l’obtention de la perfection pour laquelle il a été créé. Celui qui entreprend de le détruire l’empêche d’obtenir ce pour quoi il a été créé. »


Celui qui entreprend de le détruire l’empêche d’obtenir ce pour quoi il a été créé. »


C'est en partie pour cela que je suis en contradiction de l'information pas encore vérifier de Gérard.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 23:20

samuel777444 a écrit:
gerard2007 a écrit:

effectivement , j'ai des liens étroit avec l'islam  ma femme est marocaine , et toute ma belle famille est musulmane .
il y a eu de grande discussion théologique avec mes beau frères , puisque ils souhaitaient que je les accompagne a la Mosquée .
ma belle famille est très ouverte , et j'ai pu leur faire comprendre ,que j'y croyais pas …
 
Votre femme est-elle toujours musulmane (vous avez dit étais et ensuite est). Bon je jure que c'est ma dernière question, je suis curieux par nature, je l'avoue mais je ne veux pas m'immiscer dans votre vie . Et si vous ne desirez pas vraiment répondre il n'y a pas de mal je comprends Wink
je n'ai rien a caché …
non ma femme n'est plus musulmane , sa famille a compris mais ils sont intelligents et ne juge pas
si tu as des questions MP
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 23:29

Allbatar a écrit:
gerard2007 a écrit:


Effectivement , ca n'a rien a voir avec le sunnisme .


Mais il faut toujours garder à l’esprit que la priorité absolue est de préserver la vie humaine, même quand il s’agit de « qissas ». Les propos d’IBN ‘ARABI sont explicites : « Si tu connais les égards que Dieu a pour cette constitution humaine et pour son maintien, à plus forte raison dois-tu en avoir, toi aussi, car c’est en cela que réside ta propre félicité. Tant que l’homme demeure en vie, on peut espérer de lui l’obtention de la perfection pour laquelle il a été créé. Celui qui entreprend de le détruire l’empêche d’obtenir ce pour quoi il a été créé. »


Celui qui entreprend de le détruire l’empêche d’obtenir ce pour quoi il a été créé. »


C'est en partie pour cela que je suis en contradiction de l'information pas encore vérifier de Gérard.
Cherche Albatar , mais franchement , je pense pas qu'ils se trompent c'est des specialistes universitaire !!! pourquoi raconterait ils des betises ? uel interet ?
et puis il faut remettre tout cela dans son contexte , il y a plusieurs siecles , et pour eux differencier juifs chretiens musulmans , n'etait pas si terrible ...
au vu de ce qu'il ecrit sur la vie sacré , c'est un bon bougre ..
bien que pour moi ca reste des illuminés , c'est pas pejoratif dans ma bouche
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy EmptyVen 21 Déc 2018, 23:53

gerard2007 a écrit:
samuel777444 a écrit:

Votre femme est-elle toujours musulmane (vous avez dit étais et ensuite est). Bon je jure que c'est ma dernière question, je suis curieux par nature, je l'avoue mais je ne veux pas m'immiscer dans votre vie . Et si vous ne desirez pas vraiment répondre il n'y a pas de mal je comprends Wink
je n'ai rien a caché …
non ma femme n'est plus musulmane , sa famille a compris  mais ils sont intelligents et ne juge pas
si tu as des questions  MP

Non je n'ai pas d'autres questions, comme j'ai dit c'était ma dernière, merci en passant pour tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty
MessageSujet: Re: séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy   séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
séminaire Ibn Arabi avec le professeur Eric Geoffroy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théâtre avec vos élèves
» Dialogue avec les Runes, Eric Panichi - Des avis ?
» Préparation avec le CNED ou à l'ESPE ?
» elle se fait attendre cette sleeve
» Colle!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: