Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-71%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans-fil Samsung EP-PN920 – Noir (Via ODR 20€)
8 € 28 €
Voir le deal

Partagez
 

 Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 31 Déc 2018, 14:28

Rappel du premier message :

À suivre
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Julie
Moderateur
Moderateur



Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMar 05 Nov 2019, 22:46

6 novembre

Le mercredi de la 31e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,25-33.

En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit :
« Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.
Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple.
Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?
Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui
“Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !”
Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ?
S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix.
Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

Commentaire du jour

Homélie attribuée à saint Macaire d'Égypte (?-390)
moine

Homélies spirituelles (trad. Deseille, Coll. Spi.Or. 40, Bellefontaine 1984, p. 114)

Nous livrer à lui totalement

Comment est-il possible que, malgré de tels encouragements et de telles promesses de la part du Seigneur, nous refusions de nous livrer à lui totalement et sans réserve, de renoncer à toutes choses et même à notre propre vie, conformément à l’Évangile (Lc 14,26), pour n'aimer que lui seul, et rien d'autre avec lui ?

           Considère tout ce qui a été fait pour nous : quelle gloire nous a été donnée, que de dispositions en vue de l'histoire du salut faites par le Seigneur depuis les pères et les prophètes, que de promesses, que d'exhortations, quelle compassion de la part du Maître dès les origines ! À la fin, il a manifesté son indicible bienveillance envers nous en venant demeurer lui-même avec nous et en mourant sur la croix pour nous convertir et nous ramener à la vie. Et nous, nous ne laissons pas de côté nos volontés propres, notre amour du monde, nos prédispositions et nos habitudes mauvaises, apparaissant en cela comme des hommes de peu de foi, ou même sans foi aucune.

           Et cependant, vois comment, malgré tout cela, Dieu se montre plein d'une douce bonté. Il nous protège et nous soigne invisiblement ; malgré nos fautes, il ne nous livre pas définitivement à la méchanceté et aux illusions du monde ; dans sa grande patience, il nous empêche de périr et guette de loin le moment où nous nous tournerons vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMer 06 Nov 2019, 22:14

7 novembre

Le jeudi de la 31e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 15,1-10.

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
Alors Jésus leur dit cette parabole :
« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”
Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. »
Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?
Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !”
Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

Commentaire du jour

Saint Nersès Snorhali (1102-1173)
patriarche arménien

Jésus, Fils unique du Père, § 26-31 ; SC 203 (trad. I. Kéchichian, Éd. Cerf 1973, p. 44 rev.)

« Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis »

Je me suis égaré dans le désert,
J'ai erré dans la région inhabitée,
Selon la parabole de la brebis,
Une parmi le groupe des cent.

Le méchant Ennemi l'a déchirée :
Il l'a couverte de plaies incurables ;
C'est pourquoi il n'y a pas d'autre remède à la plaie,
Sinon Toi, pour la guérir.

Je te supplie tout en larmes,
J'élève mes cris vers mon Sauveur :
Toi, bon Pasteur venu du ciel,
Mets-toi à la recherche du petit troupeau.

Cherche, Seigneur, la pièce d'argent tombée
Qui est ton image perdue (Cf. Gn 1,26),
Que j'ai enfouie dans le vice du péché
Et dans la boue fétide.

Lave-moi, Seigneur, de ma souillure ;
Rends mon âme pure, telle la blancheur de neige (Cf. Is 1,18).
Veuille compléter le nombre des dix pièces,
Comme tu l'as fait pour les quarante saints [de Sébaste].

Porte-moi sur tes épaules, Toi qui as porté la croix,
Veuille relever mon âme tombée ;
Réjouis l'armée céleste des anges
Pour le retour d'un seul pécheur.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyJeu 07 Nov 2019, 22:36

8 novembre

Le vendredi de la 31e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 16,1-8.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens.
Il le convoqua et lui dit : “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant.”
Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.
Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.”
Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : “Combien dois-tu à mon maître ?”
Il répondit : “Cent barils d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.”
Puis il demanda à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Il répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, écris quatre-vingts.”
Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. »

Commentaire du jour

Saint Josémaria Escriva de Balaguer (1902-1975)
prêtre, fondateur

Homélie du 19/03/63 in Es Cristo que pasa (trad. Quand le Christ passe, Le Laurier 1989, p. 98)

« Travailler de ses mains, de façon à pouvoir faire le bien » (Ep 4,28)

Il convient de ne pas oublier que la dignité du travail se fonde sur l'amour... L'homme ne peut se limiter à faire des choses, à fabriquer des objets. Le travail naît de l'amour, manifeste l'amour et s'ordonne à l'amour. Nous reconnaissons Dieu, non seulement dans le spectacle que nous offre la nature, mais aussi dans l'expérience de notre travail et de notre effort. Le travail est ainsi prière, action de grâces, parce que nous savons que c'est Dieu qui nous a placés sur terre, nous savons qu'il nous aime et que nous sommes les héritiers de ses promesses. Il est juste qu'il nous dise : « Soit que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » (1Co 10,31).

           Le travail professionnel est aussi apostolat, occasion de se donner aux autres hommes pour leur révéler le Christ et les mener vers Dieu le Père, ce qui n'est qu'une conséquence de la charité que le Saint Esprit répand dans nos âmes. Parmi les indications que Paul donne aux Éphésiens, sur la manière dont le changement de leur conversion doit se manifester..., nous trouvons celle-ci : « Que celui qui volait ne vole plus ; qu'il prenne plutôt la peine de travailler de ses mains, de façon à pouvoir faire le bien en secourant les nécessiteux » (Ep 4,28). Les hommes ont besoin du pain de la terre pour se nourrir, mais aussi du pain du ciel pour illuminer et réchauffer leur cœur. Dans votre travail, dans les initiatives qui en découlent, dans vos conversations, dans vos relations, vous pouvez et vous devez réaliser ce précepte.

           Si nous travaillons dans cet esprit, notre vie, malgré toutes les limitations propres à la condition terrestre, sera une anticipation de la gloire au ciel, de cette communion avec Dieu et avec les saints où régneront seulement l'amour, la générosité, la fidélité, l'amitié et la joie. Vous trouverez, dans vos occupations professionnelles ordinaires, le matériau réel, consistant et solide, qui vous permettra de réaliser toute votre vie chrétienne, et d'actualiser la grâce qui nous vient du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 08 Nov 2019, 23:48

9 novembre

Dédicace de la basilique du Latran, fête

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 2,13-22.

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem.
Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »
Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : ‘L’amour de ta maison fera mon tourment.’
Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »
Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.
Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

Commentaire du jour

Bienheureux John Henry Newman (1801-1890)
cardinal, théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre

PPS, vol 6, n° 19 (trad.©Evangelizo.org)

Fête de la dédicace d'une cathédrale, fête de l'Église

Une cathédrale est-elle le fruit d'un désir passager ou quelque chose qu'on puisse réaliser à volonté ? À coup sûr, les églises dont nous héritons ne sont pas une simple affaire de capitaux, ni une pure création du génie ; elles sont le fruit du martyre, de hauts faits et de souffrances. Leurs fondations sont très profondes ; elles reposent sur la prédication des apôtres, sur la confession de la foi par les saints, et sur les premières conquêtes de l’Évangile dans notre pays. Tout ce qui est si noble dans leur architecture, qui captive l'œil et va au cœur, n'est pas le pur effet de l'imagination des hommes, c'est un don de Dieu, c'est une œuvre spirituelle.

           La croix est toujours plantée dans le risque et dans la souffrance, arrosée de larmes et de sang. Nulle part elle ne prend racine et ne porte de fruit si sa prédication n'est accompagnée de renoncement. Les détenteurs du pouvoir peuvent porter un décret, favoriser une religion, mais ils ne peuvent pas la planter, ils ne peuvent que l'imposer. Seule l'Église peut planter l'Église. Personne d'autre que les saints, des hommes mortifiés, prédicateurs de la droiture, confesseurs de la vérité, ne peut créer une vraie maison pour la vérité.

           C'est pourquoi les temples de Dieu sont aussi les monuments de ses saints. (...) Leur simplicité, leur grandeur, leur solidité, leur grâce et leur beauté ne font que rappeler la patience et la pureté, le courage et la douceur, la charité et la foi de ceux qui, eux, n'ont adoré Dieu que dans les montagnes et les déserts ; ils ont peiné, mais non en vain, puisque d'autres ont hérité des fruits de leur peine (cf Jn 4,38). À la longue, en effet, leur parole a porté fruit ; elle s'est faite Église, cette cathédrale où la Parole vit depuis si longtemps. Heureux ceux qui entrent dans ce lien de communion avec les saints du passé et avec l'Église universelle. Heureux ceux qui, en entrant dans cette église, pénètrent de cœur dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptySam 09 Nov 2019, 22:41

10 novembre

Trente-deuxième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 20,27-38.

En ce temps-là, quelques sadducéens – ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection – s’approchèrent de Jésus
et l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a prescrit : ‘Si un homme a un frère qui meurt en laissant une épouse mais pas d’enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.’
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
de même le deuxième,
puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme-là, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? »
Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari,
car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection.
Que les morts ressuscitent, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur ‘le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.’
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. »

Commentaire du jour

Catéchisme de l'Église catholique
§ 989-993 (© Mame-Librairie Editrice Vaticane ; Eds. Mame, Plon 1992)

« Je crois à la résurrection de la chair » (Credo)

Nous croyons fermement, et ainsi nous espérons, que de même que le Christ est vraiment ressuscité des morts et qu'il vit pour toujours, de même après leur mort les justes vivront pour toujours avec le Christ ressuscité et qu'il les ressuscitera au dernier jour. Comme la sienne, notre résurrection sera l'œuvre de la Très Sainte Trinité : « Si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus Christ d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous » (Rm 8,11). Le terme « chair » désigne l'homme dans sa condition de faiblesse et de mortalité. La « résurrection de la chair » signifie qu'il n'y aura pas seulement, après la mort, la vie de l'âme immortelle, mais que même nos « corps mortels » reprendront vie.

           Croire en la résurrection des morts a été dès ses débuts un élément essentiel de la foi chrétienne. « Une conviction des chrétiens : la résurrection des morts ; cette croyance nous fait vivre » (Tertullien). « Comment certains d'entre vous peuvent-ils dire qu'il n'y a pas de résurrection des morts ? S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est pas ressuscité. Mais si le Christ n'est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, vide aussi votre foi... Mais non, le Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui se sont endormis » (1Co 15,12-14.20).

           La résurrection des morts a été révélée progressivement par Dieu à son Peuple. L'espérance en la résurrection corporelle des morts s'est imposée comme une conséquence intrinsèque de la foi en un Dieu créateur de l'homme tout entier, âme et corps. (...) Les pharisiens et bien des contemporains du Seigneur espéraient la résurrection. Jésus l'enseigne fermement. Aux sadducéens qui la nient il répond : « Vous ne connaissez ni les Écritures ni la puissance de Dieu, vous êtes dans l'erreur » (Mc 12,24). La foi en la résurrection repose sur la foi en Dieu qui « n'est pas un Dieu des morts, mais des vivants ».
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 11 Nov 2019, 00:14

11 novembre

Le lundi de la 32e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,1-6.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute ; mais malheureux celui par qui cela arrive !
Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite à la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà.
Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui.
Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. »
Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! »
Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous aurait obéi. »

Commentaire du jour


Saint Cyprien (v. 200-258)
évêque de Carthage et martyr

Les Bienfaits de la patience, 15-16 ; cf SC 291

« Tu lui pardonneras »

« La charité aime tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout » (1Co 13,7). Par là l'apôtre Paul montre que, si cet amour peut se maintenir avec une telle fermeté, c'est qu'elle a été trempée dans une patience à toute épreuve. Il dit encore : « Supportez-vous les uns les autres dans l'amour, faisant tout ce qui est en votre pouvoir pour garder l'unité de l'esprit dans le lien de la paix » (Ep 4,2-3).

           Il n'est pas possible de maintenir l'unité ni la paix, si les frères ne s'appliquent pas à se soutenir les uns les autres et à garder le lien de la concorde grâce à la patience. Que dire encore, sinon de ne pas jurer, ni maudire, de ne pas réclamer ce qu'on t'enlève, de présenter l'autre joue à celui qui te frappe, de pardonner au frère qui a commis des fautes contre toi, non seulement soixante-dix fois sept fois, mais de lui remettre absolument tous ses torts, d'aimer tes ennemis, de prier pour tes adversaires et ceux qui te persécutent ? (Mt 5)

           Comment parvenir à accomplir tout cela si l'on n'est pas fermement patient et constant dans la paix au milieu des épreuves ? C'est ce que nous voyons faire Étienne quand, mis à mort avec violence par des coups de pierres, loin de crier vengeance, il a demandé le pardon pour ses meurtriers en disant : « Seigneur, ne leur impute pas ce péché » (Ac 7,60).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 11 Nov 2019, 22:56

12 novembre

Le mardi de la 32e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,7-10.


En ce temps-là, Jésus disait : « Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : “Viens vite prendre place à table” ?
Ne lui dira-t-il pas plutôt : “Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour” ?
Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ?
De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : “Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir.” »

Commentaire du jour

Isaac le Syrien (7e siècle)
moine près de Mossoul

Discours, 1ère série, n°5 (trad. Touraille, DDB 1981, p. 87 rev.)

« Dites-vous : ‘ Nous sommes des serviteurs quelconques ’ »

Les yeux du Seigneur regardent les humbles, pour qu'ils se réjouissent. Mais la face du Seigneur se détourne des orgueilleux, pour les humilier. L'humble reçoit toujours de Dieu la compassion. (…) Fais-toi petit en tout devant tous les hommes, et tu seras élevé plus haut que les princes de ce monde. Devance tous les êtres, embrasse-les, abaisse-toi devant eux, et tu seras honoré plus que ceux qui offrent de l'or. Descends plus bas que toi-même, et tu verras la gloire de Dieu en toi. Car là où germe l'humilité, là se répand la gloire de Dieu. (…) Si tu as l'humilité dans ton cœur, Dieu t'y révélera sa gloire. (…)

           N'aime pas l'honneur, et tu ne seras pas déshonoré. L'honneur fuit devant celui qui court après lui. Mais l'honneur poursuit celui qui le fuit, et il proclame à tous les hommes son humilité. Si tu te méprises toi-même, afin de ne pas être honoré, c'est Dieu qui te manifestera. Si tu te blâmes toi-même par amour de la vérité, Dieu permettra que tu sois loué devant toutes ses créatures. Elles ouvriront devant toi la porte de la gloire de ton Créateur, et elles te loueront. Car tu es en vérité à son image et à sa ressemblance (Gn 1,26).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMar 12 Nov 2019, 22:56

13 novembre

Le mercredi de la 32e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,11-19.

En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée.
Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance
et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. »
À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés.
L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.
Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain.
Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ?
Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! »
Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

Commentaire du jour

Saint Bernard (1091-1153)
moine cistercien et docteur de l'Église

Sermons divers, n°27

« Il n'y a que cet étranger ! »


Il est heureux, ce lépreux samaritain qui reconnaissait qu'il « n'avait rien qu'il n'ait reçu » (1Co 4,7). Il a « sauvegardé ce qui lui avait été confié » (2Tm 1,12) et il est revenu vers le Seigneur en lui rendant grâces. Heureux celui qui, à chaque don de la grâce, revient à celui en qui se trouve la plénitude de toutes les grâces, car si nous nous montrons reconnaissants à son égard pour tout ce que nous avons reçu, nous préparons en nous la place à la grâce...en plus grande abondance. En effet, il n'y a que notre ingratitude qui arrête nos progrès après notre conversion. (...)

           Heureux donc celui qui se regarde comme un étranger, et qui rend de grandes actions de grâces même pour les moindres bienfaits, dans la pensée que tout ce qu'on donne à un étranger et à un inconnu est un don purement gratuit. Au contraire, que nous sommes malheureux et misérables lorsque, après nous être montrés d'abord timorés, humbles et dévots, nous oublions ensuite combien était gratuit ce que nous avons reçu. (...)

           Je vous en prie donc, mes frères, tenons-nous de plus en plus humblement sous la main puissante de Dieu (1P 5,6). (...) Tenons-nous avec une grande dévotion dans l'action de grâces, et il nous accordera la grâce qui seule peut sauver nos âmes. Montrons notre reconnaissance, non seulement en paroles et du bout des lèvres, mais par les œuvres et en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 15 Nov 2019, 00:07

15 novembre

Le vendredi de la 32e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,26-37.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme.
On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr.
Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ;
mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ;
cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera.
En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière.
Rappelez-vous la femme de Loth.
Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera.
Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée.
Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. »
[…]
Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

Commentaire du jour

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien

Homélies sur la Genèse, II, 3 (trad. cf SC 7 bis, p. 89)

L'arche de l'Église


Autant que la petitesse de mon esprit me le permet, je pense que le déluge, qui a mis alors presque un terme au monde, est le symbole de la fin du monde, fin qui doit véritablement arriver. Le Seigneur lui-même l'a déclaré quand il a dit : « Aux jours de Noé, les hommes achetaient, vendaient, bâtissaient, se mariaient, donnaient leurs filles en mariage, et le déluge arriva, qui les fit tous périr. Ainsi sera également l'avènement du Fils de l'homme. » Dans ce texte, il semble bien que le Seigneur décrit d'une seule et même façon le déluge qui a déjà eu lieu et la fin du monde qu'il annonce pour l'avenir.

           Ainsi donc, jadis il a été dit à Noé de faire une arche et d'y introduire avec lui non seulement ses fils et ses proches mais des animaux de toute espèce. De même, à la consommation des âges, il a été dit par le Père au Seigneur Jésus Christ, notre nouveau Noé, le seul Juste et le seul Parfait (Gn 6,9), de se faire une arche de bois équarri et de lui donner des mesures qui sont pleines de mystères divins (cf Gn 6,15). Cela est indiqué dans un psaume qui dit : « Demande et je te donnerai les nations pour héritage et pour domaine les extrémités de la terre » (2,8 ). Il a construit donc une arche avec toutes sortes d'abris pour recevoir les animaux divers. Un prophète parle de ces demeures quand il écrit : « Va, mon peuple, entre dans tes abris, cache-toi pour quelques instants, jusqu'à ce que la colère ait passé » (Is 26,20). Il y a en effet une correspondance mystérieuse entre ce peuple qui est sauvé dans l'Église, et tous ces êtres, hommes et animaux, qui ont été sauvés du déluge dans l'arche.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 15 Nov 2019, 23:31

16 novembre

Le samedi de la 32e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18,1-8.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager :
« Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes.
Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : “Rends-moi justice contre mon adversaire.”
Longtemps il refusa ; puis il se dit : “Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne,
comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.” »
Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice !
Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ?
Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

Commentaire du jour

Saint Josémaria Escriva de Balaguer (1902-1975)
prêtre, fondateur

Homélie du 26/03/67 in Es Cristo que pasa (trad. Quand le Christ passe, Le
Laurier 1989, p. 209)

Toujours prier

« Priez sans cesse » ordonne l'apôtre Paul (1Th 5,17). Rappelant ce précepte, Clément d'Alexandrie écrit : « Il nous est commandé de louer et d'honorer le Verbe, dont nous savons qu'il est le Sauveur et le Roi, et par lui, le Père, non pas en des jours choisis, comme d'autres le font, mais constamment tout au long de notre vie, et de toutes les façons possibles ».

           Au milieu des occupations de la journée, à l'instant de vaincre la tendance à l'égoïsme, lorsque nous éprouvons la joie de l'amitié envers les autres hommes, dans tous ces moments-là, le chrétien doit retrouver Dieu. Par le Christ et dans l'Esprit Saint, le chrétien accède à l'intimité de Dieu le Père, et il parcourt son chemin en cherchant ce royaume qui, bien que n'étant pas de ce monde (Jn 18,36), se prépare et commence dans ce monde.

           Il faut fréquenter le Christ, dans la Parole et dans le Pain, dans l'eucharistie et dans la prière. Et le fréquenter comme on fréquente un ami, un être réel et vivant comme l'est le Christ, puisqu'il est ressuscité. (...) Le Christ, le Christ ressuscité, c'est le compagnon, c'est l'Ami. Un compagnon qui ne se laisse voir que dans la pénombre, mais dont la réalité remplit toute notre vie et nous fait désirer sa compagnie définitive. « L'Esprit et l'Épouse disent : Viens ! Que celui qui écoute dise : Viens ! Et que l'homme assoiffé s'approche, que l'homme de désir reçoive l'eau de la vie, gratuitement. (...) Le garant de ces révélations l'affirme : Oui, mon retour est proche ! Oh oui, viens, Seigneur Jésus ! » (Ap 22,17.20)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptySam 16 Nov 2019, 22:42

17 novembre

Trente-troisième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,5-19.

En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara :
« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux !
Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »
Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom.
Cela vous amènera à rendre témoignage.
Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.
Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Commentaire du jour

Saint Maxime le Confesseur (v. 580-662)
moine et théologien

Centurie sur l’amour IV, n° 16-18, 23-24 (Philocalie des Pères neptiques ; trad. J. Touraille, éd. DDB-Lattès)

« C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie » (Lc 21,19)

Il n’a pas encore l’amour parfait, ni la connaissance profonde de la Providence divine, celui qui, au temps de l’épreuve, manque de patience dans les afflictions qui lui arrivent et se détache de l’amour de ses frères spirituels.

           Le but de la Providence divine est d’unifier par la foi droite et l’amour spirituel ceux que de bien des manières le mal a déchirés. C’est pour cela qu’à souffert le Sauveur : rassembler dans l’unité (cf. Jn 11,52) les enfants de Dieu qui étaient dispersés. Donc, celui qui n’endure pas ce qui le gêne, qui ne supporte pas ce qui l’afflige, qui n’assume pas ce qui le peine, ne marche pas sur la voie de l’amour divin et manque le but de la Providence. Si l’amour est patient et bienveillant (cf. 1 Cor 13,4), celui qui manque de courage quand viennent les afflictions, et pour cela fait du mal à ceux qui l’ont affligé et se coupe lui-même de l’amour qu’il leur doit, comment ne déchoit-il pas du but de la Providence divine ? (…) Est patient celui qui attend la fin de l’épreuve, et qui reçoit la gloire de la persévérance.

           L’homme patient a une grande sagesse (cf. Pr 14,29 LXX). Car il rapporte à la fin tout ce qui lui arrive, et il supporte les afflictions en attendant cette fin. Or la fin est la vie éternelle, selon l’Apôtre (cf. Rm 6,22). Et la vie éternelle est qu’on te connaisse, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ (cf. Jn 17,3).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyDim 17 Nov 2019, 23:07

18 novembre

Le lundi de la 33e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18,35-43.

Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait, assis au bord de la route.
Entendant la foule passer devant lui, il s’informa de ce qu’il y avait.
On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait.
Il s’écria : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »
Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :
« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. »
Et Jésus lui dit : « Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »
À l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa une louange à Dieu.

Commentaire du jour


Saint Grégoire le Grand (v. 540-604)
pape et docteur de l'Église

Homélies sur l’Évangile, n° 12 (trad. Luc commenté, DDB 1987, p. 140 rev.)

« Jésus, fils de David, aie pitié de moi »

Remarquons-le, c'est quand Jésus approche de Jéricho que l'aveugle recouvre la vue. Jéricho signifie « lune », et dans l'Écriture Sainte la lune est le symbole de la chair vouée à disparaître ; à tel moment du mois elle décroît, symbolisant le déclin de notre condition humaine vouée à la mort. C'est donc en approchant de Jéricho que notre Créateur rend la vue à l'aveugle. C'est en se faisant notre proche par la chair, qu'il a revêtue avec sa mortalité, qu'il rend au genre humain la lumière que nous avions perdue. C'est bien parce que Dieu endosse notre nature que l'homme accède à la condition divine.

           Et c'est très justement l'humanité qui est représentée par cet aveugle, assis au bord du chemin et mendiant, car la Vérité dit d'elle-même : « Je suis le chemin » (Jn 14,6). Celui qui ne connait pas l'éclat de la lumière éternelle est bien un aveugle, mais s'il commence à croire au Rédempteur, alors il est « assis au bord du chemin ». Si, tout en croyant en lui, il néglige d'implorer le don de la lumière éternelle, s'il refuse de le prier, il reste un aveugle au bord du chemin ; il ne se fait pas demandeur. (...) Que tout homme qui reconnaît les ténèbres qui font de lui un aveugle, que tout homme qui comprend que la lumière éternelle lui fait défaut, crie du fond de son cœur, qu'il crie de tout son esprit : « Jésus, fils de David, aie pitié de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 18 Nov 2019, 22:45

19 novembre

Le mardi de la 33e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,1-10.

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche.
Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille.
Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là.
Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie.
Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. »
Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham.
En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Commentaire du jour

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897)
carmélite, docteur de l'Église

Lettre 137

« Zachée, descends vite ; aujourd'hui il faut que j'aille demeurer chez toi »

Céline, quel mystère que notre grandeur en Jésus. Voilà tout ce que Jésus nous a montré en nous faisant monter comme Zachée sur l'arbre symbolique dont je te parlais. Et maintenant quelle science va-t-il nous enseigner ? Ne nous a-t-il pas tout appris ? Écoutons ce qu'il nous dit : « Hâtez-vous de descendre, il faut que je loge aujourd'hui chez vous ». Eh quoi ! Jésus nous dit de descendre. Où donc faut-il descendre ? Céline, tu le sais mieux que moi, cependant laisse-moi te dire où nous devons maintenant suivre Jésus. Autrefois les juifs demandaient à notre divin Sauveur : « Maître, où logez-vous ? » et il leur répondit : « Les renards ont leur tanière, les oiseaux du ciel leurs nids et moi je n'ai pas où reposer la tête » (Jn 1,38; Mt 8,20). Voilà, où nous devons descendre afin de pouvoir servir de demeure à Jésus. Être si pauvre que nous n'ayons pas où reposer la tête. Voilà ce que Jésus a fait dans mon âme pendant ma retraite. Tu comprends qu'il s'agit de l'intérieur. (...)

           Ce que Jésus désire c'est que nous le recevions dans nos cœurs ; sans doute ils sont déjà vides des créatures, mais hélas ! je sens que le mien n'est pas tout à fait vide de moi et c'est pour cela que Jésus me dit de descendre. Lui, le Roi des rois, il s'est humilié de telle sorte que son visage était caché et que personne ne le reconnaissait et moi aussi je veux cacher mon visage, je veux que mon bien-aimé seul puisse le voir, qu'il soit le seul à compter mes larmes, que dans mon cœur au moins il puisse reposer sa tête chérie et sente que là il est connu et compris !
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMar 19 Nov 2019, 22:27

20 novembre

Le mercredi de la 33e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,11-28.

En ce temps-là, comme on l’écoutait, Jésus ajouta une parabole : il était près de Jérusalem et ses auditeurs pensaient que le royaume de Dieu allait se manifester à l’instant même.
Voici donc ce qu’il dit : « Un homme de la noblesse partit dans un pays lointain pour se faire donner la royauté et revenir ensuite.
Il appela dix de ses serviteurs, et remit à chacun une somme de la valeur d’une mine ; puis il leur dit : “Pendant mon voyage, faites de bonnes affaires.”
Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : “Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.”
Quand il fut de retour après avoir reçu la royauté, il fit convoquer les serviteurs auxquels il avait remis l’argent, afin de savoir ce que leurs affaires avaient rapporté.
Le premier se présenta et dit : “Seigneur, la somme que tu m’avais remise a été multipliée par dix.”
Le roi lui déclara : “Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l’autorité sur dix villes.”
Le second vint dire : “La somme que tu m’avais remise, Seigneur, a été multipliée par cinq.”
À celui-là encore, le roi dit : “Toi, de même, sois à la tête de cinq villes.”
Le dernier vint dire : “Seigneur, voici la somme que tu m’avais remise ; je l’ai gardée enveloppée dans un linge.
En effet, j’avais peur de toi, car tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n’as pas mis en dépôt, tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.”
Le roi lui déclara : “Je vais te juger sur tes paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n’ai pas mis en dépôt, que je moissonne ce que je n’ai pas semé ;
alors pourquoi n’as-tu pas mis mon argent à la banque ? À mon arrivée, je l’aurais repris avec les intérêts.”
Et le roi dit à ceux qui étaient là : “Retirez-lui cette somme et donnez-la à celui qui a dix fois plus.”
On lui dit : “Seigneur, il a dix fois plus !
– Je vous le déclare : on donnera à celui qui a ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les devant moi.” »
Après avoir ainsi parlé, Jésus partit en avant pour monter à Jérusalem.

Commentaire du jour

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien

Homélies sur les Nombres, n°12, §3 (trad. Sr Isabelle de la Source, Lire la Bible, t. 2, p. 181 rev.)

Les dons de Dieu et la liberté de l'homme

L'homme a-t-il quelque chose à offrir à Dieu ? Oui, sa foi et son amour. C'est là ce que Dieu demande à l'homme, ainsi est-il écrit : « Et maintenant, Israël, sais-tu ce que le Seigneur ton Dieu te demande ? Craindre le Seigneur ton Dieu, marcher dans ses chemins, l'aimer, garder tous ses commandements et servir le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme » (Dt 10,12). Voilà les offrandes, voilà les dons qu'il faut présenter au Seigneur. Et pour lui offrir ces dons de notre cœur, il nous faut d'abord le connaître ; il nous faut avoir bu la connaissance de sa bonté aux eaux profondes de son puits...

           En entendant ces mots, ils doivent rougir, ceux qui nient que le salut de l'homme est au pouvoir de sa liberté ! Dieu demanderait-il quelque chose à l'homme si celui-ci n'était pas capable de répondre à la demande de Dieu et de lui offrir ce qu'il lui doit ? Car il y a le don de Dieu mais il y a aussi la contribution de l'homme. Par exemple, il était bien au pouvoir de l'homme qu'une pièce d'or en rapporte dix ou qu'elle en rapporte cinq ; mais il appartenait à Dieu que l'homme possède cette pièce d'or avec laquelle il a pu en produire dix autres. Lorsqu'il a présenté à Dieu ces dix pièces d'or gagnées par lui, l'homme a reçu un nouveau don, non plus de l'argent cette fois, mais le pouvoir et la royauté sur dix villes.

           De même, Dieu a demandé à Abraham de lui offrir son fils Isaac, sur la montagne qu'il lui montrerait. Et Abraham, sans hésiter, a offert son fils unique : il l'a placé sur l'autel et a sorti le couteau pour l'égorger ; mais aussitôt, une voix l'a retenu et un bélier lui a été donné à immoler à la place de son fils (Gn 22). Tu le vois : ce que nous offrons à Dieu reste à nous ; mais cette offrande nous est demandée afin qu'en la présentant nous témoignions de notre amour pour Dieu et de notre foi en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMer 20 Nov 2019, 23:06

21 novembre

Le jeudi de la 33e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,41-44.

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant :
« Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux.
Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ;
ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Les Discours sur les Psaumes, Ps 121, §3,12

« Si toi, Jérusalem, tu avais reconnu ce qui peut te donner la paix ! »

« Quelle joie quand on m'a dit : ‘Nous irons à la maison du Seigneur.’ Maintenant nos pas s'arrêtent dans les parvis de Jérusalem » (Ps 121,1-2). De quelle Jérusalem ? Il y a sur terre une ville de ce nom, mais elle est l'ombre de l'autre Jérusalem. Quel si grand bonheur y a-t-il à se tenir dans le Jérusalem d'ici-bas qui n'a pas pu se tenir d'elle-même et qui est tombée en ruines ? (...) Ce n'est pas de la Jérusalem d'ici-bas que parle celui qui a tant d'amour, tant d'ardeur, tant de désir à parvenir à la Jérusalem « notre mère », que l'apôtre Paul dit être « éternelle dans les cieux » (Ga 4,26; 2Co 5,1). (...)

           « Jérusalem, que ta paix soit dans ta force » (Ps 121,7). C'est à dire que ta paix soit dans ton amour, car l'amour est ta force. Écoutez le Cantique des Cantiques : « L'amour est fort comme la mort » (8,6). (...) En effet, l'amour détruit ce que nous avons été, pour nous permettre, par une sorte de mort, de devenir ce que nous n'étions pas. (...) C'est cette mort qui était à l'œuvre en celui qui disait : « Le monde est crucifié pour moi, et je suis crucifié pour le monde » (Ga 6,14). C'est de cette mort que parle ce même apôtre quand il dit : « Vous êtes morts et votre vie est désormais caché avec le Christ en Dieu » (Col 3,3). Oui, « l'amour est fort comme la mort ». Si l'amour est fort, il est puissant, il est de grande force, il est la force même. (...) Que ta paix soit donc dans ta force, Jérusalem ; que ta paix soit dans ton amour.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyJeu 21 Nov 2019, 22:53

22 novembre

Le vendredi de la 33e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,45-48.

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait :
« Il est écrit : ‘Ma maison sera une maison de prière’. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir,
mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.

Commentaire du jour

Saint Ignace d'Antioche (?-v. 110)
évêque et martyr

Lettre aux Ephésiens, 3-4, 9

« L'Écriture dit : ‘Ma maison sera une maison de prière’ »

Je vous exhorte à marcher selon la pensée de Dieu. Car Jésus Christ, l'indéfectible principe de notre vie, est la pensée du Père. De même les évêques, établis jusqu'aux extrémités de la terre, sont dans la pensée de Jésus Christ. Il convient donc de marcher selon la pensée de votre évêque. C'est d'ailleurs ce que vous faites. L'ensemble de vos prêtres, vraiment dignes de Dieu, est attaché à l'évêque comme les cordes le sont à la cithare. Ainsi dans l'accord de vos sentiments et dans l'harmonie de votre charité, vous chantez Jésus Christ. Que chacun de vous devienne un membre de ce chœur pour que, dans l'harmonie de votre accord et sur le ton de Dieu, vous chantiez dans l'unité d'une seule voix les louanges du Père, par Jésus Christ. (...)

           Vous êtes les pierres du temple du Père, taillées pour l'édifice que construit Dieu le Père, élevées jusqu'au sommet par l'instrument de Jésus Christ, qui est sa croix, vous servant comme câble de l'Esprit Saint. Votre foi vous tire en haut, et la charité est le chemin qui vous élève jusqu'à Dieu. Vous êtes aussi tous des compagnons de route, porteurs de Dieu et de son temple, porteurs du Christ, portant les objets sacrés, ornés en tout des préceptes de Jésus Christ. Avec vous, je suis dans l'allégresse (...); je me réjouis avec vous de ce que, vivant d'une vie nouvelle, vous n'aimez rien d'autre que Dieu seul.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 22 Nov 2019, 23:29

23 novembre

Le samedi de la 33e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 20,27-40.

En ce temps-là, quelques sadducéens – ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection – s’approchèrent de Jésus
et l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a prescrit : ‘Si un homme a un frère qui meurt en laissant une épouse mais pas d’enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.’
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
de même le deuxième,
puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme-là, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? »
Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari,
car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection.
Que les morts ressuscitent, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur ‘le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.’
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. »
Et ils n’osaient plus l’interroger sur quoi que ce soit.

Commentaire du jour

Concile Vatican II
Constitution sur l'Eglise dans le monde de ce temps « Gaudium et spes », § 18

« Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants »

C'est en face de la mort que l'énigme de la condition humaine atteint son sommet. L'homme n'est pas seulement tourmenté par la souffrance et la déchéance progressive de son corps, mais plus encore, par la peur d'une destruction définitive. Et c'est par une inspiration juste de son cœur qu'il rejette et refuse cette ruine totale et cet échec définitif de sa personne. Le germe d'éternité qu'il porte en lui, irréductible à la seule matière, s'insurge contre la mort. Toutes les tentatives de la technique, si utiles qu'elles soient, sont impuissantes à calmer son anxiété : car le prolongement de la vie que la biologie procure ne peut pas satisfaire ce désir d'une vie ultérieure, invinciblement ancré dans son cœur

           Mais si toute imagination ici défaille, l'Église, instruite par la Révélation divine, affirme que Dieu a créé l'homme en vue d'une fin bienheureuse, au-delà des misères du temps présent. De plus, la foi chrétienne enseigne que cette mort corporelle, à laquelle l'homme aurait été soustrait s'il n'avait pas péché, sera un jour vaincue, lorsque le salut, perdu par la faute de l'homme, lui sera rendu par son tout-puissant et miséricordieux Sauveur. Car Dieu a appelé et appelle l'homme à adhérer à lui de tout son être, dans la communion éternelle d'une vie inaltérable. Cette victoire, le Christ l'a acquise en ressuscitant, libérant l'homme de la mort par sa propre mort. A partir des titres sérieux qu'elle offre à l'examen de tout homme, la foi est ainsi en mesure de répondre à son interrogation angoissée sur son propre avenir. Elle nous offre en même temps la possibilité d'une communion dans le Christ avec nos frères bien-aimés qui sont déjà morts, en nous donnant l'espérance qu'ils ont trouvé près de Dieu la vie véritable.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptySam 23 Nov 2019, 23:17

24 novembre

Solennité du Christ, Roi de l'Univers

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 23,35-43.

En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! »
Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée,
en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »
Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. »
L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! »
Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi !
Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. »
Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. »
Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

Commentaire du jour


Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église

Homélie 1 sur la croix et le larron, pour le Vendredi saint, 2 ; PG 49, 401 (trad. composite)

« Lorsque tu entreras dans ton Royaume »

Aujourd'hui le paradis fermé depuis des milliers d'années est ouvert pour nous ; en ce jour, à cette heure, Dieu y a introduit le larron. Il a accompli ainsi deux merveilles : il nous ouvre le paradis et il y fait entrer un voleur. Aujourd'hui Dieu nous a rendu notre vieille patrie, aujourd'hui il nous a ramenés dans la cité de nos pères, aujourd'hui il a ouvert une demeure commune à toute l'humanité. « Aujourd'hui, dit-il, tu seras avec moi dans le paradis. » Que dis-tu là, Seigneur ? Tu es crucifié, attaché avec des clous, et tu promets le paradis ? Oui, dit-il, afin que par la croix tu apprennes ma puissance. (…)

           Car ce n'est pas en ressuscitant un mort, en commandant à la mer et au vent, ni en chassant les démons qu'il a pu changer l'âme méchante du larron, mais c'est crucifié, attaché par des clous, couvert d'insultes, de crachats, de railleries et d'outrages, afin que tu voies les deux aspects de sa puissance souveraine. Il a ébranlé toute la création, il a fendu les rochers (Mt 27,51) ; et il a attiré à lui l'âme du larron, plus dure que la pierre, et l'a comblée d'honneur. (…)

            Certes, aucun roi ne permettrait jamais à un voleur ou à un autre de ses sujets de s'asseoir à côté de lui lorsqu'il fait son entrée dans sa ville. Mais le Christ l'a fait : quand il entre dans sa sainte patrie, il y introduit un voleur avec lui. En agissant ainsi (…), il ne la déshonore pas par la présence d'un voleur ; bien au contraire, il honore le paradis, car c'est une gloire pour le paradis d'avoir un maître qui puisse rendre un voleur digne des délices qu'on y goûte. De même, lorsqu'il introduit les publicains et les prostituées dans le Royaume des cieux (Mt 21,31) (…), c'est pour la gloire de ce lieu saint, car il lui montre que le maître du Royaume des cieux est si grand qu'il peut rendre aux prostituées et aux publicains toute leur dignité au point de mériter cet honneur et ce don. Nous admirons un médecin d'autant plus quand nous le voyons guérir des hommes souffrant de maladies réputées incurables. Il est donc juste d'admirer le Christ (…) lorsqu'il rétablit les publicains et les prostituées dans une telle santé spirituelle qu'ils deviennent dignes du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 25 Nov 2019, 22:52

26 novembre

Le mardi de la 34e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,5-11.

En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara :
« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux !
Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »

Commentaire du jour

Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église

Homélies sur la lettre aux Romains, n°24 (trad. Bourguet, Matthieu médité, p. 188)

« Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas »

Plus le roi s'approche, plus il faut se préparer. Plus est proche le moment où l'on décernera le prix au combattant, mieux il faut combattre. Ainsi fait-on lors des courses : quand arrive le terme de la course et qu'on s'approche du but, on stimule davantage la fougue des chevaux. Voilà pourquoi Paul dit : « Maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons embrassé la foi. La nuit est avancée, le jour est tout proche » (Rm 13,11-12).

           Puisque la nuit s'efface et que le jour apparaît, faisons les œuvres du jour ; laissons les œuvres des ténèbres. Ainsi fait-on en cette vie : quand nous voyons que la nuit cède le pas à l'aurore et que nous entendons chanter l'hirondelle, nous nous réveillons les uns les autres, bien qu'il fasse encore nuit. (...) Nous nous empressons aux tâches du jour ; nous nous habillons après nous être arrachés au sommeil, pour que le soleil nous trouve prêts. Ce que nous faisons alors, faisons-le à présent : secouons tous nos rêves, arrachons-nous aux songes de la vie présente, sortons de notre profond sommeil et revêtons le vêtement de la vertu. C'est ce que nous dit clairement l'apôtre : « Rejetons donc les œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière » (v. 12). Car le jour nous appelle à la bataille, au combat.

           Ne sois pas effrayé en entendant ces mots de combat et de lutte ! Si revêtir une lourde armure matérielle est pénible, il est désirable par contre de revêtir l'armure spirituelle, car c'est une armure de lumière. Ainsi, tu brilleras d'un éclat plus resplendissant que le soleil, et tout en brillant d'un vif éclat, tu seras en sécurité, car ce sont des armes (...), des armes de lumière. Alors ? Sommes-nous dispensés de combattre ? Non ! Il faut combattre, mais sans être accablés de fatigue et sans peine. Car c'est moins à une guerre que nous sommes conviés, qu'à une fête et à une réjouissance.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMar 26 Nov 2019, 22:57

27 novembre

Le mercredi de la 34e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,12-19.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom.
Cela vous amènera à rendre témoignage.
Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.
Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Commentaire du jour


Saint Grégoire le Grand (v. 540-604)
pape et docteur de l'Église

Commentaire moral du livre de Job, 10, 47-48 ; PL 75, 946 (trad. bréviaire)

« C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie »

« Celui qui, comme moi, est tourné en dérision par ses amis invoquera Dieu, qui l'exaucera. » (Jb 12,4 Vulg). (...) Il arrive que l'âme persévère dans le bien, et pourtant subisse la dérision des hommes. Elle agit de manière admirable, et elle reçoit des injures. Alors celui que les louanges auraient pu attirer au dehors, repoussé par les affronts, rentre en lui-même. Et il s'affermit en Dieu d'autant plus solidement qu'il ne trouve à l'extérieur rien où il puisse se reposer. Il met toute son espérance dans son Créateur et, au milieu des moqueries outrageantes, il n'implore plus que le témoin intérieur. L'âme de l'homme affligé s'approche de Dieu d'autant plus qu'il est délaissé par la faveur des hommes. Il se répand aussitôt en prière, et sous l'oppression venue du dehors, il se purifie pour saisir les réalités intérieures. C'est pourquoi ce texte dit avec raison : « Celui qui, comme moi, est tourné en dérision par ses amis invoquera Dieu, qui l'exaucera (...) » Lorsque ces malheureux trouvent des armes dans la prière, ils rejoignent intérieurement la bonté divine : celle-ci les exauce parce que, extérieurement, ils sont privés de la louange des hommes. (...)

           « On tourne en dérision la simplicité du juste. » (Jb 12,4) La sagesse de ce monde consiste à dissimuler le cœur sous des artifices, à voiler la pensée par des paroles, à montrer comme vrai ce qui est faux, à prouver la fausseté de ce qui est vrai. Au contraire, la sagesse des justes consiste à ne rien inventer pour se faire valoir, à livrer sa pensée dans ses paroles, à aimer la vérité comme elle est, à fuir la fausseté, à faire le bien gratuitement, à préférer supporter le mal plutôt que de le faire, à ne jamais chercher à se venger d'une offense, à considérer comme un bénéfice l'insulte qu'on reçoit pour la vérité. Mais c'est précisément cette simplicité des justes qui est tournée en dérision, car les sages de ce monde croient que la pureté est une sottise. Tout ce qui se fait avec intégrité, ils le considèrent évidemment comme absurde ; tout ce que la Vérité approuve dans la conduite des hommes apparaît une sottise à la soi-disant sagesse de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMer 27 Nov 2019, 23:28

28 novembre

Le jeudi de la 34e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,20-28.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, alors sachez que sa dévastation approche.
Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville,
car ce seront des jours où justice sera faite pour que soit accomplie toute l’Écriture.
Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura un grand désarroi dans le pays, une grande colère contre ce peuple.
Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ; Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli.
Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots.
Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées.
Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire.
Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

Commentaire du jour


Catéchisme de l'Église catholique
§668 – 671 (© Mame-Librairie Editrice Vaticane ; Éds. Mame, Plon 1992)

Le Christ reviendra dans la gloire

« Le Christ est mort et revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants » (Rm 14,9). L'ascension du Christ au ciel signifie sa participation, dans son humanité, à la puissance et à l'autorité de Dieu lui-même. Jésus Christ est Seigneur : il possède tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. Il est « au-dessus de toute autorité, pouvoir, puissance et souveraineté », car le Père « a tout mis sous ses pieds » (Ep 1,20-22). Le Christ est le Seigneur du cosmos et de l'histoire. En lui, l'histoire de l'homme et même toute la création trouvent leur « récapitulation » (Ep 1,10), leur achèvement transcendant.

           Comme Seigneur, le Christ est aussi la Tête de l'Église qui est son corps (Ep 1,22). Élevé au ciel et glorifié, ayant ainsi accompli pleinement sa mission, il demeure sur la terre dans son Église. (...) « Le règne du Christ est déjà mystérieusement présent dans l'Église », « germe et commencement de ce Royaume sur la terre » (Vatican II : LG 3; 5). Depuis l'Ascension, le dessin de Dieu est entré dans son accomplissement. Nous sommes déjà à « la dernière heure » (1Jn 2,18). (...)

           Déjà présent dans son Église, le règne du Christ n'est cependant pas encore achevé « avec puissance et grande gloire » (Lc 21,27) par l'avènement du Roi sur la terre. Ce règne est encore attaqué par les puissances mauvaises même si elles ont été déjà vaincues à la base par la Pâque du Christ. Jusqu'à ce que tout lui ait été soumis (1Co 15,28), « jusqu'à l'heure où seront réalisés les nouveaux cieux et la nouvelle terre où la justice habite, l'Église en pèlerinage porte dans ses sacrements et ses institutions, qui relèvent de ce temps, la figure du monde qui passe ; elle vit elle-même parmi les créatures qui gémissent présentement encore dans les douleurs de l'enfantement et attendent la manifestation des fils de Dieu » (LG 48; Rm 8,19.22). Pour cette raison, les chrétiens prient, surtout dans l'eucharistie, pour hâter le retour du Christ en lui disant : « Viens, Seigneur » (1Co 16,22 ; Ap 22,17.20)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyJeu 28 Nov 2019, 22:37

29 novembre

Le vendredi de la 34e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,29-33.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples cette parabole :
« Voyez le figuier et tous les autres arbres.
Regardez-les : dès qu’ils bourgeonnent, vous savez que l’été est tout proche.
De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche.
Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout cela n’arrive.
Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.

Commentaire du jour

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien

Homélies sur la Genèse, n°12, 5 (trad. SC 7, p. 307 rev.)

« Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas »

« Bois l'eau de tes sources et de tes puits, et que ta source soit bien à toi » (Pr 5,15.17). Essaie, toi qui m'écoutes, d'avoir un puits à toi et une source à toi ; de la sorte, quand tu prendras le livre des Écritures, tu arriveras à découvrir toi aussi, de ton propre chef, quelque interprétation. Oui, d'après ce que tu as appris dans l'Église, essaie de boire, toi aussi, à la source de ton esprit. À l'intérieur de toi-même, il y a (...) « l'eau vive » (Jn 4,10) ; il y a les canaux intarissables et les fleuves gonflés du sens spirituel de l'Écriture, pourvu qu'ils ne soient pas obstrués par la terre et les déblais. Dans ce cas, ce qu'il faut faire, c'est de creuser et de nettoyer, c'est-à-dire de chasser la paresse de l'esprit et de secouer la torpeur du cœur. (...)

           Purifie donc ton esprit pour qu'un jour tu boives à tes sources et puises l'eau vive à tes puits. Car si tu as reçu en toi la parole de Dieu, si tu as reçu de Jésus l'eau vive, et si tu l'as reçue avec foi, elle deviendra en toi « source d'eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4,14).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 29 Nov 2019, 23:23

30 novembre

Fête de saint André, apôtre

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,18-22.

En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela.
Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent.

Commentaire du jour

Benoît XVI
pape de 2005 à 2013

Audience générale du 14/06/06 (trad. DC n° 2362, p. 664 © copyright Libreria Editrice Vaticana)

Saint André suit le Christ jusque dans sa mort

Une tradition (...) raconte la mort d'André à Patras, où il subit le supplice de la crucifixion. Mais en ce moment suprême, d'une manière analogue à son frère Pierre, il demanda à être mis sur une croix différente de celle de Jésus. En son cas, il s'agit d'une croix décussée, c'est-à-dire à croisement transversal incliné, qui est pour cela appelée « croix de saint André ».

           Voici ce que l'apôtre aurait dit en cette occasion, selon un vieux récit : « Salut, ô croix, inaugurée avec le corps du Christ et devenue l'ornement de ses membres, comme si c'étaient des pierres précieuses. Avant que le Seigneur monte sur toi, tu inspirais une crainte terrestre. Maintenant au contraire, dotée d'un amour céleste, sois reçue comme un don. Les croyants savent, à ton égard, quelle joie tu possèdes, quels cadeaux tu tiens préparés. Aussi, sûr et plein de joie, je viens à toi pour que, toi aussi, tu me reçoives, dans l'exultation, comme celui qui fut suspendu à toi. (...) Ô croix bienheureuse, qui as revêtu la majesté et la beauté des membres du Seigneur. (...) Prends-moi et porte-moi loin des hommes et rends-moi à mon Maître, afin que par ton intermédiaire me reçoive celui qui m'a racheté. Salut, ô croix, oui, vraiment, salut ! »

           Comme on le voit, il y a là une spiritualité chrétienne très profonde, qui voit dans la croix non pas tellement un instrument de torture mais bien plutôt le moyen incomparable d'une pleine assimilation au Rédempteur, au grain de blé tombé en terre (Jn 12,24). Nous devons apprendre de cela une leçon très importante : nos croix acquièrent de la valeur si elles sont considérées et accueillies comme une partie de la croix du Christ, si elles reflètent sa lumière. C'est seulement par cette croix que nos souffrances sont ennoblies et acquièrent leur vrai sens.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 02 Déc 2019, 22:46

3 décembre

Le mardi de la 1ère semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,21-24.

À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

Commentaire du jour

Saint Antoine le Grand (251-356)
père du monachisme chrétien

Exhortations, n° 2-3, 132-133, 137, 170 (Philocalie des Pères neptiques ; trad. J. Touraille, Ed. DDB-Lattès, rev.)

« Je te bénis Père, Seigneur du ciel et de la terre » (Mt 11,25)

L’homme doué de raison en vérité n’a qu’une chose à cœur : obéir et plaire au Dieu de l’Univers, et former son âme à l’unique souci de lui être agréable, en lui rendant grâce pour la réalité et la force de sa providence par laquelle il dirige toutes choses, quoi qu’il arrive, durant la vie. Il serait en effet déplacé de remercier pour la santé du corps les médecins qui nous prescrivent des remèdes amers et désagréables, alors que nous refuserions à Dieu la gratitude pour des choses qui nous paraissent pénibles, et que nous ne saurions pas que tout arrive comme il se doit, et pour notre avantage, par les soins de la providence. Car la connaissance de Dieu et la foi en lui sont le salut et la perfection de l’âme. (…)

           Ceux qui n’ont pas l’intelligence de l’âme ne pensent pas à cela. Car ils ne comprennent pas que tout arrive en bien et comme il se doit, pour notre avantage, afin que brillent les vertus, et que nous soyons couronnés par Dieu. (…) C’est l’homme seul que Dieu écoute. C’est à l’homme seul que Dieu se révèle. Dieu aime l’homme, jusqu'à faire de lui un dieu. Seul l’homme est le digne adorateur de Dieu. C’est pour l’homme que Dieu se transfigure. C’est pour l’homme que Dieu a fait le ciel entier paré d’étoiles. C’est pour l’homme qu’il a fait la terre. Et c’est pour eux-mêmes que les hommes la cultivent. Ceux qui ne sentent pas une telle providence de Dieu ont l’âme dénuée d’intelligence. (…)

           Dieu a fondé sur la terre la naissance et la mort. Et il a fondé dans le ciel la providence et la destinée. Il a tout fait pour l’homme et son salut. Disposant de tous les biens, Dieu a créé pour les hommes le ciel, la terre et leurs éléments, pour lesquels il leur a donné toute jouissance de ces biens. (…) L’action de grâce, et elle seule, plaît à Dieu plus que tout sacrifice précieux. À lui la gloire dans les siècles des siècles. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMar 03 Déc 2019, 22:16

4 décembre

Le mercredi de la 1ère semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15,29-37.

En ce temps-là, Jésus partit de là et arriva près de la mer de Galilée. Il gravit la montagne et là, il s’assit.
De grandes foules s’approchèrent de lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres encore ; on les déposa à ses pieds et il les guérit.
Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis, des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël.
Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. »
Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? »
Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules.
Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines.

Commentaire du jour

Concile Vatican II
Constitution sur la sainte liturgie « Sacrosanctum Concilium », § 6.8

« Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne » (1Co 11,26)

De même que le Christ a été envoyé par le Père, ainsi lui-même a envoyé ses apôtres, remplis de l'Esprit Saint ; non seulement pour que, prêchant l'Évangile à toute créature, ils annoncent que le Fils de Dieu, par sa mort et sa résurrection, nous a délivrés du pouvoir de Satan et de la mort et nous a transférés dans le royaume de son Père, mais aussi afin qu'ils exercent cette œuvre de salut qu'ils annonçaient, par le sacrifice et les sacrements autour desquels gravite toute la vie liturgique. C'est ainsi que par le baptême les hommes sont greffés sur le mystère pascal du Christ : morts avec lui, ensevelis avec lui, ressuscités avec lui, ils reçoivent l'esprit d'adoption des fils dans lequel nous crions « Abba Père », et ils deviennent ainsi ces vrais adorateurs que cherche le Père. Semblablement, chaque fois qu'ils mangent la Cène du Seigneur, ils annoncent sa mort jusqu'à ce qu'il vienne. (...)

           Dans la liturgie terrestre nous participons par un avant-goût à cette liturgie céleste qui se célèbre dans la sainte cité de Jérusalem, à laquelle nous tendons comme des voyageurs, où le Christ siège à la droite de Dieu, comme ministre du sanctuaire et du vrai tabernacle. Avec toute l'armée de la milice céleste, nous chantons au Seigneur l'hymne de gloire ; en vénérant la mémoire des saints, nous espérons partager leur société. Nous attendons comme Sauveur notre Seigneur Jésus Christ, jusqu'à ce que lui-même se manifeste, lui qui est notre vie. Et alors nous serons manifestés avec lui dans la gloire.

(Références bibliques : Mc 16,15 ; Rm 6,4 ; 8,15 ; Jn 4,23 ; 1Co 11,26 ; Ap 21,2 ; He 8,2 ; Col 3,4)
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMer 04 Déc 2019, 23:34

5 décembre

Le jeudi de la 1ère semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,21.24-27.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Les Discours sur les psaumes, Ps. 95, § 4

Bâtir une maison

[Le psalmiste dit :] « Le Seigneur est grand et très digne de louange » (95,4). Qui est ce Seigneur si ce n'est Jésus Christ, grand et digne de louange ? Vous savez, bien sûr, qu'il est apparu comme homme ; vous savez qu'il a été conçu dans le sein d'une femme, qu'il est né de ce sein, qu'il a été allaité, porté dans les bras, circoncis, qu'une offrande a été faite pour lui (Lc 2,24), et qu'il a grandi. Vous savez aussi qu'il a été giflé, couvert de crachats, couronné d'épines, et crucifié, et qu'il est mort, percé par la lance. Vous savez qu'il a souffert tout cela : oui, « il est grand et digne de louange ». Gardez-vous de mépriser sa petitesse ; comprenez sa grandeur. Il s'est fait petit parce que vous étiez petits : comprenez combien il est grand, et vous serez grands avec lui. C'est ainsi qu'on bâtit une maison, ainsi qu'on élève de grands murs dans une demeure. Les pierres que l'on apporte pour construire cet édifice s'accroissent : accroissez vous-mêmes, comprenez combien le Christ est grand, combien celui qui paraît petit est grand, très grand. (...)

           Que peut dire la pauvre langue humaine pour louer celui qui est grand ? En disant « très » grand, elle s'efforce d'exprimer ce qu'elle sent et croit (...), mais c'est comme si elle disait : « Ce que je ne peux pas exprimer, essaie de le saisir par la pensée ; et pourtant sache que ce que tu auras saisi n'est que peu de chose ». Ce qui dépasse toute pensée, comment une langue quelconque pourrait-elle le traduire ? « Grand est le Seigneur et très digne de louange ! » Qu'il soit donc loué, qu'il soit prêché, que sa gloire soit annoncée, et que sa demeure soit élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyJeu 05 Déc 2019, 23:25

6 décembre

Le vendredi de la 1ère semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9,27-31.

En ce temps-là, Jésus était en route ; deux aveugles le suivirent, en criant : « Prends pitié de nous, fils de David ! »
Quand il fut entré dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : « Croyez-vous que je peux faire cela ? » Ils lui répondirent : « Oui, Seigneur. »
Alors il leur toucha les yeux, en disant : « Que tout se passe pour vous selon votre foi ! »
Leurs yeux s’ouvrirent, et Jésus leur dit avec fermeté : « Attention ! que personne ne le sache ! »
Mais, une fois sortis, ils parlèrent de lui dans toute la région.

Commentaire du jour

Saint Maxime le Confesseur (v. 580-662)
moine et théologien

Centurie sur la théologie V, n° 34-35, 42, 45 (Philocalie des Pères neptiques ; trad. J. Touraille, éd. DDB-Lattès, rev.)

Chacun est l’intendant de sa propre grâce

Chacun de nous possède l’énergie manifeste de l’Esprit en proportion de la foi qui est en lui (cf. Rm 12,6). Ainsi chacun est l’intendant de sa propre grâce. Et jamais celui qui est bien disposé ne pourrait envier autre chose en celui qui est honoré par les grâces, dès lors que repose sur lui la disposition à recevoir les biens de Dieu. Ce qui fait que les biens de Dieu demeurent en nous, c’est la mesure de la foi de chacun. Car c’est dans la mesure où nous croyons, que nous est donnée la ferveur d’agir. Donc, celui qui agit révèle la mesure de sa foi en proportion de son action : il reçoit la mesure de la grâce selon ce qu’il a cru. (...)

            Par les élévations partielles des vertus, nous faisons converger vers leur cause les charismes qui nous ont été partagés, avec l’aide de Dieu, afin que, nous laissant aller peu à peu à la négligence, nous ne rendions pas aveugle et sans yeux notre foi, privée des lumières que donnent les œuvres de l’Esprit, et que nous ne soyons pas châtiés justement dans les siècles infinis pour avoir aveuglé en nous-mêmes les yeux divins de la foi, autant qu’il était en notre pouvoir. (…)

           Celui qui n’accomplit pas les ordres divins de la foi, a la foi aveugle. Car si les ordres de Dieu sont lumières (cf. Is 26,9 LXX), cela veut dire que celui qui n’accomplit pas les ordres de Dieu est sans lumière divine. Il laisse sans réponse l’appel divin. Il ne lui répond pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 06 Déc 2019, 23:46

7 décembre

Le samedi de la 1ère semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9,35-38.10,1.5a.6-8.

En ce temps-là, Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.
Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.
Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.
Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes :
« Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. »
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. »

Commentaire du jour

Saint [Padre] Pio de Pietrelcina (1887-1968)
capucin

GF 171,169 (Une pensée par jour; trad. Yves d'Horrer; Éds Médiaspaul 1991, p. 46)

« Voyant les foules, il eut pitié d'elles parce qu'elles étaient fatiguées et abattues »

           L'espérance en la miséricorde inépuisable de Dieu nous soutient dans le tumulte des émotions et le flot des contrariétés ; c'est avec confiance que nous accourons au sacrement de pénitence où le Seigneur nous attend à tout moment comme un Père de miséricorde. Certes, devant lui nous sommes bien conscients de ne pas mériter son pardon ; mais nous ne doutons pas de sa miséricorde infinie. Oublions donc nos péchés, comme Dieu l'a fait avant nous.

           Il ne faut plus revenir, ni par la pensée ni en confession, sur les fautes déjà accusées lors de confessions précédentes. Grâce à notre repentir sincère, le Seigneur les a pardonnées une fois pour toutes. Vouloir revenir sur des fautes déjà pardonnées seulement pour en être encore une fois absous, ou seulement parce que nous doutons qu'elles aient été réellement et pleinement pardonnées, cela ne doit-il pas être vu comme un manque de confiance envers la bonté de Dieu ?

           Si cela peut t'apporter quelque réconfort, tu peux repenser aux offenses que tu as faites à la justice de Dieu, à sa sagesse, à sa miséricorde, mais uniquement pour pleurer des larmes salutaires de repentir et d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyDim 08 Déc 2019, 00:27

8 décembre

Deuxième dimanche de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 3,1-12.

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée :
« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : ‘Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.’
Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage.
Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui,
et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés.
Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?
Produisez donc un fruit digne de la conversion.
N’allez pas dire en vous-mêmes : “Nous avons Abraham pour père” ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham.
Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu.
Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Commentaire du jour

Origène (v. 185-253)
prêtre et théologien

Homélies sur S. Luc, n°22, 4, SC 87 (trad. H. Crouzel, s. j., F. Fournier, s. j., P. Périchon, s. j.; Éds du Cerf 1962, p. 303 rev.)

« Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route »

Jean le Baptiste disait : « Toute vallée sera comblée » (Lc 2,5), mais ce n'est pas Jean qui a comblé toute vallée ; c'est le Seigneur, notre Sauveur (...) « Et tous les passages tortueux deviendront droits. » Chacun de nous était tortueux (...), et c'est la venue du Christ qui s'accomplit jusqu'en notre âme qui a redressé tout ce qui était tortueux. (...) Rien n'était plus impraticable que vous. Regardez vos désirs déréglés d'autrefois, votre emportement et vos autres penchants mauvais, si toutefois ils ont disparu : vous comprendrez que rien n'était plus impraticable que vous ou, selon une formule plus expressive, que rien n'était plus raboteux. Votre conduite était raboteuse, vos paroles et vos œuvres étaient raboteuses.

           Mais mon Seigneur Jésus est venu : il a aplani vos rugosités, il a changé en routes unies tout ce chaos pour faire en vous un chemin sans heurts, bien uni et très propre, pour que Dieu le Père puisse marcher en vous, et que le Christ Seigneur fasse en vous sa demeure et puisse dire : « Mon Père et moi, nous viendrons et nous ferons en lui notre demeure » (Jn 14,23).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyDim 08 Déc 2019, 23:13

9 décembre

Solennité de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,26-38.

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Commentaire du jour

Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301)
moniale bénédictine

Exercices VI, SC 127 (Œuvres spirituelles, trad. J. Hourlier et A. Schmitt, Éd. du Cerf, 1967, p. 229.233, rev.)

Que jubile la glorieuse Vierge Marie, ta mère !

Que te bénisse, mon Dieu, ô ma douceur, la sainte gloire de ta divinité dont tu as daigné remplir et combler durant neuf mois les chastes entrailles de la Vierge Marie. Que te bénisse la très haute puissance de ta divinité, qui s’est inclinée jusque dans les profondeurs de cette vallée virginale. Que te bénisse la toute-puissance si ingénieuse, ô Dieu très-haut, qui a répandu sur la rose virginale tant de vertu, de grâce et de beauté, que toi-même as pu la désirer. Que te bénisse ton admirable sagesse, dont la grâce abondante a fait que toute la vie de Marie, en son corps en même temps qu’en son âme, fût conforme à ta dignité. Que te bénisse ton amour fort, sage et très doux, qui a fait que toi, fleur et époux de la virginité, tu deviennes le fils d’une vierge. (...)

           Que jubilent à toi, pour moi, le cœur très digne et l’âme de la très glorieuse Vierge Marie, ta mère, que tu as choisie pour être ta mère à cause des nécessités de mon salut, afin que toujours soit accessible pour moi sa maternelle clémence. Que jubile à toi le soin très fidèle que tu as pris de moi, en me procurant une si puissante et si bonne avocate et patronne, par qui je puisse si facilement obtenir ta grâce, et en qui, je le crois avec confiance, tu m’as réservé ton éternelle miséricorde. Que jubile à toi cet admirable tabernacle de ta gloire, qui seul t’a servi dignement quand il t’offrait une sainte habitation, et par lequel tu peux, pour toi-même, parfaitement suppléer en ma place, à la mesure de la louange et de la gloire que je te dois.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 09 Déc 2019, 22:48

10 décembre

Le mardi de la 2e semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,12-14.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.
Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

Commentaire du jour


Saint Jean de Damas (v. 675-749)
moine, théologien, docteur de l'Église

Exposé de la foi orthodoxe 1 ; PG 95, 417-419 (trad. bréviaire 04/12)

« Votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu »

C'est toi, Seigneur, qui m'as fait naître de mon père, qui m'as formé dans le sein de ma mère (Ps 138,13) ; c'est toi qui m'as fait venir à la lumière comme un petit enfant tout nu, car les lois de notre nature obéissent perpétuellement à tes ordres. C'est toi qui as préparé par la bénédiction de l'Esprit Saint ma création et mon existence, non par la volonté de l'homme ou le désir de la chair (Jn 1,13), mais par ta grâce inexprimable. Tu as préparé ma naissance par une prévenance qui dépasse les lois de notre nature. Tu m'as fait venir à la lumière en m'adoptant pour ton fils (Ga 4,5), et tu m'as inscrit parmi les membres de ton Église sainte et immaculée.

           C'est toi qui m'as nourri du lait spirituel, c'est-à-dire du lait de tes paroles divines. C'est toi qui m'as fortifié par un aliment solide : le corps de Jésus Christ notre Dieu, ton Fils unique, le très saint, et tu m'as enivré à la coupe divine, c'est-à-dire la coupe de son sang qui fait vivre, et qu'il a répandu pour le salut du monde entier.

           Tu nous as aimés, Seigneur, et tu as donné ton Fils à notre place pour notre rachat qu'il a entrepris volontairement et sans résistance. (...) Ainsi, ô Christ, mon Dieu, tu t'es abaissé pour me porter sur tes épaules, brebis égarée (Lc 15,5), et tu m'as placé dans un pâturage verdoyant (Ps 22,2) ; tu m'as désaltéré aux sources de la vraie doctrine (ibid.) par l'intermédiaire de tes pasteurs dont tu étais toi-même le berger avant de leur confier ton troupeau.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyJeu 12 Déc 2019, 23:56

13 décembre

Le vendredi de la 2e semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,16-19.

En ce temps-là, Jésus déclarait aux foules :
« À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres en disant :
“Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”
Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : “C’est un possédé !”
Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu’elle fait. »

Commentaire du jour

Saint John Henry Newman (1801-1890)
cardinal, théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre

Meditations and Devotions, Part III, VII God with us 1 (trad.©Evangelizo.org)

La sagesse de Dieu

Saint Jean Baptiste vivait séparé du monde, il était nazir (Lc 1,15; Nb 6,1), voué à Dieu. Il a quitté le monde et s'y est confronté (...), l'appelant au repentir. Tous les habitants de Jérusalem venaient à lui au désert (Mc 3,5), et il les affrontait face à face. Mais en enseignant, il parlait de quelqu'un qui devait venir vers eux et leur parler d'une manière très différente. Quelqu'un qui ne se séparerait pas d'eux, ne se présenterait pas comme un être supérieur, mais comme leur frère, fait de la même chair et des mêmes os, un parmi beaucoup de frères, un parmi la multitude. Et effectivement il était déjà parmi eux : « Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas » (Jn 1,26). (...)

           Enfin Jésus commence à se montrer et à « manifester sa gloire » (Jn 2,11) par des miracles. Mais où ? À un repas de noces. Et comment ? En multipliant le vin. (...) Comparez tout cela à ce qu'il dit de lui-même : «  Jean est venu, ne mangeant pas ni ne buvant. Le Fils de l'homme est venu ; il mange et il boit, et l'on dit : ‘C'est un ivrogne’ ». On a pu haïr Jean, mais on le respectait ; Jésus, lui, était méprisé. (...)

           C'était, ô mon Seigneur, parce tu aimes tellement cette nature humaine que tu as créée. Tu ne nous aimes pas simplement comme tes créatures, l'œuvre de tes mains, mais en tant qu'êtres humains. Tu aimes tout, car tu as tout créé, mais tu aimes les hommes par-dessus tout. Comment est-ce possible, Seigneur ? Qu'y a-t-il en l'homme, plus que dans les autres créatures ? « Qu'est-ce que l'homme pour que tu prennes souci de lui ? » (Ps 8,5). (...) Tu n'as pas pris la nature des anges quand tu t'es manifesté pour notre salut, et tu n'as pas pris une nature humaine ou un rôle ou une charge au-dessus d'une vie humaine ordinaire –- ni nazir, ni prêtre ou lévite, ni moine, ni ermite. Tu es venu précisément et pleinement dans cette nature humaine que tu aimes tant (...), cette chair qui a chuté en Adam, avec toutes nos infirmités, nos sentiments et nos affinités, excepté le péché.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyVen 13 Déc 2019, 23:07

14 décembre

Le samedi de la 2e semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,10-13.


Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus :
« Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? »
Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place.
Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. »
Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Les Discours sur les psaumes, Ps 109; CCL 40, 1601-1603 (trad. bréviaire, 2e merc. Avent, rev. )

« Tous les prophètes, ainsi que la Loi, ont parlé jusqu’à Jean » (Mt 11,13)

Dieu a fixé un temps pour ses promesses, et un temps pour accomplir ce qu'il a promis. Le temps des promesses était le temps des prophètes, jusqu'à Jean Baptiste ; à partir de lui et jusqu'à la fin, c'est le temps d'accomplir ce qui a été promis. Il est fidèle, Dieu qui s'est fait notre débiteur, non en recevant quelque chose de nous, mais en nous promettant de si grandes choses. C'était peu de promettre : il a voulu encore s'engager par écrit, en dressant avec nous comme un contrat de ses promesses ; ainsi, lorsqu'il commencerait à s'acquitter de ses promesses, nous pourrions considérer dans l'Écriture l'ordre où devait se réaliser ce qu'il a promis. C'est pourquoi le temps de la prophétie, comme nous l'avons dit souvent, était la prédiction des promesses.

           Il a promis le salut éternel, la vie bienheureuse sans fin avec les anges, et l'héritage qui ne peut pas se flétrir (1P 1,4), la gloire éternelle, la douceur de son visage, la demeure de sa sainteté dans les cieux, et par la résurrection des morts, désormais aucune crainte de mourir. Telle est sa promesse, comme le but vers lequel se porte tout notre élan, et quand nous y serons parvenus, nous n'aurons plus rien à rechercher, plus rien à exiger.

           Et le plan selon lequel nous parviendrons à ce but final, il nous l'a montré par ses promesses et ses annonces. En effet, il a promis aux hommes la divinité, aux mortels l'immortalité, aux pécheurs la justification, aux humiliés la glorification.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyDim 15 Déc 2019, 00:12

15 décembre

Troisième Dimanche de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,2-11.

En ce temps-là, Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux,
lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez :
Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.
Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute ! »
Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ?
Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois.
Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète.
C’est de lui qu’il est écrit : ‘Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi.’
Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui. »

Commentaire du jour

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604)
pape et docteur de l'Église

Homélies sur les Évangiles, n° 6 (trad. Les moines du Barroux; Éds Sainte-Madeleine 2000, rev.)

Jean le Baptiste, précurseur du Christ dans la mort comme dans la vie

Pourquoi, une fois emprisonné, Jean le Baptiste envoie-t-il ses disciples demander : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? », comme s'il ne connaissait pas celui qu'il avait montré (…) ? Cette question trouve vite sa réponse si l'on examine le temps et l'ordre dans lesquels se sont déroulés les faits. Sur les rives du Jourdain, Jean a affirmé que Jésus était le Rédempteur du monde (Jn 1,29) ; une fois emprisonné, il demande pourtant s'il est bien celui qui doit venir. Ce n'est pas qu'il doute que Jésus soit le Rédempteur du monde, mais il cherche à savoir si celui qui était venu en personne dans le monde va aussi descendre en personne dans les prisons du séjour des morts. Car celui que Jean a déjà annoncé au monde en tant que précurseur, il le précède encore aux enfers par sa mort. C'est comme s'il disait clairement : « De même que tu as daigné naître pour les hommes, fais-nous savoir si tu daigneras aussi mourir pour eux, de sorte que, précurseur de ta naissance, je le devienne aussi de ta mort et que j'annonce au séjour des morts que tu vas venir, comme j'ai déjà annoncé au monde que tu étais venu ».

           C'est pour cela que la réponse du Seigneur traite de l'abaissement de sa mort aussitôt après avoir énuméré les miracles opérés par sa puissance : « Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres sont évangélisés. Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! » À la vue de tant de signes et de si grands prodiges, personne n'avait sujet de trébucher, mais bien plutôt d'admirer. Il s'éleva cependant une grave occasion de scandale dans l'esprit de ceux qui ne croyaient pas lorsqu'ils le virent mourir, même après tant de miracles. D'où le mot de Paul : « Nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens » (1Co 1,23). (...) Quand donc le Seigneur dit : « Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi », ne veut-il pas désigner clairement l'abjection et l'abaissement de sa mort ? C'est comme s'il disait ouvertement : « Il est vrai que je fais des choses admirables, mais je ne refuse pas pour autant de souffrir des choses ignominieuses. Puisque je vais suivre Jean le Baptiste en mourant, que les hommes se gardent bien de mépriser en moi la mort, eux qui vénèrent en moi les miracles ».
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyDim 15 Déc 2019, 23:02

16 décembre

Le lundi de la 3e semaine de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 21,23-27.

En ce temps-là, Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu’il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s’approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t’a donné cette autorité ? »
Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela :
Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : “Du ciel”, il va nous dire : “Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à sa parole ?”
Si nous disons : “Des hommes”, nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. »
Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela. »

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Les Discours sur les psaumes, Ps 109

« Nous ne savons pas »

     Vraiment, mes frères, ce que Dieu promettait paraissait incroyable aux hommes : qu'à partir de cet état mortel où ils sont corruptibles, méprisables, faibles, poussière et cendre, ils deviendraient égaux aux anges de Dieu ! C'est pourquoi Dieu ne s'est pas contenté de faire avec les hommes le contrat de l'Écriture, pour qu'ils croient, mais il a établi un médiateur garant de sa foi : non pas un prince, un ange ou un archange, mais son Fils unique. Ainsi devait-il montrer et donner par son Fils lui-même le chemin par lequel il nous conduirait à cette fin qu'il nous a promise. Mais pour Dieu c'était trop peu de chose que son Fils nous montre le chemin : il a fait de lui le chemin (Jn 14,6) par lequel tu irais sous sa direction, le chemin que tu suivrais…

     Que nous étions loin de lui ! Lui si haut et nous si bas ! Nous étions malades, sans espoir de guérison. Un médecin a été envoyé, mais le malade ne l'a pas reconnu, « car s'ils l'avaient connu, ils n'auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire » (1Co 2,8 ). Mais la mort du médecin a été le remède du malade ; le médecin était venu le visiter et il est mort pour le guérir. Il a fait comprendre à ceux qui ont cru en lui qu'il était Dieu et homme : Dieu qui nous a créés, homme qui nous a recréés. Une chose se voyait en lui, une autre était cachée ; et ce qui était caché l'emportait de beaucoup sur ce qui se voyait… Le malade a été guéri par ce qui était visible, pour devenir capable de voir pleinement plus tard. Cette vision ultime, Dieu la différait en la cachant, il ne la refusait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyLun 16 Déc 2019, 22:42

17 décembre

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (17 déc.)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,1-17.

Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Commentaire du jour

Saint Léon le Grand (?-v. 461)
pape et docteur de l'Église

3ème sermon pour Noël ; SC 22 bis (Sermons 1-19, tome 1; trad. R. Dolle; Éd. du Cerf 1964 – 2e éd. –, p.103 rev.)

« Béni est Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ (...) En lui, il nous a choisis avant la création du monde » (Ep 1,3-4)

L'Incarnation du Verbe, la Parole de Dieu, concerne le passé comme l'avenir ; aucun âge, si reculé soit-il, n'a été privé du sacrement du salut des hommes. Ce que les apôtres ont prêché, c'est ce que les prophètes avaient annoncé, et on ne peut pas dire que ce qui a été cru de tout temps a été accompli tardivement. En différant l'œuvre du salut, Dieu, dans sa sagesse et sa bonté, nous a rendus plus aptes à répondre à son appel (...), grâce à ces annonces anciennes et fréquentes.

           Il n'est donc pas vrai que Dieu a pourvu aux affaires humaines en changeant de dessein et mû par une miséricorde tardive : dès la création du monde, il a décrété pour tous une seule et même voie de salut. En effet, la grâce de Dieu, par laquelle tous ses saints ont toujours été justifiés, a grandi et non pas commencé lorsque le Christ est né. Ce mystère d'un grand amour, qui a maintenant rempli le monde entier, a déjà été aussi puissant en ses signes avant-coureurs ; ceux qui y ont cru quand il était promis n'en ont pas moins bénéficié que ceux qui l'ont reçu quand il a été donné.

           Mes bien-aimés, c'est donc avec une bonté évidente que les richesses de la grâce de Dieu ont été répandues sur nous. Appelés à l'éternité, non seulement nous sommes soutenus par les exemples du passé, mais encore nous avons vu apparaître la vérité elle-même sous une forme visible et corporelle. Nous devons donc célébrer le jour de la naissance du Seigneur avec une joie fervente qui n'est pas de ce monde (...). Grâce à la lumière de l'Esprit Saint, sachez reconnaître celui qui nous a reçus en lui et que nous avons reçu en nous : car de même que le Seigneur Jésus est devenu notre chair en naissant, de même en retour nous sommes devenus son corps en renaissant. (...) Dieu nous a proposé l'exemple de sa bienveillance et de son humilité (...) : soyons donc semblables au Seigneur dans son humilité, si nous voulons lui ressembler dans sa gloire. Lui-même nous aidera et nous conduira jusqu'à l'accomplissement de ce qu'il a promis.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMar 17 Déc 2019, 22:32

18 décembre

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (18 déc.)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,18-24.

Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
‘Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel’, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse

Commentaire du jour

Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450)
évêque de Ravenne, docteur de l'Église

Sermon 146, sur Mt 1,18 ; PL 52, 591 (trad. coll. Icthus, vol. 12, p. 295 rev.)

« Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph »

« Marie, sa mère, était fiancée. » Il aurait suffi de dire : Marie était fiancée. Que signifie une mère fiancée ? Si elle est mère, elle n'est pas fiancée ; si elle est fiancée, elle n'est pas encore mère. « Marie, sa mère, était fiancée » : fiancée par la virginité, mère par la fécondité. C'était une mère ne connaissant point d'homme, et pourtant qui a connu la maternité. Comment ne serait-elle mère avant d'avoir conçu, elle qui, après la naissance, est vierge et mère ? Quand n'était-elle pas mère, celle qui engendra le fondateur des temps qui a donné un commencement aux choses ? (...)

           Pourquoi le mystère de l'innocence céleste se destine-t-il à une fiancée, et non une vierge encore libre ? Pourquoi la jalousie d'un fiancé doit-elle mettre en péril la fiancée ? Pourquoi tant de vertu semble-t-elle péché et le salut éternel danger ? (...) Quel mystère étreignons-nous là, mes frères ? Pas un trait de plume, pas une lettre, pas une syllabe, pas un mot, pas un nom, pas un personnage dans l'Évangile n'est vide de sens divin. Une fiancée est choisie, afin que déjà soit désignée l'Église, fiancée du Christ, selon la parole du prophète Osée : « Je te fiancerai à moi dans la justice et dans le droit, dans la tendresse et dans l'amour, je te fiancerai à moi dans la fidélité » (2,21-22). C'est pourquoi Jean dit : « Celui qui a l'épouse est l'Époux » (Jn 3,29). Et saint Paul : « Je vous ai fiancés au seul Époux comme une vierge pure à présenter au Christ » (2Co 11,2). Ô véritable épouse, l'Église, qui par la naissance virginale [du baptême], engendre une nouvelle enfance du Christ !
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyMer 18 Déc 2019, 23:01

19 décembre

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (19 déc.)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,5-25.

Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Élisabeth.
Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable.
Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.
Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu,
il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur.
Toute la multitude du peuple était en prière au dehors, à l’heure de l’offrande de l’encens.
L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens.
À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit.
L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.
Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance,
car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ;
il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ;
il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »
Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. »
L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle.
Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. »
Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire.
Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet.
Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui.
Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait :
« Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. »

Commentaire du jour


Saint Ephrem (v. 306-373)
diacre en Syrie, docteur de l'Église

Commentaire de l'Évangile concordant, 1, 11-13 ; SC 121 (trad. L. Leloir; Ed. du Cerf 1966, p. 49 rev.)

« Zacharie repartit chez lui; quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth devint enceinte »

L'ange lui dit : « Dieu a exaucé la voix de ta prière ». Si Zacharie croyait que sa prière serait exaucée, il priait bien ; s'il ne croyait pas, il priait mal. Sa prière était sur le point d'être exaucée ; pourtant, il en a douté. C'est donc à bon droit qu'à ce moment même la parole s'est éloignée de lui. Auparavant, il priait pour obtenir un fils ; au moment où sa prière a été exaucée, il a changé et a dit : « Comment cela se fera-t-il ? » Puisque sa bouche a douté de sa prière, il a perdu l'usage de la parole (...). Tant que Zacharie croyait, il parlait ; dès qu'il n'a plus cru, il s'est tu. Tant qu'il croyait, il parlait : « J'ai cru et c'est pourquoi j'ai parlé » (Ps 115,10). Parce qu'il a méprisé la parole de l'ange, cette parole l'a tourmenté, afin qu'il honore par son silence la parole qu'il avait méprisée.

           Il convenait que devienne muette la bouche qui avait dit : « Comment cela se fera-t-il ? », pour qu'elle apprenne la possibilité du miracle. La langue qui était déliée a été liée pour qu'elle apprenne que Celui qui avait lié la langue pouvait délier le sein. Ainsi donc, l'expérience a instruit celui qui n'avait pas accepté l'enseignement de la foi. (...) Il apprit ainsi que celui qui avait fermé une bouche ouverte pouvait ouvrir un sein fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyJeu 19 Déc 2019, 23:02

20 décembre

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (20 déc.)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,26-38.

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Commentaire du jour

Saint Amédée de Lausanne (1108-1159)
moine cistercien, puis évêque

Homélie mariale III, SC 72 (Huit homélies mariales, trad. Dom A. Dumas, Éd. du Cerf, Paris 1960 p. 97, 101, 103, rev.)

« Comment cela va-t-il se faire ? » (Lc 1,34)

Dis-nous, bienheureux David, comment se fit cette descente du Verbe. « Il descendra comme la pluie sur la toison, et comme les gouttelettes s’écoulent sur la terre. » (Ps 71(72),6 LXX). (...) Comment la pluie descend sur la toison et comment les gouttelettes coulent sur la terre ? (...)

           La pluie descend sur la toison sans bruit, sans secousse, sans aucune séparation ni division. Elle s’infiltre avec douceur, elle est recueillie avec calme, elle est bue avec délices. Ainsi les gouttelettes pénètrent la terre lentement et peu à peu, d’une manière si étonnante et si subtile qu’on les voit à peine entrer, et qu’elles ressortent en faisant pousser les plantes. De même, la rosée venant d’au-delà des eaux supracélestes est descendue dans le sein de la Vierge sans concours humain, sans mouvement de concupiscence, respectant son intégrité et laissant intact le sceau de sa virginité. Elle s’est infiltrée avec douceur, elle a été accueillie avec calme, elle s’est incarnée d’une manière ineffable. Elle a coulé aussi goutte à goutte sur la terre, sans paraître à l’arrivée, mais se produisant à la naissance. (...)

           Nous venons de dire comment est descendu le Verbe de Dieu. Quant au lieu où il est descendu, il apparaît de même que c’est dans le sein de la Vierge qu’il est descendu : sein demeuré intact et immaculé, consacré par l’effet de l’onction divine.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptySam 21 Déc 2019, 00:00

21 décembre

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (21 déc.)

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,39-45.

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Commentaire du jour

Sainte Teresa de Calcutta (1910-1997)
fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité

Jesus, the Word to Be Spoken (trad. Jésus, celui qu'on invoque, Nouvelle Cité 1988, ch. 12  rev).

« Marie se mit en route rapidement »

     La gaieté et la joie étaient la force de Notre Dame. C'est ce qui a fait d'elle la servante empressée de Dieu, son fils, car dès qu'il est venu à elle, elle « est partie en toute hâte ». Seule la joie pouvait lui donner la force de partir en toute hâte au-delà des collines de Judée pour devenir la servante de sa cousine. Il en est de même pour nous ; comme elle, nous devons être les vraies servantes du Seigneur et chaque jour après la sainte communion nous hâter par-delà les montagnes de difficultés que nous rencontrons en offrant de tout notre cœur notre service aux pauvres. Donnez Jésus aux pauvres en tant que servante du Seigneur

     La joie c'est la prière, la joie c'est la force, la joie c'est l'amour, c'est un filet d'amour grâce auquel vous pouvez attraper les âmes. « Dieu aime celui qui donne avec joie. » (2Co 9,7) Celui qui donne avec joie donne davantage. Si dans le travail vous rencontrez des difficultés et que vous les acceptez avec joie, avec un large sourire, en cela comme en bien d'autres choses, on constatera que vos œuvres sont bonnes et le Père en sera glorifié. La meilleure manière de montrer votre gratitude à Dieu et aux hommes c'est de tout accepter avec joie. Un cœur joyeux provient d'un cœur brûlant d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 EmptyDim 22 Déc 2019, 00:12

22 décembre

Quatrième dimanche de l'Avent

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,18-24.


Voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
‘Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel’, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,

Commentaire du jour

Saint Bède le Vénérable (v. 673-735)
moine, docteur de l'Église

Homélies pour la Vigile de Noël, 5 ; CCL 122, 32-36 (Les Pères commentent l'évangile; Coll. liturgique sous la direction de H. Delhougne, o.s.b.; trad. A.-M. Roguet, o.p.; Ed. Brepols 1991 , p. 19 rev.)

« Tu lui donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : ‘le Seigneur sauve’) »

« Voici, dit le prophète Isaïe, la Vierge portera et enfantera un fils, et on l'appellera Emmanuel, nom qui se traduit : Dieu avec nous » (7,14). Le nom de Sauveur « Dieu-avec-nous », donné par le prophète, signifie les deux natures de son unique personne. En effet, celui qui est Dieu, né du Père avant tous les siècles, c'est lui-même qui est Emmanuel à la fin des temps, c'est-à-dire Dieu avec nous. Il l'est devenu dans le sein de sa mère, parce qu'il a daigné accepter la fragilité de notre nature dans l'unité de sa personne, quand « le Verbe s'est fait chair et a habité parmi nous » (Jn 1,14). C'est-à-dire qu'il a commencé d'une manière admirable à être ce que nous sommes, sans cesser d'être ce qu'il était, en assumant notre nature, de façon à ne pas perdre ce qu'il était en lui-même. (...)

            « Marie mit donc au monde son fils premier-né (...) et elle lui donna le nom de Jésus » (Lc 2,7.21). Donc, le nom de Jésus est celui du fils né de la Vierge, et signifie selon l'explication de l'ange qu'il sauvera son peuple de ses péchés. (...) C'est évidemment lui aussi qui sauvera de la destruction de l'âme et du corps, les suites du péchés.

           Quant au nom de Christ, c'est le titre d'une dignité sacerdotale et royale. Car les prêtres et les rois, sous la Loi ancienne, étaient appelés christs à cause de la chrismation. Cette onction d'huile sainte préfigurait celui qui, en venant dans le monde comme vrai roi et prêtre, « a été consacré d'une onction de joie, comme aucun de ses semblables » (Ps 44,8 ). À cause de cette onction ou chrismation, le Christ en personne et ceux qui participent à la même onction, c'est-à-dire à la grâce spirituelle, sont appelés ‘chrétiens’. Du fait qu'il est Sauveur, le Christ peut nous sauver de nos péchés ; du fait qu'il est prêtre, il peut nous réconcilier avec Dieu le Père ; du fait qu'il est roi, qu'il daigne nous donner le Royaume éternel de son Père.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire    Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire  - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Evangile du jour de l'année 2019 avec son commentaire
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: