Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 la "déclaration de Paris" sur l'Islam

Aller en bas 
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyVen 01 Mar 2019, 10:10

1 mars 2018

L’Unesco accueillait pendant deux jours, les 26 et 27 février, la Conférence internationale sur l’islam au XXIe siècle, rassemblant imams, écrivains et islamologues.Dans une déclaration signée mercredi 27 février, les intervenants affirment qu’en matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyVen 01 Mar 2019, 10:17

SUITE


Organisé dans le grand auditorium de l’Unesco par la toute jeune association franco-tunisienne « L’islam au XXIe siècle » et par l’islamologue Mohamed Haddad, l’événement, qui rassemblait un grand nombre de participants, français, mais aussi tunisiens, syriens ou égyptiens, s’était donné pour objectifs de « contribuer à ce que l’islam soit mieux connu et compris », mais aussi de « donner une tribune à l’islam moderne ».

« L’Islam vit encore le défi de la réforme »
À l’issue de la Conférence, une Déclaration de Paris a été publiée qui expose l’idée d’un islam ouvert aux débats, « menant à une dynamique qui aurait pu aller loin dans la voie du renouvellement ». Plus loin, elle dénonce néanmoins les facteurs qui paralysent cet élan de réforme. « Conservatisme social et culturel, choc colonial, mobilisation de la religion dans les mouvements de libération nationale, idéologie du progrès, désenchantement national… »

À cette énumération non exhaustive s’ajoute un problème qualifié de majeur, celui de « l’émergence de l’islam radical, militant et violent qui a rendu encore plus difficiles les projets de réforme et de modernisation ».
« Pointer les difficultés et dénoncer les blocages »
Face à ces problématiques sociétales plus actuelles que jamais, les membres de la Conférence internationale appellent à prendre conscience que l’islam est « un patrimoine universel » qui « ne peut être abandonné aux radicaux ».

La déclaration établit en quatre temps les points principaux de cette « réforme » :
– « En matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses » ;
– « en matière de violence, les musulmans sont appelés à manifester clairement et sans détours leur refus de donner une légitimité religieuse à toute forme d’atteinte à la vie, à l’intégrité, à la dignité et aux biens d’autrui »  ;
– « en matière d’égalité, les musulmans sont appelés à aller jusqu’au bout de l’impératif de sécularisation en acceptant l’égalité entre tous les citoyens, hommes et femmes, musulmans et non-musulmans »  ;
– « en matière de communication, les journalistes, musulmans et non-musulmans, sont appelés à éviter le déni de réalités et à donner la parole aux musulmans modernistes »
.

Réagissant aux événements récents qui font objet de controverse, Tareq Ourbou, le grand imam de Bordeaux, a dénoncé le « jeu » des médias. « On ne montre pas assez l’indignation des musulmans face aux actes barbares perpétrés au nom de la religion. »
Après cette première à Paris, plusieurs autres éditions de ce cycle de conférences sont prévues, pour contribuer à ce que l’islam soit « mieux connu et compris ». La prochaine conférence Islam XXI, aura lieu dès 2019, dans un pays qui reste à choisir.

Violaine Epitalon pour le journal "la Croix".
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptySam 02 Mar 2019, 18:34

mario-franc_lazur a écrit:
SUITE


Organisé dans le grand auditorium de l’Unesco par la toute jeune association franco-tunisienne « L’islam au XXIe siècle » et par l’islamologue Mohamed Haddad, l’événement, qui rassemblait un grand nombre de participants, français, mais aussi tunisiens, syriens ou égyptiens, s’était donné pour objectifs de « contribuer à ce que l’islam soit mieux connu et compris », mais aussi de « donner une tribune à l’islam moderne ».

« L’Islam vit encore le défi de la réforme »
À l’issue de la Conférence, une Déclaration de Paris a été publiée qui expose l’idée d’un islam ouvert aux débats, « menant à une dynamique qui aurait pu aller loin dans la voie du renouvellement ». Plus loin, elle dénonce néanmoins les facteurs qui paralysent cet élan de réforme. « Conservatisme social et culturel, choc colonial, mobilisation de la religion dans les mouvements de libération nationale, idéologie du progrès, désenchantement national… »

À cette énumération non exhaustive s’ajoute un problème qualifié de majeur, celui de « l’émergence de l’islam radical, militant et violent qui a rendu encore plus difficiles les projets de réforme et de modernisation ».
« Pointer les difficultés et dénoncer les blocages »
Face à ces problématiques sociétales plus actuelles que jamais, les membres de la Conférence internationale appellent à prendre conscience que l’islam est « un patrimoine universel » qui « ne peut être abandonné aux radicaux ».

La déclaration établit en quatre temps les points principaux de cette « réforme » :
– « En matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses » ;
– « en matière de violence, les musulmans sont appelés à manifester clairement et sans détours leur refus de donner une légitimité religieuse à toute forme d’atteinte à la vie, à l’intégrité, à la dignité et aux biens d’autrui »  ;
– « en matière d’égalité, les musulmans sont appelés à aller jusqu’au bout de l’impératif de sécularisation en acceptant l’égalité entre tous les citoyens, hommes et femmes, musulmans et non-musulmans »  ;
– « en matière de communication, les journalistes, musulmans et non-musulmans, sont appelés à éviter le déni de réalités et à donner la parole aux musulmans modernistes »
.

Réagissant aux événements récents qui font objet de controverse, Tareq Ourbou, le grand imam de Bordeaux, a dénoncé le « jeu » des médias. « On ne montre pas assez l’indignation des musulmans face aux actes barbares perpétrés au nom de la religion. »
Après cette première à Paris, plusieurs autres éditions de ce cycle de conférences sont prévues, pour contribuer à ce que l’islam soit « mieux connu et compris ». La prochaine conférence Islam XXI, aura lieu dès 2019, dans un pays qui reste à choisir.

Violaine Epitalon pour le journal "la Croix".
Mon cher Mario, ton sujet n'intéresse personne. C'est assez étrange !
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyDim 03 Mar 2019, 09:42

Hubert-Aimé a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
SUITE


Organisé dans le grand auditorium de l’Unesco par la toute jeune association franco-tunisienne « L’islam au XXIe siècle » et par l’islamologue Mohamed Haddad, l’événement, qui rassemblait un grand nombre de participants, français, mais aussi tunisiens, syriens ou égyptiens, s’était donné pour objectifs de « contribuer à ce que l’islam soit mieux connu et compris », mais aussi de « donner une tribune à l’islam moderne ».

« L’Islam vit encore le défi de la réforme »
À l’issue de la Conférence, une Déclaration de Paris a été publiée qui expose l’idée d’un islam ouvert aux débats, « menant à une dynamique qui aurait pu aller loin dans la voie du renouvellement ». Plus loin, elle dénonce néanmoins les facteurs qui paralysent cet élan de réforme. « Conservatisme social et culturel, choc colonial, mobilisation de la religion dans les mouvements de libération nationale, idéologie du progrès, désenchantement national… »

À cette énumération non exhaustive s’ajoute un problème qualifié de majeur, celui de « l’émergence de l’islam radical, militant et violent qui a rendu encore plus difficiles les projets de réforme et de modernisation ».
« Pointer les difficultés et dénoncer les blocages »
Face à ces problématiques sociétales plus actuelles que jamais, les membres de la Conférence internationale appellent à prendre conscience que l’islam est « un patrimoine universel » qui « ne peut être abandonné aux radicaux ».

La déclaration établit en quatre temps les points principaux de cette « réforme » :
– « En matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses » ;
– « en matière de violence, les musulmans sont appelés à manifester clairement et sans détours leur refus de donner une légitimité religieuse à toute forme d’atteinte à la vie, à l’intégrité, à la dignité et aux biens d’autrui »  ;
– « en matière d’égalité, les musulmans sont appelés à aller jusqu’au bout de l’impératif de sécularisation en acceptant l’égalité entre tous les citoyens, hommes et femmes, musulmans et non-musulmans »  ;
– « en matière de communication, les journalistes, musulmans et non-musulmans, sont appelés à éviter le déni de réalités et à donner la parole aux musulmans modernistes »
.

Réagissant aux événements récents qui font objet de controverse, Tareq Ourbou, le grand imam de Bordeaux, a dénoncé le « jeu » des médias. « On ne montre pas assez l’indignation des musulmans face aux actes barbares perpétrés au nom de la religion. »
Après cette première à Paris, plusieurs autres éditions de ce cycle de conférences sont prévues, pour contribuer à ce que l’islam soit « mieux connu et compris ». La prochaine conférence Islam XXI, aura lieu dès 2019, dans un pays qui reste à choisir.

Violaine Epitalon pour le journal "la Croix".

Mon cher Mario, ton sujet n'intéresse personne. C'est assez étrange !


Serait-ce que les Musulmans en restent sans voix ?!!!?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
OlivierV
Moderateur
Moderateur



la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyDim 03 Mar 2019, 11:55

mario-franc_lazur a écrit:


Serait-ce que les Musulmans en restent sans voix ?!!!?    

Où bien ils n'ont pas reçu de mail annonçant ce nouveau sujet sur "actualités". Moi-même, je ne l'ai trouvé que parce que tu avais publié le lien dans un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur



la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyDim 03 Mar 2019, 12:42

Je pense qu'il y a deux écueils. L'absence d'unité au niveau des musulmans (tous ne reconnaissent pas le cfcm, et la formation des imams. A mon avis, tant qu'ils ne seront pas formés en France et surtout tant que les prêches ne seront pas effectués uniquement en français, il risque d'y avoir des blocages....
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

Thinkbig


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyLun 04 Mar 2019, 02:28

mario-franc_lazur a écrit:
1 mars 2018

L’Unesco accueillait pendant deux jours, les 26 et 27 février, la Conférence internationale sur l’islam au XXIe siècle, rassemblant imams, écrivains et islamologues.Dans une déclaration signée mercredi 27 février, les intervenants affirment qu’en matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses.

Salut

C'est un sujet qui doit être discuté dans un climat serein et non sur un forum où certains vont sauter sur l'occasion pour assouvir leur mécontentement pour ne pas dire autre chose.

J'aurai aimé discuter sur le fond du sujet, mais je te propose une synthèse de mon avis sur la question qui, doit être encouragée et félicitée.

L'islam est au fond de notre inconscient, il a marqué notre histoire et constitue notre identité. Il domine notre culture, nos traditions, notre habillement et fait partie de nos constitutions, de notre système éducatif, de notre littérature, de nos politiques, etc.

L'islam, en plus du Coran et de la Tradition du Prophète, il est aussi ce qu'en ont fait les hommes, ce qu'ils y ont ajouté comme luttes tribales, conflits politiques, les diverses interprétations, les traditions des peuples conquis, les effets des siècles de décadence, la maraboutisation de la foi, la colonisation, l'échec du marxisme post indépendances et l'islam politique

C'est cet ajout, oeuvre de l'homme que l'on doit réformer et partant accepter que la "oumma" musulmane a disparue avec le califat abbasside et ce qui en reste n'est qu'une construction mentale entretenue par une rhétorique religieuse périmée. 

Accepter la démultiplication de l'islam originel à partir du coup d'état omeyyade contre Ali et l'instauration de la dynastie

Accepter que depuis, on a affaire à l'slam chiite, sunnite, réformiste, moderniste, salafiste, asiatique, politique, jihadiste, takfiriste et j'en passe.

Ne plus se voiler la face et accepter de reconnaître que la violence n'est pas étrangère à l'islam, que cette fanatisation est la résultante d'une vision de l'islam du XII ème siècle causée par l'abandon de l'effort intellectuel et de la préférence de la lecture littéraliste du Coran de la part des formations politiques religieuses du XX ème siècle.

Accepter et reconnaître l'existence des versets violents que l'on apprend à l'école, à la mosquée, dans les livres, enfin on les côtoie, on les récite au même titre que les autres versets.

Alors quoi réformer ? 

Il ne s'agit pas de changer de texte, d'en rajouter ou d'en ôter quelques versets qui font polémique, mais d'en parler, d'analyser les problèmes qu'elles engendrent et décider d'une position à leur sujet, à savoir pourquoi ils ont été révélés

Il ne s'agit pas non plus de réformer le musulman et lui réapprendre le sens de l'égalité, de la tolérance ou de l'amour du prochain, car le musulman est malade et refuse la visite d'un médecin qui risque de lui diagnostiquer son mal. Par contre, il préfère s'entourer de charlatans guérisseurs qui lui chuchotent à l'oreille qu'il est " la meilleure communauté sortie aux hommes " (Coran).

Il s'agirait, à mon sens, de réformer notre éducation religieuse et appréhender l'islam sur la base des enseignements, de l'expérience des autres religions et surtout à la lumière des problèmes vécus aujourd'hui.

A mon avis, il est primordial de réformer notre enseignement religieux sur la base d'une nouvelle exégèse libre de toute allégeance.

Nous devrions, en tant que musulmans, trouver dans le Coran des idées telles que la religion n'a pas commencé avec l'islam ; que si le Coran est écrit en arabe, il n'est pas la propriété des arabes, ni mêmes des "ulémas" (savants musulmans) ; que même les rites des musulmans (prière, usure, pèlerinage, circoncision, etc.) sont antérieurs à l'islam

Si nous arrivons à accepter tout cela et se dire que les premiers savants ont interprété, expliqué, légiféré sur la base de leurs propres intelligences, alors pourquoi pas nous aujourd'hui


Si les premiers ont mis le Coran dans un ordre différent de celui de la Révélation sans que le ciel ne leur tombe sur la tête, de quoi avons-nous peur ? 

Alors oeuvrons pour faire de l'islam un pont et non un mur en acceptant de nous autocritiquer et de ne pas nous voiler la face.


Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyLun 04 Mar 2019, 10:04

Thinkbig a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
1 mars 2018

L’Unesco accueillait pendant deux jours, les 26 et 27 février, la Conférence internationale sur l’islam au XXIe siècle, rassemblant imams, écrivains et islamologues.Dans une déclaration signée mercredi 27 février, les intervenants affirment qu’en matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses.

Salut

C'est un sujet qui doit être discuté dans un climat serein et non sur un forum où certains vont sauter sur l'occasion pour assouvir leur mécontentement pour ne pas dire autre chose.

Non, ne t'inquiète pas ! Ce sujet que j'ai ouvert moi-même sera préservé.

Citation :
J'aurai aimé discuter sur le fond du sujet

Fais-le, cela sera enrichissant pour tous !

Citation :
mais je te propose une synthèse de mon avis sur la question qui, doit être encouragée et félicitée.


Lecture faite, je n'ai qu'une chose à te dire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     la "déclaration de Paris" sur l'Islam 987275
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyLun 04 Mar 2019, 10:54

Bonjour,
Juste un détail.
Ne nous voilons pas la face a été dit!
Prêche des Imam en France en Français a été dit.
Formation de Imams en France a été dit.

Et on dit aussi manque d'unité au sein de l'islam!....

Moi je dis tolérance zéro pour ceux qui ne sont pas tolérants !

Tout est dans la volonté d'intégration en respectant les lois de la république laïque!...

Le religieux guide le temporel mais n'est pas une politique en soit!...

Il nous faut nous accepter et ne pas critiquer si on est soi même critiquable!...
On accepte des se remettre en cause et on accepte d'être remis en cause sans agressivité .

On ne doit pas entendre dire et écrire que telle ou telle religion du livre est la meilleur de toutes les religions sauf si on peut prouver qu'on est parfait soi même!...

Chacun a toute sa place en France pays ou l'on parle français et ou on partage les mêmes valeurs humaine quidoivent être :
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, SOLIDARITÉ.

Sur ces quatre points on a tous de gros efforts à faire en nous avant des les exiger chez son voisin de palier.

Écoutons, Regardons, Réfléchissons, Agissons.
Et surtout jamais dans sa bulle politique ou religieuse.

Renaissons et prenons conscience que l'homme fait partie de l'humanité donc l'Homme n'est pas seul.

Une chose est sur et la pure vérité c'est que nous aurons TOUS des comptes à rendre à DIEU et à Lui seul .

Bonne journée


PS :
Qu'entend-on par VÉRITÉ ?

Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyLun 04 Mar 2019, 17:06

mario-franc_lazur a écrit:

La déclaration établit en quatre temps les points principaux de cette « réforme » :
– « En matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses » ;
– « en matière de violence, les musulmans sont appelés à manifester clairement et sans détours leur refus de donner une légitimité religieuse à toute forme d’atteinte à la vie, à l’intégrité, à la dignité et aux biens d’autrui »  ;
– « en matière d’égalité, les musulmans sont appelés à aller jusqu’au bout de l’impératif de sécularisation en acceptant l’égalité entre tous les citoyens, hommes et femmes, musulmans et non-musulmans »  ;
– « en matière de communication, les journalistes, musulmans et non-musulmans, sont appelés à éviter le déni de réalités et à donner la parole aux musulmans modernistes »
.



D'accord avec tout cela et je pense que C'est le cas d'une masse grandissante des musulmans.. Il ne reste qu'à comprendre qu'il Y'a plusieurs façon d'arriver ses objectifs et qu'il faut respecter chacun de ses méthodes .
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyLun 04 Mar 2019, 22:04

Thinkbig a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
1 mars 2018

L’Unesco accueillait pendant deux jours, les 26 et 27 février, la Conférence internationale sur l’islam au XXIe siècle, rassemblant imams, écrivains et islamologues.Dans une déclaration signée mercredi 27 février, les intervenants affirment qu’en matière de liberté de conscience, les musulmans sont appelés à accepter sans détour la diversité et la liberté religieuses.

Salut

C'est un sujet qui doit être discuté dans un climat serein et non sur un forum où certains vont sauter sur l'occasion pour assouvir leur mécontentement pour ne pas dire autre chose.

J'aurai aimé discuter sur le fond du sujet, mais je te propose une synthèse de mon avis sur la question qui, doit être encouragée et félicitée.

L'islam est au fond de notre inconscient, il a marqué notre histoire et constitue notre identité. Il domine notre culture, nos traditions, notre habillement et fait partie de nos constitutions, de notre système éducatif, de notre littérature, de nos politiques, etc.

L'islam, en plus du Coran et de la Tradition du Prophète, il est aussi ce qu'en ont fait les hommes, ce qu'ils y ont ajouté comme luttes tribales, conflits politiques, les diverses interprétations, les traditions des peuples conquis, les effets des siècles de décadence, la maraboutisation de la foi, la colonisation, l'échec du marxisme post indépendances et l'islam politique

C'est cet ajout, oeuvre de l'homme que l'on doit réformer et partant accepter que la "oumma" musulmane a disparue avec le califat abbasside et ce qui en reste n'est qu'une construction mentale entretenue par une rhétorique religieuse périmée. 

Accepter la démultiplication de l'islam originel à partir du coup d'état omeyyade contre Ali et l'instauration de la dynastie

Accepter que depuis, on a affaire à l'slam chiite, sunnite, réformiste, moderniste, salafiste, asiatique, politique, jihadiste, takfiriste et j'en passe.

Ne plus se voiler la face et accepter de reconnaître que la violence n'est pas étrangère à l'islam, que cette fanatisation est la résultante d'une vision de l'islam du XII ème siècle causée par l'abandon de l'effort intellectuel et de la préférence de la lecture littéraliste du Coran de la part des formations politiques religieuses du XX ème siècle.

Accepter et reconnaître l'existence des versets violents que l'on apprend à l'école, à la mosquée, dans les livres, enfin on les côtoie, on les récite au même titre que les autres versets.

Alors quoi réformer ? 

Il ne s'agit pas de changer de texte, d'en rajouter ou d'en ôter quelques versets qui font polémique, mais d'en parler, d'analyser les problèmes qu'elles engendrent et décider d'une position à leur sujet, à savoir pourquoi ils ont été révélés

Il ne s'agit pas non plus de réformer le musulman et lui réapprendre le sens de l'égalité, de la tolérance ou de l'amour du prochain, car le musulman est malade et refuse la visite d'un médecin qui risque de lui diagnostiquer son mal. Par contre, il préfère s'entourer de charlatans guérisseurs qui lui chuchotent à l'oreille qu'il est " la meilleure communauté sortie aux hommes " (Coran).

Il s'agirait, à mon sens, de réformer notre éducation religieuse et appréhender l'islam sur la base des enseignements, de l'expérience des autres religions et surtout à la lumière des problèmes vécus aujourd'hui.

A mon avis, il est primordial de réformer notre enseignement religieux sur la base d'une nouvelle exégèse libre de toute allégeance.

Nous devrions, en tant que musulmans, trouver dans le Coran des idées telles que la religion n'a pas commencé avec l'islam ; que si le Coran est écrit en arabe, il n'est pas la propriété des arabes, ni mêmes des "ulémas" (savants musulmans) ; que même les rites des musulmans (prière, usure, pèlerinage, circoncision, etc.) sont antérieurs à l'islam

Si nous arrivons à accepter tout cela et se dire que les premiers savants ont interprété, expliqué, légiféré sur la base de leurs propres intelligences, alors pourquoi pas nous aujourd'hui


Si les premiers ont mis le Coran dans un ordre différent de celui de la Révélation sans que le ciel ne leur tombe sur la tête, de quoi avons-nous peur ? 

Alors oeuvrons pour faire de l'islam un pont et non un mur en acceptant de nous autocritiquer et de ne pas nous voiler la face.


Cordialement !

merci pour cette synthèse lucide.

le Maroc a déjà fait un pas dans la direction que tu préconises

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMar 05 Mar 2019, 08:24

rosarum a écrit:
Thinkbig a écrit:


Salut

C'est un sujet qui doit être discuté dans un climat serein et non sur un forum où certains vont sauter sur l'occasion pour assouvir leur mécontentement pour ne pas dire autre chose.

J'aurai aimé discuter sur le fond du sujet, mais je te propose une synthèse de mon avis sur la question qui, doit être encouragée et félicitée.

L'islam est au fond de notre inconscient, il a marqué notre histoire et constitue notre identité. Il domine notre culture, nos traditions, notre habillement et fait partie de nos constitutions, de notre système éducatif, de notre littérature, de nos politiques, etc.

L'islam, en plus du Coran et de la Tradition du Prophète, il est aussi ce qu'en ont fait les hommes, ce qu'ils y ont ajouté comme luttes tribales, conflits politiques, les diverses interprétations, les traditions des peuples conquis, les effets des siècles de décadence, la maraboutisation de la foi, la colonisation, l'échec du marxisme post indépendances et l'islam politique

C'est cet ajout, oeuvre de l'homme que l'on doit réformer et partant accepter que la "oumma" musulmane a disparue avec le califat abbasside et ce qui en reste n'est qu'une construction mentale entretenue par une rhétorique religieuse périmée. 

Accepter la démultiplication de l'islam originel à partir du coup d'état omeyyade contre Ali et l'instauration de la dynastie

Accepter que depuis, on a affaire à l'slam chiite, sunnite, réformiste, moderniste, salafiste, asiatique, politique, jihadiste, takfiriste et j'en passe.

Ne plus se voiler la face et accepter de reconnaître que la violence n'est pas étrangère à l'islam, que cette fanatisation est la résultante d'une vision de l'islam du XII ème siècle causée par l'abandon de l'effort intellectuel et de la préférence de la lecture littéraliste du Coran de la part des formations politiques religieuses du XX ème siècle.

Accepter et reconnaître l'existence des versets violents que l'on apprend à l'école, à la mosquée, dans les livres, enfin on les côtoie, on les récite au même titre que les autres versets.

Alors quoi réformer ? 

Il ne s'agit pas de changer de texte, d'en rajouter ou d'en ôter quelques versets qui font polémique, mais d'en parler, d'analyser les problèmes qu'elles engendrent et décider d'une position à leur sujet, à savoir pourquoi ils ont été révélés

Il ne s'agit pas non plus de réformer le musulman et lui réapprendre le sens de l'égalité, de la tolérance ou de l'amour du prochain, car le musulman est malade et refuse la visite d'un médecin qui risque de lui diagnostiquer son mal. Par contre, il préfère s'entourer de charlatans guérisseurs qui lui chuchotent à l'oreille qu'il est " la meilleure communauté sortie aux hommes " (Coran).

Il s'agirait, à mon sens, de réformer notre éducation religieuse et appréhender l'islam sur la base des enseignements, de l'expérience des autres religions et surtout à la lumière des problèmes vécus aujourd'hui.

A mon avis, il est primordial de réformer notre enseignement religieux sur la base d'une nouvelle exégèse libre de toute allégeance.

Nous devrions, en tant que musulmans, trouver dans le Coran des idées telles que la religion n'a pas commencé avec l'islam ; que si le Coran est écrit en arabe, il n'est pas la propriété des arabes, ni mêmes des "ulémas" (savants musulmans) ; que même les rites des musulmans (prière, usure, pèlerinage, circoncision, etc.) sont antérieurs à l'islam

Si nous arrivons à accepter tout cela et se dire que les premiers savants ont interprété, expliqué, légiféré sur la base de leurs propres intelligences, alors pourquoi pas nous aujourd'hui


Si les premiers ont mis le Coran dans un ordre différent de celui de la Révélation sans que le ciel ne leur tombe sur la tête, de quoi avons-nous peur ? 

Alors oeuvrons pour faire de l'islam un pont et non un mur en acceptant de nous autocritiquer et de ne pas nous voiler la face.


Cordialement !

merci pour cette synthèse lucide.

le Maroc a déjà fait un pas dans la direction que tu préconises

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Il y a du pains sur la planche comme on dit .
Accepter l'autocritique qui va oser le premier.
"Malheur à celui qui dit la vérité , il serra exécuté!...."
On ne s'approprie pas Dieu , On sert et honore Dieu en acceptant son voisin comme un frère et non comme un ennemi qu'il faut détruire.
L'Homme n'a pas a dominer son semblable.
Qu'on ai la foi ou qu'on ne l'ai pas un homme ne doit pas chercher à dominer un autre homme financièrement, physiquement et moralement.
Un Blanc ne domine pas un noir , un juifs ne domine pas un musulmans un chrétiens ne domine pas un juif ou un musulman etc.
Reconnaître ses erreurs et les corriger .

La mentalité humaine est-elle disposée à agir pour le bien de tous et non pour le pouvoir de quelques uns?
L'enfer est pavé de bonnes intentions .
On pense, On dit, Mais souvent on ne fait pas !
Le sens religieux doit nous aider a agir pour tous en toutes libertés.

De mauvaises relations humaines entraînent souvent une mauvaise relation avec Dieu.
Cela à donné les guerres dite de religions....
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMar 05 Mar 2019, 10:02

rosarum a écrit:
Thinkbig a écrit:


A mon avis, il est primordial de réformer notre enseignement religieux sur la base d'une nouvelle exégèse libre de toute allégeance.

Nous devrions, en tant que musulmans, trouver dans le Coran des idées telles que la religion n'a pas commencé avec l'islam ; que si le Coran est écrit en arabe, il n'est pas la propriété des arabes, ni mêmes des "ulémas" (savants musulmans) ; que même les rites des musulmans (prière, usure, pèlerinage, circoncision, etc.) sont antérieurs à l'islam

Si nous arrivons à accepter tout cela et se dire que les premiers savants ont interprété, expliqué, légiféré sur la base de leurs propres intelligences, alors pourquoi pas nous aujourd'hui


Si les premiers ont mis le Coran dans un ordre différent de celui de la Révélation sans que le ciel ne leur tombe sur la tête, de quoi avons-nous peur ? 

Alors oeuvrons pour faire de l'islam un pont et non un mur en acceptant de nous autocritiquer et de ne pas nous voiler la face.


Cordialement !

merci pour cette synthèse lucide.

le Maroc a déjà fait un pas dans la direction que tu préconises

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Excellent article de "Jeune Afrique" que je recommande à tous, Musulmans ou non !......
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMar 05 Mar 2019, 10:09

ChrisLam a écrit:
rosarum a écrit:

merci pour cette synthèse lucide.

le Maroc a déjà fait un pas dans la direction que tu préconises

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Il y a du pains sur la planche comme on dit .
Accepter l'autocritique qui va oser le premier.
...


Lis donc l'article de "Jeune Afrique" , mon cher CHRISLAM, au lieu de toujours faire le sceptique.Tu verras que le Maroc est sur la bonne voie !....
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMar 05 Mar 2019, 12:20

OlivierV a écrit:
Je pense qu'il y a deux écueils. L'absence d'unité au niveau des musulmans (tous ne reconnaissent pas le cfcm, et la formation des imams). A mon avis, tant qu'ils ne seront pas formés en France et surtout tant que les prêches ne seront pas effectués uniquement en français, il risque d'y avoir des blocages....

Exactement.
L'absence de l'équivalent de l'Eglise n'existe pas chez les musulmans sunnites (90% des musulmans). Il est donc très difficile, voir impossible d'avoir une unité car il n'existe aucune autorité qui tranche.
Qui va organiser un concile pour débattre et décider des sujets cruciaux ? personne !

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMar 05 Mar 2019, 16:21

marie-chantal a écrit:
OlivierV a écrit:
Je pense qu'il y a deux écueils. L'absence d'unité au niveau des musulmans (tous ne reconnaissent pas le cfcm, et la formation des imams). A mon avis, tant qu'ils ne seront pas formés en France et surtout tant que les prêches ne seront pas effectués uniquement en français, il risque d'y avoir des blocages....

Exactement.
L'absence de l'équivalent de l'Eglise n'existe pas chez les musulmans sunnites (90% des musulmans). Il est donc très difficile, voir impossible d'avoir une unité car il n'existe aucune autorité qui tranche.
Qui va organiser un concile pour débattre et décider des sujets cruciaux ? personne !



Au Maroc, il y a le roi Mohammed VI qui remplit ce rôle, et qui le remplit bien (voir ci-dessus).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pour les anciens pays du califat, le grand imam d'El Azhar ne pourrait-il pas jouer ce rôle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMar 05 Mar 2019, 16:43

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:



Il y a du pains sur la planche comme on dit .
Accepter l'autocritique qui va oser le premier.
...


Lis donc l'article de "Jeune Afrique" , mon cher CHRISLAM, au lieu de toujours faire le sceptique.Tu verras que le Maroc est sur la bonne voie !....

Tant mieux pour le Maroc il faut bien que quelqu'un commence .

Je suis plus réaliste que sceptique.


[phrase hors du sujet supprimée par MFL]

Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMer 06 Mar 2019, 08:55

mario-franc_lazur a écrit:
marie-chantal a écrit:


Exactement.
L'absence de l'équivalent de l'Eglise n'existe pas chez les musulmans sunnites (90% des musulmans). Il est donc très difficile, voir impossible d'avoir une unité car il n'existe aucune autorité qui tranche.
Qui va organiser un concile pour débattre et décider des sujets cruciaux ? personne !


Au Maroc, il y a le roi Mohammed VI qui remplit ce rôle, et qui le remplit bien (voir ci-dessus).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pour les anciens pays du califat, le grand imam d'El Azhar ne pourrait-il pas jouer ce rôle ?

Mohammed VI remplit ce rôle pour le Maroc uniquement.
Al Azhar pour l'Egypte uniquement.

Quid de l'ensemble des musulmans, à l'instar de l'Eglise catholique ? Aucune structure
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur



la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam EmptyMer 06 Mar 2019, 09:11

marie-chantal a écrit:

Mohammed VI remplit ce rôle pour le Maroc uniquement.
Al Azhar pour l'Egypte uniquement.

Quid de l'ensemble des musulmans, à l'instar de l'Eglise catholique ? Aucune structure

Sauf que l'université d'Al-Azhar déborde largement de l’Égypte. Et que les égyptiens ne sont pas les seuls de fréquenter cette université.

On a vu dernièrement une conférence de "dignitaires sunnites" déclarer que et le wahhabisme et le salafisme n'étaient pas sunnites.

Il est à espérer qu'à l'instar de Mohammed VI et du grand Imam d'Al Azhar, des groupes d'horizons divers se joignent à ces pistes de réflexion.

L'idéal serait que cela se fasse sous la forme de mini-conciles, avec si possible des observateurs extérieurs comme cela fut le cas pour Vatican II.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty
MessageSujet: Re: la "déclaration de Paris" sur l'Islam   la "déclaration de Paris" sur l'Islam Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
la "déclaration de Paris" sur l'Islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Africain à Paris ?
» Veggie Pride 2014 à Paris
» Sortie scolaire à Paris
» Déclaration de la Nasa
» Lançons les paris!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: