Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-33%
Le deal à ne pas rater :
-20€ sur les manettes PS4 DualShock 4
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La lettre du Coran ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Skander




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyJeu 2 Mai - 12:24

Jeudi 2 mai 2019.

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ

Assalam alaykoum.


La lecture "littérale" est une synthèse permettant de passer de la signification du sens littéral à l’expression traduite du sens littéral en tenant compte des diverses significations dans la langue arabe du mot employé et du contexte où ce mot est employé.

Le littéral est ce qui est fidèle au texte selon le texte lui-même. Cette fidélité au texte est ainsi à distinguer d’une supposée fidélité à la lettre qui, elle, est censée représenter le "littéralisme", le littéral n’est pas à confondre avec le sens apparent/aẓ–ẓâhir.

Pour faire simple je vais donner quelques exemples évidents qui vont éclairer ce propos.


Dernière édition par Skander le Jeu 2 Mai - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Skander




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyJeu 2 Mai - 12:48

Le premier exemple va porter sur le premier mot révélé dans le Coran, "Iqra" !

Il s'agit de l'impératif du verbe "lire", c'est ainsi en tout cas qu'il est le plus largement traduit.

Si cette traduction n'est pas fausse il serait une erreur de s'en tenir à celle-là seulement et il faut pour en comprendre la portée de ce mot d'en connaître les circonstances de sa révélation.

Donc pour commencer voici un extrait du hadith rapporté par Boukhary qui raconte le moment de la première révélation ...

La Mère des Croyants Aïcha a dit : « Au début, la Révélation commença par des visions pieuses chez le Prophète durant son sommeil, et qui étaient comme une lueur semblable à la clarté de l’aurore. Puis, le Prophète se mit à affectionner la retraite et il se retira dans la grotte de Hira, où il entreprit de pratiquer des actes d’adoration pendant plusieurs nuits de suite, sans rejoindre son domicile. Il s’était pourvu d’aliments et lorsque ses provisions étaient épuisées, il retournait vers Khadidja et prenait le nécessaire pour une nouvelle retraite.

Cette situation se prolongea jusqu’au jour où la vérité lui fut révélée dans cette caverne de Hira.

L’ange Gabriel le visita et lui dit : – Iqrâ ! (Lis !) – Je ne suis pas de ceux qui savent lire, répondit le Prophète.

– L’ange m’enserra au point de perdre conscience, raconte le Prophète, puis il renouvela son injonction :

– Lis ! – Je ne suis pas de ceux qui savent lire.

Il me saisit une deuxième fois et m’enserra au point de me faire perdre mes forces puis me relâcha en disant :

– Lis ! –Je ne suis pas de ceux qui savent lire ! Lui dis-je encore.

Il m’étreignit une troisième fois puis desserra son éteinte en récitant :


« Lis ! Au Nom de ton Seigneur qui a créé. Il a créé l’homme d’un embryon. Lis ! Ton Seigneur est le très Noble qui a enseigné par le calame. Il a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas. » (Coran 96.1 à 5).


ٱقْرَأْ بِٱسْمِ رَبِّكَ ٱلَّذِى خَلَقَ
خَلَقَ ٱلْإِنسَٰنَ مِنْ عَلَقٍ
ٱقْرَأْ وَرَبُّكَ ٱلْأَكْرَمُ
ٱلَّذِى عَلَّمَ بِٱلْقَلَمِ
عَلَّمَ ٱلْإِنسَٰنَ مَا لَمْ يَعْلَمْ
ٱلَّذِى عَلَّمَ بِٱلْقَلَمِ
عَلَّمَ ٱلْإِنسَٰنَ مَا لَمْ يَعْلَمْ
Revenir en haut Aller en bas
Skander




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyVen 3 Mai - 16:46

La première chose qui doit interpeller le lecteur, c'est l'insistance avec laquelle le Prophète Mohammed répète qu'il ne sait pas lire et l'insistance avec laquelle l'ange Gabriel lui présente le manuscrit, avec force en le serrant contre lui.

Si le prophète Mohammed dit à l'ange qu'il ne sait pas lire, l'ange ne peut que le croire puisqu'il connaît sa sincérité de même que Allah qui a envoyé Son ange sait que le Prophète Mohammed ne sait pas lire.

Alors pourquoi cette insistance à lui répéter "lis !"

Tout simplement parce que le message est plus considérable que le seul fait de lire.

Des interprétations ont été données à ce sujet, "iqra" a été interprété par "récite" ou "apprend", mais il y en a une qui tient compte d'un autre sens donné au verbe "qara'a" dont dérive l'injonction "iqra", et c'est interprétation qui va être développée maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptySam 4 Mai - 11:59

Le sens que l'on peut donner dans ce contexte où le Prophète Mohammed affirme plusieurs fois qu'il ne sait pas lire aors que l'ange Gabriel insiste, c'est celui de "transmettre".

La langue arabe est riche de sens suivant le contexte et celui-ci se prête bien à cette interprétation.

Il est ordonné au Prophète Mohammed de transmettre ce qu'il doit réciter, c'est une injonction à prêcher le message coranique qui est donnée avec un seul verbe, lis et transmet.

Peut-on interpréter le verbe "lire" de cette façon ? Bien sûr, le prophète lui-même l'a fait dans des hadith authentiques où ce verbe est utilisé dans ce sens. Par exemple ...


La mère des croyants Aïcha rapporte qu'un jour le Messager d'Allah a dit : " Ô 'Aïch' ! Voici Gabriel qui te transmet le salut. " Alors, j'ai dit : Et sur lui la paix et la miséricorde d'Allah ainsi que Ses bénédictions. Tu vois ce que je ne vois pas".
Elle signifiait par-là le Messager d'Allah.
 Rapporté par Boukhary et Muslim.

عن عائشة -رضي الله عنها- قالت: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يومًا: «يا عائش، هذا جبريل يُقرِئك السلام» فقلت: وعليه السلام ورحمة الله وبركاته، تَرى ما لا أَرى. تريد رسول الله -صلى الله عليه وسلم-.



La traduction donne directement le verbe transmettre mais l'original en arabe est le verbe lire "youq'ri'".

Un autre hadith ...

Abdallah Ibn 'Amr rapporte qu'un homme a questionné le Prophète Mohammed: "Quel est le meilleur Islam ?" Le Prophète Mohammed a dit: « Offrir à manger et que tu passes le salam à celui que tu connais comme à celui que tu ne connais pas ».
 Rapporté par Boukhary.

عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما أن رجلا سأل النبي صلى الله عليه وسلم : أي الإسلام خير ؟ قال : تطعم الطعام وتقرأ السلام على من عرفت وعلى من لم تعرف


Là encore le même terme en arabe (taq'ra) traduit par "passer" le salam.

Cet exemple démontre que la lecture littérale ne doit pas consister pas à réduire l'interprétation du Coran mais au contraire à l'élargir à la condition de reconnaître la richesse de la langue arabe et de réfléchir à sa signification, comme prescrit dans le Coran...


إِنَّا جَعَلْنَٰهُ قُرْءَٰنًا عَرَبِيًّۭا لَّعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ coran 43 : 3

Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez.
Revenir en haut Aller en bas
Instant

Instant


La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptySam 4 Mai - 12:54

J'avais pensé aux deux sens de QRA, si Mohammad ne sait pas lire (un livre visible avec des lettres) il peut réciter toutefois ce qu'on lui récite.
D'autre part pour les lettres : il y a une herméneutique qui part des lettres comme éléments de sens. En général, et dans les langues profanes, le sens n'apparait qu'avec une combinaison de lettres ou de sons (pour les noms), une combinaison de noms (pour les phrases), et une combinaisons de phrases (pour le sens).
Dans une langue sacrée le sens apparaitrait aussi au niveau des lettres (des sons ou des lettres écrites), comme si :
-les lettres étaient des perles ou des diamants, chaque lettre contiendrait une signification synthétique, l'intention et le sous-entendu seraient primordiaux.
-cela n'empêcherait pas que : les lettres soient assemblées en des colliers divers selon la logique grammaticale (les phrases,les versets)  et que ces colliers soient eux-mêmes parties d'arrangements plus étendus (les sourates, les textes plus importants, les analyses de détail).
-Ces "colliers", ces arrangements, les littéralistes les lisent selon un sens apparent (sens commun) mais qui n'a rien à voir avec le sens des lettres comme "perles" ou "diamants" synthétiques.
Le texte est à la fois "visible" et "audible", il se peut que la réaction première de Mohammed témoigne de la primordialité du son, particulièrement chez les peuples nomades, le nomade ne comprend pas l'agencement visuel, mais comprend la récitation sonore.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyDim 19 Mai - 12:43

Instant a écrit:
J'avais pensé aux deux sens de QRA, si Mohammad ne sait pas lire (un livre visible avec des lettres) il peut réciter toutefois ce qu'on lui récite.
D'autre part pour les lettres : il y a une herméneutique qui part des lettres comme éléments de sens. En général, et dans les langues profanes, le sens n'apparait qu'avec une combinaison de lettres ou de sons (pour les noms), une combinaison de noms (pour les phrases), et une combinaisons de phrases (pour le sens).
Dans une langue sacrée le sens apparaitrait aussi au niveau des lettres (des sons ou des lettres écrites), comme si :
-les lettres étaient des perles ou des diamants, chaque lettre contiendrait une signification synthétique, l'intention et le sous-entendu seraient primordiaux.
-cela n'empêcherait pas que : les lettres soient assemblées en des colliers divers selon la logique grammaticale (les phrases,les versets)  et que ces colliers soient eux-mêmes parties d'arrangements plus étendus (les sourates, les textes plus importants, les analyses de détail).
-Ces "colliers", ces arrangements, les littéralistes les lisent selon un sens apparent (sens commun) mais qui n'a rien à voir avec le sens des lettres comme "perles" ou "diamants" synthétiques.
Le texte est à la fois "visible" et "audible", il se peut que la réaction première de Mohammed témoigne de la primordialité du son, particulièrement chez les peuples nomades, le nomade ne comprend pas l'agencement visuel, mais comprend la récitation sonore.


Très intéressant comme raisonnement, et tu as raison de dire que si le prophète Mohammed ne peut pas lire un texte il peut réciter ce qui lui a été révélé, c'est d'ailleurs ce qui lui est demandé, réciter et transmettre ce qui lui est récité, d'où l'usage de ce verbe QRA dont le sens dépasse la première interprétation comme montré dans les hadiths.

Ceux qui se prétendent des "littéralistes" devraient méditer sur le sens du Coran en fonction des circonstances de la révélation et de l'usage d'un même mot pour sigifier des choses différentes afin de ne pas réduire sa comprehension à une interprétation qui ne tient pas compte de cela.

Je vais développer le sens à donner à un autre mot.
Revenir en haut Aller en bas
PauloSousa




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyDim 22 Sep - 14:17

Skander a écrit:
La première chose qui doit interpeller le lecteur, c'est l'insistance avec laquelle le Prophète Mohammed répète qu'il ne sait pas lire et l'insistance avec laquelle l'ange Gabriel lui présente le manuscrit, avec force en le serrant contre lui.

Si le prophète Mohammed dit à l'ange qu'il ne sait pas lire, l'ange ne peut que le croire puisqu'il connaît sa sincérité de même que Allah qui a envoyé Son ange sait que le Prophète Mohammed ne sait pas lire.

Alors pourquoi cette insistance à lui répéter "lis !"

Tout simplement parce que le message est plus considérable que le seul fait de lire.

Des interprétations ont été données à ce sujet, "iqra" a été interprété par "récite" ou "apprend", mais il y en a une qui tient compte d'un autre sens donné au verbe "qara'a" dont dérive l'injonction "iqra", et c'est interprétation qui va être développée maintenant.

[Modéré par CR84]

Merci,
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyDim 22 Sep - 16:05

PauloSousa a écrit:
Cette insistance n’existe que dans les livres du patrimoine musulman corrompu.

[...]

Merci,

Cher PauloSousa Dans l'entête de cette section est écrit :

Cette section est réservée à l'enseignement de l'islam sunnite.


Donc je t'invite à apporter des contestations dans ce sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyMer 25 Sep - 12:49

ai je le droit d'intervenir ?

Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... EmptyJeu 26 Sep - 0:10

Raidicar a écrit:
ai je le droit d'intervenir ?


Tout dépend de ce que tu as à dire cher Raidicar.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La lettre du Coran ... Empty
MessageSujet: Re: La lettre du Coran ...   La lettre du Coran ... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La lettre du Coran ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La lecture de la lettre de Guy Môquet en classe?
» Lettre ouverte aux catholiques bien-pensants
» inspection lettre
» Lettre de l'abbé Meramo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: