Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

  le pape François en Roumanie

Aller en bas 
AuteurMessage
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


 le pape François en Roumanie Empty
MessageSujet: le pape François en Roumanie    le pape François en Roumanie EmptyVen 31 Mai 2019, 20:09

31/05/2019

En Roumanie, le pape sur une terre d’« œcuménisme du sang »

Le pape François est arrivé vendredi 31 mai dans la matinée à Bucarest, en Roumanie. Lors de cette visite de trois jours marquée par l’œcuménisme, il rencontrera aussi la diversité ethnique et culturelle du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


 le pape François en Roumanie Empty
MessageSujet: Re: le pape François en Roumanie    le pape François en Roumanie EmptyVen 31 Mai 2019, 20:12

[size=31]En mai 2015, quelques mois après son élection, le président roumain Klaus Iohannis était venu à Rome rencontrer le pape qu’il avait naturellement invité à visiter son pays. Sans fermer la porte, [/size][size=31]François[/size][size=31] avait rappelé qu’il ne comptait aller que dans [/size]« les petits pays »[size=31], surtout quand ils avaient des [/size]« difficultés »[size=31].[/size]

[size=31]Quatre ans plus tard, c’est bien à Bucarest que le pape va se poser vendredi matin 31 mai pour une visite de trois jours. Ce qui a décidé François ? Avant tout la béatification, dimanche à Blaj (centre) de sept évêques grecs-catholiques, martyrs du communisme de 1950 à 1970.[/size]

[size=31]Œcuménisme du sang[/size]

[size=31]« Ce pour quoi ils ont souffert, jusqu’à offrir leur vie, est un héritage trop précieux pour être oublié », a souligné, mardi soir dans un message vidéo aux Roumains, un pape qui participera ainsi à sa première liturgie orientale (1). Ce rite n’est toutefois pas inconnu à celui qui, dans les années 1950 à Buenos Aires, servait la messe d’un prêtre grec-catholique ukrainien…[/size]
[size=31]« L’œcuménisme du sang dont le pape parle souvent sera un thème important de ce voyage », confirme Alessandro Gisotti, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège.[/size]

[size=31]Symboliquement, François doit prier avec le patriarche Daniel de Roumanie dans la nouvelle cathédrale orthodoxe de Bucarest. Certes, les deux hommes prieront séparément le Notre Père, en latin d’abord pour le pape, en roumain ensuite pour le patriarche. Mais ils iront ensuite ensemble sur le seuil d’une cathédrale dont le coût exorbitant a été controversé, mais pour laquelle Jean-Paul II avait versé 200 000 dollars (190 000 €).[/size]

[size=31][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Message du Pape François aux roumains avant de partir :




En Roumanie, le Pape prône une société qui inclue les plus pauvres

[size=31]Le Pape a initié son voyage apostolique sur la «belle terre» de Roumanie en rencontrant les autorités, la société civile et le corps diplomatique du pays, rassemblés devant le palais présidentiel de Cotroceni, vendredi 31 mai 2019. Dans un discours engageant, il a invité toutes les forces vives de la nation à une «collaboration positive», résolument tournée vers le bien commun.[/size]

La venue du Pape, vingt ans après celle de Saint Jean-Paul II, intervient alors que la Roumanie assume la présidence tournante de l’Union européenne, qu’elle a intégrée en 2007.
Le moment est donc propice, assure François, pour «jeter un regard d’ensemble» sur les trente ans passés depuis la chute du communisme et la fin d’un régime oppressif. Le pays, malgré de grandes difficultés, s’est lancé «dans la construction d’un projet démocratique», impliquant le pluralisme des forces politiques et la reconnaissance de la liberté religieuse.
Des forces créatrices ont été libérées, des énergies et projets ont été mis en marche, note le Souverain Pontife qui a encouragé le pays à consolider les structures et institutions nécessaires pour apporter des réponses aux aspirations des citoyens, mais aussi pour permettre au peuple roumain de déployer son génie.

Marcher ensemble pour affronter les défis


L’entrée dans cette nouvelle ère s’est aussi accompagnée «d’inévitables obstacles» et de conséquences «pas toujours faciles à gérer pour la stabilité et l’administration du territoire». Le Pape François pointe en particulier le phénomène de l’émigration, le dépeuplement de nombreux villages et la fragilisation des racines culturelles et spirituelles qui avaient soutenu le peuple dans l’adversité. Et de rendre hommage «aux sacrifices de nombreux fils et filles de la Roumanie» qui «enrichissent les pays où ils ont émigré», et aident leurs familles restées au pays; c’est là «un acte de patriotisme, de fraternité et de justice», a-t-il ajouté.
Pour affronter ces problèmes, une «collaboration positive» est souhaitable entre les forces politiques, économiques, sociales et spirituelles. Il faut «marcher ensemble»  pour «assurer le bien commun du peuple», certifie François. Cela demande «la noblesse de renoncer à quelque chose de sa propre vision ou d’un intérêt propre en faveur d’un projet plus grand».

Une société inclusive qui intégre les plus pauvres


C’est ainsi que l’on pourra construire une «société inclusive», où chacun, par l’apport de ses qualités et compétences, «devient acteur du bien commun»; où les plus pauvres et de les derniers «ne sont pas vus comme indésirables, comme des entraves qui empêchent la ‘machine’ de fonctionner», mais bien comme des citoyens à part entière. Ce processus d’intégration constitue selon le Pape, «le meilleur test de la bonté réelle du modèle de société qu’on est en train de construire». «En effet, ajoute-il encore, plus une société se soucie du sort des défavorisés, plus elle peut se dire civilisée».
Mais, prévient François, «il faut que tout cela ait une âme, un cœur et une direction de marche claire, non pas imposée par des considérations extrinsèques ou par le pouvoir envahissant des centres de la haute finance, mais par la conscience de la centralité de la personne humaine et de ses droits inaliénables».
Et le Souverain Pontife d’insister: «Il ne suffit pas de mettre à jour les théories économiques, les techniques et les aptitudes professionnelles (…). Il s’agit (…) de développer l’âme de votre peuple». Les peuples ont une âme, a martelé le Pape. «Ils ont une façon de vivre, de comprendre la réalité qui permet d’aller de l’avant».

"L'Église catholique n'est pas étrangère"


Et cela, les Églises chrétiennes peuvent  «aider à alimenter le cœur palpitant d’où faire jaillir une action politique et sociale qui parte de la dignité de la personne», et stimule l’engagement généreux pour le bien commun de tous.
De leur côté, ces mêmes Églises «s’efforcent de devenir un reflet crédible et un témoignage attrayant de l’action de Dieu, promouvant, entre elles, une amitié et une collaboration authentiques».
L’Église catholique veut prendre sa part, affirme le Pape, elle est désireuse d’apporter sa contribution, «d’être un signe d’harmonie, d’espérance et d’unité», au service de la dignité humaine. Aussi, est-elle attachée à collaborer avec les autorités et les Églises dans cette marche collective.
«L’Église catholique n’est pas étrangère, a tenu à souligner le Pape, mais elle partage pleinement l’esprit national»; en témoigne la «participation de ses fidèles au façonnement du destin de la nation, à la création et au développement de structures d’éducation intégrale et autres formes d’assistance propres à un État moderne».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


 le pape François en Roumanie Empty
MessageSujet: Re: le pape François en Roumanie    le pape François en Roumanie EmptyDim 02 Juin 2019, 10:37

Le pape François consacre deux journées sur les trois que compte son voyage en Roumanie, à visiter les différentes communautés catholiques à travers le pays. C´est une première, car Jean-Paul II était seulement resté à Bucarest en 1999. Ce samedi 1er juin 2019, le pape François s´est rendu au sanctuaire de Sumuleu Ciuc en Transylvanie et à Iasi en Moldavie du Nord. Une journée intense qu´ont suivi les envoyés spéciaux de KTO en Roumanie, Étienne Loraillère et Sibylle Delaître.

Diffusé le 01/06/2019 / Durée : 2 minutes











Divine liturgie et béatification de sept évêques martyrs de l'Eglise gréco-catholique de Roumanie


Temps fort de ce 24e voyage apostolique du pape François, la béatification de sept évêques de l’Eglise gréco-catholiques de Roumanie au cours de la Divine Liturgie célébrée par le pape François. Persécutés durant la période communiste et la dictature de Ceausescu, ils furent emprisonnés dans des camps et y moururent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




 le pape François en Roumanie Empty
MessageSujet: Voyage du Pape en Roumanie. Homélie.    le pape François en Roumanie EmptyLun 03 Juin 2019, 09:22

"Chers frères et sœurs, aujourd’hui également, réapparaissent de nouvelles idéologies qui, de manière subtile, cherchent à s’imposer et à déraciner nos peuples de leurs plus riches traditions culturelles et religieuses. Des colonisations idéologiques qui déprécient la valeur de la personne, de la vie, du mariage et de la famille (cf. Exhort. ap. postsyn. Amoris laetitia, n. 40) et qui nuisent, par des propositions aliénantes, aussi athées que par le passé, surtout à nos jeunes et à nos enfants en les privant de racines pour grandir (cf. Exhort. Ap. Christus vivit, n. 78). Et alors tout devient sans importance s’il ne sert pas à des intérêts personnels immédiats et pousse les personnes à profiter des autres et à les traiter comme de simples objets "
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 le pape François en Roumanie Empty
MessageSujet: Re: le pape François en Roumanie    le pape François en Roumanie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le pape François en Roumanie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !
» Homélie du Pape François à Assise : 4/10/2013
» Une blessure française
» Subvention de la Fédération Française de Football
» Dialogue avec les évangéliques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: