Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne

Aller en bas 
AuteurMessage
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne EmptyLun 29 Juil 2019, 19:43

29/07/2019


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne



Trois chrétiens et trois musulmans se sont lancés dans un pèlerinage interreligieux, sur la côte nord de la Bretagne. En quête de sens et de fraternité, ils marchent vers le village de Vieux-Marché, où chaque année un pardon islamo-chrétien honore le miracle des Sept Dormants d’Éphèse.

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Re: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne EmptyLun 29 Juil 2019, 19:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ils marchent ensemble depuis le Mont-Saint-Michel. Depuis le 24 juillet, trois chrétiens et trois musulmans sont en marche vers le Vieux-Marché (Côtes-d’Armor). C’est dans ce village qu’a lieu, chaque quatrième dimanche de juillet, un pardon réunissant chrétiens et musulmans autour du miracle des Sept Dormants d’Éphèse. Le 26 juillet, ils étaient déjà à Saint-Briac (Ille-et-Vilaine), sur le GR 34, longeant la côte escarpée, parsemée de belles demeuresbalnéaires.
« Nous nous sommes rencontrés dans le cadre des cercles de discussion de Khaled Roumo, poète et écrivain musulman franco-syrien », explique Jean-Marc Noirot, initiateur de cette première Marche de l’hospitalité réciproque, dans le cadre du Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC). Une marche qui vise d’abord à mieux connaître les singularités de chacun, dans le respect des convictions et croyances, tout prosélytisme étant exclu.

« Temps spirituels » individuels et collectifs

Autre objectif de la Marche de l’hospitalité réciproque : faire chaque jour un acte de foi en la dignité et la valeur de toute personne et déconstruire les préjugés et stéréotypes qui engendrent peur, haine, culpabilité et honte. Les journées de ce pèlerinage inédit sont donc rythmées par des « temps spirituels » individuels et collectifs. Chaque participant contribue, à hauteur de 250 €, aux frais de nourriture et de location d’un camping-car, utilisé pour dormir et assurer les liaisons interétape.
« J’ai toujours senti que les traditions religieuses et philosophiques étaient des leviers pour vivre ensemble en harmonie. Il fallait donc aller plus loin dans la pratique du dialogue interreligieux et enraciner dans le quotidien ces rencontres qui nous apportent de la joie », ajoute Jean-marc Noirot, ancien enseignant de 71 ans, membre du centre pastoral Halles-Beaubourg (CPHB) à Saint-Merry, à Paris.

« Une expérience qui nous transcende »

À ses côtés cheminent son fils Mathieu, 11 ans, Oumel, 36 ans, Corinne de Roincé, 62 ans, Anis Ben Hassen, 38 ans et Hajar Masbah, 24 ans. « Je prépare une thèse sur la spiritualité musulmane et le dialogue interreligieux, indique cette dernière, la tête couverte par un foulard. Cette marche est la première porte de mon terrain d’étude, mais c’est aussi une façon de vivre une expérience qui nous transcende et nous permet d’aller au-delà de la religion. » Titulaire d’un master en anthropologie des politiques culturelles, cette jeune Marocaine, venue poursuivre ses études en France, est aussi « street artist ». C’est elle qui a peint, au pochoir, les tee-shirts de cette marche.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Re: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne EmptyLun 29 Juil 2019, 19:45

« Au Maroc, mon intérêt pour la spiritualité s’est éveillé en rencontrant des athées et des agnostiques. Ce sont eux qui me permettaient de me poser les bonnes questions, de secouer ma foi ! », s’exclame-t-elle dans un large sourire. Pour appuyer ses propos, elle récite un poème d’Ibn Arabi, repris dans le carnet de lecture du voyage : « Mon cœur est devenu capable d’accueillir toute forme. Je crois en la religion de l’amour car l’amour est ma religion et ma foi. »

Quête intérieure, au-delà de la religion

« L’amour est ma religion et ma foi », répète Oumel en souriant. Puis Hajar se met à chanter le poème en arabe, assise au pied d’un pin. Face à elle, ses compagnons écoutent avec émotion. Oumel, franco-marocaine « en quête de sens ». Corinne, chrétienne installée au Maroc, mariée à un musulman, qui « rêve de vivre dans une communauté islamo-chrétienne dans l’esprit de Tibhirine ». Et Anis, ancien consultant de grands groupes industriels, qui a ressenti une « distorsion » entre ses aspirations spirituelles et son travail.
« Il y a deux ans, j’ai décidé de faire une parenthèse dans ma vie pour entamer une quête intérieure et aller au-delà des rites musulmans, qui ne répondaient pas à mon besoin intérieur, raconte ce franco-tunisien. Au gré de mes recherches, j’ai assisté à la Maison Soufie à une conférence sur l’émir Abdelkader, un savant musulman algérien qui s’est opposé à la conquête française et a sauvé d’un massacre la communauté chrétienne de Damas. » Après avoir lu les écrits de ce pionnier du dialogue interreligieux, Anis a découvert Rûmî et Ibn Arabi. « Ces deux grandes figures de l’Islam m’ont ouvert les portes des différentes religions, apprécie-t-il."L’unicité de l’être" d’Ibn Arabi m’a transformé, et m’a permis de me libérer de mes certitudes, pour me tourner vers la sincérité, l’amour et la vérité. »
_______
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Re: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne EmptyLun 29 Juil 2019, 19:46

Le pèlerinage des Sept Dormants

Le dimanche 28 juillet correspond au pèlerinage des Sept Dormants à Vieux-Marché (Côtes-d’Armor), considéré comme l’une des plus anciennes œuvres de dialogue islamo-chrétien en France.
Lancée en 1954 par l’orientaliste Louis Massignon, cette rencontre est associée au pardon breton dédié aux Sept Dormants d’Éphèse, également connus en islam sous le nom de Ahl al-Kahf (sourate 18 du Coran).

Selon la légende, au IIIe siècle, sept jeunes hommes d’Éphèse, convertis au christianisme et refusant de sacrifier au culte de l’empereur Dèce, parviennent à se réfugier dans une caverne sur une hauteur de la ville et s’endorment. Leur cachette ayant été découverte et murée, sur ordre de l’empereur, ils se seraient réveillés deux cents ans plus tard.

source : https://www.lacroix.com/Religion/Catholicisme/France/Marche-lhospitalite-reciproque-Bretagne-2019-07-28-
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Re: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne EmptyLun 29 Juil 2019, 19:50

Le pèlerinage des Sept Saints fait vivre l’amitié islamo-chrétienne

Depuis 1954, chrétiens et musulmans se réunissent à la chapelle des Sept-Saints dans la commune du Vieux-Marché (Côtes-d’Armor) pour honorer la mémoire des Sept Dormants d’Éphèse, légende commune aux deux religions.



  • Delphine Allaire, au Vieux-Marché (Côtes-d’Armor),

  • le 24/07/2017 à 17:28



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sous les ifs de la forêt qui jouxte la chapelle des Sept-Saints, l’imam Mohamed Loueslati psalmodie la sourate 18 du Coran au bord d’une « fontaine sacrée ». Après une messe à la chapelle-dolmen, une centaine de pèlerins assiste à une prière interreligieuse au croisement des traditions celtes, catholiques et musulmanes. Fatima El Gzre est venue de Paris grâce à Marie-Clarté O’Neill, dont la fille – qui travaille au Maroc – a permis leur rencontre. « Sans Marie-Clarté, je n’aurais jamais soupçonné l’existence d’un tel lieu dans un coin perdu de Bretagne », glisse-t-elle, distribuant dattes et lait à la fleur d’oranger aux pèlerins.




Les musulmans sont peu nombreux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Autochtones ou vacanciers des quatre coins de la France, souvent retraités, près de 150 personnes sont venues prendre part les 22 et 23 juillet à ce pèlerinage lancé en 1954 par l’orientaliste Louis Massignon et qui, année après année, garde le cap malgré l’actualité tragique. « Certains ne viennent pas parce qu’ils ont peur de trouver nos échanges trop intellectuels, alors qu’il n’en est rien », se désole Marie-Ange Siebrecht, fidèle des Sept-Saints.


Les musulmans sont peu nombreux, ce que regrette ­Mohamed Loueslati, aumônier dans deux prisons de Rennes et habitué de ce rendez-vous estival : cette absence traduit une faille dans l’éducation des jeunes qu’il rencontre, « plus dans la revendication que la pratique ». L’enjeu est pourtant de taille – rien moins que « celui de la foi en Dieu et du monothéisme » – à ses yeux. « Notre grand regret, c’est l’absence de jeunes et de jeunes parents. Toute une génération semble faire abstraction du religieux », admet Geneviève Boisnard, adjointe à la mairie du Vieux-Marché.




Mais pour Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran (Algérie), « pardonneur » du pèlerinage cette année, peu importe le nombre de musulmans ou de jeunes présents : « Ce n’est pas ce pèlerinage qui changera le monde. Mais attention, celui-ci n’en devient que plus indispensable. Il n’y a pas d’anciens combattants, tous les défis sont à venir ». 


Invoquant la méthode des petits pas au sein de dynamiques interreligieuses et laïques « complexes, fragiles et incandescentes », Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la région Bretagne, compare les pèlerins à de « petites lucioles qui éclairent dans la nuit et qui, un jour, gagneront contre l’indifférence et la tiédeur ».
« Nous n’avons plus le choix de nous ignorer ou de nous tolérer. Il nous faut nous aimer », a enjoint Mgr Jean-Paul Vesco en conclusion du pèlerinage, devant une assemblée émue mais fière à l’idée de faire vivre « un petit patelin qui rayonne d’humanisme pour la planète entière ».





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Re: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne EmptyVen 02 Aoû 2019, 18:19

Excellente initiative!
Comme quoi quand on veut on peut.
Cette initiative devrait faire boule de neige dans toute la France.
Il faudra passer de deux fois trois à deux fois mille réparti dans toutes nos régions.

Pourquoi pas choisir ensemble un lieu facile d'accès, une date facile à prendre en commun, ou nous pourrions tous nous réunir pour parler entre nous et parler ensemble à Dieu
Une lieu ou serait construit Un Synagogue, Une Eglise, Une Mosquée relié par des couloirs ou nous retrouverions ensemble dans un LIEU UNIQUE ou mettrions en commun ce que nous avons vécu chacun de notre coté ," LE PARTAGER "et ainsi repartir la ou l'on vit pour mettre en application ce que nous avons DE COMMUN à VIVRE .

Est-ce possible ? En avons nous la volonté ? Qui est contre et pourquoi ?
On regarde vers l'avenir car on ne peut continuer a vivre sur le passé qui nous a souvent tous meurtri dans l'histoire.
Si on veut avancer on ne le fait pas en regardant en arrière avec rancune .
Dieu n'aime pas les rancuniers !

Cela s'organise avec un esprit de partage des taches, des moyens, des volontés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty
MessageSujet: Re: Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne   Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Marche de l’hospitalité réciproque en Bretagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je marche à toi
» Ohian marche!!!!!!
» Spirit et Opportunity toujours en état de marche
» les parents et la marche
» CANON 1000D + 18-55mm + CLS CLIP : ça marche !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: